Ma Photo
Blog powered by Typepad

Powered by Rollyo

Pratique

« Le débat présidentiel Royal-Sarko | Accueil | Sciences-Po, Sarko, Ségo »

04 mai 2007

Commentaires

Flux Vous pouvez suivre cette conversation en vous abonnant au flux des commentaires de cette note.

Egoslène Bof

Triste fin de règne du couple Hollande-Royal au sein de leur parti!

I concour. L'allusion faite au JT RTL 19h ne laisse aucun doute sur le procédé du couple rouge.
'Coulons tous ensemble', ça évitera de porter les accusations des camarades sur nos manigances électorales.
Triste morale. Deux Booooooof.

Vincent

La plus dangereuse des deux candidats, c' est bien elle, et elle l' a prouvé hier en appelant quasi à l' insurrection...
Triste fin de règne du couple Hollande-Royal au sein de leur parti!

Ségolène's fan

Je comprends la frénésie des belges pour Nicolas Sarkosy. Les socialites belges sont tellements discrédités (clientélisme, corruption, etc.) qu'il est de plus en plus difficile, à moins d'avoir sa carte au PS ou un boulot grâce au PS, de voter pour ce parti sclérosé en Belgique. Mais Ségolène Royal, ce n'est pas Di Rupo ou Van Cau; C'est une femme moderne qui amorçe couragement le virage social-démocrate du PS français. Si elle gagne, elle gouvernera avec le centre droit de Bayrou, ce qui est une très bonne nouvelle sur le dossier européen (sur lequel elle a été faible afin de ne pas perdre les socialistes "nonistes", on lui pardonne!). Elle est libre, indépendante, courageuse,déterminée, audacieuse. Elle est tout sauf un dinosaure archaïque sociaste. Son programme n'est pas anti-libéral, les PME sont au centre de sa politique économique. Et elle est "non violente", elle ne veut pas nettoyer les banlieues au CARSHER ni LIQUIDER mai 98 comme son concurrent. Je serais tellement fière si son visage apparaissait sur les écrans à 20h dimanche.

Wali

eric, le MR n'a jamais été libéral.

eric

"CHIRAC n'est pas un libéral"
Vous avez certainement raison, Chirac hier comme Sarkosy aujourd'hui ne doivent pas leur succès à leurs convictions libérales mais après tout est ce qu'on demande à Frederique Ries ou à Marc Wilmots d'être de "vrais libéraux" ?
d'ailleurs en prévision de la future coallition avec le PS qui s'annonce en Belgique, le profil type du candidat MR pourrait être : "si possible pas trop libéral"

Laurent

Au niveau du marché du travail, j'ai pu retenir:

Ségolène Royal veut favoriser l'emploi en fournissant des aides d'Etat coûteuses.
Elle veut augmenter les droits des travailleurs mais aussi les rigidités du marché du travail (étendre les 35 heures à toutes les sociétés, favoriser le syndicalisme, abolir le contrat de travail qui rend les procédures de licenciement et d'engagement plus facile que les PME)
Nicolas Sarkozy, veut encourager les gens à travailler plus et améliorer la flexibilité du marché du travail (en exemptant les heures supplémentaires de charges sociales).
Il veut réduire l'écart entre les travailleurs bien protégés avec un CDI et ceux sous contrat temporaire, en introduisant un contrat unique, plus protecteur mais avec des procédures de licenciement plus simples.
Quant au domaine fiscal:
Ségolène Royal veut rééquilibrer la charge fiscale vers les classes les plus riches en annulant les réductions d'impôt précédentes.
Elle veut augmenter l'intervention de l'Etat dans les décisions des entreprises via des incentives fiscales (remboursement des subsides si délocalistions, augmenter les taxes sur les entreprises si leurs profits sont distribués et les réduire s'ils sont réinvestis).
Elle veut aussi introduire une taxe sur les plus values boursières pour financer les pensions.
Ségolène n'a pas donné de chiffres concernant cette idée fort "gauchiste"et hypocrite.
Nicolas Sarkozy veut améliorer la compétitivité des entreprises en réduisant la charge fiscale.
Il a parlé de diminuer le taux maximum d'imposition de 60% à 50%, de baisser les droit de succession pour 95% de la population et permettre la déductibilité des intérêts des crédits hypothécaires. A noter qu'il est pour une taxe carbone afin de rendre les produits provenant des pays qui ne respectent pas le protocole de Kyoto plus chers.
Soulignons, que les idées fiscales de Royal auraient pour conséquence de faire (encore) fuir les grosses fortunes de France.
Il est bien évident que Nicolas Sarkozy ne pourra pas respecter toutes ces promesses mais elles paraissent beaucoup plus crédibles que celles de Ségolène Royal.

