Ma Photo
Blog powered by Typepad

Powered by Rollyo

Pratique

« Chercher l'erreur | Accueil | "My Mom" »

06 mai 2008

Commentaires

Flux Vous pouvez suivre cette conversation en vous abonnant au flux des commentaires de cette note.

gribouille

Sénateur
Je puis comprendre que BHV et les problèmes communautaires vous énervent mais il me semble que depuis quelques temps vous vous tenez un peu en retrait de la politique belge.
Si on observe les sujets abordés sur ce blog on retrouve les élections américaines, la flamme olympique et deux fois le Standard.....
Est-ce une fuite ?

BHV n'est pas une connerie

Merci au "simple abruti" de nous rappeler que le blog d'un sénateur belge se doit probablement de chercher des sujets, disons, plus fondamentaux.
Après tout, le Sénat n'est plus (ou presque plus) qu'une chambre de réflexion.

dito

à l'éclairé qui vient de citer [BHV n'est pas une connerie]

des analyses sur ce thème, on en lit par dizaines depuis des mois. Alors, conseil d'un simple abruti qui lit correctement nos presses: changez d'abonnement?

BHV n'est pas une connerie

J'ai trouvé un lien à faire avec le sujet du jour !
Entendu sur RTL-TVI, un micro trottoir sur BHV, dans BHV : trois réponses à peu près les mêmes : ce sont des conneries.
Pas la moindre petite analyse des conséquences futures de la scission pour les francophones, ni pour le non-avenir de ce pays.
Pauvre RTL-TVI...

BHV n'est pas une connerie

Pourquoi pas une note sur BHV ? Sais pas, je dis ça comme ça. Car tout de même, c'est d'une importance capitale pour l'avenir des francophones de ce pays et certainement pour la façon dont ce pays va disparaitre. A oui, j'oubliais, c'est hors-sujet.

alex

C'est sans doute un peu naïf, mais comment espérer une once de pluralisme et une quelconque indépendance quand la presse d'une région est soumise, au moins indirectement, au pouvoir en place?

Les aides à la presse - qui ont servi à maintenir en vie entre autres le "journal du mardi", célèbre pour son encensement hebdomadaire de l'action d'elio - maintiennent en vie les deux grands titres francophones intellectuellement sérieux, les immobilistes Soir et Libre, au degré zéro de l'investigation et de la critique. Comment imaginer une presse qui ne soit pas sclérosée ou conservatrice dans ces circonstances? (Voir par exemple les articles d'une connerie stupéfiante d'un Van Campenhout ou Gallois sur l'impôt en belgique. A pleurer.)

Et je ne mentionne même pas la télé, voire la radio. L'écoute de la Première le matin est tout simplement édifiante. Exemple, je me marre en écoutant Roberto denis faire une revue de presse européenne exhaustive des ... journaux marqués à gauche.

Je ne sais pas si la concurrence ou le marché est la solution - le populaire (ou le facile d'accès) n'est certes pas méprisable, mais le fond est parfois nécessaire. Mais je vois qu'a contrario, en flandre, le débat est ouvert et vivace. C'est pas plus mal.

pasrattapourunsou

en matière de GAG, la RTBF met ce soir à l'écran une émission Question à la Une (JC Defossé & consorts), pitoyable remake d'un 13/12/2005 où était mise en scène une hypothétique scission de la Belgique gobée par de milliers d'honnêtes citoyens d'insécurisés par d'irresponsables propos de presse.
L'actuel thème d'audimat pour public fragile: Pourquoi des "plus" à un rattachement à la France. Bravo à ces Gendebien (MRW) décalé, au thèses d'un Perin aigri et son biographe Gheude, plus à leurs tenants, y compris un (pôvre) MR Daniel Ducarme affecté par des problèmes de positionnement tardif.
Que tant de clowns (imagés de la Polynésie à l'Ecosse) soient été mis en scène pour mieux imbiber l'esprit de centaines d'âmes wallonnes fragilisées fait peine à imaginer! Exploit Nième de notre RTBF au travers de laquelle on a habilement justifié quelques coûteux voyages touristiques aux équipes pléthoriques rtbf qui s'en sont allé capter 30" d'interviews de gars qui n'ont qu'un lointain rapport avec le contexte wallon.Version actualisée de grands travaux inutiles? Ah oui, on nous met en scène une Ecosse pétrolière et éolienne (because vents de Mer du Nord) qui n'ont RIEN de comparable avec le contexte d'une Wallonie coincée à mille miles d'une comparaison qu'on essaie (bêtement) d'injecter dans les esprit de rouge-verts wallons désespérés quant à l'avenir d'une région soudainement privée de nos généreux subsides fédéraux?

