Ma Photo
Blog powered by Typepad

Powered by Rollyo

Pratique

« Conjoncture et structure | Accueil | Statutaires et contractuels dans la fonction publique »

26 avril 2007

Commentaires

Flux Vous pouvez suivre cette conversation en vous abonnant au flux des commentaires de cette note.

Wallagonie

A PC bugueur,
Je ne pense pas qu'il faille des hackers pour agir sur les résultats dans la mesure où le système informatique est totalement désuet. L'enregistrement se fait sur une disquette ! Disquette copiée trois fois et transmise par le président de bureau au "dépouillement". Par contre l'ancien système papier a ses défauts aussi comme le rappelle Daniel. Tout le monde connait les ratures qui apparaissent, alors que les bureaux de vote sont fermés, sur certains bulletins afin de rendre un vote nul. Et quand on sait qu'un candidat est parfois élu ou pas élu à moins d'une dizaine de voix près...
Quant au système français, comment voulez-vous imaginer un petit papier par candidat ? Sur les scores mirobolants du PS, je pense qu'ils ne s'expliquent pas par des manipulations mais plus par le clientélisme dont on déjà beaucoup parlé sur ce blog. Clientélisme qui ne concerne pas que le PS, du reste.

Daniel

Mr. DESTEXHE, je vous remercie pour votre réponse, ceci confirme peut-être que la manipulation des bulletins des votes manuels est donc tout à fait possible, si dans le cas présent soulevé, on devrait constater une manipulation confirmée, qui entre nous, est tout à fait possible pour une personne un peu ferue d'informatique. Pour le vote manuel traditionnel, il est très simple lors du dépouillement de laiser tomber "involontairement" la pointe du crayon sur un candidat ou une tête de liste (PS),comme par hasard, lorsque le bulletin est blanc, ce qui arrive encore très souvent, voir même, que la pointe du crayon tomberait toujours par hasard sur un deuxième candidat d'une liste opposée, afin de faire annuler le bulletin, lorsque le pointage initial n'est pas du goût des dépouilleurs. Cela élimine d'office une voix pour l'opposition (PS). Au vu et lire du mécontentement des citoyens dans tous les commentaires possibles (consulter le site 7 sur 7 sur intenet) on se demande encore comment le PS peut obtenir des résultats aussi importants lors de chaque élections.
En conclusion, peut-être que le système Français est le plus fiable!!!!

PC bugueur

Wallagonie:
il y a des bugs informatique qui se 'fabriquent'.
Les hackers sont peut-être aussi venu en arrière-plan du système électoral? Dans certaines régions ou arrondissements, je suis persuadé que les contrôles sont laxistes (par incompétences ou inconséquences?).

wallagonie

@ Daniel,
Pas faux du tout votre réflexion. J'ajoute que lors des dernières élections communales, j'ai rencontré quelques personnes qui ont été dans l'incapacité de voter pour le candidat qu'ils désiraient. Deux témoignages directs m'ont été rapporté selon lesquels le déplacement du crayon optique "sur" Didier Reynders était impossible ; le pointeur se déplaçant toujours sur un candidat PS, ou ecolo. (Je vous jure que je n'invente rien). Mon sentiment est qu'il s'agissait plus d'un bug informatique que d'une manipulation mais cela m'a mis mal à l'aise. RTL-TVI fut contactée mais, finalement, n'alla pas plus loin dans la démarche d'investigation. On se souviendra peut-être aussi (???) des graves incohérences dans les résultats liégeois. En a-t-on tiré les leçons pour les législatives de juin ?
Visiblement non.

