Ma Photo

Inscription

Blog powered by Typepad

« Sans commentaire (16) | Accueil | Echanges belgo-belges »

12 juin 2006

Commentaires

pixeline

"Des pays comme la Suède, le Canada, l'Irlande, l'Autriche (voire la Région flamande) ont largement dépassé les débats idéologiques pour s'ouvrir avec succès sur le monde tel qu'il est."

Je remarque que la France est dans le même pétrin que le notre; le débat, quand il a lieu, ne parvient pas à quitter la sphère idéologique.

Je salue votre appel au changement radical, mais d'où viendra-t-il? Il ne peut venir que du PS puisque ce sont eux qui détiennent les clefs et personne au PS n'en a la carure.

paul

On le sait depuis longtemps, rien n'est aussi difficile que de réformer un système qui fonctionne mal.

Je ne pense pas que la réforme puisse venir du PS: le système actuel y intéresse trop de gens. Il intéresse d'ailleurs également beaucoup de gens qui en dépendent, sans être formellement membres du parti.

Et le MR ménage trop les socialistes pour être perçu comme une alternative. Outre qu'il a laissé la gauche décridibiliser le libéralisme.

Je crains que nous ne soyons partis pour une période très troublée en Belgique francophone.

C'est d'ailleurs ma conviction depuis longtemps: le véritable péril pour la Belgique ne vient pas du nationalisme flamand, mais de l'incapacité des francophones d'entreprendre les réformes nécessaires.

Molinari

Bravo pour votre article, très bon !

J'ai longtemps soutenu le passage au scrutin majoritaire mais quand on voit les résultats aux Etats-Unis et surtout en France, on peut se poser des questions... L'Angleterre est effectivement un contre-exemple. Non, je crois qu'il faut chercher ailleurs.

Molinari

"Et le MR ménage trop les socialistes pour être perçu comme une alternative. Outre qu'il a laissé la gauche décridibiliser le libéralisme."

Pas besoin de la gauche pour ça : le leader maximo jodoignois et son acolyte l'illusionniste fiscal s'en sortent très bien tout seuls.

Alexis de Tocqueville

Entendant Di Rupo dire : "La Wallonie a besoin des socialistes" ou "il ne faut pas de rupture", il n'y a guère lieu d'être optimistes. Pire encore : VAN CAU SERA LE VICE-PRESIDENT du nouveau télé-opérateur wallon unique (Le Soir d'aujourd'hui). On croit rêver. Certes, le plan de renouvellement des cadres du PS carolo qui sera chapeauté par VAN CAU et MORIAU voit les 4 réformateurs en bonne place à l'USC pour la cogérer. Mais le principe du PS est le même : piller les ressources du secteur privé pour les déplacer vers la sphère para-publique à la gestion opaque pour arroser les amis.

Alexis de Tocqueville

Lire aussi Le Soir, page 6 : "Les recrutements au Parlement wallon ne font l'objet d'aucun appel public ; les députés sont souverains". D'où l'engagement de nombreux fils de... Tous les partis démocratiques en bénéficient.

Paraworld

"Tous les partis démocratiques en bénéficient"

Ah bon, les écolos ne font pas partie des partis démocratiques ?

Anti-PS Man

Très bon article. On y retrouve pas mal de propositions déjà développées ici par les internautes.


Je trouve très bien pour ma part que vous traitiez de deux points majeurs:

1. Le SUFFRAGE MAJORITAIRE. Celui-ci permettra en effet, s'il est organisé en deux tours,
. a) de diviser clairement les dégoutants et les dégoutés (càd PS, Ecolo et FN d'un côté, les autres de l'autre), entraînant par là une baisse de la représentation du PS (N'y avait-il pas 40% (?) de la population qui considérait qu'il s'agissait d'un mal wallon - avant les scandales);
. b) de permettre, peut-être, les majorités absolues nécessaires
. - soit pour mettre en évidence incompétence et responsabilité de la situation,
. - soit pour permettre de réformer de fond en comble le système actuel sans avoir un parti omnipotent dans les pattes;
. c) de mettre en avant des HOMMES et non pas un PARTI - car dans tel système, ce sera bien à un combat de personnalités auquel on aura droit. Et l'électeur ne risquera pas d'oublier pour qui il a voté.

