Ma Photo
Blog powered by Typepad

Powered by Rollyo

Pratique

« Six ministres pour les crèches | Accueil | Bruxelles : quelques chiffres en vrac »

25 juillet 2008

Commentaires

Flux Vous pouvez suivre cette conversation en vous abonnant au flux des commentaires de cette note.

echocynique

Dernière trouvaille: à Zaventem il faudra venir avec un interprète...flamands.
http://echocynique.blogspot.com/2008/07/zaventem-pas-pour-les-anglophones.html

C'est beau l'accueil vu par les Flamands

E. G.

C'est en vain qu'on jouera à dueller avec l'alias P-Y, zélé surveillant général des blogs qui révélent trop clairement les travers de nos gauches dévoyées. Sa méthode est la feinte dialectique.
Avant nous avions celle des tenants du communisme nous inondant de leurs slogans (quelques % d'adeptes, passés au PTB actuel). Après une lamentable démonstration de leur idéologie de bornés, ils ont ajusté la méthode vers un registre plus subtil. On trouve là tous les activistes de salon, dont notre homme.

Plus près de nous, dans un registre dit «hypersocial», on observe notre PS (une sous-espèce de Solidarnoch en errance, forte de ses promesses d'un paradis terrestre radieux, concept aussi tangible que l'image du Paradis promis par les troublés Témoins de Jéhovah).
Eternels moulins à paroles, tels ces moulins tibétains qui tournoient désespérément sous les vents de l'Himalaya, désormais sous l'emprise d'aculturation spirituelle par des ..communistes.. chinois.

La boucle se boucle, après celle d'un Tour de France à la Gaston Thorès, commerçant son communisme avec l'URSS, il y eut un gesticulateur du nom de Marchais, puis ce couple Mme Buffet X Robert Hue. Le tout actualisé sous une LCR à la Besancenot qui racle parmi les extrêmes-gauches désunies.
Subtil, disais-je. Piège à cons pourrions-nous ajouter sans tromperie.

Zébulon

@ Pierre-Yves

Il y a une réalité à laquelle vous ne pouvez pas échapper : quel est le poste auquel un ménage belge moyen consacre la plus grande part de ses revenus ?

L'impôt !

Les ponctions effectuées par l'Etat sont le principal facteur d'appauvrissement de la classe moyenne en Belgique. En particulier à cause de son système de proportionnalité proprement délirant qui fait que même un revenu brut relativement bas se voit amputé de plus de 40% par l'Etat.

Et pour quels "services" en échange ? Un enseignement déplorable malgré des moyens largement supérieurs à ceux qu'y consacrent nos voisins, une police exécrable, une justice dépassée et tellement lente qu'on a l'impression qu'elle s'est figée à jamais, des prestations sociales en baisse constante, une armée d'opérette, des soins de santé de moins en moins remboursés ... avec un nombre de fonctionnaires qui EXPLOSE proportionnellement celui de tous nos voisins européens. Avec une administration poussive et tatillonne, perdue dans un labyrinthe de lois et de règlements contradictoires, qui semble avoir moins pour but de rendre des services à la population que de justifier sa propre existance.

Alors basta. Si, chez la gauche caviar, on se voile la face et on refuse de voir cela, ne vous étonnez pas que la situation devienne explosive un jour. La meilleure façon pour vous de faire que la gauche ne finisse pas par être laminée, c'est de faire en sorte qu'elle se décide ENFIN à regarder la réalité en face et à traîter ces problèmes à la racine.

alex

"soit on diminue l'impôt et nous devrons de toute façon payer des assurances de plus en plus impayables"

Tartufferie habituelle de la gauche: comme si payer beaucoup d'impôts était (i) une garantie de la justice sociale et (ii) une garantie en soit de la bonne utilisation des recettes.

