Ma Photo

Inscription

Blog powered by Typepad

« Le rail (suite) | Accueil | "Le Guide du voyageur au Congo" »

28 juin 2006

Commentaires

Lucilio

"A vous lire, je me demande, est-ce que le MR est un parti libéral..."

La réponse est simple : non. Le MR, dans son manifeste, appelle à la régulation étatique dans les domaines suivants :

- la démocratie et le gouvernement du bien public [sic] ;
- l’économie et la gestion des ressources financières ;
- la protection sociale et la garantie de sécurité d’existence ;
- la culture et l’acquisition des connaissances ;
- la famille et le bien de l’enfance ;
- le travail et la créativité entrepreneuriale ;
- l’environnement et la sauvegarde du milieu ;
- la science et les modifications génétiques ;
- l’Europe, la mondialisation et l’évolution géopolitique mondiale.

Un parti qui propose le contrôle par l'État de pratiquement tous les aspects de la vie en société est tout sauf un parti libéral. En fait, un mauvais Canada Dry du parti socialiste. On comprend pourquoi les électeurs préfèrent l'original à la copie.

E. G.  Simon

Copains, ne prêtez SVP pas le flanc à ce que souhaiteraient les mecs façon R.C. et qq-uns des hypocrites engraissés de la "gauche caviar" (un mot d'emprunt à des journalistes FR). (de E.G. S.)

Ainsi (MIKE à 12:48) : ""On ne peut plus rien faire sans le PS, n'est-ce pas? Il faut donc bien jouer le jeu. Vous ne croyez pas que c'est plutôt ça qui fait bien rigoler au boulevard Di Rupo???""

MIKE, avez-vous déjà dirigé une structure en politique (ou en entreprise avec des ... "interlocuteurs sociaux")? De vos propos, j'ai peine à le croire!
RE: n'étant pas en politique, mais habitué à guider des structures humaines ... c'est un propos trop facile que de nier l'existence d'une frange (P.S.: = crédule, souvent ignorante) abonnée au "vote rouge" par habitude (Minarch s'en est exprimé hier). Sans admettre de jouer dans le même jeu qu'eux (les crédules ou obligés divers), il nous faudrait raisonner à "axes multiples" c-à-d dire accepter de "composer, sans rompre avec nos convictions libérales". Je croise nombre de "petits" wallons qui pour la plupart s'écartent de leur socialisme historique. ILS sont dégoûtés - comme nous - du système mis en place par des parvenus afin de LES manipuler comme des marionnettes obéissantes. Mais la caractéristique de l'esprit humain (je n'ose dire l'âme, on me prendrait pour un ex-PSC ou CdF) c'est d'être LENT et HESITANT!
C'est d'ailleurs sur cette inertie que comptent les bons J-Cl. VC., Laurette O., Elio DR., Philippe M., etc... pour se protéger de brusques retournements d'électorat. Bravissimo le "nivellement par le bas", ça aide à garder les brebis bêlantes dans le troupeau des asservis!
Nous LIBERAUX pas idiots sommes l'inverse des pleutres apparatchiks. Grand bien nous fasse!

@ Anti-PSMan 13:56 ...
"Je pense que, le refus de toute alliance avec le PS allant tellement de soi, ce n'est pas un défaut d'interventions citoyennes lors des congrès et débats MR qu'il faut souligner, mais bien la surdité de la tête du parti... son envie de pouvoir... qui le perdra, lui aussi.

Cher AntiPS, après ma première opinion retournée vers Mike, je crois qu'il faut accepter le FAIT qu'en politique - comme dans une meute de vieux loups - la figure du "mâle dominant" a un sens biologique auquel les électeurs adhèrent par le VOTE DE PREFERENCE. Certains conquièrent et préservent leur "image" (sans être de vrais mâles, d'autres en n'étant plus tout à fait femmes; je ne vise personne). Mais il faut vivre avec l'électeur moyen, sinon retourner à l'époque de l'Ancien Régime vomi parce que similaire à une dictature éclairée. Nous ne voulons retourner à une dictature. Nous n'avons GUERE trouvé à porter des "vrais éclairés" aux commandes de l'Etat ou de nos Régions/Communautés. La faute à l'électeur! Ceci les leaders MR et les apparatchiks de gauche l'ont aussi bien dans la tête.
Donc ayons SVP une exacte perception des enjeux et des manières d'exercer la GOUVERNANCE. Au pire "en coalition obligée" avec ceux qui nient la démocratie ... tout en ne cessant d'abuser de ce terme lénifiant lorsqu'ils ont le micro RTBS sous le nez!

