Ma Photo
Blog powered by Typepad

Powered by Rollyo

Pratique

« Un noir à la maison blanche | Accueil | Ryanair, Churchill et le 11 novembre »

06 novembre 2008

Commentaires

Flux Vous pouvez suivre cette conversation en vous abonnant au flux des commentaires de cette note.

op

jo moreau:
je ne vous trouve absolument pas outrancier en disant ce que vous pensez,tout comme moi, au contraire le fait de s'expliquer sur le blog de notre hôte a.d. est une aubaine car combien de fois des opinions comme les notres pourraient-elles s'exprimer?pas sur la rtbf "en tout cas".
quant à l'élite d'outre mer,il y en avait pas tout simplement,à part nos gouverneurs emplumé peut-être!
que cela vous est blessé ce n'était pas mon but,ni celui de provoquer bêtement les gens se sentant profondément belge,
je considère ce terme de belgicain comme simplement la vision de certains ne voyant pas plus loin que le bout de leurs nez.
beaucoup de belges oublient ce que leurs a apporté ce congo,évidement les investissement furent parfois lourds aux yeux des belgicains justement,mais n'oublions pas que la colonisation belge a contrario de la francaise fut d'abord un fait privé:les entreprises privées(et surtout l'église au niveau de l'éducation) étant nombreuse dans cette Afrique que beaucoup de belges a l'image d'autres nations coloniale percevaient comme une terra incognita.
je n'éprouve aucuns mépris a l'égard de ceux qui sont restés et qui se sont battus pour vivre et survivre en particulier au début de ce siècle dans nos industries florissantes mais avec des conditions de vie déplorable.
mais les faits sont là(à mon avis) sans ce congo qui embarrasse tant certains: la belgique serait ou?ne comparez pas le modèle colonial francais,avec ses administrations omniprésentes et couteuses pour le contribuable!
hé oui nos paras seront intervenus bien moins que les francais par exemples, évidement il y a temps a redire mais dès 1960 ce fut l'occasion de se consacrer aux disputes de clocher car les caisses étaient pleines voyez ou nous en sommes avec les même caisses vides aujourd'hui!
en définitive notre petit pays doit beaucoup à ces colons que certains voient comme des nababs(en pensant sans doute aux anglais en inde) et surtout tous ces petits africains y compris ceux qui versèrent leurs sang durant les deux guerres mondiales.
le gouvernement belge en exil(mr pierlot) n'a t'il pas refuser de voir les ne..g défiler à bruxelles?leur couleur était embarrassante pour la petite belgique,c'était oublier la contribution des colonies.mais bon tout ceci est le passé et nous en avons tous une parcelle après tout!en particulier l'officielle.....

op

jo moreau:
je ne vous trouve absolument pas outrancier en disant ce que vous pensez,tout comme moi, au contraire le fait de s'expliquer sur le blog de notre hôte a.d. est une aubaine car combien de fois des opinions comme les notres pourraient-elles s'exprimer?pas sur la rtbf "en tout cas".
quant à l'élite d'outre mer,il y en avait pas tout simplement,à part nos gouverneurs emplumé peut-être!
que cela vous est blessé ce n'était pas mon but,ni celui de provoquer bêtement les gens se sentant profondément belge,
je considère ce terme de belgicain comme simplement la vision de certains ne voyant pas plus loin que le bout de leurs nez.
beaucoup de belges oublient ce que leurs a apporté ce congo,évidement les investissement furent parfois lourds aux yeux des belgicains justement,mais n'oublions pas que la colonisation belge a contrario de la francaise fut d'abord un fait privé:les entreprises privées(et surtout l'église au niveau de l'éducation) étant nombreuse dans cette Afrique que beaucoup de belges a l'image d'autres nations coloniale percevaient comme une terra incognita.
je n'éprouve aucuns mépris a l'égard de ceux qui sont restés et qui se sont battus pour vivre et survivre en particulier au début de ce siècle dans nos industries florissantes mais avec des conditions de vie déplorable.
mais les faits sont là(à mon avis) sans ce congo qui embarrasse tant certains: la belgique serait ou?ne comparez pas le modèle colonial francais,avec ses administrations omniprésentes et couteuses pour le contribuable!
hé oui nos paras seront intervenus bien moins que les francais par exemples, évidement il y a temps a redire mais dès 1960 ce fut l'occasion de se consacrer aux disputes de clocher car les caisses étaient pleines voyez ou nous en sommes avec les même caisses vides aujourd'hui!
en définitive notre petit pays doit beaucoup à ces colons que certains voient comme des nababs(en pensant sans doute aux anglais en inde) et surtout tous ces petits africains y compris ceux qui versèrent leurs sang durant les deux guerres mondiales.
le gouvernement belge en exil(mr pierlot) n'a t'il pas refuser de voir les ne..g défiler à bruxelles?leur couleur était embarrassante pour la petite belgique,c'était oublier la contribution des colonies.mais bon tout ceci est le passé et nous en avons tous une parcelle après tout!en particulier l'officielle.....

