Ma Photo

Inscription

Blog powered by Typepad

« Manoeuvres dans l'électricité | Accueil | Libéral-communisme ? »

03 juin 2006

Commentaires

Jean-Philippe

Chouette la présentation de votre liste (pour les quelques images qu'on a pu voir à la RTBS), autre chose que Gosuin la râleur qui fait déjà figure de looser et qui est lecteur de ce blog, vu que toutes les attaques qu'il vous a adressées venaient des posts figurant sur ce site. Amourir de rire.

promethee

Si j'ai bonne mémoire, Didier Gosuin parlait même dans la presse, de certains angles "ultra-libéraux" dans le discours de Alain Destexhe. Je trouvais cela particulièrement surprenant, non pas l'opposition entre les deux personnes mais bien le recours à un vocable racoleur, d'ordinaire employé par une certaine "gauche conservatrice".

wallagonie

Alain,
J'ai une petite question technique concernant la "rénovation interne" du PS proposée par VANCAU. Ce dernier posera donc la question à Charleroi pour savoir s'il doit être maintenu ou pas à la tête de l'USC.
A votre avis, le vote sera-t-il à main levée ou secret... (Evidemment ça change tout)
Autre question que j'aimerais que vous reposiez sur antenne : Comment les socialistes expliquent-t-ils le non-redécollage de l'économie wallonne - On peut admettre des frémissements mais à part ça...Quelle est la raison fondamentale selon eux ?
Bonne prestation dimanche.

Marguerite B.

Ce qui me surprend dans l'organisation des deux émissions rivales sur RTL et RTBF, c'est le mimétisme de celle "service public" sur l'autre "méchamment privée".
Fort heureusement Pascal Vrebos est un gars de talent et de culture, ce que ne semble pas être le "fonctionnaire de service O.M." sur la RTBF.

Outre ceci, je trouve navrant que Mr VanGompel soit "l'invité surprise" des DEUX chaînes! Après que les huiles P.S. de sa propre génération aient critiqué les procédures de mise à disposition du mandat puis remise sur la sellette!

Bon, l'homme est dit avenant et intègre. Mais il est quand même du réseau VanCau.
Parlant de rénovation urgente et profonde (sic) du P.S., c'est plutôt ceux jeunes "réformateurs socialistes" qu'il eut été heureux de voir appelés sur le plateau, telle cette échevine de la périphérie Charleroi (Mme Colicis) à qui VanCau semble faire des "remontrances" qu'on lui connait: jamais d'attaque frontale, toujours en peau de banane! Pourtant Charleroi que j'aime bien mériterait mieux.
Vive la génération de 30 - 40 ans. MB

Alain Destexhe

@jean-philippe et prométhée, de fait, c'était chouette le lancement de la liste. Tous des super candidats, motivés, qui ne me doivent strictement rien. Et encore vous n'avez pas vu TV Brussel et ma super interview dans mon Néerlandais approximatif ! Télé Bruxelles n'était pas là.

@Wallagonie. Je ne sais pas si le vote sera secret; mais j'ai entendu à mise au point la semaine dernière des journalistes affirmer que même secret, c'était les présidents des section qui détenaient les votes (à vérifier of course)

@Marguerite : Van Gompel est quand même bourgmestre de Charleroi depuis 12 ans, ses déclarations sur la justice sont inadmissibles (et vous aurez noté que Mme Onkelinx aux d'autres PS ne les ont pas condamnées pas plus que celles de Van cau alors que celles du sacrifié De Clercq,...). Et puis ce monsieur ne semble pas bien comprendre la pièce dans laquelle il joue : Di Rupo lui propose le premier rôle et lui la première chose qu'il fait, c'est de réaffirmer son allégeance à Van Cau. Donc 3 options possibles : 1. il ne comprend vraiment pas; 2 Van Cau le tient; 3. Il a un sens un peu pervers de l'amitié vu les circonstances.

