Ma Photo
Blog powered by Typepad

Powered by Rollyo

Pratique

« Sans commentaires | Accueil | Sans commentaires »

13 septembre 2007

Commentaires

Flux Vous pouvez suivre cette conversation en vous abonnant au flux des commentaires de cette note.

Gaston la goffe

Claude et Jean,
ce ne seraient pas des fois les jumeaux Dupont et Dupont pour tintinophiles jamais repentis?

Savez-vous dit la rumeur?
Saaaaaveeeeez-vous répondit l'écho.
Recalé au SELOR l'un de ces deux-là?

Jean anti MR

Etre anti MR n'est absolument pas synonyme du P$ mais je vous en demande déjà beaucoup trop.

@Claude,

Huit ans que Reynders ne fait rien.....aux SPF des finances....son ambition est de continuer, il a trouvé la bonne planque.

Ne parlons même pas de Laes, inconnu sur ce blog.

Claude

Une petite contribution à propos de dépolitisation et de "recasage".

Les grandes manoeuvres ont commencé au SPF Finances, on nomme des directeurs régionaux (hauts fonctionnaires) pour la première fois depuis 8 ans, à la fin de 2 législatures, mais peut-être est-ce une coïncidence ?

Et surtout, on élargit le nombre de candidats possibles à des fonctionnaires de grade moyen, comme ceux du cabinet...

Babette M.

Monsieur Jean anti MR,
Point n'était besoin d'ajouter une particule 'anti' à votre alias.
Les lecteurs de ce blog sont assez perspicaces pour l'avoir devinée; ils vous l'avaient déjà adjointe, spontanément.
Prendre la défense du parti d'omnipotents parvenus (à opposer à ceux supposés ici être des nantis) ne vous honore pas davantage. C'est un déni de pluralisme, une attitude où on consteste le droit de crier des vérités avérées mais tues pour les raisons supérieures du 'Parti'.

Pour revenir aux manquements de ceux dont vous soutenez si ardemment la cause et soutenir l'antithèse que nous leur opposons, laissez-moi vous inviter à lire ceci, en tant que femme et mère soucieuse de l'avenir de nos enfants.
Le texte vient de France. Il s'adresse à une communauté d'enseignants et certains parents qui restent figés devant un monde en effervescence partout ailleurs. Les parents français ont massivement exprimé leur désir d'un ajustement des pensées et des procédés. Peut-être devriez-vous donc lire, puis transmettre ce texte 'pour méditation non transcendantale' à votre consoeur Arena et aux staff bien pensant d'un Bd de l'Empereur?

http://www.fahayek.org/gazette/imagesup/Lettre%20aux%20profs.pdf

Nous parents belges auront hâte de vous voir faire la preuve d'une pareille ouverture institutionnelle en Communauté Wallonie-Bruxelles. A supposer toutefois que vos dirigeants fassent preuve concrète d'une vue plus large que les vôtres, Jean anti, qui nous sont déjà connues.

Jean anti MR.

@ Jean-philippe,

Désir totalement partagé, je n'aime pas les complexés.
Il est difficile d'être plus arrogant qu'un nanti.
Comme disait "votre" Didier, l'orange bleue une histoire de quelques jours....100 jours et toujours pas inventé l'eau chaude le malheureux, Chastel aura des difficultés à recevoir sa sucette.

Jean-Philippe

@Jean,

Lourd et pénible. Nul, idiot et arrogant. Voilà, c'est démontré. Vous tombez vraiment très aisément dans tous les panneaux. Au plaisir de ne plus vous revoir. Bye :-)

alex

Jules, on peut considérer que reynders est nul ET maystadt aussi, chacun à leur époque respective.

Jean


http://www.destexhe.be/proposition_resolution_chinois.pdf

Jean

Je cite E.G.
"Débat oblige.
Enfin, petite remarque: parmi les gens éduqués, on ne se permet pas de tutoyer quelqu'un à qui on n'a pas été présenté. Dites-vous le, sinon questionnez votre père spirituel? "

Je suppose que vous parlez de VOS débats, ceux qui vous font mousser.

Enfin votre situation doit être difficile, être le noir d'A.D, l'homme qui voulait le Chinois comme seconde langue....etc....

Jean

@ Jean-Philippe,

Face à la mauvaise volonté et à l'idiotie d'un nanti de pacotille j'ai effectivement des difficultés à vouvoyer, sachant très bien qu'il va se vexer, ce qui est finalement le but recherché.