jo moreau

@OP
Dites, c'est quoi un belgicain ??
Un supercon qui ne faisait pas partie de l'élite d'outre mer ?? Ou encore celui qui a payé par ses taxes les écoles et instituts coloniaux, ou encore celui qui a payé le rapatriement de nos compatriotes (en 1960, en 64 et à kolwezi), et a fourni les soldats dont plusieurs y ont laissé la vie ??.
Le mépris -indice d'un certain état d'esprit- me donne des boutons, et me rend peut-être outrancier...

op

houp's inversse et plainement etc..
je vais me faire "sepuku" cela doit être l'émotion.

op

"l'histoire aux historiens"remarque belgicaine montrant l'étroitesse de vue de certains de nos concitoyens:
le congo fait partie plainement de l'histoire de la belgique tant par ce qu'il apporté à la Belgique que l'inversse.
autour nous pourrions débattre des méthodes et du contexte ,certainement!
mais désolé de me montrer insolent,mais pour une fois ayant les "gut's" de le dire,stop au consensus mou:
mais ce passé n'en déplaise aux défenseurs de clocher fait partie de notre actualité et contribuera a définir notre avenir hypothéqué et celui de nos enfants.
et je n'oublie pas qu'à l'époque ou les coloniaux revenaient chez les belgicains après quatre ans passé dans la brousse, la vraie pas celle de "out of africa" les remarques et la jalousie des belgicains qui profitèrent bien des apports(sociaux et infrastructures) de ce gigantesque pays si riche:
des remarques du genre "vous n'êtes plus en Afrique ici ,vous n'avez plus vos boys"
voila la petitesse typique: donner du travail et le rétribuer c'est un crime surtout quant aujourd'hui en Afrique il subsiste encore des esclaves,et que les pauvres types qui travaillent ne sont pas payé par leurs semblables;faite un tour en Afrique en dehors du club med.
ceci bien sur n'excuse pas les brimades,les insultes de quelques racistes:
mais au finish regardez ce Congo et ces pauvres habitants crédules face aux prédateurs qui les dirigent(que notre cher porteur d'anneau gastrique,louis balou michel a bien soutenu,n'oublions pas collette brakman la frisée, aux lardons du journalisme belgicain teinté de rouge, mais sachant profiter des largesses de l'incompétent maréchal mssk)
et vous comprendrez la pertinence d'organiser une conférence sur ce sujet
et tant pis pour ceux qui veulent se consacrer aux crisettes du snul-land: regardez la rtb "radio telévision burkinabé" vous aurez sans doutes des nouvelles plus objectives que nos misérables journalistes subventionnés.

jo moreau

Faire toute la lumière sur cette période (celle de l'état indépendant du congo) serait vraiment intéressante, pour autant que lumière il puisse y avoir... Nous sommes dans la deuxième moitié du XIXe, et le congo est pratiquement inexploré. Le nombre de belges (et autres) sur place chargés de l'exploitation du territoire ne doit pas excéder, je pense, quelques centaines. Quelles sources avons-nous quant à savoir ce qui se passe sur place ?
Dire que ces quelques centaines de blancs sont la cause de 10 millions de morts, suppose une efficacité dans le meurtre de masse qui doit laisser pantois les nazis lors de ww2. Il faut aussi, à mon avis, bien poser les bornes : jusqu'en 1909, le Congo est sous l'autorité personnelle du seul Leopold ll, accessoirement aussi roi des belges, mais l'état belge n'a rien a voir dans la gestion de ce territoire qui n'est pas encore une colonie, et ne peut non plus supporter aucune responsabilité dans ce qui s'y est ou non passé.