Daniel

Mr. DESTEHXE, j'entends dans tous les commentaires des politiques démocratiques, que le choix des électeurs décidera de la majorité qui sera mise en place pour la prochaine législature, mais excusez-moi, la première démocratie serait que, le citoyen devrait être libre de sa décision de voter ou de ne pas voter. Je reste convaincu, que le système de vote tel qu'il est appliqué actuellement, ne garanti pas la veracité des décisions du citoyen. Pour exemple, plus de 50% des citoyens ne comprennent pas bien, voir pas du tout, s'il faut voter en tête de liste ou pour un candidat ou tout simplement remettre un bulletin blanc, qui bien entendu est déconseillé. Pourquoi ne pas appliquer le système mis en place en France avec une simple carte format carte postale pré-imprimée avec le nom du candidat, ce qui serait déjà une sécurité sur l'impossibilité de trafiquer ou de modifier le vote comme cela peut se faire aisément actuellement. La deuxième solution qui serait encore plus sécurisée serait le vote électronique avec un ticket"Accusé de réception" qui devrait être renvoyé au parti auquel appartient le candidat, ce qui permettrait au parti de pouvoir comptabiliser la quantité de ticket et de la comparée avec le pourcentage qu'annonceront les présidents de bureaux de vote. Ceci garantirait aux candidats et aux citoyens la régularité du vote. Qu'en pensez-vous?
J'espère avoir votre avis à ce sujet.

Romain

J'ai un peu l'impression que le débat sarko-sego, c'est un peu choisir entre la peste ou le cholera. Si j'étais français, des deux je choisirais sarko, car au moins il a un programme. Mais j'ai l'impression que les français sont repartis comme en 95.
A voir tout ça, je suis seulement content de vivre en monarchie!

Simon

Rudy Aernout a clairement et positivement documenté ces mêmes faits dans son ouvrage 2006. C'est à examiner de près!
Reste que les constats rapportés par la presse à propos des études du prof Capron ressemblent à un enfoncement de portes ouvertes.

Il est archi connu que BXL et BHV, plus Gand et Anvers alimentent la grosse pompe à déversement vers les autres arrondissements de Flandre et Wallonie. Et que l'axe Charleroi-Liège jusqu'à Mons-Borinage sont des bébés biberonnant à toutes les aides publiques.
Nos chers analystes académiques ont-ils chercher à corréler "l'état d'esprit des populations et de leurs dirigeants préférés" avec le "taux de réussite socio-économique régional"?
RE: don't touch, tabou politique!

Même lorsqu'il se trouve, dans chacun des arrondissements concernés, un % de population en demande de CHANGEMENT des mentalités.
Autant dire qu'avec des DiRupo, Arena, Courard, Daerden, VanCau et consorts ça ne risque pas d'être ENTENDU...

Pasmartou

Sur les "transferts", il n'y a pas que Capron qui se montre rassurant pour la Wallonie. Le Gouvernement flamand avait commandité une étude sur le sujet qui a été gentiment jetée à la poubelle parce que trop positive.
Le gros souci reste évidemment la sécu mais les tendances montrent que les dépenses en Flandre ont tendance à augmenter plus vite dans deux secteurs, les pensions et les soins de santé (qui bouffent à elle seule 70% du budget de la sécu si je me trompe).

paul

"Vous êtes tous béats devant ce nain qui se couche devant Bush"

Comment ne pas être ulcéré devant ce genre d'invective, digne d'un Vychinski.

Certains commentateurs précédents ont relayé des appels au débat de fond.

Manifestement, les opposants au "caniche" en sont incapables.

Qu'ils disparaissent!

Wali

"Vous êtes tous béats devant ce nain qui se couche devant Bush malgré le soutien populaire français à l'un des rares moments d'éclat de la Chiraquie (quoi que je m'attends à ce qu'il y en ai d'entre vous qui croyiez encore au bien-fondé de la guerre en Irak)."

Mercredi soir, au JT de TF1, Sarko a dit que l'action du président Chirac avait été bonne concernant la guerre en Irak.
Un coup dans l'eau.
Perso, je ne suis pas fan de Sarkozy, mais la propagande le touchant me désole de la part de ceux qui la répandent.