Le même

""Ca fait plaisir de voir que l'utopisme n'est pas le privilège des gauchistes!""
ERIC de 14:20 ( utopiE ), vous jouez un peu au triste sire...

1) au risque de plagier "A.de.T." et "Paul" répétons clairement: CHIRAC n'est pas un libéral, il l'a ouvertement dit et fait écrire par son nègre qui rédigea une biographie récente (Péjean?). Chirac fut toujours une anguille (comme Mitterand, mais en moins intelligent). Chacun en France crie qu'il n'a pas accompli ses engagements de 2002; vous bloquez donc sur une vieille litanie? Les vrais libéraux français se délecteront à voir Chirac passer à la trappe d'histoire contemporaine.

TRISTE, E., car vous pardonneriez facilement à ceux qui occasionnent les problèmes? Corrigeons donc:
2) Le plein emploi signifie un taux de chômage ramené à une normale d'ajustement (de 4 à 5%, comme la moyenne aux USA). Avouez que ça nous changerait des 9 à 28% actuels parmi les régimes socialisés que l'Europe a adoubé depuis la fin des Golden Sixtees! (à Mons = 25%) (à Molenbeek = 35% chez les jeunes).
Y a ainsi un sacré travail de rattrapage à accomplir dans la législature qui vient. Travail pour Sarkozy et élus en France, pour X. au fédéral belge, et pour Marshall DiRupo en Wallonie. Marshall dont on attend de voir des résultats concrets avant 2020. D'accord, E.? En supposant qu'en chacun de ces contextes, de vilains copains syndiqués (8% en France bloquant les 92% des gens qui travaillent...) ne veuillent s'activer encore et toujours "contre les réformes". Démagogie ou démocratie? disait Alain Destexhe dans une conférence 2006. Le scrutin de dimanche devrait envoyer à nous tous un signal profond, mais ces chers syndicats parviendront-ils à respecter leur peuple? J'en doute fort... Cocorico pour qui, dimanche?
3) Dans l'ex-URSS, le chômage était-il nul ? "Da !". Voyez alors ce qu'il advint p.ex. au lendemain de la réunification allemande: 45% de gens déboussolés, subsides massifs de l'Ouest. Voyez en Russie dans années '90s. Où donc se situaient les artifices du régime communiste industriel en R.D.A. et à Moscou??? Situation et procédés pas trop éloignés de ceux employés pour notre Borinage?

J'espère, Eric, que vous apprécierez qu'on parle aussi de ces choses-là.
Plutôt que de chercher des têtes de turcs là où elles ne sont pas!

Simon

@ PASMARTOU: où est passé votre sens de l'équilibre politique?
(Sarkozy) ""...mais regardez son action en tant que ministre de l'économie, les passages de son programme consacré au néo-protectionnisme européen (la préférence communautaire notamment), ses velléités étatiques dans le dossier Airbus et dans tous les grands dossiers industriels français.""

1) Iriez-vous reprocher à Sarkozy de s'être soucié de cette CRISE (inter)NATIONALE plutôt que de laisser faire le seul PS de Ségo ...qui la prenait comme une opportunité de couler lui NS ? Faut-il rappeler que le gouvernement (de droite) avait désigné GALLOIS (étiquette socialiste pragmatique) pour gérer EADS sur le moyen-long terme, tandis que le politique devait jouer les pompiers sociaux?
Idem pour Alcaltel, Areva, etc.: options stratégiques!
2) Sarkozy a une prescience claire de la situation créée par la CHINE dans l'UE. Ces institutions genre "grands machins", à réactions lentes et molles. NS se fixe de secouer les uns et les autres. Ça ne doit pas se confondre avec un interventionnisme ordinaire.
Rappelez-vous les actions de sape de la CGT face à des délocalisations (finalement mineures, mais enflées jusqu'au paroxysme par la presse et les gauches)!
Devant des actions irrationnelles et l'exacerbation des foules, le politique s'engage. Point.

Louis La Voyelle

Pourvu que l'élection française réveille la volonté d'enfin mettre la clique socialiste durablement dans l'opposition.

Je ne me fais pas trop d'illusion sur le colbertisme sarkozien et ses résultats, ni sur la langue de bois de sa rivale, qui en cas d'élection, ferait bondir de joie tous nos gauchistes sans autre inspiration que des cris de haîne et l'analogie, risquant de précipiter notre région et notre pays dans une sinistrose victorieuse épouvantable.

Les répercussions de la victoire de Sarkozy seraient peut-être positives, en revanche, celles de la victoire très improbable de sa rivale seraient catastrophiques...

