Ma Photo
Blog powered by Typepad

Powered by Rollyo

Pratique

« La guerre des chiffres à l'export | Accueil | Une Communauté française plus riche...mais toujours plus endettée... »

10 novembre 2010

Commentaires

Flux Vous pouvez suivre cette conversation en vous abonnant au flux des commentaires de cette note.

Andfon

Le pays que la génération actuelle de politiciens de gauche suicidaire nous prépare, "heureusement" il y a moyen de le quitter. D'autant plus facilement que votre richesse est portable, vos qualifications et autres actifs aussi et vos liens avec le système " politico-institutionnel" sont faibles (y compris la sécurité sociale, dont la faillite à terme semble inéluctable).Tout belge qui rejette l'évolution du système doit se préparer à quitter ce pays à terme et éduquer ses enfants en ce sens...

Lombard

Merci Monsieur Mungo

http://www.facebook.com/note.php?note_id=169580406400396

Philomèneàtout

Ce soir 20h15 sur les 3 chaînes Fr.: interview du président Sarkozy : wowwwwwwww!
Il m'arrive parfois d'en comprendre l'engouement éprouvé par nos franchillons wallons à profil rattachiste...

Quel délice en effet d'assister aux 90' magistrales d'entrevue de trois journalistes TF1-A2-FR3 face à leur chef de l'Etat déterminé. Un Sarko aux idées claires et franchement pédagogue en directions de ses compatriotes. Claires elles furent ses réponses et ses réparties. Sans aucun ambage, quelque fut le sujet sensible ou le piège où les trois larrons tentèrent d'enfermer le dirigeant politique: retraites.. réformes.. intégration.. immigration et clandestins.. chiffres et phénomènes.. nationaux et internationaux.

Seule Claire Chazal arriva à redresser la barre en relevant le questionnement, à côté de deux malotrus s'affichant pour ce qu'ils sont c-à-d deux journalistes parfaitement bornés, deux goujats télévisuels!

Je ne serai certainement pas le seul à avoir ressenti cette joie intérieure: enfin un chef de l'Etat envoyant quelques smahes élégants vers deux interviewers de basse extraction mentale. Remis à leur juste place, ces vedettes des JT d'illusion grassement surpayées!

Partageons-nous ce constat? Poujadas d'A2 et son acolyte du nom de Denisot (Fr3?) furent parfaitement insidieux, bassement minables. J'espère en tout cas que les 20.000.000 de français à l'écoute, que nos rattas, et forcément toutes les chancelleries étrangères et les corps constitués aux aguets auront partagé mon propre jugement. Car à l'encontre de leurs propres désirs, ces deux ""instruments"" des gauches plurielles françaises n'obtinrent que de grandir leur chef de l'Etat...

Dommage que la Belgique ne puisse compter sur nombre de grands gabarits pour répondre de la sorte à toutes les trappes et désinformations médiatiques qu'ont nous oblige de subir sur écrans et sur papiers. A méditer, les petits...

Citoyen révolté

A y regarder de près, les principes et mesures préconisés après cette année de tergiversations en *Komités* étaient perceptibles dès le départ. Seule importait la forme à donner aux idées d'organes +- douteux pour faire passer le suppositoire chez notre population qui les désapprouvent totalement.

Je ne sais ce que vise le CdH avec de telles manoeuvres suicidaires, sinon de jouer le Bouffon de l'empereur PS? Comme le pronostique Lombard, ils vont se ramasser une dégelée aux prochaines élections.

Simon

Parlant d'une VRAIE MULTI-CULTURALITE, tout à l'opposé de celle que Milquet & consorts tentent de nous imposer via son comité des outrages, il fallait suivre la BBC ce samedi 11 novembre et dimanche encore.
Suivre et penser ces célébrations annuelles de REMEMBRANCE, ce devoir de MEMOIRE.
Là-bas survit encore ce sens spécifique au Commonwealth: le sens de l'Etat, un sens de la diversité culturelle figuré par les 47 High Commissionners et les multiples Corps institutionnels qui firent et maintiennent la spécificité d'une grande Nation, à peine diluée par notre européanisation qui sert de prétexte à nombre d'infamies politiciennes.

