Ma Photo
Blog powered by Typepad

Powered by Rollyo

Pratique

« La mort de Soljenitsyne | Accueil | Obama »

28 août 2008

Commentaires

Flux Vous pouvez suivre cette conversation en vous abonnant au flux des commentaires de cette note.

Dante

Je lis:
Si on suit leur logique, il semble plus important pour eux non pas que la pauvreté recule mais bien que l' écart diminue. Donc ils préfèrent à la limite voir les riches s' appauvrir plutôt que les voir les pauvres s' enrichir...

Ce n'est pas exactement cela. La pauvreté recule lentement alors que l'enrichissement massif d'une minorité s'accélère. Tous les chiffres sont clairs à ce sujet. Donc une large partie de la population est privée de l'accroissement de richesse qu'il génère. Et cela ne me semble pas très acceptable.

Stephan Pire

http://iresearch.worldbank.org/PovcalNet/jsp/index.jsp

hippolyte

Bon, ce serait bien, M. Desthexe, si vous donniez les sources de ce genre d'information (càd un lien internet, "banque mondiale", c'est un peu court).
Sur le fond, il s'agit vraisemblablement de ce que la BM appelle plutôt "l'extrême pauvreté" et donc des personnes qui disposent de moins d'un dollar par jour pour vivre.
C'est objectivement un très mauvais critère : il suffit de laisser faire l'inflation sans changer quoi que ce soit au bien-être économique et le nombre de personnes concernées diminue mécaniquement.
Ensuite, vu les roustes que le dollar s'est prises vis-à-vis de la plupart des monnaies du monde, il est clair que celui qui vivait hier avec 0,90$ par jour au Bangladesh vit aujourd'hui avec 1,10$ sans pouvoir acheter un grain de riz en plus (peut-être même qu'il peut en acheter moins, vu l'augmentation rapide du prix des denrées alimentaires de base).
Mais bon, pour les lumières de la BM, il n'est plus "pauvre" alors qu'il l'était avant.

Pierre-Yves

Stephan,
Mea culpa pour les indépendants. Même si je reste persuadé que le "monde du travail" est un "tout" et que chaque travalleur (fonctionnaire, salarié ou indépendant) contribue au bon fonctionnement de l'ensemble. Donc en effet bravo aux indéendants (et je dis cela sincèrement) pour ce qu'ils rapportent, mais aux autres aussi. Et par ailleurs, je pense que pour de petits indépendants ou des salariés en début de carrière, ce que certains font passer pour des mesurettes clientélistes sont en fait de mesure qui aident "un peu"...

Stephan Pire

Le sujet est 'la pauvrete dans le Monde en baisse', qui serait du a la mondialisation et le libre echange.

Les pays qui souffrent de la corruption et de la bureaucratie sont bien entendu exclus du phenomenes.
Donc aucun interet a essayer de le ramener a la Belgique.

@Pierre-Yves
c'est bien de representer la vue de gauche, mais il ne faudrait pas que tu tombes dans les idees de contoir comme celles que tu affiches envers les petits independants. Si tu les envies, ai au moins le respect de tout le cash qu'ils degagent pour faire survivre ton systeme prefere.

Big Mc by Mc D

P-Y : ce qui distingue un bloggeur de gauche d'un de centre-droite (moi),
- c'est que le premier vit sur des thèses d'envieux,
- tandis que le second bosse pour n'avoir plus qu'une envie ramenée à la portion congrue,

ET le politicien de gauche porté au pouvoir par ces "envieux" se fait fort généreux envers ses clients en ponctionnant dans les poches de ceux qui ne lui attribuent pas leur confiance.
ça c'est la réalité, le reste de vos arguments c'est du lénifiant pur et dur.
Revenez sur terre plutôt que de lire les revues de l'IEV !

Blue

La pauvreté en baisse ?

La Flandre compte 40.682 bénéficiaires de l'intégration sociale des CPAS (revenu d'intégration sociale et mise au travail), soit à peine 30% du total des bénéficiaires (132.434), alors que le Nord du pays est habité par 60% de la population totale. Bruxelles, qui couvre 10% de la population belge, comptabilise 33.726 bénéficiaires, soit 25% du total des bénéficiaires. La Wallonie, avec 30% de la population totale, compte 58.026 bénéficiaires (44%).

Au cours des quatre dernières années (2003-2007), le nombre de bénéficiaire en Flandre a diminué de 5%, alors que dans le même temps, il a augmenté en Wallonie (+10%) et à Bruxelles (+22%).

