Ma Photo
Blog powered by Typepad

Powered by Rollyo

Pratique

« La Belgique, suite | Accueil | Joyeux Noël »

19 décembre 2008

Commentaires

Flux Vous pouvez suivre cette conversation en vous abonnant au flux des commentaires de cette note.

Jean-Louis Leroy

J'ai aussi créé une pétition à l'adresse: http://3587.lapetition.be/

Jean-Louis Leroy

Voici le lien: http://www.facebook.com/group.php?gid=40539777644

Jean-Louis Leroy

Je vous invite à me rejoindre sur le groupe Facebook intitulé: NON à Didier Reynders comme Premier Ministre.

Vous trouverez la motivation ci-dessous.

Le gouvernement REYNDERS-Leterme - ainsi que Reynders lui-même l'a appelé - est tombé sur des soupçons graves d'infraction au principe de séparation des pouvoirs.

On parle très peu du rôle de Didier Reynders dans les événements qui ont mené à cette affaire. Or, c'est bien Didier Reynders qui est à la manoeuvre dans l'affaire Fortis. Il semble improbable qu'Yves Leterme et Jo Vandeurzen soient impliqués, et pas le ministre responsable du dossier Fortis lui-même.

Certains parlent cependant de Didier Reynders comme prochain Premier Ministre.

C'EST DE LA FOLIE !

Dans les jours ou les semaines qui viennent on aura - on l'espère - une commission d'enquête parlementaire sur les événements récents. Cette commission devra mettre en évidence les responsabilités individuelles, y compris politiques. Didier Reynders sera immanquablement entendu. Rien que pour cette raison il ne peut pas devenir Premier Ministre.

Dans le cas contraire, le risque est grand que la commission d'enquête révèle l'implication de Didier Reynders dans cette affaire. Et nous vivrons une nouvelle crise.

Même si la commission blanchit Reynders - même si en effet celui-ci n'a rien à se reprocher - il resterait alors dans l'esprit de bien des gens des doutes sur l'indépendance de cette commission d'enquête.

Quoi qu'il arrive, Reynders comme Premier renforcera encore la méfiance qui se développe parmis les citoyens envers leurs institutions.

Cette confiance - qui est le meilleur rempart contre la tentation de la dictature - est trop importante pour être risquée pour satisfaire les plans de carrière de monsieur Reynders.

alex

PYL, la désorganisation et la repolitisation à outrance de la magistrature en dépit de la mise en place du CSJ, l'explosion du retard des cours et tribunaux sont pourtant 3 beaux échecs des politiques onkelinxiennes. Et je ne parle même pas, comme tu le soulèves, de la petite entreprise en vue de son enrichissement personnel qu'elle avait mis en place avec Monsieur.

Je ne sais pas, il y a un truc que je ne comprends pas: voilà une dame, socialiste, certes, qui a clairement utilisé sa position en vue de favoriser son mari, et s'enrichir personnellement. Elle s'installe à lasne, prend un domicile fictif à schaerbeek, et le socialiste de base, toi, ça ne le gène pas. Il faut dire comme la morale est étrangère à la politique, au ps ou ailleurs, en belgique. C'est assez choquant, je ne sais pas, je suis pas vraiment étonner avec un tel individualisme et un tel profitariat que ce pays fasse, littéralement, faillite. (Et je suis TRES content de m'être barré...)

Ljuveaux

Laurette : emploi en Wallonie, école en Comunauté française, justice au fédéral : que des succès

Ambiorix

Décidément P-Y me fera toujours mourir de rire.Laurette Ockendael un exemple à suivre ? Que pense notre camarade syndiqué du premier mari de Laurette poursuivi par le Maroc et la Turquie pour trafic de drogue et engagé au Ministère de la Justice sans passer d'examen .Quant au second Jules de la pipelette du PS c'est sans doute par hasard qu'il était le conseil du gouvernement , de la région walonne , de la ville de Charleroi....P-Y vous êtes un fameux cornichon

