Ma Photo

Inscription

Blog powered by Typepad

« Marijuana médicale | Accueil | Prurit communautaire »

01 mai 2006

Commentaires

damien

on se fait également truander sur les débits de connexion (max: 4M/s en Belgique, jusqu'à 20M/s en France) ansi que sur les quota de transfert de données (max 10 à 20 G/mois en Belgique, illimité en France et Benelux). A l'heure de la vidéo on demand et du podcasting, c'est infâme que de brider ainsi les utilisateurs. Il devrait y avoir moyen de saisir l'europe pour distorsion de concurrence, non ? D'autant plus que nous sommes abreuvés des pubs françaises en télé vantant ces offres auquelles nous n'avons même pas l'occasion de souscrire. Qu'en pensez-vous M. le Sénateur ?

Lucien de la moiteur du mato

Un peu de mauvaise foi ce post (comme d'hab?). Une amie attend sa connexion à un opérateur privé depuis deux mois déjà. Personnellement, le service offert par mon opérateur (privé également) est de plus en plus mauvais...
Mais bon, surfer sur les "indignations poujadistes" est la marque de fabrique de ce site...

Mika

Est-ce que les lignes de l'ex RTT, payées par les contribuables belges, ont été rachetée par Belgacom lors de sa privatisation ?

Je n'en ai aucune idée...

Mais si ce n'était pas le cas, pourquoi Belgacom serait-il propriétaire et intermédiaire obligé pour tous les autres opérateurs ? Ce qui constitue un frein énorme à la concurrence.

barjomen

Ils ont raison de critiquer.

C'est du vol organisé et admis par les politiques qui pour se donner bonne conscience, permettent pour les "moins riches" un pc de 800-1000 euros pour surfer sur le net.

Hermann Philip

Belgacom est seul propriétaire de la boucle reliant les particuliers au réseau...cela veut dire que tous les opérateurs privés doivent s'adresser à Belgacom pour connecter leurs clients au réseau...il est évident que celui-ci, en bonne logique commerciale, fait passer ses propres clients avant ceux de ses concurrents.

Dans le même ordre d'idée, Belgacom facture à ses concurrents les coûts d'interconnections entre son réseau (monopole de fait même si certains opérateurs peuvent tirer des cables pour connecter leur gros clients à leurs propres infrastructures, PSInet en faisait son core business mais c'est inaccessible aux particuliers et réservé aux zonings d'entreprises)et les propriétaire des gros tubes transatlantiques.

Belgacom est incontournable car c'est lui qui a posé les cables, au moment où l'usage du téléphone fixe s'est généralisé dans la population. Nous sommes évidement en situation de monopole de fait, car comment justifier économiquement de rouvrir les routes pour poser des cables "alternatifs"...

L'espoir c'est la concurrence des réseaux de télédistribution qui sont eux-mêmes propriétaires de leurs réseaux (Brutélé, télédis, telenet en flandres)et l'internet par satellite ou par le réseau de téléphonie mobile...

Mais nous sommes là, comme souvent en Belgique, en présence d'un marché à 2-3 opérateurs, qui le plus souvent se réunissent autour d'une grande table Bruxelloises pour décider à quelle sauce nous serons mangés!

Cela devient particulièrement irritant pour une population abreuvée des publicités et des tarifs des autres pays européens...et avec l'€, aujourd'hui tout le monde compare et s'indigne...à raison!?!

Rudolph Menthol

Bientôt Wi-Max et le monopole de Belgacom aura vécu.

E.G.  Simon

Ce thème risque bien de conduire à qq. larmoiements et exagérations "façon Tests-Achats" cher A.D.!

Ce disant, je ne suis pas payé par un qcq opérateur télécom. Je suis CLIENT Belgacom, pas mécontent, avec une facture "privée" appréciable. Tant pis, ça me fait gagner un temps précieux et ça aide à "garder le lien social" comme aiment à s'en flatter les gauches diverses, dans leurs discours du 1ier Mai, à l'attention d'électeurs qui consomment à l'esbroufe).
J'observe donc -objectivement- avec une évidente expérience des gens et des entreprises (privées et autant "publiques mixtes": car Belgacom = encore 50,1% d'Etat fédéral, avec un C.A. politisé et des lourdeurs historiques de l'ex-RTT pas complètement disparues). QUESTIONS:

1) Doit-on pour cela faire d'un "nombre limité de plaintes" une loi de la nature? C'est ce que figure pourtant v/réf. à cette brave commerçante! Etablit-on une entreprise, un commerce en qq. jours? NON, ça se planifie ... avec certains aléas, dont ceux du calendrier. Quel contexte pour expliquer ces difficultés? Un flou existe dès avant d'émettre des critiques faciles vers XYZ.