2. Une CRITIQUE CONTRE LE MR Il est effectivement nécessaire que ce parti se réforme, avant de vouloir, soit-disant, réformer la société. Il ne doit pas avoir peur de l'opposition: en effet - et monsieur Di Rupo l'avait très bien compris en ne prenant jamais de responsabilités politiques dignes de son rang depuis pas mal d'années - l'absence du pouvoir / des responsabilités n'entamera jamais le capital sympathie de ses électeurs. De plus, via une opposition mordante, le MR grapillerait, au fil des années, les voix de ceux, intelligents, se rendant compte qu'il est LA SEULE opposition valable au système actuel - le poids du CDH étant trop faible et toujours mis à profit des rouges.
Ainsi, le MR devrait:
. - s'INTERDIRE TOUTE ALLIANCE CONTRE NATURE avec le PS,
. - et si les urnes lui forcent la main, s'INTERDIRE TOUTE ENTRÉE AU(X) GOUVERNEMENT(S) TANT QUE SON ALLIÉ N'A PAS ACCEPTÉ UN DES POINTS MAJEURS DU PROGRAMME REFORMATEUR, càd l'instauration du SUFFRAGE MAJORITAIRE de ce côté-ci du pays.
Quand le MR, en ascète, adoptera ses deux points de vue, avec une stratégie, cette fois, à moyen ou long terme, on pourra dire qu'il aura gagné en crédibilité.


Remarque: en parlant de "terme", à propos de "Monsieur Court Terme" - je vise ici Olivier Chastel. Peut-être avez-vous lu, vous aussi, sur un blog libéral, la mésaventure de Gargamelo. (Olivier Chastel, par pressions interposées, aurait réussi à ce que le blog du sorcier wallon soit supprimé par l'hébergeur.) Je n'appréciais pas particulièrement les commentaires de Gargamelo ici même, car ils relevaient plus de la pub que du débat d'idées. Toutefois, cette action du MR Chastel est digne des SOCIALISTES, des COMMUNISTES, de CHARLEROI (aaah, je comprends mieux maintenant). Bref, indigne d'un démocrate, indigne d'un libéral.
Il est triste de voir que celui qui a lancé les affaires PS (grâce à l'effet boule de neige de la Carolo), n'est en réalité qu'un pauvre type, tout à fait similaire à ceux qu'il critique. (Voy. d'ailleurs sa déclaration de mandats, 'y en a quasi 20, avec bien 8 rémunérés - possible de la voir à partir du site "jevotechastel".)


Olivier

Molinari

En 1999, tout le monde savait que le MR faisait une connerie en pactisant avec les mafieux. Le problème, c'est que les "barons" attendaient leurs maroquins depuis plus de onze ans.

L'idéal serait que AD ou des militants honnêtes lancent un projet de charte interdisant toute alliance future avec le PS (on peut imaginer divers aménagements à ce texte).

Raymond Coemans

Anti PS Man, vous êtes au Eg Simon ce que le Canadry Dry est au single malt : avec toutes ces majuscules et ces illuminations, on s'y tromperait grave...

E. G.  Simon

Il semble utile d'observer les POSTURES en présence afin d'apprécier le FAISABILITE de mise en oeuvre des mesures rappelées par Alain Destexhe.

1° Posture de "CITOYENS"? Le dernier sondage mené sur Mons (après celui mené sur Charleroi): le P.S. y perdrait à peine 20% venant de 61% ! Y a-t-il donc 41% d'électeurs obtus dans cette petite ville sympa vivant notamment à coup d'aides publiques? Pire observation: le Front National récupérerait +10 % ! Ça nous montre le niveau mental où se situe une partie de socialistes (soit 15% de bruns): des sympathisants de l'extrême-droite F.N. ! C'est à tomber raide mort... Dire qu'Ecolo espère en récupérer une partie: c'est mal parti!

2° Suivi du 2e débat "Controverse" sur RTL dimanche, avec les acteurs en présence.

- Patrick Moriau (Prés Féd PS): "Tout ça c'est pas du socialisme" ... Il prend ses téléspectateurs pour des cons? On va voir ce qu'on va voir ... Mais la Fédé c'est pas l'USC !
- Ne parlons pas de l'insignifiant X, ce président ad-interim ICDI, visiblement paniqué et dépassé par l'ampleur des événements...
- Plus propre que propre, J-M Nollet d'Ecolo insiste et exige un contrôle IMMEDIAT de toute la population "potentiellement" concernée (combien X 600€ d'examens)? Si le problème et les risques datent des dix dernières années, qu'apporterait ce contrôle instantané (check-up) de la population dans la précipitation, sans préparatifs? Un jeu évident sur les PEURS irraisonnées; on conclurait facilement à de la manipulation électorale.

