Ma Photo

Inscription

Blog powered by Typepad

« Manoeuvres dans l'électricité | Accueil | Libéral-communisme ? »

03 juin 2006

Commentaires

pixeline

@ rudolf,

"Je suis un incorrigible optimiste (si, si !) et je suis réellement convaincu qu'une majorité de personnes fonde ses opinions sur des convictions sincères, en pensant réellement qu'elles peuvent contribuer à rendre le monde meilleur. En gros, sauf cas pathologiques, tout le monde partage à peu près les mêmes buts : vivre mieux dans un monde plus juste.

On est pas toujours d'accord sur les moyens d'y arriver mais ce n'est pas en fustigeant les gens sur leurs convictions, sincères, que tu pourras les convaincre."

à 100% d'accord avec toi, bravo pour l'attitude constructive.
Je voudrais rajouter aussi à tous ceux qui utilisent l'insulte qu'ils déforcent ce faisant leur propos, car ils s'abaissent bien bas ainsi, en laissant les commandes de leur cerveau à leur testostérone. Merci de quitter la cour de récré.

Jean-Philippe

@Rudolph et pixeline,

Il y a bien longtemps que j'ai abandonné toute idée de convaincre Cosette. Ce n'est pas faute d'avoir essayé, mais pour elle "liberté" rime avec "Astaroth" Les écoles ne doivent pas être sponsorisée par le privé, même si le niveau de formation est insuffisant pour répondre aux besoins du marché, tout ce qui est une atteinte aux acquis syndicaux est a proscrire, etc... "Vivre mieux dans un monde"... plus assisté telle est sa devise. Aussi face à une telle mauvaise foi, il m'arrive de laisser éclater mon ras-le-bol.

Lorsque je parle d'endoctrinement, je le pense sincèrement. On ne peut pas être à ce point conservatrice. Lors d'un échange sur ce blog, elle a même demander "Pourquoi vouloir toujours tout changer ?" Comme si étudier d'autres options que celles misent en place était tabou. Par moment, j'ai l'impression d'être face à une personne qui fait du prosélytisme pour le système en place.

L'insulte est le dernier argument des faibles. Même si je ne mâche pas mes mots, j'évite d'y avoir recours autant que possible.

Minarch

STOP PRESS

Les chiffres du sondage Dedicated Research qui seront diffusés mercredi à l'initiative de la RTBF et jeudi dans les quotidiens du groupe Sud Presse donnent, sur le territoire de Charleroi, une perte de 19,5 pc du PS. L'institut de sondage, qu a interrogé 600 personnes, évoque une marge d'erreur de 4 pc. Selon les chiffres ressortant de ce sondage, le PS obtiendrait 31,9 pc, soit 19,5 pc de moins par rapport aux dernières élections communales de 2000, le MR 21,1 pc, en hausse de 5 pc; le FN 16,5 pc, en hausse de 9,6 pc; le cdH 14,9 pc, en hausse de 5 pc; Ecolo, 11 pc, en baisse de 0,4 pc.


Faire un cordon sanitaire qu' ils disaient???

Cosette

Jean-Philippe
"Vivre mieux dans un monde"... plus assisté telle est sa devise."
"Pourquoi vouloir toujours tout changer ?"
Quelle simplification...
Je suis quelqu'un de très ouverte et intéressée par les débats d'idées.
Je lis des journaux très différents et si je me promène souvent sur ce blog c'est pour me faire une idée sur le libéralisme.
Parfois je réagis car je trouve que vous simplifiez un peu les choses.
Je ne suis pas une économiste mais je pense avoir une certaine culture.
Cessez de me prendre pour une imbécile....

APSM

:-)

Jean-Philippe

@Cosette,

Je simplifie de la même manière que vous lorsque vous dites "Je suppose que certains participants de ce blog étaient aussi présents....." en parlant du bal des capitalistes. Si nous devons accepter vos provocations, sachez recevoir celle des autres. C'est faire preuve d'intelligence.

Je ne vous prends pas pour une idiote, loin de là. Je ne ferais pas cette erreur. Votre manière de distiller une certaine pensée de gauche ne m'a pas échappée. Que vous soyez furieuse d'avoir été dévoilée, c'est normal. Ce n'est pas une raison pour ne pas contrer pied à pied votre mode de pensée.

Bonne soirée

Jean-Philippe

Rudolf Menthol

@JP

"Votre manière de distiller une certaine pensée de gauche ne m'a pas échappé."

C'est quoi une pensée de gauche ? Le clivage gauche / droite, c'est bon pour le siècle dernier, non ? Par exemple, en ce qui me concerne, je serais bien en mal de retrouver mes opinions dans aucun des partis présents sur l'échiquier politique en Belgique. Il y a par contre des hommes politiques qui me sont plus ou moins sympathiques (*), même si je suis très loin de partager toutes leurs opinions. Ils n’appartiennent d’ailleurs pas tous au même parti (je mange à tous les râteliers, donc ;-).

