Ma Photo

Inscription

Blog powered by Typepad

« Le quartier Saint-Léonard de Liège | Accueil | In de Warande (suite) »

20 juin 2006

Commentaires

Alex

@JP:

Je ne prône pas un "BW libre" mais une approche pragmatique de la réalité, c'est tout. Avouons que le BW est la province la moins mal gérée de Wallonie, probablement du à une moindre reliance envers les "services sociaux". Ceci dit, le clientélisme y existe bel et bien, sous d'autres formes...

Raymond Van Het Groenecoemans

« En cas de séparation, si Bruxelles ne rejoint pas la Wallonie, elle deviendra un ghetto. »

Un ghetto, vraiment ? Expliquez-moi donc ça.

Raymond Coemans

Tcheu, alex... En matière de délire de comptoir petit esprit, vous nous grattez tous là ;-DDDD

Anti-PS Man

J-P,


Il semble que votre forme baisse de jour en jour. Vous m'en voyez désolé.
Pas besoin de ressasser les critiques des autres internautes contre vos propos de 12:37, ni de souligner le fait que vous confondiez Bruxelles-Région et Bruxelles-ville, ni de mettre en valeur les lieux communs du post de 16:32.
Tout simplement, j'attirerai votre attention sur les parenthèses d'un extrait, assez ahurissantes à mes yeux - puisqu'elles me concernent.

"Je suis heureux de lire que "Toute réforme émanant de Flandre est systématiquement bloquée par l’immobilisme PS" ce qui prouve bien (contrairement à ce que dit AntiPS-man) que le discours actuel de Di Rupo est "un discours « très 19e siècle et marxisant »." pour ne pas dire rétrograde."


Pardon?
Je me demande bien où vous êtes allé chercher que je contesterais que le discours du PS est 19è siècle et marxisant. Au contraire, j'aime à le proclamer.
Il faut être fiévreux pour dire cela de quelqu'un dont le pseudo est Anti-PS Man.

Rudolph Menthol

@Coemans

"En matière de délire de comptoir petit esprit, vous nous grattez tous là ;-DDDD"

Ben, s'il est comme moi, il en a probablement ras la casquette qu'on ne change pas une équipe qui n'en finit pas de perdre depuis plus de 40 ans. De quels résultats brillants peut se prévaloir la Wallonie socialiste, malgré les aides européennes, malgré les transferts flamands, malgré un taux d'imposition stratosphérique ?

Et pourtant ces socialistes-là, avec leur passif monstrueux, avec une batterie de cuisine attachée à leurs basques en matière d'éthique et de saine gouvernance, avec un bulletin archi-nul dans toutes les matières (chômage en tête) ... font encore 30% d'intentions de vote dans les sondages.

Ben ... si la scission nous permet de nous débarrasser de ceux-là ou de les forcer à enfin agir rationnellement, moi je m'en réjouis aussi. Oh, et puis je m'en fous finalement : la Belgique, pour moi, c'est désormais un pays étranger.

E. G.  Simon

Voici un thème qui suscite des échanges passionnés! Rentré au bercail, Gégé Simon va s'y insérer un peu, après une lecture attentive de vos échanges ping-pong...

1) WARANDE: Dans un article de L.L.E. (pages saumon de mars-avril 2006), Tony Vandeputte (ex-patron FEB) avait exposé ses avis forts nuancés sur ce document. Avec le recul qu'il se permet aujourd'hui, il reste un des meilleurs observateurs de la sphère patrons - politiciens - interlocuteurs sociaux et de leurs mécanismes-réalités! Besoin de "relativer" quelque peu les positions en présence? Moi je trouve utile qu'un groupe d'activistes flamands pas idiots ait agité le schmilblick... Ça poussera d'autres à réfléchir autrement!

