Ma Photo

Inscription

Blog powered by Typepad

« Les 100 ans de la DH | Accueil | Bolkestein : la seconde chance »

30 mai 2006

Commentaires

maxetlesferailleurs

Portrait incroyablement complaisant dans Le Soir de Philippe Close, le chef de cabinet de Freddy Thielemans. On passe très vite sur les cumuls indamissibles de ce monsieur. Si évidemment Le Soir fait de grands portraits positifs des plus grands cumulards sans faire le lien avec la crise de confiance, faut-il s'étonner que leurs lecteurs soient perdus ?

alex

Ray, je peux me tromper, mais il me semble que l'on parle d'une chose différente. Le monde artistique est sans doute le plus élitiste qui soit. Bien entendu, si papa est derrière les posrtes s'ouvriront plus facilement. Mais au résultat, si le rejeton est nul? C'est un peu comme un jounraliste de toutes boîtes qui postulerait au Soir, dont le papa fut membre de la rédaction. S'il est mauvais, va-t-il y rester?

Laurent

@ Alex,

Non, un diplôme ne suffit plus pour reprendre l'étude du père qui était notaire.
Avant, il suffisait d'avoir fait sa licence en droit et d'avoir fait sa licence en notariat (suivie du stage et de la nomination). Tout à fait logique jusque là, mais depuis qques années, en plus de ces diverses formalités, il faut mnt après la licence en notariat, avoir réussi un CONCOURS!!!!!
Dites-moi l'utilité d'un concours qud vous avez réussi votre licence en notariat et que vous avez suivi votre stage de manière correcte.

Imaginez un instant pour tous les candidats-avocats, de passer un concours après les 3 ans de stage de barreau!!!!
Evidemment, non vu que bcp de politiciens sont (ils cumulent tjrs à l'image de De Clercq jusqu'en 2002 et Van Cau)avocats, tiens donc.....
Encore une fois, la loi n'est pas la même pour tous.....
J'en profite pour poser la question suivante, pourquoi ne pas limiter le nombre d'avocats par localités, car ils courent les rues. Alors que certaines professions sont réglementées de manière stricte

Raymond Coemans

@Alex et Menthol

Personnellement, simple question de psycho élémentaire, je ne suis pas si sûr que vous que suivre les traces de ses géniteurs dans un boulot « public » (artistique, politique, sportif...) soit aussi reposant et facile que vous semblez le laisser sous-entendre : ça doit en effet voler, les comparaisons, les critiques et les accusations de pistons. Probablement justifiées dans certains cas, je ne le nie pas. Cela dit, aligner des personnalités et des compétences aussi différentes comme sur la petite liste à Destexhe et lâcher le tout au public avec une bonne clotte poujaja pour faire passer le gâteau, moi, je trouve cela tout simplement répugnant.

Pijean

Pas de problème pour moi au sujet de la qualité de "fils/fille de XYZ" en politique ou aileurs.

le problème derrière cela est seulement leur NOM, c'est cela qui leur donne un avantage.

Comme disait Idji-Saïmon (;-)), le problème est "Comment obtient-on les VOIX?". Et avec le système actuel, le simple nom devient une référence alors qu'il n'est pas une garantie de compétence.
L'anonymat électoral est donc primordial pour avoir une avancée dans notre système démocratique: on ne votera ainsi que pour ce qu'on attend des politiques, càd des projets et des résultats qui les suivent.

(Je sais, je sais, je rêve).

paul

@ Laurent

Ne vas surtout pas dire ça sur le site du PS, tu pourrais leur donner des idées!

Encore un clientèle qu'ils pourraient s'attacher!

Replicant

@ Alex

"Au final, la compétence sera de mise."

Blague?


LOL, non. Même si de trop nombreux filous et incompétents occupent encore malheureusement le devant de la scène publique, ils devront rendre des comptes à un moment donné. La publicité de l'incompétence de certains permettra de faire le tri, j'en suis convaincu. Si certains ont pu accéder à de hautes fonctions, au-delà de leur seuil de compétence, je ne me fais aucun souci, ils ne dureront pas.

Si on se rend compte des erreurs de certains politiques après coup, c'est la même chose dans le privé qaund on se rend compte de l'incompétence d'untel, que l'on va donc licencier.

Rudolf Menthol

@Replicant
Vous êtes terriblement naïf ! Le nombre de clampins qui hantent la politique en Belgique (et en Wallonie en particulier) depuis 20 ou 30 ans dément brillemment votre théorie. Je n'ai pas trop envie de commencer à citer des noms : j'en ai pour l'après-midi entière ...

