Ma Photo

Inscription

Blog powered by Typepad

« L'absentéisme (suite) | Accueil | Les médias belges et l’interactivité »

20 mars 2006

Commentaires

E. G. Simon

Pour une fois, je serai court.
CONTINUEZ, malgré la charge de travail!

Il est indéniable que cet outil dérange beaucoup de milieux hypocrites (d'où leurs prête-noms).

Mais l'expression libre et pertinente des citoyens est un MUST face aux défis de nos société. Vos efforts deviendront bénéfiques quand d'autres auront compris qu'il ne faut pas prendre le peuple pour des "instruments" de leur pouvoir personnel!
(PS: suivez mon regard...)

Raymond Coemans

Juste une chose : que se dévoile franchement votre soldatesque de l’ombre, car ce n’est pas tout d’assumer les couillonnades de vos amis libertariens… encore faut-il annoncer une couleur qui n’a plus rien du bleu MR.

Omar

Cela m'étonne qu'il n'y ait pas davantage de blogs politiques en Belgique. En France, il me semble que le phénomène se développe. Il a joué un rôle important dans le NON à la Constitution européenne et aujourd'hui dans les manifestations contre le CPE.

Constantin

En soi, cela n'a rien d'étonnant. Le discours politique traditionnel en Belgique est, plus encore qu'en France, enlisé dans un consensus de centre mou. Le débat d'idées n'a tout simplement plus lieu. La seule différence perceptible entre le MR et le PS est que les premiers clament être mieux à même que les seconds de gérer des politiques qui, dans l'ensemble, sont fort similaires (il suffit de comparer les programmes des deux partis).

Mr Destexhe fait partie des rares politiciens belges qui osent rompre de temps à autre le consensus existant, ce qui lui vaut d'ailleurs d'être régulièrement lynché dans les média.

Continuez dans cette voie, monsieur Destexhe, votre action est rafraîchissante !

Cosette

Même si souvent, je me suis sentie à mille lieux des discours de certains blogueurs, je prend plaisir à venir visiter votre blog.
Cent fois, je me suis dis que je n'interviendrais plus et puis....je continue
Continuez vous aussi, Monsieur Destexhe

Alexis de Tocqueville

Il est incontestable que cette initiative est bonne qu'on partage ou pas partie ou totalité du combat politique de l'intéressé. Cela permet un contact direct entre électeurs et hommes politiques. Et démontre la force des convictions et le background du candidat qui est mis en situation réelle de s'expliquer. Le politiquement correct n'y a pas sa place. Ce qui explique que peu de politiques oseront s'y coller. Continuez!

Jean-Philippe

En permettant à tous les internautes de prendre la paroles sur votre blog, vous avez effectué un choix courageux. Soyez-en remercié.

Même si parfois, nous avons tous l'impression de nous exprimer dans le vide, il n'est rien de pire que le silence. Offrir un espace de parole, que certains confondent parfois, à tort, avec un lieu de défoulement, démontre un sens peu commun de tolérance, d'accepter l'avis des autres, la critique de ses idées, voire parfois des remises en question. Ce n'est pas rien, lorsque le repli sur soit est devenu le leit-motiv de beaucoup. Sans parler de la censure dont vous avez été victime sur d'autres médias.

Puissent d'autres hommes et femmes politique suivre votre exemple afin que s'intaure (enfin) un réel dilogue entre le citoyen et le monde politique au delà du bulletin déposé dans les urnes.

"Think Wide" (pensez large)disent les anglo-saxons. Lorsque l'on voit comment certaines décisions politiques sont prises, on a parfois envie de dire "Think" ce serait déjà pas si mal.

C'est cette réflexion que vous menez avec succès depuis deux mois. Il ne devrait pas se démentir dans les semaines à venir (sauf peut-être auprès des amateurs de couillonnades)

Bonne continuation

Raymond Coemans

AD n’intervient que très rarement dans les commentaires et lorsqu’il le fait, c’est souvent simplement dans un rôle modérateur. Des questions précises lui ont ici été posées, il n’a jamais répondu. Lorsque certains commentateurs tiennent des positions extrêmes ou suprêmement imbéciles, il se contente de dire « c’est intéressant et élevé ». Vous appelez ça du « courage » ? Laissez-moi rire...

Le courage et le débat, c'est de mouiller sa chemise, pas de laisser des libertariens insulter tous ceux qui ne sont pas d'accord avec eux...

Pierre

@Raymond Coemans
Le courage c'est d'oser briser les tabous de la vie politique belge comme le fait Alain Destexhe.