2) MAILMAN: "Régionaliser", se prendre entièrement en charge? Voire ...
2.1. Sans changer les TETES d'ignares P.S. qui dirigent notre Wallonie depuis 50 ans? Gare à la cata!
2.2. De mon observation personnelle, les vrais fossoyeurs d'une dynamique mentale wallonne sont à chercher chez les tribuns SYNDICAUX (plutôt que chez des travailleurs peu critiques à leur égard). Chez ces manipulateurs de foules: ex. les Debunne (un flamand!), dans la corporation des cheminots (l'ardennais Damilot), mais surtout chez ceux actifs depuis la grève 60-61 où sévit un André Renard (galvaniseur de crédules), puis bien d'autres qui ont suivi le mouvement. Chacun d'eux fut juste bon à fixer les problèmes du jour-le-jour, sans capacité de VISION PROSPECTIVE à plus de deux ans. Comment libérer les foules afin qu'elles se prennent en charge, s'assument? Il y a ici beaucoup de travail à faire par des sociologues et les enseignants. Mais tant d'entre eux sont des affiliés à la "bande rouge" que ça rendra l'effort plus ardu encore! Quand comprendront-ils, ces "élites"?

Sur le mot-clé PROSPECTIVE, il faut se rappeler que ce fut seulement à la veille de 2000 qu'une équipe-croupion fut mise en place à Namur, en imitation d'une expérience FR du Nord-Pas-de-Calais (... P.S. Aubry & Co ...), sous le sponsoring éclairé (en €€€ ) par DiRupo & VanCau. Equipes de théoriciens-expérimentateurs à l'oeuvre, j'en ai côtoyé qq-uns!

3) L'aimable DUEL entre 'Paul' et 'Wallagonie' et 'Molinari':
3.1. A propos des transferts Sud-Nord du 19e: ce furent les grands BOURGEOIS wallons, des industriels enrichis par l'exploitation des mines, de la sidérurgie, puis de la construction mécanique (m. à vapeur) enfin celle électromécanique (dynamo Gramme!) ... qui contribuèrent effectivement à soutenir le décollage d'une Flandre textile et d'un Limbourg agricole.
Décollage grâce à des ECHANGES PRIVES, COMMERCIAUX (et non par ceux "publics", de la Sécu d'après 1946).
Après 1920-30, sous le règne du Roi Albert I, les anversois étaient aussi intéressés que les wallons à creuser le Canal Escaut-Meuse! Depuis, les structures et les échanges se sont modifiés... Peut-être devrait-on aussi relire Alfred Sauvy et ses théories du DEVERSEMENT SOCIO-ECONOMIQUE? (à ne pas confondre SVP avec les déversements d'aides publiques comme comprennent d'office les socialistes très ordinaires!

3.2. La dimension TEMPS: lutter contre la LENTEUR (revendiquée par un tas d'incompétents).
Il y a URGENCE. Le pavé-dans-la-mare d'équipe Destexhe de février 2005 aura été déterminant pour clamer au grand jour ce que certains savaient, en étant muselés par la langue de bois politicarde! Depuis, les médias ont joué "l'amplificateur de sensibilité" parmi notre population. Enfin! Celle-ci prend confusément conscience qu'elle doit bouger. Mais les MENSONGES LENIFIANTS du P.S. et de son acolyte la FGTB agissent pour tenter de ré-endormir les foules qu'ils tenaient sous leur contrôle. Pas de chance, car Mr & Mme Lambda sont peut-être en train de se réveiller - tardivement - mais il n'est jamais trop tard pour mieux faire. Haro donc sur les hypocrites, les menteurs, sur leurs "serfs" modernes, cette vaste armée d'INCOMPETENTS en W., à BXL, et ... dans l'U.E., car il s'en trouve à tous les niveaux de pouvoir!

3.3. Mobilité de main-d'oeuvre wallonne vers la Flandre et le Limbourg? OUI, vite et fort.
Si la Flandre fait déjà l'effort d'accueillir des "réfugiés" en leur offrant une FORMATION, pourquoi ne l'étendrait-elle pas à des travailleurs wallons désireux de s'y insérer de façon durable? En ce compris des cours de langue NL où la C.F. avoue ne pas disposer d'assez de professeurs formés? Que la C.F. et la R.W. rétribuent donc la VL pour la formation qu'elle accepterait de prodiguer à nos travailleurs wallons, CQFD.

Bon, j'arrête. Encore trop dit...

Jean-Philippe

@AntiPS-Man,

Que se passe-t-il donc pour que ma forme vous inquiètes à ce point ? Si au lieu de passer votre temps à vous préoccuper de ma forme, vous faisiez des remarques enrichissantes pour tous, peut-être que le débat progresserait.