Jean-Philippe

"Comment obtient-on les VOIX?"

B'en en voilà une question qu'elle est intéressante. L'anonymat électoral, je n'y crois pas. Encore moins depuis que le vote est électronique. N'en déplaise à certains, mais s'il y a bien un piège à la démocratie, c'est celui-là. Autrement, le code source serait dans le domaine public depuis longtemps.

En dehors de cela, il existe des systèmes plus ou moins connus. Exemple, dans la cité des géants, il est arrivé que plus personne ne décède durant le mois précédant les élections. Cela tient aussi du découpage électoral. J'ai un jour vu un témoin de parti noter l'ordre d'arrivée des électeurs et lors du dépouillement (avec la complicité du président de bureau pour garder les bulletins dans l'ordre) savoir dire qui avait voté pour son parti. Ce n'est pas de la magie, c'est ultra simple à réaliser dans les petites communes ou un bureau de vote représente parfois moins de 500 votants.

Il y aussi les votes "achetés" avec promesses de logement ou d'emplois. Enfin, il y a les procurations. Des homes entiers sont représentés par une seule personne, quand ce n'est pas "OK, signe moi une procuration pour les élections et ton dossier avancera" Comme ça, on sécurise le vote.

Un vote à deux tours serait la solution. Après le vote pour les hommes, les divers projets de coalition sont proposées avec le nom des ministres et autres sous-fifres et les projets de réalisation durant la législature. Là, l'électeur vote pour la meilleure combinaison hommes-projets. Cela obligerait les partis à ne plus mettre des Michel Dardenne "minis" ET à présenter des projets cohérents. A mon tour de rêver.

Replicant

@Rudolf menthol
Vous êtes terriblement naïf !

Hum, non. la naïveté ne fait pas partie de mes défauts. Si on raisonne à court terme, oui, certains restent en poste. Mais les affaires actuelles vont mener à un autre type de gouvernance. Il faut bien évidemment penser sur le long terme.

Pour compléter la liste, citons Olivier Anselme, fils de son bourgmestre de père, et dirigeant de la Joie du Foyer, une société d'habitations sociales.

@Jean-Philippe

Il y aussi les votes "achetés" avec promesses de logement ou d'emplois.

La personne peut promettre et ne pas tenir ses engagements électoraux, un fait bien connu d'ailleurs.

mailman

@Raymond Coemans

Je pense que ce que Alex et Menthol disent n'est pas que la situation des fils/filles de X soit facile en soi, mais plutôt qu'elle est plus facile (beaucoup plus facile) que celle de ceux qui ne bénéficient pas d'un piston.

Je voudrais aussi que vous m'expliquiez plus en détail, si vous avez l'amabilité, quelle est la partie que vous identifiez comme "bonne clotte poujaja" dans le texte de A.D.

Raymond Coemans

@Mailman
Les mots « Charleroi », « fils de » et « phénomène » dans un paragraphe de 5 lignes contextualisant moins qu’il n’amalgame et surmontant une liste qui en rappelle d’autres (à quand la commission des activités anti-wallonnes ?), moi, je trouve ça effectivement plutôt poujaja. C’est votre liberté d’y adhérer, c’est la mienne de trouver ça assez « peutit ».

Pijean

@Jean-Philippe

Tu es un pragmatique et moi un théoricien.

Ma proposition est en effet un piège A CAUSE de la situation actuelle (pour laquelle tu donnes de bons exemples) mais elle reste une solution (partielle) dans l'absolu.

Donc, d'après moi, il faudrait plutôt changer la cause de son inapplicabilité putôt que de la rejeter.

mailman

^^ Ok, mais alors comment exprimer cette réalité qui est celle de "fils de" et qui se passe effectivement à Charleroi? Quels sont les mots corrects?

Qui plus est, il me semble que le "Charleroi" en question n'est pas partie du sujet du texte d'en haut. C'est seulement l'evocation d'un contexte, mais, comme l'on peut voir en lisant ce qui suit, Charleroi n'est pas du tout un point central du post d'Alain Destexhe. Vous parlez d'amalgame... mais celle-ci, est déjà présente de par les faits, qui sont en effet liés (scandales de Charleroi/propension à pistonner), et non pas créée par le texte d'en haut de page.

