Ma Photo

Inscription

Blog powered by Typepad

« La Chine et les tigres de papier | Accueil | Enseignement sponsorisé au Royaume Uni »

23 mai 2006

Commentaires

Jerry Rubin

Alexandre, faites comme tout indépendant qui n'a pas de magasin et peut travailler depuis chez lui : allez vous installer au Luxembourg (intéressant lorsqu'on a des enfants) ou en Suisse (toujours intéressant), tout en continuant à vous occuper de vos clients belges.

De toute façon, la situation ne s'améliorera pas ici avant 20 ans. Alors qu'en Suisse, l'imposition maximale du canton le plus cher est de 24 %, le canton de Zurich ayant une imposition maximale de 16 %. A bon entendeur...

Eustache Daly

@ E. G. Simon : Il m'étonneraît très fort que le fameux José Fontaine soit devenu rattachiste, il est plutôt partisan d'une république wallonne des camarades à la Van Cau ou Happart, ça doit donc être un autre.
Quand à toi, JP Vervaeren, tu devrais dire que tu es membre militant du MR, ce serait plus clair. En tous cas, bonne chance avec les Flamands...

Jean-Philippe

@José,

"60 % de la richesse wallonne se fait avec la France"

Donc, si la France peut se passer de payer cette richesse, elle n'hésitera pas une seconde à faire main basse dessus. CQFD

Comme le dit si bien E.G. Simon, pour tenir des propos semblables aux vôtres, à force de se faire rouler (même pas dans la farine) par les socialos, on en vient à apprécier quand on change de rouleau, peu importe son origine.

@Pixeline,

Bienvenue au club. Parfois, j'ai l'impression qu'à peine ai-je gagné 5€ pour ma petite entreprise, l'état (impôts, TVA, sécu, etc...) m'en réclame 6. Mais, selon les parvenus, il paraît que c'est nous qui avons "le c.. bordé de nouilles" pour reprendre leur expression.

Minarch

Je ne pourrais vous faire la démo US vu qu' elle varie par état.
Par contre, je pourrais vous la faire sur le RU, où j' ai vécu 8 ans jusqu' il y a peu et où j' ai bien envie de vite retourner!!

Dès que j' ai un peu de tmps je le fais.

D' ailleurs l' envie m' en avais pris qd j' ai vu les chiffres publiés par le Sénateur ce matin, en voulant comparer 3 pays, FR, BE et RU. Malheureusement, cela prend bcp de tmps...
J' avais commencé puis ai dû arrêter.

Mais je le répète, que les choses soient claires, je suis pour une CGT à la seule condition de balancer les rentrées de CGT en diminuant l' IPP!
Il s' agit bien d' équilibrer les impôts entre très riches/ riches et classe moyennes ainsi que d' alléger les charges sociales rare solution que pour créer de l' emploi.

A ce sujet...entendu à la radio ce midi:
81% des petits patrons Français veulent garder les salariés embauchés via le CNE, seulement 9% répondent non et 10 sans doute nsp.
Les CNE représentent 16% des nouveaux emplois.

Minarch

@Pixeline

Cela fait 2 ans que je cherche des services webs. J' ai fait appel à plusieurs sociétés et seules le RU est capable d' être concurrentiel en EU.
Les US sont tout aussi capables de suivre.
Le reste comme la B, FR etc sont complètement largués, mais personne ne voit ça et n' essaye d' y remédié.

J' étais indépendant au RU, je payais £4 par semaine de charge sociale +7% du salaire. Si on ne se paye pas de salaire, on ne paye pas les 7%.
Les formalités admin sont simples et rapides (2 mins au tél.!).
Il est donc très facile de se lancer sans prendre trop de risques (et on garde les mêmes avantages sociaux).
Ici, salaire ou pas, il faut cracher et on a pas les mêmes avantages...

Je vous souhaite bonne chance dans votre aventure.

Jean-Philippe

"Quand à toi, JP Vervaeren, tu devrais dire que tu es membre militant du MR, ce serait plus clair."