Ceci dit, l'habit ne fait pas le moine, ce n'est pas parce que vous utilisez le pseudo "Anti-PS Man" que vos idées n'en sont pas moins "dans la norme" et redondantes

Je laisse aux autres internautes leurs avis, ils sont grand assez et ils n'ont nul besoin de vous pour se défendre. Bêler avec les loups n'a jamais été mon fort, quitte à essuyer quelques critiques.Je constate que d'autres intervenants me donnent néanmoins raison. Mais si par vos interventions pathétiques vous espérez me faire taire: Broquette comme dirait l'autre.

Mon dieu, j'ai confondu Bruxelles-Région et Bruxelles-ville, je suppose qu'après ce crime de lèse "capitalisation", je vais être excomunié... parce que pour moi, Bruxelles-ville fait bien partie de la Région Bruxelloise, non ?

Enfin, n'est-ce pas vous qui me reprochiez dans un post précédent d'avoir "depuis quelques temps, vous êtes plus adepte de la critique de généralisation du discours ("communiste", "rétrograde", "gauchiste", etc.)" Je constate que je ne suis pas le seul, ne vous en déplaise.

Par contre je me passerais de critiquer vos autres propos concernant le libéralisme, c'est à pleurer de rire.

wallagonie

Le BW, seul endroit de Wallonie où on bosse Mossieur ! Laissez-moi rire : la "région" qui s'en sort le mieux (en Région wallonne), c'est la région où est implantée la Communauté germanophone (6 % environ de taux de chômage).
Ne devenons tout de même pas caricatural. Si le BW s'en sort pas mal (Indice 100 en matière de PIB U.E/15, donc pile dans la moyenne), ce n'est pas non plus étranger au fait qu'il soit à deux pas d'une capitale.
Et comment expliquez-vous l'écart entre le BW et VLB ?

Anti-PS Man

J-P

"Que se passe-t-il donc pour que ma forme vous inquiètes à ce point ? Si au lieu de passer votre temps à vous préoccuper de ma forme, vous faisiez des remarques enrichissantes pour tous, peut-être que le débat progresserait."

Vous m'avez attribué grossièrement une "pensée" à l'opposé de la mienne. Je corrigeais, c'est tout. J'en ai le droit, oui?

__________

"si vous faisiez des remarques enrichissantes pour tous ..."

Bon, on va sélectionner quelques uns de vos propos désobligeants pour prouver que c'est généralement ce que je fais.

"Ceci dit, l'habit ne fait pas le moine, ce n'est pas parce que vous utilisez le pseudo "Anti-PS Man" que vos IDÉES n'en sont pas moins "dans la norme" et redondantes"

"Par contre je me passerais de critiquer vos AUTRES PROPOS concernant le libéralisme, c'est à pleurer de rire."

__________

"Mais si par vos interventions pathétiques vous espérez me faire taire: Broquette comme dirait l'autre."

Non. Averell Coemans a bien droit de parole; pourquoi pas vous...

__________

"Mon dieu, j'ai confondu Bruxelles-Région et Bruxelles-ville, je suppose qu'après ce crime de lèse "capitalisation", je vais être excomunié... parce que pour moi, Bruxelles-ville fait bien partie de la Région Bruxelloise, non ?"

Oui, ainsi que de deux autres communautés du pays. Je vous renvoie à vos propos du matin:

"que faire de Bruxelles ? Il est déjà surprenant que Bruxelles (région à part entière) accepte d'être la capitale d'autres communautés et région."

__________

"Enfin, n'est-ce pas vous qui me reprochiez dans un post précédent d'avoir "depuis quelques temps, vous êtes plus adepte de la critique de généralisation du discours ("communiste", "rétrograde", "gauchiste", etc.)" Je constate que je ne suis pas le seul, ne vous en déplaise."