Quant à orthographier le prénom de votre sommité fiscale, pas de tracas pour moi mais encore une fois je suis parvenu à toucher ma cible.

On se prend parfois pour une personne cultivée malheureusement la réalité est tout autre....vous êtes mon cher bien à plaindre, l'instruction ne sera jamais à vendre.

Au fait jamais je n'ai été demandeur d'une quelconque réponse de votre part.

Ma machine à calculer reste néanmoins à votre disposition.

Jules

Alex, pas clair votre verbiage
Confondre Reynders et Maystadt, en leurs deux époques respectives? Relisez-vous et clarifiez-nous?

D'ici-là: SANTE ! le rire fait vivre...
http://www.lepan.be/?p=1884#more-1884

alex

Moi, si nul que puisse être reynders, j'aimerais tout de même comprendre d'ou vient la réputation de "meilleur ministre des finances de belgique" qui honore abusivement l'horrible nain à cheveux blanc et à sandales, oui, celui-là qui a fait glisser la charge de la dette sur les ménages.

Je n'aime pas fort les socialos, mais je crois qu'au finances, les chrétiens de gauche sont encore plus dangereux: après tout Maystadt est celui des taux d'imposition sur le travail les plus élevés d'europe, alors que le capital (les sousous des grandes familles cathos) restait protégé de la voracité du fisc. Tout cela sur l'air du partage biblique et avec un sourire, pouah, je déteste ce mec...

E.G.

@ Lionel (et d'autres?) à propos de Rudy Aernauts:
"Et bien, embauchons ce type brillant dans les institutions de Wallonie-Bruxelles!"

OK, ça ferait bouger ... les esprits ouverts. Faudrait peut-être nous souvenir qu'il faut déjà (est-ce paradoxal?) le chef-Cab de Serge Kubla à l'économie wallonne entre 1999-2004. Et qu'il peut se flatter d'un bagage international que la plupart des élus wallons envieraient.
Problème? S'il se fait injustement "débarqué" par le pouvoir flamand après en avoir dit quelques réalités bien sonnées, que pourrait-il faire dans une C.F. avec la nomenklatura présente, réseau relevant de DiRupo & Co et d'une Milquet qui n'y est que sa courtisane?

@ JEAN : je remarque qu'il se promène sur ce blog un nouveau alias "JEAN" qui exemplifie la mentalité parmi la clique des supporters du duo mentionné juste avant. Jean, rassurez-vous, vous n'avez pris que le relais de quelques autres (aux passages éphémères) ou encore ceux qui ajustent leurs alias avec le temps. Un intervenant (Jean-Philippe) vous l'a déjà fait remarqué. Celui-ci n'est visiblement pas le seul observateur du "fond" des messages sur ce blog. Débat oblige.
Enfin, petite remarque: parmi les gens éduqués, on ne se permet pas de tutoyer quelqu'un à qui on n'a pas été présenté. Dites-vous le, sinon questionnez votre père spirituel?

Jean-Philippe

@Jean,

Primo, nous n'avons pas élévé les cochons ensemble et vous n'avez pas à me tutoyer. Je ne suis pas un "camarade". Deuxio, il est normal que si les gens disposent de plus d'argent, ils dépensent plus et donc, en fin de compte, les recettes de la TVA augmentent. C'est ça qui est révélé dans l'étude que vous mentionnez. Enfin, si les socialistes ont atteint leurs objectifs, ce n'est certainement pas pour le bien du peuple, mais bien pour le seul profit de quelques copains et coquins dont les noms n'en finissent pas de faire la une des journaux quand il ne s'agit pas d'une habitante de Lasne. ;-)

Aussi, il n'est nul intérêt de vouloir faire la leçon. Si Didier Reynders (dont vous n'êtes même pas capable d'orthographier correctement le prénom - ce qui révèle votre niveau culturel)a été tant critiqué par le CDh pour ses réformes fiscales (et par une partie du PS) c'est bien la preuve que cela mettait à mal leur système d'assistanat.

