Ma Photo

Inscription

Blog powered by Typepad

« La Libre, son forum et "les affaires" | Accueil | Sans commentaire (17) »

16 juin 2006

Commentaires

paul

Les résultats de ces tests, ou tout au moins la position de chaque école sur la courbe de Gauss seront-ils publics ou accessibles aux parents d'élèves?

Une certaine transparence aurait son utilité, je crois.

joel

tout à fait d'accord. DEs tests externes à certaines périodes de la scolarité sont un excellent outil pour renseigner les différents acteurs de la Communauté éducative. Une fois de plus, le gouvernement de la CFB a perdu du temps sur ce dossier, présenté par le libéral Hazette en son temps.

Jean-Philippe

Non, non et non. Si vous faites ça, vous allez arriver à un "bachotage" généralisé où le seul but sera de réussir le test et non plus d'apprendre quelque chose aux élèves.

Les élèves sont des êtres humains et pas des boîtes de sardines (mes excuses aux sardines). Le bac à lauréat en France a montré depuis longtemps toutes les limites de ce genre de système. Si un enseignant n'est pas capable d'évaluer sa classe, c'est à lui qu'il faut faire passer un test, voir le licencier. Standardiser les tests, c'est déresponsabiliser l'enseignant. Comment voulez-vous dire à une enseignant qu'il n'est pas bon si sa classe réussi les tests? Cela revient à dire que le seul critère d'évaluation d'un enseignant tient à la réussite des tests ? Ridicule.

Prenez n'importe quel enseignant, il vous dira que d'une année sur l'autre, il se trouve face à une "bonne classe" ou à une "classe moyenne" voir parfois pire. S'il a une bonne ET s'il est un bon enseignant, il aura a coeur de mener ses élèves bien au-delà de ce que lui imposent les programmes. Dans le cas contraire, il fera tout pour au moins essayer de couvrir ce que lui impose le programme. Dans le pire des cas, il ne pourra que constater l'échec de sa classe.

Si un enseignant dit "Tout va bien Madame la Marquise" alors qu'il est en échec total, c'est la preuve d'un problème de sa part. Incapable de s'évaluer, il se croit bon alors qu'il est mauvais, voire médiocre. C'est lui qui devrait retourner sur les bancs de l'école pour suivre un recyclage.

Tout le reste n'est que babillage sans intérêt. Mais avant de mettre les enseignants en cause, peut-être faudrait-il leur donner les moyens d'enseigner. La sponsorisation de l'enseignement a été proposée, mais vu les réactions de certains et certaines, c'est pas demain que les profs auront des smartboards ou des outils adaptés à la pédagogie moderne. Reste le charme discret de la craie sur le tableau. Quelle importance, puisque selon certain, on ne va pas à l'école pour apprendre un métier. C'est vrai que vu les conditions dans lesquelles se trouvent certaines écoles, elles tiennent plus de la fabrique de chômeurs. Ce qui est malheureusement déplorable.

Pour réformer l'enseignement, il faudrait peut-être commencer par changer les deux sinistres qui s'en occupent en communauté Française: Maria Arena et Marie-Dominique Simonet. Ensuite, on parlera du reste.

NB: Il me plaît de suivre les débats politique en France. Pour l'enseignement, Ségolène Royal fait les mêmes propositions que jadis le MR. Propositions qui avaient alors été fortement critiquées à l'époque par une certaine Laurette Onkelinckx sous le label "Ecole de caïds". Notez que la même Laurette a récemment balayé d'un revers de la main toute idée de modifier l'attribution des allocations familliales (proposée par Didier Reynders) aux parents d'enfants à problèmes, alors que sa consoeur Ségolène fait exactement la même proposition (assortie de temps passer à l'armée) pour remettre les plus turbulent aux pas.

Peut-être Didier Reynders devrait-il offrir la bande dessinées "Les Voraces" à Laurette Onkelinckx. Cette BD raconte les aventures de deux vautours perchés sur leur branche.

Alain Destexhe

@Paul
Les résultats des tests sont destinés aux parents de l'élève et aux enseignants. Ils ne sont pas rendus publics; des poursuites sont même prévues en cas de non respect de cette disposition.

