Ma Photo
Blog powered by Typepad

Powered by Rollyo

Pratique

« Verhofstadt et le bilinguisme | Accueil | Pas plus de deux mandats consécutifs pour le bourgmestre »

25 janvier 2008

Commentaires

Flux Vous pouvez suivre cette conversation en vous abonnant au flux des commentaires de cette note.

E. G.

[... la crémation ne contribue-t-elle pas au réchauffement?]

Ah si, Mrs De Point, mais rassurez-vous. Il y a des imaginatifs "environnementalistes" qui y ont déjà pensé à l'initiative du ministre "X".
Ainsi, on va récupérer la chaleur de combustion afin de produire du chauffage pour les locaux d'attente (voir la conformation d'un incinérateur, cafétaria comprise). L'été, on chauffera des boilers pour les douches du personnel ou de l'électricité biomasse à injecter dans le réseau public. Comme quoi il n'y a pas de "petits profits énergétiques"!

Personnellement, je me questionne encore sur le fait de ma contribution future: 1° à la chaufferie, ou 2° par un don de mon corps à la science (profitable à la R&D et la formation des jeunes médecins), sinon 3° une bonne et longue inhumation de tradition, avec production de CH4 au lieu de CO2.
Ah, ces écolos, marre je vous dis!!!

Mrs. DePoint

Oui mais... la crémation ne contribue-t-elle pas au réchauffement?

Robin des âmes

Sujet insolite, s'il en est.
Mais compte-tenu des volumes dont on parle chaque semaine, exiger une étude "indépendante" semble fondé. De qui dépendrait une telle installation, si on souhaite éviter les "récupérations" à finalité politique (comme ceci s'observe ailleurs en Wallonie)?

C'est au moins un sujet sur lesquel flamands et wallons devraient s'accorder: dans l'au-delà, les pires discutailleurs ne songent plus à se bagarrer, sauf devant St-Pierre ou le Diable...

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.

Entrez votre adresse email :

Delivered by FeedBurner

Rejoignez moi sur Facebook ou Twitter

Facebook Twitter

Devenir Fan