Oui, c'est bien moi. Par les termes employés, je voulais tout simplement vous signifier que vous abusiez du procédé qui consiste à réduire le discours d'un internaute à celui une catégorie généralement repoussante ("communisme", "ringardisme", etc.).
Tout le monde le fait, j'en convins - moi aussi (mais pas dans le post ci-haut, p. ex.); mais je voulais juste vous avertir que ce n'est pas de cette façon que vous "casserez" le discours d'autrui. Au contraire, vous décrédibiliserez le vôtre, tant que vous n'allez pas un peu plus en profondeur dans l'analyse.
De plus, par ces insultes feutrées, vous ne lui donnerez aucune envie d'adhérer à votre personne, à vos idées. Par conséquent, et puisque la majorité d'entre nous a un amour en commun (le libéralisme), vous déservez notre cause.

__________

"Par contre je me passerais de critiquer vos autres propos concernant le libéralisme, c'est à pleurer de rire."

Mais voyons, je ne demande que ça, pourtant. N'est-ce pas pour nous enrichir que nous (Coemans excepté) participons au blog d'Alain?
Évidemment, ne venez pas me sortir à tout bout de champ des "Mais si on se sépare de la Flandre, il y a fort à parier que les échanges ne seront plus ce qu'ils sont" ou des "Le problème lorsqu'on veut travailler en Flandre, c'est que si vous ne parlez pas un flamand (et non le nééerlandais) impeccable, tout le monde se fiche de vous", car pour les lieux communs, j'ai déjà Cosette.
Toutefois, si vous souhaitez me faire profiter de votre expérience en critiquant les quelques propos que je laisse ici, je vous en prie.

__________

Pour conclure cette mauvaise dispute, sachez que mon but n'était nullement de provoquer une colère de plus, de votre part, en ces lieux.
Hier, je voulais tout simplement que vous ne fuyiez pas un débat qui aurait pu être intéressant.
Aujourd'hui, je souhaitais simplement corriger une erreur sur ma personne.
Bref, il n'y avait pas de quoi prendre la mouche.

Allez, séchez vos grosses larmes et n'en parlons plus; le blog d'Alain n'a déjà que trop souffert de disputes d'enfants depuis son ouverture.

(Avec toutes mes excuses aux autres internautes pour cet intermède aussi inutile et inopportun que les politiques socialistes en Europe.)

Célestin

Dans le Manifeste de la Warande, ce que je ne comprends pas, c'est qu'il semble acquis pour ses auteurs que Bruxelles choisira la Flandre. Or, Bruxelles, en tant que région pourra faire valoir son droit à l'auto-détermination. Je ne vois pas les promoteurs du Manifeste s'y opposer les armes à la main. Ceci posé, sauf pour ceux qui ne comprendront jamais rien à rien, il n'est pas du tout certain que Bruxelles indépendante ne serait pas viable. Au contraire, les finances de ce nouvel Etat pourraient bien être florissantes. En effet, en droit fiscal international (le droit régissant, en mtière fiscale, les Etats indépendants) existe un grand principe : les personnes physiques sont taxées là où elles travaillent. Ce qui veut dire que tous les navetteurs travaillant à Bruxelles y payeraient leurs impôts. Une etimation en fut un jour faite : il "suffit" d'additionner les précompte professionnel payé retenu par des débiteurs bruxellois et d'y ajouter les profits générés par les commerçants, indépendants, professions libérales à Bruxelles. A ma connaissance, ca calcul a déjà été effectué. Il était vraiment révélateur. En ce qui concerne les sociétés, le principe est la taxation au lieu du siège social, ou au lieu de l'établissement pour les bénéfices générés par un établissement précis. Bruxelles étant une ville de services plus qu'industrielle (banques, assurances, ...), l'impôt des sociétés y serait perçu. Par ailleurs, s'il n'est pas toujours possible de délocaliser les implantations industrielles, tout fiscaliste un rien chevronné vous dira qu'il est possible de délocaliser les profits par la simple application des règles existantes. Si un cadre fiscal attractif est développé pour les entreprises à Bruxelles, le nouvel Etat deviendra rapidement un pays plus intéressant que l'Irlande où fut délocalisé le profit d'importantes entreprises... Certes, en cas d'indépendance de Bruxelles, les pouvoirs publics flamands quitteront ce nouvel Etat. Je ne suis pas sûr du tout que cet exode serait suivi par beaucoup d'autres employeurs si un cadre fiscal ferme est fixé avant toute scission. Au surplus, il suffira de baisser la TVA de quelques points pour rendre Bruxelles incontournable là aussi. Les faits sont donc là pour démontrer qu'en cas de séparatisme, la Flandre perdra définitivement Bruxelles. Il est clair aussi qu'avec le retrait quasi-certain des administrations flamandes établies aujourd'hui à Bruxelles, suite à ce que je viens de dire, on ne voit plus pourquoi la législation linguistique actuelle devrait être conservée. Bref, pour en revenir à mon interrogartion de départ, le Manifeste accepte-t-il clairement la perte de Bruxelles ? Je ne le comprendrais pas, tant l'hémorragie fiancière serait grave pour la Flandre. Il faut dire aussi, qu'àtitre personnel, en tant que Belgicain, je serais fort marri de la fin de la Belgique.