Célestin

Eh oui, Poil-à-Gratter, l'affidé en question, même sous des faux noms, n'est pas capable de donner le bilan de Laurette Uyttendaele à la Justice. Il était déjà comme cela quand il postait sur usenet (soc.culture.belgium) il y a quelque temps. Cela lui avait d'ailleurs valu quelques petites bricoles à l'époque.

pierre vercauteren

senateur, on espere que l'on pensera a vous pour avoir un poste en cas de remaniement ministeriel. ou pensez vous avoir vos chances ?

poil-à-gratter

L'affidé X-Y s'est remis au clavier sous deux faux noms d'emprunt.
Tout, sauf la finesse le(s) gars; notez qu'on peut faire mieux (avec finesse)!
J'y lis la marque d'antan d'alias ~Un démocrate~ parti en vacances.

Rien à dire sur la situation du boulevard des horreurs?

luc Van Der Poorten

ce qui rend jdd et aernoudt plus forts, c'est que eux vont au front pour essayer de porter des idees, secouer l'arbre. destexhe, c'est pour se faire elire parce que pour le reste, c'est pas sorcier, son parti le coince dans un coin, sans espoir d'aller loin.

hughes montagnier

"JMDD vit surtout (€€€) de ses business; il fait de la politique comme d'un extra de visibilité: c'est son produit d'appel, comme on dit en commerce"

quelle est la différence avec destexhe qui avait le monopole du core business des votes antisysteme et qui se voit doubler maintenant par aernoudt ? si jdd se lance aussi a bruxelles, le "trublion du mr" comme l'appelle la presse, va perdre un paquet de voix.


Robin

@ J-L L : l'associatif avec JMDD?

L'homme ose dire de bonnes choses, j'apprécie qu'il scie la vieille langue de bois.
Mais JMDD vit surtout (€€€) de ses business; il fait de la politique comme d'un extra de visibilité: c'est son produit d'appel, comme on dit en commerce. Ceci remarqué, quand le populisme vire au profit du VB, y a rien d'indécent à user du m^me procédé, avec un contenu sous-jacent nuancé!

Ce que propose JMDD est inacceptable à des mentalement imperméabilisés comme le sont les gauches bobos ou gauches bornées (où est la frontière?).
Les esprits plus ouverts doivent donc se chercher ailleurs, avec un zeste de communautarisation!

Fred

AD est libéral RA pas et j'espère qu'AD restera MR.

Fred

Pour ceux que cela intéresse voici un blog très intéressant et le titualaire repond en direct. C'est le blog de Georges Ugeux
http://finance.blog.lemonde.fr/2008/12/19/bnp-paribasfortis-quand-la-gouvernance-dentreprises-menace-un-gouvernement/

Jean-Louis Leroy

@Célestin: ce que j'ai beaucoup apprécié chez Javeaux c'est son refus de la logique du "front" francophone. Il a longtemps été le seul politique FR à dire qu'il faudrait parler avec les flamands. Il fallait du courage pour dire ça il y a un an et demi. Et il fait très bien son travail d'opposition.

AD sur la liste d'Aernoudt, c'est une très bonne idée, mais LiDé se présente uniquement en Wallonie non? Et Destexhe à Bruxelles.

C'est bien la seule chose qui pourrait me détourner de voter pour JMDD (sauf bien sûr s'il fait une grosse gaffe style propos racistes): voter pour AD s'il est candidat LiDé.

E. G.

à 'jo moreau' :
Bien que je ne partage pas entièrement vos vues en ce qui concerne le Management des entreprises (or que je compte autant d'années d'expérience managériales que vous-même), je vous rejoins totalement sur vos appréciations relatives au manque de sens de l'Etat chez beaucoup d'élus et de fonctionnaires, or qu'ils ont choisi cette orientation professionnelle et les avantages qui vont avec..

