Ma Photo
Blog powered by Typepad

Powered by Rollyo

Pratique

« La Belgique, suite | Accueil | Joyeux Noël »

19 décembre 2008

Commentaires

Flux Vous pouvez suivre cette conversation en vous abonnant au flux des commentaires de cette note.

Fred

Concernant un "nouveau premier Ministre " voici mon commentaire :
Tous les CD&V se défilent pour motifs bassements électoralistes. Aucun homme d'Etat dans cette clique.

Je suis observateur de la politique Belge depuis plus de 40 ans. Des libéraux ou des socialistes avec des "chrétiens" ( cathos et 45 ans d'état CVP - catastrophiques) c'est antinomique.
La meilleur preuve ce sont les législatures Verhoftstadt, les seules qui ont donné du meilleur à notre pays.

Didier s'est obstiné à une orange bleue. Il a eu tort sur toute la ligne.

Al.

Mais non Jo Moreau, parlons aussi de la pédanterie de la magistrature. Le peuple ne peut pas comprendre, leur voie (voix) est impénétrable.

jo moreau

Je suis, bien sûr, partisan de la séparation des pouvoirs.
Toutefois, je suis dubitatif devant la toute-puissance de la magistrature, qui n'a de comptes à rendre à personne sinon à elle-même.
Elle peut prendre des décisions qui restent subjectives (voir des arrêts mettant à néant des jugements, alors que les deux appliquent la loi) sans se préoccuper aucunement de l'impact que ces décisions peuvent avoir , soit sur la vie sociale ou sur la vie politique.
Voire à prendre des initiatives très douteuses, comme les actes qui ont précédé la chute du gouvernement.
Suis-je à côté de la plaque en posant ce genre de question ??

alain destexhe

Et bien vous le lisez ici :)

Joyeux Noël

Jean-Louis Leroy

Qu'est-il arrivé à la page sur Leterme qui hésite sur le nom d'Obama (http://destexhe.blogs.com/blog2007/2008/12/leterme-oublie-le-nom-dobama.html)?

J'aurais voulu y faire ce commentaire:

La plupart des journalistes et hommes politiques francophones n'ont toujours pas appris à prononcer correctement le nom de Guy Verhofstadt. Ils s'obstinent à dire VerhofCHTaTT comme s'il était allemand.

fourmi

une étude sérieuse et complète sur la crise du Subprime
http://www.cae.gouv.fr/rapports/dl/078.pdf
postée par
jean-louis salvignol dans la file
"Le Mea Culpa de la SEC dans la fraude Madoff 'dans le BLOG de Georges Ugeux

El bankier

@ Xavier 15:33 "modèle Fortis, son avenir?". Pour avoir lu votre billet (v/site), j'estime que l'exposé, quoiqu'exact fait un peu Bé-A-Ba.

Fortis en bourse : 100% liquide. Anormal? Pas plus qu'avec d'autres "modèles" à actionnaire(s) dit(s) "de référence" assurant eux une dominance de votes ou un faculté de blocage en cas de décisions jugées scabreuses. Ce modèle est largement répandu, sous des formes holdings de faîte, ex: KBC Ancora sur KBC, Solvac sur Solvay, Tubize sur UCB, etc... Dans des circonstances normales, c'est un indice d'engagement à long-terme. Les propagandistes du développement durable ne s'en plaindront pas. D'autant qu'une grande entreprise en bourse, c'est loin d'être géré par un patron de bistro qui valse en faillite à la première crise. Donc la liquidité n'est pas à blâmer.
Le contexte bancaire est tout différent, dès qu'on y mêle les grands spéculateurs et day-traders, joueurs qui ne peuvent se confondrent avec la notion d'INVESTISSEURS. Bon,on va pas refaire le monde si facilement à la 48e crise depuis la Bataille de Waterloo 1815 disait-on il y a qq semaines!
Maintenant si on veux une main-mise d'Etat, faut l'emprunter chez les ex-soviétiques. :P)

olivier baum

De plus fred, l'avis selon lequel l'Arrêt est entaché d'irrégularité repose sur la personne du Procureur général Delecourt, (il fallait le préciser...) et concerne le délibéré sur la requête en réouverture des débats intentée le 11 décembre (comme par hasard) afin d'ajouter au dossier l'avis rendu par la CE le 03 décembre.