alex

"Et j'ajouterais la mentalité d'une époque. Ainsi, on peut regretter que les premiers chrétiens aient été crucifiés dans l'empire romain mais on ne peut le faire à la lumière du concept actuel de crime contre l'humanité."

Attention, terrain glissant. Ne pas oublier que la notion de crime contre l'humanité est une notion créée a posteriori, suite aux génocide de la seconde guerre mondiale. C'est toute la question du relativisme historique, à manier avec prudence... Je ne dis pas que c'est faux, je dis qu'il faut être prudent.

"je pense que tout expansionnisme se nourrit d'abord de l'intérêt personnel (ou d'un Etat) avant une quelconque approche humanitaire. Et c'était très vrai dans le cas de la colonisation."

Vrai et faux à la fois. Quand vous vous reportez à la littérature américaine du tournant du siècle, cherchant à défendre l'idée d'un expansionnisme colonial à l'européenne, vous noterez que l'aspect humanitaire est primordial. Il l'a été chez nous également, même si l'intérêt commercial n'est pas étranger à l'aventure.

Dante

@alex,
bien me comprendre. j'ai dit que je ne prenais pas position sur le sujet.
Comme le disait Eglantine, en histoire, il faut tenir compte du contexte spatio-temporel dans lequel les évènements se sont déroulés. Et j'ajouterais la mentalité d'une époque. Ainsi, on peut regretter que les premiers chrétiens aient été crucifiés dans l'empire romain mais on ne peut le faire à la lumière du concept actuel de crime contre l'humanité. Donc pas d'autoflagellation. Ceci dit, je pense que tout expansionnisme se nourrit d'abord de l'intérêt personnel (ou d'un Etat) avant une quelconque approche humanitaire. Et c'était très vrai dans le cas de la colonisation.
Il faut donc regarder lucidement l'histoire pour faire évoluer nos mentalités vers plus d'humanité...si possible.

alex

"moi y en a vouloir savoir si nous buana papillon pense que que colonisation y en avoir été super-mega positive pour noirs."

Entre ce qu'était le congo entre les années 20 et les années 60, et ce qu'il est maintenant, je pense que la conclusion n'est pas aussi évidente que la bienpensance autoflagellante voudrait nous le faire gober.


Dante

moi y en a vouloir savoir si nous buana papillon pense que que colonisation y en avoir été super-mega positive pour noirs.
Et accessoirement, faut-il être toujours un mauvais de gauche pour porter un jugement (bon ou mauvais) sur nos propres actes.

Célestin

Dante écrit : "Nous y en a bons blancs et eux y en a rien compris à colonisation ?"

Toi y en a pas être clair. Toi savoir pas dire quoi toi vouloir dire ?

Dante

@papillon
bon...Ziegler est un ex-communiste, maintenant un socialo carolo chômeur assisté qui profite de son tps libre et de son alloc de chômage pour injurier l'occident.
Votre conclusion? Nous y en a bons blancs et eux y en a rien compris à colonisation?

Papillon

Interview plein page dans LeSwwwar W-E de l'ex-prof sociologie suisse Ziegler, au long CV.
Politicien très à gauche connu pour ses incessantes accusations à l'égard de la société occidentale dans laquelle il se complait de vivre... en l'aspergeant de critiques.
Pareil à lui-même, il reprend au travers de sa dernière bible "HAINE DE L'OCCIDENT" une accusation sans fin sur notre paternalisme, notre "colonialisme sous le chapeau", lorsque ce ne serait sur des soupçons de connivence X corruption entre dictateurs et entreprises aux intérêts économiques cachés. La vieille rangaine d'époque soviétique actualisée sous invasion chinoise actuelle (1.000.000 de détachés dans une liste de pays africains soigneusement ciblés, BBC dixit).

