Ma Photo

Inscription

Blog powered by Typepad

« Manoeuvres dans l'électricité | Accueil | Libéral-communisme ? »

03 juin 2006

Commentaires

eric

je laisse des gens plus qualifiés que moi faire des propositions qui tiennent la route (désolé je n'ai pas de projet de constitution wallone en poche) mais ils me semble assez évident qu'il y a trop de niveaux de pouvoir, que certains font double emploi, et que l'un d'entre eux (la monarchie) est un affront pur et simple aux droits de l'homme!
Ceci dit le changement ne doit pas neccessairement avoir pour but de creer une société totalement différente (je ne suis pas parti dans un délire fachiste ou anarchiste) mais plutot de remettre les compteurs à zéro, de faire du passé table rase commme on dit (pas ici biensur!)...


eric

Jean-Philippe

@Eric,

D'accord, mais que fait-on d'un Guy Coeme alors ? Voilà un homme qui a été condamné par les tribunaux. Aujourd'hui, sous prétexte qu'il a "payé sa dette envers la société", il brigue le poste de bourgemestre de Seraing en menant la liste socialiste. Est-il le seul sérésien capable de diriger la commune ? Et qu'on arrête de venir dire que "c'est le choix démocratique des urnes" Tout le monde sait bien comment se passent les élections dans les communes Liégoises.

Par contre, si on disait aux hommes politiques "OK, vous êtes élus. Mais si on vous prend la main dans le sac, vous êtes déchu de votre nationalité (et donc expulsé du pays). Peut-être que ça donnerait à réfléchir à certains avant de se lancer dans une "carrière"

JM

On a beau imaginer des systèmes de gouvernance sophistiqués, c’est en fin de compte au citoyen de décider. Le problème aujourd’hui c’est qu’il ressent seulement l’échec d’un système (mais c’est sans doute le bon moment pour activer la réforme) sans lui clarifier comment en sortir. Pour moi, la méthode c’est de le mettre devant les choix fondamentaux : Belgique ou non, simplification des institutions, confédération, état indépendant et d’installer progressivement le principe du référendum. Les élections communales sont vraiment d’un impact trop réducteur, vu l’ampleur du problème.
Qui le sensibilisera ? un mouvement à créer ? un parti politique ? n’importe

eric

faut pas pousser non plus ! personne n'entre dans l'isoloir verifier pour qui vote l'électeur carolo (c'est juste un exemple)et c'est peut être ce qui est le plus triste : nos gouvernants sont notre triste reflet, on a les hommes politiques qu'on mérite!

eric

"est-il le seul sérésien capable de diriger la commune ?"
... je sais , moi aussi je préfère Alain Mathot... yak yak yak ;-)

Rudolph Menthol

@Jean-Philippe

Guy Coëme, c'est Waremme, pas Seraing. Les deux sont des bastions socialistes depuis ad vitam, mais ils ne sont pas dirigés par les mêmes parrains. Faut pas tout confondre, non plus.

Laurent

@ Eric,

Guy Coeme c'est Waremme et non Seraing, Seraing c'est le clan Mathot

Laurent

Finalement ils sont tous leur territoire. C'est une armée rouge!
Di Rupo règne sur Mons, VanCau est général dans l'arrondissement de Charleroi, Daerden a Herstal, fils-Mathot a Seraing, Coeme est en passe d'avoir Waremme, Lizin a Huy, Namur est pour Anselme.
Il reste plus grand chose

Laurent

Réformer la Wallonie mais cmt et avec qui?
Nous voyons avec les différents scandales, que même une coalition avec des promesses de bonne volonté et de la rénovation mène au chaos.

Le système british, avec comme minsitre-président le président du parti qui est en tête, mais une nouvelle fois, problème si PS est premier, il raffle tout. Là on risque de perdre encore plus qu'un système de coalition

Et élections en deux tours, à l'image des French, à mon avis, c'est le moins mauvais des trois systèmes...

Jean-Philippe

Oups!!!! Faudra que je révise ma géographie. Comment ai-je pu confondre Waremme et Seraing. Mes plus plates excuses aux habitants des deux communes.