Rudolf Menthol

Diverses initiatives apparaissent pour tenter de donner des espaces d'expression aux citoyens. Le PS offre, par exemple, un forum de discussion ... où les messages sont régulièrement censurés lorsqu'ils vont à l'encontre de la "ligne du parti". Je ne parle même pas de messages grossiers ou inconvenants, mais de messages qui sont trop critiques à l'égard du PS (y compris venant de militants très clairement à gauche sur l'échiquier politique). Essayez, pour voir.

En cela, il faut remercier Monsieur Destexhe de laisser la parole à tous sur son blog, sans censure des propos et des idées. Une initiative courageuse, donc, comme on aimerait en voir plus fréquemment.

E.G. Simon

""Juste une chose : que se dévoile franchement votre soldatesque de l'ombre, car ce n'est pas tout d'assumer les couillonnades de vos amis libertariens… encore faut-il annoncer une couleur qui n'a plus rien du bleu MR."" (propos de Raymond Coemans, le 20 mars 2006 à 13:12). Avec un replay analogue à 16:19 ...

Exerçons-nous (en un réflexe humain) à "PROFILER" un intervenant selon son niveau de pensée et son vocabulaire. C'est ce que fait Mr R.C... mais au passage, suspicieux, il incrimine autrui. Y allant ainsi aujourd'hui d'un: "votre SOLDATESQUE de l'ombre"...

Ayons la curiosité (cfr. Petit Robert) de mieux comprendre ce mot "SOLDATESQUE". Il a deux sens: 1° Adj. "Qui sent le soldat" ou, plus fort: 2° "Ensemble de soldats brutaux et indisciplinés".

Moi, qui ne partage PAS l'idée des "Libertarians (utopistes)" mais suis libéral par expérience, j'ai l'envie de réagir. En tant que connaisseur de la Wallonie et de BXL, et de l'étranger. Fort libre de sujétion politique, je réponds donc à R.C.: "JE" fus soldat (peu de temps) et officier de réserve, et ..., et ..., et ai atteint dans la vie un "niveau" que vous pourriez m'envier. Grâce à ceci j'ai perçu que:
1) Il est clairement défini par A.D. que ce blog est un lieu d'expression citoyenne, pas une plate-forme de "chat".
2) Qu'il est mis en oeuvre dans un but de CHANGER notre devenir (si possible VITE), plutôt que son contraire (ex.: le "progressisme" débilitant de la plupart des gauches & des utopistes divers). A chacun d'apprécier les réalités et les préférences qui sont siennes.

Etre en sympathie de VALEURS avec quelqu'un ou un groupe n'est généralement pas être son "soldat". Je suis en sympathie avec un socialisme d'antan, tout en étant libéral "de mon temps". Je devine aussi que ceux qui s'expriment sur ce blog sont des gens d'un niveau de culture assez éloigné des "pâquerettes", même au printemps naissant. C'est navrant de le constater, mais après 170 années d'éducation publique populaire (débuts à l'époque de mon arr-arr-gd-père, vers 1835 dans son village), si beaucoup de concitoyens ont gagné de leurs efforts faits à l'école puis dans la vie, d'autres végètent malgré les efforts d'aides (récupération socialiste moderne: Ecoles à "discrimination positive", etc.).

Finissons-en avec la "SOLDATESQUE" du 2° : "Ensemble de soldats brutaux et indisciplinés". Ils ressemblent davantage au profil des syndicalistes FGTB casseurs-basiques tels que nous les donnent à voir ces chaînes de T.V. People (cfr. J.T. de RTBS ou RTL confondues, chacun étant d'un niveau comparable en médiocrité). Donc probablement peu comparable avec le niveau des intervenants moyens sur ce blog.

D'où le peu d'utilité de lire ici de gratuites senteurs de fiel. Mon libre propos, s'opposant à la désinformation et aux habiles manipulations du "bon peuple" par ses rouges défenseurs!

Raymond Coemans

Ce qui serait aussi courageux, c’est de vous inviter à aller vous faire foutre, vous et vos tartines gagateuses et pédantes, Gégé Simon. Allez hop, c’est fait.

Raymond Coemans

« Le courage c'est d'oser briser les tabous de la vie politique belge comme le fait Alain Destexhe. »

Briser quelques tabous pour les remplacer par d’autres (Nombre de mandats, taux de présence au sénat, noms, fonctions et bords politiques des adjoints bloggeurs…)
? Ouais, super-courageux…

Et avant qu’on me sorte le coup de mon anonymat personnel…

JE NE ME PRESENTE PAS AUX ELECTIONS, JE N’AI RIEN A VENDRE, MOI !!!