Longtemps après que certains journalistes british 19e portèrent des accusations à l'encontre du régime colonial belge, Ziegler reste de ceux-là. "Avant la mainmise sur le Congo, le pays était de 20.000.000 d'habitants au 19e, pour ne plus en compter que 10.000.000 à la fin". Ziegler n'hésite pas un instant à reprendre des thèses invérifiables scientifiquement.
Ainsi, pourrait-il nous expliquer comment un pays aussi vaste et d'organisation tribale, archaïque dans l'âme et hautement analphabète alors, pouvait pratiquer le recensement de ses populations ... sachant qu'il y avait de surcroît une myriade d'ethnies/tribus sans nos registres paroissiaux ou civils qui furent mis en application par la Belgique?

Sinistre le Ziegler, hier autant qu'aujourd'hui. Dire que l'ONU en avait fait un de ses multiples représentants à des causes Nord-Sud. Vive l'honnêteté intellectuelle.

andfon

Il est expliqué plus haut que la Belgique n'aurait pas contribué au développement du Congo à l'époque coloniale. C'est faux; après la 2e guerre mondiale, la Belgique a investi plus au Congo qu'elle n'en a sorti; et l'indépendance a ruiné toute une partie de la bourgeoisie belge (et des petits investisseurs en bourse de l'époque). La Belgique a investi dans les secteurs productifs mais aussi dans l'infrastructure générale. Il est vrai qu'elle a négligé de préparer le terrain pour l'indépendance en formant des cadres, et que la colonisation était empreinte de paternalisme. Le paternalisme était cependant un trait constitutif des politiques sociales en Belgique aussi. Il neconstituait pas un crime...
Mais depuis 1960, presque 50 ans se sont écoulés, et on pourra discuter sans fin de la responsabilité des pays occidentaux dans la situation de l'Afrique, mais la "culture" prédatrice des "élites" locales y est aussi pour quelque chose. L'Asie a bien réussi à se développer, elle.
La Belgique, qui ne représente plus rien (voir affaire Fortis en dernier lieu) et accueille une masse non-négligeable d'immigrés africains, ne doit plus se sentir "coupable". Le Congo est un pays d'une richesse naturelle invraisemblable, et ce genre de don du ciel devient souvent "a mixed blessing" en terme de développement. Si on y rajoute les guerres ethniques et l'ingérence des multinationales et sans doute de certains Etats, ainsi que l'absence tout simplement d'une base ( culturelle et autre) pour le développement en profondeur, le cocktail est détonnant...

Dante

@au sénateur
pourquoi ne peut-on plus ajouter de commentaire au sujet émission RTL/TVI?
j'aimerais bien...

Dante

@Eglantine,
Avec plaisir.
Je constate l'arrivée de Babette également.
Enfin des dames avec une sensibilité probablement un peu différente!

Eglantine

@ dante, merci pour votre fair-play.

Très justement, Laurent, il est heureux de savoir que les hommes politiques, au même titre que tout un chacun, aient des centres d'intérêts et je reconnais ici la connaissance de Monsieur Destexhe sur l'Afrique et le Rwanda en particulier. Il serait rassurant aussi de savoir que la réflexion historique contribue à mieux cerner les situations politiques actuelles.
Je considère simplement que, dans la situation de crise actuelle, il y a des priorités qui demandent une implication (ni mondaine, ni médiatique) sérieuse et attentive.
A l'actif de Monsieur Destexhe, et à ma connaissance, je note simplement la proposition d'ordonnance sur les droits de succession....mais encore....
Bien à vous et belle journée.

alain destexhe

@babette , je devais aller aux commemorations de 11 novembre- j avais mis un post l an dernier le 11/11- mais les charmes de ryan air font que ce ne sera pas possible

Dante

ok j'ai trouvé, j'ai écouté, j'ajouterai un commentaire à ce topic plus tard. Merci

Dante

@laurent,
C'est clair que ce n'est pas de l'opportunisme et que le sujet le passionne.
.
bien possible qu'il en ait parlé. Ma mère le téléphone toujours qd on voit Destexhe à la tele mais ce jour-là j'étais for occupé (mes parents te saluent bien Alain). Par contre si l'on peut lire la teneur de son intervention quelque par, cela me ferait plaisir.
je vais à la pêche sur ce blog.