Epatant non ;-)

on voudrait retarder une décision que l'on ne sy prendrait pas autrement, surtout si on connait cette décision suite à des indiscrétions (... malheureuses ?)

Jean-Louis Leroy

@Fred: ce n'est pas genre JMDD c'est genre Montesquieu. Vous connaissez?

olivier baum

Fred, si l'Arrêt est entaché d'irrégularité, il sera annulé en cassation

Point à la ligne.

Pour le moment ce recours n'est pas suspensif et ne règle en aucun cas le fond, qui dit cassation, dit nouvel appel, plus que probablement.

Ce n'est pas au politique d'en décider, mais à la justice.

Il y a aussi tierce opposition de l'Etat d'après les infos

Nous sommes résolument parti pour une longue bataille juridique, mais après tout, en quoi est-ce anormal ?

Pour info, la plainte de la juge Schuermans a été classée sans suite par la cour de cassation, voilà déjà un motif d'irrégularité en moins...

Xavier

N'est-ce pas aussi un modèle économique de l'actionnariat de Fortis qui est remis en cause?
http://www.economiques.eu/blog/archives/70-Fortis,-un-modele-economique-remis-en-cause.html

Fred

@Olivier. Voilà l'énorme contradiction. L'arrêt est entaché d'irrégularités, mais, selon Modik ( et ecolo, et ta etc...), il n'est pas nul. Etrange justice.

Fred

En plus : Ce que vous dites c'est genre JMDD. Voilà pourquoi d'ailleurs il devient le premier parti populiste.

Fred

@jean louis. Ce cas de figure est impossible. Il faudrait au minimum qu'il y ai plusieurs morts et que la police scientifique qui n'existe pas chez nous ( genre on n'a pas examiné les couteaux de Geneviève ou une expertise contestable..) aurait mal fait son job. Ce que vous dites c'est genre JMDD.

olivier baum

Vous pouvez chanter ce que vous voulez, ce n'est en aucun cas une minorité d'actionnaires qui auront fait tomber le gouvernement, le gouvernement s'est licencié tout seul suite à une nébuleuse affaire de séparation des pouvoirs.

Par ailleurs ceci n'a altéré en rien l'Arrêt du 12 décembre, et le même arrêt que vous le vouliez ou non, ne change rien fondamentalement, si ce n'est requérir plus de transparence.

Résumer tout ca, en parlant d'une minorité inconsciente (les petits porteurs) ca c'est de la véritable démagogie...

Simon

confédéralisme ou fédéralisme de cons ? Une solution fort opaque.
LucVDB est déjà au portillon, VB pousse dans le dos, KPeeters y voit un €salut€.

Seule orientation valable en ce cas = fédéralisme à QUATRE !
Quatuor VL + BXL + RW croupion + la DG
(de bonnes têtes de pont culturelles vers le gros partenaire commercial allemand!)

Fred a raison avec son «ce qui empoisonne littéralement notre vie politique ce sont toujours des problèmes qui concernent une petite minorité agissante». Glissez un instant sur tous les thèmes de «marginaux» qui font tant de bruit: ils occultent les GRANDS problèmes d'Etat.

JLLeroy manque un rien de feeling en se «référant au droit».
Car ce bon droit est manipulé par des avocats (€€€honoraires€€€), par les divergences entre corps politiciens (plus que les hommes qui les composent), par les gueguerres entre Justice (sic) et politique, par les gueguerres au sein de la Justice («Touches pas à mon business»).
Dans chacune des sphères il y a matière à problèmes inextricables.
Dire que les nominations via CSJ ont tout résolu, c'est leurrer la population!

Jean-Louis Leroy

Fred, je vais essayer de vous expliquer à l'aide d'une petite expérience de pensée. Imaginez...

Vous roulez en voiture. Arrive un accrochage. Pas de chance...ah tiens l'autre conducteur c'est Didier Reynders.

