Ma Photo

Inscription

Blog powered by Typepad

« Sans commentaire (15) | Accueil | Filles et fils de... »

29 mai 2006

Commentaires

Alexis de Tocqueville

Souvent méprisée (notamment lors du passage de Van Willick vers LE SOIR, ce dernier eut peur de se faire "dhisé" comme si c'était une marque d'infâmie), la DH apporte un vent de fraîcheur dans le PAF. Comment? Grâce au si honni "poujadisme", une insulte bien commode utilisée par le landerneau des journalistes soi-disant sérieux et dont la vraie signification est : journalisme qui pose les bonnes questions de façon impertinente.

Raymond Coemans

Journalisme qui pose les questions formattées pour faire des titres accrocheurs, ouais...

Célestin

"Le Soir" est devenu un journal militant (comme feu "Le Peuple"), "La Libre" se veut, de manière affichée ou non, de centre-gauche. Alors, c'est vrai que l'on peut critiquer "La DH" aux titres accrocheurs, mais c'est malgré tout le seul journal qui ne nous sert pas quotidiennement les mêmes articles "politiquement corrects" comme les deux autres organes de presse cités. La presse flamande est plus diversifiée de ce point de vue-là...

Raymond Coemans

La DH est probablement le seul journal de ma connaissance dont le rédacteur en chef ne se cache pas de fabriquer un produit dans le seul et unique but de vendre (voir son édifiante interview accordée au Pan : http://www.lepan.be/?p=20#more-20).

C’est partout pareil et ce monsieur a au moins la franchise de l’admettre. Maintenant, si c’est pour remplacer quotidiennement des articles « politiquement corrects » par des articles en rajoutant 3 couches sur l’insécurité et préférant la Star Ac et le sport à l’ouverture sur le monde, est-ce vraiment préférable ?

Marcel Chombier

Monsieur Destexhe, je vous dis merci. Votre article d'éloge à la DH est sans doute la chose la plus drôle qu'il m'a été donné de lire. Poursuivez sur cette voie, vous êtes un bien meilleur clown que politicien.

alex

Raymond, venant d'un gars se réclamant journaliste, mais dont la contribution à cette profession se limite à une colonne dans un gratuit de pub et une chronique suivie d'un licenciement déguisé dans une radio qu'on ne reçoit même pas correctement dans la ville dont elle porte de nom, je ne sais pas... :-)))))

climax

Sacré Marcel ! Tout irait mieux dans le meilleur des mondes s'il n'existait que Le Soir sur le marché, vous ne trouvez pas ?

Raymond Coemans

@Alex
Le journal d’informations marchant le mieux en Belgique francophone ouvertement considéré comme un produit par celui qui le dirige, je pense que c’est un rien plus lourd et discutable qu’un CV personnel dont vous n’avez par ailleurs qu’une connaissance des plus lacunaire et même pas très exacte.

alex

Oh, Ray, n'y voyez pas d'argument ad hominem mais simplement un peu (pardon, je suis si pompeux parfois) de cynisme diogénien. (Sans le tonneau et la branlette, pu alors métaphoriquement. Enfin, j'me comprends.)

Blague à part, l'information n'est peut-être pas un produit dans un monde idéal, mais qu'est-ce dans la réalité? Il faut vendre des quotidiens, non? Ou alors, on doit les subsidier. Et alors on obtient des résultats curieux, comme un "Journal du Mardi" vendu à 6 exemplaires, mais maintenu en vie par volonté du boulevard de l'empereur...

Raymond Coemans

« Blague à part, l'information n'est peut-être pas un produit dans un monde idéal, mais qu'est-ce dans la réalité? »

N’ai-je pas écrit dans un post précédent que « c’est partout pareil et ce monsieur a au moins la franchise de l’admettre. » ? Bon, alors…

« Il faut vendre des quotidiens, non? »

Ca devient problématique si pour vendre, on manipule l’information disponible de façon à lui donner un sens social et politique qu’elle n’a pas au départ. Quand une bagarre d’ivrognes devient l’illustration d’un besoin de davantage de répression policière, c’est plus inquiétant que simplement commercial.

alex

Mouaf. D'une part on dit qu'il n'y a plus de journaux d'opinions, de l'autre on flingue toute opinion qui n'est pas dans la ligne. Faudrait savoir.