Alex

Bonjour Monsieur Destexhe, nous nous sommes rencontrés ce jeudi soir à schaerbeek afin de fêter avec un peu d'avance la victoire Nicolas qui s'annonce superbe ... Qd je vois la réaction de Ségolène aujourd'hui je me dis qu'il n'y pas que chez nous ques des socialites doctrinaires et sectaires existent ...

Le champagne est prêt pour dimanche 20h00 ...

Alexis de Tocqueville

Eric,
Chirac est un radical socialiste d'origine et considère le libéralisme comme "une perversion pire que le communisme". Il a nommé le pitoyable Raffarin pour faire barrage à Sarko puis Villepin pour les mêmes raisons. Son obsession? Pas la France mais le TSS (Tout sauf Sarko).
Non : le principal obstacle qui se dresse devant Sarko ce sont les Français eux-mêmes. La CGT peut bloquer Marseille, Paris, le transit Corse-France, UK-France, les chemins de fer, etc. Le SNEF peut bloquer l'enseignement. Sans compter les fonctionnaires des Finances, véritable Etat dans l'Etat qui ont bloqué toutes les baisses de fiscalité (lire www.ifrap.fr). Ce sont eux qui dirigent Bercy et... ils ont des dossiers fiscaux sur les hommes politiques!!

paul

@ Eric:

Chirac un libéral? Je crois qu'aucun des libéraux ici présents ne lui donnera ce titre. Ce qui n'a guère d'importance. Ce qui en a, c'est que lui-même le refuserait.

Ce type a été comme ses modèles (dont de Gaulle) un étatiste à tout crin.

Sarko est probablement étatiste également. Seulement, il est le seul (peut être même le dernier) espoir pour ceux qui ont le souhait de voir réformé un système tout à fait bloqué.

Alexis de Tocqueville

@ Pasmartou,
Un candidat authentiquement libéral n'a aucune chance en France (cf le 1,5% de Madelin). Je pense que Sarko est le moins anti-libéral et on peut espérer que son colbertisme est en partie stratégique.
Selon Le Monde, Ségo a largement perdu le débat (sondage IFOP centré sur le débat lui-même). Du coup, IPSOS annonce Sarko à 54,5. Réponse dimanche. Une surprise (ou un accident) est toujours possible.

Pasmartou

Sarkozy est plus étatiste que Di Rupo et c'est peu de le dire. Je peux concevoir qu'au nom de l'opposition gauche/droite on le préfère à Ségolène Royal mais regardez son action en tant que ministre de l'économie, les passages de son programme consacré au néo-protectionnisme européen (la préférence communautaire notamment), ses vélléités étatiques dans le dossier Airbus et dans tous les grands dossiers industriels français. C'est un colbertiste dans la plus pure tradition française

eric

"S'il assure le plein emploi (Mr Sarkozy) , tout en ne laissant personne sur le bas côté, il ringardise les envolées lyriques pseudo-humanistes de gauche"

Ca fait plaisir de voir que l'utopisme n'est pas le privilège des gauchistes !
Monsieur Sarkosy a été ministre de l'intérieur pendant des années durant lesquelles il a fait de la lutte contre l'insécurité dans les banlieues son image de marque, la situation des banlieues a t'elle changé pour autant ?
Alors pour ce qui est du plein emploi on peu lui faire confiance, il va en parler , en reparler et en reparler encore... (faut il rappeler que l'élection de dimanche va désigner le chef de l'Etat et non pas un premier ministre?)
tiens à propos : après 12ans de présence de monsieur Chirac (un libéral lui aussi) à l'élysée, comment se porte la 'fracture sociale' ???
"Les promesses des hommes politiques n'engagent que ceux qui les reçoivent" disait Pasqua...

Marc' Ho.

Toutes mes excuses pour la faute d'orthographe scandaleuse que j'ai commise dans mon commentaire posté il y a 10 min. Il s'agit bien entendu de "chant du CYgne".

Marc' Ho.

je viens de voir qu'Elio arranguait la foule lors du meeting de S. Royal à Lille. Triste chant du signe. Tentative artificielle de profiter d'un marketing politique qui sonne tout aussi faux, qui plus est dans un pays dans lequel il n'exerce pas le pouvoir. La Wallonie gagnerait plutôt à ce qu'il installe un vrai débat de fond démocratique lors de la campagne législative chez nous, en Belgique.
Quant à la campagne française, Sarkozy n'aura sans doute pas tremblé devant les interventions de notre empereur wallon, pas plus que devant les pâles figures d'une gauche tourmentée. Sarkozy a fait une campagne magnifique. Bravo. Bonne chance pour dimanche !

E.G.

""Lorsque la seule chose qu'on à faire, c'est de démolir l'autre, c'est qu'on a rien à dire soi-même.""
(Jean-Philippe à 8h45).