Minarch

Prenon exemple sur l' Ofsted qui va plus loin en publiant les résultats pour chaque école!
Ceci permet de se faire une idée précise à tout moment de la qualité d' une école par rapport à une autre.
Bien sûr il faut déchiffrer ces chiffres et ne pas les prendre pour argent comptant, mais nous l' avons vécu de l' intérieur, et ça marche.
En effet, la conséquence est une émulation entre écoles et donc une amélioration générale de la qualité de l' enseignement!

School Performance Report: https://www.ofsted.gov.uk/howwework/
cliquez sur "how we inspect" etc...

L' Ofsted est une organisation ne dépéndant PAS du ministère de l' éducation et qui rapporte directement au Parlement. Inimaginable de voir un indépendance comme ça chez chez nous IMHO!

Rudolph Menthol

Quand j'étais à l'univ, certains profs affichaient systématiquement les résultats avec moyenne, écart type, courbe de Gauss et tout le tralala. Le seul mérite du bidule était, lorsqu'on s'était pris un 4/20 dans les gencives en stochastique, de pouvoir se rassurer en voyant que finalement on était dans la moyenne. Mais je me souviens aussi des manipulations qui avaient parfois lieu pour que les résultats n'apparaissent pas trop sévères ... pour le prof.

En ce qui me concerne, il me semble qu'il est tout aussi important d'évaluer les programmes et les enseignants. Je ne garde pas que de bons souvenirs de tous les profs que j'ai croisés au cours de ma "carrière" d'élève et d'étudiant alors que je n'étais pas trop mauvais. Il fallait avoir un moral bien trempé pour passer au travers de toutes ces années de profond ennui.

Alain Destexhe

@Rudolf

C'est aussi mon sentiment; l'impression de m'être tellement ennuyé alors qu'il y a tellement de choses intéressantes à apprendre.

Pijean

Juste un peu d'humour...
-----------

Les socialistes annoncent le changement de leur logo. Désormais, un
préservatif représentera le premier parti de gauche de Belgique.
Les socialistes estiment que le préservatif reflète mieux l'image actuelle
du PS.
En effet, le préservatif tolère l'inflation, ralentit la production, détruit
la prochaine génération, protège les glands, et vous donne un sentiment de
sécurité alors que vous vous faites baiser!
-----------------
Je le répète, c'est de l'humour, rien que de l'humour.

Alexis de Tocqueville

Il faut aussi faire des comparaisons annuelles des performances des lycées (taux de réussite à l'univ, etc.). Dans le temps, le Nouvel Observateur faisait ce type de "top 100" en France selon une multitude de critères. Mais les syndicats d'enseignant redoutent toute forme de compétition ou de concurrence ou de notation car cela induit une « jugement » sur les performances et des remises en question sur la co-gestion de l’Enseignement. Imaginez qu’un enseignant soit promu directeur d’athénée avec le soutien du Setca enseignant et que cet athénée reçoive la note 2/10. Ce serait la gifle. Ou que dans une ville où cohabitent collège et athénée, on découvre que l’athénée est meilleur que le collège ou l’inverse. Syndicats chrétiens et socialistes préfèrent un enseignement standardisé, des profs interchangeables et un nivellement pas le bas. Le statu quo est profitable aux privilégiatures et aux plates-bandes. Comme dit si bien Di Rupo : « Il ne faut surtout pas de rupture ». Continuons à colmater ou à jouer de la musique pendant que le Titanic fonce vers l’iceberg. Son orchestre était belge d’ailleurs.
Sur l’université, j’ai eu la chance d’avoir 40% de profs qui avait une occupation professionnelle et qui faisaient cela « en plus ». C’était donc plutôt agréable.
Mais à l’ULB, pour être prof, il faut être maçon et à l’UCL, c’est pas mal pistonné. Les offres d’emploi sont connues du sérail un an avant leur publication dans la presse.

cactus

L'ennui. C'est bien çà le problème de bcp de profs. C'est tout ce qu'ils ont à offrir à leurs élèves.

