Ma Photo

Inscription

Blog powered by Typepad

« Belgacom et la concurrence | Accueil | Un Giro très politique ... »

03 mai 2006

Commentaires

barjomen

On devrait enfermer, pour trois mois, tous les politiciens en campagne électorale dans des émissions de télé-réalité, Ce serait amusant d'entendre leurs querelles perpétuelles et de voir leur façon de travailler.

Imaginer un nouveau style de scrutin, que celui ou celle-là recevrait un c4, et que les derniers seraient par exemple, élus !? ect ect ....

Nous verrions vraiment à qui confier la gestion de notre société.

Un peu d'originalité que diable !

Kim Jong Il

Je vous rappelle que notre ami Destexhe est un pionnier de la télé-réalité : coffret Strip-Tease, DVD 3, RTBF Productions.

barjomen

@ Kim Jong Il

lol !

Alex

N'oublions pas que la régionalisation a été longtemps le fond de commerce des PS carolos et liégeois, au nom de la prise en main du destin de la Wallonie par les wallons. On voit les beaux résultats 25 ans après! Oui bien sûr, les mandataires socialistes se portent bien, mais la Wallonie...

Votre post soulève un autre problème. Les autres partis COURENT après le PS. Idéalement le MR, en tant que parti présumé libéral, devrait être vigoureusement opposé au PS, quitte à être un parti d'opposition plutôt que de gouverner ensemble.
Car dans la Wallonie ou le PS est prévalent, gouverner avec eux veut dire se compromettre, il suffit de voir les beaux résultats que sont Francorchamps, l'incubateur numérique, les comptes calamiteux et dépenses fastueuses de la CF, etc...

paul

Plutôt d'accord avec le commentaire d'Alex.

Qui diable pourra rompre avec le carrousel revendications flamandes/cris effrayés francophones? J'ai peine à croire que le MR, avec sa composante FDF, soit à même de le faire.

La proposition Reynders de rapprochement communautés/région serait particulièrement nuisible pour Bruxelles, qui deviendrait alors une filiale de la wallonie et du PS. Bruxelles a les problèmes d'une ville capitale, et pas ceux d'une région à moderniser. La seule chose qui rapproche Bruxelles de la Wallonie, c'est le fait que le français y soit dominant. Et le taux de chômage, malheureusement.

Jean Fourastié

La "proposition Reynders" à laquelle j'adhère, ne change rien au statut et à la région de Bruxelles. Mais elle permet utilement de rapprocher la région wallone, la communauté française et la fameuse COCOF. Elle permet de faire des économies et les institutions y gagnent en efficacité.

E.G.  Simon

Etant originellement wallon liégeois, à carrière locale ... puis heureusement internationale (ce qui m'ouvrit les yeux), je suis assez d'accord avec les vue de A.D. "En 2007: nous nous (re)trouvons FACE à NOUS-MEMES".

Car si les flamands ne pouvaient user plus longtemps de l'argument "déversements économiques Nord-Sud devenus disproportionnés", ça les couperait de nombreuses récriminations populistes. Faut ajouter que devant l'incurie de certaines situations belgo-européennes, le jeu est facile pour les enflés du V.B., puis (par effet ricochet) les CV&D Letermo-VandenBrandiens; car chacun d'eux n'a d'issue que dans la-fuite-en-avant-communautaire pour espérer ne pas se faire déborder dans ses fiefs électoraux respectifs.

Pas difficile non plus pour Ph. Moureaux de jouer les grosses têtes du 1ier Mai, face à un public "électeur-basique du P.S.". Autant d'ailleurs lors du rassemblement DiRupinien de Frameries-Borinage, où un micro-trottoir télévisé nous montrait le citoyen-électeur favori du P.S. sous le visage d'un "VIEUX mineur de 80 ans qui avait travaillé dur toute sa vie" (exact pour l'honnête individu qui s'exprimait) ... mais nous fait douter de la représentativité du sujet dans un profil population 200x et ses enjeux d'aujourd'hui.