Vous vous retrouvez quelques temps plus tard au tribunal de police. Et, surprise! voilà que Reynders intime au juge de trancher en sa faveur. J'imagine votre tête...

Mais cette fois-ci vous avez de la chance. Le premier président de la Cour de cassation passait par là. Il a tout entendu. Il écrit une lettre au président de la Chambre et balance l'affaire. Bardaf, le gouvernement tombe. En pleine crise financière on n'avait pas besoin de ça...

Petit QCM:
1/ C'est de votre faute.
2/ C'est la faute au premier président de la Cour d'appel.
3/ C'est la faute à Didier Reynders.

Réfléchissez...Choisissez bien...

Là, vous avez compris maintenant?

Jean-Louis Leroy

Non Fred. Les petits actionnaires n'ont fait qu'utiliser les recours que le droit leur donne. Ce qui a fait tomber le gouvernement c'est trois ministres qui ont cru bon de violer un des principes fondamentaux de la démocratie.

Je vous le concède, trois peïs c'est en effet une petite minorité.

Fred

Objectivement c'est l'action de quelques actionnaires, d'une entreprise, vraiment minoritaire (2200 sur +de 2 milliards d'actions) qui a fait tombé le gouvernement.

Le problème c'est qu'il faut un gouvernement. Pas pour Fortis ou les plans de relance etc...mais pour BHV.
Car si cette question n'est pas résolue pas d'élections régionales.
Si l'on règle le problème BHV, alors on peut aller aux élections.
Le préférable serait la même coalition et un autre 1er donc un CD&V qui puisse régler le problème BHV.
En fait, ce qui empoisonne littéralement notre vie politique ce sont toujours des problèmes qui concernent une petite minorité agissante (bhv, les petits actionnaires, la nva ...)
Il y a encore moins d'homme d'Etat dans l'opposition que dans la majorité. Et c'est pas peu dire.

fryns

l'année se termine en beauté pour tous les séparatistes et rattachistes
la vraie ambition pour un
homme politique d'envergure ? ministre a
Paris voila un destin pour
un homme d'envergure comme
Reynders

olivier baum

''nier l'obligation de diriger ce pays par des coalitions hétérogènes???''


Je dirais plutôt des cohalitions hétéroclites...


Et totalement paradoxalement, le seul ciment qui permet cela (du côté francophone) c'est le débat communautaire.

Peut-être que nos institutions, telles quelles sont construites aujourd'hui sont devenues, 'ingouvernables'

Peut-être que la seule chance d'aborder une gouvernance efficace passe par le confédéralisme (même si c'est tabou pour beaucoup)

Même des élections fédérales sont devenues juridiquement 'explosives' sans solution pour BHV.

On ne peut nier que certains pouvoirs locaux font acte de mutinerie et pèsent de tout leur poids pour forcer la décision.

Douter de cela, c'est pêcher par naïveté, hier c'était le cartel CD&V-NVa, demain ca sera LDD ?

Et concernant le Ps francophone, il a encore de beaux jours devant lui, compte tenu de l'arrogance du MR et de Monsieur Reynders, je lisais quelqu'un qui disait voter MR et y renoncer aujourd'hui, et bien je suis exactement dans le même cas, plus de 20 ans à voter MR et pour juin je ne sais tout simplement pas ! Peut-être Lidé, par défiance et pour chercher l'alternative.

Je me souviens en son temps m'être opposé à Serge Kubla sur un problème communal, lui aussi pêchait par suffisance, ne supportant que peu la critique, lui aussi m'accusa par lettre ouverte de 'flairer la critique partisane', ma réponse fut cinglante : 'Mr Kubla ca fait 15 ans que je vote pour vous !'

C'est peut-être ca, le mal Wallon, tellement enferrés dans leur lutte des partis et de la chasse aux voix pour couler le parti de gauche 'archaïque et bolchévique' que forcément on en perd toute crédibilité, même dans ses propres rangs.

Et pourtant je suis certain que Reynders est un type très compétent, probablement un véritable homme d'Etat, mais voilà, je n'y crois plus.

et on ne peut pas dire que les évènements récents (fortisGate) aient contribué à me faire changer d'opinion.
Notant au passage que Mr Decroo, qui n'est quand meme pas le dernier des cons, dit lui même qu'il faudrait accepter l'Arret du 12 décembre et que chacun en assume les conséquences...