Je suis jeune prof et on m'a appris à apprendre aux ES à apprendre, si vous me suivez. Pour les (re)motiver, on utilise les méthodes "actives" qui - en très gros - propose de réaliser des objectifs de savoir-faire, savoir-être pour chaque élèves dans des activités qui ont du sens pour eux. A travers des projets qui les intéressent. On part de leurs obstacles pour apprendre. Mais cela demande bcp de temps et de le préparation.

Certains profs cravachent pour bloucler le programme sans jamais vérifier si les ES acquièrent de réelles compétences et d'autres s'efforcent des miser sur qques objectifs précis mais qui seront acquis et réutilisable dans d'autres situations.

On se souvient tous de certains de nos profs. Pourquoi? ils répondaient à notre demande, et il y avait la notion de plaisir à apprendre.

Moi je suis pour une évaluation des profs en cours, revalorisation salariale, le démantellemnts des réseaux (gouffre à pognon) une liste d'objectifs et de compétences à acquérir commune (différent de même programme) et la même évaluation pour tous.

Evaluation qui sera la dernière d'une longue série et qui ne côtera pas avec des points. Uniquement on mettra Acquis, en Voie..., Non acquis. Pourquoi les danois font ils de très bon score aux enquêtes PISA? Leur système les évaluent tout le temps mais sans les juger ou les condamner mais pour les AIDER. Donc pour eux, à notre ENORME différence, un test a une fonction de soutien du prof plutot que de sanction de la toute puissance magistrale. Donc pas de stress, et démarche intellectuelle rodée.

Un dernier mot sur la courbe de Gauss, celle-ci est dénoncée par tous les pédagogues. En effet, dans chaque groupe, celui qui évalue va "systématiquement" classer 2-3 très bon, une grosse moyenne et 4-5 mauvais. Et si vous mettez tous les "bons" ou tous les "mauvais" de chaque classe dans une nouvelle, alors les même statistiques se dessinent. Donc sans intérêt.

Luttons contre la courbe de Gauss, tous les ES sont capables. Notre système éducatif est pourri et inégal. Seuls les riches et les "belges" vont à l'unif.

Et merci à Arena de sacrifier le cours d'éducation artistique (dessin, musique) pour combler leur incompétence à gérer les réformes. Une demi heure de dessin par semaine, super. Merci d'étouffer le peu de moyen d'expression et la découverte culturelle. Ls jeunes n lisent plus, ne voient au cinéma que les blockbuster stupides, ingurgitent tout ce que la télé leur sert, ne connaissent pas magritte, ne vont jamais au musée, à une expo, ... Arrgg

Tawmass

Je voudrais juste préciser que dans des pays comme la NORVEGE, ce genre de pratique est très courante. Et suite à mon expérience dans ce pays, je peux confirmer que les norvégiens sont loin d'être des analphabètes au niveau scolaire !!! Certes "L'EXEMPLE FRANCAIS" est le plus mauvais exemple que l'on pouvait citer, car on a procédé à un renivellement par le bas grâce ce folklorique Jack Lang qui exigeait 80% de bacheliers...mais en Norvège, c'est loin d'être le cas. Là-bas, lors d'un examen, nous ne sommes que des numéros sur la feuille d'examen, ce qui permet au professeur qui corrige de ne pas être partial dans sa correction au cas où il reconnaitrais le nom d'un élève. De plus, ce sont les professeurs d'une école X qui corrigent les examens d'une école Y, de sorte qu'il n'y ait pas de favoritisme et que les prérequis puissent être considérés comme nationaux...

En tous cas, nous avons sérieusement besoin de changements car je constate, quand je rentre dans ma région, que l'école a fortement changé... difficultés scolaires d'élèves que nous ne connaissions pas à l'époque, manque de respect... Bref, s'il faut changer quelque chose dans le système scolaire, il faut
également changer quelque chose dans l'éducation des enfants ! Il serait temps que certains parents prennent conscience que l'éducation est leur tâche, et non celle de l'école, qui elle doit instruire !!!

