Ma Photo

Inscription

Blog powered by Typepad

« Les médias belges et l’interactivité | Accueil | Exception française »

22 mars 2006

Commentaires

Soleil Hurlant

Qu'est-ce que c'est que cette note ? On s'en fout de l'interactivité des radios ! Pourquoi pas des commentaires sur la couleur des jonquilles ? Vous n'avez pas l'impression de faire du remplissage, là ? Déjà entendu parler des vertus du silence ?

Soleil Hurlant

Jean-Philippe

La fête de l'Internet ? Comme "Saint-Internet, priez pour nous" ? Faudra envoyer celle-là à Bill Gates.

Je suis d'accord que l'on utilise un outil tel que le blog pour communiquer avec d'autres personnes, électeurs potentiels ou pas, amis libéraux, ou même opposants

Maintenant, qu'on glorifie l'outil, comme les communistes glorifiaient le marteau et la faucille au siècle dernier, faudrait pas tomber dans le nombrilisme, laissez ça à Di Rupo. Pour ce qui est de l'étude sociologique de l'influence des blogs sur la décision de vote au referendum sur la constitution européenne en France, excuser la rudesse de mon langage, mais c'est de la masturbation intellectuelle pour universitaire en mal de publication. Rien d'autre. Si c'est seulement les discussions sur les blogs qui ont aménés le Français à voter "Non", alors, ils sont encore plus c... que je ne pensais. Je demande à voir les preuves de ce genre d'assertion un peu facile et légère.

Que vous fassiez un état des lieux de qui proposent un blog, ou un forum ou autre, soit. Je vous signale en passant que vous êtes loin d'être exhaustif, mais de grâce cessons de nous gausser de ce qui n'est finalement que la mise en oeuvre d'une technologie, destinée avant tout à engendrer des bénéfices auprès des opérateurs d'Internet et de Microsoft ensuite. Cela n'est nullement critiquable en soi. Mais inutile d'en faire plus.

Promethee

"cessons de nous gausser de ce qui n'est finalement que la mise en oeuvre d'une technologie, destinée avant tout à engendrer des bénéfices auprès des opérateurs d'Internet et de Microsoft ensuite"

Petites remarques...

Ce n'est pas vouloir vous corriger à mon tour, mais la technologie des blogs n'est pas d'origine commerciale même si, effet de mode venu ces derniers mois, de nombreux opérateurs privés y ont tiré leur épingle du jeu.

Vous avez toujours de multiples outils tirés des logiciels libres qui permettent très facilement, à tout un chacun, de posséder son propre carnet. Comme je doute très fort que les profits des opérateurs internet soient influencés de manière substantielle par ce type de support.

Quant à Microsoft, je ne vois pas bien le sens de sa référence. Il ne faut pas être équipé de Windows XP pour avoir son blog...sauf à confondre l'un et l'autre pour l'une ou l'autre raison...

Promethee

L'influence des blogs sur la politique a été étudiée ces dernières années, surtout aux USA (une recherche sur Google fournira tous les liens utiles).

Il en ressort une constante assez claire, il n'y a pas un lien de cause à effet entre le vote des individus et l'information publiée sur la minorité de carnets les plus "influents". A l'instar des médias traditionnels, il n'y a pas un supposé effet dit "hypodermic needle", qui voudrait que l'opinion de X s'impose sur celle de Y et en masse.

Par contre, l'information de ces même sites "influents" alimente la réflexion des électeurs, en apportant souvent des détails non relayés par la presse classique. Encore qu'à ce niveau, il faut prendre des pincettes, tout ce qui est dit sur Internet n'est pas forcément vrai ou soumis à un minimum d'objectivité, même avec la meilleure des intentions.

Pour citer quelques exemples, l'information sur la guerre en Irak fournie par Skyfox ou le Pentagone, a été considérablement contrebalancée par les carnets de soldats, de journalistes et même d'Irakiens sur le terrain (cf. le célèbre blogueur Salam Pax). Ni les uns ni les autres ne constituent la "vérité" mais le citoyen lambda subi une révolution médiatique, celle d'avoir accès beaucoup plus facilement, juste par un clic de souris, à deux informations contradictoires.

