Ma Photo
Blog powered by Typepad

Powered by Rollyo

Pratique

« Namur en direct, débat sur la gouvernance | Accueil | Hergé et l'innovation »

22 mai 2007

Commentaires

Flux Vous pouvez suivre cette conversation en vous abonnant au flux des commentaires de cette note.

bebert

au poujadiste

je te rappelle que la visite au medecin n'est pas gratuite et je trouve franchement que ceux qui dénigrent les assistés ne devrait pas bénificier d'aide

donc exlusions des electeurs MR et Ecolo qui sont contre l'assistanat

dans l'oposition vous avez les moyens

belbert dénigreur

bebert:
Vos propos justifieraient une consultation chez le psy, gratos. Y sont tous comme ça au F.N., ou sont-ce des nostalgiques ex-USC caro?

bebert

tu pourrais aussi parler de la caisse noire de Wavre ou Waterloo ..je ne sais plus .
En fait on paie la presse pour qu'elle la ferme ..c'est odieu.
Il n'y a que la presse publique qui est incorruptible par que non soumise au lobby financier ...par contre un politique du M.R. ...?

ano

"J6M" aka "Jean-Marie Messier Moi-Même Maitre du Monde",

c'est le surnom donné par les Guignols de l'Info et le titre d'un bouquin écrit par lui-même sur la nouvelle économie.

Sylvie


"Le buraliste du coin ou la femme de ménage feraient nettement mieux que les racailles politiciennes qui sont actuellement aux commandes..."

Sylvie

C** et heureux de l'être.
Confidence pour confidence, tu m'indisposes aussi fortement.

Sylvie

C** et heureux de l'être.
Confidence pour confidence, tu m'indisposes aussi fortement.

Jean-Philippe

sylvie,

Peux-tu laisser les grandes personnes discuter entre-elles ? Tu indisposes maintenant. Va jouer plus loin, ce serait sympa.

Merci

Sylvie

@ jean-philippe,

12 ans de français....pour ne pas savoir lire (et écrire elle n'est pas de moi mais d'AD), enfin ce que l'on ne veut pas savoir lire....je n'ai jamais écrit qu'AD avait un terrain à M.S.M.
l'autre terme qui fe fait difficulté est "il faut oser" rien à voir avec ton explication lamentable....il n'y a rien à tirer ici, des arrogants sans éducation....

Jean-Philippe

@ sylvie,

Quoi ? Le Sénateur aurait un "petit" terrain à Mont s/Marchienne ? Si c'était vrai, cela se saurait. A moins que vous ne parliez de ce pétard mouillé, nommé 'scud' par Van Cow à propos de l'acquisition d'un terrain à bâtir par une autre personnalité du MR. Si c'est le cas, vous confondez tout et vous feriez mieux d'aller faire valoir vos arguments sur le blog de l'intéressé. Pas ici! Mais assez de trollerie madame la syndicaliste sauvage. Vu la nouvelle casserolle qui risque de bientôt pendre aux basques du PS Carolo, vous êtes malvenue de faire du foin au non d'une idéologie qui tient autant du grand banditisme que de la malversation cynique.

Si au moins, ce week-end, quelqu'un avait un p'tit balcon à Monaco avec vue sur le circuit, acheté avec la vente de ses actions L&H, un peu qu'on serait ses amis :-)

paul

Oui, mais quelles opinions?

eric

"SYLVIERIC" ???
pas mal Simon, quelle créativité (et puis au moins ça nous change des grossièretés habituelles, c'est déja ça !)

j'avais promis de faire silence mais Sylvie étant partie à la réunion syndicale en vue de l'organisation de la prochaine grève sauvage, je me permet de reprendre la crachoir juste pour vous apprendre qu'il n'est pas indispensable de cotiser à un parti pour avoir des opinions...

