Ma Photo
Blog powered by Typepad

Powered by Rollyo

Pratique

« Rudy Aernoudt, avec toute ma sympathie | Accueil | Plan National de Sécurité »

18 septembre 2007

Commentaires

Flux Vous pouvez suivre cette conversation en vous abonnant au flux des commentaires de cette note.

Simon

Eric (RWF - Rattachiste)
On sait que la Belgique est condamnée mais...

MAIS à force de le répéter selon la méthode Coué, il y a des vieux (entre autres les Perin, Gendebien) et des jeunes (influençables) qui martèlent ça comme une chose inéluctable. Evitons donc d'abonder dans le déterminisme, laissez ça à des astrologues à la gomme.

ENTRE-TEMPS et une fois de plus vous n'avez PAS répondu à une question simple qui vous était posée par X ou Y :
QUEL EST VOTRE PROJET ? (hors le fait d'encourager au défaitisme).
Les colombophiles attendent, comme on l'entend dans le milieu journalistique.

eric

"On est demandeur de rien", n'est ce pas la position officielle du "front francophone" ?
biensur tout le monde sait que les partis francophones vont devoir manger leur parole dans les semaines à venir mais à part céder le moins possible et surtout le plus tard possible quelle alternative au projet flamand de dépeçage de l'Etat fédéral?
Aucun parti francophone ne peut proposer autre chose qu'un combat retardateur depuis des années.
On sait que la Belgique est condamnée mais on se contente de 'faire durer' le plus longtemps possible.
La bonne gouvernance c'est très bien mais la politique ce n'est pas que de la comptabilité!

Wallon qui questionne

Eric, vraiment aucun projet?
Dites nous donc le vôtre, ça remplira les rêves, à gauche comme à droite.

eric

"Cette dégradation d'un évènement festif dans la beuverie de masse - non dépourvue de violence - est la résultante d'une volonté d'effacer toute conscience wallonne. Cette fête est sciemment dépolitisée"

c'est effrayant que nos politiques (tous partis confondus) n'aient aucun projet d'avenir pour la Wallonie.
Ils disent "nous ne sommes demandeurs de rien", mais le pire c'est qu'ils le pensent vraiment !
à gauche comme à droite (pour autant que ces deux mots aient encore un sens) aucun projet politique d'envergure... c'est consternant de médiocrité!

eric (le bolchévique pas le rattachiste)

Sirop de Liège

@ ce wallon Spitant, qui préfère l'abricot provencal au sirop de Liège:
...l'idée d'une région "naturelle" bruxelloise englobant son hinterland jusque,...

Si vos lectures pouvaient vous entraîner plus loin que ce qui s'écrit dans LaMeuse-LaLanterne ou dans Sud Presse, vous auriez découvert l'étude 2007 du prof. socio-économie KUL qui nous démontre les limites de l'hinterland BXL-Capitale.
Soit 62 communes, 4 points cardinaux, plus vastes que le seul Brabant historique.
Mais pour ça, il faut ouvrir les yeux et bouger un peu.
Moi-même, en émigré liégeois, je vais de Tournai à Eupen, dans la Botte du Hainaut ou à Luxembourg-ville, et du Limbourg en Flandre. Ainsi seulement, on "sent" les gens, les situations et différences. Puis on peut oser pronostiquer des perspectives.

Abricot Spitant

@Julien

Quand on parle de bruxellocentrisme et de sentiment bruxellois en l'opposant au sentiment wallon, cela concerne également la partie nord du Brabant-Wallon.

En effet, si l'habitant de La Hulpe ne sent pas de proximité avec celui de Tintigny, de Quaregnon, de Spa ou Bièvres, c'est parce qu'il se sent en réalité Bruxellois, ou à tout le moins, un habitant de la banlieue verte de Bruxelles.

Un semi urbain, quasi bruxeleer quoi.

A l'inverse, les communes du nord du BW semblent aussi étrangères aux wallons dans leur généralité. Un verviétois se sent, je le parie, plus de points communs avec un montois ou un arlonnais qu'avec un habitant de Waterloo.

Ceci renforce au final l'idée d'une région "naturelle" bruxelloise englobant son hinterland jusque, grosso modo, Wavre ou Ottignies.

Une triste donné pour les amateurs de projections sécessionistes : les bruxellois et beaucoup de bw, n'ont aucun sentiment identitaire wallon. Ils résument les wallons à des bouseux, des racailles ou des magouilleurs fainéants, tant ils sont sûr de leur supériorité depuis leur ville laide, sale, prétentieuse, dangeureuse et à l'avenir inquiétant.

Gribouille

@Julien
Plus belge que wallon et bien moi aussi.
De plus la famille de ma mère est flamande.

Julien

Faute de frappe sorry.

Je voulais dire qui ici se sent plus wallon que belge?

Tout d'abord je me demande ce qu'est être wallon.