Emission de CONS et pour CONS, reality show concurrents de StarAc? Doit-on en compter 3.500.000 au SUD de notre frontière linguistique? Tout ça avec notre fric et redevances tant discutable. Bande de médiocres.

c' est un gag??

Je viens d' apprendre (RTL France) que les journaleux Français ont 7650€ d' abattement fiscal!

Bonjour le gvt qui osera....

Fils de la terre

à Babette M. et Alexis deT.
(( les payer mieux? En attirant de nouveaux lecteurs. ))

Oui, mais le hic dans nos pays est qu'accroître le taux de lectorat presse écrite est tâche ardue. Suffit de voir alentour de soi ... dans les transports en commun ... le nombre de lecteurs MP3 comparés à celui de journaux "d'une qualité qui dépasserait Metro & les tout gratuit".
Par différence, dans l'Europe c'est en Finlande que le taux de lectorat fut un des plus élevés (bien que ça se réduise avec l'intensité des réseaux qui couvre leur géographie assez particulière.

Quant à l'instrumentiste De Brigode , outre ses € rtbfiens , faudrait ajouter les à-côté de charges de cours (actes d'endoctrinement), puis ce que la fidélité au suzerain permet d'espérer sur des bill-of-expenses hors la compta RTBS.

A. de Tocqueville

@ Babette,
Comment les payer mieux? En attirant de nouveaux lecteurs. Ce qui implique une véritable diversité des titres, du talent et la disparition inévitable de certains d'entre eux. Combien y a-t-il de quotidiens dans une Région française? Un ou deux? Dans un lander allemand?
Une télé publique (RTBF) pour 4 millions d'habitants, est-ce bien raisonnable? D'où un François de Brighode payé 36.000 euros par an, moins qu'un cadre moyen de banque... Allez attirer les talents et les volontés avec de tels barêmes. Le plus cocasse est qu'ils s'en vantent! Ils n'aiment pas l'argent : les raisins sont trop verts et bons pour les goujats (dit le renard de Lafontaine face à des fruits inaccessibles).

Babette M.

de A. de T.
{faux leaders d'opinion. On les voit partout mais ils ne représentent qu'eux-mêmes.}
Exactement A. de T., des «faux», c'est ce que je me suis dit à l'annonce RTBF avec leur «Question à la une» fleurant le thème RWF rattachiste sous la forme de sondages par micro-trottoir allant de citoyens lambda à des Gendebien et des aigris divers...
Bon, dernières inspirations d'un Yves Bigot avant son passage d'orbite vers Endemol?

{Dans les pays où les journalistes sont bien payés}
Pour m'être plusieurs fois promené dans les auditoires universitaires de «futurs journalistes», il faut y voir la disposition d'esprit qui les y amène ou celle de certains profs!
L'acte de nécessaire modestie lié à l'ignorance des débuts ne semble pas les effleurer, ces 18-23 ans. Age d'une adolescence prolongée? Une fois projetés dans la vie professionnelle, au sein d'un secteur qui vit de subsides «aides à la presse» (+- politisés) et très largement de la PUB, faudra nous clarifier comment les payer plus chers! D'autant qu'ils sont en relatif surnombre et astreints à plancher pour plusieurs titres en parallèle (l'opportunité).
Restera à en convaincre beaucoup que l'expérience et la maturité professionnelle, couplée à l'intégrité intellectuelle, c'est un difficile exercice!

A. de Tocqueville

Zemmour est de fait un conservateur à la Française et non un libéral. Mais il est infiniment plus libéral que n'importe quel commentateur wallon. Nous subissons côté francophone le phénomène des faux leaders d'opinion. On les voit partout mais ils ne représentent qu'eux-mêmes.
Quant aux journalistes, un homme d'affaire me glissait l'autre jour : "Ils sont très mal payés et donc font payer aux tenants du Vrai pouvoir (les entrepreneurs) l'aisance financière de ces derniers."
Dans les pays où les journalistes sont bien payés (USA, UK et même France), ce phénomène n'existe pas ou moins.

