Ma Photo

Inscription

Blog powered by Typepad

« Modèle social ? | Accueil | Une commission spéciale "mémoire" au Sénat »

13 mars 2006

Commentaires

Thomas Taukrevet

Je crois, moi aussi, au bien-fondé de juridictions internationales. A condition qu'elles ne soient pas captées au profit d'un projet idéologique.

La fondation Hayek a magistralement montré que la Cour pénale internationale est un exemple de ce qu'il faut NE PAS faire :

http://www.fahayek.org/index.php?option=com_content&task=view&id=24&Itemid=40

Thomas

Je cite l'article de l'I. Hayek

"La Cour :

René Blattmann fut candidat, en 2002, aux élections présidentielles de Bolivie, sur un programme de gauche. Maureen Harding Clarck se définit comme militante féministe de longue date. Fatoumata Dembele Diarra, spécialisée dans la cause des femmes, ex-conseillère du dictateur Traoré fut nommée par un parti membre de l'Internationale socialiste en 1999. Adrian Fulford, célébré sur Internet comme "the first openly gay high court judge", se définit comme de gauche. Hans-Peter Kaul reconnaît aux organisations non gouvernementales le titre de "gardiennes" du Statut de 1998. Claude Jorda, français, fut nommé par les socialistes sous Mitterrand et n'a jamais caché ses convictions. Karl T. Hudson-Philipps fonda un parti politique décrit comme "personnaliste". Philippe Kirsch, Belge qui émigra au Canada à la fin de son adolescence et en prit la nationalité, maître d'oeuvre du Statut de 1998, fut membre entre 1994 et 1996 d'un gouvernement de gauche. Akua Kuenyehia se décrit comme "women's rights activist". Elizabeth Odio Benito épouse la cause des femmes et des minorités ethniques. Navenathem Pillay, autre activiste des droits des femmes, est elle-même membre de plusieurs ONG, dont "Equality Now", basée à New York et dont les options Démocrates sont décrites sur leur site Web. Tuiloma Neroni Slade est, quant à lui, spécialisé dans les questions d'environnement, tandis que le Coréen Sang-Hyun Song est expert des "crimes contre l'environnement". Anita Usacka s'est intéressée de près aux questions de violence domestique et fut soutenue par une association féministe. Sylvia H. de Figueiredo Steiner fut soutenue par rien moins qu'une centaine d'ONG et se définit comme militante féministe.

La conclusion s'impose d'elle-même : la composition de la CPI reflète toute la diversité des opinions ...de la Gauche. "

Votre opinion, sénateur ?

Thomas

La conclusion de l'article mérite également d'être citée :

"Les termes du Statut fondateur sont, dans leur extrême généralité, susceptibles de justifier l'intervention de la CPI dans toutes et chacune des opérations militaires, lors même qu'il n'y aurait ni victime, ni blessé et cela y compris dans les hypothèses les plus irrelevantes, comme le dommage porté à un "bâtiment consacré à l'art" ou à "l'environnement". Les critères de sélection des juges sont tels que la CPI est aujourd'hui exclusivement composée de juges dans les opinions desquels ne se reconnaîtront qu'une minorité des populations des Etats démocratiques. Cette composition partisane laisse augurer d'une "justice" qui le sera tout autant."

Minarch

Sans la décision courageuse des Américains (on a beau parler de l' Otan, l' impulsion fut avant tout Américaine), je me demande où l' on en serait en FYR aujourd' hui!

Non seulement nous sommes incapables d' intervenir diplomatiquement ou militairement mais nous sommes les 1ers à traiter les US d' interventionisme...(voire, pire, de non-interventionistme lorsque cela nous arrange)!

Et l' on s' étonne que les nouveaux membres de l' UE se sentent + proche des US...

Dans le même ordre d' idée, j' ai bcp aimé la Lizin sur Guantanamo qui conclut que tout compte fait, les US ont entièrement raison dans leur action (soulignant que les détenus y sont MIEUX traités qu' en Belgique) et que l' on doit simplement trouver une apellation pour ces prisonniers de guerre n' appartenant pas à une armée régulière...

Quel revirement!

Alexis de Tocqueville

En Yougoslavie également c'est la Justice des Vainqueurs. Car qui jugera Poutin en Tchétchénie ou le régime chinois en Ouïgourie et au Tibet? Si vous êtes un des 5 Grands au Conseil de sécurité, vous pouvez massacrer en toute quiétude. Seuls les "petits" (Milo, Saddam, les Hutus, Moussaoui) sont inquiétés.