Il serait intéressant de faire une comparaison entre la baisse du nombre de chômeurs et l'augmentation du nombre de bénéficiaire du CPAS...

Je cherche toujours

En conclusion : la valeur des statistiques ? aucune ou presque.

Pierre-Yves

Ce qui est amusant sur ce blog, c'est qu'une très large majoristé de ses membres est présente pour critiquer les fonctionnaires, sauf...ceux des institutions mises en places par les accords de Bretton Woods et qui symbolisent le libéralisme.
Et pourtant, ils sont grassement payés ses fonctionnaires "libéraux" par rapport aux nôtres. Et pour quel résultat: 30 années d'ajustements structurels qui se soldent par un échec...
Mais bon, ce sont vos modèles, comme ce cher M. Wolfowitz: de la bonne gouvernance libérale...
Sinon, Big Mc, je pense que vous confondez: il ne s'agit pas d'arroser des "clients" (sous-entendus: des chomeurs). En effet, une bourse d'étude, une gratuité de trnasport pour les enfants, cela profite aussi aux fameux "petits indépendants" dont les revenus sont faibles et qui, parait-il, travaillent jours et nuits... Vos commentaires sont en fait faits de simplismes, dans le seul but de critiquer... C'est mesures sont en tout cas plus concrètes que cette année d'orange bleue, chère à M. REYNDERS, où rien ne s'est passé...
Enfin, pour ce qui est des ponctions dans la poche des travailleurs, même votre pote Sarko évolue vers plus de justice sociale... A quand sonnera-t-il à son "ami Didier" pour le lui faire comprendre? Je croise les doigts...

Big Mc by Mc D

=> Lombard,
c'est ce qu'on appelle de l'essaimage ciblé en période préélectorale. :o)
Calculons un peu :
75000000 € x 33% de clients fidèles à arroser x 3500000 d'habitants, ça fait 64€/tête!
Soit un bon bluff à impact psycho chez ceux qui ne savent pas compter juste. :-)

Que dire à Daerden sur le fait que ce "surplus éphémère" fut indûment ponctionné dans la poche de ceux qui travaillent? Ben, dira papa-la-vinasse, je n'en n'ai cure de ce que vous pensez; seul compte l'impact chez mes petits lambda. Pas convaincu, l'ami P-Y ? Allez donc lire l'interview qu'il accorda à LaLibre avant d'aller s'imbiber davantage lors des J.O. Beeeeeurk!

Lombard

Bonne nouvelle, demain nous serons un peu moins pauvres en Wallonie !
"Entre 70 et 75 millions d'euros seront débloqués par la Région wallonne et la Communauté française pour le pouvoir d'achat, écrivent mercredi les journaux du groupe Sud Presse, Le Soir, La Dernière Heure et Vers L'Avenir.

Les gouvernements de la Communauté française et de la Région wallonne se réunissent jeudi à Namur pour des conseils des ministres consacrés au pouvoir d'achat. Le Soir et les quotidiens du groupe Sud Presse passent en revue ces 13 mesures: baisse des frais de garde des enfants de moins de trois ans, gratuité des TEC pour les moins de 12 ans, suppression de la radioredevance de 27,57 euros (mais maintien de la télé-redevance de 154,42 euros), indexation des planchers pour bénéficier d'une bourse d'études, 2.000 libre-parcours pour les chômeurs pour les TEC et De Lijn et prêts pour les bas revenus pour augmenter la performance énergétique des logements. (belga/7sur7)"
Merci Signor Daerden, il est encore engorgé de sak(r)é chinois ?

Roger

Il y a aussi une étude d'Itinera Institute qui révèle que l'augmentation de la pauvreté en Belgique est due à la multiplication des déclarations d'impôt suite à l'augmentation des divorces!

A. de Tocqueville

Du point de vue statistique, si je ne m'abuse Mr Pire, le seuil de pauvreté se calcule par rapport au salaire médian d'un pays. Donc, plus le pays est riche par habitant plus il y a, proportionnellement, de personnes dépassant ce seuil.
Sur ce blog, quelqu'un a cité le seuil de pauvreté US : 20.000 dollars par an! A ce train-là, la moitié des Wallons sont pauvres.

Stephan Pire

Je suis persuade que le libre echange fera mieux que l'ideologie religieuse de gauche pour resorber la pauvrete.

Par contre, en tant que statisticien, j'ai un peu peur des variance excessive... de 50 a 25, ca sent le changement de calcul.