Or c'est faux: regardez l'injustice des prélèvements belges, et la décroissance du champ d'action de la sécu, ses exclus de plus en plus nombreux, son incapacité à se réformer (le seul poste de dépense qui a augmenté en belgique est celui du nombre de têtes dans les administrations, toutes entités confondues, notamment en Flandre, au détriment des services - mais les services ne votent pas, mh?) par rapport à d'autres modèles à pression fiscale forte (forte, mais tjs inférieure à la belgique), mais aux services incomparablement supérieurs.

Et le PS comme grand ordonnancier de tout cela et comme modèle à suivre, je me permets d'en douter...

Pierre-Yves

En complément de mon mail précédent, j'ajouterai ceci:
- Itinera Institute est un think tank, ce qui est assez novateur dans notre paysage. On soulignera toutefois qu'il regroupe de nombreux professeurs d'universités qui vivent de moyens publics qu'ils se gardent bien de remettre en cause.
- 8000/an pour maintenir les prestations actuelles cela ne change pas grand chose à la réalité des BESOINS:
a) les besoins augmentent suite au vieillissement de la population, au coût croissant de la médecine;
b) que l'on ne réforme pas ou que l'on réforme (= privatiser), cette hausse du coût sera tjs présente et assumée au final par le citoyen ou le client;
c) rien ne prouve qu'une réforme/privatisation permettra une gestion plus efficace de ces coûts (vu que, comme le dit TB Lassisté, l'économie est marchande et cherche donc une plus-value sur les prestations, ce qui n'est pas le cas de la sécurité sociale).
A partir de là, le choix devient "idéologique":
- soit on diminue l'impôt et nous devrons de toute façon payer des assurances de plus en plus impayables (suffit de voir l'évolution du coût d'une simple assurance hospitalisation pour s'imaginer ce qu'il en coûterait pour une couverture plus large)C'est une approche libérale des choses, défendue par le Sénateur ou AdT;
- soit on maintien l'impôt actuel avec une norme de croissance forte pour la sécu (= option défendue pas le PS) et on évite la marchandisation de ce secteur (mais le citoyen ici aussi est de toute façon celui qui paie en dernière analyse).
Mais dire que des "réformes sont néessaires", je maintiens que c'est vraiment de la tarte à la crème, car les coûts finaux ne seront pas diminués (que du contraire je pense) après réforme...

Pierre-Yves

Jean Lassisté,
D'ici là, la misère sociale on la trouve bcp plus en chine que chez nous...
Pour Alexis,
Il convient aussi d'admettre que ce discours sur la faillite de la sécurité sociale est une tartine qui existe depuis 20 ans...
Evidemment, ces instituts privés plaident pour une privatisation, c'est assez logique vu que financièrement ils dépendent justement de ce secteur (des "donateurs").
Je reste néanmoins très circonspect sur cette "pseudo autonomie".Même si je ne nie pas que certaines réformes sont certainement à envisager...

Jean Lassisté

Ouche, Alexis. {8.000 euros par an supplémentaires de cotisations sociales.}

Bravo, diront en 2030 ceux qui en reçevront encore quelques bribes "ça fera tourner l'économie non-marchande"! Le hic étant que l'économie réelle soit alors passée aux mains des chinois et autres peuplades étrangères. Ces derniers regarderont la misère sociale européenne (la BE n'en est pas un cas unique).
Devinez quelle compassion les animera? Ben voyons, celle des conquérants devant les non-marchands qu'ils auront dominés. Devant la main tendue de ces miséreux en quête de reliquats de subsides, les autres feront une aimable grimace avec leitmotiv "cigales sociales, apprenez à travailler maintenant". Vive Jean de LaFontaine...

NB, pour les futurs cons:
L'économie est "marchande" dans les deux cas. L'une s'activant à la création de richesse grâce au commerce productif (= apport des moyens de bien-être), l'autre vivant de cette abondance, sous un couvert d'être plus humaine que la précédente (une thèse qui reste à démontrer par les idéologues qui s'en nourrissent actuellement).