Alexandre Plennevaux

Vous êtes tous béats devant ce nain qui se couche devant Bush malgré le soutien populaire français à l'un des rares moments d'éclat de la Chiraquie (quoi que je m'attends à ce qu'il y en ai d'entre vous qui croyiez encore au bien-fondé de la guerre en Irak).
Le problème de Sarkozy, ce ne sont pas ses idées, c'est du centre droit pragmatico-classique à la MR, cela ne mange pas de pain et cela ne rénove pas grand-chose. Non, le bloquage antisarkozyste est fondé sur ses méthodes. On ne karcherise pas, non, non et non. Dites ce que vous voulez, il l'a dit, il l'a prononcé, il a supprimé la police de proximité, il traffique les stats, des voix s'élèvent, dont les syndicats policiers, dénonçant les ordres de "faire du chiffre" . Pour faire court, je ne parle pas de Ségo, elle n'a pas besoin de moi pour montrer la vacuité et le manque de réalisme de son programme, mais je n'en pense pas moins.

Arena et les collectifs

Une invitation est actuellement diffusée en période préélectorale:

""L'Institut Destrée organise le 16 mai prochain à la Maison pour Associations
de Charleroi un colloque relatif aux relations futures entre le monde
associatif et les pouvoirs locaux, et plus particulièrement les Partenariats
Publics-Associatifs (PPA).

Cette rencontre se tient à l'initiative de la Ministre-Présidente du
Gouvernement de la Communauté française, Madame Marie Arena qui a coordonné
la rédaction d’un projet de charte associative contenant des engagements
pris par les gouvernements régionaux de Wallonie et de Bruxelles ainsi que
par celui de la Communauté française à l’égard du monde associatif.""
Voici qui va plaire aux petits copains en réseaux d'entraide?

wallagonie

@ Titi de Wallonie
Je continue à croire en l'honnêteté intellectuelle de Michel Mignolet et de Robert Deschamps (FUNDP) mais je me demande s'ils n'ont pas signé un devoir de réserve vis-à-vis de leurs commanditaires. En fait l'article de La Libre, relayant l'étude du professeur Capron me rappelle le rapport Jadot : Je ne conteste pas l'objectivité du travail mais je ne soutiens pas l'analyse assez rassurante, voire disculpante pour la Wallonie qui en est faite dans La Libre.

Titi de Wallonie

à Wallagonie: Le prof CAPRON est un "expert" malheureusement subordonné aux excellences RW.
Comme d'autres de ses collègues qui biberonnent régulièrement aux contrats d'experts U.E.!
Beaucoup (trop) de contrats octroyés à nos univ. dépendent de la compréhension desdits experts (opérant sur des rationnels de STATS ex-Eurostat etc. plutôt que d'employer des méthodes bottom-up.
Pourquoi pas leur envoyer des audits indépendants?
Singulièrement en 2006, le prof Dechamps de FUNDP était beaucoup moins tendre. DiRupo et ses boys RW agiraient-ils pour se faire tirer une balle dans le pied? Mais voyons voyons...

wallagonie

Hors propos aussi : La Libre nous a encore rassuré (via le professeur Capron) sur l'obsession des transferts de sécurité sociale (et autres ???) du Nord vers le Sud du pays. On devrait donc finir par se dire que même si ces transferts cessaient, on finirait bien par s'en sortir en Wallonie : La Libre parle à nouveau de clichés. D'où, pourquoi EDR stresse-t-il ? Pourquoi pas accepter la scission de la SECU contre l'élargissement de Bruxelles (par exemple)si c'est pas si si grave (Entendez les montants ne sont pas ce que disent les Flamands) ? Dommage qu'en HENRI CAPRON ne nous dit rien de la régionalisation de la sécurité sociale au niveau des RECETTES (et pas seulement des dépenses).

Pas communiste mais excédé par les conservateurs

Hors propos mais nettement plus important, que comptez vous faire face à ce qu'il convient d'appeler "l'affaire Geremek" ? Les parlementaires belges sont-ils mobilisés ?

