Ma Photo
Blog powered by Typepad

Powered by Rollyo

Pratique

« Modèle social ? | Accueil | Leterme - Di Rupo sur la Wallonie »

21 mars 2007

Commentaires

Flux Vous pouvez suivre cette conversation en vous abonnant au flux des commentaires de cette note.

Infrabel

Bonjour, le site que vous signalez comme celui du RER (www.belrail.be) n'est pas un site officiel, ni du RER ni de quelque entreprise liée au monde ferroviaire. Par conséquent, il n'implique en rien M. Luc Lallemand. Cordialement

eric

"quand on n'est plus célibataire ni "alter", bref casé avec moutards, la ville et ses sorties sont aux oubliettes"

bin oui ! c'est exactement ça la bourgeoisie ;-)

fdk

Non, la "bourgeoisie" (c'est quoi ca, ceux qui ont une maison avec pelouse ??) a quitté Bruxelles pour les raisons bien connues de "cohabitation" que veut nous imposer une certaine gauche caviar. Et puis, quand on n'est plus célibataire ni "alter", bref casé avec moutards, la ville et ses sorties sont aux oubliettes. Pourquoi y rester alors ?

fdk

Non, la "bourgeoisie" (c'est quoi ca, ceux qui ont une maison avec pelouse ??) a quitté Bruxelles pour les raisons bien connues de "cohabitation" que veut nous imposer une certaine gauche caviar. Et puis, quand on n'est plus célibataire ni "alter", bref casé avec moutards, la ville et ses sorties sont aux oubliettes. Pourquoi y rester alors ?

eric

Peut être que si la bourgeoisie Bruxelloise était restée à Bruxelles au lieu de s'entasser dans les bidonvilles dorés du Brabant Wallon nous aurions moins de problème de circulation ?
L'urbanisation des campagnes est une des grandes plaies de notre époque, un erreur qui continuera à peser sur les générations futures, hélas!!

Wali

De fait, j'ai été un peu trop exubérant en affirmant que l'état mettait tout en oeuvre pour que le citoyen prenne le train: la gestion désastreuse de la SNCB est un bel exemple du contraire.
Disons plutôt, dès lors, qu'il met tout en oeuvre pour que, à gestion calamiteuse égale, le citoyen prenne le train plus vite que la voiture! ;-)

Alexis de Tocqueville

@Wali,
Reste à vous déplacer de Bruxelles Central à votre destination finale (entre 30 min et 1 h).
Exemple : Waterloo - Montgomery. Avec les correspondances : 1 h 40 matin, 1 h 40 soir. Voiture : 1 h 15 matin, 30 min soir.
Vrai pour la fuite des habitants. Seuls les bouchons maintiennent les Bruxellois à Bruxelles (et le prix des terrains en Brabant wallon).

Wali

"si j'en crois le site de la SNCB, le train IR 3931 a quitté ce matin Louvain la Neuve à 09.45 pour arriver à Bruxelles central à 10.35 soit un voyage de 50 minutes seulement !
90 minutes avec une voiture privée , 50 minute avec un transport public : et dire qu'il y en a qui voudraient privatiser la SNCB..."

Nous retrouvons ici un bel exemple de conflit d'intérêt. L'état, voyant son profit à faire voyager via la déficitaire SNCB, met tout en oeuvre pour que l'usager prenne ce type de transport. Vraiment tout en oeuvre, en oubliant le "bien-être" de tous: croyez-vous que des routes privées seraient la source d'embouteillages chaque jour? Poser la question, c'est y répondre.

paul

Très bonne idée Alexis, mais le RER vise à transporter des naveteurs non Bruxellois vers la ville. Le métro concerne pour une bonne partie les habitants de la Région, pour leurs déplacements dans les 19 communes.

Le RER est financé par le fédéral (sauf erreur). Je ne crois pas qu'il serait possible de l'amener à financer un projet qui intéresse surtout les Bruxellois. Et je ne parle même pas des discussions communautaires: un métro de la STIB qui relierait Bxl à Kraainem? Tu n'y penses pas !

pasmartou

La ligne nord/sud existe déjà. Il suffirait de placer un "light rail" (sort de combiné métro/train) sur la ligne 26 de la SNCB qui est très bien connectée au métro existant.