Simon

Soyons précis, sénateur: Jean-Marie Messier, "J6M" => "J2M"
(à ne pas confondre avec M6 ; celle-ci opère pour les analphabètes)

1) A l'adepte du persiflage SYLVIERIC: on ne vous situe effectivement pas bien.
VOUS vomissez l'esprit d'entreprise, le secteur privé, vous confondez "patron de PME" avec un crétin ordinaire (crétins, dont je pourrais vous citer une longue liste opérant dans le secteur public). Vous tapotez du clavier de nuit, comme de jour dès l'arrivée au bureau (après avoir enfilé vos lustrines?). Alors, SYLVIERIC, situez-vous donc mieux, ne serait-ce que par la couleur. Brune? Rouge sang? voire...Orange? Pas Bleue, ça nous l'avons clairement perçu!

2) Pour venir au cas L&H ...
L'envie, la convoitise, la cupidité, les tentations, les corruption, les trafics d'influence, les malversations, les crimes... ne se comptent plus sur cette terre. Pas vraiment neuf. Dans un passé largement révolu, l'homme craintif des punitions "divines" devait s'en tenir étroitement à sa conscience, plus à de nombreuses lois. Aujourd'hui, la spiritualité est passée au stade du ringard. Chacun et trop de gens s'estiment dès lors au dessus des Lois. Chacun parmi les citoyens très ordinaires: faut pas uniquement les chercher parmi les seuls "chefs de".

3) Interviewé dans la presse écrite, un magistrat rappelait clairement que dans chaque abus, il y a au moins deux parties: un corrompu ...et un corrupteur. Portez ce constat au niveau d'un groupe, voilà la mafia sicilienne, la triade chinoise propagées au monde entier (aux CINQ continents). La Justice reste alors trop souvent en rade, submergée par les volumes, des avocats fort procéduriers, des lois imparfaites. Laurette à l'aide? Et avant elle bien d'autres?

4) Les organes de CONTROLE ? Par expérience, il en existe de nombreux qui fonctionnent assez bien dans les entreprises: auditeurs internes et externes, comités divers. Mais ils ne sont pas à l'abri d'une tromperie par celui qui leur confie les faits & chiffres "à contrôler"! Puis les processus théoriques élaborés par des "experts" ne sont pas respectés. Banal constat.
Comment se fait-il que dans le secteur public il s'en trouve plus qu'ailleurs, des tromperies? La raison n'est pas l'homme cupide déjà invoqué, mais la bêtise des groupes qui conduit à ne pas appliquer ce qui s'est pensé théoriquement. Ne dit-on pas que nos parlementaires ne lisent guère les volumineux "Rapports annuels" de notre Cour des Comptes fédérale? Et qu'au niveau local et régional, cette C. des C. est largement inopérante?
En cause: fondamentalement, la PARTICRATIE: ce n'est pas bien vu de critiquer ...son président, son groupe, les erreurs de ses collègues, l'incompétence ambiante. Le doigt sur la couture du pantalon: ça on connait, particulièrement au P.S.
Silence, ça tourne, comme à Cannes?

Roger

J'ajoute que les benêts qui ont placé toutes leurs économies dans L&H n'ont que la monnaie de leur pièce. Il ne faut jamais mettre tous ses oeufs dans le même panier.
Toutefois le système Enron avec votre assurance soins, votre pension et votre salaire qui dépendent du même employeur, c'est de la folie. Ce n'est pas comme cela que je vois la pension du 3e pilier (boursier). Celle-ci doit être évidemment placée en bon père de famille, sinon l'employé perd tout à la faillite de son entreprise.

Sylvie

Tu sais Jean-Philippe le MR rêve juste de partager le pouvoir avec le PS.

Ne perdez pas de vue ce "petit" terrain à Mont-Sur-Marchienne....

Merci.

Jean-Philippe

De l'inutilité de tenter un débat avec Sylvie:

Sylvie a trouvé un chiffre, un seul. Elle l'exploite tant qu'elle peut, mais elle oublie de citer ses chers amis socialistes qui sont encore moins présent au Sénat.

Forte de son chiffre, elle se croit tout permis. Qu'on découvre une nouvelle affaire dans les comptes de Charleroi, chez ses amis du PS, peu lui chaud, elle, elle a son chiffre. Faire une analyse pertinente, faire preuve de bon sens, pensez-vous, elle a son chiffre.