Bon dimanche ;-)

Jean-Louis Leroy

Rudy Aernoudt avait raison il y a un an (http://www.lepan.be/?p=2145):

Pan: Vous regrettez que Jean-Marie Dedecker ne soit plus au VLD ?

Aernoudt: C’est une connerie. Les 18 % de l’Open VLD et les 7 % de Dedecker, ça fait 25 % ! Ils seraient le plus grand parti, sans avoir besoin de cartel ! Avec un tel score, et celui du MR, on pourrait faire une vraie politique libérale, au sens socio-économique du terme.

Selon le sondage de LLB d'aujourd'hui ils seraient à 33,5%.

Le fantôme de Boby Lapointe

C'est quoi un blog sinon un chat lent?

Non le refrain c'est Hiiiiiiiiii

Bééééééééééééh

Tous ici semblent s'amuser d'une forme de CHAT avec longueurs et rallonges?
Que de temps libre consacré à débattre sur qqchose où vous aurez PEU d'influence!

Il y en a visiblement qui se disent libéraux, ou libertariens (c'est pas la même acception politique), pour affirmer aussitôt une rigidité idéologique! De nier l'obligation de diriger ce pays par des coalitions hétérogènes???
Si vous arriviez un bonne fois à renverser la mainmise du PS sur la francoponie et les rouages d'Etat, à convertir le CdH de Milquet de faire autrement que lui commande son MOC, peut-être aurions-nous alors une crédibilité positive face à des flamands moins obtus. D'où ensuite une capacité d'agir et gouverner autrement que par des extrêmes bornés, au sud et au nord, y compris l'entre-deux bruxellois. Voyez la position d'un Guy Vanhegel: loin d'être un buté, un vrai réaliste!

Christian Bossuroy

J'ai un peu tout lu, les tartines commes les zakouskis ;-)

Deux remarques:
1° Il n'y a pas de franche séparation des pouvoirs en Belgique mais plutôt une "relative" séparation des pouvoirs ou plutôt des fonctions qui sont celles de légiférer, de gouverner et celle de juger.

2° On s'est posé un tas de questions sur l'atteinte à l'indépendance du pouvoir judicaire. Mais que penser de la lettre du Président de la Cour de Cassation au président de la Chanmbre? Quelle est sa validité jurdique? Le contrôle du pouvoir exécutif par le judiciaire n'est conçu que via la sanction d'un jugement ou d'un arrêt. Que penser d'une "lettre" et puis d'un "rapport" qui ont plus d'effet qu'un jugement? De plus, le rapport conclut à l'absence de preuves juridiques. On peut concevoir cette lettre comme une manière d'avetir le pouvoir législatif qui contrôle le pouvoir exécutif. Mais voilà, cette lettre intervient en dehors de tout cadre juridique précis. Et que penser du plus haut magistrat du pays qui "soupçonne" sans avancer de réelle preuve juridique?
Tout cela m'amène de plus en plus à onclure au délitement complet de toutes nos institutions démocratiques, chacune sortant régulièement de son rôle et comettant des abus ou excès de pouvoir. La Belgique est en train de périr et pas seulement par le biais des sempternels problèmes "communaitaires".

olivier baum

Vous remarquez que l'opposition (SP, Groen et Ecolo) ne se bouscule pas au portillon :-)

Leterme jette le gant, ouvrant la porte au Gantois ?

Monsieur Jo pleure les larmes de son corps.

Le Ps bloque sur Reynders, ce dernier semble bien furax d'ailleurs

Le Cdh se tait dans toutes les langues. (Joëlle avait-elle prévu des vacances en Famille ?) Curieux elle n'a pas encore ralé.

La magistrature se raidit, assise comme debout.

Kris Peeters réaffirme son appartenance au gouvernement flamand (en néerlandais dans le texte)

Allons ! ca va gouverner jusqu'en juin, peut-être, après on rebattra les cartes fédérales, régionales et communautaires.

