Ma Photo

Inscription

Blog powered by Typepad

« Ouverts le dimanche ? | Accueil | Val Saint-Lambert: un beau succès! »

09 mai 2006

Commentaires

alex

Il me semble tout de même que les remarques de Minarch sont pertinentes, et n'ont rien de protectionnistes: avec les enjeux écologiques, il faudra bien un jour tenir compte de l'absurdité de certains choix - notamment en matière de transport - tout en se gardant précisément du protectionnisme ou d'autres mesures restrictives. Ce n'est pas la quadrature du cercle, même si cela ne sera pas facile.

Pour le reste, 25.000 € pour une bagnole de société, c'est pas grand chose, merci. Et oui, je préfère voir cet argent entrer directement dans le circuit commercial plutôt que de voir 15.000 € volés par l'état EN PLUS de tout ce qu'il me vole déjà à des fins multiples de gaspi. Boûh le vilain négoïste.

Promethee

"EN PLUS de tout ce qu'il me vole déjà à des fins multiples de gaspi"

Je ne te le fais pas dire...

eric

il est tout à fait clair que le prix des carburants va continuer a augmenter et ce même si la situation dans les pays producteurs s'ameliore et que des alternatives se mettent en place.
ce n'est ni une profession de foi 'ecolo' ni une opinion personelle c'est l'avis des experts (y compris ceux des sociétés pétrolières!)
sachant ça comment peut on encore penser à créer un ring bis ou même à élargir le ring actuel ?
l'avenir est aux transports en commun, au co-voiturage, à l'utilisation des reseaux informatiques pour communiquer,....
encore faut il un pouvoir politique capable de dire la vérié et d'accompagner cette mutation difficile de notre société.

eric

JM

« Le haut débit permet le télé-travail avec connexion vidéo-conférence et échange rapide de données ». C’est effectivement une solution trop négligée actuellement qui résoudrait tant le problème de déplacement que de gestion du temps de travail. A noter que le haut débit n’est pas nécessaire dans la plupart des cas : importer un dossier, le traiter en local, l’exporter ne nécessite que peu de ressources. Le problème réside plutôt dans la relation de travail entre les intervenants : il s’agit d’une rémunération à la tâche et non à l’heure, d’où contrôle et loi du travail à revoir. Ici encore l’immobilisme pourrait freiner.

Pijean

Elargir le ring à quatre voies, c'est comme augmenter la largeur de l'entonnoir sans élargir le goulot de la bouteille...

Quant à Minarch, je n'aime pas le ton ;"Il faut modifier nos habitudes...", je préfèrerais; "On devrait conscientiser que...", sinon ce sera inaplicable!

De part mon expérience de ces bouchons en entrant à Bruxelles, il me semble en effet qu'une diminution drastique de transport "longue distance" ferait une énorme amélioration.

Autre chose, pour éviter que tous les parents qui conduisent leurs enfants à l'école pour la même heure se retrouvent ensuite tous sur le chemin du travail également en même temps, il faudrait généraliser le transport scolaire "porte-à-porte" (de la maison à l'école).

Philippe S.

Je vais passer pour l'écolo de service, mais j'attends depuis 4 ans des pistes cyclables valables à Bruxelles... Et quand il y en a qui sont finalement réalisées, c'est en dépit du bon sens. (cfr carrefour loi)

On peut ainsi croiser 4 à 5 types de pistes de conception différentes sur un trajet de quelques kilomètres.

Nénanmoins, je temperairais l'avis écologique de la promotion abusive du vélo (qui fait finalement office de facade bon enfant citoyenne) Pour l'avoir fait et pour le faire encore toutes les semaines, rouler en vélo à Bruxelles est, en plus d'etre un parcours du combattant avec la circulation, un sacré défi sportif... on est loin du plat pays et des ses hordes de bicyclettes...

mailman

Je voudrais confirmer l'exemple de Karlsruhe: j'y ai été plusieurs fois et en effet le système de train/tram qui y est en place a permis aux commerces d'augmenter fortement leurs bénéfices (ça manquait de place de parking avant). C'est un pur bonheur d'aller faire des courses à Karlsruhe.

En ce qui concerne le télétravail: je pense qu'en effet c'est pratique pour une partie des tâches. Mais en tant que pratique généralisée... ça priverait le télétravailleur du contact social -> échange informel d'informations et facteur motivationnel. Les coûts à long terme ne seraient-ils pas plus importants?

Je ne comprends pas l'aversion de nombre de posteurs envers le train. Le train me semble une bonne alternative (combiné à un système de transport urbain bien sûr). Un de vous pourrait avoir la gentillesse de m'expliquer SVP?

Rudolph Menthol

@mailman

Pour comprendre, il faut faire la navette tous les jours entre Liège et Bruxelles, par exemple.

Peu de trains qui font un trajet direct et qui permettent de se rendre à Bruxelles en moins d'1H.