Vu que cette attaque ad nominem vient d'un courageux anonyme, un de plus, je me vois dans l'obligation de répondre sur ce blog, avec mes excuses à Alain Destexhe.

Que je sois membre du MR, cela me semble clair depuis le début. Je ne m'en suis jamais caché et j'espère bien ne pas être le seul (sur ce blog).

Je ne pense pas que je doive ressentir de la honte ou de la gêne de mes opinions politiques. Sans doute, lâche anonyme, faites vous comme tous ceux de vôtre espèce, voter extrême droite (avec courage).

Être militant d'un parti ne veut pas dire oblitérer son sens critique. Il m'arrive fréquemment d'exprimer une opinion divergeante de la "philosophie libérale" car j'ai horreur des dogmes et de la pensée unique. J'ai même critiqué certaines prises de position du Sénateur Alain Destexhe et d'autres têtes pensantes du parti à diverses reprises.

Par rapport aux partis de parvenus, verts, oranges, ou rouges, le MR ouvre le débat aux idées, permet à chacun de s'exprimer, n'impose pas de dogme, ni de tabou et si vous aviez la décence de venir participer aux travaux du parti avant de balancer vos âneries à tout va, vous verriez que les principes démocratiques sont prépondérants à toute prise de décision.

Si j'agis à visage découvert, c'est que je n'ai honte ni de mon nom, ni de mon mode de pensée, ni de mon engagement. Par contre, vous, jeune freluquet, voilà des semaines, voire des mois que vous en prenez à moi sous divers pseudos. Cela doit vous prendre du temps de les inventer. Chaque fois, vous vous faites remettre "la tête entre les deux oreilles" et chaque fois, vous y revenez. Seriez-vous maso ?

N'espérez pas me déstabiliser. Il me faut des calibres bien plus rôdés que vous pour y parvenir. Attendez de ne plus avoir "de lait derrière les oreilles", comme disait mon père, avant de venir embêter ceux qui contrairement à vous n'hésitent pas à signer de leur nom.

En attendant, retournez vous cacher d'où vous venez, je ne répondrais plus à vos attaques pitoyables que par le silence, car vous me faites vraiment pitié. Et la pitié...

gargamelo

Monsieur le sénateur vous avez donc le sens de l'humour ?

Oser parler de CHARLEROI et en positif...à l'heure actuelle c'est plus qu'osé...!! C'est ou IRONIQUE ou HUMORISTIQUE ou les deux à la fois...mais ça fait pas fort SERIEUX !

Puisque vous semblez aimer la rigolade, je vous invite à découvrir la suite du Da Vinci Code...ça devrait vous intéresser...d'autres aventures suivront

@++++

Gargamelo le orcier wallon

Minarch

Liste de "partenaires-sponsors" impressionantes!

Un véritable who'who, manque juss l' UE!

http://www.charleroipositive.be/spo_1.asp

Promethee

La réforme fiscale de Didier Reynders, j'ai toujours eu le sentiment que c'était une sorte d'OVNI. Certes, on l'a bien aperçu dans le ciel mais depuis...

Lorsque l'on paye des diminutions d'impôts pour les faibles et moyens revenus, j'ai toujours eu tendance à me demander à qui on faisait référence. A voir mon ardoise ménagère qui fleure bon les 50% à la base et ce qu'il faut ensuite payer après décompte, vous me permettrez la qualification de "voleurs". Ce n'est pas tant payer qui m'indispose, c'est surtout le fait de ne rien voir en termes de "return"....alors comme le dit si bien un intervenant plus, "je n'ai que peu de respect pour ces hommes politiques qui se partagent le fruit de mon travail à coup de "subventions aux copains"

Promethee

Coquille...

"Lorsque l'on a des diminutions..." et pas "Lorsque l'on paye des diminutions..."

alain

une idée à propos de l'IPP dont on a finalement aucune vue, ni prise sur l'allocation par l'état des (énormes) sommes collectées:

Joindre un questionnaire à la déclaration de revenus qui demande son avis sur les allocations à faire en fonction des priorités du déclarant (enseignement, recherche, santé, sécurité, culture, religion, environnement,...). Et bien sur traiter statistiquement ces réponses pour en faire un outil des décisions politiques et de la communication à ce sujet.