Une majorité constituée de bout de ficelle, c'est bien triste d'en être arrivé la, et dire qu'il n'y a pas d'alternatives raisonnables :-/

Jean-Louis Leroy

Sur le site de La Libre: Leterme fait un pas de côté.

Vandeurzen a fait pareil. Cela les honore.

Didier Reynders: à votre tour. Si vous êtes irréprochable dans cette histoire, vous reviendrez plus tard mais plus crédible.

Ne devenez pas l'Anne-Marie Lizin du libéralisme.

Dan,te

puisqu'une étiquette de gauche me colle à la peau semble-t-il, relisez Jo Moreau. Voilà un libéral affiché qui voit certaines réalités en face.

Jean-Louis Leroy

Marianne Thyssens Première Ministre d'un gouvernement transitoire pourquoi pas? En sus nous sauterions une haie: une femme au plus haut poste de l'exécutif. Déjà ça de pris. Notre réplique à Obama en quelque sorte ;-)

Dante

@Jean-Louis et celestin.
j'ai parlé de libéralisme orthodoxe. Ce qu'il faut retenir du libéralisme, c'est qu'il y a effectivement un marché et que l'inititative individuelle est un moteur essentiel de l'humanité.
Mais il a démontré et continue de le faire sa capacité à se planter lamentablement et son incapacité à régler ses problèmes seuls.
Donc un marché où la main invisible est l'Etat n'est plus du libéralisme, c'est de la démocratie sociale.
Pas nécessaire d'être un communiste doctrinaire pour ouvrir les yeux.

aux dernières nouvelles, 28.000.000 d'américains profitent de la soupe populaire. Presqu'un dixième de la population.
25% de la richesse aux mains de 1% de la population.

En plus d'être incapable de s'auto-gérer, il est parfaitement inéquitable.

Vive une solide régulation.


Jean-Louis Leroy

@Olivier Baum: on peut ajouter que même si le closing ne se faisait pas, Fortis ne doit pas payer des pénalités. C'est ce qui est ressorti d'une question posée à l'AG de Fortis de ce vendredi.

Où est donc le stress en effet? Et pourquoi cette transgression majeure d'un des principes de notre démocratie?

olivier baum

Célestin:

Au premier degré juridictionnel il exite un mail reçu par le Procureur, ce dernier, certes accompagnés d'un smiley est révélateur.

En degré d'appel :

La juge Schuermans fait état de 'pression', il semble qu'elle aurait trahi le secret du délibéré

Il semble qu'il y ai eu tentative de modifier la composition de la cour d'appel et d'ainsi remplacer les 3 juges.

Leterme lui-même reconnait et explique ce qui s'est passé dans un courrier qu'il signe.

Restons sérieux, pour un libéral, pour un démocrate, pour un socialiste, bref pour n'importe quel politique, il n'est pas question d'admettre de tels faits sans réagir.

D'ailleurs il y a un consensus assez général sur la question dans les bureaux de Parti.

Au surplus que change fondamentalement cet Arrêt ? Si ce n'est de :
1) geler la procédure de vente à BNP provisoirement
2) Instituer un comité d'experts indépendants chargé d'examiner la chronologie et la régularité des faits

3) Valider le projet gouvernemental par les actionnaires, conformément aux statuts du Holding.

4) L'Etat peut vendre les 49% de Fortis qui ne sont pas visé par l'Arrêt

5 ) Rien pour le moment, et à fortiori si le rapport des experts confirme la justesse des décisions gouvernementales (valorisation des actifs et situation au moment des faits), n'empêche le closing et donc l'adossement à BNP de se réaliser.

6) La BNP elle même parlait dans un communiqué d'octobre que le closing pourrait se dérouler courant du premier trimestre 2009

7) Dans l'absolu, et si le gouvernement est sûr de sa bonne foi et de la situation extrême du groupe fortis au court du week-end du 05 octobre, que risque t'il concrètement à la clarification des évènements ?

8) Le respect de la séparation des pouvoirs est une condition incontournable aux bonnes règles démocratique, règles que les libéraux sont certainements les premiers à devoir défendre.

Ou est donc le stress ??

jo moreau

"Tout système meurt par ses propres excès".