Commission d'activités anti-wallonnes... c'est peut-être pousser le bouchon un peu loin. Le danger posé à la démocratie par ceux que la HUAC investiguait était zéro (un tas de gens se réunissant pour parler de ce qu'ils considéraient une meilleure façon de vivre) en comparaison avec des hommes politiques qui se retrouvent dans une fonction où ils n'ont pas été élus (puisque pistonnés en tête de liste à la place de quelqu'un de plus compétent et méritant).

Vous trouvez "peutit" le fait de mettre en discussion un phénomène qui détourne le principe démocratique d'élire qui et seulement qui l'on veut, sans devoir avaler la médicine du pistonné avec, mais le phénomène en soi ne vous dérange pas... Libre à chacun de choisir ses priorités et d'y adhérer, en effet, mais je préfère regarder la lune pour le moment, tout en gardant à l'esprit l'existence du doigt.

Pijean

Une question pour A.Destexhe.

Il paraitrait que la Commission de justice du Sénat est en train de finaliser une proposition de loi sur la procréation médicalement assistée déposée par Christine Defraigne, Patrik Vankrunkelsven, Jacinta De Roeck, Philippe Mahoux et Isabelle Durant et que cette proposition a toutes les chances d’être approuvée en séance plénière au Sénat et puis à la Chambre, et cela sans débat citoyen (à ma connaissance). Pourriez-vous confirmer? (Eventuellement, lancer le débat en ouvrant un post sur ce sujet).

Raymond Coemans

Quel rapport entre Charleroi et ses affaires et des gens comme Pivin, Payfa, Harmel ou Simonnet?

Ce post est lisible comme un "J'accuse" qui irait presque commander un audit sur les compétences de "fils de" à des gens qui n'ont strictement rien à voir avec les problèmes dont on parle en ce moment.

Ce n'est peut-être pas le but, ça reste l'impression qu'il donne. Et un politicien à la communication maladroite, vous savez...

RC

"envers des gens", sorry

Jean-Philippe

@Replicant

"Il y aussi les votes "achetés" avec promesses de logement ou d'emplois.

La personne peut promettre et ne pas tenir ses engagements électoraux, un fait bien connu d'ailleurs."

B'en si. Si je suis pas élu, pas d'emploi ou de logement donc faite campagne pour moi. Mettez des affiches avec ma trombine sur votre facade, parkez de moi autour de vous, etc... Mais on va pas en faire une polémique.

@Pijean,
Tout à fait d'accord. On pourrait aussi exiger des candidats au niveau régional ou fédéral qu'ils présentent un C.V. avec une expérience professionnelle autre que purement politique. Dans le privé où comme Alain Destexhe dans l'humanitaire.

Être comme Alison Declerq la plus jeune députée élue, c'est bien beau, mais que connaît-elle de la vie en dehors des "lectures de bréviaire" de son père ?

@peutit Raymond,
Sans vouloir m'attirer les fleurs (au risque de me prendre les pots), il a été question de népostisme dans les posts de ce blog hier ou avant-hier.

De plus, est-ce notre faute si c'est à l'occasion des scandales à répétitions à Charleroi et maintenant à Namur que ce genre de chose se fait jour? Ce n'est pas les décisions calamiteuses du bureau du PS d'hier qui peuvent permettre aux camarades de s'en sortir grandis.

Iidji Saïmon

@ Replicant et d'autres:
"La publicité de l'incompétence de certains permettra de faire le tri, j'en suis convaincu. Si certains ont pu accéder à de hautes fonctions, au-delà de leur seuil de compétence, je ne me fais aucun souci, ils ne dureront pas."

A) pour le savoir, faudrait lire régulièrement la bonne presse ou voir autre chose que l'habituelle émission "RTBF-copinages": QUI suit? Deuxièmement, faut être futé: probablement vous, mais c'est pas donné à tout le monde (la preuve 34-42% des votants esbaudris, malgré les scandales)!

B) l'identification tardive d'un filouteur ne signifie pas que ses copains vont l'abattre (cfr. le micro-trottoir de RTL au sorti du "Lundi de l'Empereur": à VanCau: êtes-vous tjs le chef de file à Charleroi? RE ... Je ferai tout ce qui est en mon pouvoir pour réussir les élections! Lorsqu'on se rappelle qu'après l'éviction de Despi (4e trim 2005) le même VC s'était fait ovationné par tous les loufoques assemblés au stade de Charleroi, ça donne à réfléchir!

C) durant toutes les années où "ils" auront pu sévir (pronom personnel, 3e personne au PLURIEL) en tant qu'incompétents, ou traficoteras, la somme des dégâts €€.€€€ de gestion occasionnés va gonfler l'ardoise à payer. C'est pas eux qui vont cracher au bassinet: ils ont constitué leur pactole d'après retraite au Sud ou ailleurs. Pas plus leurs "obligés moyens" car peu solvables. Ça pleuvra donc sur vous ou sur moi (si je ne suis pas l'obligé en question)!

