« Le projet de Musée Delvaux dans Paris Match | Accueil | "Les valeurs libérales de l'enseignement" »

19/05/2009

Commentaires

Flux Vous pouvez suivre cette conversation en vous abonnant au flux des commentaires de cette note.

Mieux vaut parfois un ministre CdH qui s'agite dans cette fonction que deux ministrions socialistes à l'esprit clanique, flanqués de leur armada d'apparatchiks "aux ordres" dénués d'esprit entreneurial (hors celui d'appliquer la doctrine du parti et des camarades).

Reste malgré tout la situation globale et les chiffres, insoutenables. Moment auquel le PS du 7 juin nous rappelle ses promesses jamais tenues:
"Plaidoyer pour un NOUVEAU modèle de croissance solidaire et durable".
En une formule creuse de plus, ils ont mis le verbiage buzzword qui permet de les confondre avec un peu de bleu, de rouge-orange et de vert. Quelle prouesse ..verbale!
Quand je me remémore les propos incompétents de candidats Extrême-G d'Orazio / PTB / Communiste / autres, lors de la dernière Controverse-RTL à la P.Verbos, je me dis que nous l'échappons belle!
Leur "tout à l'Etat, nationalisation SVP" revient comme au temps des utopies d'URSS où les agissements ont démonstré la seule aptitude au carnage socio-économique durable.
La génération post-1989 endoctrinée dès les bancs de l'école ou de l'univ s'en retourne vite aux idoles: Marx, le Ché, le Besancenot Nouveau et d'autres miroirs aux alouettes. Visiblemnt, l'humain oublie vite pour ne se focaliser que sur des détails du visible et l'accès au Royaume d'Utopia (plus l'El Dorado des nouveaux venus).

Vous avez, Sénateur, émis des idées. Bien d'autres en ont aussi et tous les suggèrent.
Où le projet bloque-t-il alors? ...c'est au niveau de la volonté de FORCER la mise en oeuvre "autrement". Là surgit la lâcheté et une hypocrisie de quelques politiciens. Ajoutons cette inertie des gens assoupis par un confort d'un droit du travail dévié de sa fonction première PLUS d'un droit au non-travail que d'aucuns masquent sous une vague revendicative qui gèle toutes les initiatives entreprenantes de ceux qui les nourrissent!

Pour appartenir moi-même à la mouvance qui essaie de créer, je peux vous lister les entraves qu'ON ne cesse de mettre dans les engrenages qui doivent tourner. Entraves à cause de la prolifération d'organes tous enchevêtrés, de ces procédures lourdes et absconnes qui ennuient autant les administrations que les citoyens, des mentalités de blocage perçues chez ceux qui estiment qu'on veut aller trop vite, au-delà des consignes.

Bon j'arrête. Faut se remettre à fonctionner comme on le voit là où ça réussit mieux que "chez nous". Où ça? Ben à ceux qui se pose la question je dis simplement: ouvrez les yeux et les oreilles, puis secouez vos synapses engourdies par les idéologies.

Tant que les Syndicats seront aussi puissants et protecteurs des chômeurs !!! Un type qui trouve un boulot stable chez un petit indépendant n'a plus besoin du Syndicat !

Idem en Wallonie, pourtant le Ministre des Finances Daerden ( éreinteur de Reynders ) a reçu sur ses 2 mandats de l' Europe (la Wallonie étant sinistrée ), des milliards d'euros ! Qu'en a-t-il fait ? Subsides qui ont servis à des musées déserts, des infrastructures sportives interdites au public, aux sites touristiques, aux sports de haut niveau ( A pays égaux en habitants Pays-Bas 16 médailles à Pékin et nous 2...flamandes )et lui une médaille de beuverie ( sur notre compte )! Mais les piscines fermées, routes désastreuses, insalubrités graves etc...
C'est vrai qu'il faut déjà " lâcher " le tiers du Budget Wallon au Forem pour ne RIEN créer.

@ Lombard:
sans vouloir courir les vertes contrées du plateau d'Ans où les rives du confluent Meuse-Sambre, suffit de comparer deux indicateurs:

- les résultats obtenus par VDAB et ceux "générés " par l'ex-Orbem.
- le niveau d'endettement actuel de la VL-G et du combinat CF+RW..

De quoi faire réfléchir les électeurs lobotisés de la liste PS ?

Depuis que nos mines wallonnes ont été fermées, restent leurs puits sans fond. Malgré la dalle bétonnée de sécurité qui les recouvre, les socialo-éclairés trouvent moyen de vouloir combler ces puits avec des projets qui ne risquent pas de les emplir aussi vite que la hauteur de leur chiffres "rouges"!

Curieusement, si on assiste à une asymptote dans l'accroissement du volume des chômeurs chez ces "vilains capitalistes USA", nous on devra se contenter des prévisions en forme de courbe sinistrose du Bureau du Plan belge (et des prévisions à l'européenne) qui annoncent des drames jusqu'après 2011-2014.
Côté flamand, l'industrie d'assemblage automobile va subir des coupes sombres de surcapacité au profit de l aproduction de petits vélos à assembler pour remplir les sites VELIB bruxellois du démago SP-A Pascal Smet. Plus aussi des voitures façon 2-chevaux version version au bio et/ou CH4 pour faire plaisir au Parlement Européen et remplir les capacité improductives de Bio-Wanze?