Hovine Laurent

J'ai assisté à deux "conférences" de Saint-Nicolas, alias Didier Reyenders, par deux fois il nous a dit "quand un impôt sort par la fenêtre, il rentre par la porte, les recettes de l'Etat n'ont jms été aussi bonnes". Ok Professeur, mais même si j'ai bcp d'admiration pour notre Minsitre des Impôts, je dois admettre que son argument est facile, évidemment que les recettes sont bonnes vu l'explosion du prix du fuel, combien ça rapporte encore à l'Etat qud je roule en voiture????
Et il y a intérêt à ce que les recettes soient bonnes vu ce que nous payons comme impôts et taxe "attrappe-nigauds en tout genre".
Mais vu que les recettes sont bonnes, voire excellentes, PQOI NE PAS EN FAIRE PROFITER A TOUS LES PETITS CONTRIBUABLES QUE NOUS SOMMES TOUS????

Et ce serait bien qu'on nous explique une bonne x pour toutes, ce que sont les intérêts notionnels, car c'est facile de lancer des phrases/mots qui veulent pas dire grand chose, mais qud il s'agit d'expliquer....

Les pays Scandinaves sont très svt en avance dans tous les domaines sur le reste de l'Europe, serait-il possible d'avoir une comparaison entre les taux de taxations?

Alexis de Tocqueville

Cher Jean-Philippe, on ne peut que saluer votre engagement de militant. De nos jours, c'est très courageux. Mais où sont les nouvelles têtes au MR? La relève?

E. G.  Simon

@ Promethee (et à d'autres...)

Faudrait pas tomber dans la confusion des genres à propos du rôle du SPF Finances. On n'y joue pas avec des discours lénifiants à la façon DiRupo (avec vocabulaire de 300 mots pour se vendre du public lambda) mais avec des FAITS REELS et un environnement macro-éco international. Donc, dans ce domaine, pas de baguette magique... Vous le savez bien.

Si une situation désastreuse de l'Etat BE exista dans le passé, revoyez les histogrammes de notre dette publique sur les 30 années qui précédèrent:
1) enflure lors des 2 crises énergie '73 et '79 (PS + PSC aux commandes)= fin des Trente Glorieuses!
2) emballement jusqu'à 84 (venue du gouvernement PRL Gol + PS) on redresse un peu la déviance.
3) rebond au Gvt suivant (PS + PSC , 1 des 9 "Gvt Maertens"). Environnement int'l chamboulé (inflation élevée)!
4) vint Ph. Meystadt aux Finances; il opèra un début de redressement (après que la BE se soit fait savonner les oreilles)! Gestion budgétaire devenue intolérable. Bon point de pragmatisme pour Ph.M., dont je me demande comment il put s'y lancer sans entraves (c'était après l'affaire Cools, si je ne me trompe).
5) depuis, et grâce à une rigueur maintenue sous J-C. Dehaene, il y eut petite amélioration...
6) qui s'est poursuivie dès 1999 avec D. Reynders et des initiatives un peu moins populistes. Depuis on tient la barre et ça va plus souplement, en principe de mieux en mieux.

Pendant ce temps, ce sont les autres DE, FR, GR, IT et Portugais qui dérapent ... Réprimandés par la Commission ... sans effets possibles à court-terme.

Il faut donc avoir l'honnêteté de citer ce rôle du MinFin. C'est un poste vital, mais il est UN parmi d'autres qui peuvent faire déraper (notamment par mesures de clientélisme, façon PS ou coûts engendrés par utopies façon arc-en-ciel)! Avec l'inertie qui caractérise le redressement du paquebot "finances publiques" lorsque celles-ci se sont mises à déraper, il n'est pas évident de clamer une victoire facile (2 à 3 législations sont nécessaires pour en venir à bout)...