2) Qu'en est-il de la qualité moyenne des services offerts et délivrés? Observations de DIX ans de service fixe et d'Internet: corrects chez Belgacom. Mais d'un niveau de support variable en cas de problèmes: c'est beaucoup attribuable à l'interlocuteur du call-center, plus qu'à l'entreprise dans son ensemble! Question d'individus et de leur formation (l'école pourrait faire mieux). Ça ne signifie donc pas la perfection du service? Non, c'est circonstanciel.

3) Pareil chez d'autres? Voyons le rapport annuel de l'Ombudsman TELECOM, et le volume des plaintes reçues ('000s) à l'égard des "opérateurs alternatifs, dits low-cost": effarant! Avez-vous été l'objet - comme moi - de harcèlement en télémarketing des Tele2 & consorts? Arnaque lassante de leur part, des mois durant. Mon poisson n'a pas mordu à leur hameçon du prix: j'aime les choses de qualité confirmée!

4) Ceci vient à poser la question du niveau de service à attendre en fonction du prix que l'on accepte de PAYER pour le recevoir! Un jour, je vous ai fait remarquer que la société du "TOUT GRATUIT" pouvait conduire à certaines distorsions. Distorsions d'exigences de consommateurs irréalistes, distorsions du fonctionnement d'entreprises confrontées à une hyperconcurrence (voir la guerre des TARIFS en N domaines économiques). Distorsions parfois aussi d'un personnel payé "au rabais". Distorsions encore de la part de pouvoirs publics omnipotents, soit: a) La Commission européenne, qui s'évertue à vouloir réglementer la vie de 500 mio de gens sur tous les aspects de leur quotidien. b) Ajoutez les canaux d'influence singuliers dont jouissent les associations de consommateurs (Tests-Achats & Consorts) auprès du BEUC (lui "fixant" la politique de régulation-protection des consommateurs) dans l'U.E. 25. c) Quel est le rôle d'organes "étatico-européanisé" tels IBPT et ses alter-ego: est-il rien que technocratique et purement rationnel, ou instrument de certains politiciens? (singulièrement comparez SVP avec la CREG en matière d'énergie: des positions despotiques!).

5) Est-ce le téléphone (GSM ou fixe) qui est devenu trop coûteux, malgré une prolifération de tarifs réduits "à façon"? Ou peut-être l'intensité d'usage qu'en ont développé les babeleurs (en particulier les plus jeunes, mais de 7 à 77 ans) identifiables par leur syndrome COMPULSIF d'utilisation GSM partout: au resto, dans les transports publics (...), au volant (sans un main-libre, trop coûteux malgré les lois du Min SP-A Landuyt), voire au concert musical, etc...? "Tout est trop cher" ... Ce leitmotiv racoleur bien rôdé de Tests-Achats (un réseau de asbl/sociétés à demi-commerciales, voir leur sollicitations marketing), T-A ... toujours en quête de nouveaux abonnés et de revenus. Tiens c'est comme Belgacom qui cherche à se développer de manière pérenne?

6) Que faire quand c'est voulu "prix bon marché" en dépit d'une structure de COÛTS qui reste élevée? Exemple "politisé" (imposé à Belgacom): combien coûte à la communauté ce "service social" inventé par nos amis du PS & SP-A (en '0s mio €/ an)? Que coûtent les dégradations et le vandalisme aux installations publiques (cabines TF, etc.). Que coûtent les poses et entretiens de câblages/centraux/ bâtiments et 25.000 postes d'emploi? Tout ça pour satisfaire l'appétit insatiable de UTMS, 3G, etc... par des "consommateurs" à budget toujours dit étriqué?

7) Quel est l'effet d'une politique U.E. de la concurrence pas toujours en phase avec les réalités (Mme Croes se sait captive des parlementaires européens, toujours prêts à y voir des mirages & entorses). Actuellement 70% de la production d'éléments de nos PC et des GSM et ... sort de Chine, Taïwan et Corée: à cet égard quelle attitude prendra la Commission U.E.? Motus, on est dans la sphère des accords OMC (DG = R Lamy, ex-commissaire FR socialiste).