- Le SEUL qui se détachait valablement est ce Directeur du contrôle sanitaire (...FNRS) qui a tenu une vraie position scientifique, raisonnée, parlant de LATENCE avant de sauter à des mesures coûteuses (mais planifiées). Haro sur la précipitation...

3° Quelles ACTIONS peut-on efficacement mener sur 6 à 18 mois (en pré-élections, avec listes déjà déposées) pour espérer d'infléchir la "bêtise publique"? Car les "omnipotents P.S. sont tellement sûrs d'eux que ce n'est guère à ce niveau qu'on peut penser les bousculer. Seuls peuvent intervenir les découvertes d'actes délictueux avérés par la Justice!

OPINIONS: Votre Carte blanche énumère de bonnes mesures.
- L'INERTIE de plusieurs milieux constitue la meilleure arme antidémocratique pour tenir ce régime d'hypocrites et d'incompétents en place.
+ La PRESSE locale donc assumer son rôle, sinon elle se perdra sa crédibilité (éthique contre €€€)
- Indirectement (et c'est ce que pensent 75% des électeurs qui n'accordent plus guère de leur confiance aux élus), devenu trop "compréhensif" ou autobloqué dans son juridisme, c'est TOUT NOTRE REGIME PARLEMENTAIRE qui est invalidé par les abus de 10-15% de "parvenus". N'étant pas juriste, je ne vois comme seul moyen de vaincre les inerties qu'une remise en cause des PROCESSUS électoraux, c-à-d les mesures déjà avancées par plusieurs intervenants!
Mrs/Mmes les parlementaires, pensez SVP aussi à la crédibilité internationale de la REGION x COMMUNAUTE que vous êtes sensés incarner! La clé = du courage, du réalisme!

E.G.  S.

A Raymonde C., salutations de single malt.
NB: je ne bois que du Chivas ou GlenFiddisch (Pure malt).

alain

Bravo pour la partie diagnostic de votre carte blanche dans le soir. Toutefois, je ne vous suit pas dans la partie solution en ce qui concerne l'instauration du scrutin majoritaire:

Pourquoi pousser vers un mode de scrutin majoritaire qui a tendance à renforcer les majorités absolues ? "Le pouvoir absolu corrompt tout" a une nouvelle fois été illustré à Charleroi et croire que seul le PS aura de telles tentations n'est pas crédible.
De plus, la France et son scrutin majoritaire ne nous montrent-t-ils pas chaque jour que ce système électoral ne fonctionne pas bien ?

Pour ma part, j'ai noté que les problèmes récents les plus graves se passent à l'échelon communal et très peu aux niveaux supérieurs (fédéral,etc...). Je propose donc un renforcement de la tutelle des pouvoirs supérieurs sur nos communes qui sont bien souvent des "baronnies" assez "féodales"...

wallagonie

J'avais adoré le prof. d'univ. de Liège qui parlait politique sur la RTPS il y a peu.
Mais ce n'est rien à côté du nouveau président de l'ICDI.
Il ressemble à JANIN et peut faire tourner son stylo dans la main droite d'une manière incroyable. Sa façon de se pencher sur la table (à quelques cm de la surface)et ses hésitations quand il doit prendre la parole le rendent irrésistible. Il m' a ému. Face à l'arrogance de Lucien Cariat, on se retrouve ici dans le compassionnel. L'homme a l'air si brave et un peu désespéré. Je voudrais qu'on le soutienne.
Sur le fond du débat, euh,
Oui, aussi, les grands yeux étonnés de NOLET quand il découvre les horreurs qu'a subie Dame nature. Pas mal non plus. Je paierais cher pour assister à un débat avec : le prof. d'univ. de liège + le nouveau patron de l'ICDI et, pourquoi pas, Patrick Moriau (qui prend les gens pour des cons avec une facilité déconcertante).

Alex

Wallagonie, pour votre info, il est atteint de la maladie de Parkinson. Ce qui explique cela.

wallagonie

J'attribuais cela au stress.
Je regette mes commentaires et lui présente toutes mes excuses.

Tawmass

Je suis tout à fait partisan du système majoritaire, cela permet de mener une politique beaucoup plus effective plutôt que d'être constamment stoppé par le devoir de consensus.

Malheureusement, dans notre petit pays, ce genre de système ne peut fonctionner pour la simple est bonne raison que la Belgique doit sa survie à un système de représentation proportionnelle car notre paysage politique est une véritable mosaïque ! Si l'on passe au système majoritaire, demain le pays implose ! En effet, comment s'opposer à un amdendement à la constitution si un parti possède une majorité telle qu'il peut décider seul de l'avenir du pays...?!