Dernier point: Nous n'avaons visiblement pas la même feuille d'impôt. Je vous laisse la vôtre. Comme je disais, faudrait nettoyer vos lunettes ou apprendre à lire. :-)

voisin

Le cas Aernoudt(suite)

Dans la Libre ce matin :
http://www.lalibre.be/article.phtml?id=10&subid=90&art_id=370998

voisin

Le cas Aernoudt (suite)

Rudy Aernoudt : « On frôle la censure » Le Soir
LAMQUIN,VERONIQUE;DELEPIERRE,FREDERIC
dimanche 16 septembre 2007, 22:10

Le gouvernement flamand a licencié Rudy Aernoudt, connu pour ses prises de position dans le débat communautaire belge. L'interview au « Soir » du secrétaire général flamand à l'Economie, la semaine dernière, a mis le feu aux poudres. Honnêtement dit, je m'attendais à une autre réponse que mon licenciement. » En ce dimanche après-midi, Rudy Aernoudt est surpris mais pas abattu. Au contraire. Pourtant, quelques heures plus tôt, le gouvernement flamand venait d'annoncer l'avoir licencié. Lui le secrétaire général du département Economie, Science et Innovation de l'administration flamande. Motif ? De façon laconique, l'exécutif a invoqué dimanche des « faits qui se sont produits » et qui « ont rendu toute collaboration professionnelle future impossible » avec Aernoudt. Le gouvernement flamand a donc décidé d'agir vendredi.
Concrètement, « la lettre de licenciement fait état de deux faits », explique Rudy Aernoudt. Le premier est relatif à l'interview que nous publiions le 10 septembre. Il y indiquait que le gouvernement flamand avait créé une structure publique dont personne n'avait besoin, simplement pour permettre des nominations politiques. Il visait la Fondation Hercule, dont le président est l'ancien chef de cabinet de l'ex-ministre-président Yves Leterme (CD&V) et le commissaire du gouvernement est l'ancien chef de groupe VLD à la Chambre, Fons Borginon.
« Prétextes pour me virer »
Autre reproche : la pétition lancée par la Ligue des optimistes appelant Aernoudt à devenir Premier ministre. Le gouvernement flamand aurait estimé que son secrétaire général à l'Economie aurait dû intervenir pour mettre fin à cette initiative.
Pour Aernoudt, il ne s'agit là que de prétextes. « Les raisons sont ailleurs. Il y a d'une part le fait que j'avais formulé une série de recommandations pour améliorer le fonctionnement de l'administration flamande. L'audit interne du médiateur a débouché sur les mêmes conclusions. La ministre Moerman a reçu le rapport et devait réagir pour le 10 septembre. Elle a demandé un délai supplémentaire de dix jours. Et entre-temps on a trouvé deux prétextes, dont l'interview au Soir, pour me virer. Alors que ce que j'y dénonce, sur la Fondation Hercule, je l'avais déjà dit de manière plus virulente ailleurs. »
Plus fondamentalement, le franc-tireur, ex-chef de cabinet de Fientje Moerman (VLD) et chef de cabinet adjoint de l'ancien ministre wallon de l'Economie, Serge Kubla (MR), a le sentiment d'être sanctionné pour avoir pris des positions en rupture avec le discours dominant flamand. Auteur de Vlaanderen, Wallonië – Je t'aime moi non plus, il y dénonce les tentations séparatistes flamandes. « Depuis que j'ai sorti mon livre, je sens bien que je dis des choses qui ne plaisent pas. » Si les Leterme et autre Moerman le lui ont parfois reproché ? « La Flandre a une culture catholique : on ne dit pas les choses ouvertement, tout se fait dans le dos des gens. La preuve ! Du reste, mon licenciement, personne ne me l'a annoncé. Je l'ai appris quand l'huissier est venu chez moi. »
Sur ce point, Rudy Aernoudt est bien décidé à ne pas se taire. « Mon licenciement, c'est un acte très grave. On frôle la censure. La démocratie en prend un coup. Voilà ce qui arrive quand tous les partis acceptables sont au pouvoir et qu'il n'y a plus d'opposition démocratique ! » Ce lundi, il consultera un avocat pour déterminer les suites qu'il réserve à son licenciement.

Lionel

Et bien, embauchons ce type brillant dans les institutions de Wallonie-Bruxelles! Enfin, c'est un peu naïf... A moi qu'il soit un cousin de José Happart mais ca m'étonnerait ;-)

Gribouille

@Voisin
Quand j'ai entendu à la radio l'annonce du licenciement de Rudy Aernoudt, comme vous je me suis dit que ce n'était pas un bon signe pour les francophones. Désespérant.....

voisin

Faut-il y voir un signe inquiétant pour les Francophones au vu des thèses que défend Rudy AERNOUDT? Trop de bon sens sans doute..., trop bavard et pas assez régionaliste pour n'utiliser qu'un terme modéré. Bref, R.Aernoudt dérange au Nord.