Jean-Philippe

@Raymond Coemans,

Si le Sénateur Destexhe intervenait à chaque commentaire, vous seriez le premier à dénoncer un intervensionnisme envahissant de sa part. Pour ma part, je trouve sa méthode très démocratique. Il propose un sujet de débat et il laisse aux intervenant la liberté de critiquer, amender, démolir cette idée selon la perception qu'ils en ont.

La plupart des intervenants font preuve de la maturité suffisante pour s'exprimer dans le respect des idées des autres.

Naturellement, pour ceux qui préfère la dictature à la démocratie, ce genre de pratique agace... et c'est tant mieux. Ne se sent insulter que celui dont les positions, souvent poujadistes, manquent de fondement réel. Préférant la discussion de café du commerce aux débats d'idées.

Savoir que nos posts nourrissent la réflexion politique du Sénateur montre l'utilité de ce blog. Il est rare pour les Belges de pouvoir s'adresser de manière aussi simple à un homme politique. J'ai déjà essayé avec d'autres ministres, parlementaires ou partis. J'ai très rarement obtenus des réponses. Et la qualité retirée de ces réponses, je peux la compter sur les doigts d'une seule main. La plupart de temps, il s'agissait de rabâcher de vieux slogans électoraux, quand ce n'était pas pire.

Molinari

@ Raymond Coemans : D'où vous vient cette obsession? Vous avez l'intention de vous lancer dans la chasse aux sorcières, dans l'épuration idéologique? Je vous ferai juste remarquer que dans un pays en voie de soviétisation, l'anonymat est parfois un choix rationnel et compréhensible.

Quand on montre la lune a un imbécile, il regarde le doigt.

Raymond Coemans

@Jean-Philippe
« Si le Sénateur Destexhe intervenait à chaque commentaire, vous seriez le premier à dénoncer un intervensionnisme envahissant de sa part. »

Non, pas du tout. Je commencerais au contraire à moi aussi parler de courage.

« Préférant la discussion de café du commerce aux débats d'idées. »

Une discussion de café du commerce, c’est EXACTEMENT ce qu’est l’espace commentaires de ce blog avec quelques habitués déjà englués dans un rôle : Gégé Simon qui donne la leçon que personne n’écoute, Cosette qui fait coin-coin, moi qui joue le punk, vous qui semblez moins niais que d’autres mais un peu trop emballé par le nouveau joujou du trimestre, à savoir le blog d’une célébrité qui dit les mêmes conneries que la centaine d’anonymes du Wiki libéral.

Voyez y une révolution de la com’ politicienne si cela vous chante. Moi, je vois un outil de marketing populiste. Une communication à sens unique, de la fausse proximité sous couvert de commentaires non modérés. Une défense d’idées économistes extrêmes sous couleur MR alors que pourtant en opposition avec le programme de ce même parti. Une récupération de propagande libertarienne assurée de choquer dans le but probable de simplement faire jaser.

Bref, comme déjà dit : ouais, super.

Raymond Coemans

« D'où vous vient cette obsession? Vous avez l'intention de vous lancer dans la chasse aux sorcières, dans l'épuration idéologique? »

Molinari, vous qui vous pâmez tellement devant le commerce, accepteriez-vous que l’on vous vende un chat dans un sac ? Non, bien sûr… Et bien moi, je n’accepte pas que l’on me vende un libertarien dans un costume MR. Voilà qui explique mon obsession à l’idée de voir faire leur coming-out « les quelques volontaires » aidant à la rédaction de ce blog…

Molinari

Il va falloir que vous m'expliquiez quels billets du Sénateur Destexhe vous semblent écris à l'encre libertarienne...

Je qualifierais le ton de ce blog de blairiste, même pas libéral classique. Alors libertarien...

Lecteur anonyme

""Et avant qu’on me sorte le coup de mon anonymat personnel…

JE NE ME PRESENTE PAS AUX ELECTIONS, JE N’AI RIEN A VENDRE, MOI !!!

Rédigé par: Raymond Coemans | le 20 mars 2006 à 17:43 ""
= = =
C'est heureux que vous n'ayez que le vide à vendre ici. La médisance qui est vôtre à l'égard de N personnes sur ce blog ne peut que vous classer dans la catégorie des (faites votre choix): aigri ? envieux ? asocial? gauuuuuuuuuuuuchiste étroit? étudiant trop recalé?
Passez, interventions à valeur sociale ajoutée = ZERO. Broquette

Raymond Coemans

Essayez "sceptique" et "amusé", plutôt

Prosper

Je ne partage sans doute pas les convictions de M. Coemans mais je partage sa volonté de ne pas acheter un chat dans un sac.

Qui sont les autres mains qui rédigent ce blog ?