ENFIN (Lucilio à 15:06): "les électeurs préfèrent l'original à la copie."
RE: La théorie et la dogmatique c'est bien (intellectuellement). Conquérir le POUVOIR PUBLIC puis l'exercer, c'est un rien différent. D'accord? Moi j'aime la SOCIOLOGIE APPLIQUEE.
Alors, votre répartie : "Un parti qui propose le contrôle par l'Etat de pratiquement tous les aspects de la vie en société est tout sauf un parti libéral."
RE: Lucilio, j'ai dit à Mike "il nous faudrait raisonner à "axes multiples". C'est ce que je réitère ici. Il y a plusieurs semaines, j'ai osé défendre une analogie: l'HYPERCONCURRENCE en économie et celle actuelle du monde politique.
Certains intellos ont osé en rire. Ça ne m'émeut pas; qu'ils restent donc dans leur sphère académique. Moi, j'OBSERVE les faits. La similitude est flagrante qui conduit ainsi:

1) les Ecolos - épris de pouvoir qui paie - à quitter leur sphère électoraliste "environnementale, défense des espèces humaines en voie de disparition" pour briguer le rôle "d'écologie politique",... mais redeviennent dogmatiques dès qu'ils sont en poste (ex-type: un Olivier Deleuze, exit pour étroitesse mentale)!
2) les socialos-réalistes qui admettent sans le dire des thèses libérales (mais se font chahuter par leurs troupes), tels des DiRupo et DSK en FR ... astreints à du "gérer avec des chiffres et des faits"!
3) des mignonnettes CdH, tenues par les piliers MOC, la DC (gauche), la CSC ... donc toutes prêtes à céder sur leur conviction profonde pour devenir "ministre fédérale", puis espérer se projeter après-demain en tant que "Commissaire européenne PPE" (ça paie grassement bien en fin de carrière)?
4) face à tout ceci, les imbéciles et les sans-loi d'extrême-droite ... qui s'appuie sur la lassitude d'électeurs, la pleutrerie politicienne, l'imbécillité populiste ... Afin de gagner le 10 à 25% qui effraient tellement le CD&V de Leterme, le SP-A de Stevaert, sinon le VLD qui s'affaiblit dans un combat idiot "des chefs".

Face à cette complexité inextricable, l'électeur LAMBDA reste perplexe puis préfère rester en cocooning chez les parvenus. CQFD ?

Lucilio

"La théorie et la dogmatique c'est bien (intellectuellement). Conquérir le POUVOIR PUBLIC puis l'exercer, c'est un rien différent. D'accord?"

Tout à fait d'accord. Et le MR également : pour s'emparer du pouvoir, ce parti est prêt à tout, y compris s'engager à défendre et à appliquer un programme socialiste, comme il l'annonce en première page de son manifeste.


"...les socialos-réalistes qui admettent sans le dire des thèses libérales (mais se font chahuter par leurs troupes), tels des DiRupo..."

DiRupo admet des thèses libérales ? Vraiment ? Lesquelles ?


"Face à cette complexité inextricable..."

Le malheur est que, justement, la situation politique belge n'est en rien "inextricable" : tous les partis, de gauche à droite, sont étatistes, avec cette seule différence que chacun de ces partis veut s'emparer de l'État pour favoriser sa propre clientèle.

EG  S

Alors, Lucilio, d'où viendra le rédempteur?
Merci d'énumérer qq noms ou propositions concrètes.
Bon WE

Lucilio

"...d'où viendra le rédempteur?"

Figure-toi que, contrairement à ce que veulent nous faire accroire les étatistes de tous les partis, les gens n'ont nul besoin de rédempteur, mais bien qu'on leur fiche la paix une bonne fois pour toute.

Jean-Philippe

@E.G. Simon,

C'est vrai qu'à la lecture des posts de certains pseudos libéraux, on finirait par douter. Mais leur ruse est grossière, sous des dehors de capucins, ils sont bien les sbires (volontaires ou égarés) de l'infâme Empereur de boulevard. Celui-là même qui jeta, jadis, l'anathème sur "Ce Sénateur là"

Naturellement, la bouche en coeur, ils vous jugeront qu'ils sont plus libéraux que le pape (c'est pas difficile). Au besoin, ils prendront des pseudos évocateur de leur attachement au libéralisme ou de leur rejet du socialisme. Mais l'arnaque est grossière et l'astuce éventée. Naturellement, dès que vous démontez leur stratagème, ils s'en prennent à vous de toutes les manières: Baisse de régime, critiques du socialisme faisnt du tort aux libéraux et j'en passe.

Sachez messieurs que vous ne nous faites ni peur, ni craindre quoique ce soit. Que du contraire, votre présence est rassurante. Car sachez que la puissance d'un homme se mesure au nombre et à la valeur de ses ennemis.