Rudy Aernoudt éjecté de l'administration flamande
Mis en ligne le 16/09/2007 à 16:50
- - - - - - - - - - -

Le gouvernement flamand a licencié le secrétaire-général du département Economie, Science et Innovation de l'administration flamande, Rudy Aernoudt, a-t-il fait savoir dimanche. L'exécutif a invoqué, de façon laconique, des "faits qui se sont produits" et qui "ont rendu toute collaboration professionnelle future impossible". "Le gouvernement flamand a décidé collégialement, le 14 septembre, de mettre fin immédiatement au contrat qui le lie avec Rudy Aernoudt, secrétaire-général du département EWI (Economie-Wetenschap-Innovatie). Des faits qui se sont produits ont rendu toute collaboration professionnelle future immédiatement et définitivement impossible", dit le communiqué du gouvernement flamand. M. Aernoudt a été chef de cabinet de la ministre Fientje Moerman (VLD) et chef de cabinet adjoint de l'ancien ministre wallon de l'Economie, Serge Kubla (MR). Il est surtout connu pour ses prises de position dans le débat communautaire belge. Il est ainsi l'auteur d'un essai intitulé "Vlaanderen, Wallonië - je t'aime moi non plus" et considéré comme une réponse au manifeste du Warande dans lequel des personnalités académiques et économiques flamandes plaident pour une Flandre autonome au sein de l'Europe. (FLO)

© BELGA

Rudy Aernoudt termine la préface de son nouveau livre "Bruxelles,l'enfant mal-aimé"(sorti cette semaine)par ces mots : "en espérant une fois encore, que la raison l'emporte sur les émotions et les arguments sur les dogmes".(ndlr : c'est mal parti...).Pour l'auteur, "une culture qui se replie sur elle-même n'a pas de perspective."

Extrait de son interview parue dans "Le Soir" du 10 septembre :

"En termes de statut, il ne faut donc rien changer pour Bruxelles ?

Je suis contre l'élargissement ! Il faut arrêter de penser en termes de frontières ; les frontières, elles n'existent plus en Europe. Mais nous, on fait des débats sur l'élargissement à une commune ou pire, à un couloir, celui de Rhodes !

Et l'idée d'un district européen ?

Je suis contre aussi. Ça veut dire quoi, en plus ? Que la Flandre et la Wallonie vont gérer ensemble Bruxelles ? Qu'on me démontre que la gestion dans ces deux Régions est meilleure qu'à Bruxelles. Qu'on me démontre aussi que le clientélisme ou la politisation sont moins répandus en Flandre qu'en Wallonie !

C'est un fonctionnaire flamand qui le dit…

La Wallonie est en train de nettoyer, c'est très bien. En Flandre, pour ne donner qu'un seul exemple, il y a deux mois, on a créé une structure publique dont personne n'avait besoin, simplement parce que quelqu'un devait devenir président de cette structure. Qu'est-ce que la Flandre va reprocher à la Wallonie ? Elle ne fait pas mieux. Et Flamands et Wallons n'ont aucune légitimité pour cogérer Bruxelles.

....Vous êtes optimiste pour la Belgique fédérale ?
Il faut réagir. On est en train de se ridiculiser à l'étranger. Certains hommes politiques devraient avoir honte d'être payés par nos impôts. En plus, il ne faut pas oublier que nous sommes sur la scène fédérale. Or la seule chose qu'on entend aujourd'hui, c'est : « Que veulent les Flamands ? » La question n'est pas là. La question, c'est : « Que veulent les Belges ». Je rappelle que la N-VA et le Vlaams Belang n'ont que 27 sièges sur 150 ! Un sur sept ! C'est donc une minorité qui, en Flandre, veut la séparation. Il y a un clivage énorme entre les politiciens et les citoyens. Leterme pense qu'il doit ses 800.000 voix à son discours communautaire. C'est faux ! Dans ce pays, on a perdu les pédales. Et on a un gros problème de méconnaissance. On habite à côté l'un de l'autre mais on ne se connaît plus. Or, quand on se connaît, il n'y a pas de problème. « LE » Wallon n'existe pas, je ne l'ai jamais rencontré. Mais dès qu'on peut mettre des visages, on retrouve des relations humaines. Comme dit Levinas, l'important, c'est le visage. Et le visage, c'est la responsabilité. Pour moi, la première chose à faire en Belgique, c'est de réapprendre à se connaître."
Voilà qui n'a sans doute pas plu au Nord et qui donne raison à R.Aernoudt a posteriori : les pratiques n'y sont pas forcément différentes.