Laurent

Que pensez-vous tous de la proposition de J-M Dedecker concernant les scandales du PS.
«Als een partij haar dotatie kan verliezen voor racisme, waarom dan niet voor corruptie? Als mandatarissen knoeien met overheidsgeld, raak hun partij dan waar het pijn doet: in haar portemonnee. Ontneem haar zelf wat zij de burger heeft ontnomen.» Dat Dedecker precies nu zijn wetsvoorstel lanceert, net nu de initialen PS volgens hem staan voor 'Parti des Scandales', is uiteraard geen toeval. «In wezen is het devies van het Vlaams Belang ook dat van de PS», zegt hij. «Ook die bedient 'Eigen Volk Eerst'.»

Ca mérite débat, car les scandales on ne les compte plus. Il y a autant d'élus socialistes francophones que de scandales...

Alain Destexhe

Désolé pour les fautes.

alex

Je ne pense pas que Gosuin utilise le mot "ultra-libéral" à d'autres fins que purement électorales.

Parfois, il est moins suspect d'être de "gauche" pour mener un combat à droite. Voire Reynders (qui n'a toujours pas montré ou il ferait des économies justifiant une quelconque diminution des impôts, mais passons.)

Il est par contre très regrettalbe que l'on s'achemine vers un "combat des chefs" entre deux locomotives """"libérales"""" (si tant est que le MR soit libéral) à Auderghem, alors que le PS attaque sérieusement BXL.

N'y avait-il, Mr D., aucun autre endroit ou se présenter?

Walter

Pourquoi n'utilisez-vous pas le vocable d'"ultrasocialiste"; "socialocommuniste" ou autres vocables dégradants envers la gauche qui elle ne se gène pas?

Rudolf Menthol

Sorry de jouer au trouble fête, mais la crise de la gouvernance publique est loin de ne concerner que le PS. Il ne faut pas chercher beaucoup pour déterrer quelques affaires impliquants, qui le MR, qui le CDH ... et leurs mandataires dans les années passées. Il n'y a qu'écolo de relativement épargné, en fait. Faut-il y voir un signe sur la moralité respective des uns et des autres ?

C'est facile de tirer sur un éléphant dans un couloir (et cet éléphant là n'a que ce qu'il mérite ... j'espère que c'est du gros calibre), mais encore une fois le problème de malgouvernance est essentiellement dû à la mentalité, tant des élus QUE DES ELECTEURS.

Sur un blog libéral, il est sans doute inutile de rappeler la loi de l'offre et de la demande. Toute solution passe donc par une plus grande TRANSPARENCE IMPOSEE par la loi à tous les niveaux de pouvoir. Quand on voit combien de parlementaires ne sont pas ENCORE en règle avec une loi qu'ils ont eux-mêmes votée lorsqu'il s'agit de déclarer leurs mandats, l'on est en droit de se dire que les comportements dont on parle ont encore de beaux jours devant eux.

P.S.: lire l'article : "L'arbre des scandales, la forêt des dérives" dans La Libre d'aujourd'hui.

http://www.lalibre.be/article.phtml?id=11&subid=118&art_id=289671

E. G.  Simon

@ Laurent sur "l'article JMDD et les dotations de partis"... "V.B. abusifs contre P.S. abusifs"

CONSTAT: que les VB et FN (et le grand cousin français) soient animés par des leaders peu fréquentables et des idées douteuses est une évidence. Ma QUESTION: Qui faudrait-il accuser après de telles déviances prolongées?

1° La presse FR a déjà relaté des analyses de sociologues, d'où on déduit la nature "vote de défiance"... à l'égard d'un LAXISME politique ... qui est d'une autre nature que "la mauvaise gestion financière publique". Chacun aura compris. En premier Mr Sarkozy qui a voulu faire preuve de rigueur législative et opérationnelle sur ses structures relevant du Ministère de l'Intérieur! Un Sarkozy aussitôt barré par les milieux "bien pensants de la gauche" et des collectifs divers (c-à-d des assemblages de non élus). Victoire de la France des rues?

