Ma Photo
Blog powered by Typepad

Powered by Rollyo

Pratique

« Rapport de l'informateur et prestation de serment | Accueil | L'étoile de Mirapour »

10 juillet 2007

Commentaires

Flux Vous pouvez suivre cette conversation en vous abonnant au flux des commentaires de cette note.

alex

Alexis: Extra! :-)))))))

Simon

VIVE L'ETHIQUE en politique comme ailleurs, s'il se peut au-delà de le vouloir.

Dans le même temps, lors de son inévitable laïus sur le 13h RTL-TVi, l'éternel moulin à paroles creuses, Noeud-pap (curieusement sans son éternel papillon rouge lors de cette interview) y est allé d'un nouveau message lénifiant
"ce futur gouvernement ANTI-SOCIAL, blablabla". Le tout dit avant même d'entendre le résultat d'une longue et pénible négociation toujours en cours.
Il me souviens que le même papillon pérorait plus fièrement il y a un an lors de la fête flamande là où il cultivait encore l'ambition d'être le premier ministre des mangeurs de chicons et betterave réunis. Faut-il croire qu'en état de reconduction stalinienne à une présidence d'étalagiste, il s'autorise du coup à déconsidérer les compatriotes dont il se voyait naguère Premier?
"Marie Arena y sera pour deux", dit-il du même air emprunté que nous lui connaissons si bien. Lassitude, c'est donc un état inconnu de ceux qui vont voter pour lui? Bravo, camarades!

John Locke

Les "supports du bureau public" sont plutôt des "mandataires publics"...

Alexis de Tocqueville

En langage socialiste, cela donne :

Intéressement
Les supports du bureau public agissent seulement en terme d'intérêt particulier. L’objectif est d’obtenir des avantages financiers ou autres pour eux-mêmes, leur famille ou leurs amis.

Corruption
Les supports du bureau public ont pour raison d’être l’inféodation à des intérêts financiers ou autres, aux individus extérieurs ou aux organismes qui pourraient chercher à les influencer dans l'exécution
de leurs fonctions officielles.

Subjectivité
Dans des affaires publiques de mise en oeuvre, y compris prendre des rendez-vous publics, attribuer des contrats, ou recommander des individus pour des récompenses et des avantages, les supports du
bureau public excluent catégoriquement de faire des choix basés sur le mérite ou sur des critères objectifs.

Irresponsabilité
Les supports du bureau public ne pourraient être reconnus comme responsables de leurs décisions et actions relevant du public et ne sauraient se soumettre à un quelconque examen minutieux qui soit approprié à leur bureau.

Dissimulation
Les supports du bureau public se doivent d’être aussi opaques que possible au sujet de toutes les décisions et actions qu'ils prennent. Ils ne donnent jamais les raisons de leurs décisions et ne divulguent l’information que lorsqu’ils y sont obligés par des révélations parues dans les journaux ou lorsque l’intérêt particulier ou du Parti l’exigent.

Malhonnêteté
Les supports du bureau public ont le devoir de tenir secrets tous les intérêts privés liés à leurs fonctions publiques. Ils ne sauraient prendre des mesures qui résolvent quelque conflit que ce soit de manière à protéger l'intérêt public. Ils doivent en revanche prendre toutes les décisions qui s’imposent pour protéger leurs intérêts particuliers.

Conduite
Les supports du bureau public devraient favoriser et soutenir ces principes par la conduite et l'exemple.

Sauveur

J'espère que vous n'avez pas été " performer " votre anglais avec le fils Van Cau ?

--- Philou Van Cau est né le 26 février 1974 à Charleroi. Il suit ses humanités en section latine à l’Athénée Royal Vauban, avant de les terminer à l’internat (n’a pas été sage ?) de l’Athénée de Morlanwelz. Après un perfectionnement de son english en ARIZONA, il décroche un graduat en marketing à la Haute Ecole Lucia de Brouckère. Après un stage à l’Igretec (une intercommunale qui n’a évidemment rien à voir avec Papa), sa première expérience professionnelle se fera au sein de la société Metalgroup de Marcinelle, en tant que délégué commercial. Passionné de basket, il devient ensuite responsable marketing Jeunes et Billetterie au Spiroudôme de Charleroi, où on le croise encore régulièrement derrière le bar. ---

Translate ( approximatively ) by Philippe.VC


Les sept principes de la vie publique

Le Comité a visé les principes du ` sept de la vie publique
'qu'elle croit devrait s'appliquer à tous dans le service public.
Ceux-ci sont :

Selflessness
Les supports du bureau public devraient agir seulement en termes
d'intérêt public. Ils ne devraient pas faire ainsi afin de gagner
avantages financiers ou autres pour eux-mêmes, leur famille ou leurs
amis.

Intégrité
Les supports du bureau public ne devraient pas ne se placer sous aucun
engagement financier ou autre aux individus extérieurs ou aux
organismes qui pourraient chercher à les influencer dans l'exécution
de leurs fonctions officielles.

Objectivité
Dans des affaires publiques de mise en oeuvre, y compris prendre des
rendez-vous publics, attribuer des contrats, ou recommander des
individus pour des récompenses et des avantages, les supports du
bureau public devraient faire des choix sur le mérite.

Responsabilité
Les supports du bureau public sont responsables de leurs décisions et
actions au public et doivent se soumettre à quelqu'examen minutieux
soit approprié à leur bureau.

Franchise
Les supports du bureau public devraient être aussi ouverts comme
possible au sujet de toutes les décisions et actions qu'ils prennent.
Ils devraient donner des raisons de leurs décisions et limiter
l'information seulement quand l'intérêt public plus large exige
clairement.

Honnêteté
Les supports du bureau public ont un devoir pour déclarer tous les
intérêts privés concernant leurs fonctions publiques et pour
prendre des mesures pour résoudre n'importe quels conflits surgissant
d'une manière dont protège l'intérêt public.

Conduite
Les supports du bureau public devraient favoriser et soutenir ces
principes par la conduite et l'exemple.

E. G.

En lisant ces 7 principes (*), on rêve quelques instants.
Quoi, des dirigeants publics mus par ces nobles aspirations et comportements?
Ce doit être ce qu'on nommait HOMME d'ETAT dans un temps révolu.

Aujourd'hui, pour beaucoup d'aspirants en politique, le tremplin populiste est simple instrument d'accès au pouvoir. Un POUVOIR qui corrompt alors par la double influence :
- d'ambition personnelle à s'enrichir vite et fort (discrètement svp, vous diraient des célébrités bien connues dont on parle ces derniers mois).
- de milieux extérieurs qui ont tout intérêt à courtiser les gens au pouvoir pour obtenir d'eux des grâces ...autres que spirituelles...
- J'oublie l'ego, le sens du narcisse. Ici d'expérience, chacun aura bien quelques noms (H/F) à invoquer.

Il existe heureusement des CAS SINGULIERS. Cas pour lesquels on peut accepter de voir mêler ambition et rétribution des avancées réellement opérées dans la cause publique.
C'est ce qu'on doit appeler des incorruptibles. Une espèce vue au cinéma. Quelques profils croisés au fil de la vie terrestre. Bravo à tous ceux-ci.

(*) Selflessness, Integrity, Objectivity, Accountability, Openness, Honesty, Leadership

Can you hear and apply them all, Dear PS guys?

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.

Entrez votre adresse email :

Delivered by FeedBurner

Rejoignez moi sur Facebook ou Twitter

Facebook Twitter

Devenir Fan