On peut saluer le courage de Rudy Aernoudt. La Wallonie aurait bien besoin d'une personnalité d'une telle envergure!

Jean

Une diminution des impôts, tu essaies vainement de me faire rire.

tu devrais bien étudier ta feuille et faire des simulations en la remplissant excepté si tes revenus sont au même niveau que le Didjé en question.

Moi je cherche, je cherche...mais ne trouve que quelques centimes et encore !!!!

Tu devrais lire les propos de Paul De Grauwe Ex sénateur VLD pour te rendre compte de ta dangereuse erreur.

Les libéraux n'ont pas réussi à diminuer les impôts
Les libéraux n'ont pas réussi à concrétiser en deux législatures leurs promesses faites en 1999 de diminuer la pression fiscale. Les socialistes ont par contre réussi à élargir les équipements collectifs, comme ils l'avaient promis, révèle une étude menée par le professeur de la KULeuven et ancien sénateur VLD, Paul De Grauwe, dont De Tijd, De Standaard, Het Nieuwsblad, Het Volk et De Morgen font état mercredi.

"La pression fiscale globale n'a pas diminué entre 1999 et 2006 de manière notable", estime Paul De Grauwe, dans le magazine Leuvense Economische Standpunten. Elle est ainsi passée de 44,7% en 1999 à 44,3% en 2006. Les impôts directs sont pour leur part restés assez stables sur les 8 années du gouvernement violet.

L'impôt sur les personnes a légèrement diminué (de 13,5% du PIB en 1999 à 12,7% en 2006). L'impôt sur les sociétés a par contre augmenté de 3,4% du PIB en 1999 à 3,9% l'année dernière. Contrairement aux libéraux, les socialistes ont par contre atteint leurs objectifs et réussi à imposer leur empreinte sur la politique du gouvernement, selon cette étude.

Des idioties je suppose pour vous.

A force de réclamer notre courage au travail, il serait de bon ton de réclamer la même chose à nos élus, l'exemple venant d'en haut.

Jean-Philippe

@Jean,

Faudrait penser à nettoyer vos lunettes de temps en temps. DR est le seul à avoir réalisé une diminution des impôts. Tous les autres, y compris Viseur, l'ont promise sans jamais la faire. Naturellement, quand on voit l'opposition de Milquet à ce genre d'initiative (vu qu'elle prône une politique d'asistanat à la PS), c'est pas JJV qui aura les tripes (ne parlons pas du reste) de s'y opposer.

@Gribouille,
"Une discussion sans hargne", c'est bon pour les salons de thé. Nous sommes pas ici pour parler de la pluie et du beau temps, mais bien pour défendre dans idées dans l'espoir qu'un jour, elles puissent améliorer la vie de nos concitoyens.

Gribouille

Quand on voit combien une discussion sans hargne est difficile sur un blog on peut comprendre combien la formation d'un gouvernement peut s'avérer difficile.......

Jean

J'ai beau lire votre forum avec le regard qu'il mérite sans plus, je ne vois pas un seul commentaire flatteur sur notre Ministre des finances actuel.
Quant à vos critiques sur Monsieur Viseur, je ne le trouve pas plus irresponsable que votre Didjé.

Robin Pascatho

Jojo M. n'est que le miroir de ses 'standen': sa gauche DC, le MOC avec ou sans Martou, la CSC.
Plus l'esclave politicienne d'un EDR manipulateur de foules.
Objet ultime: siéger à tous les niveaux de pouvoir?
Heureux que les difficultés de négociation aient prouvé au CD&V que l'obstacle au progrès n'est pas véritablement chez le MR francophone, quoiqu'en donnerait à penser un Maingain ...plus subtil lui que ladite Jojo...

voisin

Eh oui, ils se sont bien vus à quatre...
V.d.W.
LLB 15/09/2007

Lundi soir, Herman Van Rompuy a réuni - une première - les 4 présidents de partis. Tout s'est bien passé.
On parlera bientôt budget. Changement dans 8 jours ?

A chacun son gaffeur... Au CD&V, Yves Leterme endosse désormais une solide réputation en la matière : interview dans "Libé", Marseillaise le 21 juillet, troc institutionnel... Ses amis démocrates chrétiens l'ont prié de se tenir silencieux jusqu'à ce qu'il reprenne le flambeau qu'Herman Van Rompuy lui cédera, probablement, dans une semaine, si tout va bien.