Par exemple, si je reprends une phrase du message que tu adressais à Cosette :
« Les écoles ne doivent pas être sponsorisée par le privé, même si le niveau de formation est insuffisant pour répondre aux besoins du marché ».

Ben, moi, je suis plutôt d’accord avec ça. Il y a différents domaines qui DOIVENT, à mon sens, impérativement relever des pouvoirs publics : la santé et l’enseignement en sont deux. Parce que ce sont des domaines où les sacro-saintes « lois du marché », axées sur le simple profit, DOIVENT être subordonnées au bien commun. Et le bien commun, ce n’est pas quelque chose qui doit être NECESSAIREMENT soumis à la rentabilité et au profit.

Qu’une école soit sponsorisée : pourquoi pas, si les règles et l’encadrement fixés par les pouvoirs publics sont suffisamment stricts pour empêcher les dérives (intervention des sponsors sur les programmes scolaires, ou abrutissement publicitaires comme cela s’est vu aux States, par exemple : dix minutes de pubs forcées au début des cours).

Comment cela profiterait-il aux sponsors dans les limites fixées (que j’imagine plutôt sévères), je n’en ai pas la moindre idée : mais c’est à eux d’éventuellement faire preuve d’imagination en la matière. Sponsoriser une école formant d’excellents élèves, c’est sans doute « publicitairement » se donner une bonne image.

Pour le reste, le but de l’enseignement N’EST PAS ET N’A JAMAIS ETE DE REPONDRE AUX BESOINS DU MARCHE. Le but de l’enseignement, c’est de former des citoyens responsables, d’aiguiser leur esprit critique, et de leur donner un bagage qui leur permet de s’insérer dans la société. De pouvoir avoir les outils qui leurs permettront également de s’adapter à un monde qui CHANGERA TOUJOURS PLUS VITE que l’enseignement ne pourra jamais le suivre. C’est là qu’est l’utilité de l’enseignement. Pas dans sa capacité à répondre aux demandes, très fluctuantes et très volatiles, du « marché ».

(*) Comme Alain Destexhe : j'aime sa manière d'appuyer là où ça fait mal, même lorsque cela va à l'encontre des vérités révélées, complaisamment ânonnées par les apôtres de la mollesse consensuelle et les pantouflards du statu quo confortable (pour eux !).

Sharon

Pour le reste, le but de l’enseignement N’EST PAS ET N’A JAMAIS ETE DE REPONDRE AUX BESOINS DU MARCHE. Le but de l’enseignement, c’est de former des citoyens responsables, d’aiguiser leur esprit critique, et de leur donner un bagage qui leur permet de s’insérer dans la société.
..... dites-vous Rudolf M.
Et le classement de la C.F. au sein des enquêtes P.I.S.A., là où nous n'avons que le sponsoring de Arena & Company, ça vous fait penser à quoi comme vertus ou défauts du sponsoring.
Sponsoring n'est pas tutelle.

-- citoyens responsables? quelle proportion actuelle?

-- d’aiguiser leur esprit critique? à propos de quoi le font-ils, comparer aux générations qui les précédaient?

-- leur donner un bagage qui leur permet de s’insérer dans la société.: pourquoi trouve-t-on 50% des jeunes candis actuelles en psy et apparentés? Pour se donner un solide bagage face à leurs questions existentielles?

Monsieur Rudolf, vous me faites penser à des propos d'enseignant idéaliste, mais guère à un évaluateur des réalités!

Rudolf Menthol

@Sharon

Où ais-je affirmé que j'étais satisfait de l'enseignement actuel, dites-moi ?

Vous avez été formé par cet enseignant là, sans doute, et il vous faut une explication de texte circonstanciée. Ceci explique-t-il cela ?

Je suis le premier (lisez mon blog) à déplorer la qualité de notre enseignement ET DE NOS ENSEIGNANTS (surtout).

Mais je ne vois vraiment pas (et je ne compte pas trop sur vous pour me l'expliquer) en quoi un ENSEIGNEMENT PUBLIC est FORCEMENT INCOMPATIBLE avec un enseignement de QUALITE. J'ai plein de contre-exemples, en fait.

Rudolf Menthol

"Vous avez été formé par cet enseignant là"

Lire enseignement, bien sûr.

Et j'ajoute : où est-il écrit que TOUS LES ENSEIGNEMENTS PUBLICS RESSEMBLENT peu ou prou à l'enseignement en Wallonie ?

Le meilleur enseignement selon PISA, c'est la Finlande. Les écoles y sont majoritairement publiques.

Cosette

Rudolf Menthol
"je serais bien en mal de retrouver mes opinions dans aucun des partis présents sur l'échiquier politique en Belgique. Il y a par contre des hommes politiques qui me sont plus ou moins sympathiques (*), même si je suis très loin de partager toutes leurs opinions."
N'étant pas "endoctrinée", cela correspond à ce que je ressens moi aussi très souvent .