Simon

Un phénomène sociologique UNIVERSEL ne peut être nié par ces tenants de thèses de gauches "à la Pierre-Yves". Il s'agit de cette "pauvreté" de tous les temps qui se concentre dans le périmètre des grandes villes (pire, des mégalopoles modernes), partout dans le monde. Ceci quel que soit le régime politique en place où le phénomène est constaté!!!
La motivation des masses affluentes s'y fonde sur le "mirage" d'un meilleur niveau de vie. Ainsi s'agglutinent près de villes déjà surpeuplées (celles à problèmes graves) des foules venues pour une bonne part de zones rurales ... auxquelles il faut ajouter des immigrés essentiellement économiques. La majorité d'entre eux sont des gens sans guère de qualification, TOUS issus de pays à la démographie incontrôlée! Expliquez donc ça aux gens concernés. Et ne ditent pas que le coût du perservatif est excessif pour eux, les causes profondes sont leurs mentalités et le poids des traditions et de leurs religions!
Zones rurales? pas nécessairement zones pauvres, mais zones où l'existence reste dure à vivre comme ce fut le cas de tous les temps. Là où les technologies ne pénètrent guère. Les où les idéologues à la Bové, Mamère, Greenpeace et consorts refusent qu el'on considère l'usage de techniques OGM salvatrices pour ces contrées! Zones instables de surcroît, à cause de régimes politiques fumeux (...) ou suite à des accidents naturels (...).

La pauvreté REGRESSE, quoi qu'en disent ces idéologues bornés.
Qu'ils s'agisse d'avis WB, FMI, ou d'institutions internationales vivant pour "pacifier et distribuer des aides". Même d'ONG, lorsqu'elles n'auraient plus un intérêt à clamer des demi-vérités et nous désinformer... pour mieux commercer de la pitié humaine! Que ceux que ça gêne de lire cette affirmation se grattent là où je pense!
A la suite d'enquêtes et sources sérieuses, il fut démontré que les AIDES généreuses déversées par tous ces organes internationaux sont l'objet de détournements, malversations, exploitation de gens ... par leurs propres compatriotes. Observons l'Afrique qu'on ne cesse de pointer du doigt? Combien l'U.E. agite t'elle de milliers de projets et de milliards d'€ en tous sens pour "aider au développement"? Où vont réellement ces aides, outre le fait qu'elle encouragent leurs "bénéficiaires potentiels" à ne pas trop se remuer, comme il se devrait pour les pousser à accéder à l'auto-développement???
Bon je m'arrête, car le sujet est tel les moulins à vent: ça tourne toujours dans le même sens ... de l'erreur et des distorsions d'information! Des tas de journaux et d'organes parfois interlopes en vivent assurément!

Blue

Encore faut-il s'entendre sur le sens du mot pauvreté...

Fourmi

@pierre-yves:
Je pense que c'est vous, qui êtes déconnecté des réalités ,avec vos lunettes teintés en rouge...

A. de Tocqueville

500 millions de gens sortent de la pauvreté tous les dix ans grâce à la mondialisation et le développement d'un secteur privé. Mouvement identique au niveau de l’analphabétisme et de l’accès aux soins de santé. Mais le chemin est encore très long et le libéralisme économique ne porte réellement ses fruits que dans un Etat de droit avec les fameuses superstructures et infrastructures.
Le fait est que nombreux PVD ont choisi une économie socialiste (Algérie, Egypte, Congo belge, Cuba, Erythrée, Yémen, Vietnam...) et/ou dépendent entièrement de l'aide internationale. Dans certains pays, 60% des emplois dépendent de la coopération.
En Amérique du Sud, le Péruvien Hernando De Soto propose de donner un titre de propriété aux habitants des favellas pour qu'ils puissent avoir accès à l'emprunt et développer une micro-activité.
Beaucoup d'espoir aussi du côté du micro-crédit et des Banques des pauvres.
L’éternel « Apprendre à pêcher plutôt que recevoir un poisson »…

Pierre-Yves

et la Banque mondiale est toujours aussi déconnectée des réalités...

Vincent

On a beau prouver par a + b que la pauvreté recule, il y en aura toujours un (voire bcp plus) pour signaler que 'oui mais', l' écart entre riches et pauvres lui augmente.

Si on suit leur logique, il semble plus important pour eux non pas que la pauvreté recule mais bien que l' écart diminue. Donc ils préfèrent à la limite voir les riches s' appauvrir plutôt que les voir les pauvres s' enrichir...

Bonne rentrée Mr le Sénateur.

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.

Entrez votre adresse email :

Delivered by FeedBurner

Rejoignez moi sur Facebook ou Twitter

Devenir Fan