Il a trouvé son alter ego au CDH : s'exprimant dans le cadre des fêtes de Wallonie, le bourgmestre de Charleroi, Jean-Jacques Viseur, qui négocia aux côtés de Joëlle Milquet, a estimé que "s'avancer dans les négociations en excluant une grande famille politique francophone ou les gouvernements des Régions était non seulement une imprudence mais aussi une faute". Le CDH voudrait donc faire venir le PS à la table des négociations ?.......


http://www.lalibre.be/article.phtml?id=10&subid=90&art_id=370547

La question reste posée : Joëlle Milquet veut-elle d'un gouvernement social chrétien humaniste libéral?

Simon

à Jean et qq autres, trop nombreux ?
L'illusion du citoyen ordinaire est de croire que le "bon gestionnaire" d'un budget, profil d'un comptable rigoureux, suffit à faire d'un élu un "mec valable". En tant que ministre des finances, Viseur fut de ceux-là. Aujourd'hui ça pourrait l'aider et notre bonne ville de Charleroi, pour se rétablir de "décennies d'errance mafieuse" des parvenus PS (et certains de leurs complices fonctionnaires, fort compréhensifs!)

Devant les multiples changements ou situations de chaos public visibles à court-moyen terme, ce qui nous est actuellement NECESSAIRE ce sont des gars et fifilles qui sont capables de VISION (c-à-d d'anticiper sur les perspectives floues du futur). En cet aspect, Reynders a indéniablement la CAPACITE de vision et la volonté d'agir. Tant mieux.

En un rétro '90s, Maystadt l'avait eue en tentant de réduire la pression du coût de la dette sur l'Etat et nous "citoyens-citrons", notamment par des opérations d'ingénieurie financière. Vous rappelez-vous au moins de ce qu'on lui reprocha alors? RE: l'initiative, la prise de risque, l'innovation managériale!

Alors, Jean et les nombreux autres, changez d'époque, sortez des on-dit conformistes. "L'avenir ne se fait pas exclusivement en regardant dans le rétroviseur" nous dit une métaphore bien à propos!!!

Célestin

Jean a écrit "(...)Viseur, (...) un excellent Ministre des Finances comme Philippe Maystadt d'ailleurs (...)". La bonne blague. Qu'a fait Maystadt, cet "excellent ministre des Finances", pour réduire la pression fiscale ? Rien. Au contraire. Et il est toujours possible de retrouver les déclarations de J.-J. Viseur s'opposant fermement à la réforme fiscale (à l'I.P.P.) de Reynders. C'était une folie, disait-il, qui allait vider définitivement les caisses de l'Etat. Ce sont eux, vos modèles comme ministres des Finances ?

Jean-Philippe

"Viseur a été un excellent Ministre des finances"

ça c'est à mourrir de rire. Maystadt, d'accord, mais pas Viseur. Il est tout sauf compétent. Mauvais avocat, il s'est lancé dans la politique, mais ça s'arrête là. Donc, Voisin à raison, c'est un irresponsable total!

Quand la proposition de Didier Reynders, elle est pleine de bon sens. Avant la régionalisation nous avions:
- Le Roi
- Le gouvernement (national pas encore fédéral)
- 9 provinces
- Quelques bourgemestres et échevins

Aujourd'hui, nous avons:
- Le Roi (mais pour encore combien de temps)
- Un gouvernement fédéral (= coquille vide)
- Un gouvernement régional wallon
- Un gouvernement régional bruxellois
- Un gouvernement régional flamand
- Un gouvernement de la communauté française (pq pas Francophone ?)
- Un gouvernement de la communauté germanophone (70000 personnes)
- 10 provinces
- Quelques bourgemestres et échevins
- Sans oublier la Cocof et autres bidules qui ne servent qu'à caser les petits copains

Bref, plus de 50 ministres (et leur cabinet). Tous ça pour à peine 10 millions d'habitants.

Un habitant de New-York me disait l'autre jour: "Nous sommes aussi 10 millions, et nous avons un maire. Point." Après ça, je trouve que tous les Belges devraient porter un nez rouge (et je veux bien être le premier), comme ça on aurait vraiment l'air de ce que nous sommes: de tristes clowns.

Jean

@ voisin
Il ne faudrait pas oublier que Viseur a été un excellent Ministre des finances comme Philippe Maystadt d'ailleurs loin devant l'actuel.

Le traiter d'irresponsable ne peut amuser que ce forum.