Habituellement, dans le meilleur des cas on a droit à un arrêt à Louvain (5 à 10 minutes de plus). Dans le pire (et le plus fréquent) des cas, on a droit à un tchouftchouf qui s'arrête 10 fois (Ans, Waremme, Landen, ...) et qui met 1H30. Multiplier par deux la durée (matin/soir), ajoutez-y les trajets en tram\bus\marchant et ça fait QUATRE heures par jours utilisée pour faire la navette. Je ne parle pas des retards fréquents, des grèves impromptues (comptez 3 fois par an au minimum), de l'encombrement des voitures, de la saleté ambiante, du bruit des conversations aux alentours (généralement le match de foot de la veille; ou les commentaires généralement désobligeants sur tel ou tel collègue non présent (bien sûr)); ou le voisin qui fait hurler son MP3 au point qu'on se demande pourquoi il a besoin d'un casque ...

Reste la solution de déménager et d'habiter à Bruxelles ... où il faut un salaire de fonctionnaire européen pour pouvoir s'acheter un appart ou une maison.

mailman

@Rudolph Mentol

Merci. C'est vrai que je ne suis pas navetteur et donc je considérais le sujet en dilettante... Il est évident que dans ces conditions le train est indésirable. Mais, en principe, cela pourrait être un bon moyen de transport pour les navettes? Comme en Allemagne, par exemple, où c'est fort pratique sans pour autant être désagréable... Pas aussi confortable qu'une voiture mais pas comme vous le décrivez non plus.

Peut-être le RER apportera-t-il une solution? Ou du moins un horaire flexible des trains (plus de trains dans les heures de pointe), par exemple?

Pistache

Juste pour apporter confirmation au post de Rudolph. Je fais moi aussi les navettes sur cette ligne, et... il a raison sur tous les points.

J'ajoute que nombre des problèmes qu'il évoque (notamment trains sales, wagons pleins, discutions ras-des-pâquerettes...) augmentent avec le printemps, pour qui tente de prendre autre chose que les "tchoufs tchoufs": l'IC vient d'Eupen et va jusqu'à Ostende. Un rayon de soleil et hop, les wagons sont remplis de vacanciers d'un jour, parfois mamys et papys charmants, souvent barakis et gosses mal élevés, sans compter les classes partant en excursion et réservant des voitures entières... Au navetteur de supporter, en restant parfois debout.

Petite amélioration depuis décembre dernier: un train supplémentaire, réellement direct (pas d'arrêt à Louvain) le matin. Mais vu l'augmentation du nombre de navetteurs ces derniers temps, les voitures de ce train additionnel comme du suivant sont remplies anyway. Amélioration de mon sort personnel: après 4 ans de navettes et la situation empirant -> gros ras-le-bol -> j'ai "investi" mon augmentation dans le surcoût d'un abonnement de 1ere classe. C'est au moins un peu plus calme... Même s'il me prends parfois l'envie de trucider les guignols incapables de parler bas qui arrangent leurs réunions par GSM pendant tout le trajet!

SFo

"Madrid-Vilnius tous les deux jours. Mazette, il met quoi dans son carburant votre camionneur ? Ca fait 3.300 kilomètres, quand même."

Rudolph, en général les sociétés de transport (même en Europe de l'est) ont plus d'un camion. ;)

SFo

Ayant moi aussi téé navetteur dans une autre vie dans laquelle mes instincts associaux étaient nettement moins développés, je ne peux qu'abonder dans le sens de Pistache: le problème du transport en commun par rail n'est pas tellement les retards ou les voitures sales mais plutôt l'indéfectible manque d'éducation flagrant qui semble être la marque de fabrique de la majorité de nos concitoyens. Dès qu'ils sont plus de deux, les gens ont nettement tendance à considérer le wagon comme leur jardin et de s'y organiser des petites parties de cartes en gueulant bien fort les exploits du petit dernier lors du match minimes Erps-Kwerps/Bioul de samedi passé. Faut se les farcir. Personellement j'en ai soupé et je me déplace maintenant en voiture.

Cosette

Rudolf et Pistache
Votre description des trajets en train aux heures de pointe est tellement véridique........
C'est malheureux car je pense que l'avenir devrait être aux transports en commun mais confortables, rapides, avec de bonnes correspondances avec le métro et les bus.
Mais je crois que je rêve..

mailman

^^

J'ai souvent l'impression qu'en fait, c'est plutôt là que le bât blesse dans nombre de problèmes, dans l'éducation des citoyens. Les infrastructures pour la plupart sont là, mais elles ne sont pas bien utilisées, tant par la faute des bénéficiaires que par celle des gérants.Peut-être faudrait-il instaurer des cours d'éducation civique dans les écoles alors, afin que les infrastructures du RER soient mises en juste valeur? Dieu sait qu'il y a encore le temps :)) Est-ce qu'il y a une différence entre l'éducation civique en Allemagne par exemple et celle en Belgique?

Cosette

@mailman
Bien d'accord avec vous
. Il y a très lontemps que l'on n'éduque plus les citoyens.
Le belge ne sait pas faire une file, ne sait pas monter dans un train sans bousculer les autres.....la liste est longue.

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.