Je reste partisan du capitalisme comme émanation du libéralisme, tant qu'il répond à son but premier : fournir des capitaux aux entreprises.

Je suis opposé au financiérisme spéculatif, qui a pourri le système dès que les entreprises elles-même sont devenues des marchandises, et que la Bourse est devenue un gigantesque lupanar.

Pour commencer, je proposerais deux mesures : plus de prévisions de résultats trimestriels pour les entreprises cotées, et ensuite, tout ordre de bourse n'est exécuté qu'après un délai de 8 ou 15 jours.

Sans compter évidemment le nettoyage des produits boursiers essentiellement spéculatifs.

Mais je vais faire hurler ??

Jean-Louis Leroy

@Célestin: le pouvoir judiciaire a résisté en effet, les institutions ont fonctionné pour le coup et quand j'ai appris que le premier président de la Cour de cassation a écrit au premier représentant du législatif, j'ai senti un drôle de truc, comme une fierté...d'être belge? Docteur, c'est grave?

Quant à Reynders, je doute sérieusement qu'il soit un libéral. Plus ou moins que Destexhe, Aernoudt, Dedecker? Ou autant que Sarkozy-le-jacobin?

Célestin

A maxence gersiron : c'est plus que petit, votre remarque. C'est à votre image, je pense. Une question : il y a combien de députés et de sénateurs ? Vous pouvez en citer combien qui ont fait passer de mesures ne provenant pas du bureau d'étude du parti ? et sans l'aval de celui-ci ? On attend. Alors qu'Alain Destexhe, lui, fait avancer les débats. Il écrit un livre ? On en parle dans la presse, dans le monde politique. Il fait une remarque ? On en parle dans la presse etr dans le monde politique. Pöur vous, l'homme politique, c'est celui qui gesticule à la Chambre ?

Célestin

A Dante sur votre post de 18 h 07 : vous avez une très mauvaise conception de ce qu'est le libéralisme. Avez-vous seulement lu Hayek, von Mises, Salin ?... Les foutaises dont vous parlez, ce sont vos théories, une espèce de consensus de l'homme de la rue, portés par des médias essentiellement de gauche. Allez, je vous aide : commencez par le blog d'Econoclaste, il y a par exemple un article sur Madoff. : http://econoclaste.org.free.fr/dotclear/

Jean-Louis Leroy

@Dante: ouvrez les yeux ! Tous les cinq ans on a une crise, mais vous vivez bien mieux qu'il y a vingt ou trente ans.

Si vous voulez que tout aille bien, pour tout le monde, en permanence et sans à-coups, et qu'il fasse soleil en plus, oui il y a une idéologie qui vous le promet: le communisme.

Petit problème: ça ne marche pas car on postule l'avènement d'un Homme Nouveau.

Il y a une autre option: prendre l'homme tel qu'il est, et construire les institutions autour de sa nature réelle, y compris l'égoïsme mais aussi la solidarité et l'aspiration à la Liberté. C'est ce qu'on fait (par exemple) les auteurs de la Constitution des États-Unis.

Alors le résultat n'est pas parfait mais le "pauvre moyen" états-unien est 50% mieux loti que le "pauvre moyen" européen, en moyenne un états-unien donne $1000 à des oeuvres de charité et un européen...2 ou 3 €, le taux de chômage aux USA plafonne dans les 6,x% contre 20% à Bruxelles, et Bill Gates fait plus pour vaincre la malaria en Afrique que les armées de fonctionnaires du CRNS français.

À choisir...

maxence gersiron

comme dit jean-louis, qu'est-ce que destexhe a bien pu changer en tant que senateur de son parti ? quelle mesure a t-il reussi a faire passer ? sur ces trois dernieres annes, a part des livres et un peu de show a la tele, rien mais alors rien du tout. cela ne fatigue pas d'etre dans un cadre ou on ne peut rien faire ? bon, ok, c'est bien paye comme core business, l'antisysteme

Célestin

A vrai dire, je ne comprends pas tout le tintouin que l'on fait autour de cette affaire de "pressions".