E. G.

@ voisin,
Faut se rappeler que Viseur est une pure émanation de la GAUCHE ex-chrétienne.
Et ses déclarations de mai-juin où il ne fait que "supporter" la présence MR à Charleroi. Donc lui, comme le MOC et la DC en arrière-plan ne sont pas fiables au-delà du niveau des baronnies locales.

voisin

"Région et Communauté =1
V.d.W. (La Libre)


Le MR et le CDH voudraient simplifier les institutions francophones. Les modifications (qui nécessitent une majorité des deux tiers) figurent dans la liste de leurs demandes. Les socialistes s'y sont toujours opposés." (Mis en ligne le 21/08/2007)

Que veut vraiment aujourd'hui le CDH? Peut-on imaginer que le Ministre Antoine s'exprime dans "Le Soir" de ce vendredi sans l'aval de Joëlle Milquet de même que JJ Viseur(secrétaire politique du CDH) lorsqu'il déclare(entendu sur RTBF cette ap-m)que maintenir le PS à l'écart de telles négociations est une FAUTE. Que représente le vote des électeurs aux yeux de ces (ir)responsables??? La pression du partenaire PS à la région et CF deviendrait-elle insupportable?...


http://www.lalibre.be/article.phtml?id=10&subid=90&art_id=365264

http://www.lalibre.be/article.phtml?id=10&subid=90&art_id=365273

wallagonie

Belle analyse D'Alexis de T.
Donc, ça ne passera pas. Solution ? On garde tous les fonctionnaires (mettez-vous 1 seconde à leur place) et on en remplace un sur deux lors des mises à le retraite. Elle est pas chouette Son idée ?

Alexis de Tocqueville

PS, CDH et +/- Ecolo sont contre la fusion (LE SOIR d'aujourd'hui). Pertes des cabinets et de la moitié de l'administration wallonne et CF donc pertes proportionnelles d'électeurs potentiels. Le MR est dans le même cas et la proposition de Reynders est courageuse. Elle démontre aussi que Didier veut mettre en place une structure solide CFWB pour le cas où la Flandre reprendrait ses billes. Le PS dit que DR fait de la musculation pour masquer les déboires de l'Orange bleue. Mais le soi-disant succès du Plan Marshall, couardiment relayé par Le Soir n'est rien d'autre que de dire à la Flandre : ça repart grâce à nous socialistes. Quel pays!

Roger

"Les provinces peuvent sauter mais pas le gouverneur qui a des prérogatives de maintien de l'ordre" (dixit Kubla qui n'ambitionne plus de se présenter pour le BWallon).
A noter que la scission du Brabant a rendu hérétique l'arrondissement de BHV. Sur ce point, les Flamands avaient un coup d'avance sur l'échiquier.

Pierre-Paul

A l'évidence, il faut fusionner région et communautés et virer cette Cocof parfaitement inutile et redondante. Et dans la foulée, quelqu'un peut-il me dire à quoi servent encore les provinces sinon à placer des potes du PS dans des administrations sans véritable objet ? Hmm ?

paul

@ Gribouille: pas d'accord: il suffit d'entendre les blagues sur les limbourgeois, les Anversois qui se moquent des paysans de Flandre occidentale,... La mentalité flamande est au contraire tout à fait locale, très "clocher".

@ gribouille: la proposition du groupe Coudenberg ne s'adressait pas uniquement à la communauté francophone, mais à tout le pays.

Et elle aurait eu l'avantage de permettre la collaboration entre provinces, y compris de langue différente, pour des matières qui les intéressaient.

Maintenant, quand le Limbourg veut s'entendre avec Liège, la Flandre orientale peut s'y opposer.

Mais bon, je suppose que cette option est effectivement dépassée, enre-temps. Mais je pense quand même qu'il s'agit d'une occasion manquée.

wallagonie

@Paul
Imaginer un scénario sur base des provinces est d'une absurdité incroyable. La Flandre aurait une fois de plus raison de se moquer de nous. Les provinces devraient tout au plus garder un rôle protocolaire, voire folklorique. Quelle est leur valeur ajoutée ? Ce sont des baronies comme les autres ou on peut caser et recaser. Quand on pense qu'en "francophonie", on a pour l'enseignement, un réseau libre subventionné, un non confessionnel subventionné, un réseau officiel de la Communauté, un réseau provincial et un réseau communal. C'est unique au monde. Tant qu'on y est, on peut diviser le Hainaut en Hainaut occidental et oriental et hop, un (des) poste(s) de plus. Privilégier l'efficacité, c'est faire en sorte que la Communauté absorbe la Région wallonne me semble-t'il, à priori. Suffirait de recaser les Happart. La Communauté flamande a absorbé le Région, d'emblée. La division culturelle entre un un liégeois et un bruxellois, hormis, en gros, les ouftis et les "ça est" est artificielle (sauf pour les Happart qui ont la nausée dans la capitale).
Qu'est ce qui serait le plus facile à faire naitre : une "nation" de francophones (de (l'ex) Belgique) ou une "nation" de Wallons. Quel est le % de Wallons qui se sentent en 1, Wallon et... fiers de l'être ? A part José, Collignon... et encore, ceux-là se sentent d'abord liééégeois. Misère. Et c'est pas avec d'éphémères fêtes de Wallonie, culturellement axée sur la dégustation illimitée de pekets (sorry pour l'orthographe, c'est pas mon truc) multicolores que l'on changera quoi que soit.