Tout au long de ces manifestations, je pensais aux contrastes flagrants qui opposent la bassesse de certains d'ici et la grandeur du plus grand nombre, là-bas. Une forme de leçon qu'auraient intérêt à suivre nos infâmes d'ici.

Cervantes

Les folles largesses de l'ETAT-PROVIDENCE nous ont conduit à une incroyable situation d'endettement public et de déficits budgétaires. Le prétexte de la crise 2007-2010 y ajoute certes, mais elle n'est pas la CAUSE PROFONDE de nos tourments. Car partout en Europe les ETATS-PROVIDENTIELS ont saqué les perspectives du futur envers nos enfants. Il faut donc accepter de les corriger un jour ou l'autre. Il est notables que les gauches (partis, syndicats, associatifs et collectifs aux desseins flous) n'aiment pas ça. Leur laxisme de toujours aide alors à perpétuer le "système" avec l'aide des bruits de la rue.

Demain sera à peine plus rassurant.
Sur votre sujet de débat « Société ET religieux/culturel » la presse se joue de nous.
Curieusement le magazine Vif-L'Express y va lui d'un article réaliste, donc dissonant. Dont un cadrage succinct:
= = =
INTÉGRATION ( ASSISES DE L'INTERCULTURALITÉ )

Les Assises de l'interculturalité font monter les enchères. Bien qu'elles aient peu de chance de donner des résultats concrets, les Assises de l'interculturalité ont démontré par l'absurde que la diversité avait un coût......
(On ne peut y accéder sur site qu'en tant qu'abonné; moi je l'ai lu sur papier).
= = =

Et pendant ce même temps où Madame Milquet et son CdH ont embarqué la Belgique dans un nouvel imbroglio de société, l'intéressée qui déteste la Flandre y va d'une ouverture à bras ouverts vers des gens de la nouvelle (in)culture?

Même si la chose sera difficile à "Mevrouw Neen", je lui propose plutôt de s'attacher à ouvrir avec franchise et honnêteté le dialogue avec nos compatriote qu'elle détestent si clairement.
Le Vif-L'Express ne s'y est non plus pas trompé en publiant ce second article:
« QUE FAIT-ON DE LA QUESTION COMMUNAUTAIRE BELGO-BELGE ? »
Parions qu'il s'agit de la moindre de ses préoccupation aux relents électoralistes.

E.G.

Islam libéral*** Ouille!
Ce terme étonnera nos gauchistes spécialisés dans la cueillette d'olives, qu'ils soient logés socialement à Hoûte-si-ploû ou à Mons ou plus au nord, chez le cheik Fhilou du Ruisseau aux moulins, ce havre de paix sociale en terre bruxelloise.

L'islam libéral reste une conception prônée par Malek Chebelle, philosophe et écrivain d'origine algérienne. Je le connais par ses apparitions et ses prises de position sur les écrans français. Ici en terres socialistes, il serait peu admis à s'en exprimer de même façon. Car libéral de pensée et d'accès ouverts à nos chers médias risquerait de polluer leurs pensées idéologiques. Chebel refuse lui les attitudes singées des religieux et extrémistes logés partout dans le Croissant rouge si cher à G. Nasser.
Chebel n'a rien de ringard, ne porte fausse barbe ni n'use de la langue de bois si chère à certains politiciens.
S'il suggère aux occidentaux de regarder l'islam AUTREMENT, il encourage ses sympathisants musulmans à accepter de vivre en Europe selon un contrat social qui ne reproduit plus les sphères mentales étroites qu'ils ont quittées pour des raisons économiques ou politique (voire encore pour échapper à des persécutions religieuses).
L'homme n'est donc pas du type à courtiser les cueilleurs d'olives. Pour mieux comprendre ses positions, ceux qui n'ont pas lu un de ses nombreux ouvrages devraient pouvoir se contenter de lire deux pages d'interview par Guy Duplat (LaLibreBelgique du 12/11, p.46-47).

ketje

Parmi les activistes-experts prestant dans ces sphères de l'intercul-turalité, je repère la figure constestée du MRAXiste Bouhlal. Un portrait de l'individu par ses traits cul-turels en est accessible sur le site du journaliste Mehmet Koksal.
C'est à lire, avec les commentaires qui s'y sont accumulés. Eclairant.
J'parie que JojoMileke n'y a pas prêté attention lors de la composition de son "Komité", avec un K comme au temps de Tintin chez les soviets. En adaptation modernisée, ça donnerait-il "Tintin chez les islamistes"? :-D


http://parlemento.com/autres/bouhlal-attaque-a-nouveau-les-belges-blancs/

Emmanuel

Multiculturalisme, Interculturalité. Mais qu'est-ce au juste?
Vraiment la «richesse» telle que chacun l'observe ici en rue ou sur écran TV?