Une vieille chanson de la ménagère wallonne (du 19e) s'intitulait (je traduis): "Laissez-moi pleurer toute ma vie ...". Lorsqu'on a recours à de tels procédés T.V. pour devoir apitoyer des foules ignares, cela pue la manipulation. Paraît que 38 à 43 % des belges wallons aiment ça! Si on scrute l'âge moyen de l'électorat socialo-affiliés FGTB, on devine l'impact du procédé. Un procédé complémentaire pour rajeunir les "troupes"? Savons-nous que tous les JEUNES demandeurs d'emplois wallons ont "fortement avantage" à se munir d'une carte du parti pour pouvoir figurer en bonne place dans les réserves de recrutement-emploi? Puis qu'ils sont astreints à devoir percevoir leurs allocations de chômage via la FGTB (parlez-nous d'un asservissement du prolétaire désoeuvré ... par les gros capitalistes syndicaux...).

Pendant ce temps, nous assistons sur la BBC1 à l'interview d'experts en "socio-psycho-machins" vantant hier soir "un glissement des aspirations moyennes des gens vers un mieux-être, un mieux-vivre, plutôt que de s'esquinter pour l'enrichissement personnel"! Ça fait penser à ce vieux message des collectifs "Amis de la Terre", écolos-marginaux-réunis qui s'affairent à massacrer les esprits depuis 30 années grâce à ce slogan!

Reste qu'aujourd'hui le problème N° 1 des foules est "augmentez SVP notre pouvoir d'achat". Alors, qui faut-il croire en premier? Il y a visiblement une dichotomie mentale entre deux groupes éclatés: a) ceux qui veulent la consommation-avant-tout versus b) ceux qui acceptent de vivre-en-assistés-en-ne-se-nourrissant-que-de-choux (et de gros lard le dimanche?). Faudrait s'accorder un peu dans notre mosaïque électorale!

La richesse économique fut toujours - et reste - le fruit de l'EFFORT PERSONNEL, dont on calcule l'intégrale au fil des ans pour parler ensuite de pouvoir d'achat et de patrimoine public ou collectif. Lorsque 30 à 40 ans de contresens syndicalo-politique ont tellement affaibli notre Wallonie par des investissements inappropriés au "développement durable", alors il faut se mettre en tête que ce sont des décennies d'efforts encore à venir qui seules peuvent engendrer un rattrapage. Donc, qui aura l'honnêteté et la patience d'agir ainsi parmi nos tenants de la richesse instantanée?
Les dits "interlocuteurs sociaux" devraient se battre la coulpe pour leurs errements passés; mais leurs nouveaux "leaders", trop pressés de plaire à leur base dé-informée, n'auront AUCUN le courage de clamer ce message: "MOTIVEZ-VOUS au TRAVAIL plutôt que de revendiquer bêtement et de vous tuer par vos grèves incessantes"! Au seing d'un Etat-providence, leur populisme vaut-il mieux?

NB: j'ai connu des parents qui bossaient, sans geindre... Et je n'était pas à Jodoigne le 1ier Mai.

Alex

@E.G. Simon:

Je suis bien d'accord avec vous, les voyages ouvrent les yeux sur pas mal de choses.

J'ai également vu le rassemblement de vieux mineurs, auréolé du commentaire "l'ultralibéralisme c'est le début du fascisme", sans bien sûr la moindre argumentation de la part du journaliste RTL.

De même, le lendemain, les journaux faisaient leurs gros titres du 1er mai du PS, avec quelques excursion du côté de Jodoigne.

Ce qui me donne vraiment l'impression que la Wallonie fonctionne à l'entropie, le seul souhait de sa population est de continuer à sombrer tout en pensant qu'ils sont un peuple d exception. Peut-être qu'un jour un tribunal historique se penchera sur tout le mal qu'a causé le PS...

melodius

Les partis flamands me font bien rire. Après tout, personne ne les a forcés à former des gouvernements avec le PS, un parti pour lequel NE VOTENT PAS deux tiers des francophones de Belgique.Dans ces conditions, nous reprocher les prises de position du PS c'est, comment dire, l'expression d'une hénaurme hypocrisie ?