Rudolph Menthol

Les "affaires" semblent migrer doucement vers Liège :
http://www.lalibre.be/article.phtml?id=10&subid=90&art_id=290354

Rudolph Menthol

et aussi :
http://www.lalibre.be/article.phtml?id=10&subid=87&art_id=290496

paul

Rudolf,

Si je ne suis pas opposé à un enseignement public, je suis par contre tout à fait partisan d'une ouverture aux écoles privées. De même, je trouve que les écoles - y compris publiques - devraient avoir beaucoup plus d'autonomie, notamment en matière de pédagogie.

Je crois que cela pourrait favoriser une émulation bien nécessaire entre les écoles, et stimuler les enseignants à innover et à donner le meilleur d'eux-mêmes.

Notre hôte a parlé récemment du nouveau statut des directeurs d'école, qu'il assimile à une occasion manquée. C'est le moins que l'on puisse en dire, et cette réforme démontre une fois de plus la volonté de Arena et de ses "conseillers" de bureaucratiser l'école, et de déresponsabiliser le corps enseignant.

Que le ministère définisse les objectifs que l'école doit atteindre, et qu'elle laisse les enseignants et les écoles libres de décider de la manière.

Je ne pense par ailleurs pas que le but de l'école soit de créer des citoyens libres, critiques,... D'abord parce que son but est essentiellement un transfert de connaissances, puis d'explication des méthodes pour arriver à la connaissance.

Ensuite parce que j'ai trop subi "l'esprit critique" de mes profs 68-ardspour ne pas me méfier de ce genre de discours.

Rudolph Menthol

http://www.lepan.be/?p=158#more-158

Monsieur Michel Foret, Gouverneur de la Province de Liège, et l’ensemble du Mouvement Réformateur liégeois, ont l’immense joie de vous faire part de l’arrivée sur les listes MR de leur dernier petit parvenu, Monsieur Gilles Foret.

C’est à la 5ème place de la liste communale que le jeune acnéique usera ses fonds de culottes. Les festivités se dérouleront à la maison communale de Liège et la famille espère accueillir nombreux les électeurs.

Il n'y a pas qu'au PS qu'on "parvenise".

Jean-Philippe

@Paul,

Il n'a jamais été question d'ouvreture d'écoles privées, mais bien de sponsoriser les écoles (point de vue matériel, etc..) Reliser mes interventions sur le sujet, vous verrez que je n'ai jamais donné dans cette dérive.

@Rudolph,

"Le but de l’enseignement, c’est de former des citoyens responsables, d’aiguiser leur esprit critique, et de leur donner un bagage qui leur permet de s’insérer dans la société."

B'en allez dire ça un tourneur qui se voit refusre un emploi parce que son école ne diposait des tours numériques et que sa connaissance est inexploitable. C'est beau ce genre de vue de l'esprit, mais si le but de l'école est de produire des chômeurs sans avenir, poursuivez avec ce genre de raisonnement, le résultat est garanti. Tout le monde n'ayant pas la chance d'entreprendre des études de philosophe.

Rudolf Menthol

@JP

"allez dire ça un tourneur qui se voit refuser un emploi parce que son école ne diposait des tours numériques"

Les tours numériques, ça change tout le temps (je sais de quoi je parle: ma société en vend). Vous croyez sincèrement qu'un employeur va préférer un type qui a, certes, suivi une formation sur un tour INDEX GU2000 (par exemple), plutôt qu'un bonhomme qui sait s'exprimer correctement dans sa langue (et comprendre ce qu'on lui dit), avoir les bases mathématiques nécessaires, et raisonner à peu près logiquement ?

Cet employeur là, s'il existait, à fait faillite aujourd'hui.

Jean-Philippe

@Rudolph,

D'accord, les tours numériques ça change tout le temps, mais entre savoir en utiliser un et en être resté au tour mécanique, il y a de la marge.

Maintenant, être tourneur signifie également savoir s'exprimer et comprendre, résoudre des problèlmes et avoir un raisonnement logique. Je n'ai jamais vu d'études basées sur un et un seul cours. Mais pour vosu donner un exemple dans mon domaine, si fin juin un jeune vient pour être engagé dans ma société en me disant "Tout ce que je connais c'est le DOS 5.0 parce que mon école n'a pas les PC pour faire excéuter Windows-2000 ou Windows XP" Je lui souhaite bien du courage dans sa recherche d'emploi. Déjà aujourd'hui W2K est considéré comme dépassé. S'il y a bien un domaine où cela change tout le temps, c'est l'informatique. Néanmoins, on souhaite que les jeunes issus des écoles en 2006 sachent au moins que Windows-XP existe et que le suivant se nommera Vista. Sans cela...

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.