Bref, s'il y a des réformes inévitables à adopter dans l'éducation, il faudrait aussi penser au rôle des parents, mais cela est beaucoup plus difficile à réformer. Néanmoins, les deux facteurs sont liés...

cyrille delcourt

oui à une évaluation externe sérieuse. Je profite pour ajouter : Savez-vous que les premières années secondaires de cette année sont des élèves qui, pour la première fois, ont passé un cycle complet sous la réforme des primaires...qui s'inquiète d'évaluer les résultats ? personne...mais je peux vous dire que les professeurs sur le terrain eux les sentent...et je peux ajouter que les résultats d'une enquête comme PISA (qui commence à vieillir) ne sont pas prêts de s'améliorer: la maîtrise du français est CATASTROPHIQUE. Certains élèves arrivent à passer les primaires et arrivent en secondaire quasi ANALPHABETE. Et ceci n'est pas une exagération. De plus, je me base sur des résultats observés dans une école réputée de haut niveau. De nombreux élèves (et ce sont des petits belges de milieu favorisé, on ne pourra pas dire que ce sont les élèves d'origine étrangère qui font baisser les stats) écrivent comme ils entendent....et encore ils entendent mal...une dictée devient une juxtaposition de mots écrits dans une phonétique approximative...Il faut refaire un test national et si besoin revenir sur la réforme du primaire, il y a URGENCE !!

pirouette

pour rappel, un reportage au journal il y a quelques mois....les professeurs de graduat qui forment les futurs enseignants français inférieur et instituteurs s'affolaient que ces derniers arrivaient en première année supérieure en ayant une orthographe moyenne voir lamentable. A se demander d'où pouvait venir leur vocation. Un test externe pour les connaissances fondamentales s'impose car les enseignants cesseront de baisser leurs objectifs et leur exigences. C'est d'ailleurs fédérateur pour une classe, qui plutôt de voir le professeur comme l'ultime "sanctionneur" (rôle que les enseignants tiennent mal et ne devraient pas tenir), ils le voient comme celui qui peut les accompagner vers l'acquisition des connaissances pour le test externe. Le rôle du prof change. C'est important.

Rudolph Menthol

Hey, Tawmass ... il apparaît que nous sommes probablement voisins.

Minarch

Tawmass, nous sommes dans une situation similaire à la vôtre.
Mon épouse est Danoise et nous revenons de 8 ans au RU.
Le passage à l' école Belge est catastrophique.
Très bizarrement, nous notons une agressivité et un comportement violent de la part des enfants, et ce dès l' âge de 5 - 6 ans, manque de respect etc...

Je parle d' une école de 32 élèves, dans un minuscule village du sud Luxembourg et nous comparons avec une école de 250 élèves à Londres, avec un mélange d' enfants provenant de milieux sociaux opposés, de culture et et de race tout aussi opposées. Jamais nous n' avions vécu une telle agressivité entre les enfants!
Le "bullying" par exemple y est combattu autant que possible alors qu' ici, c' est la normalité.
Nous nous demandons vraiment d' où provient une telle différence de comportement puisque nous nous attendions à des relations bien plus harmonieuses sans un petit village que dans une mégapole!

pixeline

@Minarch
Le flegme britannique peut-être...

Blague à part, j'ai fait mes candis à marie haps (Libre, bruxelles) et mes licenses à l'EII de l' UMH (Université de Mons).
A Marie Haps, c'était dur, on était drillé, c'était extrêmement exigeant. La pression sur les élèves étaient énorme et c'était un peu le règne du chacun pour soi. Par contre à Mons, le copinage avec les profs était la règle. L'ambiance était certe très sympathique, mais les profs n'avaient aucune motivation: taux d'absentéisme impressionnant, alors qu'à Marie Haps, nos profs exerçaient leur travail d'enseignant en complément de leur métier. Ils nous transmettaient une passion. A Mons, ils nous transmettaient leur désespoir....
Conclusion: j'ai réussi mes licenses avec l'acquis des candidatures. Mais quelle impréparation au monde du travail !!!

paul

@ pirouette:

"....les professeurs de graduat qui forment les futurs enseignants français inférieur et instituteurs s'affolaient que ces derniers arrivaient en première année supérieure en ayant une orthographe moyenne VOIR lamentable...).