Il faudrait également à ceux qui croient encore à notre pays, une attitude plus active dans bien des domaines. Ainsi, par exemple, quelqu'un a-t-il déjà relevé dans la proposition de résolution émise par le Vlaams Belang sur la disparition de la Belgique, les imbécilités historiques - au sens propre - qui y figurent ? Dans cette proposition, le Belang parle d'une lettre de Charles Rogier à Raikem en 1834, lettre par laquelle serait émise l'opinion qu'il faut remplacer les fonctionnaires flamands par des Wallons et des Luxembourgeois pour franciser la Belgique. Or, cette lettre n'a jamais existé comme l'a montré le professeur Stengers dans son ouvrage sur le sentiment national belge. Alors, soit le Belang ne le sait pas et colporte des idioties, soit il le sait, et cela vaudrait la peine de le dire aux Flamands, à l'homme de la rue flamand qui, lui, pourra juger ces menteurs-là.

N'empêche aussi : je suis bien d'accord avec la plupart des intervenants pour dire que le problème fondamental, c'est bien la sclérose du PS wallon. Léo Tindemans l'avait déjà relevé il y a plus de vingt ans : un changement politique significatif en Wallonie résoudrait bien des problèmes...

pixeline

Concernant la fin de la Belgique, et le choix des nouvelles entités (Bruxelles et wallonie ensemble ou séparés:
Personnellement, je crois qu'il faut laisser cette décision à la population via un suffrage universel. Et si c'est interdit par la constitution, ben c'est quand même pour en terminer avec cette constitution, donc pourquoi pas...
Mais vous savez quoi? Je parie que ce que les businessmen flamands veulent réellement, c'est garder la Belgique comme une enveloppe bien vide, pour pouvoir jouir de son assise internationale. Alors que la Flandre (ou la Wallonie en l'occurence) personne ne connait, et surtout, pour ne pas perdre Bruxelles.
Un homme d'affaire, cela sait compter...
Et le PS wallon est encore fichu d'accepter cela, par attachement romantique à la Belgique, pour pouvoir jouer ce rôle de vierge cocue jusqu'à l'os mais qui reste-fidèle-à-son-mari-malgré-tout qu'ils affectionnent tant.
La fin de la Belgique signifierait la fin du PS wallon, ou en tout cas de son potentat.

wallagonie

@Célestin
Ce que vous dites est exact.
Donc, en résumé, BRUXELLES est le (un) verrou. Ce que le PS fait mine de ne pas comprendre. Car :
1) Pour certains PSmen, il vaut mieux être pauvre mais maître chez soi - pas question que des Bruxellois nous dictent quoi que soit ;
2) Pour certains PSmen, c'est aussi un certain mépris pour Bruxelles. Jean GOL disait que la capitale de la Wallonie devait être Paris, ou à la limite, Bruxelles. Il avait compris qu'il fallait de l'ambition et que Bruxelles était un verrou. La VL a beaucoup investi à Bruxelles et c'est sa vitrine. Nous, on a ... Namur. Laisserait-elle tomber Bruxelles ?
Je vois plutôt un troc : des sous pour les Wallons, toudis des sous) (Elio est le sauveur de la SECU pour encore 10-15 ans) contre une mise sous tutelle de Bruxelles par les deux autres Régions. Bien fait pour ces péteux de Bruxellois. Mais, suis pas Irma. Pour 2002, j'avais prédit la fin du Royaume, c'est dire...

wallagonie

@pixeline
Et le PS wallon est encore fichu d'accepter cela, par attachement ROMANTIQUE (donc pas adulte) à la Belgique, pour pouvoir jouer ce rôle de vierge cocue jusqu'à l'os mais qui reste-fidèle-à-son-mari-malgré-tout qu'ils affectionnent tant"
Cela me fait penser à un match symbolique Henin - Cliysters. Comme l'avait titré le SWOIR ILLUSTRE : "Ne les séparez pas" (alors qu'on leur prêtait une mésentente.
Et puis not bon Roi serait si triste.

