Ma Photo

Inscription

Blog powered by Typepad

« Scrutin majoritaire | Accueil | RTBF: Questions à la Une, suite »

15 février 2006

Commentaires

melodius

Philippot a bien mérité du parti. Je me demande si la Carolorégienne lui a construit une dacha en reconnaissance de ses bons et loyaux services ?

melodius

Hilarant l'article de LLB !

Van Cau ne parle donc "qu'aux Wallons" que visiblement il aime tellement qu'il ne tient pas à ce que d'autres leur adressent également la parole.

Enfin, mieux vaut en rire, parce qu'en réalité, c'est assez consternant.

Deckard

"Est-il normal que l'administrateur-délégué intervienne ainsi en dernière minute alors que l'émission est approuvée par les producteurs ? "

On pourrait répondre à cela par une autre question: est-il normal que, de nos jours, un Etat moderne et démocratique possède encore son propre réseau de radio-télédiffusion?...

melodius

"Moderne" ? "Démocratique" ? Euh... on parle de quel pays là ?

HP

Ce qui personnellement m'étonne, c'est que l'équipe de "questions à la une" ait tourné ce reportage.

Mais bon, Defossé est déjà l'immortel créateur des "travaux inutiles"...

jusnat

"Travaux inutiles" qui servirent en fait uniquement à contrer le ministre des travaux publics de l'époque, qui était... PRL (il s'appelait Louis Olivier). D'ailleurs, l'émission disparut lorsque la tâche fut menée à bien.

Defossé n'a rien du vaillant journaliste qu'on nous présente.

Don

Euh...

Qui a jamais cru à ce plan Marshall ?

Cosette

Je sais que certains d'entre vous méprisent les lecteurs de Moustique mais voici quelques mots sous la plume de Marc Moulin dans le Moustique de ce mercredi :
"La liberté d'expression ne s'use que si l'on s'en sert mal ou si l'on ne s'en sert pas du tout
Exemple : chez nous on a du attendre 2005 pour qu'on avoue dans nos médias le déclin économique de la Wallonie. Pour cela, il a fallu qu'Alain Destexhe et quelques profs le démontrent et qu'ensuite le Marshall Di Ruppo décide astucieusement qu'il valait mieux ne plus le cacher"
A bon entendeur salut

HP

Je ne sais pas qui méprise télé moustique mais moi j'aime bien Marc Moulin ! :-)

Jusnat, il mettait le PRL dans l'embarras, fort bien, et alors ? Les faits qu'il rapportait étaient-ils moins scandaleux pour autant ?

Alexis de Tocqueville

(Concernant Marc Moulin, c'est un excellent musicien mais les citations en exergue de sa chronique dans le Télé-Moustique, 9 sur 10 sont des Busheries. Les meilleures sont les plus courtes).
Pour ce qui est de la RTBF, ce qui est nouveau ce n'est pas l'intervention de Philippot, créature PS, qui a fait ses classes chez IRIS (Hôpitaux publics bruxellois), non, la nouveauté c'est que la presse en parle parce qu'on cafte en interne à Reyers. Ces interventions sont permanentes au ministère de l'information sauf pour les stars comme Pierre Istace par exemple qui dit "faire royalement ce qu'il veut".

cedlex

Une nouvelle fois, le faux "Soir" démontre sa courtisanerie envers Di Rupo. Il faut leur pardonner : Ils doivent être habitués à des contre-ordres d'un autre acabit Rue Royale pour qualifier cette désastreuse affaire de tempête dans un verre d'eau!!

Jean-Philippe

"Moderne" ? "Démocratique" ? Euh... on parle de quel pays là ?

Excellente question... Car on peut estimer que la RTBS n'est ni un outil moderne et encore moins démocratique. Juste une machine de propagande.

Question: Quels recours sont possibles si l'intervention de Mr. Destexhe est "caviardée" ?

Suggestion: Pour une fois que la RTBS fait une bonne émission, on pourrait pas refiler la K7 à RTL ? :-)

Indépendant les journalistes de la RTBS ? Depuis quand ? Il sont pas PS pour la plupart ? Sauf peut-être au service des sports.

Quand à la marge de manoeuvre de la RTBS, je pense qu'elle s'est réduite récemment. En effet, avant ils disaient "Oui, Camarade Van cauwenberghe" maintenant, c'est "Oui, Camarde Di Rupo" C'est tout suite plus étroit. :-)

Que Le Soir, qui marque de plus en plus sa tendance Ecolo, ni voit pas de quoi fouetter un chat, ne m'étonne pas.

Bonne soirée à tous...devant votre chaîne préférée

Promethee

La Belgique francophone possède ce triste privilège avec Cuba et la Corée du Nord, de sélectionner ses cadres de la télévision publique sur la base d'étiquettes politiques et/ou d'un passé de cabinettard. Il suffit de jeter un coup d'oeil sur le pedigree de ceux qui occupent les postes de direction.