Pas facho certes mais

« Le 22 avril et le 6 mai, (les citoyens) auront à choisir entre ceux qui ne veulent plus entendre parler de la Nation et ceux qui veulent qu’on la respecte. Je veux que l’on respecte la Nation. Je veux dire aux Français qu’ils auront à choisir entre ceux qui aiment la France et ceux qui affichent leur détestation de la France. Français au sang mêlé, qui doit tout à la France, je suis fier d’être Français. Je veux redonner à tous les Français la fierté d’être Français. Je veux leur dire qu’ils auront à choisir entre ceux qui assument toute l’Histoire de France et les adeptes de la repentance qui veulent ressusciter les haines du passé en exigeant des fils qu’ils expient les fautes supposées de leur père et de leurs aïeux ». Plus loin, il répète : « je veux dire aux Français que le 22 avril et le 6 mai, ils auront à choisir entre ceux qui sont attachés à l’identité nationale et qui veulent la défendre et ceux qui pensent que la France a si peu d’existence qu’elle n’a même pas d’identité ».

« Je suis de ceux qui pensent que la France n’a pas à rougir de son histoire. Elle n’a pas commis de génocide. Elle n’a pas inventé la solution finale. Elle a inventé les droits de l’Homme et elle est le pays du monde qui s’est le plus battu pour la liberté (…) Je veux dire que durant la guerre tous les Français n’ont pas été pétainistes, qu’ils y a eu aussi les héros de la France libre et de la résistance, que si certains Français ont dénoncé des Juifs à la Gestapo, d’autres, beaucoup plus nombreux, les ont aidés au péril de leur vie, que des mères ont caché des enfants juifs parmi leurs propres enfants. Je veux dire que dans les colonies, tous les colons n’étaient pas des exploiteurs, qu’il y avait parmi eux beaucoup de gens courageux qui avaient travaillé dur toute leur vie, qui n’avaient jamais exploité personne, qui avaient construit des routes, des hôpitaux, des écoles, qui avaient enseigné, qui avaient soigné, qui avaient planté des vignes et des vergers sur un sol aride, qui ne devaient rien qu’à eux-mêmes, qui avaient beaucoup donné à une terre où ils étaient nés et qui un jour n’ont eu le choix qu’entre la valise et le cercueil. Ils ont tout perdu. Je veux qu’on les respecte. Je veux dire que si la France a une dette qu’elle n’a pas réglée, c’est celle qu’elle a vis-à-vis de ceux qui en Indochine et en Algérie se sont battus pour elle et ont du quitter leur pays pour ne pas être assassinés. Je veux que la France reconnaisse sa dette, vis-à-vis des harkis et des supplétifs d’Indochine et qu’elle l’honore. C’est une question d’honneur et l’honneur pour moi c’est encore une vertu cardinale pour un homme comme pour une nation ».

Némésis

Choisir sans crainte Nicolas Sarkozy, par Edouard Balladur

http://www.lemonde.fr/web/article/0,1-0@2-3232,36-902222,0.html

Emmanuel

Le texte de l'affiche en dit long sur l'absence d'élévation mentale de ses rédacteurs.
Insinuations semblables aux affichettes en provenance du F.N. francophone qui pleuvent périodiquement dans nos boîtes à lettres.
Mais la manière ne se limite pas qu'aux "bruns"; les "rouges" excellent aussi à jouer les marionnettistes avec leur clientèle préférée.
Est-ce donc les amis de LePen ou ceux du P.S. qui bloguent ainsi?

N'importe quoi est bon pour parvenir à ses fins.
Parvenir? Un verbe à la senteur bien belge aussi. Parfum à la fragrance des parvenus (les mêmes qui jouent actuellement le profil bas et obéissent au motus de discrétion, jusqu'au élections). L'électeur à courte vue aura probablement oublié les faits au moment crucial. Reviendront ensuite les camarades des anciens parvenus.
Pour nous réinventer le bêtisier humain.

Roger

Le boomerang de la sarkophobie
26/04/2007 - Franz-Olivier Giesbert - © Le Point

Rarement un candidat à la présidence aura été sali à ce point pendant une campagne. Traité de fasciste, d'eugéniste, d'étranger et même de fou, Nicolas Sarkozy a été l'objet, de surcroît, d'une campagne personnelle de basses eaux, particulièrement dans la blogosphère, qui a fait apparaître ce qu'il faut bien appeler un lepénisme de gauche.