Et puis, vu de la Lune, quelle info n'a qu'un sens premier sans en avoir d'autre? Le tout, c'est d'avoir accès à différentes interprétations, non?

Ray, j'ai parfois l'impression que vous n'écrivez que pour pousser votre petite contestation. Je dois dire, je suis un peu comme ça aussi (mais uniquement dans les dîners en ville, pas sur le net): de droite quand l'entourage est de gauche et vice versa. Je dois confesser en toute honnêteté jouer plus facilement au libéral qu'au socialiste, cela dit. :-)

Raymond Coemans

« D'une part on dit qu'il n'y a plus de journaux d'opinions, de l'autre on flingue toute opinion qui n'est pas dans la ligne. »

En ce qui me concerne, ce n’est pas ça. Ce qui me chiffonne dans ce journal, c’est le traitement de l’info, pas l’opinion exprimée. Pour faire court en caricaturant, la DH est le seul journal au monde dans lequel le 11 septembre 2001 ressemblait à une agression de jeunes maghrébins en décrochage scolaire.

« Le tout, c'est d'avoir accès à différentes interprétations, non? »

Quand le gros titre du jour, c’est « Mouloud abat Roger d’un coup de tromblon en pleine tête » mais qu’il ne sera pas forcément dit dans l’article que le frère de Roger visait Mouloud avec un bazooka du toit de l’immeuble, moi, je ne suis pas fort sûr d’être d’accord avec votre proposition.

« Ray, j'ai parfois l'impression que vous n'écrivez que pour pousser votre petite contestation. »

Qui ne le fait pas sur ce blog ?

alex

Je ne sais pas. Je ne trouve pas que ce journal soit de si mauvaise qualité, et le tour donné aux infos ne me semble pas relever du machiavélisme.

Une bagarre dans un café avec mouloud ou roger qui butent un autre mouloud ou roger, c'est un fait divers. Il y a des journaux qui en sont plein, la preuve. S'il y a plus de mouloud nommés que de rogers, faut voir ou est el problème: le journal ou les faits eux-mêmes?

Cosette

"Longtemps catalogué de "libéral".....
Est-ce pour cela Sénateur que vous tressez une couronne à la DH. C'est tout de même, il faut l'avouer, un journal très populiste.
Les meurtres et autres Faits Divers sont son fond de commerce.
Quand j'étais enfant, j'ai souvent entendu dire : "la DH c'est un journal écrit par des concierges pour des concierges...."
Des amis amateurs de sports m'ont par contre souvent répété que les pages "Sports" étaient excellentes.

Raymond Coemans

« S'il y a plus de Mouloud nommés que de Rogers, faut voir ou est le problème: le journal ou les faits eux-mêmes? »

Deux ivrognes s’échangeant des torgnoles, est-ce une information qui va avoir une incidence sur ma vie, en d’autres termes que j’ai besoin de savoir ? Quand la façon dont est présentée cette info peut faire naître en moi la peur, le racisme et l’envie de voter pour le politicien qui aimerait instaurer la fermeture des bistrots, le problème n’est-il justement pas le journal, sa responsabilité, son éthique ?

Alain Destexhe

@Cosette

"Longtemps qualifié de libéral" car la Dernière Heure s'est longtemps positionnée comme telle et pendant un certain temps le PRL a été, je crois, un des actionnaires. A l'époque il y avait "Le peuple" et "La Wallonie" "La cité" et même La Libre qui avait une sorte d'affiliation (en tous cas , cela se disait).

Ce n'est plus le cas aujourd'hui. Pour moi, l'ensemble de la presse (y compris la DH) se positionne au centre gauche. C'est un choix respectacle, mais il n'y a à mon avis plus assez de diversification idéologique, où alors il faudrait me l'expliquer. (et même si tous les journaux donnent largement la parole aux 4 partis démocratiques francophones). Si on prend en France Libé, Le Monde, et le Figaro, les différences politique me paraissent plus grandes; mais j'écrirais bientôt un post la dessus; j'espère.