Je crois que dans ce contexte, c'est VOIRE.

Sinon je suis d'accord.

E. G.  Simon

TESTS: toute suggestion est utile, dès que sa FAISABILITE sera démontrée aux acteurs concernés. Sinon nous nous bercerons longtemps encore dans du larmoiement...

Après les hurlements de milieux dits "progressistes", l'enquête P.I.S.A. de l'O.C.D.E. est maintenant acceptée comme un élément de comparaison et un appel à la STIMULATION de nos esprits. Reste à appliquer de bons instruments correctifs (dont beaucoup ont fait leurs preuves, souvent à l'initiative d'enseignants). Tous savent qu'apprendre demande COURAGE et EFFORTS individuels : qu'il s'agisse d'acquérir des bases (par les élèves, avec parents-coach-répétiteurs), de surmonter des difficultés professionnelles (par les maîtres et les profs), d'oser changer chez les autorités de fonctionnement (dans divers P.O.; à l'Inspection et les entités de pédagogie expérimentale; dans les administrations d'appui), plus d'accepter une idéologie ouverte (faire de la Politique; moraliser les interlocuteurs dits sociaux). Alors OUI aux tests externes. Ça s'est appliqué de longue date sans avoir "meurtri" des générations d'élèves. Ce sont surtout des politiciens et des syndicats rétifs à toute idée de comparaison qui ont tué l'instrument de stimulation!

Quelqu'un parmi nous cite "les énormes différences...". Et pourquoi pas? Lorsque les mêmes politiciens revendiquent le droit à l'identité ethnique ou régionale, à la différence culturelle, au blablabla... Les différences d'aptitudes et de goûts entre individus sont un FAIT largement observé. Mais entre égalité des chances et égalité des potentiels, allez voir qui s'en émeut ... linke Ansichten!

"INNOVEZ", disent sans cesse les gourous de l'U.E. Mais passer à l'acte est une autre affaire que de discourir. On n'a jamais réussi à changer un système malade en prenant les mêmes (avec schémas mentaux bloqués) et en les chargeant de mener un renouveau (même DiRupo n'y croit plus). Ce sont les ACTEURS qui doivent se secouer. Et les milieux énumérés plus haut sont chacun tournés sur eux-mêmes, sans guère de méthode bien pratique pour "installer le changement". L'idée est là, les bonnes volontés sont là ... et les méthodes à appliquer sont laissées à des espèces d'alchimistes: cabinettards ou certains théoriciens d'universités. Il faut en premier bousculer ceux-ci, les autres acteurs ensuite! Plusieurs intervenants donnent de bonnes PISTES, ainsi:

1) Minarch (vue UK) : "Prenons exemple sur l' Ofsted qui va plus loin en publiant les résultats pour chaque école! ... L' Ofsted est une organisation ne dépendant PAS du ministère de l'éducation et qui rapporte directement au Parlement....". => Mais QUEL organe à la fois externe et indépendant est-il concevable de créer en BE, et COMMENT le mettre en place?

2) Des susceptibilités à préserver? Si la "courbe de Gauss" émeut trop de gens, demandons donc à un original de nous créer la "courbe de COEMANS"; ainsi il aura du temps plus utile à passer avec nous?

3) Comme le souligne Jean-Philippe, demandons aux (à la) "vautours voraces" de dépenser leur énergie à moins légiférer par opportunisme et à mieux faire "appliquer l'existant". Plutôt que d'aimer à roucouler sur une branche de la RTBS au heures de large audience! En matière énergétique, demandons aux tenants de l'énergie verte de penser moins bêtement que sous la forme de suppression des devoirs à domicile (Mr Nollet: enlevez s.v.p. d'autres bornes: celles mentales, chez d'aucuns).

4) Acteurs-parents: sachez être exigeants envers vos chérubins! Cela a fait des réussites de tous les temps; puis ça a changé avec l'amollissement des méthodes éducatives et de
Programmes scolaires post-68 concoctés par des organes politiciens et leurs experts-dogmato-obligés!