Merci,

Prosper

Alain Destexhe

J'ai fait le choix d'essayer de poster une note par jour (sauf le dimanche) et je m'y suis à peu près tenu. A titre d'exemple, sur les dix dernières notes, deux (l'affaire Erdal et les chiffres du chômage) m'ont été suggérées. Je les ai modifiées pour m'y reconnaître entièrement et je les ai publiées. Croyez-vous que les discours, textes, interventions des ministres et parlementaires sont toujours écrits par eux ? Personne n'en connaît les auteurs véritables et ça ne semble déranger personne.

Je le répète, j'assume le contenu de toutes les notes publiées parce que, même lorsqu'elles me sont suggérées, je les retravaille en fonction de mon style et de ma sensibilité. Et ce blog "généraliste" a la vocation de susciter des débats sur la plupart des sujets politiques. Dans The Economist, les articles ne sont pas signés, ils sont réécrits par la rédaction pour cadrer avec la ligne et le ton "The Economist". Bon, on n'a pas la prétention de se comparer à notre hebdo de référence. J'aurais évidemment pu choisir une fréquence de notes un peu moindre mais pour le moment la démarche de publier chaque jour m'a semblé plus intéressante.

Enfin, si vous souhaitez une réponse personnelle à une question, merci d'utiliser la rubrique "Ecrivez-moi".

Merci pour les messages de soutien, à demain.

Adam Smith

Pourquoi tant d'acharnement envers ceux qui "collaborent" avec AD ? Sommes nous dans un temps d'inquisition : vous collaborez avec le méchant empêcheur de tourner en rond, celui qui ose critiquer le plan Marshall et le discours teinté de socialisme en couche de surface (ayez le courage de gratter un peu ...) ...

Qu'ils soient fonctionnaires, travailleur du privé, indépendant ou chômeur ; qu'ils soient diplômés ou sans diplômes, qu'ils habitent Lasnes ou Saint Josse, est ce vraiment cela l'important ? N'est ce pas plutôt le débat, la confrontation d'idées qui est enrichissante et peut faire avancer les choses ?

Que ces collaborateurs restent anonymes, sinon vous seriez encore plus aveuglés par vos dogmes du 19ème siècle : vous expliqueriez leur propos par leur origine, l'endroit où ils habitent. Creusez un peu deriière le populisme d'autres partis, vous verrez que ce n'est pas si social que ca en a l'air (social = aide aux démunis, pas aux "copains" et "connaissances").

Pour terminer, deux réflexions :
* je n'ai jamais entendu dire qu'A.D. voulait nous acheter
* ailleurs aussi vous achetez un chat dans un sac

Prométhée

Je vais être bref, continuez, continuez et continuez encore. Il est plaisant d'avoir enfin un élu qui refuse certains silences dicté par le consensus mou...

Jean-Philippe

"[...]vous qui semblez moins niais que d’autres mais un peu trop emballé par le nouveau joujou du trimestre, à savoir le blog d’une célébrité qui dit les mêmes conneries que la centaine d’anonymes du Wiki libéral"

Voici quelques posts, je me faisais traiter de pessimiste indécrotable, aujourd'hui, je suis "emballé". Un coin irrespectueux de mon esprit me demande "Dans l'alu ou dans la cellophane ?"

Plus sérieusement, pourquoi n'y aurait-il qu'une idée et pourquoi serait-elle la bonne ? Pourquoi, lorsqu'on adopte une position, on doit y rester collé comme un timbre sur une enveloppe ?

Il est évident que chaque personne qui intervient sur ce blog apporte des nuances à ce que présente le Sénateur Destexhe, même si parfois, c'est simplement pour approuver. Quel mal y a-t-il ?

Faut-il avoir une license en philosophie pour parler du libéralisme ? Franchement, si vous me demandez dans quel courant de pensées je me situe, je vous réponderais: "J'en sais rien et c'est très bien ainsi" Pas que je fasse du shopping idéologique, simplement que je n'ai pas besoin qu'un autre me disent comment penser. Est-ce du libéralisme ? est-ce être libertarien ? ou simplement égaré ? Quelle importance ?

Mais pour en revenir au "joujou du trimestre", il serait comode, pour, ne pas dire plaisant, si neupaprouge, sourirpepsodent,blablantoine... et consort utilisaient le même. Là, on verrait la qualité réelle de ce qu'ils mettent en vente (forcée).

Quelque que soit la philosophie, quelque soit les politiques qui en découlent, l'important est le bien des gens. Ce n'est pas leur "vendre un chat dans un sac", c'est leur proposer des idées et de leur permettre d'en débattre... en toute liberté.

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.