Jean-Philippe

@Iidji Saïmon,

"faut être futé: probablement vous, mais c'est pas donné à tout le monde"

Lorsque l'on voit que des chantres du socialisme comme Raymond Coemans continue à défendre la "cause" du socialisme, on peut de fait se demander ce qu'ils ont compris à la situation actuelle. C'est pour le moins inquétant.

Merci pour la qualité et la pertinence de vos analyses. Souhaitons qu'elles permettent aux naïfs de voir où mène le pouvoir de gauche.

Le discours "Cela aurait été la même chose si d'autres partis avaient été au pouvoir" ne tient pas, vu qu'ils n'ont jamais eu l'occasion d'exercer le pouvoir durant un telle période. Tenir un tel discours, c'est du poujadisme.

Plus sérieusement après-ces-constats

Depuis deux législations européennes, les MEP de Strabourg/Bruxelles ont forcé l'U.E. à admettre que tout candidat Commissaire ou même le Président de la Commission devront passer une (voire deux) auditions devant nos élites de 712 "compétents" G.O.s!

Or ces bons hémicycloïdaux sont pour les 2/3 des désignés PSE et PPE (c-à-d près à ovationner les copains poussés par leurs partis nationaux).

CONCLUSION: s'Ils (PSE, PPE) majoritaires admettent qu'un examen de "compétence" est prérequis pour bien guider l'Europe; vont-ils accepter de légiférer - avec la même insistance - afin que les mandataires NATIONAUX, REGIONAUX, LOCAUX passent un "test LAMBDA de gestion ad-hoc" avant de pouvoir figurer sur les listes de candidats aux prochains tournois électoraux?

En citoyen, je verrait cela comme une mesure élémentaire, de BON SENS. Ensuite seulement les électeurs auront à coeur de voter en pleine confiance!!!

Raymond Coemans

"Lorsque l'on voit que des chantres du socialisme comme Raymond Coemans continue à défendre la "cause" du socialisme."

Jean-Philippe, seriez-vous le fils du fameux Houdini? En tous cas, vous êtes aussi habile que lui dans l'illusion... et la transformation de propos.

Dommage que sous d'autres cieux, on appelle cela de la diffamation.

item

Monsieur le Sénateur,

N'oubliez-pas le futur "fils de..." d'un homme politique VLD et d'une blonde du PS.
Les paris sur la futur couleur du p'tit sont ouvert !

Bien à vous.

wallagonie

@Rudolf
"N'est-ce pas ça, d'ailleurs, l'un des grands problèmes en Wallonie ? L'incapacité à s'indigner encore et à défendre des principes éthiques ? Le Wallon est anesthésié : le potopoto politique l'indiffère tant il pense que ce ne sont pas ces gens là qui vont changer quoi que ce soit à son sort ... ou tant qu'il peut y trouver son compte d'une façon ou d'une autre."
Parfaitement d'accord,
Et je me permets de rajouter l'absence d'une opposition plutôt silencieuse en RW et l'absence d'une vraie presse critique. Me souviens du "Pourquoi pas" et espère toujours la venue d'un mensuel sérieux et critique, de droite.

Jean-Philippe

@Raymond Coemans,

"Diffamation" Que voilà un bien grand mot. C'est en général ce que disent ceux à qui la vérité fait mal. Laurette Onkelinkx qui adjoint le mot "égoïsme" à "Libéralisme", c'est pas de la diffamation, c'est du discours politique.

Il n'est nul besoin d'illusion et encore moins de transformation pour décortiquer l'ensemble de vos propos. Un simple analyse suffit. N'est-ce pas vous qui à 13:18 et encore à 15:20 traitez de "poujaja" (sic) la publication de cette liste et les commentaires y afférant. Si diffamation, il y a, vous en êtes le premier responsable. Ne venez pas geindre lorsqu'on vous rend la monnaie de votre pièce.

Ce n'est pas l'idéologie de gauche qui me dérange, mais bien ce que les personnes telles que vous en faite. Maintenant que les preuves s'accumulent et que les langues se délient, vous aimeriez bien les faire taire, quitte à faire des procès fallacieux pour des motifs futiles. C'est en soit toute une réthorique. D'autres gens en d'autres temps ont eu la même. Ne comptez pas sur moi pour y souscrire.

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.