Dans un système anglais ou french, le PS pourrait être rejetté dans l'opposition. En Belgique, quoiqu'il fasse, il est sur de rester en place. D'où cette arrogance vis-à-vis de tout le monde.

pixeline

@Jean-Philippe:
"Ecolo n'est qu'une bande de farfelus sans réel projet (si ce n'est celui de nous faire revenir à l'âge de la pierre),"

Je ne suis pas d'accord. Tu verses dans la caricature et cela m'étonnes plutot de toi. Le portrait que tu fais d'Ecolo reflète l'arrière garde. Elle est certe toujours là, mais comme sa base électorale s'est élargie, ses membres reflètent beaucoup plus la population que tu ne sembles le croire. Ecolo a muri, et il faut quand même rappeler qu'ils n'ont l'exercice du pouvoir que depuis peu (comparé aux autres partis).
Personnellement, je trouve Nollet, Durant et Javaux plutot convaincants. Chacun prouve au niveau local leur engagement et leur honnêteté. Je suis très très critique envers ce qu'ils ont fait (le moustachu qui sort la B. du nucléaire puis qui se casse!!) , et ils sont plutot gauchistes, beurk. Mais on ne peut certainement pas les accuser de faire de la politique politicienne. Pour le reste, je regrette qu'ils versent à gauche: pour moi, l'écologie se marie mieux avec le libéralisme qu'avec le socialisme. Et d'ailleurs, cela m'attère qu'encore aujourd'hui l'écologie soit traitée comme un hobby par tous les partis, sauf bien sur, écolo. Pourtant le développement durable demande d'investir dans la recherche et dans la reconversion de nos structures économiques: le moment est donc parfait pour cela.

Sinon, j'ai une question: existe-t-il une association défendant les intérêts des petits commerçants/indépendants en Belgique ?

merci,
alex

Olivier Lamottes

Certainement par l'UCM de Mené, il n'y a aucun commerçant qui sait comment il est élu (mais l'est-il ?)

pixeline

@Olivier,

merci, ca semble être ce que je recherche. Y etes vous affilié? Si oui, en etes vous satisfait? Est ce efficace?

Jean-Philippe

@pixeline,

J'admets ton point de vue. Il se fait qu'à plusieurs reprises (Spa, la suppression d'une bande de circulation Rue Bélliard, etc...) les écolos ont eu le don de hérisser pas mal de monde. Uyttenbroek est la fille du plus grand fourreur de Bruxelles, elle n'est écolo que par opportunisme (comme quoi les parvenus, y'a pas qu'au PS). Defayt avec ses écotaxes prône (aujourd'hui encore) le retour à la bouteille en verre alors que les éco-bilans sont négatifs. Nagi patauge dans la semoule de ses propres contradictions. Durant, si elle ne s'était pas mêlée de modifier les routes aériennes au dessus de Bruxelles, on ne serait pas dans une pannade monstre. Nollet n'a jamais souhaité que de supprimer les devoirs à l'école (comme ça tout le monde est égal) et Javeau est le plus retors de la bande.

Par contre des écolos, des vrais, ceux dont c'est le métier, j'en connais: Jean-Pascal Van Ypersele, André Berger pour ne citer que les plus célèbres. Eux ne sont pas "écolos" au sens politique du terme. Leur lutte est pour une défense de la planète et de son environnement. Peu leur importe de dire que les éoliennes, c'est du vent. C'est à dire que l'éco bilan d'une éolienne est négatif par rapport à l'énergie qu'elle produit. Et ceci est juste un exemple.

Les écolos ont un côté gauche-alter-mondialiste qui me laisse sceptique quant à l'honnêteté de leurs intentions. Le seul bourgemestre écolo que je connaisse (celui d'Ottignies LLN) a fichu un tel foutoir dans sa commune qu'il est certain qu'il ne risque pas d'être réelu. Alors, les écolos au pouvoir, merci mais on a déjà goûté.

Par contre, dire que l'écologie est traitée comme "un hobby" par les autres partis est faux. J'ignore ce qu'il en est pour le CDh et le PS, mais au MR ces questions sont prises très au sérieux par des députées comme Valérie Debue pour ne citer qu'elle.