2° En Flandres (dernier sondage mai 06), 28+ % des gens en viennent à soutenir le VB! Le meurtre de Joe et celui de deux anversoises n'y ont rien changé. Ceci pose clairement une question de FOND sur les comportements des politiques vite prétendus "partis de démocraties". En 2003, un dignitaire anversois (dont je ne peux douter ni des sources ni de l'honorabilité) me disait que 50% des sympathisants VB sont de formation supérieure, donc ni clodos ni inactifs! Si on creuse un peu, on constate une volatilité de leur appui au VB. Peut-être devrait-on en confirmer que cet appui est CIRCONSTANCIEL, c'est le fruit d'une exaspération des citoyens devant des faits graves, répétés, laissés sans une solution effective. L'appui ne reflète donc pas du tout une allégeance à des thèses de l'extrême-droite (dont les programmes sont par ailleurs d'un VIDE évident)!

DEDUCTION # 1: La solution politique (et juridique) consisterait-elle à couper les vivres et épaissir un "cordon sanitaire"? Arguments largement débattus dans les cénacles rue de la Loi et chez les nombreux académiques (ayant tous des options politiques, donc pas neutres). Et si on remontait le problème à SES CAUSES PROFONDES plutôt qu'à ses effets pervers? Accepter de voir ainsi QUI introduit des "distorsions, du mal-être" en société. Puis avoir le courage d'agir pour installer un autre climat, grâce à des actions acceptées en conscience par le plus grand nombre (c-à-d obéissant au bon sens des citoyens, à la morale autant qu'aux jeux alambiqués de l'Etat de droit)!

3° En l'espace de 15 ans, la crédibilité du politique est tombée de 55% à +- 25 % (sondage printemps 2005), une "cote" incroyablement basse. Résultat d'une cascade d'erreurs de jugements publics et des scandales personnels ou de castes. Or qu'il s'agit - la Politique - d'un métier noble, important, d'une fonction CLE de nos institutions. Heureusement il reste une proportion d'H/F appréciés du public; ceux-ci contribuent à l'équilibre des "Cotes". Qu'est-ce qui génère les critiques à l'égard des autres 75%? RE : un jugement semi-subjectif émis par "les gens" qui observent l'écart entre "les propos tenus face à un micro-trottoir T.V." et la "conduite réelle de la chose publique". Distorsions consécutives à une hyper-médiatisation et à la concurrence électorale devenue exacerbée (il y a trop de prétendants, pas assez de postes pour les caser, sauf chez ?). L'hypocrisie règne donc pour une bonne part; finalement ... là autant que dans l'ordinaire de vie terrestre!

DEDUCTION # 2: Comme citoyen, j'en viens à l'opinion qu'il n'est PAS DEMOCRATIQUEMENT SAIN de couper les vivres (les moyens d'argumenter) à ceux qui sont les contradicteurs de nos dits "bien-pensants". Accepterait-on de couper les vivres à la RTBF pour la désinformation qu'elle nous balance à chaque J.T ou lors d'émissions "bien choisies, tendance tout-à-gauche"? L'analogie me fait penser à la conduite d'un parti catholique à la charnière des 19-20e s envers des milieux des gauches qui se structuraient alors en vue du suffrage universel. Si les "cathos dominants" d'alors avaient coupé tous les moyens d'action aux représentants de la classe laborieuse d'époque, les POB-PSB du départ n'eussent jamais réussi à se hisser là où ils sont parvenus aujourd'hui!

QUI a contribué à équilibrer le jeu en cette époque? RE: la bourgeoisie LIBERALE combattant la fixité ancestrale de "cathos"! Les défenseurs de la liberté de conscience que d'autres appellent du nom de "libre-pensée" en la voyant mieux à la seule gauche? Or ce sont les libéraux (bien plus démocrates qu'au 19e) que les gauches se flattent à couvrir de leur morve aujourd'hui?

Si nos PARTIS "standard" au pouvoir acceptaient de faire de la Politique prospective (avec grand "P"), ils verraient naturellement vite revenir les 2/3 des votes VB. Mais voilà, guidés par des impératifs à court terme, profondément influencés par ces "Collectifs de la rue" [altermondialistes, voire même par les gauches dures (FR, RU)] ..., le manque de COURAGE prévaut généralement. En premier chez nos PSE socialos (leur espoir de récupérer 58% des voix d'immigrés non européens), aussi chez certains libéraux (qui se sentiraient déforcés en votant trop "tradition"?), pire aussi chez des CdH en perte de repères (n'y aurait-il donc qu'eux pour être de vrais Humanistes et des citoyens de Valeurs?).