A. de Tocqueville

Je souscris à Alex. D'ailleurs, beaucoup de gens pensent quitter le pays. Mais il est tellement avantageux (en tout cas, le croit-on) côté Etat-Providence, qu'on hésite.
Tout cela ne devrait toutefois pas tenir longtemps : la sécu est en faillite virtuelle. Pour la maintenir au niveau actuel, Itinera Institute a calculé qu'il nous en coûtera dans 15-20 ans en moyenne 8.000 euros par an supplémentaires de cotisations sociales.

vandamme

Allez, Babette, une fois, J'habite tout près de la frontière wallonne et je la passe vraiment beaucoup, j'y rencontre plus de sangliers que de wallons bilingues... Mais ils sont toujours aimables oui.

Babette M.

@ vandamme : vous arrive t'il de voyager en Wallonie?
(beaucoup de flamands le font, tout comme des francophones vont ou habitent en Flandres). Ce que vous verrez en Wallonie sera des policiers ou des habitants qui ACCUEILLENT avec quelques mots parmi ceux qu'ils pourraient connaître de votre langue, aimablement (ça aide n'est-ce pas?) puis effectivement, s'ils ne savent continuer... ils aideront in het Frans.

Là est la profonde différence de mentalités chez nos fonctionnaires et aussi nos habitants. Venez en Ardenne: ce sont des milliers de flamands qui trouvent qu'on y est bien reçu!
Babette M.

vandamme

@zébulon. La Police flamande qui accueille dans les deux langues.. cela serrait une nouvelle! Et la police wallonne qui accueille dans les deux langues.. ce serrait un miracle!

Zébulon

@Vandamme (Jean-Claude, sans doute: il me paraît aussi "aware")

La police ignore la courtoisie en Flandre. Quoi de plus normal en somme. Il n'y a pas que la police.

vandamme

La police parle le néerlandais en Flandre... horreur(?)

Dr Jekyl

Lassantes ces pleurnicheries.
Je me converti en Mr Hyde, c'est plus commode pour passer les frontières.

bulle

echocynique,
pitoyable. je vous explique des éléments factuels, je ne vous ai pas dit que je les approuve. apprenez un peu à lire au lieu de dire n'importe quoi.

et puis "brussels", ce n'est pas du néerlandais mais de l'anglais, on voit bien votre niveau des langues pour donner des leçons.

Lionel

Bruxelles -> FR
Brussel -> NL
Brussels -> EN

echocynique

Bulle, votre agressivité montre bien votre incapacité à justifier l'injustifiable.
1. Vous dites "Brussels airport". Je sais que certains veulent faire de Bruxelles une ville flamande, mais nous en sommes lion.
2. De wet is de wet. Laissons les lois sans les évaluer. En voilà un argument fort! Ils auraient mis un répondeur en anglais que j'aurais encore pu comprendre.

Je comprends le succès de Charleroi et du combiné Thalys-Air France.

Et puis, ils viendront manifester parce qu'il y aura des réductions de personnel...

Skit

alex nous fait une crise de gezond verstand?
Mais c'est trèèès mal, tu dois être satisfait des réformes qu'on t'offre car, comme me le disait Philippe Monfils, y a 4 partis traditionnels indélogeables et tous les autres partis créés se cassent la binette.

alex

Cela me frappe chaque fois que je remonte de mon sud d'adoption: l'impolitesse stupéfiante et le refus des gendarmes de dire "bonjour" ou "merci" en français.

Alors j'ouvre la gazette et je lis la ridicule pantalonnade des médiateurs, je suis de très loin les propositions de réforme fiscale (tout à fait insuffisantes de Didier) et le conservatisme forcené, l'arriération a-t-on envie de dire, du PS, la hargne flamande, que l'on peut essayer d'expliquer tant que l'on veut dans des tas de livres sur l'histoire du mouvement flamand, mais n'en reste pas moins de plus en plus borné et stupide.

En face, les disputes entre coqs wallingants indépendantistes liégeois, carolos ou namurois, leur haine de bxl, ridicules tant leur optimisme est aveugle. La colonisation de l'administration wallonne par le ps (rien de neuf) couvert par le PS, l'arbitrage qu'il faut attendre en faveur du psc (rien de neuf)...