Seulement ce dossier est conditionné au reste du RER.

Et les blocages du RER n'ont, à mon sens, rien à voir avec la malgouvernance mais avec un agenda caché de tous les partis bruxellois (MR compris) qui savent que le RER est une machine à vider Bruxelles de ses classes moyennes et donc d'appauvrir encore plus cette région.

Roger

Bonne idée Alexis.
La libéralisation du transport du fret permet déjà à des compagnies ferroviaires étrangères de circuler sur nos lignes. Pourquoi pas un RER privé circulant sur les lignes de la SNCB qu'il "louerait" en quelque sorte? Bouh le vilain libéral! Un RER privé, quelle horreur! Pas de grève, horaires respectés, pas de dette pharaonique, vous n'y pensez pas!

Alexis de Tocqueville

D'où l'importance de poursuivre le métro lourd! 25 millions d'euros du km. La Capitale de l'Europe ne pourrait-elle se permettre un km par an (Budget de Bruxelles: environ 2,5 milliards d'euros?)?
Le tram c'est bien beau mais faire des sites propres dans une ville médiévale aux rues étroites, c'est loin d'être évident.
Pourquoi ne pas confier la réalisation d'une ligne nord-sur au PRIVÉ? (A Marseille, cette seule idée a provoqué une grève d'un mois de la RATM!!!).
Itou pour le RER : confions cela à un consortium privé!

pasmartou

En gros, le seul boulot des Communes dans ce dosser est d'organiser les commissions de concertation puisque les permis sont délivrés par les Régions, 3 entités, dans la plupart des pays du monde, les permis sont délivrés par des entités déconcentrées ou décentralisées donc en l'occurence, je continue à douter que le nombre d'entités impliquées soit la cause. Mais en bon libre exaministe, je suis bien entendu prêt à être convaincu du contraire (mais autrement que par une tartine indigeste d'EG simpson).

pasmartou

E.G. Simon, je connais Nimby mais ma question n'est pas nulle parce que vous ne savez pas y répondre de toute évidence autrement que par l'invective (ça vous ressemble pas, vous donnez plutôt dans la tartine illisble et indigeste mais soit...).

Et je n'ai toujours pas le détail de ces fameuses 80 enttités (parentes des 80 chasseurs ?).

Café du commerce quand tu nous tiens (je ne vise évidemment pas ici l'absence de réponse du Sénateur qui a sûrement mieux à faire que de descendre dans ce bas à sable).

paul

De l'ineptie de confier des compétences aux régions pour des matières qui dépassent leurs frontières. Zaventem est effectivement un autre exemple, la régionalisation de la politique de l'environnement un troisième.

La Belgique a inventé le concept de subsidiarité à l'envers.

E. G.  Simon

@ pasmartou: NIMBY, vous connaissez! Alors pourquoi poser une question si nulle?

NIMBY suffit dans une large mesure à expliquer le nombre d'entités qui gesticulent et freinent sur chaque projet à planifier, principalement en matière de transport, d'urbanisme, etc.! Rappelons-nous: un Gvt Fédéral x N directions SNCB/NMBS x Infrabel x 3 régions x 3 provinces x N communes x 9 partis x 9999 élus x la chère Logique politique du donnant-donnant (ou du bloquant/bloquant). En finale, ne trouvez-vous pas que le produit de ce méli-mélo doit approcher de ces 80 entités qui se poussent chacune du bonnet?
Je prends l'hypothèse simpliste qu'aucune contrainte budgétaire ne limitera les projets sur l'horizon de 5 à 15 ans. Ici on peut rêver, avec des élus qui ne raisonnent qu'à l'horizon de l'année et dont beaucoup ne savent faire aucun lien entre "dépenses à l'extraordinaire" et "retentissements ultérieurs sur leur budget ordinaire"! Vive la cata.