Et à part ça, merde à Flupke "bolchevik" Moustache. Quand on soutient une idéologie responsable de la mort de cent millions de personnes, on est un criminel dont qui peut être heureux d'avoir tout juste le droit de la boucler.

Pijean

@EG.SIMON

"...le fruit de l'EFFORT PERSONNEL, dont on calcule l'intégrale au fil des ans..."

Et le sens de l'effort cela s'apprend et s'éduque (et ce n'est pas nécessairement un cours d'éducation civique), le plus tôt est le mieux.

Philippe BEAGUE, psychanalyste et président de la Fondation Dolto, était très clair sur ce sujet hier dans matin-première (questions pubiques). Dire "non" à un gosse ce n'est pas nécessairement le rendre malheureux, cela lui donne aussi des repères! Lui apprendre la patience et l'effort avant l'accomplissement d'un besoin (ou désir), c'est plus que primordial.

Hélas, notre société d'adutes montre l'exemple inverse. Celui de l'homoparentalité est édifiant. Les adultes eux-mêmes en viennent à demander, sans effort, sans attendre, le droit de posséder leur enfant, même dans les cas où cela est fondementalement impossible...

PS: désolé, c'était un peu hors sujet par rapport à la note mais c'était pour répondre au thème de "l'effort".

paul

@ jean

Merci pour ces précisions

Mais pourriez-vous être plus explicite? En quoi consiteraient ces rapprochements, quelles économies...

Alexis de Tocqueville

J'aurais pu signé le post qui s'applique d'ailleurs aux Flamands. Car que n'est prêt à faire un Verhofstadt pour un 3e mandat? Que n'est prêt à céder un Leterme à Di Rupo pour former le gouvernement Leterme I? De part et d'autre de la taalgrens, deux racismes autorisés : l'anti-flamand et l'anti-francophone. Qui oserait lancer un "Front francophone" contre les Polonais ou même les Allemands? Contre les flamouches, par contre...

Alex

@Melodius:

Il est intéressant de constater le silence du Komissar Moustache lors de la condamnation d'Emir Kir en tant que négationniste, menteur et délinquant. Pas de démission, d'explications publiques, rien! Même les médias se sont montrés passablement silencieux. Pensez bien que si ça avait eu le malheur d'arriver à un MR, on se serait tapé tout le clan "progressiste" à dos, et pourquoi pas 2-3 gros titres bien juteux.

wallagonie

@Alex
« N'oublions pas que la régionalisation a été longtemps le fond de commerce des PS carolos et liégeois, au nom de la prise en main du destin de la Wallonie par les wallons. On voit les beaux résultats 25 ans après! Oui bien sûr, les mandataires socialistes se portent bien, mais la Wallonie... »
EXACT ! Et not bon José H. le rappelait hier : JE n'accepterai pas que Bruxelles dicte quoi que ce soit aux Wallons. C’est José qui a un gros complexe avec les Bruxellois ! D’ailleurs, c’est celui qui le dit qui l’est : José n’en finit jamais de traiter les Flamands de complexés.
Le dernier en date a mériter ce titre, selon José, est W. Maertens.
Donc pas de rapprochement, pourtant stratégiquement intelligent (La Flandre tient à Bruxelles – NOUS, on a … Namur – c’est toudis bon), entre Bruxelles et la Wallonie.
Traduction : Il vaut mieux être (très) pauvre mais maître chez soi.
La Wallonie a 50 ans de retard sur la Flandre. Et ce n'est pas un chiffre lancé au hasard (Je n'ai pas le temps ici d’en faire la démonstration).
Donc, 2007, c'est effectivement un (nouveau) rendez-vous avec nous-mêmes.
Merci aux Flamands de nous "mépriser" car nous ne le valons bien.
Comme disait un certain VAN HECKE (président du CVP), il y a une plus de 10 ans, la Flandre ne sera pas éternellement la vache à lait de la Wallonie. 100 % concevable.