Ridicule.

Ce pays est ridicule.

Et je pense qu'a l'atterissage à BXL j'ai survolé la ville et qu'au décollage, je la survolerai encore.

Oui, au XXIeme siècle, dans la capitale de l'europe, l'administration flamande préfère faire survoler les quartiers populaires bondés de schaerbeek, laeken et molenbeek plutôt que la plaine des alentours de leuven, emplie de bons flamands (qui votent pour ceux qui décident ce que survoleront les avions...)

Je pense et je me dis: j'ai bien fait de me casser...

bulle

echocynique,
un, le sujet porte sur l'absence du français sur un répondeur d'un poste de police et pas de l'accueil douanier. apprenez dejà à lire. deux, le détachement de la police fédérale à zaventem n'a pas d'obligation de bilinguisme comme à bruxelles puisque situé en flandre. je vous dis pas que je suis d'accord, je vous dis que c'est de wet. alors gardez vos salades en cageots.

de liégeois à O.S.

Geachte Heer Olivier Schiepers,

Wij hebben volstrekt niets tegen Nederlands spreken in Vlaanderen
mais à l'aéroport INTER-NATIONAL BELGE,
zij -ambtenaaren- moeten drietalig zijn!

echocynique

A vous suivre Bulle, quand vous débarquez à Casablanca, vous accepteriez d'être accueilli en arabe?

bulle

d'abord, ce n'est pas l'aéroport de bruxelles national mais brussels airport. suffit d'aller voir les statuts de l'exploitant. ensuite, la police fédérale est située en flandre, sur le plan opérationnel. vous savez, comme un poste frontière de l'époque, quand la gendarmerie du grand mons veillait au grain. bilingue ? compris, je suppose. et puis cela veut dire quoi une grande langue nationale ? l'allemand, c'est du beurre ? vous diriez cela à un suisse ou à un québécois pour l'italien et le français ? honteux

olivier schiepers

C'est vraiment jeter de l'huile sur le feu.Pitoyable. Ben oui, en Flandre on parle le flamand et à Liège probablement le français.

poil-à-gratter

Au socialiste de service 24h/24 et 7j/7, sans congés payés annuels?

400 mio€ d'invest pour une gare souterraine, c'est de la pisse de canari?
ça va faire dans les combien à rembourser par tête de wallon qui ne voyage pas?
probable d'ailleurs que vous n'en n'êtes pas vraiment, sauf sur R.
Bon, ces travaux font travailler les entreprises ... des copains de VanCau, ou des entrepreneurs flamands? car en vertu des lois de travaux européens, on est prié d'être ouvert à toutes les soumissions (enfin celles pas tronquées par des clauses et termes/conditions ad-hoc).

François

Pour en revenir au sujet, j'écris ces lignes de ma chambre d'hôtel à Bahrain ou je suis pour quelques jours. Je suis parti hier de Bruxelles-National sur un vol Etihad Airways (cie nationale d'Abu-Dhabi).

Hôtesse super attentives, acceul souriant, même pour le zozo du siège devant moi qui a osé demander à une hôtesse d'origine indienne "Spreekt U Vlaams?". Elle a répondu avec le sourire en anglais mais cela n'a pas eu l'air de plaire au type qui n'a ensuite plus arrêté de se plaindre pendant tout le vol jusqu'à Abu-Dhabi. Je n'ai été tranquille que sur ma correspondance Abu-Dhabi-Bahrain où j'étais le seul européen.

Pauvre type. Sa Flandre n'est pas plus grande qu'un timbre-poste et son dialecte n'est parlé que par une infime partie de la population mondiale; et il n'a pas l'air de s'en rendre compte.

François

Pierre-Yves, je n'ai pas dit que cela marchait mal (au prix que cela nous coûte, ce serait un comble). Je me félicité de la réussite et de l'extension des activités, qui à terme, donneront un aéroport international à la Wallonie.

Cependant, la subsidiation à outrance d'un opérateur privé me fait sourciller.