Alors, Sylvie, ton numéro de gauchisante en mal d'arguments on le connaît. Si tu n'as que cela à dire, c'est que tu n'as vraiment RIEN à dire. Pas étonnant d'ailleurs de la part d'une gauche malade d'elle-même, de ses contradictions et de son nombrilisme. Di Rupo la salotion ? Laisse-nous rire! Faut vraiment être un gogo pour croire cela. J'ose espérer qui tu es plus intelligente que cela, parce que sinon, ton numéro devient vraiment fatiguant.

Pour en revenir plus sérieusement à la question posée dans le message du Sénateur, Enron a démontré des lacunes dans les organismes de contrôle pourtant mis en place à l'époque, mais dont les interventions ont été 'édulcorées' par l'administration Bush (alors en pleine campagne). En Belgique, rien de tel. Certains parleront de 'capitalisme sauvage' là où il faut parler de manque de précaution (ou de voracité excessive) de la part de ceux qui ont placé leurs économies dans un système connu pour les hauts risques qu'il représente. Si on annonce une Ferrari à vendre pour 5€, personne ne le prendra au sérieux, mais croire qu'une action a un rendement 4 à 5 fois supérieure à la moyenne du marché, personne ne s'inquiète... N'est-ce pas là que le bas blesse ?

Pour ce qui est du secteur public, les organes de contrôle existent, mais dans certaines villes, le noyautage est tel que contrôleurs et contrôlés sont les mêmes personnes. Comme si on demandait aux resquilleurs de vérifier qu'ils ont bien un billet quand ils montent dans les trains.

paul

J'ajouterai que ces commentaires sur une présence à temps partiel de la part d'une donneuse de leçons à temps plein commencent sérieusement à lasser.

A part cela, Sylvie, et outre le propriétaire de ce carnet, dites-nous donc quels sont vos sénateurs préférés, leurs activités, le nombre de questions posées, leurs propositions, les livres ou les rapports écrits, les associations où ils s'impliquent.

Et, accessoirement, leur taux de présence à l'assemblée.

Roger

Sylvie:
La comparaison avec le secteur public tient la route au contraire. Sauf que dans le secteur public AUCUNE régulation du marché ne vient éliminer les vilains petits canards. Si la ville de Charleroi était une entreprise elle aurait été éliminée par ses concurrents. Dans le secteur public, ce genre de pratique se perpétue et on ne peut compter que sur l'altruisme et le civisme pour cela n'arrive pas. Et comme ce sont des vertus rares...

Sylvie

Comparer Lernout & Hauspie avec le secteur public, il fallait encore oser....ne JAMAIS oublier qu'à Charleroi le MR était dans l'opposition et qu'il n'a rien vu.....excepté qu'un conseiller communal MR a acheté au Val de Sambre un terrain pas très cher....mais certainement au prix du marché ;-) lui aussi.

Franchement une cure d'opposition ne peut vous faire que le plus grand bien, il est temps de vous reposer après huit années d'un labeur acharné (parfois d'ailleurs à temps partiel).
Je m'imagine déjà le responsable d'une PME (le plus souvent peu formé et sans les diplômes requis, voir pas le moindre diplôme) devoir s'expliquer à son réviseur...

Dehaene en faisait la Pub. comme un trophée politique sur la supériorité du nord du pays et je ne parle pas de test-achats.

La revente et l'éviction de Philippe Bodson sont les deux faits qui m'ont marqué

La société a été revendue une vingtaine de millions à un éditeur de logiciels américain, certainement "SA" valeur sans les artifices des filiales.

Je me fais un plaisir de vous lire ce soir...les GRANDS industriels de notre pays.

Taz

Salin sur Enron etc :

http://www.quebecoislibre.org/020803-18.htm

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.

Entrez votre adresse email :

Delivered by FeedBurner

Rejoignez moi sur Facebook ou Twitter

Facebook Twitter

Devenir Fan