Minarch

Les Flamands ne peuvent pas lâcher BXL à cause des 100aines de milliers de Flamands qui font la navette quotidienne à BXL, qui travaillent aussi bien ds les Ministères fédéraux que dans les boîtes privées.
Les 1ers en cas de cission, n' aurait plus de boulot et les 2nds, ils payeront où leurs impôts?

pixeline

en tout cas, au MR, on ne s'inquiète pas:
http://www.mr.be/MR-on-R/tchatArchives.php?pageq=3&chatID=27

Extrait du chat avec Corinne de Permentier:

Comment MR est préparé pour attaquer la séparation de la Belgique? En concret pas en parole.
Reponse de Corinne de Permentier
Le MR n'est pas favorable au séparatisme.
Comme l'a rappelé récemment Jacques SIMONET, l'union des partis francophones démocratiques est un bastion indispensable pour éviter cette séparation.

Cette séparation ne profiterait à personne ni en matière économique, sociale, et en terme de pension et en terme de système de maladie.

Jean-Philippe

@Anti-Spam, (Avec toutes mes excuses à Alain Destexhe)

Pénible, édifiant, je n'irais pas plus loin.

Pijean

A voir la longueur des posts et des gue-guerres, la question bien peu productive sur le futur de la belgique ou de la non-belgique ou de la autre-belgique est primordiale pour beaucoup.
Rien d'étonnant donc que nos politiciens fassent la même chose, càd perdre leur temps sur des supputations, des extrapollations et des élucubrations sur ce que sera ou ne sera pas la BE dans x années, pour son bien, pour son mal etc.
En attendant, les vrais problèmes, qui s'en occupe? Y'a t'il un pilote...?

Alex

Attention quand même, en cas de séparation, si la Wallonie devait devenit un pays à part entière, on se verrait tout à coup obligés d'assumer seuls une série de charges incombant à la Belgique telles que la défense, la diplomatie, on perdrait un accès à la mer, etc.

Au dela du romantisme éculé des régionalistes pour l'auto-détermination des peuples, il y a la dure réalité des choses.

Schluss

Votre jeu de aller-retour-aller-retour est CONTRE-PRODUCTIF aux intérêts de ce blog.
La surabondance des opinions où l'on tourne en rond va déforcer ceux qui lisent sans s'y exprimer.

Jean-Philippe

@Schluss,

Si je suis votre raisonnement, tous les participants de ce blog devraient s'exprimer d'une seule et même voix. N'est-ce pas les prémices de la pensée unique ?

La liberté d'expression accordée à ce blog, contrairement à d'autres forums, permet justement la confontation des idées. il n'y a ni dogmatisme, ni de "cause à défendre" mais bien la présentation du point de vue de chacun, même si certains vont parfois dans un sens contraire.

Ne vaut-il pas mieux 100 opinions divergeantes, mais reflétant l'état d'esprit des participants qu'une vue étriquée allant dans un sens unique ?

Laissez à chacun le droit de s'exprimer en toute liberté. Il n'existe pas de solution simple et radicale à la situation que vit la Belgique à l'heure actuelle. Peut-être que la lecture de certains messages, même contradictoires, finiront par fournir des pistes de réflexions à ceux qui seront amenés à décider du sort futur de notre pays.

Thomas Maskens

A propos de Bruxelles, ce qui est important c'est que les politiciens soient réellement bruxellois avant d'être soit néerlandophone ou francophone, et donc par les logiques de partis, Flamand ou wallons...

Il est impératif d'obtenir des formations politiques réellement représentative de la réalité bruxelloise.