Mais tous ceux qui ont bouffé du Sarkozy matin, midi et soir ont perdu leur temps, leur encre et leur salive. Après le premier tour, ils en sont pour leurs frais. Leur diabolisation frénétique n'a pas payé : les Français n'ont pas cru au croquemitaine de pacotille décrit complaisamment par tant de monde à longueur d'ondes et de colonnes.

C'est la grande leçon de ce premier tour : la haine et l'hystérie ne sont pas de bons modes de communication politique et les adversaires de Nicolas Sarkozy devront en tenir compte s'ils ne veulent pas gâcher les dernières chances de Ségolène Royal de l'emporter. Ils feraient mieux de parler projets, réformes, propositions : apparemment, c'est ce qu'attendent les Français. Avec un peu de dignité aussi, ça nous changerait.

Alexis de Tocqueville

Si Sarko réussit : il ringardise la gauche pour 20 ans et le FN disparaît puisqu'on aura répondu aux angoisses autochtones. Mais ce n'est pas fait : actuellement 51-49 pour mon poulain. Autant dire un mouchoir de poche.

Fanfan-la-tulipe

Pour un belge, suivre les débats franco-français sur leurs diverses chaînes valait une séance de PSY.
ça donnait un avant-goût de ce qui cible le bon citoyen lambda d'Outre-Quiévrain.

J'ai remarqué qu'il y avait - des IDEES et belle vivacité d'esprit chez Sarkozy face aux questions impertinences.
- des SCHEMAS pré-machés chez Ségo l'incertaine faignant d'écouter les badauds.
- quant à Beyrou, des slogans du pêcheur jetant son filet à babord puis à tribord en espérant une pêche miraculeuse.

Imaginons ce pays de 60 millions d'habitants placé face à d'inévitables besoins de réformes douloureuses, donc en butte à des situations internes complexes et tendues; autant placé face à des enjeux planétaires autres que ceux de la chouette Hulotte.
Il faudra trancher, sans faux-fuyants. Vous voyez alors les scènes:
Que ferais-tu à ma place, cher François? et vous prof. DSK? et vous Jack Colgate, et vous donc Martine fille-à-son père, et vous Jospin? Que diront vos 'troupes au non' Laurent? Enfin, vous Melanchon-la-révolte, concevez-vous une récup possible des décisions en direction des Besancenot Buffet et Laguillier?
Bref rien que du beau monde à consulter.
Problème pour demain: le vieux Mitterand fut toujours un fin manoeuvrier. Vous en voyez de similaire dans cette bande de crabes rouges?
Faut ajouter que le piètre Chirac ne devra pas laisser de traces immortelles après son parcours d'anguille de bas-fonds.
Reste l'espoir de l'intelligence qui dérange! Dérange qui?

paul

Bah, pas la peine de s'exciter.

On les connaît depuis longtemps, les Salvatore.

Tout ce qui n'est pas eux est Hitler. C'est facile, tout le monde comprend, et il ne faut même plus prendre la peine de réfléchir.

Passons à autre chose.

passalvatore

les site anti sego
http://www.dailymotion.com/videos/relevance/search/anti-ségo/1

beaucoup moins méchant que les anti-sarko

http://www.dailymotion.com/videos/relevance/search/anti-sarko/1

Lucilio

"Hitler aussi il avait un bon programme socio-économique pour redresser l'Allemagne, non ?"

Certes. Et que prônait ce programme national-SOCIALISTE ? Lisons ensemble :