E. G.  Simon

Je m'épanche, en non-lecteur de la D.H., mais bien de SIX autres presses et magazines choisis.

Alors, sur base de la réaction A.D. de lundi 16:06 "... mais il n'y a à mon avis plus assez de diversification idéologique, où alors il faudrait me l'expliquer."

En voici ma compréhension. Tout journal est un PRODUIT pas neutre, attractif pour des gens qui aiment réfléchir sinon se divertir. Alors,

@ Cosette écrivant: ... un journal très populiste... :
Le dicton "On n'a que les politiciens que l'on mérite" peut aussi se transposer à la presse. Exact?
Chaque lecteur potentiel CHOISIT, mais selon quels schémas mentaux, quelles pulsions? Le journal se façonne pour l'homme/femme prêt à l'accepter, à peine par l'inverse. Restons responsables de nous-mêmes (ce que les tenants du collectivisme n'apprécient pas: eux dictent leurs "bons" choix)! En matière de populisme: que valent comparativement "La Meuse" et qui la lit?, plutôt que La Libre? ou d'autres titres?

@ Célestin avec son : "... se veut, de manière affichée ou non, de centre-gauche."
Tous les journaux sont en bute aux "pertes de lectorat", ils se posent l'inévitable question de: "comment survivre?" ...outre d'incertains subsides offerts à la presse écrite (ouch, un instrument d'aimable obédience?). Restent donc le lecteur FIDELE et la pub! Nul n'échappe ainsi à un exercice de "segmentation du marché"... avec l'universel constat:

1° Vieillissement du lectorat => "vive le jeunisme", se renouveler (offrez-nous des images et de la couleur, s.v.p.). Le nouveau public aime le zapping...
2° Où sont les potentiels? => via l'analyse des % recueillis lors des sondages politiques => à gauche toute? (sauf les Ecolos, en moyenne plus motivés à lire, mais ça leur donne des boutons de devoir consommer la pâte d'arbres sans recyclages). En BE (marché étroit pour tant de titres) on racle donc volontiers chez les affiliés des P.S. + FGTB, plus au CdH (son aile DC, numériquement plus large), plus on alimente les sphères de nos nombreux parlements, etc.
3° Comment séduire? => via les "phéromones mentaux", voire l'artifice du fantasme. Puis fidéliser? (le pouvoir de l'image attisant la curiosité: MATCH; des scoops accrocheurs: Ici Paris); il y a heureusement des textes de FOND dans nos titres belges (sinon mieux vaut lire Marie-Claire); ou encore jouer l'illusion d'appartenance (je rêve de la Jet set & richesse: l'Eventail); reste l'apitoiement (Journal SDF, Journal FGTB), etc.
4° Comment ne pas perdre le lectorat durement acquis? Faut-il ne guère heurter, c-à-d brosser dans le sens du poil-lecteur, ne pas décourager les sponsors, ne pas se colleter avec la justice, faire plaisir au politique afin de glaner des faits inédits, ne pas ...? Ce risque de "mimétisme obligé" fait vivre certains titres, tandis que des lecteurs exigeant auront un regard plus pénétrant: AUTREMENT. L'essentiel me paraît être de ne pas mentir au lecteur (la manip par divers lobbies: N titres en vivent, vous voulez une longue liste?).

@ R.C. avec votre: "La DH est probablement le seul journal de ma connaissance dont le rédacteur en chef ne se cache pas de fabriquer un produit dans le seul et unique but de vendre"...