@E.G.,

[sans vouloir courir les vertes contrées du plateau d'Ans], pour l'instant, ce serait plutôt "les rouges contrées" du plateau d'Ans. J'en viens et elles sont couvertes d'affiches à l'insigne honneur de qui vous savez. Vu la limitation des budgets électoraux, je me demande bien où il est allé chercher l'argent pour financer tout ça ?

Je crains que le bureau du plan voit juste. Alors que partout dans le monde, la fin de crise est annoncée en 2010, en Wallonie, elle perdurera jusqu'en 2014 si les mesures préconisées par une coalition PS-CDh-Ecolo sont mises en oeuvre.

La Flandre traversera une période difficile avec la fermeture des usines d'assemblage automobile, mais il s'y prépare déjà. Ignorant qu'une partie des ouvriers travaillant dans ses usines sont d'origines Wallonne ainsi que bon nombre de sous-traitants, nos ministres régionaux se gaussent dans un style "bien fait pour eux" ou "à leur tour" de connaître la crise. Il ne leur est jamais venu à l'idée que la crise "Flamande" aura de larges répercussions en Wallonie. Vous verrez, ce sera encore la faute des libéraux.

Comme Lombard, je me pose la question: "Mais qu'on-t-il fait de tout ce fric ?" Je sais qu'il y a eu la réfection des remparts de Binche, le PASS, et autres joyeusetés du genre. Un large saupoudrage selon une clé de répartition 2/3-1/3. C'est à dire que 2/3 des projets étaient introduits par PS et 1/3 par le CDh. Surprenant!

Aujourd'hui, on cache les lacunes du Plan Marshall derrière 3 arbres: Google, Johnson & Johnson et Microsoft. Cela représente quelques centaines d'emplois face aux centaines de milliers de chômeurs en Wallonie.

Pour en revenir aux travailleurs Bruxellois, ils disposent maintenant de fabuleux vélos pour se rendre au travail. Par contre, le ministre de la mobilité a oublié un détail: Prévoir une douche (modèle Arena) à chaque endroit pour permettre aux pédaleurs de retrouver une allure correcte après avoir sué sang et eau pour traverser la capitale.

A Bruxelles, comme en Wallonie, les gouvernements ont reçu leur quotte part de l'état fédéral. Sinon, cela ferait longtemps qu'ils crieraient haro sur Didjé. Tout le reste n'est que de la poudre aux yeux électorale. Lorsque 'Papa' parle de la fraude fiscale, il double les chiffres. Systématiquement. Mais que demain, tous les fraudeurs soient punis, nombre de ses camarades, travailleurs au noir, seront bien surpris. Là on parlera de l'acharnement des libéraux face aux "braves camarades travailleurs syndiqués"

«Il faut aider les socialistes à sauver le socialisme en les mettant dans l'opposition,» a lancé Louis Michel

En France, nous disposons encore de presses non perverties.
N'y voyez aucune similitude avec votre situation nord-haxagonale!

Numéro 89 > SUPPLEMENT WEED-END , 22 mai 2009, par Robert Albarèdes
http://www.ripostelaique.com/Gauchos-socialos-cocos-ecolos-ils.html

Gauchos, socialos, cocos, écolos disent défendre les travailleurs... en favorisant l’immigration

Le nouveau parti de « gauche » appelé, par antiphrase, « anticapitaliste » par l’affidé consciencieux du Hamas palestinien et du Hezbollah libanais qui le dirige, a ceci de particulier qu’il contribue à l’épanouissement irrépressible du système économique et politique qu’il est censé combattre…

Un de ses « chevaux de bataille » favori n’est-il pas, en effet, de revendiquer la libre circulation des travailleurs à travers la planète (et donc l’immigration tous azimuts et sans limites) et ne milite-t-il pas pour la régularisation et l’implantation « in situ » des immigrés en situation illégale tout en prônant un « multiculturalisme » symbole du « tout se vaut » en matière de culture et fondement de tous les communautarismes possibles, en particulier religieux ?

Certes, on reconnaîtra qu’en ces domaines il a fort à faire face aux responsables et aux élus du Parti Socialiste comme à ceux, résiduels, du Parti Communiste, tandis que les altermondialistes et écologistes patentés lui taillent également de sérieuses croupières… chacun se décarcassant à être le futur guide de ce « peuple de substitution » représenté par les différentes strates des migrations récentes afin d’en retirer des bénéfices électoraux (voir l’excellent article de Victor Hallidée dans « Riposte Laïque » n° 87).

http://www.ripostelaique.com/En-misant-sur-une-immigration-non.html

Et tout ce beau monde, à travers leurs appendices médiatiques et associatifs, surfant sur la parole des « bobos » faiseurs d’opinions (surtout quand ils s’excluent prudemment de ce qu’ils préconisent) participe, en fanfare et au pas cadencé, à la mise en œuvre de la politique économique de « Grand Capital » financier international et au processus de délitement des espaces nationaux, surtout en Europe.

(la suite sur le site du magazine, si ça intéresse les belges...)

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.