Acceptez (pasmartou) que les "comités de quartier" (via leurs animateurs sous-jacents, essentiellement des ECOLOS sub-locaux) s'agitent comme de puissants lobbies s'opposant à toute tentative: celle d'abattre un arbre, d'attenter à l'aspect des paysages, d'élargir les voies vers N=4,... Or que dans le même temps les mêmes sphères revendiquent: moins de pollution, circuler plus vite, faire moins cher pour le consommateur final, etc. etc. Vraiment rien de schizophrénique dans ces logiques?
Herman de Croo a signalé récemment le coût de la DETTE SNCB par tête de bon belge: effarant! Tout ça pour plaire à 7% de nos navetteurs. OK, j'en fus moi aussi et comprends leur problématique, un désir de mieux vivre. Mais QUI a intérêt à freiner dans le tas? Qui joue à l'hypocrite, l'hydre à deux têtes?

Commutons de la SNCB au cas du milieu fort urbanisé: la STIB identifie 250 points noirs dans la RBC. Des aspects qui abaissent sa vitesse "commerciale" et la ponctualité de ses véhicules. Certainement vrai. Mais quelle logique appliquer ici? Voici un Pascal Smet (un Rouge et Vert urbain) si prompt à se pousser du cou et bon doctrinaire socialiste. Il décrète "bougez-vous de là que j'y mette mes trams/bus". Chantiers en 10*7 euros. Puis c'est ensuite la pagaille de circulation où chaque mini-solution engendre des effets pervers, mais déplacés à 100 mètres de distance.
Ça tuera-t-il d'autres activités? M'en fout, ça roule. NIMBY again.
Quelle optimisation globalisée dans ces projets? Car le jeu de la STIB x le jeu d'urbanistes-designers du tout-au-piéton x l'action d'Inter-Environnement (Ecolos, PS + SP-A à l'oeuvre) ça ajoute à l'enchevêtrement combinatoire! Et on boucle sans cesse (20 ans de palabres).
INNOVONS ? OPTIMISONS ? NB: ça passe en premier par les mentalités...

eric

si j'en crois le site de la SNCB, le train IR 3931 a quitté ce matin Louvain la Neuve à 09.45 pour arriver à Bruxelles central à 10.35 soit un voyage de 50 minutes seulement !
90 minutes avec une voiture privée , 50 minute avec un transport public : et dire qu'il y en a qui voudraient privatiser la SNCB....

Elinedelvaux

Ce qui est incroyable est la façon dont chacun se renvoie la balle; la région bruxelloise, la wallonne, la SNCB et sans doute les communes.

Voilà un exemple concret des contradictions entre les effets d'annonces comme Louvain et les blocages concrets.

louismalle

Chaque commune dispose en quelque sorte d'un droit de véto sur un projet d'utilité publique pour les 3 régions et le pays.

Pijean

Si je me rappelle bien, les estimations du RER étaient de diminuer le flot journalier de voiture vers BXL de l'ordre de 80.000.
Quelqu'un a-t'il calculé ce que ça produit de CO² 80.000 voitures pendant 2 heures de bouchon par jour, et cela pendant 4 ans?

Aline

J'ai bien peur que chaque commune veut avoir son mot à dire.....D'où les 80 intervenants

pasmartou

Ben oui mais moi ce qui m'intéresse quand même c'est de savoir s'il exact qu'il y'a 80 entités impliquées dans le RER.

lola

Je pense que le problème n'est pas de connaitre le nombre exact d'intervenants. Le fait est qu'il y en a trop et que cela retarde automatiquement les prises de décision. Imaginez encore attentre 2016 pour le RER ... je fais la route Namur - Bxl (E411) tous les jours et je peux vous dire qu'il est parfois frustrant de passer plus de trois heures dans sa voiture pour aller en travailler 8. Quelle perte de temps !

pasmartou

Vous pouvez faire le détail de ces 80 entités ? Pour ma part, je n'en dénombre que 3. Infrabel, le demandeur, les Communes concernées (on va quand même pas toutes les supprimer) et la Région. Quelles sont les 77 autres ?

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.

Entrez votre adresse email :

Delivered by FeedBurner

Rejoignez moi sur Facebook ou Twitter

Facebook Twitter

Devenir Fan