"Profession" est probablement la cause du mal, car une fois engagé là on a tendance à vouloir s'y maintenir à tout prix. Puis chez quelques-uns d'entre eux à s'y maintenir à n'importe quel prix.
Pouvoir / Argent / ..et les Femmes font un trio ancestral. Je ne parlerai pas de ceux qui chassent après les deux premiers et se pervertissent dans une confusion sur le 3e aspect. :o)

Restent ceux pour qui l'engagement constitue plus qu'une source de rémunérations.
Ceux-ci nous les admirons, avec discernement. Dommage que tous les électeurs ne sachent pas faire preuve de cette même qualité: juger avec discernement.

Célestin

Jean-Philippe écrivait : "En ce qui concerne Antoine, il ferait mieux de la fermer plutôt que de débiter des âneries". Bien vu. Je me souviens encore de ses magouilles (vers 1986-1987 ?) et de celle d'un autre candidat à la présidence des Jeunes PSC de l'époque. Bébé Antoine et son concurrent ont été quelque peu écartés à ce moment-là, question qu'on oublie un peu. Cela avait paru dans la presse nationale. C'est dire !Quel dommage qu'internet n'était pas encore ce que nous avons maintenant : on aurait plaisir à se replonger dans les archives du web...

Célestin

A P-Y : je demandais les réalisations de Laurette Onkelinx, pas la mise en cause d'autres personnes. Et vous ne répondez rien à ma question (rassurez-vous, je le savais bien que vous tourneriez autour du pot). On peut donc toujours considérer que le bilan de ladite Laurette à la Justice est de la même eau que ses bilans précédents : désastreux (il suffit de voir l'informatisation de la Justice, qui était pourtant un de ses chantier-phare, pas vrai ?)

A Jean-Louis Leroy : sur Javeaux, là, c'est quand même un peu fort non ? Lui, homme politique sérieux ?... et je regrette, moi, qu'Alain Destexhe ne rejoigne pas plutôt LiDé. LDD fait vraiment trop dans le flamingant obtus, et c'est fort dommage d'ailleurs.

jo moreau

Cette triste pantalonnade ne fait que me conforter dans mon expérience quotidienne : à tous les niveaux de la société, politique ou économique, règnent l'amateurisme et l'incompétence.
Peut-on appeler ces merveilleux clowns des "hommes d'état" ???
Comme le rappelait récemment "le Vif", un nombre important de lois sont inapplicables et/ou mal rédigées.
J'ai travaillé pendant des dizaines d'années dans une grosse boite (privée).Là aussi, l'expérience ou la compétence n'ont actuellement plus aucune valeur.
Tout ce qui compte est le rendement et le return proposé aux actionnaires.
Un cadre doit uniquement manager son équipe, et pas nécessairement connaitre le travail qu'on y fait...
Et si le boulot se fait quand même, c'est souvent grâce à l'expérience des anciens, auxquels les petits nouveaux se réfèrent.
Car les derniers engagés n'ont plus droit à aucune formation, mis à part le mode d'emploi de leur PC.
Quid quand ceux-ci seront tous pensionnés ?
Quand des employés de mon équipe voulaient entreprendre une grève (ce qui fut rare), ma réponse fut : "appliquez strictement les instructions de la direction, et plus rien ne fonctionnera ...".
Avez-vous déjà essayé d'avoir des renseignements fiables et corrects, que ce soit auprès de grosses boites privées ou publiques ?
On peut m'accuser de populisme, mais cet amateurisme , pour en revenir à lui, me parait typique du paysage politique belge.
L'absence totale du sens de l'Etat est aussi, à mon avis, une conséquence de la volonté de nommer à des postes ministériels ou à responsabilité, de jeunes autochtones ou allochtones totalement inexpérimentés mais tellement photogéniques.
Tout ceci est peut-être un peu confus, mais je suis furieux et triste de voir comment on a ainsi détruit MON pays.

Fred

@cervantes, j'apprécie votre analyse de l'AG. Le capital représenté à l'AG d'hier était de 22,84 %.
Modic représente 2000 petits actionnaires soit approximativement 0,5%. Ces deux milles citoyens, qui ne sont pas tous Belges, avec leur action insensée est parvenu à la démission du gouvernement.
C'est un coup d'état "judiciaire"...