Le choix est plus vaste, le shopping de l'information plus aisé...

Plus proche de chez nous, je ne pense pas que l'on puisse affirmer mordicus que les blogs ont achevé la constitution européenne en France, mais ils ont permis néanmoins de mobiliser les partisans du "Oui" et du "Non" en de (très larges) espaces de discussion et de réflexion. Ceux qui il y a quelques années, se limitaient encore à quelques forums éparses pour les plus nantis qui avaient une connection Internet, ou alors au bistrot du coin...

Bref et ce n'est qu'une opinion très personnelle, il y a révolution de l'échange de l'information, c'est certain, avec ses bons et mauvais côtés, mais pas d'influence directe sur les choix individuels.

Luc Marcourt

Maintenant aussi, il y a une intense activité "anti CPE" sur les blogs français. Internet sert à organiser à coordonner les manifs, les "assemblées générales " étudiantes, etc. En Belgique, les blogs s'intéressent à des trucs confidentiels qui n'intéressent pas les médias traditionnels. Par exemple, il y a eu pas mal de blogs qui ont fait référence à l'arrêt de la colloboration d'un membre de l'Institut Hayek avec Le journal du mardi. On ne sait pas très bien pourquoi l'hebdo de gauche avait ouvert ses colonnes à ces ultralibéraux. Mais l'hebdo a voulu censurer un des articles et la chronique s'est arrêtée aussi sec.

Promethee

"En Belgique, les blogs s'intéressent à des trucs confidentiels qui n'intéressent pas les médias traditionnels."

Exactement...et c'est bien l'un des intérêts de la blogosphère, de pouvoir diffuser ou s'informer de données qui sont volontairement ou non, mises à l'index par les médias traditionnels.

En Belgique, cela a d'autant plus de sens que la presse écrite est essentiellement consensuelle, pour ne pas dire experte du publi-reportage pour certains d'entre eux. A voir la qualité et la diversité de l'autre côté de la Manche, en ce compris le service public, les Blogs de référence ont la capacité de jouer au poil à gratter...

Néanmoins, tout cela reste au stade du confidentiel vu l'étendue actuellement limitée du phénomène et, il faut l'avouer, au désenchentement face à la vie politique...

Les blogs ne remplaceront jamais les journalistes et inversément, seul hic, il y a de plus en plus de professionnels qui ne font pas/plus leur boulot chez nous...sans parler de la politisation des médias publics, mais bon, là, ce n'est plus une tradition chez nous, c'est une plaie importée de l'Egypte biblique!

Jean-Philippe

"la technologie des blogs n'est pas d'origine commerciale"

Les blogs occupent des millions de Terra bytes sur les serveurs de toute la planète. Gratuitement ? J'ai peine à y croire. Il s'agit la plupart du temps d'espaces loués ou sponsorisés par de la publicité. Que les annonçeurs disparaissent et certains blogs risquent de suivre.

Quand à Windows, vous avez partiellement raison. Quoique. Certains éditeurs de texte (pas celui de ce blog qui est relativement peu sophistiqué) nécessitent une technologie avancée (dont je vous fais grâce des détails)disponible quasi exclusivement avec Internet Explorer 6.0 SP2. Celui-ci ne fonctionnant que sous Windows 2000 ou XP
Bien sur, il y a toujours des contournements et des chemins de traverse possible. Nous ne sommes pas ici pour entammer un débat technologique, nous retomberions dans des disputes bibliques ;-)

barjomen

Existe-t-il une demande des citoyens belges pour débattre de l'actualité sur des forums Internet ? Qu'en est-il du blogging politique en Belgique??

peut-être une autre vision de la politique comme http://www.lautresite.com

Promethee

"Les blogs occupent des millions de Terra bytes sur les serveurs de toute la planète. Gratuitement ? J'ai peine à y croire. Il s'agit la plupart du temps d'espaces loués ou sponsorisés par de la publicité. Que les annonçeurs disparaissent et certains blogs risquent de suivre."