Vincent

... et Charleroi pour Chicago?

E. G.

Pour l'instant, Demotte et DiRupo et les 200 apparatchiks du PS à recaser sont essentiellement préoccupés ... de se recaser et à retrouver des opportunités avec des votes 2009 pas trop sanglants!
Là s'arrête leur ambition. User et abuser du pouvoir, sans rien laisser de fondamentalement dynamique ou durable après eux.

Alors, SIMPLIFIER et FUSIONNER correspondrait à leur enlever un % des excédents de postes artificiels qu'ils avaient pu créé en plusieurs décennies.
Par ailleurs, comment voyez-vous le rôle de notre Communauté germanophone, certes minoritaire mais dynamique et assez spécifique, dans ce futur imbroglio institutionnel? Pas de vues claires actuellement. De personne.
Entre-temps, RIEN à attendre chez les rouges étroits, c'est CONgénital.

Alexis de Tocqueville

pour Demotte ce matin (RTBF), Reynders, c'est Houdini. PAs question pour le PS de fusionner. Demotte ne regrette même pas le choix de Namur comme capitale, le comparant au choix US de Washington à la place de New-York!!

Gribouille

L'intervention de Paul démontre hélas que les francophones ne présente pas un front uni face aux flamands. C'est notre problème.
Même si un anversois n'est pas un limbourgeois, ils sont avant tout flamand.

paul

Plutôt d'accord avec le commentaire de mr Lahaye.

Une simplification devrait à mon idée passer par une réduction des missions que s'impose l'état.

Je suis par contre opposé à l'idée d'une absorption des régions par la communauté.

D'abord parce que cela mettrait Bxl sous tutelle socialiste et wallonne d'une part, flamande de l'autre. Or les uns comme les autres veulent bien de la capitale comme vitrine, mais se moquent dans le fond pas mal de l'arrière-boutique.

Ensuite parce que les problèmes d'une ville comme Bxl sont différents de ceux d'une région comme la Wallonie.

Enfin, parce que cela nous amènerait à un fédéralisme à deux. Ce qui est une hérésie par rapport à la théorie fédéraliste.

Mais j'avoue avoir parfois de la sympathie pour les propositions du groupe Coudenberg, à savoir un fédéralisme sur base des provinces. Ce qui correspondrait d'ailleurs pas trop mal à la mentalité "de clocher" de nos concitoyens, et ce tant au nord qu'au sud.

Jean-Pierre Lahaye

La meilleure simplification serait de supprimer la Communauté française ou de confier ses compétences actuelles aux régions wallonne et bruxelloise. Bruxelles est une région à part entière tout comme la Wallonie.

leila chahid

Mais cela touche directement aux intérêts de quelques bonzes wallons : il n'y aurait plus qu'un président d'assemblée, un ministre président, un secrétaire général ...

Gribouille

Je pense depuis longtemps que c'est une excellente idée. D'abord, on ferait des économies et de plus on pourrait espérer voir naitre un plus grand sentiment d'appartenance à une même communauté.

Dominique

Oui toutes ces institutions surtout le Cocof - le ponpon - c'est aberrant pour 4 millions d'habitants:

wallagonie

Mr D. Reynders dit que tous les partis francophones sont sur la même longueur d'onde par rapport à ça. Faut-il le croire ? Comment imaginer le PS se faire déforcer par Bruxelles votant moins à gauche ? Et pourtant cette idée me semble excellente. A partir de là on peut imaginer un projet commun se desinner. On pourrait laisser un tas de machins à Namur dans la mesure où ce vilage-ville n'est pas si loin de la capitale.
A quand une pétition (utile, celle-là)dans ce sens sur internet ?

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.

Entrez votre adresse email :

Delivered by FeedBurner

Rejoignez moi sur Facebook ou Twitter

Devenir Fan