DEDUCTION # 3: navrantes distorsions du CALCUL électoral "mieux vaut se tenir en poste que de courir le risque d'un rejet dans l'opposition, au pouvoir d'influence bien délimité". Moins de cumuls possibles dans ces circonstances... Alors, trop souvent commettre une erreur de vie en société, par laxisme... afin de rester dans l'ère du temps et des modes? Mr DiRupo, en bon "scientifique" est fort en calcul, mais ils sont nombreux à savoir faire des règles de trois et des additions (cfr. la gent gauche-Wallonie qui flageole sur deux jambes socialistes dépourvue de cerveaux visionnaires, ceci depuis QUARANTE années de pouvoir continu). Rassurons-nous: ils trouvent de pires semblables en Flandre et ailleurs dans l'U.E., la question clé étant alors: mais dans quelle proportion???

Je n'apprécie guère JMDD, mais Mme Lizen s'en accommode même parfois. CONCLUSION: c'est dictatorial que de couper les vivres. Politiciens, AGISSEZ, AUTREMENT ...

wallagonie

@Walter
Très bonne idée, et on pourrait ajouter : ultraclientéliste (mais OK, ce n'est pas l'apanage du PS, encore que ce sont les plus doués à mon sens) + ultrapeuefficace + culture de l'ultradépendance + ultranonredécollage de la Wallonie...

E. G.  Simon

@ Rudolf Menthol (l'article de Defeyt)

Je le lisais ce matin et y appréciais sa fin:
La Wallonie a au moins autant besoin d'un plan CONDORCET que d'un plan "Marshall".
Etant admiratif d'une maxime de Condorcet qui encourageait les vertus d'une formation à tous les âges de la vie (200 ans avant son plagiat par l'U.E.) faut-il en conclure que l'instruction publique donnée au peuple depuis 1850-70 n'a pas été acceptée par un fort % de ce peuple? A voir ARENA à l'oeuvre en 200x; ça va guère changer!

Sans critiques à l'égard de votre réaction: complexe de Liège Guillemins est un projet démesuré (il enrichit surtout l'architecte et les travailleurs). Liège y cherchait un symbole de renouveau XXIe au travers de structures de "prestige".

Là est un peu l'erreur, car c'est dans ses HOMMES (peuple de base) et la dynamique ORGANISATIONNELLE des groupes qu'il importerait de radicaliser les efforts.
QUI est responsable? Ville de Liège voit un P.S. au pouvoir, la SNCB est elle un organe aux mains du SP-A ! Phil Defeyt tjs théoricien donne des leçons. J'aimerais lui voir démontrer ses théories Y-a-KA par des actes concrets...

Rudolf Menthol

@E.G. Simon

Je ne connais pas grand chose à l'historique de la nouvelle gare des Guillemins mais je serais vraiment intéressé de connaître le processus qui a amené des mandataires publics et des fonctionnaires à accepter ce projet mégalomaniaque (1/3 de plan Marshall, tout de même !) alors que les fonds manquent pour financer la reconversion à Liège et les projets susceptibles de sortir la ville du marasme dans lequel elle végète depuis trois décennies au moins.

Si quelqu'un à des infos sur l'historique du dossier, je suis preneur.

Idem, d'ailleurs pour le TGV et tout le cirque qui a accompagné son arrêt en gare des Guillemins. Combien de personnes cela concerne-t-il vraiment ? Qui fait la navette jusqu'à Paris ou Cologne suffisamment souvent pour que cela ait un sens ?

En quoi ces projets de prestige redorent-ils le blason de la SNCB auprès des navetteurs qui doivent se farcir des trains pourraves, sales, puants, en retard ... sans parler des grèves à répétition, de la grossièreté du personnel, de la stupidité manifeste des gugusses qui établissent les horaires ?