Exactement dit J-Ph. C'est un principe élémentaire de la pratique opposée au "rassemblement".
Sarkozy démontre par là à ses compatriotes qu'il est capable d'assumer la position de "Président".

A l'opposé Ségo, porteuse de seules idées de l'église socialiste, démontre qu'elle est tout juste capable de jouer la mégère-non-apprivoisée. Mais elle (et Hollande) sont sur un siège éjectable dès que les français se seront exprimés dimanche! Et tous d'entre eux le savent. D'où le va-tout suicidaire.
Fasse le ciel, sinon mieux leur intelligence démocratique, que nos voisins du Sud votent avec ce constat dans la tête!

Notre noeud-pap pourrait alors aller pleurer ses condoléances outre-Quiévrain, après avoir déjà pleuré l'incompréhension lors du débat Leterme-DiRupo. De quoi l'électorat belgo-wallon nous affluble-t-il!

Alexis de Tocqueville

Sarko représente un aussi grand danger pour le socialisme que la capote pour le Vatican. S'il assure le plein emploi, tout en ne laissant personne sur le bas côté, il ringardise les envolées lyriques pseudo-humanistes de gauche.
Il faut cesser d'opposer sphères financières, publiques, sociales, commerçantes, etc. On est tous dans le même bâteau. Une riche se fait rembourser 7 millions d'euros sur 400 mios grâce au bouclier fiscal? Pardi : elle le réinvestira! L'argent des riches est presque totalement réinvesti et profite à tout le monde. François Pinault est richissime mais il a créé 30.000 emplois. Il ne faut pas supprimer la richesse mais la pauvreté. Quand comprendront-ils?

Roger

Programme trop timoré du MR (www.mr.be) A quand un Sarko wallon?

Sauveur

Le PS est égal à lui-même dans tous les pays, Royal compare Sarko à Bush, n'importe quoi pour "choper" un électeur.Peut-être une consolation pour Ségolène, en effet, notre Ministre PS Laanan vient d'accorder le titre d' Officier de la Couronne à l' alcoolo-ps-militant-marginal Renaud. Personne en Belgique de plus méritant ?

Jean-Philippe

"De l'autre côté, le candidat de l'UMP est apparu sans fard comme le représentant de tous les réactionnaires."

Aujourd'hui, en Belgique comme en France, les 'réacs' sont bien les socialistes, promoteurs de l'immobilisme avec leurs copains centristes, bayrou ou milquet, alors arrêtez de nous rabacher les oreilles avec vos discours archi-connus aux conclusions prévisibles. Bougez-vous un peu à gauche, il est temps de vous réveiller, Sarko arrive... et ça, ça va vous secouer. Enfin!

Lombard

Vous pour Sarko, d'accord, mais Chastel soutenant Bayrou, pour Ségolène ?

Ljuveaux

Extrait de la campagne officielle de Ségolène Royal sur le Net "Ségolène Royal refuse la fatalité d'une société bloquée. Elle incarne le seul changement gagnant, qui modernise notre modèle social sans le briser, qui rénove la République sans passer par dessus bord son socle de valeurs, qui assure un Etat impartial et protège les libertés publiques.

De l'autre côté, le candidat de l'UMP est apparu sans fard comme le représentant de tous les réactionnaires. Il est dur avec les plus fragiles et compatissant avec les puissants.

Jean-Philippe

"Dites-en du bien ou du mal, mais parlez-en" Le jour où le clan 'Ségo' aura comprit cette maxime, il sera trop tard. Un indécis qui visite les sites socialistes trouve plus de pub anti-sarko que le programme de ségo. En revanche, sur le site de Sarko, il trouvera la description claire d'un projet pour la France.

Lorsque la seule chose qu'on a faire, c'est de démolir l'autre, c'est qu'on a rien à dire soi-même. Sinon, à quoi bon donner une telle importance à l'autre. Ségo, et cela a été très visible lors du débat télévisé, n'a rien à dire, aucun projet précis. "On discutera" comme disait l'autre "Cause toujours, tu m'intéresses". Sarko par contre a construit son projet depuis longtemps. Bien sur que certain le trouve "dangereux", un homme qui a des idées est toujours un danger pour les dinosaures de l'immobilisme. Le Sénateur Destexhe a déjà 'apprécié' cet état de chose a plusieurs reprises dans notre pays. Cette fois, la France pourrait bouger. Et le dire en fait déjà trembler plus d'un. Vous imaginez, ne plus pouvoir baigner dans ses petites magouilles habituelles ? Voir les sales manies étalées sur la place publique. Sarko s'attaque à un gros chantier, mais il est le seul avoir les idées et la motivation pour réussir.

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.

Entrez votre adresse email :

Delivered by FeedBurner

Rejoignez moi sur Facebook ou Twitter

Devenir Fan