Heureusement, des avocats grassement bien payés, se sont occupés de "blinder" les motivations pour éviter les recours au Conseil d'Etat...qui n'est plus dupe depuis des lustres mais bon...

Cyril

Est ce que l'administrateur doit être seulement impliqué la dedans ? Est ce que c'est son rôle de voir des émissions et de les couper ?

Je me demande dans quel autre pays ça se passerait comme ça ?

Constantin

Hé hé, excellente, la marge de manoeuvre du CA !

Paul

Je serais bien curieux d'entendre Philippot se plaindre de l'omniprésence de Di Rupo ou de la FGTB.

Qu'Alain Destexhe se prépare à diffuser in extenso le contenu du programme lui-même, via son site ou ce blog.

De toutes façon, il ny a belle lurette que je ne m'informe plus via la RTBS.

E.G. Simon

Après les discours et simulacres d'action CAWArdisés entre 1999 à 2004 - mais guère menés à bien au-delà d'une impulsion suivie de relance(s) infructueuses - nous pouvons effectivement questionner la perspective qui attend notre "bon peuple" wallon à l'horizon 201x.

L'appui au CAW initial était pourtant acquis: parmi une partie de la population belge (qui en attendait un renouveau), autant chez les chefs d'entreprises (qui en espéraient un changement des comportements parmi leurs travailleurs rougeoyants), plus dans la gent politique (car la clé de vie: "Emploi accru + Image de marque" était vitale pour le futur wallon).

A qui l'insuccès CAWA revient-il donc? Beaucoup se sont prononcés, mais le vrai audit restait à faire. Osons une simple opinion de plus (citoyenne): Qui? L'insuccès revient à ceux qui s'auto-investirent du rôle de "décideurs" sur un (enthousiasmant) projet de changement, mais dont l'ampleur les dépassa vite (un éparpillement caractérisé; l'esbroufe aide face à des êtres crédules). Insuccès ensuite de "chefs de projets" souvent peu compétents pour savoir assurer la maîtrise d'un changement radical parmi 3.500.000 de "bons sujets".

Comme à l'accoutumée, la fonction publique-politisée avait voulu tout guider/contrôler, sans oser crier que le pré-requis du succès était l'adhésion/implication de chaque wallon: ceux-là honnêtes travailleurs, autant que d'autres jouant de manigances au sein d'instances syndicales "de leur base à leur sommet". Pourtant, parmi ces derniers, certains avaient compris l'enjeu: à la CSC et au CGSLB. Mais, côté FGTB & consorts, nul ou si peu n'a contribué positivement (au-delà d'un esprit revendicatif d'antan qui les meut toujours et qui ne cédera qu'avec le découragement de sa propre base: un mouvement de désyndicalisation y est déjà bien perceptible)!

Face aux défis accrus qui nous attendent pour 201x, le mérite actuel du "discoureur à noeud papillon" est d'avoir ravivé la mémoire du général et sénateur (USA) G. Marshall, d'avoir fait honneur à son oeuvre de 1947 ... Elle qui nous aida réellement à travers l'Europe entière et facilita la naissance du projet CECA, la réconciliation de vieux adversaires historiques, puis le travail toujours en cours sur l'U.E. Depuis, les gentils interlocuteurs d'alors sont tous passés à trépas: nos courageux pères, et quelques grands leaders d'alors, ceux-là qui étaient mus par d'autres mobiles que de tristes opportunistes qui ambitionnent de nous "guider" aujourd'hui.

Il était donc salutaire qu'Alain Destexhe et quelques experts (non assujettis au PS) osent lancer un pavé dans la mare en début 2005. En quelques mois, la réalité des chiffres socio-économiques s'est révélée au plus grand nombre, y compris aux affiliés PS-FGTB.

Abuser aujourd'hui de l'appellation de "plan Marshall" aidera-t-il à provoquer ce sursaut dans la population wallonne toute entière? Certains parmi elle sont encore habitués au "l'êyme ploré" et d'autres furent tellement élevés dans l'atmosphère mentale "cocooning-clientèle PS" et FGTB qu'ils ne vont pas y trouver réponse à leurs distorsions de "personnalité collective". Comptons alors sur le fait qu'une population de jeunes et quelques aînés va oeuvrer à la réussite du "plan" (ceux-là encore mus par le goût du travail et par l'ambition de bien réussir leur vie); espérons qu'ils parviendront à surmonter les entraves mentales, administratives ou parfois brutales que d'autres tâcherons de leur créer (ceux hurlant à la préservation de "droits acquis" sans une contrepartie de "devoirs" à assumer envers autrui)! Vive donc le réalisme et l'initiative individuelle, deux critères qui - de la base vers le sommet - permettront de réveiller des groupes assoupis.

En matière de méthode de travail, on peut s'étonner des récents articulets de la presse écrite. Ils nous informent que "les forces syndicales coalisées" vont enquêter parmi 300 entreprises wallonnes déjà "identifiées" afin d'évaluer si leurs patrons ont pris toutes les mesures propices à l'insertion du marshallien DiRupo parmi leurs stratégies et les orientations à prendre dans ces entreprises! Des délégués syndicaux vont ainsi jouer les "grands inquisiteurs", avec l'esprit guerrier qu'on leur connaît par occasions? C'est ouvertement une forme larvée de retour à l'ère connue avant les années pré-Plan Marshall, dont nous mesurons encore l'horreur 60 ans après!