Et bien...Vous répondez vous même à la question mais à une nuance près: comment croyez vous que vivent et se financent les sites supposés gratuits sur la toile ? Fussent-ils des blogs, des radios, des sites de rencontres, des visionneuses de photos et j'en passe ?

Parce que ce modèle économique "fonctionne", pour les survivants de la bulle de jadis! C'est le principe même de la consommation à financement indirect.

Cela arrange l'utilisateur lambda qui paye le service par un matraquage de bannières, le fournisseur de service qui se fait payer par le publiciste et ce dernier qui diffuse son produit.

Je vous invite à consulter les bases de financement avérées de n'importe quelle plateforme de référence (Google, Flickr, Live365, etc.).

"Certains éditeurs de texte (pas celui de ce blog qui est relativement peu sophistiqué) nécessitent une technologie avancée (dont je vous fais grâce des détails)disponible quasi exclusivement avec Internet Explorer 6.0 SP2. Celui-ci ne fonctionnant que sous Windows 2000 ou XP"

Sauf votre respect et avec un brin d'humour, vous semblez parler de ce que vous ignorez ou alors vos exemples (très particuliers) datent de la préhistoire d'Internet. A titre personnel, je n'utilise pas de produits Microsoft sauf au bureau (Apple neo-converted) et n'ai jamais entendu parler de logiciels libres ou de plateformes commerciales qui soient interdites à Linux ou à Mac OS X. Je suis ouvert à la contradiction mais franchement très sceptique.

Mais tout ceci nous éloigne du débat, si vous en convenez.

E.G. Simon

Quelle peut être la CONTRIBUTION AJOUTEE de l'outil-blog au fonctionnement d'une gouvernance publique "visiblement déficiente" et face aux terribles défis de notre société?

Synergie et esprit d'équipe : "Il y a plus d'idées à exploiter de bonnes têtes que d'une seule".
Servons-nous donc du blog pour créer un "pooling" d'idées innovantes (mais faisables, SVP). Servons-nous en pour faire contrepoids à des distorsions d'information dont on nous inonde (orientations dogmatiques, rêve des utopies). Accessoirement clamons-y nos protestations (des arguments, SVP) avec si possible des propositions correctrices ad-hoc (pas y verser du fiel gratuit)! C'est ça, l'utilité que j'attribue à l'outil ... et ne serai probablement pas seul à le mentionner.

Pour l'observer de longue date (sans en être), "travailler en politique" n'est pas tâche facile. Grâce aux mécanismes de la démocratie, notre société porte généralement au pouvoir des gens intelligents. Quelques-uns y viennent par idéal; beaucoup par un sens de carriérisme tôt acquis, avec leur ego sur-dimensionné (ou qq. narcissiques, ça comble leurs frustrations d'enfance). On en croise partout, donc ce n'est pas une tare! Mais ce ne sont pas là les seuls profils de pouvoir ... car

1) Paradoxalement, notre suffrage universel admet que l'on projette dans ce milieu "professionnel" autant de crétins manoeuvriers (leur compétence n'y est pas un critère déterminant, leur sujétion au Parti importera plus) ... que d'y projeter des salauds en puissance. Sinon, comment la grande Allemagne aurait-elle conçu d'y porter un jour un fou tel Hitler ou les Saddam & Co ?), demain un V.B. ? L'ignorance publique aide donc les profiteurs habiles, avant d'en faire des "parvenus". En cas de doute, observez les faits du terrain!