Mike

@E.G.Simon

Cher Mr. Simon. Je ne vois pas où vous voulez en venir. Qui parle de nier l'existance d'une frange, quelle qu'elle soit?
Ce que je veux simplement dire, à propos du MR, c'est qu'au lieu de pratiquer un discours lissé, "politiquement correct", à cent mille lieues de l'image qu'il prétend vouloir incarner, pour plaire à un futur partenaire de coalition (suivez mon regard), il ferait mieux de se concentrer sur son discours historique (à savoir un discours de droite, libéral, au cas ou d'aucuns l'auraient oublié), au lieu de pratiquer un "libéralisme social" qui ne veut rien dire du tout!
Il ferait mieux d'offrir une réelle alternative au déçus des "peuples de gauche" (et de droite...), sans quoi, que vous le vouliez ou non, il ne faudra pas s'étonner de la montée en puissance de certains...
Jouer le jeu du PS pour le contrer? N'importe quoi! Si jamais ça devait marcher, et que le MR se retrouve dans une coalition, comment voulez-vous qu'alors il applique un programme de droite puisque ce n'est pas le programme sur lequel il a été élu! A moins de flouer les électeurs déçus par la gauche sur lesquels il se sera reposé pour revenir au pouvoir, bien entendu.
J'ai beau retourner la question dans tous les sens, je ne vois vraiment pas ce qui différencie aujourd'hui le MR des autres partis politiques.
Et par pitié, qu'on arrête avec les mots "compromis", "composer", etc... Ca fait 60 ans qu'on en mange, et on a vu ce que ça donne, non?
On peut parfois faire beaucoup plus en pratiquant une opposition musclée et constructive, basée sur des idées et un programme solides, qu'en vivotant de compromis boîteux dans une coalition qui ne l'est pas moins.
Là-dessus, en espérant avoir été plus clair, je vous souhaite un excellent week-end.

Ostrogods

Jean-Philippe, vous devenez un peu confus,là. Ce n'est quand même pas Lucilio et Melodius que vous traitez de "sbires (volontaires ou égarés) de l'infâme Empereur de boulevard"?? Jusqu'à plus ample informé, ce sont des libertariens et non des agents clandestins du PS! Quand bien même leurs prises de position vous déplairaient, ce n'est pas avec d'aussi peu plausibles accusations que vous parviendriez à les contrer.

Si la priorité du MR est vraiment de reconduire la coalition violette au fédéral et de redevenir le partenaire du PS en Wallonie, il y a de quoi se poser des questions sur la justesse de ce choix ... et les compromi(ssion)s auxquel(le)s on se résigne pour y parvenir.

A mon sens, relève de cette résignation, notamment, l'impunité avec laquelle les caciques du PS déversent continuellement leur fiel sur les libéraux sans que le parti censé les représenter daigne (ose?) leur rabattre le caquet.

Pas libertarien, mais libéral qui agit

"ce sont des libertariens et non des agents clandestins du PS!"
Mister Ostrogods de 19:35, on veut bien vous croire. Mais lorsqu'on lit Lucilio de 17:11 à E.G. S. avec son : "Figure-toi que, contrairement à ce que veulent nous faire accroire les étatistes de tous les partis, les gens n'ont nul besoin de rédempteur, mais bien qu'on leur fiche la paix une bonne fois pour toute."
Prétendre répondre avec un "NON-Etat" équivaut à prêcher dans un désert! = Style Y-a-Ka.

Quelle sont les PROPOSITIONS? Si on veut adopter une POSTURE ou épouser une THESE (...), vaut mieux être à-même de la démontrer sur un cas pratique (ex: Comment infléchir CONCRETEMENT une tendance au déclin wallon, accéléré par 40 ans de gestion "socialisme étroit"? [NB: TOUTES les bonnes entreprises ... Vivant sans subsides artificiels ... s'y emploient dans la mesure où elles ne seraient pas trop entravées par des procédés de gens peu compétents en leur domaine respectif].

Autre cas concret. Nos deux amis libertariens ont-ils jamais affronté le jeu actuel d'influence de l'U.E. pour limiter le jeu de Mme V.Reding (sa dernière innovation en matière de Telecom, c/o lobbies d'étude, en mio €€€): vouloir IMPOSER un "régulateur unique" pour toute l'U.E.! De la part d'une "libérale" luxembourgeoise, c'est assez incongru d'imiter le style de la Sénatrice P.S. Mme Lizin. Idem si on prend le cas de Mme Kroes (concurrence) qui va faire laver plus blanc que blanc...

Donc, je soutiens que c'est à Melodius ou Lucilio d'aller au-delà de leurs mots et d'aborder le COMMENT FAIRE ... Car seule cette démarche est capable de donner une matérialité (crédibilité) aux yeux des sympathisants actifs à l'égard de ce blog A.D.! Sinon on vivra dans l'à-peu-près.