Promethee

La kermesse du premier mai, cela me fait penser à une retrospective de l'oeuvre de Jean-Pierre Mocky, sur les toiles du Brady....

alex

Mr Destexhe,
Dieu sait si le PS porte une lourde responsabilité dans la situation wallone. Mais quid du MR? Un Kubla a-t-il fonctionné au Brabant ou à la RW fondamentalement différemment qu'un socialiste quelconque? Un Michel est-il moins idéologue qu'un Moureau?

Il y a, au MR, sans doute, quelques libéraux, comme Reynders. Mais depuis la mort de Gol, j'ai l'impression que ce ne sont pas eux que l'on entend le plus.

Alex

@alex:

totalement d'accord. Venéz avec des vrais idées libérales dans une réunion MR et tout le monde vous regarde un peu bizarrement.

Je pense comme vous que Reynders a un vrai fond libéral, mais tout le mainstream est plutôt du genre socio-démocrate prudent.

melodius

Il est très profond, le vrai fond libéral de Reynders, très très très profond même. Tellement que je ne l'ai jamais aperçu.

Alex

@melodius:

Je pense qu'il est moins profond qu'on ne le pense :-)

Mais le fait est qu'il est préseident d'un part dans lequel il doit gérer les tensions internes, la realpolitik belge, et le mouvement pro-socio général de la société francophone belge. Mais en petit comité il est beaucoup plus franc sur ses positions.

Nemrod

Par accident, j'ai regardé le JT de la RTBF le 1er MAI.J'y ai constaté que la RTBF a consacré 10 minutes aux différentes manifestations socialistes de Bruxelles, Charleroi, Mons et Liège. Ensuite, le MR à Jodoigne 2 minutes! Vous aurez compris de quel côté penche la balance RTBF ?

Cosette

"N'oublions pas que la régionalisation a été longtemps le fond de commerce des PS carolos et liégeois, au nom de la prise en main du destin de la Wallonie par les wallons."
C'est vrai qu'en Wallonie la régionalisation s'est faite CONTRE Bruxelles.Que de remarques désobligeantes contre les bruxellois, n'ai-je pas entendues.Il est vrai qu'en France (à la même époque) les régions voulaient que Paris cesse de tout décider. Les flamands eux se sont toujours sentis flamands avant tout.D'où Communauté et région sous un seul Label.
Je pense que la proposition de M.Reynders est sensée. Il faut que Bruxelles et la Wallonie fassent front commun.
Pour terminer petite remarque à propos du 1er mai. C'est vrai que cela me fait toujours rire de voir tout le PS., poing levé, chantant l'Internationale. Van Cau, Daerden and co entonnant : "debout les damnés de la terre....les forçats de la faim...
Mais par contre je préfère voir au JT les vieux mineurs que les jeunes riches cons qui ont traversé la Belgique ce week-end à 280km/h au volant de leur voiture de luXe. En les voyant je me suis demandée si ces riches/cons étaient des adeptes de l'ultra-libéralisme......

alex

"En les voyant je me suis demandée si ces riches/cons étaient des adeptes de l'ultra-libéralisme..."

Au contraire, je suis certain qu'ils sont de gauche. Gauche caviar et bonne conscience, Le Soir ou Libé, bobo à stock options, see what I mean ;-)

Alex

@Cosette:

Des riches/cons il y en a partout, de même que des pauvres/cons. Ces gens la fonctionnent généralement peu à l'intellect donc supposer qu'ils prennent des positions politiques est leur faire trop d'honneur.

Robert de Malêve

Avez-vous lu la carte blanche du président du RWF dans l'Echo du vendredi 5 mai ?

Décoiffant, non ?

J'aimerais avoir votre avis.

Eustache Daly

Le problème, c'est que grâce à tous les partis traditionnels, y compris le FDF, les Francophones, tant Wallons que Bruxellois sont aussi politisés que les américains moyens.
Et ils ont les représentants/dirigeants qu'ils méritent !

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.