Bon, d'abord, je pense, et je l'ai déjà dit, que le rôle de l'Etat n'est pas de se mêler de ce genre de dossiers tels celui de Fortis : l'Etat doit se borner - et c'est déjà énorme - à protéger ses nationaux et leurs biens. Pour faire plus, il faut bien examiner les choses. Dans le présent cas, il s'agissait de protéger les épargnants, et dans la mesure du possible, les employés. Pas nécessairement les actionnaires dans la mesure où des actions sont du capital à risque. Pour cela, il faut demander des comptes à Lippens & c°. Si ING voulait tout Fortis pour un Euro symbolique et qu'il n'y avait pas d'autre possibilité, il fallait laisser agir ING.

Maintenant, sur le fond de la question : pour moi, le Parquet est le bras de l'Exécutif auprès du Judiciaire. Parler de pressions du Gouvernement sur la Parquet me laisse froid. A mon sens, le Gouvernement devrait même avoir le pouvoir d'injonction négative. Ainsi, parler d'indépendance de la magistrature debout est dès lors un non-sens. Et si le Parquet se gargarise de son indépendance, c'est, à mon sens, suite à une longue dérive doctrinale et jurisprudentielle.

Les pressions sur la magistrature assise maintenant : les juges sont-ils de fragiles jouvenceaux et jouvencelles que l'on ne peut approcher que les yeux baissés. N'auraient-ils aucune carrure pour "encaisser" ces prétendues pressions ? Je ne le crois pas. Les juges ont, à raison, une haute opinion de leur indépendance. Et ils sont parfaitement capables d'envoyer au diable toute personne qui tenterait de les impressionner. Alors ?

Reste enfin le problème du "court-circuitage" entre les trois Pouvoirs par le biais des réseaux (le parti politique, la franc-maçonnerie, l'Eglise, et que sais-je encore). Mais ce problème existe depuis toujours, et n'a jamais été vraiment résolu. Bien sûr qu'il faut essayer d'avoir une indépendance des trois pouvoirs sans trop d'interférence des uns avec les autres. Mais dans le cas présent ?

Enfin, je ne suis pas d'accord avec la pétition de Jean-Louis Leroy contre Didier Reynders : j'estime aussi qu'il est temps d'avoir un vrai parti libéral en Belgique. Mais tenter de couler Reynders alors qu'il est le moins éloigné des idées libérales, ce n'est pas très malin. On préfère Vervotte ?

Dante

Et entre nous, je ne pense pas que ce soit le moment pour un politicien de sortir du bois avec encore plus de libéralisme. Chapeau s'il parvient à convaincre le citoyen ordinaire.
Sur la video de l'autre jour où l'on voyait Alain Madelin, le journaliste lui demandait s'il allait revenir en politique. ce à quoi il répondait qu'il ne voyait pas quel rôle il pourrait jouer pour l'instant.
ben tiens....pas con le type. Ni suicidaire...

Dante

@Jean-Louis leroy,
"Moi je suis libéral, libertarien et je crois en la mondialisation."
.
C'est à désespérer. La crise actuelle ne suffit pas à vous convaincre que le libéralisme orthodoxe est une foutaise inapplicable et périodiquement désastreuse?
Vous me faites penser à Georges Marchais et aux communistes d'antan qui voulaient continuer à y croire envers et contre tout.

Jean-Louis Leroy

Eh oui Olivier Baum, comme le dit Rudy Aernoudt: "au MR la bande du centre est très encombrée; moi je passe à droite".

@Alain Destexhe: un jour (à votre BBQ il y a deux ou trois ans) vous m'avez dit que pour être efficace il fallait être dans un parti. Cela m'a semblé raisonnable. Mais depuis, qu'avez-vous fait? Grâce au MR? Qu'est-ce que le MR vous a LAISSÉ faire? Quel gâchis !

Oui vous avez dénoncé, écrit des livres. Bravo, continuez. Mais pas besoin d'être dans un parti pour ça.