En ce qui concerne les mesures applicables aux bas et moyens revenus, ce n'est pas un mirage, mais une mise en place GRADUELLE. C'était dit d'emblée (en tout cas mes oreilles l'on perçu comme ça).
Tout le monde ici l'admettra, hormis qq. limités ou gens de mauvaise foi...

Promethee

E.G. Simon,

Certes...Certes...

Sauf à me relire convenablement, je n'attribue déjà ni de près ni de loin à Didier Reynders la responsabilité de la quasi situation de banqueroute financière qui nous a conduit à l'austérité.

De plus, je lui reconnais également le fait de ne pas pouvoir agir comme il le souhaite, à savoir de manière un peu plus audacieuse, compte tenu des compromis de coalition.

Ceci étant précisé, je maintiens ma question très simple: qu'est-ce qu'un "bas et moyen revenu" ? La référence à des paliers progressifs est connue et ne réponds en rien à la requête.

A examiner les tranches de rémunérations soumises à l'impôt, on se rend vite compte qu'on est très vite taxés de "riches" en Belgique, que l'on paye toujours autant et que les "return" sont de plus en plus discutables. Bref, la classe moyenne aimerait un peu respirer...

alex

@ Alexandre - Pixeline

J'ai aussi été indépendant, je suis toujours en train de payer des arriérés d'impôts parce que les clowns de l'administration ont décidé à l'extrême limite de la forclusion de refuser tous mes frais. (Pesnez-vous: je suis un indépendant, donc je suis fraudeur...) Plusieurs de mes anciens confrères venant du même coin et ayant les même frais n'ont eu aucun problème. Alors quand on me parle d'égalité devant l'impôt... Faut s'accrocher. Ou devenir fonctionnaire.

Euclide

Même si certains chiffres interpellent le citoyen qui se veut lucide, il me semble que focaliser son attention sur ceux qui paient trop d'impôts reflète une forme de démagogie facile qu'un élu sérieux doit s'interdire.

Sauf erreur de ma part, Mr Reynders a été obligé de recourir à des artifices fort peu recommandables pour "équilibrer" les derniers budgets ( cfr fonds de pension Belgacom, lease-back à la cité administrative, titrisation des dettes fiscales, etc ... )

Le pays est, en fait, en état de faillite virtuelle.

Tout-à-fait d'accord de réduire la charge fiscale des petits et moyens revenus, mais à une condition : qu'on me donne la liste des dépenses qu'on veut supprimer et qu'on me dise où on ira chercher, si nécessaire, les recettes supplémentaires dont on aura besoin pour préserver l'équilibre

La fiscalité est un élément, parmi beaucoup d'autres, de la gestion des finances publiques. S'il y en a encore dans ce pays, les hommes d'Etat ( ceux qui s'intéressent au moyen ou au long terme ) devraient sans doute procéder à une remise en question globale de ces dernières ( à la lumière de la mondialisation, de l'élargissement européen et de l'intensification des flux migratoires ).

Se braquer exclusivement sur le poids excessif de notre fiscalité est, pour moi, le propre des politiciens qui travaillent à court terme, se laissent guider par leur intérêt électoral et sont incapables d'appréhender dans leur globalité les grands problèmes de société.

Un "réformateur" crédible se doit d'éviter pareille déviance.

Pijean

@Euclide

Voici une approche bien mathématicienne à laquelle j'adhère totalement (vu que c'est aussi ma formation;-).
L'analyse, la logique, la réflexion calme, l'identification des objectifs, des contreintes, et ensuite la mise en place des solutions pour y arriver ainsi qu'un leadership clair tout en restant démocratique... c'est la seule méthode possible.

Le reste n'est que changements de direction répétitifs, par réactivité excessive, pour satisfaire des demandes à hyper-court terme.

annick

En théorie, j'adhère également aux propos d'euclide.

