Ma Photo
Blog powered by Typepad

Powered by Rollyo

Pratique

« Atlantico : Interview sur l'évolution de la Belgique | Accueil | Précision »

15 juillet 2013

Commentaires

Flux Vous pouvez suivre cette conversation en vous abonnant au flux des commentaires de cette note.

Simon

Nombre d'apparatchiks, dont nos fonctionnaires de la bien-pensance devraient lire l'article suivant. Puis - dans un sursaut fort hypothétique de conscience - mesurer les dégâts commis par leurs "exploits" sur des foules de naïfs.

http://www.pseudo-sciences.org/spip.php?article2141
« Comment fabriquer de faux souvenirs avec une question »
L’infaillibilité de la mémoire, un mythe de la psychologie populaire

Auteur : Brigitte Axelrad est professeur honoraire de philosophie et de psychosociologie, et membre du comité de rédaction de Science et pseudo-sciences. Elle a publié en 2010 Les ravages des faux souvenirs, ou la mémoire manipulée, aux éditions book-e-book.

martine de ruyver

tout à fait d'accord Monsieur Destexhe...

Jean

D'accord à 100% avec votre missive !
Et tout particulièrement le passage où vous citez Malika Sorel :-)

GEENINCKX

Je confirme mon commentaire précédent..... C'est ce qui vient de m'être demandé ?!

GEENINCKX

Monsieur DESTEXHE,

Rejoignant dans sa totalité votre lettre je ne peux que confirmer que ce monsieur est tout sauf un "Délégué aux droits de l'enfance" et qu'il ne mérite pas son salaire et encore moins les trop nombreuses facilités qui vont avec.

Mis à part le fait de porter un titre honorifique je dois avouer qu'il n'en est pas moins d'une inefficacité déconcertante.

Dans mon cas, le Délégué n'est pas le seul fautif, c'est toute la partie mandatée qui suis les mineurs dans une procédure auprès du tribunal de la jeunesse. COE, SPJ,.....

Pour vous expliquez en quelques lignes je vous développe ci-dessous le problème.

Néanmoins, les copies du dossier et, surtout, les différents courriers échangés avec ce monsieur pourraient peut-être vous intéresser.

"Suite à une séparation compliquée le parquet à nommé un juge de la jeunesse qui lui s'est adressé à divers intervenants.

Après huit ans de procédure le cadre instauré au départ fut renommé et mis en place définitivement.

Je n'ai pas eu un moment de répit car perpétuellement harcelé par les intervenants qui ont multipliés les mensonges, fausses déclaration, les manipulations, les menaces de placement,.......
Ce qui a obligé les différents juges à demander d'autres informations ou avis.

Finalement, le plus agressifs des intervenant, le COE (quoi que tout le monde s'est bien tenu par la main pour me nuire pour finalement déstabiliser totalement mon fils.

Après des demandes multiples de placement lancées par les intervenants, les différents juges (volets civil et protectionnel, Cour d'Appel, ......) se sont bien rendus compte de la réalité et on classés le dossier me laissant la charge de l'enfant à 100 %. A moi,le tortionnaire, le dangereux père, le pervers et j'en passe.

Les intervenants, après avoir lu les résultats de la TROISIEME expertise de mon fils, ont préférés le replis lâche de ne plus assister aux dernières audiences.....

En cours d'instance et m'ayant adressé au Délégué et vu sa position je lui ai adressé divers courrier afin de connaître son avis......

AUCUNE REPONSE de sa part , ni de son service.

Ma question était, preuves à l'appui, "Que comptez vous faire afin d'éviter que d'autres enfants ne subissent le même sort, et la même cruauté de la par des intervenants ?? "

Lettres mortes depuis.......

Alors vous pensez bien que cet individu ne fera jamais partie de mes amis...!Tout comme les différents intervenants qui sont toujours en charge de dossier concernant des enfants mineurs.

Il est clair que dès le début je n'ai jamais accepté que mes enfants soient des n° avec des dossiers copiés/collés. Ce qui n'a vraiment pas plus aux intervenants qui se croient vraiment au dessus des lois.

Si de tels dossiers vous semblent intéressant afin de pouvoir, un jour, sérieusement protéger les enfants plutôt que de les détruire afin d'atteindre les parents mécontents je me ferais un plaisir de vous l'expliquer de vive voix.