Et pour en revenir au sujet : quels dessous de table a-t-on bien pu glisser ici et là pour que ces projets fondamentalement inutiles à une grande majorité de la population soient lancés ?

eric

lu dans 7sur7.be : "Rabais de 20% aux clients anti-communistes d'un magasin tchèque

Une chaîne tchèque de magasins sportifs a offert, vendredi, un rabais de 20% à ses clients qui "ne voteront pas pour une coalition rouge" et lui apporteront pour preuve leurs bulletins inutilisés pour les élections législatives organisées vendredi et samedi"

peut être LA solution pour les démocrates (le côté... élections) libéraux (le côté... magasin)

Eric

politic-student

L'intervention dans le JT de la rtbf de ce soir de madame Maillard épouse du bourgmestre de Namur m'a fait sourire. Elle vient se disculper de toutes fautes avec des preuves expliquées en 2min30 et sorties d'on ne sait où. Je me demande pourquoi elle en parle seulement maitenant si c'est si clair que celà...

La question finale du journaliste à savoir si il allait prendre ses distances avec son mari de bourgmestre fut prise on ne peut plus au sérieux par madame Hanselme qui paraissait excessivement sur la défensive et fort nerveuse...

Minarch

Excellente chronique de Marc Moulin cette semaine:

Titre:L'extrême droite, Père Fouettard de la démocratie

Ces nettoyages politiques à Charleroi. Enfin. Et puis je commençais à me lasser de l'extrême droite. Je ne parle pas ici du racisme, ça j'en ai marre depuis le début. Je veux parler de l'utilisation que certains hommes politiques ont faite de l'extrême droite depuis quinze ans. Dès qu'un journaliste faisait du journalisme ou que des révélations étaient révélées, on nous faisait le coup de l'alerte à l'extrême droite. Ce n'était plus tant le scandale qui était le problème, mais sa récupération probable par l'extrême droite. "Silence", nous disait-on en substance, "certains ont peut-être tapé dans la caisse - et c'est à la justice de le prouver - mais de grâce, les électeurs pourraient nous entendre". Donc on aurait dû vivre dans l'opacité, au motif que l'extrême droite pourrait être au courant. Déjà qu'elle prospère sur des rumeurs, imaginez: des faits! On a donc été habitués à un consensuel "cordon sanitaire du silence démocratique". Or, on l'a bien vu avec l'effet radical du reportage de Sylvie Duquenoy (RTBF) sur Lucien Cariat: sans l'info, la rénovation du PS s'assoupit. Juste avant la diffusion du sujet sur Lucien Cariat, "il suffisait de tourner la page", nous disait-on en haut lieu. Deux mois après la révélation des affaires de la Carolo, on décrétait déjà l'amnistie médiatique. Maintenant, est-ce qu'à Charleroi et ailleurs en Wallonie, on est occupés à changer d'époque? Je veux dire: vraiment. Un dernier doute me tarabuste. Change-t-on une équipe qui gagne?

item

Monsieur le Sénateur,

« ma super interview dans mon Néerlandais approximatif ! »

N’oubliez pas d’utiliser les « cheques » de Madame (Mademoiselle) la ministre Arena.
C’est quand même drôle, ça me fait penser à un Antoine de Caunes et ses fameux sketches des Guignols de l’info avec « langue de pute ».

Biens a vous.

PS : Pour votre passage sur RTL, ne lésinez pas sur le fond de teint, votre « intervention » au RTBS m’a donné l’impression d’un clodo alcoolo.

Compagnon de la vulgarité

L'éternel vulgaire vient de manifester ses derniers rots.

Ce gars a-t-il été élevé dans une porcherie?

Paul

J'ai particulièrement apprécié la prestation du "politolgue".

Ses trois interventions étaient plus idiotes les unes que les autres.

De mémoire:

1ère: AD s'étonne que les affaires n'éclatent qu'après leur divulgation par les médias (sous-entendu: pas suite à une enquête ou un contrôle internes). Le politologue: "il est normal que dans une démocratie dénoncent". Ben oui, on n'a pas dit le contraire ; Là n'est pas le problème.

2ème: "si, dans l'isoloir, les gens choisissent de voter par clientélisme, c'est leur choix". Ah bon, c'est leur choix de devoir passer par un maffieux pour avoir un logement ou un emploi, et de devoir leur faire allégance encore et encore sous peine de le perdre? C'est ça sa conception de la démocratie?