Le Manifeste Bruxellois propose à ce sujet des pistes très intéressantes et audacieuses pour la Région Bruxelloise. Il a été écrit par des bruxellois francophones et néerlandophones d'horizons divers.
Il est signé aujourd'hui par près de 1500 personnes.
www.manifestobru.be

L'asbl manifesto vzw est chargée de le promouvoir. Il est décevant de constater que les politiciens et médias'obstinent à ignorer son existance et son succès.

Ceci sans doute parce que son originalité est de refuser le clivage communautaire qu'on nous impose.

Le manifeste peut être signé on line et la liste des signataires y être consultée.

Vincent

Jean-Philippe a écrit :

Deux faits symptomatiques: L'Alsace rêve d'un rapprochement avec l'Allemagne dont elle se sent culturellement plus proche et n'a que faire du "centralisme de Paris". Le Nord-Pas-de-Calais souhaite un rapprochement avec la Belgique (pas avec la seule région Wallone) car cette région supporte de plus en plus difficilement le regard hautain du reste de la France à son égard.

Cher Jean-philippe,

Je viens juste de voir votre commentaire, pardonnez mon intervention tardive, mais il est important de porter une réponse..
Il semble que vous viviez dans une bulle spatio-temporelle pour oser nous sortir, droit dans vos bottes, pinte en l’air (j’imagine, car à jeun c’est encore plus grave !) de telles âneries.
Auriez-vous oublié les 300 000 lorrains et alsaciens qui ont préféré partir en 1870 plutôt que de devenir sujets du Kaiser, et rester citoyens ? Auriez-vous oublié les deux guerres mondiales suivantes pour lesquelles des centaines de milliers de jeunes sont morts pour redevenir et rester français ? Connaissez-vous le sentiment de fierté pour son pays et sa patrie ?
Même les allemands, grâce au Mondial, redécouvrent leur patrie et finissent par ne plus avoir honte de ce qu’ils sont.
Ignorez-vous que la France, depuis 25 ans est décentralisée, et que ses régions ont plus de pouvoirs sur beaucoup de sujets, que la Wallonie ? Les disparités et les langues régionales y sont en tout cas plus valorisées que les patois wallons !! C’est un breton qui vous le dit, un breton qui fait plus de bisness avec Rennes et Nantes qu’avec Paris.

Concernant le Nord-Pas-de-Calais, vous devriez faire un tour du côté de Lille et Valenciennes, et voire ces métropoles dynamiques et fières de leurs renouveau/réussites économiques, qui ne voient plus Paris comme une spirale omnivore, mais comme une capitale internationale qui apporte son rayonnement et facilite les affaires.

Des rapprochements trans-frontaliers, il en existent mais ne prenez pas vos désirs pour des réalités : ils sont avant tout d’ordre économique et culturel.

En l’état actuel du Borinage, je doute que les lillois rêvent de lâcher Paris pour Namur…Par contre, les habitants de Mons se verraient sans doute mieux avec Valenciennes….

Parlez du centralisme parisiens aux Toulousains, Bordelais, Lyonnais, Marseillais, ils vous regarderont comme Sancho Pensa regardait Don Quichotte charger les moulins….

Amicalement,

Vincent

Anti-PS Man

"Ignorez-vous que la France, depuis 25 ans est décentralisée, et que ses régions ont plus de pouvoirs sur beaucoup de sujets, que la Wallonie ?"


Personnellement, je l'ignorais. (Je croyais même que l'idée de décentralisation était contraire à celle de République.)
Mais je n'ai pas étudié le droit français.
Pourriez-vous me donner quelques exemples de décentralisation (attention, pas de déconcentration) plus importante en France qu'en Belgique?
Ça m'intéresserait de connaître ces domaines décentralisés (et qui ne le seraient pas chez nous)...

Vincent


Voici la dernière mouture de la loi sur la décentralisation.

Bonne pêche...

http://www.vie-publique.fr/actualite/panorama/texte-vote/loi-constitutionnelle-relative-organisation-decentralisee-republique.html

Anti-PS Man

Tout ça ne dit pas ce qui est plus décentralisé en France qu'en Belgique.

De plus, vous parlez d'une date bien plus lointaine que la loi de Raffarin ("depuis 25 ans").

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.