"- Nous exigeons que le gouvernement se consacre avant tout à son obligation d'offrir aux citoyens les opportunités adéquates pour l'emploi et pour gagner leur vie ;
- Il ne sera pas permis que les activités des individus choquent avec celles de la communauté, au contraire, elles devront être confinées et consacrées au bien de tous ;
- Nous exigeons la nationalisation de toutes les entreprises qui auront été concentrées (en trust) ;
- Nous exigeons que l'État partage les bénéfices de grandes entreprises ;
- Nous exigeons que la provision pour les plus âgés augmentent à une échelle supérieure ;
- Nous exigeons la réforme de la terre... ; l'approbation d'une loi de confiscation de la terre à des fins communales ; l'abolition de l'intérêt sur les hypothèques et l'interdiction de la spéculation sur la terre ;
- Nous exigeons une réforme agraire... ; la promulgation d'une loi d'expropriation sans compensation des propriétaires de n'importe quelle terre qui pourrait être requise pour les intérêts nationaux ; l'abolition du loyer de la terre... ;
- L'État organisera de manière adéquate le système culturel... la conception de l'idée de l'État (la science de la citoyenneté) sera enseignée dans les écoles dès le début ; nous exigeons que les enfants... soient éduqués à la charge de l'État ;
- C'est le devoir de l'État d'aider à élever l'état moyen de santé de la nation en fournissant des centre publics de maternité, en interdisant le travail infantile..."

http://laissez-fairerepublic.com/naziprog.htm

passalvatore

@salvatore

Je suppose que vous faites partie de cette élite anti-fascite qui donne les brevets de démocratie aux candidats de droite (ceux de gauche n'ont pas besoin de passer l'examen).

Votre argument relève précisément de cet amalgame que dénonce Alain Destexhe.

Alain DESTEXHE

@pierrerimont

J'ai hésité, mais ce clip circule très largement. Je l'ai mis comme illustration de la pub politique négative qui existe désormais aussi en France (c'est assez nouveau : demain en Belgique ?), comme aux Etats-Unis et aussi parce que, qu'on aime ou pas, cela montre comment le Net devient un instrument politique.

Français du Nord

Les PS français sont comme vos belges: au abois.
Voyez nombre de pays dans l'Union: ils basculent vers le centre-droit, par désenchantement. Panique!
Notre hexagonal rouge (les Hollande et gauche caviar, adoubés par nos gauches ultra) n'ont alors d'autre attitude que de jouer les boute-feux et raviver l'inconscient révolutionnaire. Pour tenter de retourner l'angoissante perspective qu'ils appréhendent. Quitte à entraîner la Nation dans une déchéance croissante. Pas étonnant alors qu'ils usent de tous les procédés pour arranger leurs affaires.
Procédé préféré: attisser les convoitises chez les jeunes incrédules, faire jouer la détestation de l'autre, ce mieux nanti.
Et le procédé fonctionne, comme avec l'électorat des frustrés chez Le Pen.
Je serais curieux d'entendre un Jaurès dire ce qu'il pense de ses minables successeurs, car je n'ose appeler ça des héritiers.

pierrerimont

Ce que vous mettez en lien, "Sarko est mort", je ne sais pas si c'est moi qui perd l'humour avec mon grand âge, mais c'est un peu limite...quoique très bien fait.

Salvadore

where are you guys ? too much sun ?

Question : Hitler aussi il avait un bon programme socio-économique pour redresser l'Allemagne, non ?

Alexis de Tocqueville

Jusque chez nous : Le Soir : "Oui, Nicolas Sarkozy est dangereux". A lire, Eric Besson, ancien chef de campagne de Ségo "Qui connaît Madame Royale?". Partial parce que traître mais tellement plausible.
Sur Sarko, on regrette évidemment qu'il ait mis tant d'eau dans son vin libéral jusqu'à apparaître comme un digne héritier de Chirac. Mais la France aurait tort de se priver d'un tel homme. Pour ceux qui le trouvent trop à droite, Sarko devra se recentrer face aux privilégiatures (dénoncées une nouvelle fois par de Closets dans "Plus encore!"), à la syndicratie notamment la CGT (Lire Jacques Marseille dans Le Point sur le blocage du port de Marseille par la CGT).
La France a besoin d'un défibrillateur pour relancer son pouls. Donc : TOUT SAUF SEGO.

Roger

Excellent article sur le sujet sur www.atlantis.org.

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.

Entrez votre adresse email :

Delivered by FeedBurner

Rejoignez moi sur Facebook ou Twitter

Facebook Twitter

Devenir Fan