Jean-Philippe

@Pierre-Yves,
Onkendael, si c'est pas illégal, c'est immoral pour le moins. A force de jouer avec les limites, on rend tout discours politique foireux.

Zn ce qui concerne Antoine, il ferait mieux de la fermer plutôt que de débiter des âneries, car il n'est pas exempt de reproches non-plus.

Pierre-Yves

Célestin,
Je retourne votre question: à la base de quel "affaire" est-elle???
Et inutile de répondre Uyttendaele: c'est tellement sur la place publique, que si vraiment c'était illégal elle ne serait plus Ministre.
Au fait, leçon de gouvernance MR (= le parti d'AD pour rappel): l'immunité de Fournaux est levée. On demande qu'il fasse un pas de côté de son poste de Bourgmestre et le MR refuse... Si c'est pas beau??? Comme l'a bien résumé Antoine "au MR, les pas de côtés, c'est pour les autres...".
Amusez-vous bien...

Jean-Louis Leroy

Duss moeten wij werken: avant de me demander mon CV, commencez par signer de votre vrai nom.

Duss moeten wij werken

=> Jean-Louis Leroy
Votez donc pour la Flandre: on y trouve des gens de gabarit fort valable.

Outre cet aspect : vous en aviez beaucoup de ces actions Fortis pour oser vous prononcer d'une manière aussi péremptoire, je n'ose surajouter prétentieuse? Vous paraissez sérieusement imbibé des on-dit communs ,puis vous flinguez ceux qui s'engagent à «fixer les situations de crises»? ça fait songer à qqun qui n'a qu'une expérience ou une vue fort limitée sur ces choses. On peut lire votre CV avant de conclure?

Jean-Louis Leroy

Zut...j'ai commencÉ bien sûr.

Jean-Louis Leroy

Bin, Célestin, si vous retrouvez mes interventions sur ce blog au cours des deux années écoulées, vous verrez que j'ai commencer par féliciter Reynders pour son attitude d'homme d'État (il était le seul avec Javeaux à dire qu'il faudrait parler avec les flamands)...et puis vous me verrez douter...fustiger Reynders et son "parti centriste" (désolé mais moi je vote à droite pas au centre) et puis implorer Alain Destexhe de rejoindre la Lijst Dedecker pour que je puisse encore voter pour lui.

Car ça fait plusieurs fois que je vote pour AD et j'aimerais le faire encore mais voter pour le MR là vraiment je ne peux plus.

Je ne vais pas voter pour les écolos non plus, même si j'apprécie l'humour de Javeaux. Je suis pour l'énergie nucléaire et je ne crois pas aux foutaises sur le réchauffement climatique.

Étant bruxellois, je voterai donc côté NL. Côté FR je peux voter comme je veux on a de toutes façons les socialistes au gouvernement.

J'espère que ceci clarifie ma position.

Célestin

A Jean-Louis Leroy : "Nous n'avons aucun homme politique sérieux côté FR (enfin...peut-être Javeaux?)" écrivez-vous. Et Alain Destexhe, mon grand ? (mettre Javeaux parmi les érieux, faut le faire aussi, hein ?). Ce qu'on rigole ce soir sur ce blog avec vous et P-Y !

Jean-Louis Leroy

Tout ce qui arrive maintenant c'est la faute à Reynders. Il a voulu imposer une solution où on vole les actionnaires de Fortis et ensuite, par orgueil, il s'est entêté. Il a tellement voulu avoir raison qu'il a poussé Leterme et Van Deurzen à faire pression sur la justice. Il n'a pas eu le réflexe démocratique de se dire: "là je vais trop loin". Leterme et Van Deurzen non plus. Ce sont ces trois-là qui devaient démissonner.

Et maintenant regardez-le à la télé. Il plastronne. Ce type est une anguille: insaisissable. Il fait comme les autrichiens au sortir de la 2ème guerre mondiale: il passe entre les gouttes.

Di Rupo, Milquet, Reynders. Nous n'avons aucun homme politique sérieux côté FR (enfin...peut-être Javeaux?). C'est pour ça que ce pays tombe en pièces.