2) Notre "société de la connaissance" a porté aux cimes d'autre gens, dits le "4e pouvoir": la PRESSE, les médias. Voyons-y.
En 2.a.) la Radio: on écoute distraitement => devenue d'une efficacité limitée. Musique SVP.
En 2.b.) La T.V.: ce rectangle magique => mentalement concentré en avalant ses frites du soir, le citoyen lambda "s'informe". Il donne crédit à ce que le "comité de rédaction du TV-Journal" aura prévu de lui faire avaler ce jour. Qu'il s'agisse de notre pudique RTBS, ou du style "chiens écrasés d'abord" de RTL-TVi, ou même chez ARTE (cfr.: son gauchissement des idées journalistiques). Partout la T.V. accapare les citoyens (en moyenne 2 à 4 heures/jour chez les esbaudris)! Où reste l'esprit critique après ça? nous dit bien à propos le professeur Claude Javeau (sociologue cultivé, ULB, chroniqueur dans LLB) et certains de ses collègues (cependant pas tous aussi futés ou inquiets).

3) Restent la presse écrite: vraiment plus fiable? Le journalisme d'investigation se perd. On doit réagir à l'instantané et à l'éphémère, c'est ça qui fait l'audimat! Point fort malgré tout: le lecteur de l'écrit est plutôt un être qui réfléchit, qui confronte son opinion à celle d'un journaliste. Ouf, nous voilà à moitié rassurés.

4) Puis restent les canaux d'échange, en un "face-à-face": les débats publics (à temps limité et modérés), le café-philo du coin (ça sort d'une éventuelle solitude). Puis enfin le blog (pas confondre avec le "chat", car trop le font encore): un outil-blog de débats virtuels et très ouverts.

On désire vivre "en société"? Il importe donc que l'équilibre soit préservé entre les tendances, sans verser pour cela abonder vers les extrêmes. C'est ce que nous observons presque chaque jour sur ce blog-ci et qq. autres "pas bêtes". Faisons donc en sorte qu'il remplisse ses objectifs. Pour les "pas content": dites-le lors des prochaines élections, tapis dans l'isoloir avec PC "drivés par l'outil de ce Bill Gates". C'est pas pour rien que tant d'envieux puissent hurler à la manipulation de résultats informatisés lorsqu'ils pensent à l'indécente fortune du personnage-mythe!

Alexis de Tocqueville

On dit aussi que le SMS (très prisé par les jeunes) aurait précipité la chute du parti d'Aznar après les attentats de Madrid que le Premier ministre espagnol attribua dans un premier temps à l'ETA. Pour le moment, "l'interactivité" des médias est quand même largement bornée voire manipulée...

Francois

La RTBF a tenu une conférence de presse ce mercredi 22 mars pour annoncer la diffusion de 83 programmes au format Podcast.

Différentes discussions avec Pierre Dubois, Francis Goffin , Rudy Léonet et Marc Ysaye ont montré divers intérêts pour une interactivité avec leurs auditeurs. Je vous invite à les écouter sur www.podcafe.be

Les blogs sont donc à l'étude à la RTBF et l'horizon des élections du mois d'octobre devraient motiver l'arrivée prochaine des ces formes d'interactivité.

Par exemple, tous les journaux régionaux de VivaCité seront disponibles au format mp3. Ce qui permettra aux navetteurs de pouvoir écouter en temps opportun des interviews de candidats de leur région.

Des émissions comme Questions à la Une de la Première devraient elles aussi connaître un franc succès dans une version blog.

Les questions de modération restent un noeud problématique. Le contenu produit même par les discussions du grand-public doivent rester dans le cadre de la mission de service public fixée par la Communauté française. Il semblerait que des expériences de forums aient été victimes du poids de lobbys divers qui venaient étayer leurs thèses de façon trop écrasante.

PureFM est à l'étude de ces nouveaux projets ... et les auditeurs des autres chaînent sollicitent ces nouveaux formats interactifs.

Donc je pense que la réaction devrait suivre assez rapidement.

Quant à la minimisation du rôle joué par les blogs pour les élections présidentielles américaines ou au référendum sur la constitution européenne ou à la recherche de preuve d'influence ... c'est manifestement faire preuve d'une méconnaissance de ce qui se passe dans la vie en ligne et de la façon dont des communautés se structurent et communiquent entre elles.

Howard Dean a levé plus de 8 millions de dollars uniquement par des micropaiements effectués par des individus en ligne. Il a pu fédérer des équipes locales par blogs interposés et un site comme Meetup. C'est une première historique où les candidats sont plus habitués à lever des fonds auprès des entreprises.