OUI on peut faire moins cher. Mais sera-t-on pour autant "durables" hurleront les vert-Ecolos guidés par un économiste éclairé, façon Phil Defeyt? Il y a peu, certains d'eux n'hésitaient pas à hurler la mort (lobbying contre les radiations électromagnétiques présumées néfastes du GSM). Pas de chance, ça n'a pas stoppé la déferlante de demande chez nos jeunes et moins jeunes. Eux acceptent de s'intoxiquer le cerveau, mais souhaiteraient le faire à un prix démocratique! Voici un terme qui doit pardonner toutes les récriminations!

Sorry, ma ligne sonne. Tiens un 007 ??? Allo, Raymondo Commancero?

Raymond Coemans

Cette fois, c'est sûr: nous avons sous la main un consommateur heureux de la marijuana médicale.

A part ça, Belgacom, Brutele, Coditel, Scarlet, Versatel... Y en a pas un pour rattrapper l'autre. Petit prix, petit service et démerdez-vous à la moindre panne.

Gerard

Dites, je voudrais pas paraître mesquin, mais y a quelques jours, vous lanciez des "invitations" pour le film Shooting dogs, (projection soi-disant privée). Il apparaît que cette "invitation" nous coûtera 8 euros et qu'en plus il s'agit d'un horaire normal du film. Je présume que le débat après, il est prévu au restaurant à côté du cinéma et qu'on est censés vous payer votre pizza...

admin

C'est effectivement une projection privée payante mais rien ne vous oblige à venir.

Gerard

Ce n'est donc pas vraiment une invitation...
En effet, rien ne m'oblige à venir, heureusement, car je préfère voir ce genre de film en meilleure compagnie.
Au fait, qui organise cette projection? Je présume, vu la fiabilité des informations postée ici, que l'initiative ne vient pas de M. Destexhe??

item

Monsieur le Sénateur,

C'est dommage que vous avez omis de citer l'IBPT. http://www.ibpt.be

Je vous souhaite une bonne fin de journée et espère que le courage ne vous fera pas défaut pour votre 98ieme questions aux ministres.

Wallagonie

Ceci vient à poser la question du niveau de service à attendre en fonction du prix que l'on accepte de PAYER pour le recevoir! Un jour, je vous ai fait remarquer que la société du "TOUT GRATUIT" pouvait conduire à certaines distorsions. "Distorsions d'exigences de consommateurs irréalistes, distorsions du fonctionnement d'entreprises confrontées à une hyperconcurrence (voir la guerre des TARIFS en N domaines économiques). Distorsions parfois aussi d'un personnel payé "au rabais"".
N'empêche, j'aimerais tout de même comprendre pourquoi ce qui est possible en France en terme de rapport qualité prix ne l'est pas en Belgique.

E.G.  Simon

@ Wallagonie,
Votre raisonnement me fait penser à l'équation: 1 pomme = 1 poire.

Peut-être devriez-vous améliorer votre connaissance de terrain v-à-v de la chose économique, avant d'émettre un:
""N'empêche, j'aimerais tout de même comprendre pourquoi ce qui est possible en France en terme de rapport qualité prix ne l'est pas en Belgique.""

Ainsi, commencez donc par nous définir ce qu'est un "rapport qualité prix" dans le contexte spécifique d'un marché grand-public secteur telecom? Puis donnez-nous qq chiffres-types de l'industrie. Puis expliquez-nous aussi les éléments différenciateurs de la stratégie possible dans un contexte VS un autre? Votre raisonnement tient dans la règle: si des tordus politiques et à la Commission UE ont créé une situation d'hyperconcurrence suicidaire, tâchons au moins de la propager partout... Et l'UE rame à 1,6-2,0% de croissance tandis que d'autres se développent à 4 - 9%. Où est l'explication?

Je trouve nombre de réflexions sur ces blogs d'un simplisme affligeant!

Alex

Je me souviens d'un article incendiaire de Trends sur un certain Elio di Rupo qui à l'époque avait toalement loupé la privatisation de la RTT, au bénéfice des holdings internationaux. On en parle plus trop de ça...

Pijean

@Alex

Elio di Rupo?? Ce n'est pas un certain monsieur qui avait vanté et signé le "mariage" Sabena-Swissair?

PB44

C'est facile et très belge de dénigrer l'opérateur historique et surtout national...(le patriotisme économique, cher à notre voisin du sud, chez nous on s'en fout malgré un chomage record en Belgique francophone)
Belgacom offre environ 16.000 emplois de plein temps en Belgique.
Qui fait mieux chez la concurrence ?

wallagonie

La SABENA offrait aussi beaucoup d'emplois. Mais financés par qui ?
BELGACOM est profitable, c'est déjà ça.

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.