E.G. Simon

Il est (malheureusement) plusieurs constantes dans les positions adoptées par nos "chers" dirigeants européens: celle de l'indécision, sinon de la pleutrerie, ajoutée à celle d'un retranchement systématique sous l'ombrelle des branches du "droit" (celui international, celui de ceci, ou de cela, etc.).

Une pure hypocrisie, appuyée par ces dits "défenseurs des libertés humaines" confortés par leurs débats sans fin dans l'hémicycle P.E.. Ce ne sera pas pour les citer une fois de plus ici, mais l'observation citoyenne confirme qu'ils ont essentiellement pour nom usurpé "gauches plurielles"! Si elles avaient eu (v-à-v de l'ex-Yougoslavie, et en d'autres situations) un sens plus aigu du réalisme (realpolitik), leur appui rapide à des interventions internationales eut alors pu sauver des dizaines de milliers de vies. Mais voilà, après le "plus jamais çà" émis il y a 60 ans ..., c'est mentalement bien confortable de ne plus se faire la guerre (comprenez: que d'autres aillent l'exécuter en lieu et place de nous-mêmes). Heureusement mais quasi seul, Bernard Kouchner eut une attitude courageuse à cet égard, distincte de ses pairs en politique.

Comme le montre les événements (actuellement: voyez encore au DARFOUR ouest-soudanais!), ce qui compte n'est PAS le nombre de vies en jeu mais bien le pieu retranchement derrière qq. principes obsolètes ou la peur, ou ceux parfois inappropriés du droit. Et le bon droit, la vie alors?

En 1999, il fallut le Conseil de Sécurité ONU (avec ... l'appui des pays musulmans, car les minarets de Bosnie y obligeaient) pour que le feu vert soit donné à l'OTAN d'intervenir "en rattrapage". Par la suite, nos mêmes européens ont trouvé un prétexte pour se racheter en jouant les "protecteurs de la paix au sol". Mais entre-temps, appuyés par une presse people qui n'en rate aucune occasion, certaines gauches avaient accusé au passage l'aviation des USA d'avoir parfois commis l'une ou l'autre erreur de cible lors des tirs sur les troupes du "HITLER n°2". Un Milosevitch qu'il fallut faire sortir de sa tanière serbe, après bien des hésitations de son propre peuple et de la diplomatie internationale ...

Mr le maréchal TITO avait réussi à tenir l'équilibre trois décennies malgré les dissensions culturelles internes. Il va se réjouir de pouvoir bientôt se battre en duel dans l'au-delà avec Slobodan l'assassin. Car effectivement, une de nos toujours longues procédures (du T.P.I. et/ou d'autres voies de la justice terrestre) ne seront pas parvenues à confirmer ses crimes ethniques, pourtant si flagrants aux yeux de citoyens ordinaires que nous sommes!

Cosette

@Alexis de Tocqueville
"En Yougoslavie également c'est la Justice des Vainqueurs."
Mais c'est toujours comme cela même pour Nuremberg.
Ce qui a rendu ce procès défendable c'estle scandale de l'élimination des juifs, les camps , les SS . Sinon aucune guerre n'est propre, toutes les armées ont toujours commis des exactions,des viols, des pillages. Et Dresde et les bombes au phosphore,et Hiroshima ? était-ce humain ? Non, mais nous étions (heureusement) vainqueurs .

En ce qui concerne la Yougoslavie, j'ai vu en son temps les émissions "Yougoslavie, le suicide d'une nation" et comme le disait ce dimanche un intervenant dans l'émission "Kiosque" sur TV5, quelle est la responsabilité de certains pays européens qui ont reconnu trop vite l'indépendance de la Croatie et de la Slovénie.
Ce qui a réveillé de vieux refléxes nationalistes et de vieux démons (n'oublions pas que les croates ont toujours été proches des allemands et qu'ils ont fait partie de l'empire austro-hongrois). Les serbes eux se sont battus contre l'empire ottoman.
Les vieux démons réveillés, les guerres civiles sont toujours les plus cruelles. (voir la guerre civile espagnole)