Laurent

@Dante
D'accord pour le fait de d'effectuer une action politique dans le présent.

Toutefois, un centenaire, ça n'arrive qu'une fois. En outre, un homme politique est avant tout un homme. Certains jouent au tennis pour se détendre, d'autres vont au cinéma et certains donnent l'impulsion pour organiser un séminaire historique.

Qui plus est, Monsieur Destexhe a parlé de la crise il y a déjà plusieurs jours dans l'émission Rue de la Loi sur RTL et a même été placée en post ici je pense.

Babette M.

En ce 90e anniversaire de l'Armistice 14-18, j'aurai plutôt une pensée vers ces millions de morts européens et sympathisants venus d'ailleurs. Tous ceux-là qui gisent encore dans notre sol. Eux combattants en appui à la cause de la Liberté.

Ce sur quoi tant de nous s'apitoyent aujourd'hui à propos de l'Afrique ou dans ces pays infestés par les fous d'Allah constituait un phénomène ordinaire d'il y a 90 ans, chez nous.

Mieux vaudrait le méditer quelques instants. Mêmes causes humaines, mêmes travers, seule la géographie change.

Babette M.

Dante

Autant Jo moreau est ironique et le précise et c'est de bonne guerre sur le blog, autant celle de jekyl est délibérément agressive.
Pourquoi ne pas m'avoir traité "d'âne socialiste" alors que j'ai fait la même remarque deux messages plus hauts?
Vous avez raté une occasion d'être galant avec une dame.
Il y en a trop peu sur ce blog. accueillons donc cette églantine avec respect.
Ensuite, qui vous dit que c'est un âne d'abord, socialiste de surcroît?
Pourquoi associer toute critique de l'action d'un sénateur libéral à un parti pris de gauche?
.
Plus intéressant la remarque de Laurent: " Il est également là pour proposer un autre regard sur certaines choses, populaires ou pas.
".
D'accord pour le regard et le populaire ou pas. Mais l'action politique se fait dans le présent, pas le passé qui est le terrain des historiens. Je maintiens donc, comme Eglantine (et quelqu'un d'autre avant nous d'ailleurs) que je préfèrerais entendre Destexhe sur la crise financière et les réformes à y apporter.

Laurent

Chaque homme politique, chaque élu a sa ou ses matières de prédilections mais également ses centres
d'intérêts.

Personnellement, je ne trouve pas choquant qu'un homme politique, qui s'est toujours très fortement intéressé à l'Afrique en général, soit à l'origine d'une telle manifestation.

L'homme politique n'est pas là que pour agrémenter de sa présence une manifestation mondaine ou tenter d'avoir son avis sur tout pour être présent dans les médias. Il est également là pour proposer un autre regard sur certaines choses, populaires ou pas.

Dr Jekyl

Justement, jo M.,
l'Eglantine de courtray pourrait bien avoir besoin de se raser chaque matin... Ce *privilège* lui donnant l'occasion d'aller au caféPC pour balancer ses remarques idiotes.

Quand les libéraux poussent à tous les niveaux afin de stimuler l'initiative économique (saine) qui engendre une capacité de sponsoriser la générosité sociale, y a toujours un âne socialiste pour braire que les priorités ne leur sont pas correctement accordées.
Histoire répétée par l'âne de la charrette mise avant les boeufs! :o)

Le développement économique des pays en perpétuel sous-développement à cause d'agitations ethno-guerrières ou de corruption à grande échelle doit autant nous soucier que le sous-développement de zones wallo-bruxelloises (là où le clientélisme socialiste et leurs ânes handicapent toute perspective d'atteindre un redressement durable)!

jo moreau

@ de courtray : que les politiciens s'occupent de politique, les historiens d'histoire, les femmes au foyer et les hommes au café, et tout ira beaucoup mieux.
(je précise que ceci est une plaisanterie, douteuse j'en conviens)

sebastien

merci de cette initiative. contrairement à d'autres qui ont posté des commentaires, je trouve qu'il est agréable de voir qu'un élu connaît notre histoire et s'y intéresse. suciter l'intérêt pour la passé c'est une action d'utilité publique. Par ailleurs, aux mauvaises langues qui invite le sénateur à laisser l'histoire aux historiens : ouvrer le programme ! 4 spécialistes, dont l'historien Vellut sont les orateurs de cette conférence. si si facile de critiquer ...

de courtray

Oui, ce débat me déplaît, Monsieur le Sénateur!

