Ma Photo
Blog powered by Typepad

Powered by Rollyo

Pratique

« Mon slogan | Accueil | Sans commentaires »

06 avril 2007

Commentaires

Flux Vous pouvez suivre cette conversation en vous abonnant au flux des commentaires de cette note.

Juliette

...je me serais attendu à ce qu'il y ait une réelle pénurie de candidats enseignants. (?)

Le vérité est qu'il y a pénurie dans certaines disciplines ou localisations. Les profs expérimentés s'en étant allés (démotivés?) pour faire place à des entrants dont je me questionne sur la qualité moyenne ou le sens de la vocation!
Reste qu'avec un encadrement de 1 prof pour 9 à 13 élèves, on se pose la question des normes, syndicalisées plutôt qu'un réel fondement pédagogique?
Ma fille se plaint elle du manque de petits camarades dans la classe. Nous avions une institutrice pour 22 à 28 élèves et ça donnait de bons résultats. Où tient la différence actuelle?

Alexandre Plennevaux

Il faudrait compter l'absentéisme pour avoir une idée de la répartition réelle.
Mais si c'est vrai, alors c'est à priori une bonne nouvelle. Voilà donc une ressource qui ne manque pas en Wallonie. Parce que après les coupes claires opérées par Laurette en 96 (si je ne me trompe)-tout en disant qu'on serait tous bilingue en 2001 - je me serais attendu à ce qu'il y ait une réelle pénurie de candidats enseignants.

E. G.  Simon

1) Contexte: on sait que les élèves sont devenus fort remuants et contestataires. Tous les collectifs de gauche et syndicats adorent en user pour massifier leurs contestations de rue. Certains élèves violents (disons 5 % ?) n'hésiteraient même pas à taper les profs, à jouer du couteau ou à racketter les copains. Forcément quand tant de parents ne savent assumer la tâche de les éduquer correctement. Ah, ces pauvres "parents désemparés", dit si volontiers Claude Lelièvre (le grand défenseur P.S. des droits de l'enfant). En plus que nos politiciens en voie de déstabilisation n'osent pratiquer le courage de naguère. Dire qu'ON a (toujours les gauches) blâmé Tony Blair en 2006 pour avoir durci les approches UK en matière scolaire! L'ère du laisser-faire doctrinaire semble donc bien engagée.

2) Retour à "taux d'encadrement", relié à "Que coûte en moyenne un enseignant"? Je n'ai pas de chiffres sous la main, faudrait revoir les budgets de Maria (pas la sainte vierge, l'autre).
Inclusion faite de la rémunération + des à-côté + de la pension différée
+ des charges indirectes de l'administration centrale en Communauté
+ du coût des bâtiments, + de la prime syndicale payée par le citoyen,
+ du coût chauffage, producteur CO2 en fonction du nombre de classes
nous ne serions pas étonnés que ça se monte à 8.000 €/élève ou 80.000 € par enseignant et par an. Ajoutons la proportion de doublants (entre 20 à 40%?) qui se recyclent d'une classe à la même...). On arrive alors au constat effarant que la perception de nos taxes en tous genres ne suffit plus à regonfler les budgets Arena et que la C.F. se trouve alors gravement en déficit.

Et les syndicats (ah, ces honnêtes intellectuels) trouvent que le taux d'encadrement n'est jamais suffisant pour assurer un rapport "QUALITE - COÛTS" à la hauteur des besoins en bien-savoir de la Nation???

3) Pendant ce temps, le Martou-à-la-retraite trouve encore moyen de tenir des conférences pour y blâmer les citoyens qui n'en ferait pas assez? Plus doctrinaire que ça, tu trouves pas lui rétorquerait un brave bruxellois qui fait autant en poids du côté de la Grand'Place!
MOCons-nous donc de tout ceci?

pierrerimont

Tiens c'est plus d'élèves par prof en Flandre ? curieux, j'aurai pas cru.

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.

Entrez votre adresse email :

Delivered by FeedBurner

Rejoignez moi sur Facebook ou Twitter

Facebook Twitter

Devenir Fan