E.G. Simon

Un tenant des "manières d'extrême-droite" (ledit "Zorlub") vient de pouvoir s'exprimer avec son:
""Seul une bande de gauchistes toujours prêts à s'excuser pour les crimes de l'homme blanc et à excuser les crimes de la populace arabe tant en Belgique que dans le monde peuvent être aveuglés en ne voyant pas que Milosevic se battait pour la Serbie mais aussi pour nous…""
= = = = = = = = = = = =
Un être moyennement plus réfléchi (p.ex.: je, non gauchiste) constatera avec plus de discernement:
"" Milosevitch (ce clone d'un HITLER, 40 ans après) n'a en RIEN aidé une république yougoslave multi-ethnies (que le maréchal Tito avait pourtant su garder à l'abri d'un communisme ravageur et avait raisonnablement développée au plan économique). Pas plus S.M. n'a-t-il aider l'Europe, ni les relations d'un Occident avec le monde arabe. Car cet assassin-fou (200.000 cadavres estimés) n'a contribué qu'à écraser lâchement des gens (et pas seulement des musulmans), puis à offrir à Al-Queda un champ de drill pour des cinglés "martyrs" (les champs de bataille croato-bosniaques). Bref à exacerber des haines déjà latentes au sein de la population des républiques YU ! Bilan = rétrogradation ... ""

Le thème mis ce jour en débat par A.D. est pertinent face à l'opinion publique qui s'en émeut depuis plus de 12 ans. En jouant d'analogies larges (**) on pourrait aussi dire que le T.P.I. seul n'est pas à mettre en cause. C'est plutôt la lenteur mondialisée des "APPLICATIONS du DROIT" qui mériterait d'être questionnée par nous, citoyens!
Trop de textes, de procédures (délectation du monde des avocats) et pas assez d'action ...

(**) Voyant ainsi, d'autres situations ravageuses: l'Afrique tropicale et Erythrée, les Talibans, l'assassin Saddam Hussein & Co, les milices soudanaises au Darfour. Combien faut-il à chaque cas un temps de réaction avant d'attaquer des problèmes pourtant documentés par l'ONU et d'autres instances?

Je souscris à nombre de vues élaborées par les USA et UK, chez qui il faut reconnaître une attitude plus courageuse (car interventionniste) que la nôtre (U.E., floue et molle, droit-de-l'hommisme). Les anglophones ne se sont pas "mouillés" pour les seules visées "d'approvisionnement en pétrole" que des altermondialistes et diverses gauches bornées se sont empressés de clamer pour mieux assouvir leur "détestation" du pouvoir en Occident.

Si on a l'honnêteté d'évaluer des acquis sur 4-5 ans (bien qu'encore relatifs): acquis pour les peuples afghans, irakiens, et d'autres ... nous devons admettre qu'il y a des mieux. Grâce aux USA et non aux hypocrites connivences (politico-commerciales) du noyau FR - DE sur la scène internationale. Car les irakiens finissaient de subir 30 ans de joug d'un parti Baas et son incarnation : Saddam Hussein, l'affameur d'un peuple multi-culturel là aussi! Au vu des événements, ce sinistre use actuellement des mêmes procédés de ralentissement-altercations devant un "tribunal irakien" (hors les lenteurs propres du T.P.I.). Admettons sans devoir attendre le jugement des "hommes du droit" que son sinistre bilan est pourtant avéré, et sa ressemblance sera tout aussi directe avec l'immonde Slobodan (que seuls qq. serbes devront regretter).

Le sens obligé d'un consensus en Afghanistan aura conduit à des non-procès par défaut des responsables (moyennageux tribaux et autres) et la libération élargie des analphabètes talibans ... qui s'empressent de remettre le couvert avec un décalage!

Question ouverte: en perspective, les deux cas "Corée du Nord" et "Iran" qui se développent au grand jour devront-il conduire à des conclusions ressemblantes d'ici une décennie? Sous des latitudes non européennes, l'avenir nous dira.

En attendant, Zorlub devrait-il réfléchir davantage avant de cracher dans la soupe?

Alain Destexhe

@Thomas
Les juges sont nommés par l'ONU donc il y a forcément un équilibre politique. Pour le moment, ce qui m'inquiète davantage, c'est l'excessive lenteur de cette justice internationale. En attendant, je me demande aussi ce que font les juges de la CPI ?

Routelatbille

La composition de la CPI équilibrée parce que les juges sont nommés par l'ONU ? C'est une plaisanterie de sénateur ?

Voilà un exemple à suivre pour Mr Destexhe : Ducarme ne SERA PAS LE DIVISEUR du MR face au PS à Schaerbeek :

http://www.lalibre.be/article.phtml?id=10&subid=90&art_id=274196

marco

Air strikes... "frappes aériennes" aurait largement suffit. Manie de politicien...

Minarch

"Air strikes... "frappes aériennes" aurait largement suffit. Manie de politicien..."

Marco, vous êtes tout aussi politicien sans doute? ou alors, un mal-compris?
;-)

kette

Les protégés des enquêteurs du TPI se retrouvent soit décapité dans le canal de Bruxelles, soit en possession de médicament contre indiqué !

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.