Pourquoi s'en cacherait-il? Il n'y a pas de honte à produire du texte (ou de l'image, pour illettrés, comme au moyen-âge sur les murs d'églises). A-t-on déjà vu un "produit" qui ne soit pas élaboré pour se "vendre" par la suite? Tous le savent, sauf les "acheteurs" de feuilles gratos "Metro" entièrement financées par la pub. C'est nécessairement le cas d'un journal, comme d'un spectacle de rap, un programme électoral du PCF, un livre de Régis Debray, une casserole inox, un service-créateur de sites Internet, un BigMc, l'idée-théorie du réchauffement climatique uniquement imputable au genre humain, le join du dealer,...). Il faut bien puiser l'argent quelque part si l'on veut échapper au chômage et à sa récup par l'ONEM. L'inverse s'appelle "invendu" chez les éditeurs ou "rossignol" chez les commerçants. Rien de méprisable à cela: sommes-nous d'accord, Raymond?

A la longue, le destin réservé aux "non succès" garantissent la FAILLITE: deux exemples parmi d'autres: celle du journal syndical-FGTB de Gillon (La Wallonie), son pendant Le Peuple de BXL (dont J. Sloover s'est recyclé au LeVif-L'Express), etc. Le Soir tirait à 139.000 ex. durant les années '90s et tombe à 94.000 dix ans plus tard! A cause de la pollution des esprits par quelques journaliste affiliés ou des erreurs de management, ou encore...?

Donc mieux vaut concevoir pour pouvoir le vendre, puis boucler les fins de mois. Lecteur jugera.

Cosette

@€.G.Simon
Vous avez raison. La LB (que personnellement je trouve intéressante) et le Soir ont perdu des lecteurs. La DH se maintient bien: titres accrocheurs, pas trop de textes etc....Son directeur a compris ce que le lecteur cherchait..... C'est triste mais c'est ainsi.

Muriel Bol de bal

@Célestin : "Le Soir" est devenu un journal militant (comme feu "Le Peuple"), "La Libre" se veut, de manière affichée ou non, de centre-gauche.
Et la DH est trop populiste.
Et le Vif, n'en parlons même pas.
Quel journal pense (un peu) à droite en francophonie belge ?
je me disais bien que j'avais toujours l'impression de lire la même chose et d'entendre les mêmes points de vue.
Côté télévision, pas beaucoup mieux.
Un parti dominant, incontournable + une presse univoque. La démocratie est en danger.

Roger That

On parle beaucoup du fond mais pour moi le plus intéressant dans la DH reste la forme.

Chaque jour le ton unique des articles de Gilbert Dupont ou Emmanuelle Praet sont un véritable régal!

Populiste? Certainement!
Mais n'est-ce pas le but avoué?

Laurent

@ Sénateur,

A quand un post sur les élections françaises????
Vous qui lisez apparemment ce qui se passe du côté français

@ aux autres,

Toujours les mêmes qui s'envoient des roses à ce que je vois.
J'irai dans le sens du sénateur, les différences politico-idéologiques se remarquent plus aisément en France qu'en Belgique francophone.
J'étais abonné au Soir, mais j'ai vite changé, j'ai été déçu du contenu, il n'y avait pas assez à lire.
Je lis mnt lalibre, c'est bien, mais c'est vrai que c'est fort centriste, même "conservateur".
Difficile de trouver un quotidien ardent défenseur d'idées LIBERALES, heureusement que le net est là, je dois admettre que je passe bcp de temps à lire des articles issus de "think tank".

Laurent

Je voulais bien sûr parler des présidentielles de 2007

Frenchman

@ Laurent

Chercheriez-vous le détenteur d'une boule de cristal v-à-v de ce contexte FR ? Lorsqu'on voit tant de gens jargonner sur plateaux TV, en ne dépassant pas le niveau du discours, on se dit qu'ils font ça pour remplir leurs temps d'antenne, mais les situations sont auto-bloquées ("deadlock").
Je ne vois pas ce que ceci ajouterait.

Vous voulez une lecture libérale? Allez donc voir sur le blog de Guy Sorman; il a sorti qq opinions ces derniers temps.

Alexis de Tocqueville

Le plus gros tirage, c'est Ciné Revue (un million de lecteurs, 250.000 exemplaires)... Sérieusement, il nous faudrait un Figaro like.

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.