Ma Photo

Inscription

Blog powered by Typepad

« Accueillir les travailleurs polonais ? | Accueil | Le tabou libéral »

11 février 2006

Commentaires

Cosette

A Don
Vous avez raison
Certaines choses m'ont emmerdée mais j'ai aussi gardé des centres d'intérêt et ce que je suis je le dois à des profs qui nous ont emmenés à des conférences, des ciné-clubs, des expositions
Ouvrir l'esprit c'est important que diable.....

tanita

a Gadrel; argument ad hominem : oui, bien sûr. Argument qui ne perd sa valeur pour autant. Touché dans le mil que vous choisissez de le ridiculiser ? C’est bien d’avoir des auteurs fétiches. Je vous connais pas. Mais on le sent dans votre manière de raisonner. Vous avez des axiomes qui vous satisfont intellectuellement. Tant mieux. Libre à tous de ne pas penser autour des mêmes préceptes, non ?
Pour ce qui est de l’esprit critique, vous semblez me faire dire des choses que je ne dis pas.

Pour l’histoire de l’art, ça m’intéresse. Je persiste, je ne comprends pas votre affirmation : « Le domaine de l'art est avant tout esthétique et, parfois, intellectuel, mais certainement pas propagandiste ou politique. » il NE DEVRAIT peut-être PAS être propagandiste ou politique : ça c’est une ( votre) conception de l’art. Mais, il le fut. Des exemples, en vrac : L’art des affiches (ne se cantonne plus à une dimension intellectuel ou esthétique, elles supportent un message. Affiches soviétiques ; Toulouse-Lautrec) ; Futurisme italien (culte à la modernité, ils n’ont pas uniquement un souci de transformer l’art mais aussi la vie, voir Marinetti et ses liens avec le fascisme italien) ; Le Bahaus ( le fonctionnalisme participe à une vision de la société ; l’idée de collaborer avec l’industrie doit participer à l’avènement de la modernité ) ; le mouvement de la Neue Sachlichkeit en Allemagne, ( Grosz, Otto Dix, qui sont d’ailleurs spartakiste)- ; dans un autre genre, on pourrait évoquer Tatline ; Roy Lichtenstein Ceci pour l’histoire de l’art moderne.

Gadrel

Un argument ad hominem n'a pas la moindre valeur dans le cadre d'une discussion objective sur des sujets qui ne relèvent pas de la psychologie. Pour prendre un exemple simple : si nous parlions de votre internement, discuter de votre psychologie (est-ce que vous êtes atteinte d'un trouble bipolaire ?) serait *pertinent*. Par contre, dans le cadre d'un débat sur l'esthétique du futurisme, discuter de votre trouble bipolaire serait plutôt... incongru.

Parler de la perception que vous avec de ma personne (autant dire de rien, car vous ne savez rien sur moi) n'a pas la moindre pertinence dans le cadre d'une discussion sur l'esprit critique développé par la relation à l'art.

Pour le reste, vous confondez deux choses totalement différentes, chère tanita. Vous confondez le sujet d'une oeuvre et son domaine (j'avais pourtant bien précisé). Par exemple, le sujet d'une grande partie de l'oeuvre de George Orwell est la politique, mais ce n'est pas son domaine. Par contre, le sujet et le domaine de l'oeuvre de Tchinguiz Aïtmatov sont politiques (et autant dire qu'il ne s'agit par d'art).

Vos exemples :

1° la notion d' "art des affiches" ne ressemble à rien. Ce serait comme parler de "l'art de la pierre" pour parler aussi bien de la Venus de Willendorf que de l'extase de Sainte-Thérèse du Bernin. Cela ne signifie rien.

2° Si vous vous étiez donné la peine de lire le manifeste du futurisme de Marinetti (ce que j'ai fait), vous auriez constaté qu'il s'agissait pour Marinetti non pas de faire l'apologie du parti fasciste (qui n'existait pas à l'époque : 1909 parution du manifeste, 1919 création du parti fasciste), mais d'exalter la vitesse, le progrès et la mécanisation. Marinetti voyait dans ce monde nouveau une nouvelle façon d'approcher et de concevoir les productions artistiques, de la danse à la peinture.

3° tout d'abord, Bauhaus (et non pas Bahaus) et fonctionnalisme ne sont pas la même chose. Le premier est un mouvement artistique, le deuxième une théorie sociologique (vous ne le saviez pas ?).
Ensuite, l'objectif du Bauhaus (de Gropius, pour être plus précis) était de proposer des oeuvres d'art fonctionnelles, abordables et productibles en masse. Pas plus, pas moins. Ne me dites pas que la chaise Wassily vous évoque une oeuvre politique ?

4° vous confondez désormais l'appartenance politique d'un artiste avec sa production. Que Grosz se soit affilié au KPD n'a rien à voir avec ses oeuvres. Je ne sais pas si vous avez déjà vu certains de ses tableaux, mais ils n'ont aucun point commun avec les tableaux inspirés par l'interprétation esthétique tirée du matérialisme historique. Idem pour Tatline, Dix et Lichtenstein (mais que fait-il donc dans cette liste ?).

tanita

vous êtes tellement dans l'art d'avoir raison, que vous sortez bien entendu mes propos de leur contexte. Je maintiens que vous remplacez des a priori par d'autres et que vous n'avez nullement besoin du parcours scolaire étatique pour le faire. Votre notion de "domaine" que vous faites passer pour l'ultime nuance de votre analyse artistique plus enrobée que fondée n'est qu'une catégorie mentale parmi d'autres. Au fait, vous avez bien entendu raison : je n'ai pas lu Marinetti, je n'ai jamais vu une toile de Grosch, Tatline et Lichtenstein sont frères jumeaux; "Bahaus", connaît pas ( au fait je connais pas non plus ce qu’est un « peitt » argument ad hominem) ; j’ai écrit tout un bouquin sur « l’art de l’affiche » car plus qu’un raccourci sémantique pour éviter d’emmerder tout le monde avec trois pages sur ce blog, c’est un concept que je défends corps et âme. La discussion aurait pu être intéressante si vous n’aviez pas cette fâcheuse tendance à noyer vos propos dans de l’arrogance gratuite

Gadrel

Je ne vois aucun argument objectif dans ce ramassis d'invectives. Si vous répondiez à mes arguments plutôt que de faire une psychanalyse-minute de ma persona, la discussion gagnerait en intérêt. À vous lire.

Don

"Ensuite, l'objectif du Bauhaus (de Gropius, pour être plus précis) était de proposer des oeuvres d'art fonctionnelles, abordables et productibles en masse. Pas plus, pas moins. Ne me dites pas que la chaise Wassily vous évoque une oeuvre politique ?"
Cet objectif n'est-il pas en lui même politique ?

Cosette

A Gadrel
C'est incroyable. Vous reprochez à Tanita de ne pas répondre à vos arguments mais il me semble que s'il y a quelqu'un qui ne supporte pas la contradiction c'est bien vous.
Vous êtes tellement suffisant. Je crois qu'il y a en vous une vraie graine de dictateur. Sorry

Gadrel

ronfl... ronfl... ronfl...

Cosette

Votre réaction conforte l'opinion que j'ai de vous

Gadrel

ronfl... ronfl... ronfl...

Jean-Philippe

Plié en 4 de rire!!! Je pensais que ce post se nommait "Sans commentaires" :-)

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.