Il est temps d'avoir un Belgique FR un vrai parti libéral - avec Destexhe!, et pas ce "Parti centriste", ce parti de notables qu'est devenu le MR.

olivier baum

C'est assez marrant de constater que c'est un ministre Libéral (Reynders) qui prend une mesure de gauche (nationalisation),que c'est la même gauche qui n'en veut pas comme premier Ministre et de surcroit que les mêmes libéraux condamnent l'attitude d'un avocat qui défend les intérêts d'une clientèle peut-être de droite (les actionnaires)ou en tout cas qui jouent dans le marché libéral et capitaliste des bourses.

Curieusement on entend plus le CDH, qui chuchote tout au plus qu'on pense aux gens et à la crise.

Tout ceci est somme toute épatant !

:-)

Jean-Louis Leroy

@JM DéDé: un contre-argument svp?

Pour info, je ne milite dans aucun parti mais aux dernières élections j'ai voté pour le MR,

À bon entendeur...

JM DéDé

(Cher) militant Jean-Louis Leroy:
Je trouve personnellement indécent (et finalement aussi pitoyable qu'un Pierre-Yves) de vous livrer à du prosélytisme XYZ sur ce blog.
Si vous n'aimez pas la politique de Reynders, allez donc le crier sur le blog PS d'Elio: vous y serez comme au paradis!

La déontologie citoyenne (ou ce dont vous vous revendiquez) peut aller laver son linge sale ailleurs! Vu JL Leroy?
L'émotionnel et les vues biaisées sur les situations n'ont jamais aidé en politique.

Jean-Louis Leroy

@Alex: en quelque sorte. Et Reynders avec ses chèques-mazout serait mieux au parti socialiste ;-)

Jean-Louis Leroy

@Fred: quant à votre désaccord envers mon analyse, vous dites vous-même qu'"Yves Leterme doit se retirer et en cela il prouvera qu'il est un homme d'Etat". En quoi cela ne s'appliquerait-il pas à Didier Reynders? Notez que je dis que Reynders devrait renoncer à être Premier (en tout cas pour l'instant) même s'il n'a rien à se reprocher - cf mon argument; c'est le même mais appliqué à DR.

Quant à ce qu'il faut faire, je partage votre sentiment je crois mais je tiens à dire d'abord:

Idéalement, il faudrait aller voter sur-le-champ.

Subsidiairement, le poste de Premier devrait revenir à la majorité libérale. En fait, cela aurait même dû arriver quand le cartel CD&V-NVA a explosé. De même, le PS aurait dû être "remercié" car les seules raisons qui justifiaient officiellement sa présence était d'arriver aux deux tiers. Comme sans la NVA on ne pouvait de toutes façons pas réformer l'état, on n'avait plus besoin d'eux et on aurait eu un gouvernement qui aurait reflété réellement le résultat des élections.

D'un point de vue pragmatique, je pense qu'il faut conserver l'accord (warf warf) de gouvernement, faire roquer Leterme avec un autre CD&V (mais ce parti l'acceptera-t-il?) et voter à tous les niveaux en juin.

alex

"Moi je suis libéral, libertarien et je crois en la mondialisation."

Le credo libéral en somme: je crois en adam smith, le Père tout puissant, créateur de la finance et de la bourse, et en son fils unique, Hayek...

Jean-Louis Leroy

@Fred: que les actionnaires soient belges ou pas, ils ont les mêmes droits. Moi je suis libéral, libertarien et je crois en la mondialisation.

Fred

@jean-louis. Même gouvernement et un autre 1er CD&V. Mais je ne suis pas d'accord avec votre analyse au sujet de D Reynders. Il nous faut un gouvernement qui finalise les décisions importantes qui ont été prises.
Et, en ce qui me concerne je pense que le complot du pouvoir soit disant "judicaire" a échoué. Il y a des coups d'état militaires et maintenant judiciaires.
Yves Leterme doit se retirer et en cela il prouvera qu'il est un homme d'Etat.
L'histoire retiendra de lui qu'il a sauvé la démocratie menacée par un petit groupuscule d'actionnaires (pas tous belges) sous la houlette d'un avocat dont je m'abstiendrai de citer le qualificatif.

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.

Entrez votre adresse email :

Delivered by FeedBurner

Rejoignez moi sur Facebook ou Twitter

Facebook Twitter

Devenir Fan