Célestin

Hein, Pierre-Yves ? C'est une blague ? "Bien géré son département" ? Enfin, bon, mieux vaut lire cela qu'être aveugle, mais je tombe presque de ma chaise. Faites-nous donc un peu l'inventaire des brillantes réalisations de Laurette Onkelinx à la Justice ? (Inutile de me répondre : faites d'abord celle de Vandeurzen).

Pierre-Yves

Cervantes, le fiel à la bouche,
Par comparaison avec Vandeurzen, je pense que Laurette ONKELINX a plutôt bien géré son département, malgré de fortes attaques notamment de Flandre...

Cervantes

Parlons-en, sur cas concret. La nième A.G. Fortis se tenait ce vendredi.
Quatre heures durant, j'ai peiné à suivre attentivement les arguments & prises de positions de multiples activistes (FR, VL, NL). Parmi eux ces chers avocats "défenseurs de la veuve Exriche et de l'orphelin de portefeuille".

Au final? Je confirme clairement le "jeu" des Modrikanen, Deminor, Tests-Achats, et divers avocats affairistes. Car ne me délectant guère de scènes de tribunaux, je me croyais vraiment assis dans un prétoire.
Lors de cette séance Fortis, on put déceler les plus virulentes diatribes parmi des voix de gauche (syndicales et autres). Que faisait-elles donc là, elles par nature pauvres ou nécessiteuses?
Le venin juridique et les peaux de bananes se couplèrent habilement dans la salle. Tout le monde en pris pour son grade; l'obligation d'expression "démocratique" permettant tous les excès verbaux, jusqu'à la grossièreté mentale et d'expression.

Le politique interfère t'il? Reste encore à le prouver. L'intimidation va à deux sens!
Car la citadelle de la Justice (pardon, nuance, de la magistrature) se protège bien derrière d'épais murs constitutionnels. Sauf au travers d'exemples pertinents, multiples, cités par Fred et C.Bossuroy.

NB: pour autant que le caméléon Pierre-Yves veuille bien s'en rappeler dame Onkelinx règna aussi à la Justice. Or bien qu'ayant "péché" sur certaines affaires elle ne fut guère attaquée violemment! Devait-il s'agir d'un autre dosage dans la coalition arc-en-ciel?

Ici, comme titre Le Monde diplomatique / Manière de voir / que chacun sait être un journal d'extrême-droite, les presses et quelques parties intéressées aiment à tenter d'abattre le libéralisme. Mais il y a extrême et idiote confusion entre doctrine libérale et idéologies manipulatrices.
Autant de distance qu'entre un honnête citoyen lambda et un mafieux comme nous en connaissons chacun l'un ou l'autre sous divers chapeaux!

Au total, la Belgique ayant pris l'habitude de se montrer assez ridicule aux yeux du monde, les manoeuvriers juridiques et politiciens (de gauche) jouent encore un jeu sordide (rémunérateur?), tandis que l'économie va vers un étouffoir 2009. Demain les mêmes larmoieront sur la baisse du pouvoir d'achat. Idiotie².

alex

"C'est la faute aux juges, aux francs maçons, etc...On connaît ces arguments et l'usage qui en fut fait en des temps troubles."

Il ne faut pas non plus que cet argument relevant un petit peu du terrorrisme intellectuel empêche de considérer certaines réalités. Et la réalité judiciaire belge, c'est la politisation à outrance.

Fred

Pendant ce temps la presse nous abreuve d'infos toxiques. Exemple : la BNP est en difficulté car le cours de l'action baisse.

Merci Christian B pour votre message, mais en ce qui me concerne Didier Reynders c'est une référence.

Christian Bossuroy

à Fred,
Je suis moi-même quinqua...Et quand je parle d'hommes neufs, je parle de nouvelles têtes plus honnêtes et intègres que ceux qui plongent pour la xième fois notre pays dans une crise.

Quant à mon "éducation", je ne sais si je vais vous rassurer en vous disant que je ne la dois pas à des gens comme Reynders, Milquet ou Di Rupo.