Habiter en territoire Wallon? Oui bof j'habite le Brabant Wallon que je considère plus Brabant, ou dans une moindre mesure bruxellois, que wallon, à 3 kilomètres de la frontière linguistique et une quinzaine de Bruxelles.

Culturellement je me sens clairement belge. Ces fêtes de Wallonie je n'avais guère l'impression qu'elle me concernait, quand on me demande d'où je viens à l'étranger il ne m'est jamais venu à l'idée de répondre la Wallonie.

Ce pays est une richesse pour tout le monde.


Nadir

"Qui ici se sent plutôt que belge"
L'expression n'est ni belge, ni française, cher Julien.
Serait-ce du chinois? du petit nègre? ou du brusseleir mal traduit via Systran?
Au fond, savez-vous pourquoi ce "certainement pas moi."
Expliquez donc, au lieu de déclarer sans préciser. Merci.

Julien

Qui ici se sent plutôt que belge pas grand monde je crois et certainement pas moi.

Simon

Avant que notre (futur) gouvernement fédéral ne fixe des options trop rigides sur son programme (hors BHV), je souhaiterais que des "politiques sérieux" acceptent de lire la brève Introduction d'un bouquin anglais accessible sous:
http://www.fahayek.org/index.php?option=com_content&task=view&id=1608&Itemid=1

HERETICAL THOUGHTS ABOUT SCIENCE AND SOCIETY
Ecrit par Freeman Dyson (*)

ça pourrait, j'espère, ouvrir les yeux de ceux qui veulent un ministère de l'environnement à la Nicolas Hulot ou l'Al Gore, ou façon irrémédiablement engagée sous quota CO2 d'une Commission Européenne cédant à toutes les sirènes vertes du monde?
(*) FREEMAN DYSON is professor of physics at the Institute for Advanced Study, in Princeton. His professional interests are in mathematics and astronomy.

Lumeçon

Il faudrait trois choses à EDR pour être totalement heureux:
- les rassemblements fréquents de masses malléables (exemple: une City Parade hautement culturelle; des 1ier Mai rougeoyants; les Bureaux PS du lundi; ses micros RTBF sous le nez; etc)
- son Festival du Film d'Amour (licite, depuis certaines avancées progressistes)
- une couronne de suzerain avec vassaux et courtisants.

Manquerait donc un bis repetita de 1789 pour le combler pleinement.

cobra

Après les beuveries de la City Parade de Mons( on y voit par ailleurs DI RUPO avec une cannette de bière), voilà les fêtes "ethylliques" de Wallonie ...


Rudy D a du boulot pour remettre tous ces poivrots au boulot ...

wallagonie

1) Il n'y a pas de grands leaders qui ne boivent que de l'eau ;
2) SARKOZY ne boit que de l'eau ;
3) SARKOZY n'est pas un grand leader.

Alain DESTEXHE

De fait cela m'avait échappé la sortie de Van Cau : "Il n'y a jamais eu un grand leader wallon qui buvait de l'eau, mais cela peut être le cas. Je ne demande pas que Demotte se mette à la boisson, mais qu'il travaille à la Constitution", ironise Jean-Claude Van Cauwenberghe.

Délirum tremens

Quelqu'un peut-il nous renseigner si les autorités de la R.W. et de la Ville de Namur avaient anticipé par l'installation d'un stand des A.A. (Alcooliques Anonymes) à côté des emplacements de buvettes pour foules en délire?
Délirum tremens, ça se traduit comment en wallon carolo de chez VanCau et celui fouronnais de Happart?

voisin

2 pc des fonctionnaires wallons ont un problème d'alcool
Mis en ligne le 18/09/2007 à 10:56 LLB
- - - - - - - - - - -

Deux pc des fonctionnaires wallons ont des problèmes d'alcool et entre 17 et 20 pc d'entre eux ont un problème avec le tabac, selon une enquête réalisée auprès des agents du MET, MRW et du Forem dont les résultats sont publiés par La Dernière Heure/Les Sports mardi. Selon les 3/4 des personnes interrogées, les problèmes d'alcool affectent d'un peu à beaucoup le personnel des services de la Région wallonne et une majorité estime que l'abus d'alcool est régulier mais limité à quelque buveurs habituels ou dépendants. Une trop grande tolérance des responsables est un des facteurs considérés comme pouvant favoriser le plus l'alcoolisation au travail. 2/3 des répondants considèrent que la formation de la hiérarchie peut à cet égard être une solution. Près de 6.000 fonctionnaires wallons ont par ailleurs remarqué que certains d'entre eux avaient des problèmes avec le stress et 4.000 ont observé que des fonctionnaires wallons étaient dans un état dépressif. Enfin, 2.300 et 420 répondants ont signalé que certains fonctionnaires avaient respectivement des problèmes avec les médicaments et la drogue. (GFR)