Investir dans la R&D est toujours positif MAIS lorsque je vois les bagarres entre certains labos de recherche pour des queues de cerises (que ce soit à Liège, Bxls, Namur ou LLN)j'ai parfois envie de prôner la fermeture du robinet. Certains s'imaginent que chercheur est une cinécure. Là aussi, une bonne réforme remetterait les pendules à l'heure. Des contrats de 5 ou 10 ans avec obligation de résultats sinon STOP imposeraient à la plupart des pseudos chercheurs d'aller voir ailleurs pour laisser la place à des gens valables et motivés. Mais c'est un autre débat.

(Merci pixeline pour ce débat.)

pixeline

@Jean-PHilippe,

Qu'as-tu contre Javaux, si ce n'est qu'il n'est pas de ton parti?

Isabelle Durant: elle aurait du faire comme les autres, faire comme si Zaventem n'était pas un problème? Si sa proposition avait été mieux soutenue par les autres partis, francophones notamment, les riverains de Zaventem (et tous les bruxellois en fait) seraient moins survolés qu'aujourd'hui. Au lieu de cela, à l'époque, le MR courtisait le PS et avait trouvé en écolo le bouc émissaire, un peu trop turbulent pour pouvoir le mater. En tout cas, c'est l'impression que cela m'a laissé.

Nagi: d'accord avec toi

Nollet: il zézète beaucoup moins, il faut quand même lui rendre cela.

pour l'alter mondialisme, tout à fait d'acc. je ne connais pas Valérie Debue, j'ouvre l'oeil!

Merci à toi !

Jean-Philippe

@pixeline,

Cela va te sembler subjectif, mais par exemple Javaux ne regarde jamais les gens en face.

Ne crois pas que je venère tous les élus du MR, loin de là. Javaux serait au MR, je ne l'aimerais pas plus pour autant. Le plus grand reproche que je lui fait, c'est son manque de sincérité. Il n'est à la tête d'Ecolo que par opportunisme (et c'est pas moi qui le dit, mais d'autres écolos de mes connaissances). Mais nous ne sommes pas ici pour faire le procès des écolos.

Nollet: Je n'ai jamais jugé un homme politique sur ce genre de détail, mais bien sur les idées qu'il défend.

Ecolo bouc émissaire ? Là, je ne te suis pas. Le MR a vainement tenter de dialogiué avec Ecolo, notamment sur l'affaire du GP de F1. Mais, je ne sais pourquoi, à cette époque, les idées libérales se faisaient jeter un anathème au sein d'Ecolo qui eux justement courtisaient le PS.

Pour en revenir à Zaventem, il y avait la "route Chabert" et personne ne trouvait rien à y redire. Mais non, il a fallu qu'elle s'en mêle. Si tu te souviens bien, comme elle n'en sortait plus, Verhoofstad a dû se saisir du dossier. Il s'en serait bien passé. Idem avec DHL, si les Ecolos Bruxellois avaient admit que les emplois passaient en premier, DHL serait toujours à Zaventem.

Ne crois pas que je sois contre la qualité de la vie. Pour tout homme, la qualité de la vie commence par pouvoir se nourrir, se vêtir et s'abriter. Dans notre société actuelle, cela signifie travailler pour fournir des ressources à sa famille.

Je suis d'accord qu'on a souvent exagéré vis-à-vis de la nature. Mais parfois l'entêtement de certains va à l'encontre du but recherché. Exemple: Le Carrefour Léonard. Tous les matins, c'est des files interminables. Pourquoi ? Parce que les Ecolos refusent qu'on abbatte 4 arbres afin de faire les travaux nécessaire pour débloquer la situation.

Pour ma part, je pensais qu'Ecolo, alors au pouvoir à la région et au fédéral, allait exiger qu'on plante des arbres. Dire par exemple: Pour chaque arbre coupé, on en replante deux.

Zaventem: Tous les habitants proche de l'aéroport sont arrivés alors que celui-ci existait déjà, donc ils savaient où ils mettaient les pieds. Asphixier un tel outil économique est un luxe qu'un petit pays comme la Belgique ne peut pas se permettre. Être plus strict sur les avions bruyants est une chose. Vouloir n'entendre que le vol des oiseaux est criminel.

J'ai discuté avec Sabine Laruelle. La fermeture de la sucrerie de Genappe est à cause des Ecolos. Ce serait un peu long a developper, mais le fait est là.