"Allons les rouges" devrait-on plutôt scander, en pensant non pas au Standard de Liège et à ses fort nombreux spectateurs, mais aussi à ceux du Sporting de Charleroi, qui se permirent d'applaudir un VanCau déchu!
= = =

Adam S.

J'ai adoré la scène du cocktail où un Van Caurleone passablement agacé feignait d'ignorer l'invitation polie de Destexhe à entamer un débat public sur l'état de la Wallonie...

jogé

Ce qui est beacoup plus grave c'est la censure que s'imposent presque à l'insu de leur plein gré les journalistes en copinant avec les décideurs et, de facto, en n'osant plus les critiquer de peur de perdre leurs petits privilèges ...
Qui est encore vraiment libre ?
Le Soir ? c'est devenu le moniteur du PS
La Libre ? trop polie, elle perd tellement de lecteurs et de fric qu'elle devient consensuelle, molle, voire intellectualisante genre gauche bien pensante-cachez-ces-horribles-lecteurs-de centre-droite-qui aiment -la Belgique
La DH ? Il y a tellement d'erreurs dedans et ses 3 pages "chiens écrasés et carolos violés" lui otent toute crédibilité. Dommage car elle reste proche des petits gens
Sud presse (Meuse, nouvelle gazette, Capitale, ...) ? A l'image du pouvoir wallon, ca manque d'élévation et d'idées
Vers l'avenir ? On se demande bien de quoi ... Vive les noces d'or à Villers-le-Bouillet ?
L'Echo ? dans leur secteur ils restent bons mais surtout qu'ils n'en sortent pas
La Tribune de Bruxelles ? Sans doute la seule qui trouve grâce à mes yeux mais combien de temps les laissera t-on écrire et dénoncer ce qui disfontionne ?

Je suis très inquiet pour une liberté qui n'a jamais été tant bafouée que de nos jours

Baudouin

Les membres du conseil d’administration de la RTBF:
Madame Clarisse Albert (MR, proche de Reynders)
Monsieur Philippe Close (PS, chef de cab de Freddy Thielemans)
Monsieur Frédéric Delcor (PS, chef de cab de Di Rupo)
Monsieur Jean Hilgers (CDH, banque nationale)
Monsieur Pol Jacquemart (MR)
Monsieur Marc Janssen (PS, ex porte parole de Di Rupo)
Monsieur Dany Josse (ex Ecolo devenu PS)
Monsieur Jean- Pascal Labille (PS, Pharmacies du peuple)
Monsieur André Mordant (PS, FGTB)
Monsieur Jean-François Raskin (CDH)
Monsieur Philippe Reynaert (PS, Wallimage)
Monsieur Daniel Soudant (MR)
Monsieur Marc Weber (FDF, proche de Maingain)
Madame Bernadette Wynants (Ecolo), obervatrice

Soit sur 13 administateurs, 7 PS
La majorité absolue
Est ce que le PS a la majorité absolue à Bruxelles, en région walonne et à la communauté française ?
Non me semble-t-il ...
CQFD.
D'autres Questions à la Une ?

Mango

Le début de l'émission est en fanfare, on rappelle les 5 Plans d'avenir en 4 ans. Le patron de la PME de brique qui dit : "Ici, les gens sont trop payés à ne rien faire, alors impossible d'engager le 21e employé". Puis : "Dans cette Région, on ne peut que compter sur soi-même, se battre seul et surtout ne rien attendre de la Région wallonne". Et bien sûr la pièce d'anthologie : Van Cau regardant AD approcher comme la souris devant le boa. Réjouissant : VCau semblait en avoir peur.

Une âme dans la foule

Je n'ai pas tout capté dans le dialogue entre Van Cow et Destexhe. Le premier aurait dû un peu desserrer les dents... Quelqu'un a le script?

Sinon, je n'ai pas trouvé la présence de Destexhe "envahissante" (c'était ça, le mot?). Ils ont dû fameusement caviarder à la RTBF, après la petite crise de Philipipeau.

Promethee

N'oublions quand même pas cet académicien qui disait que l'on ne connaît pas la clientélisme ni la maffia en Wallonie, mais bien un "système féodal"...Je trouvais cela piquant pour évoquer les fiefs, suzerains, serfs et autres baronnies politiques...

Foguenne

Vu l'incapacité francophone à offrir un média un minimum crédible, indépendant, supprimons la radio/télé d'état.
Ce serait un bon point de départ pour le plan Marschall. :D

HP

Super le reportage en tout cas. Ca confirme tout le bien que je pense de J_C Defossé, plus anar que socialo.

Et chapeau au gérant de la PME dont le nom m'échappe ! S'il y avait plus de gens comme lui...

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.