Par conséquent, cela fonctionne très bien au RU avec, de plus, un SYSTEME BIPARTISAN (encore que les LibDems semblent percer peu à peu) mais serait très mal adapté à notre pays...

Si quelqu'un trouve néanmoins une solution, je suis preneur car nous avons grand besoin de changement dans cette Wallonie sclérosée !!!

Tawmass

Ah oui, je me permets de préciser, quand j'entends que le pays implose, c'est, vous l'aurez sans doute compris, dû au clivage communautaire...

Alex

Cher Mr. Destexhe,

La je dis bravo. Vous êtes le seul au sein du MR à aller à contre-courant du libéralisme social cher au clivage Micheliste de ce parti. Vous l'aviez déjà évoqué face à Gosuin sur la 1 RTBF, et je pense que cela devrait beaucoup plus se faire et par d'autres! De même, pour continuer sur votre carte blanche, oui, il est temps que l'on dresse un cordon sanitaire autour du PS et que les partis démocratiques refusent de se compromettre. J'ai encore la candeur de croire, du moins pour des libéraux, qu'il vaut mieux être libre dans l'opposition que compromis au pouvoir.

alex

A quoi bon, finalement?

Les mêmes voteront pour les mêmes, et rien ne changera.

A un journaliste lui demandant quel président il faudrait à la France pour mener à bien les réformes salutaires dont elle aurait besoin, De Closets, auteur d'un bouquin sans concessions sur l'état actuel de la république (fonction publique pléthorique - quoique nettement moindre qu'en Belgique - endettement, inefficacité chronique, etc.), répond qu'il faudrait un président de gauche. Un président de droite serait cloué au pilori à la seconde ou il commencerait à discuter d'une réformette.

La France a sans doute une gauche valable et réaliste, ayant retenu la leçon du programme commun de 81. (Tous, sauf Jack Lang toujours adepte de la politique éléphant rose et du brainstorming-fumette: on va doubler les taxes et augmenter le pouvoir d'achat!).

Mais ici, cette gauche n'existe pas.

Minarch

Excellentissime!


"Patrick Moriau a confirmé mardi sa démission de ses fonctions de président de la Fédération PS de Charleroi, une fonction qu'il occupait depuis 1994. Elle intervient au lendemain de la réunion du comité fédéral qui a rejeté par 37 voix contre 25 et 5 votes blancs sa proposition de créer un "comité du renouveau", composé de neuf membres et qui viendrait s'adjoindre à la présidence de la Fédération. M. Moriau a expliqué que, selon les échos qu'il avait recueillis, c'était principalement la présence de la députée régionale Ingrid Colicis au sein de cette équipe qui a suscité ce rejet, et il a une fois encore regretté que des querelles de personnes viennent prendre le pas sur l'intérêt général du parti. (GFR)"

Cosette

....de diviser clairement les dégoutants et les dégoutés (càd PS, Ecolo et FN d'un côté, les autres de l'autre),
Halte là, mettre les écolos et le FN dans le même sac c'est un peu gros !

@ Molinari
"J'ai longtemps soutenu le passage au scrutin majoritaire mais quand on voit les résultats aux Etats-Unis et surtout en France, on peut se poser des questions... "

Je suis issue d'une famille où j'ai toujours entendu regretter l'absence de scrutin majoritaire comme en France. Mais actuellement je ne suis pas certaine que ce serait chez nous la plus heureuse des solutions...

Cosette

@ Alex
"Un président de droite serait cloué au pilori à la seconde ou il commencerait à discuter d'une réformette. "
C'est vrai qu'on dit souvent que pour faire des réformes nécessaires mais impopulaires, il vaut mieux les faire avec la gauche au pouvoir.
Bien d'accord avec vous sur le fait qu'il y a en France des personnalités de gauche qui tranchent avec les nôtres Van Cau, Happart et cie

Anti-PS Man

@ Cosette

C'est pour ne pas torturer la compréhension de la phrase que je n'ai pas inscrit "peut-être" devant "Ecolo".
Je n'en suis pas tout à fait sûr, mais vu leurs positions souvent liberticides (avez-vous déjà entendu parler de Khmers verts?) et régulièrement coupées des attentes de la population, les verts récolteraient rarement un siège au Parlement wallon avec le suffrage majoritaire à deux tours - à moins d'un (improbable) duel au second tour avec un socialiste ou un FN.

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.