Si d'autres personnes semblent avoir été lésées, bafouées, roulées, ...., qu'elles n'hésitent pas de me contacter.

Vous remerciant de votre attention je vous prie de croire, Monsieur DESTEXHE, en mes plus respectueuses considérations.

Didier GEENINCKX

Evadee de France

Bravo !! A bas la langue de bois !!On ne saura jamais intégrer des personnes qui n'en nont pas envie, et les rares roms qui s'y efforcent et y arrivent sont eux même incompris dans leur communauté (une jeune fille brillante d'origine tzigane arrivée en camion en France à l'age de 7 ans, qui a fait la sorbonne et publie un livre témoigne justement là dessus)
Ce n'est aucunement la faute de l'état si certains ne s'intègrent pas, c'est une question de mentalité, de volonté !!!

Ginette Maturin

Bravo Mr Destexhe.....Tout à fait d'accord avec vous!

Santini

Bravo!! Marre du politiquement correct qui nie la réalité, la logique. c'est notre perte, le plus grand danger pour notre système socio-économique, nos valeurs et notre culture.
Merci monsieur DESTEXHE

F.M. Gerard

Monsieur Destexhe, je suis un citoyen "normal" et je suis horrifié de ce que vous écrivez ici ! Vous avez une logique fondée sur l'égoïsme et le repli sur soi. C'est vrai que les Roms qui logent dans des conditions déplorables donnent une image désastreuse de la ville. Non pas parce que les Roms gâcheraient le paysage, mais parce que cela montre l'incompétence de la ville à gérer de telles situations dans le respect humain.

Monsieur De Vos a tout à fait raison lorsqu'il s'oppose à l'enfermement des mineurs. La prison n'a jamais solutionné le moindre problème. Cela ne veut pas dire qu'il faut laisser les jeunes délinquants en liberté totale, mais la société - représentée par le monde politique dont vous faites partie - devrait apporter de réelles solutions, permettant aux jeunes de réparer leurs fautes et de repartir sur de bonnes bases.

Quant à votre dernière phrase, elle me laisse pantois ! Est-ce vraiment ce que vous avez de plus intelligent à dire ?

Nicolas Th.

Wow Monsieur Destexhe, à vous entendre critiquer la moindre initiative ou prise de position de Monsieur DeVos, c'est à croire que vous voulez déresponsabiliser le monde politique. Les mineurs dans les IPPJ (ont veut plus les voire et c'est tant pis pour eux),si les gens sont pauvres c'est pas la faute des gouvernements, on n'a pas à comprendre les jeunes partis en Syrie, ce sont juste des petits cons etc... Mais dites-moi alors, si les politiques ne sont responsables de rien, à quoi bon pourriez-vous être utile ?

blabla

Du Dextexhe quoi ...Toujours à donner des leçons de morale à 2 balles...;-)

Jean-Luc

Bravo Monsieur Destexhe Je ne savais pas que la Belgique avait encore des hommes politique avec votre courage et determination. Il y a peut-etre encore un peu d'espoir pour la Belgique

JM Vanmullen

Monsieur Destexhe, vos commentaires sont parfaits et criant de vérité. L'état récupèrerai des fonds en cessant de payer ces associations et les parasites qui les composent et combattent nos libertés si chèrement acquises

Hollebeke Michel

Une lettre a publier dans toute la presse, je rêve peut-être !

geoffroy

Entièrement d'accord avec vous. Les donneurs de leçon feraient bien d'habiter auprès des pauvres malheureux loubards-qui-le-sont-devenus-à-cause-de-la-société ou les héberger... Trop facile de ne pas rendre les jeunes responsables de leurs actes. Ils savent très bien ce qu'ils font, et s'en fo*tent car la Belgique (pas que...) est devenue trop laxiste. C'est comme ces "stars" de cinéma, qui sont richissimes, et qui défilent dans les rues pour les roms, les sans-abris etc... Pourquoi ces vedettes ne les prennent-elles pas chez elles? Plus facile de s'afficher dans les rues que d'agir. Ce n'est qu'hypocrisie tout cela...

declercq

Bravo Monsieur Destexhe

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.

Entrez votre adresse email :

Delivered by FeedBurner

Rejoignez moi sur Facebook ou Twitter

Facebook Twitter

Devenir Fan