Fred

@christian B. "mettent à leur tête des hommes et des femmes neufs...". Vous avez quelque chose contre les anciens qui ont certainement contribués à votre éducation ?
Les quinqua on les jette à la poubelle ?

Andfon

Il est scandaleux de voir qu'à aucun moment le gouvernement ne mentionne la catastrophe que serait de faire passer la plus grande banque du pays sous contrôle étranger et l'assèchement que cela provoquerait au niveau du tissu économique du pays. Ceci est une guerre économique et notre gouvernement baisse son pantalon au premier combat. La Belgique est bel est bien redevenue le champ de bataille et de conquête des puissances voisines, comme avant 1789.
D'ailleurs, la structure politique du pays en est également revenue (et les prochaines étapes nous y mènent exactement) à ce qu'elle était dans l'Ancien régime, avec un Roi qui chapeaute des entités quasi indépendantes; ce qu'ils appellent le confédéralisme correspond exactement à cela: le roi finira par être le seul lien entre les entités confédérées, il sera roi de Flandre, roi de Bruxelles, roi de Wallonie comme avant l'Empereur Habsbourg était Duc de Brabant, Comte de Flandre, Comte de Namur, etc. A l'époque aussi, les institutions politiques étaient constamment mouvantes et les classes politiques locales avaient également un pouvoir de nuisance et de prédation important et peu d'impact constructif.
C'est l'Etat unitaire et l'union temporaire des différentes élites du pays qui ont pu un temps orienter l'histoire de nos régions dans un sens plus rationnel et à la faveur de la révolution industrielle donner pour quelque temps plus de brillant à un ensemble de régions que l'on avait auparavant appelé " les Pays-Bas (du sud)", "les Flandres", " les Etats Belgiques Unis" (noter le pluriel). A noter aussi qu'une bonne partie de la Wallonie actuelle faisait à l'époque partie d'un ensemble politique différent, la principauté épiscopale de Liège, ce qui peut expliquer une partie des conflits de clochers incessants du sud du pays. Pour finir, ce retour aux " plaques tectoniques" ( politiques) du passé ne se limite pas à la Belgique mais se marque dans la plupart des pays les moins homogénes et centralisés d'Europe occidentale (à l'opposé de la France, pays de tradition centralisatrice).

Christian Bossuroy

Une fois de plus, certains intervenants ici tentent de biaiser les responsabilités. C'est la faute aux juges, aux francs maçons, etc...On connaît ces arguments et l'usage qui en fut fait en des temps troubles.

Ici, la responsabilité est bien celle d'un ou de membres du gouvernement qui ont fait pression contre des magistrats pour obtenir une décision favorable. C'est une dérive qui a une provenance: le fait qu'à la tête des partis politiques démocratiques, on voit des gens qui, à force de pouvoirs, de cumuls de fonctions sont devenus des roitelets imbus de leur importance et se mettant sans vergogne au-dessus des lois.

Il est temps que les chaque parti (MR, PS, CDH, ..) fasse sa révolution interne et mette à leur tête des hommes et des femmes neufs ayant une autre conception de la démocratie que celle de satisfaire leur étouffante arrogance.

Allez, ce disant, je plaide pour Alain Destexhe ;-)

Fred

L'indépendance de la justice est une expression dont se garagarise de nombreuses personnes. Les juges et les magistrats ne vivent sur une île déserte. Ils vont, ils viennent, ils lisent la presse, écoutent le JT, ils cotoient leurs proches, peut-être leur fils qui travaille chez dexia,fortis, ethias..
Peut-être un autre proche qui est député, sénateur, des anciens de la fac...
Certains lisent la bible,vont a la messe, à la loge...Et d'autres sont sous l'influence de leur épouse et vis versa.
L'indépendance de la justice et de la presse ce sont des concepts éminement élastiques et il ne suffit pas qu'un article d'une constitution inscrive les libertés pour que l'on sache exactement de quoi l'on parle. Car une définition de la justice ou de la liberté, il n'en existe pas.
A propos Michael M, il ne vit non plus pas sur une île déserte et certainement qu'il sera facile de trouver un ancien copain( ou copine) de la fac qui est Magistrat aujour'dhui.