Les médias rapportent les dernier cas de «richesse» définie côté d'islam rigoriste.
1) Pakistan: une chrétienne condamnée à mort par un tribunal.
Au motif de ..BLASPHEME ! Cinq matronnes travaillant avec Asia Bibi (une mère de 5 enfants..) ont trouvé sage de dénoncer leur compatriote. Normal, dit-on dans la Charia, particulièrement côté mollahs d'Iran et dans pays adjacents).
La sentence: la mort, par pendaison. Un jugement sans discernement: était-ce vrai? N'y avait-il là dans le chef de ces 5 "putes" aucun sujet de jalousie ou de rivalité? Puis cela même mérite-il la mort d'une mère de famille nombreuse? Non bien sûr, étroitesse des esprits ordinaires. La norme dira-t-on pour aider ces mollahs-gestapo à tendre la corde pour tous ceux qui ne jurent pas dans leur orthodoxie aveugle.
2) En Irak : 46 chrétiens passés au carnage dans leur propre église. Par des radicaux. Des terroristes? Mais qui sont-ils donc ceux-là qui incitent à user de procédés assimilables à du génocide par petites touches répétées.. Ah oui, ils savent aussi faire de même dans ou au sortir de leurs mosquées. Normal et mode de vie ordinaire, banalisés par images de médias...

Dire qu'ici en France'80s des Mitterrand et Peyrefitte il y eut une campagne et une législation interdisant la peine de mort. Un leitmotiv repris depuis lors par les instances internationales des D.H. (et droits fondamentaux, moulés dans nos Constitutions d'Occident). Des instances envers lesquelles ces religieux et politiciens islamisés n'éprouvent aucune envie de respect. Belle justice divine que celle-ci? Comme celle du temps béni de l'Inquisition du duc d'Albe et nos guerres moyennageuses?

Hypocrisie ordinaire aussi, celle d'"experts" de l'interculturalité choisis par CdH de Milquet! Mes aïeux doivent s'en retourner dans leur tombe. Et Saint-Pierre leur préparer à elle Milquet, au mollahs et aux imams un de ces jugements derniers par pendaison peut-être...

Papy Pyl

En dépit de ses dires lénifiants, Mme MILQUET n'a rien compris aux problèmes d'interculturalité. Ou plutôt forte en esprit de manigances, elle en use et abuse! Depuis un an, la dame s'est lancée dans une émulation suicidaire face aux crabes molenbeekois du PS et à l'aile gauche d'Ecolo, ces deux nommés étant volontiers islamophiles. Sombres cruels! Ils le sont à la fois par dogme et par de sordides calculs arithmétiques. Mme Milquet y joue son va-tout, or que ce domaine est hypersensible pour l'avenir de notre société. Une société et ses cultures résultant des Lumières et d'avancées démocratiques originales aux 19e et 20e, des fruits d'Occident qui ne s'acclimatent guère sous de chauds climats islamisés. A preuve: faut-il le souligner par ces crimes d'éliminations répétées, systématiques(!) de leur compatriotes chrétiens dans tout le pourtour méditerranéen, au Proche-Orient et celui plus lointain "des" islam(s): en Algérie, en Egypte, en Turquie(!), en Arabie saoudite, en Irak, en Iran, au Pakistan? Encore et toujours là! Paraît que c'est inscrit dans les livres prétendument "sacrés" dont ils se délectent.