Comme simple citoyenne, en effet, j'attendrais que votre attention et vos efforts soient concentrés sur la situation économique et sociale actuelle qui frappe de plein fouet la Belgique et l'ensemble de la planète. Il y va de votre compétence. Quant au "procès" de Léopold II, laissez-le aux mains des historiens rompus à l'analyse historique, seuls capables d'analyser les faits en regard du contexte spatio-temporel dans lequel ils se sont produits.
Pourquoi vous éparpiller, faire diversion...pourquoi ne pas contribuer avec les politiques de votre parti ou du 'futur" parti dissident à analyser "notre" situation actuelle.
C'est ce que j'attendrais de l'action politique d'un élu.
Eglantine

Dante

@Ludus
dans mon cas, je précise, il n'y a aucune volonté de masquer les faits et je ne prends même pas position sur la colonisation elle même. C'est un sujet très intéressant. Mais je préfèrerais savoir comment évolue (si elle évolue) la position de Destexhe par rapport à la crise que nous connaissons. c'est tout.

Célestin

@ Ludus : manifestement vous avez l'intention d'inonder ce blog avec des c... à n'en pas finir. Merci d'aller jouer ailleurs. Le blog de di Rupo et ses copains serait parfais pour cela.

ludus pro patria

"Que le politique se penche sur des faits actuels et récents, en rapport avec le droit international par exemple, cela me semble justifié. Par contre l'histoire lointaine devrait effectivement être réservée aux historiens. Il y a assez de problèmes actuels."

J'avais bien dit que ce débat allait déplaire monsieur Destexhe...
Sans doute une image du capitalisme qu'on préfère ne pas trop montrer (d'autant plus qu'entre le Congo de Leopold II et celui de Kabila il y a bien des liens sans doutes pénibles à évoquer).

Christian Bossuroy

Merci aussi aux "autres" musiques occidentales dont la musique dite classique qui excluait les musiciens noirs.

Il y a peu de temps, j'ai eu l'occasion de voir l'Orchestre philharmonique de New York. Pas un seul musicien noir dans la ville la plus multiculturelle des USA! Cherchez l'erreur...

Dante

une remarque sérieuse et une ineptie.
La sérieuse. Se pencher sur l'histoire est toujours intéressant. Que le politique se penche sur des faits actuels et récents, en rapport avec le droit international par exemple, cela me semble justifié. Par contre l'histoire lointaine devrait effectivement être réservée aux historiens. Il y a assez de problèmes actuels.
.
Grâce à la colonisation brutale, l'esclavagisme et la déportation massive des noirs en Amerique, nous avons droit à une des formes musicales les plus passionnantes du 20ème siècle: le jazz (sans oublier aussi toutes les autres formes de musique afro-américaine).
Merci les esclavagistes?

ludus pro patria

"et le grand bon en arrière actuel, mais je suppose que c'est AUSSI la faute des européens, non?"

Oui biensur, il y a encore des gens qui n'en sont pas convaincus ?

"Notre pays doit contribuer au développement du congo"

Je ne crois pas que notre pays ni aucun autre pays occidental ne souhaite réellement voir l'Afrique de développer, d'ailleurs si la Belgique avait voulu le développement du Congo elle en a eu largement l'occasion pendant la période coloniale!

Fred

Bonne initiative Sénateur.
Les sempiternelles discussions sur il faut il ne faut pas sont stériles.
Notre pays doit contribuer au développement du congo. Pour eux et pour nous.

Patrice L.

Sujet intéressant. Contrainte pratique: De 15 à 17h, beaucoup de gens travaillent...Dommage!