© BELGA

Simon

@ ERIC [cent militants du RWF-RBF, dont votre serviteur,]
Grand bien vous fasse de pouvoir exprimer ici vos inclinations mentales.
De là à repousser une vision telle celle de BePlus, il y a de la marge.
J'ai suivi des débats où ce "groupuscule minoritaire" a démontré une INTELLIGENCE qui dépasse le militantisme d'un autre temps. Leur "mental" n'est guère éloigné de Rudy Aernouts dont nous débattions hier, mais où vous étiez resté ABSENT, forcément!
J'ai toujours perçu chez eux BePlus, belges VL et FR, une volonté de dialogue et de construction qui en font l'opposé du combat "à la Gendebien" avec qui je me suis verbalement colleté trois fois dans la vie. Vivre sur un nuage façon 19e nostalgique est confortable. Affronter des réalités sans vouloir se réfugier "Outre-Quiévrain" c'est ça la VIE.

Ceci noté, ERIC, je partage votre avis sur la distorsion publique des manifestations en "beuveries populaires".
Remarquons qu'elles se pratiquent à grande échelle partout, particulièrement où les socialistes sont nichés. Dimanche, à Anvers, tout le quartier des Beaux-Arts était empli de tentes à bière. Bruxelles au 21 Juillet, pareil. Liège Outremeuse au 15 août redo. Namur aux agapes RW rereredo. Où reste donc cette loi de 1905 voulue je crois par l'ancêtre socialiste Emile Vandervelde???

@ aux ECOLOS, militants de Greenpeace & consorts :
Avez-vous noté que ces fêtes en tout genre et les sorties de jeunes du vendredi-samedi-dimanche font bien plus de victimes et handicapés que ne peut compter Mme Lizin en décès attribuables à la pollution pour radioactivité près de Tihange?

@ ROGER [Qu'est-ce qu'on attend pour prendre notre destin en main??]
Faudrait d'abord que les "wallons moyens" lachent le pot de bière auquel ils s'accrochent, ou le petit pêket avec lequel ils se font un cul blanc?
Culture et folklore "populaire", il n'y a que ça comme recette pour endormir la conscience d'éveil des citoyens. Nos pouvoirs publics (PS+...) s'y connaissent en méthodologie de l'amusement-soporifique.
Elans de jumelage avec des voisins: saoul comme un polonais, un russe, un bavarois, ...et un flamand peut-être?

Jean-Philippe

une simple question: Que propose-t-on lors de ces "fêtes" mis à part de boire ?

A la RTBS, j'ai entendu parlé de la "Route du peket"... comme la route du vin en France... mais en moins glorieux, j'imagine.

Lombard

Fallait avancer la date à cause du re-mariage de Van Cau à la Côte d' Azur ! On se demande quels seront les invités... tous des potes qui ont magouillés avec lui certainement. Paparazzi, à vos objectifs, pour une fois on voudrait voir beaucoup de photos des comparses.

Gribouille

Les fêtes de wallonie à Namur existaient bien avant la régionalisation.
C'étaient des fêtes comme le 15 août en Outremeuse à Liège : du folklore
Est-ce que la vraie fête pour les francophones n'est pas le 27 septembre ?

Roger

Que des bonnes nouvelles de Wallonie: Francorchamps : sold out ; Plan Marshall : super ; Fêtes de Wallonie : on s'éclate.
Pourvu que la Flandre soit dupe!
Pendant ce temps : 47% des Flamands veulent splitser, 65% pensent que c'est inéluctable et 86% souhaitent que les négociateurs VL "tiennent bon". Qu'est-ce qu'on attend pour prendre notre destin en main??

alex

Boaf, ces fêtes ont toujours été comme cela, on le sait, on assume, c'est un ancien namurois qui vous le dit.

Je trouve la sortie du gros van cau nettement plus grave, dans la DH. Le journaliste lui demandait ce qu'il pensait de Demotte, il répond, (de mémoire): "je ne connais pas de grand leader wallon qui boive de l'eau". Notez, vu l'état de ce pays, on avait compris.

Eric

Je trouve que cette fête manque de dignité. C'est la conscience wallonne entière qui est victime d'un coma éthylique.

J'exagère ? A peine. Cette dégradation d'un événement festif dans la beuverie de masse - non dépourvue de violence - est la résultante d'une volonté d'effacer toute conscience wallonne. Cette fête est sciemment dépolitisée.

En somme, c'est encore la belgitude qui y triomphe, une sorte de vide que compense (mal) le "boire pour boire", l'obsession de "s'amuser pour s'amuser", et surtout de ne pas faire de politique.

A propos, cent militants du RWF-RBF, dont votre serviteur, s'étaient réunis sur l'esplanade de la citadelle pour y accueillir les personnalités politiques ; couleurs wallonnes et françaises déployées, silence et dignité. Les journaux télévisés ont préféré faire la publicité de Bplus et des nationalistes flamands de Voorpost, qui les ont quelque peu chahutés à Anvers...

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.

Entrez votre adresse email :

Delivered by FeedBurner

Rejoignez moi sur Facebook ou Twitter

Devenir Fan