Pour s'informer avec pertinence sur les enjeux et les risques encourus de cette "interculturalité", il faut écouter des voix d'ailleurs : en G-B, en FR, en DE, en IT...
Ainsi hier, en zappant sur LA CINQ, l'émission quotidienne "C' dans l'air" de 18-19h, offrait un débat ouvert à la vraie confrontation d'idées : laïcs-chrétiens-musulmans-politicologues.
De la matière à réfléchir, là où des préoccupations électoralistes de la bande à Milquet n'accorderaient aucun crédit! Dois-je souligner que - comme de nombreux autres belges se désabonnant aujourd'hui - je n'attribue plus aucune confiance aux publications diffusées dans Le Swâar ou ces J.T. d'une RTBF, grande manipulatrice d'opinion publique. Pas plus d'ailleurs qu'à la chaîne de tous les chiens écrasés qu'est Rbroll et ses pubs?

Oui ces "comités d'experts" sont devenus de parfaits manipulateurs d'opinion publique.
Tous des gens décalés sur leurs théories académiques, gens n'intégrant aucun des facteurs de nos réalités si sordides. Or qu'elles nous sautent aux yeux, à nous, le peuple de base qui n'est pas totalement aveugle mais est régulièrement abusé par les élus à qui nous délèguons finalement trop de prérogatives relatives à notre propre vie.
A quand un sursaut de la rue pour les en corriger?

Charles Greco

Cher Monsieur Destexhe, oui vous avez raison. Je suis moi même issu de la génération immigrante italienne de 1946. Alors, la seule "intégration" résidait dans le chef de sa propre responsabilité d'adhérer au pays d'accueil par la connaissance de sa langue, par l'adhérence à son quartier, enfin à opter pour la Belgique en acceptant l'enquête faite et rendue publique par le Procureur du Roi de son arrondissement judiciaire en séance devant le Tribunal qui acceptait ou refusait la nationalité. J'ai ainsi procédé, et parce que devenu belge j'ai effectué mon service militaire (et non le contraire comme on l'entendait erronément). Oui je suis belge depuis l'âge de 16 ans, j'ai d'ailleurs servi dans l'Arme de la gendarmerie pendant une carrière de 37 années dans le domaine de la police judiciaire (au sens pénal du terme) où jamais on ne m'a assimilé à une quelconque "communauté". Ce mot, m'est étranger et me heurte à plus d'un titres dont je n'en citerais qu'un: Aujourd'hui on n'appartient plus à ce pays, on nous "fixe" à une "communauté" et ce faisant on nous obligerait presque à afficher publiquement ses us et coutumes plutôt que de les conserver dans le sein privé de la famille (ce qui ne veut pas dire s’en cacher). J'ai eu la chance, mais l'époque était autre, d'habiter dans un quartier où la population italienne était quasi marginale. Chance? Non, c'était là le désir de mon père (ouvrier mineur alors qu'il était officier de marine sur les bâtiments de guerre) qui a su combien il était important de s'inscrire dans le nouveau pays. Lui-même et ma mère ont appris à travers les syllabus scolaires notre langue qu'ils parlaient correctement jusqu'aux concordances des verbes, avec ce merveilleux accent qui rappelait leurs racines. Alors, il était bien difficile pour eux de devenir belges car cela avait un coût mais ils nous ont encouragés, sans jamais nous y obliger à opter pour la nationalité belge. A force d’entendre « communauté par ci, communauté par là » on renforce cette appartenance plutôt que de l’encourager à adhérer au pays d’accueil. Merci.

Lombard

Le CDH comptent ses dernières heures au Gouvernement, au vu des petits crêpages de chignons ( Milquet-Onkelinx )et de la réaction de Leterme " "Joëlle, arrête de me prendre pour un torchon! C'est ma compétence, c'est moi le ministre de tutelle de Philippe Courard."

Michiels

De Franstaligen politici hebben de multi-culturele samenleving altijd met hand en tand verdedigt , met als verborgen agenda gans Belgie te verfransen.
Met het gedacht dat de inwijkelingen zich wel zouden aanpassen.
Maar ja zo is het even niet gelopen.No hard feelings tegen de Franstaligen .Want ik denk niet dat ze met dit eindresultaat tevreden zijn.Met vriendelijke groeten en prettig lang weekend.

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.

Entrez votre adresse email :

Delivered by FeedBurner

Rejoignez moi sur Facebook ou Twitter

Devenir Fan