Cela me fait parfois penser à ces scientifiques (une longue liste) qui argumentent la thèse selon laquelle le "réchauffement climatique" serait essentiellement imputable à l'activité de l'homme. D'origine Ecolos, ils ont fini par imposer politiquement Kyoto (quel poids miads € ? Face à la Chine qui s'en fout?), ils parlent en s'appuyant sur quelques signes indicatifs (de préférence dramatiques), MAIS restent incapables de produire des modèles exhaustifs probants (donc ils agissent en pseudo-science: des indices plausibles mais pas de causes irréfutables ni chiffres globaux confirmés). D'où le scepticisme qui entoure ce qui restera longtemps une hypothèse banalisée, jouissant du matraquage médiatique dont ces gens usent (avec d'imposants capitaux d'origine politique, ceux de l'U.E. en premier)!
Haro donc sur toutes les impostures, celles pseudo-démocrates P.S. en particulier.

melodius

C'est rigolo comme les masques tombent vite: si on critique le socialo-MRdisme, c'est forcément qu'on est du côté du boulevard de l'Empereur (il suffit de lire le blog de Lucilio ou encore "Chacun pour soi" pour s'en apercevoir, c'est vrai) ou encore des nihilistes (ce qui sous-entend que la seule solution "réaliste" aux yeux du "libéral qui agit" est la collaboration avec les fossoyeurs de la Wallonie). On voit que ce sont les meilleurs d'entre nous, les plus doués, les plus intelligents, qui peuplent les cabinets des ministres MR, yapa à dire.

Continuez comme ça les mecs, vous illustrez tout ce qu'adorent les vrais libéraux chez les politiciens de métier. Mais ne venez pas vous plaindre qu'ils vous méprisent autant que vos confrères de l'institut Vandervelde, parce que vous avez tout fait pour.

PS (ouarf): AD est tout sauf un libertarien si je ne m'abuse, et pourtant nous sommes assez nombreux à le soutenir. Comment se fait-ce, chers socialauds-MRdistes ? Il roule pour Di Rupo lui aussi ? Ou alors est-ce un fou furieux qui vous maintiendra éloignés des petits mandats juteux que vous convoitez jusqu'au jugement dernier ?

Lucilio

"Mais leur ruse est grossière, sous des dehors de capucins, ils sont bien les sbires (volontaires ou égarés) de l'infâme Empereur de boulevard."

Mort de rire ! On perd les pédales chez les suppôts du MR, le second parti socialiste de Belgique. On savait déjà que les membres de ce parti avaient "copié-collé" le programme concocté au boulevard de l'Empereur. (Pourquoi pas, d'ailleurs... les programmes politiques sont libres de droits.) On observe également que ceux-ci ont adopté les méthodes puantes des socialistes.


"...ils vous jugeront qu'ils sont plus libéraux que le pape (c'est pas difficile)."

Nuance : le Pape est bien plus libéral que la majorité des membres du MR.


"...dès que vous démontez leur stratagème..."

Quel stratagème ? Rappeler que le MR, comme il l'indique à la première page de son "Manifeste", a un programme politique parfaitement socialiste ?


"Sachez messieurs que vous ne nous faites ni peur, ni craindre quoique ce soit."

Toi, par contre, tu nous fais bien rire, bouffon.


"Car sachez que la puissance d'un homme se mesure au nombre et à la valeur de ses ennemis."

Toi ? Notre ennemi ? Prétentieux, va ! Tu n'es rien.

Lucilio

"Quelle sont les PROPOSITIONS? Si on veut adopter une POSTURE ou épouser une THESE (...), vaut mieux être à-même de la démontrer sur un cas pratique..."

Très facile, les exemple sont nombreux et variés (seuls les socialistes du MR, obsédés par le pouvoir à tout prix et marqués par la lâcheté politique ne veulent pas les voir) :

- maximum de la pression fiscale fixée à 35%, comme en Irlande ;
- instaurer la flat tax, comme cela se fait dans chaque fois plus de pays ;
- privatisation et libéralisation de la sécurité sociale, comme dans une bonne vingtaine de pays à travers le monde (y compris la Suède !) ;
- diminuer la fonction publique, à l'image de ce que fit Maurice Mac Tigue, ancien ministre de Nouvelle-Zélande qui réduisit le personnel du Ministère de l'Industrie de 28.000 personnes à une, lui-même ;
- etc.

Anti-PS Man

Bas les masques, comme quelqu'un disait plus haut...
:-) Merci aux libertariens d'en mettre parfois dans la gueule aux "pragmatiques" :-)

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.