Maintenant de manière plus pragmatique, je préfère que l'argent soit dépensé en "m'étant rendu" plutot que de se perdre dans la masse d'argent que gère l'état et dont on ne sait plus très bien où il va. Les sous qu'on ne me prendra plus, au moins, je suis certaine de bien savoir où ils vont...

Quant à la faillite virtuelle, si effectivement après y'a moins de sous pour payer un ministère des sports, de la culture ou de "l'égalité des multiculturalités" (on ne sait jamais ce que certains peuvent inventer), je m'en fiche. Je paierai moi-même ma culture ou mon sport.

Par contre, les bidouillages cités plus haut (rachat de pension belgacom...)me paraissent également ridicules. Pour la petite histoire, je travaille pour la grande et belle Région bruxelloise, et notre mois de décembre n'est payé que début janvier depuis que le gouvernement bxlois a eu besoin "d'équilibrer" son buget, çàd à reporter certaines dépenses à l'année suivante...

L'interrogatif

@ Euclide... et Pijean (correctement orthographié)

"Se braquer exclusivement sur le poids excessif de notre fiscalité est, pour moi, le propre des politiciens qui travaillent à court terme, se laissent guider par leur intérêt électoral et sont incapables d'appréhender dans leur globalité les grands problèmes de société."" PLUS l'avis de soutien:
""Voici une approche bien mathématicienne à laquelle j'adhère totalement""

Vous qui semblez donc réfléchir PLUS LOIN, plus GLOBALEMENT que cette immédiateté à laquelle 85% des gens adhèrent, pourriez-vous définir ce que serait VOTRE ligne politique (en visionnaires et en chiffres, puisque d'apparents math il y aurait) ... afin de mener le paquebot social mieux que ce que n'ont réussi à faire l'arc-en-ciel 1999 et avant lui des générations de P.S. accouplés généralement à des PSC (pardon CdH).

Cracher qq. critiques ne s'accomode bien qu'assorti de suggestions. Il y en a sur ce blog qui attendent que vous - éclairés - en pondiez qq-unes. Merci par avance

Ubu

Comparaison n'est pas raison !
Ces chiffres ne tiennent aucun compte de la régionalisation menée sous Raffarin, sur laquelle les infos n'ont pourtant pas manqué.
Bref, zéro pointé pour le ministre des finances, maintenant passé à l'amnésie fiscale...

Cosette

Dans notre société de consommation, on encourage donc la cigale. Comme elle paiera moins d'impôts, elle pourra dépenser plus... et l'on punira la vilaine fourmi qui a fait quelques économies et quelques petits placements en Sicav ou actions.

Robert J

C'est le célèbre mathématicien
René Thom (théorie des catastrophes) qui reprochait(en substance) à Prygogine d'utiliser des symboles mathématiques dans le monde réel :hors de leur contexte virtuel et sans les transposer ...
Attention MM les mathématiciens de ne pas jouer
aux "apprentis sorciers"!!!

pijean

@L'interrogatif

Le petit cadre de ce blog est un peu court pour donner des solutions en quelques lignes.

Mais surtout, mes propos consistaient à proposer une méthode (ou même méthodologie) pour la recherche d'une solution.
Un exemple de mauvaise méthode utilisée par certains politiciens: celle du "changement": si quelque chose fonctionne mal il faut changer. Or j'estime qu'un changement quelconque n'a pas plus de raison de fonctionner, si on n'a pas défini clairement, en consensus démocratique, vers quoi il faut changer (et pas seulement à court terme). Donc il me semble plus adéquat de savoir ce que l'on veut avant de bouger dans n'importe quelle direction.

pijean

re-@L'interrogatif

"...en chiffres, puisque d'apparents math il y aurait"

Une approche mathématicienne n'a rien à voir avec des chiffres, mais alors là rien du tout. Réduire les sciences mathématiques à des chiffres c'est idiot.

Tout au contraire, il s'agit de compréhension de problèmes, théoriques ou modélisés, basé sur un fondement qui évite la subjectivité (càd la logique). En quoi la logique (ou le formalisme)devrait-elle être exclue de la recherche de solutions à des problèmes politiques?

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.