Je veux bien des voitures qui polluent moins, des panneaux solaires, le bio ethanol etc... Mais qu'on cherche des vraies solutions. Exemple: Si le fond des voiture était plat, la consommation serait réduite de 10%. Pourquoi ne l'exige-t-on pas ? C'est connu depuis des années.

Tout n'est pas à jeter chez Ecolo. Leur radicalisme est contre-productif. C'est en taxant les canettes d'eau qu'on sauvera la planète. Les Belges sont les champions du recyclage. Pourtant, on pourrait faire mieux encore. C'est sur de pareils thèmes que je les attends.

Laurent

et puis, l'écologie, l'environnement peuvent se retrouver dans des partis de droite (certains commencent à enfin le comprendre).
Tout le monde commence à prendre conscience du problème de l'environnement

Cosette

J'ai vu un petit bout de Controverses mais j'ai eu l'impression d'un dialogue de sourds.
Van Gompel face à Vrebos dans le JT donnait l'impression d'un brave homme très naïf. Après son intervention on ne pouvait qu'être certain qu'il était une marionnette dans les mains de Van Cau. Evident !
L'image des socialistes wallons, je suis d'accord, est déplorable.
Mais vendredi soir, je suis tombée par hasard sur l'émission Reporters d'RTL et là j'ai vu pire : "Le bal des Capitalistes". Une grande réunion mondaine des ultra-libéraux . Une réunion où se cotoyaient les adorateurs de Hayek, les membres du cercle Molinari et autres....
Epouvantable.....
Une intervention d'un ambassadeur ou ex-ambassadeur US, suivie de celle de l'ineffable Corentin de S.
Je suppose que certains participants de ce blog étaient aussi présents.....
Alors là, je me suis dit : non ce n'est pas possible.
Je préfère et de loin les écolos.
De grâce que ceux qui prônent un libéralisme social se détachent de ces guignols pédants

Anti-PS Man

Cosette:

Des réflexions de plus en plus connes, toujours sans argumentation, ni logique.
"Des admirateurs de Hayek! Épouvantable!"


La réforme électorale wallonne:

Si l'on considère que la démocratie est la volonté majoritaire (ce qui, seul, est déjà en soi un problème, dans la mesure où le pouvoir n'est pas limité et qu'il peut devenir coercitif à outrance [ainsi, le socialisme, par l'institutionnalisation du vol; l'écologisme ou le christannisme, par leurs nombreux interdits - chacun dans sa branche; ne devraient pas voir leurs programmes mis en oeuvre par la politique mais par les moeurs humaines]), le seul système électoral valable serait le français. L'élu serait celui qui a reçu plus de 50% des votes - peu importe le nombre de tours.
Par là, le système permettrait
A) d'éviter l'arrivée au pouvoir de personnes qu'une majorité de la population ne souhaite pas voir (extrême droite - peut-être l'extrême-gauche - socialistes parvenus);
B) de voir des HOMMES politiques sortir du bois, et non pas des pantins aux ordres d'un parti.

Jean-Philippe

@Cosette,

Et après avoir vu le bal des Ecolos, tu vas voter pour qui ? Les Vampires ?

Un peu de sérieux quand même. Si ce genre d'émission parfaitement subjective et totalement orientée détermine ton vote, c'est que personnellement tu n'as aucune vision d'avenir. C'est triste.

A l'issue du Paris-Dakar 2006, j'ai vu deux émissions. L'une présentait le côté sportif, l'autre ne s'attachait qu'aux malheureux accidents ayant coûté la vie à des spectateurs. Comme si on organisait le rallye dans le seul but d'écraser d'innocents enfants.

Ne pas savoir décoder une émission de télévision, c'est faire preuve d'un manque douverture d'esprit qui frise l'indécence. A moins que tu n'agisses par pure provocation, mais alors dans quel but ?

Croire ce qui est raconté dans une émission telle que le "bal des capitalistes" c'est croire qui Laurette dit la vérité quand elle associe "libéralisme et égoïsme", c'est croire que Di Rupo va faire le ménage quand il déclare "J'en ai marre des parvenus" C'est croire qu'il ne se passe rien à Charleroi et que Van Gompel est un saint-homme.