3ème: "non, nous ne vivons pas dans une république bananière: il y a 20, 30, 40 ans d'ici, il était normal, quand on habitait un quartier rouge, de voter socialiste, ou de ne pas avoir de maison. Ce n'est que depuis peu que cela pose problème". En fait, on a donc toujours vécu dans une république bananière, mais cela va mieux, beaucoup mieux...

Se ce n'était si pitoyable, ce serait drôle.

Molinari

@Paul : Tous comme les journalistes, les profs d'unif savent d'où vient leur salaire... Ou comment le règne du subside n'est qu'une étape vers le totalitarisme. C'est assez désespérant de voir que 99% des gens se font berner par l'Etat total avançant masqué.

Olivier

Une fois de plus, le ps ne savait rien, ne soupconnait rien, personne ne savait, tout le monde est étonné, personne ne comprend.
Traduction: on s'est fait pincer, on va virer les fusibles grillés et vous pouvez aller vous faire foutre tous autant que vous êtes, rien en changera parceque ce n'est pas notre intérêt et que le vôtre ne rentre pas en ligne de considération !

Concernant van gompel, je signale quand même qu'un bourgemestre en place depuis 11 ou 12 ans voit la moitié de ses échevins mis en prison, que tout ceux qui lui sont proches sont au minimum soupconnés par la justice et que ce monsieur reste en place soutenu par son parti. Surréaliste !

Je remarque que personne n'a encore évoqué l'influence de ces affaires mafieuses wallones sur les discussions communautaires de 2007, que personne n'ait encore dénoncé le fait que ces cons de wallons fournissent armes et munitions (de la fn peut être...) aux flamingants qui n'en demandaient pas tant.
Je remarque aussi que di rupo est définitivement hors jeux et se terre comme un lâche au lieu de prendre les commandes du navire. A sa décharge, prendre les commandes du titanic ne doit pas être follement motivant...
Pour le reste, courard, vu le camouflet que lui a infligé van caurleone aurait mieux fait de la jouer un peu plus modeste, et le roquet de service notre ami antoine était risible comme à son habitude.
On termine en beauté avec les nouvelles révélations faites sur le plateau, au stade où ça en est je ne trouve même plus de commentaires.

Laurent

Le politologue était vraiment minable, des arguments d'une grande pertinence!!!!!!!!

Notons au passage la mauvaise foi de Courard. Nous attendons tjrs sa réponse sur le problème Daerden!Il demande la démission de Van cau mais sur Daerden rien!.....

Soulignons, ensuite lors de l'Invité, le passage de Van Gompel, plus blanc que blanc, nous révèle qqch d'inédit (qqch qu'il n'a jms dit à la TV), avoir trompé sa femme après qques mois de mariage....
Je vous laisse juger!
Ensuite:-Van cau ou Dirupo.
Il répond Van cau.
-Il argumente le fait d'être tête de liste, en étant rénovateur. Mais ensuite, il nous dit qu'il préfère la gouvernance à la rénovation!!!
La gouvernance excluerait-elle la rénovation monsieur le Bourgmestre?

Il fait bon vivre à Charleroi, tout va bien Mme la Marquise.......


pijean

@Olivier

"prendre les commandes du titanic ne doit pas être follement motivant"

Mais ce n'est pas évident que ce sera le naufrage PS aux prochaines élections. Leurs methodes classiques (belles poignées de main, chant de l'internationale et offre de quelques tournées au bistrot local...) leur permettront de sauver leurs voix.

Rudolph Menthol

@Olivier

Une bonne partie de la situation actuelle trouve son origine dans un immense, un énhaurme malentendu ...

ASBL devait intialement s'écrire ALSB : Associations Lucratives Sans Buts. Ce qui correspond plutôt bien, vous l'avouerez, au "mission statement" d'une myriade d'associations pilotées par le PS et qui entre bien dans l'esprit et l'air du temps.

Quelques mandataires socialos étant dyslexiques, on a aboutit à tout ce bord^H^H^H désordre, alors que ces pauvres ères ne faisaient que suivre la ligne du parti, le doigt sur la couture du pantalon (avec Van Cau en général Moustache et Van Gompel en adjudant Trompette).

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.