Vincent

"Un Zemmour belge est impensable."

Tant mieux!

Ce Zemmour est un 'conservateur' de gauche si j' en crois ses apparitions télévisées...
Ses positions anti-libérales sont assez surprenantes et ... tellement Françaises pour un homme sois-disant de droite ...

Cervantes

Trop de confrères fort médiatisés étant marqués par leurs préférences privées - un penchant allant jusqu'à l'estampille - on aboutit forcément à l'inverse d'une information qui se devrait de rester neutre, indépendante. Faut bien rendre service à l'ami niché au parti, si on veut espérer de petites informations de première main.
Genre et style varient de personne à personne, ainsi:

- Je tombe sur le dernier numéro de Marianne. JFKahn y fait un méchant portrait du président Sarkozy (plus que 4 années ...). Curieux de pointer chez nos amis français un goût de la polémique qui va à contre-sens d'une logique. Au sortir du long règne Mitterrand vers celui d'un Chirac le même JFK nous commettait un épais ouvrage «En France, tout bouge car rien ne bouge». Dix ans plus tard, un Sarkozy fort décidé à secouer les pommes pourries d'une tradition tranquille, voici que ce même JFK n'apprécie plus la manière-choc des réformes insufflées par l'élu du peuple? Faudrait qu'on m'explique en quoi ce polémiste virulent et égocentrique voit plus clairement l'avenir et les besoins que quiconque!

- En Belgique, de manière plus interpellante, c'est notre ami sociologue Luc Van Campenhoudt, éditorialiste de la Revue Nouvelle, qui au travers de LLB y va d'une «Opinion» peu ambiguë: «Le réseau opaque et l'arène». Voici qui a le mérite d'être clair.
Certains élus ou partis nous bassinent régulièrement de faits de détails pendant que les décisions majeures se prendre en conciliabules entre les vedettes de partis. Bon, nous comprenons que des choses graves ne s'étalent pas sur la place publique des indifférents ou bêtement ignorants, si ce n'était le jeu de consensus qui amène à des donnant-donnant assez critiquables!

poil-à-gratter

Etonnant lorsqu'on pense au cirque journalistique fait à propos de la liberté de la presse et à la `protection des sources´. Il y a parfois de quoi se marrer! Ainsi, fallait encore suivre ce WE la mise en scène dramatisée chez Vrebos avec Bouffioux assisté d'une "témoin" camerounaise où l'on flanquait au TViste l'HYPOTHESE NON VERIFIEE de ce qu'on avait "suicidé" le sans-papier du centre fermé. Tout est bon pour faire un scoop ou de l'audimat sur frangrance de merde, avec la chorale des collectifs militants pour y chanter le refrain...

Maintenant pour ceux qui suivent le style d'interview sur chaînes TV étrangères (anglaises, allemandes, flamandes...), ça irrite de voir certains pros (les gauchistes à BBC, ils existent là aussi). Ceux-ci sont d'une absence totale d'éducation qui fait penser plus à des paparizzis de l'info ou de la torture mentale qu'à de bons journalistes qui investiguent!

bistook

je suppose que quand vous dites "belge" vous voulez dire francophone ? Parce qu'une droite décomplexée, y'en a en Flandre !

A. de Tocqueville

La blogosphère compense cette tendance à l'auto-censure des journalistes, obligés de tenir compte de ce qui s'y passe. Avec certaines dérives.
Zemmour fait partie de ceux qui bougent les lignes: il a flingué récemment Robert Ménard de RSF lui rappelant son passé maoïste.
Un Zemmour belge est impensable. Déjà se dire "conservateur" ou "de droite" est une goujaterie chez nous.

Julien

La liberté de penser?
Moi je crois qu'ON s'est octroyé la liberté de penser de travers.
ON = ? et ? et ? et ? et peut-être parfois nos gazettes.

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.

Entrez votre adresse email :

Delivered by FeedBurner

Rejoignez moi sur Facebook ou Twitter

Devenir Fan