Etant entrepreneur établi en Wallonie, je suis très loin de cultiver une image négative de la région. Je constate, c'est tout. Et c'est encore mon droit de donner un avis, même s'il ne va pas dans le sens d'une pensée unique à laquelle vous semblez fort attaché.

Pierre-Yves

François, à force de tjs critiquer ce qui est fait par le PS, même quand cela fonctionne super bien comme BSCA vous allez perdre toute crédibilité...
Enfin, vous aimez sans doute cultiver l'image d'une Wallonie négative auprès de nos amis flamands, c'est votre droit...

François

Pierre-Yves, oui mais voyez-vous ce qui me gêne avec BSCA et Ryanair c'est que j'ai le sentiment qu'à chaque passager on prélève un peu de sous dans ma poche. Cela s'appelle le capitalisme version PS wallon.

François

Je confirme. Il y également des problèmes avec les douaniers qui ont un comportement plus que douteux quand à la réponse "Spreekt U Frans?" vous avez le malheur de répondre oui. A quoi bon porter plainte, le service où il faut s'adresser vous répond aussi en néerlandais et semble ne pas connaître la seconde langue nationale.

Personnellement j'évite autant que possible cet aéroport pour privilégier Roissy-CDG (à 1h15 de TGV et vous êtes directment dans l'aéroport) ou Amsterdam-Schipol. Dans ces 2 aéroports internationaux, on sait ce que les mots acceuil et service à la clientèle veulent dire.

Je termine en citant Stéphane Steeman dans son sketche sur le secrétaire de Mobutu demandant à quelle heure l'avion du Président pour Kinshasa demain matin. Le secrétaire finit par demander: "Pardon Missieu, pouvez-pas me passer un blanc?"

Pierre-Yves

Optez pour Charleroi Brussels-South: superbe aérogare, pas de traffic pour y aller et on parle français ou irlandais :o)

Roger

Bizarre que dans le package BHV, on ne nous demande pas d'aller atterrir ailleurs (à Beauvechain par exemple qui dispose d'un petit aérodrome) ou peut-être à Brussels South-Charleroi...

A. de Tocqueville

Il y a bien longtemps qu'à Zaventem, pour être bien servi, il vaut mieux parler néerlandais.
Nous ne sommes pas même d'accord sur l'appellation : à Bruxelles, on parle de "Bruxelles national" et en Flandre de "Zaventem". A tel point que sur le ring, un étranger pourrait croire que nous bénéficions de deux aéroports.

Cécile

J'ai plusieurs fois été confrontée à la police aux abords de l'aéroport, lorsque je cherchais une place pour m'y garer.

Un jour où j'accompagnais une amie et sa vieille mère de 90 ans, je m'adresse à deux femmes policières en leur demandant si je peux m'arrêter quelques minutes, le temps de les accompagner jusqu'au guichet avec leurs bagages. La dame de 90 ans ne peut se déplacer seule et doit être soutenue. Avec les bagages, ce n'est pas facile. Le service d'aide aux handicapés ne fonctionnent pas en dehors de l'aéroport.

Pas de réponse claire de ces policières, en dehors de ce qui semble être un hochement de tête.

Je me gare, j'accompagne mes deux amies au guichet et je suis de retour à ma voiture environ 5 minutes plus tard, pour y constater qu'elles m'ont collé un PV. Je vais les trouver immédiatement en m'adressant à elle en Français. Elles me répondent qu'ici, on est en Flandre et on parle Flamand. A partir de cet instant, elles m'ignorent purement et simplement, même quand je m'adresse à elles en néerlandais, se montrent méprisantes et insultantes en pensant que je ne suis pas capable de les comprendre.

Une plainte a été déposée contre elles, et je compte bien aller jusqu'au bout.

Ce n'est pas la première fois que je vis ce genre de situation à Zaventem, prétendument "aéroport national" ...

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.

Entrez votre adresse email :

Delivered by FeedBurner

Rejoignez moi sur Facebook ou Twitter

Facebook Twitter

Devenir Fan