Célestin

@ Ludus : c'est quoi cette citation à la c... ?

alex

"S'intéresser à cette période de notre histoire c'est mettre en lumière des choses peu reluisantes qui appartiennent à notre passé mais aussi à notre présent"

Et d'autres tout aussi reluisante, comme l'infrastructure, les écoles, les hopitaux, la dimunution de la mortalité infantile, la défense contre les esclavagistes (arabes, hé oui...) et tant d'autres choses qui ont fait faire au congo un bond de 2000 ans en 100 ans. et le grand bon en arrière actuel, mais je suppose que c'est AUSSI la faute des européens, non?

ludus pro patria

"Quand ce qu'on appellera la Belgique aura disparu, ce sera un soulagement comme pour la Pologne. Il sera seulement honteux d'en avoir fait partie"

Philippe, comte de Flandre (frère de Leopold II et père d'Albert I)

ludus pro patria

"Quand ce qu'on appellera la Belgique aura disparu, ce sera un soulagement comme pour la Pologne. Il sera seulement honteux d'en avoir fait partie"

Philippe, comte de Flandre (frère de Leopold II et père d'Albert I)

ludus pro patria

S'intéresser à cette période de notre histoire c'est mettre en lumière des choses peu reluisantes qui appartiennent à notre passé mais aussi à notre présent, des choses qui vont déplaire à une partie de votre électorat (il suffit de voir les réactions sur ce blog chaque fois qu'il est question de Léopold II)

Franz

Au 21e s., l'Afrique reste hautement sujette à des problèmes internes (80% de ses Etats actuels!).
A défaut de règlement à leur initiative le monde (l'ONU), sinon l'UE, sinon même la petite BE qui en connait un bout à propos de la zone équatoriale ..doivent chacun(e) contribuer.
1) à éclairer les choses d'une compréhension ajustée. Faut-il sinon se complaire dans cette auto-flagellation de la repentance dont sont friants certains milieux des ex-Etats coloniaux? Que visent-il donc se faisant? Tandis que la Chine (et d'autres) ne s'embarrassent pas de tant de scrupules?
2) aider à un apaisement parmi les troubles incessants qui minent ce continent pourtant (potentiellement) riche.
D'ac?

Heureux que Jo M. nous rappelle la désinformation d'origine UK colonialiste du 19e.
Doit-on relire les conclusions de la commission d'étude ayant planché sur le sujet il y a 2-3 ans? D'où des regards ajustés, si je me rappelle!

Qui aurait intérêt à susciter de nouvelles causes de rancoeurs et de tensions envers ces situations affolantes du 21e siècle? A vous de les mentionner, si vous les identifiez comme moi.

Alain Destexhe

@cela m'intéresse, that's it. :)

wallagonie

Léopold II, Julien Lahaut, (Jacques Brel),...
Ne devrions-nous pas laisser l'Histoire aux historiens ?
Comment les sénateurs trouvent-ils tout ce temps pour étudier l'histoire ?
Est-ce fondamentalement leur rôle premier ?
Le prenez pas mal, Sénateur.

jo moreau

Il serait effectivement intéressant de faire la part entre la réalité des faits, et la propagande britannique de l'époque.

La Grande-Bretagne se serait bien vue attribuer cet immense territoire et utilisait tous les moyens pour y parvenir et pour déconsidérer Léopold II aux yeux de l opinion internationale.

Lors de la construction du canal de Suez, les britanniques remirent cela, accusant les Francais et plus particulièrement de Lesseps de génocide.

Comme le rappelait Maurice de Wilde dans "Ordre Nouveau", ils proposèrent aux allemands dans l'entre deux guerres, que ceux-ci prennent la place des Belges au Congo, se réservant bien entendu le Katanga.

Je suis par ailleurs bien conscient que l'action de Léopold II n'était pas purement humanitaire ...

Lombard

Attention à vous... Sénateur ! http://www.resistances.be/palais02.html
http://www.dailymotion.com/video/x6z645_leopoldiile-vrai-criminel-contre-lh_webcam

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.

Entrez votre adresse email :

Delivered by FeedBurner

Rejoignez moi sur Facebook ou Twitter

Facebook Twitter

Devenir Fan