Il est clair que le pouvoir de la presse permet toutes les dérives. Car jamais personne ne fait un reportage sur... le bal de la presse.

Laurent

@ Cosette,

Et tu crois que les chants de l'Internationale sont moins "épouventables"(comme tu dis)??
Ce bal du capitalisme, qui regroupe de nombreux think tanks, avec de vraies bonnes idées libérales (atlantistes) qui ne demandent qu'à être tentées.

Anti-PS Man

J'ai oublié d'intervenir sur le thème "Pierre Verjans", dont les propos me surprennent beaucoup. À vrai dire, c'est en suivant un de ses cours ("Doctrines Politiques") que j'ai fait pour la première fois connaissance avec le libéralisme expliqué sans le voile négatif dont il était alors jusque là affublé (médias et humanités).
Je peux vous garantir qu'il ne l'a nullement critiqué, d'aucune façon, et que c'est après l'avoir écouté parler à son propos que j'ai, pour la première fois, été attiré par le libéralisme.
P.S.: son cours de doctrines politiques ne traitait aucunement des auteurs de gauche. Tout était bien centré sur des auteurs comme Locke, Hobbes, Friedman, Nozik ou Hayek.

Enfin, voilà, c'était pour situer le personnage tel que je l'ai connu et pour dire ma surprise face à ses propos!

Cosette

Jean-Philippe
Je sais parfaitement décoder une émission de TV et je sais aussi que l'on peut piéger des gens, même les ridiculiser en faisant un reportage (cfr Le sénateur Destexhe en Corée).
J'avoue qu'il y avait un peu de provocation de ma part dans mon intervention......
Pourquoi pas ?
Si je respecte le libéralisme social, j'ai un certain rejet pour ce qu'on appelle l'ultra-libéralisme. En plus la prétention intellectuelle m'a toujours énervée. Personne ne possède la vérité. Et ce n'est pas cette attitude qui aidera à diminuer le pouvoir des socialistes en Wallonie.


Rudolf Menthol

Personne ne possède la vérité ? On peut aisément démontrer le contraire par l'absurde ...

Si personne ne possède la vérité, vous ne possédez donc pas la vérité lorsque vous affirmez péremptoirement que personne ne possède la vérité. Votre assertion est donc fausse et quelqu'un posède la vérité.

En fait, il se trouve que ce quelqu'un, c'est moi. Mais personne ne veut y croire. C'est trop injuste. ;-)

Jean-Philippe

@Cosette,

"j'ai un certain rejet pour ce qu'on appelle l'ultra-libéralisme."

C'est quoi l'ultra-libéralisme selon vous ? Avez-vous déjà vu quelqu'un se faire le défenseur de cette doctrine sur ce blog ?

Ce n'est pas parce qu'une idée n'est pas de gauche qu'elle est ultra-libérale. Faudrait sortir du credo socialo-gaucho-ecolo de temps en temps. A croire que vous avez été endoctrinée.

@Rudolph,

Mais si on veut bien te croire... si tu en apportes la preuve :-)

Rudolph Menthol

@JP

Je dis ça, mais je ne dis rien : je ne pense pas que c'est en tenant ce type de discours

"Faudrait sortir du credo socialo-gaucho-ecolo de temps en temps. A croire que vous avez été endoctrinée."

que tu peux convaincre quelqu'un qu'il ou elle se trompe ... éventuellement.
Je suis même persuadé que c'est contre-productif.

Je suis un incorrigible optimiste (si, si !) et je suis réellement convaincu qu'une majorité de personnes fonde ses opinions sur des convictions sincères, en pensant réellement qu'elles peuvent contribuer à rendre le monde meilleur. En gros, sauf cas pathologiques, tout le monde partage à peu près les mêmes buts : vivre mieux dans un monde plus juste.

On est pas toujours d'accord sur les moyens d'y arriver mais ce n'est pas en fustigeant les gens sur leurs convictions, sincères, que tu pourras les convaincre. Dis-toi que pour Cosette, l'endoctriné aux discours libéro-capitalistes et le sectaire, c'est toi.

Je n'ai pas vu l'émission dont question (donc je n'en parlerai pas), mais une façon de la convaincre eut été d'argumenter et d'expliquer pourquoi elle était (éventuellement) caricaturale ...

Just my 0.02$

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.