Lombard

La Magistrature ne veut pas que les politiques s'immiscent dans leurs affaires, mais eux essayent de s'immiscer en politique. Il faudrait absolument interdire aux juges d'être inscrits dans les Loges Maçonniques. Les avocats on s'en fout, tous pourris, seul l'argent les intéresse.

Laurent

Citons par exemple la lettre d'Anne-Marie Lizin à un juge pour lui "suggérer" de prendre une certaine décision, il y a quelques mois...

Pierre-Yves

Nombreux sont ceux qui critiquent l'action du Gouvernement et c'est normal.
Par contre, peu de gens s'interrogent sur ce qui ce passe au sein de la Justice, en sa qualité d'institution "indépendante". Je vois énormément de "politique" dans la Justice ces derniers jours (et je ne parle pas des interférences entre politique et justice là, mais bien d'une justice politisée).
C'est inquiétant, bien plus que les "pressions" du Gouvernement sur la Justice.
Et tout le monde fait semblant de ne pas savoir que la Justice est aux mains des catholiques et libéraux... Il est tellement, tellement plus facile de critiquer la politisation de l'administration...

Jean-Philippe

J'avoue ne pas comprendre les gens qui soutiennent bec et ongles le gouvernement. Parce que la MR fait partie de la coalition ? Soit, si ça les amuse.

Maintenant, imaginons la suite: Le gouvernement obtient l'annulation de l'arrêt. Que se passe-t-il ? BNP-Paribas peut finaliser son accord et les 'petits' actionnaires recommencer leur action en justice. Soit les actionnaires obtiennent une décision similaire à celle de la cours d'appel... et tout est relancé pour un tour. Soit, la cours d'appel n'écoutant que le gouvernement décide de reproduire l'arrêt de première instance et LA, nous aurons tous la preuve que la démocratie et la séparation des pouvoirs n'est qu'une illusion pour gogos. LA, nous verrons que notre pays est corrompu au dernier degré. C'est bien de citer la France, mais malgré ses grands airs, la France est loin d'être une démocratie. Disons qu'elle est démocrate si vous acquiescez aux décisions du pouvoir.

Pour en revenir à la Belgique, nous sommes dirigés par des bouffons, normal que de temps en temps, ils nous sortent des bouffoneries. Après la perte de confiance dans le système bancaire et financier, nous allons perdre notre confiance dans le système judiciaire. En effet, n'importe quel justiciable pourra accuser ses juges d'êtres "aux ordres" dès qu'une décision ne lui conviendra pas. Désormais, qu'est-ce qui empêchera Lizin d'écrire à n'importe quel juge pour l'influencer ? Imaginez que dans les "affaires", que ce soit à Charleroi, ou Lizin est sa carte de crédit, tous les protagonistes (Despi, Van Cow,...) soient innocentés. Que dira-t-on ? Indépendance de la justice ou intervention politique ?

Leterme est un clown. Il n'a pas réussi à solutionner l'institutionnel et se montre totalement incompétent dans la gestion de la crise actuelle. Celui qui dirige les opérations, de facto, c'est Reynders. Il a au moins l'intelligence de ne pas (trop) se mouiller.

[ce serait presque drôle si ce n'était aussi triste, si ce n'était notre pays] Quel pays ? Il n'en reste plus rien. Au mieux, une dictature de quelques "nantis" au pire une pièce de boulevard. Qu'il faille voter, en juin 2009 ou avant et vous allez voir une montée des extrêmes. Les gens, les simples citoyens en on marre de toutes ces gesticulations imbéciles: Qui et quand dans ce pays va-t-on s'occuper de ce qui concerne réellement les gens ? Facile de faire de grandes phrases et des gesticulations devant les caméras. Plus difficile de gérer efficacement la crise dans le respect des institutions et du bien-être de tous.

Vive la Belgique

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.

Entrez votre adresse email :

Delivered by FeedBurner

Rejoignez moi sur Facebook ou Twitter

Devenir Fan