De l'autre coté, le phénomène des blogs, montre un intérêt pour la discussion sous toute ses formes : que vous ayez quelque chose à dire d'intéressant ou pas. La formule ouvre des portes et des espaces qui n'intéressent pas forcément les médias traditionnels.

Les risques existent de voir des argumentations pernicieuses de se développer. Les communautés d'activistes le démontrent régulièrement et pas seulement en politique.

La recherche d'information par Google ou Yahoo! se fait par plus de 80% des personnes qui disposent d'un accès internet. Et les blogs sont jusqu'à présent un des meilleurs moyens pour obtenir d'excellents classements dans les pages de résultats.

On peut résumer ceci : la discussion (sur les blogs et les forums) dominent les autres modes de communication en ligne.

Les discussions sur les blogs dominent même le classement de contenu produit par des journalistes spécialisés.

La question n'est pas de définir qui à l'autorité pour parler ou être écouté comme expert. Il s'agit plus de pouvoir être lu, vu ou entendu. Et la blogosphère dans ce sens change la donne et le modèle dans lequel l'information peut circuler.

Ne pas participer à la discussion en ligne, c'est simplement ne pas exister et laisser à d'autre l'opportunité de développer leurs idées.

L'exemple du référendum en France à montrer comment nombre de recherche sur le traité aboutissait sur des explications des partisans du NON. Et les méthodes utilisées par les activites de ATTAC ont montré des résultats impressionnants en terme d'audience et de répercussions dans la blogosphère.

La discussion sur ce sujet est vaste ... mais elle est importante. Le tout est de ne pas se tromper sur la façon de poser les questions pour l'aborder.

Francois

Il existe plusieurs expérience de radio expérimentale ... dont une radio qui structre sa programmation et son contenu par le biais d'un blog

http://www.radioopensource.org/

De la préparation des émissions jusqu'au débriefing ... les 5 producteurs passent tout par la moulinette du blog. Et le format semble connaître son succès.

damien

Je rejoins (qui l'eut cru ? ;) François quand il souligne que les blogs "changent la donne et le modèle dans lequel l'information peut circuler". Bien sûr, l'important est de savoir si cela va produire de réels résultats. Aligner les billets et les discussions n'auraient sinon que bien peu de sens. Le peu de recul dont nous disposons pour l'instant (ça remonte à peine à 5 années), permet tout juste d'effectuer certains constats: Howard Dean, la campagne pour le Non au référendum (j'ai dit"campagne" et pas "vote",), le backlash de Dell à cause d'une série de billets de Jeff Jarvis, la montée en puissance d'OhMyNews via un tour de table plus que respectable, les discours et les actes d'achats d'un gars comme Rupert Murdoch... Bref, du concret.

Quant à savoir si les blogs seront les outils des despotes de demain ou le bras armé de la nouvelle révoluçion, cela revient à se demander si ces mêmes blogs constituent le canal de comm' virale idéale des entreprises ou le contre-pouvoir parfait aux mains des consommateurs pour faire respecter leurs droits ... Qui vivra verra

cedric

Il me souvient, à l'époque de Bruxelles-Capitale - que je ne pardonne pas encore au politique d'avoir LACHEMENT abandonnée.. !!!! - (la radio), nous souhaitions ouvrir des forums, mais l'obstacle était d'ordre purement... juridique... Raison sans doute pour laquelle la RTBF n'avance pas vers le blog aujourd'hui, malgré une "réflexion sur le sujet". Une frilosité hypocrite bien belge...

Rudolf Menthol

Un article du New York Times explique comment Internet change la donne au niveau politique aux USA:
http://www.nytimes.com/2006/04/02/washington/02campaign.html?ei=5094&en=b03091e16762c00d&hp=&ex=1144036800&partner=homepage&pagewanted=print

Journal télévisé

A mon avis, les blogs (internet en général) sont notamment importants du fait de la faiblesse de la représentativité ( du peuple) des médias dominants comme la télé.

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.