5) Acteurs-enseignants: votre tâche est devenue difficile avec les gosses gâtés/prétentieux qui ont remplacé les "sales gosses" de vos prédécesseurs? Beaucoup d'entre vous - noyautés par des milieux syndicaux - ont perdu la passion d'enseigner? Alors, secouez-vous autrement qu'au tennis hebdomadaire. Changez de crémerie, faites de la rotation entre établissements (exigez-la davantage)! Allez parfois visiter ces entreprises que tant de gauchistes étroits maudissent à tout micro. Allez voir comment ELLES (entreprises) apprennent à vivre au sein du changement permanent que leur impose un contexte de société. Apprenez chez elle comment on fait "de la formation tout au long de la vie"!

6) Intéressez vos acteurs-autorités aux principes élémentaires de la GRH (Gestion des Ressources Humaines). Cela se fait lentement mais sûrement dans les instances du secteur public (20 ans après celles des entreprises). POURQUOI donc moins ou si mal dans votre milieu professionnel? RE: absence de la DIVERSITE, enfoncement dans les habitudes, démotivation par la routine... Protection excessive et sécurisante grâce aux lois et syndicats?

Bon, j'arrête. Mais j'aime partager l'opinion reflétée par Alexis de T. avec son :
"Syndicats chrétiens et socialistes préfèrent un enseignement standardisé, des profs interchangeables et un nivellement par le bas."
Place libre SVP aux successeurs de la mince Arena et du gros Martou (c-à-d HARO aux dogmatiques les plus récents)!

Raymond Coemans

La courbe Coemans, elle va de mon doigt à votre cul, Gégé. Hahaha...

Jean-Philippe

"Seuls les riches et les 'belges' vont à l'unif"

Faut vraiment le faire exprès, ou bien être de la dernière des mauvaises fois pour publier de telles affirmations.

Seriez-vous jaloux ? Tant pour les étudiants dont les parents n'ont pas la possibilité financière d'assumer le coût des études que pour les étudiants étrangers, il existe des bourses d'études qui couvrent les frais de scolarité tant au niveau du secondaire que des études supérieures, universitaires ou hautes écoles.

"Des susceptibilités à préserver? Si la "courbe de Gauss" émeut trop de gens, demandons donc à un original de nous créer la "courbe de COEMANS"; ainsi il aura du temps plus utile à passer avec nous"

Vu la reaction de l'intéressé, j'ai supprimé mon commentaire. Devant tant d'intelligence, on ne peut que se taire. Remarquez cependant, qu'en général, il intervient peu le matin... ce qui est tout à fait significatif des personnages de son genre. Pour ce qui est de ses commentaires, ils sont aussi imbibé de cognac que lui.

X + Y = Coemans?

Attention! zélé RC vient encore de s'exprimer!
Habituel expert de la polémique du c_l, en délire alcoolique nocturne régulier, docteur es-grossièretés. Dire que ça aurait 36 ans (ses os, on ne parle pas du niveau mental). Maintenant, s'il se prend en plus pour médecin en scatologie et tente de s'initier au toucher rectal ... on préfèrera lire ses autres conneries sur posts antérieurs.

Imaginez-vous, Mmes/Mrs les enseignants, en quel niveau basique sont tombés des belges très moyens? Imaginez d'où ils sortent et comment ils votent?

Rudolph Menthol

@JP
"Tant pour les étudiants dont les parents n'ont pas la possibilité financière d'assumer le coût des études."

Faut pas rêver JP: je suis issu d'une famille monoparentale (avec un seul salaire donc, et un petit salaire encore) et pour la bourse, j'ai pu me brosser. De mon temps (peut-être cela a-t-il changé, mais j'en doute), il fallait que les parents soient minimexés ou presque pour ne pas exploser les plafonds donnant droit à une bourse.

Et, durant mes études, effectivement les enfants d'ouvriers ou de petits employés ne couraient pas les amphis, du moins dans les années au delà de la première candi.

A l'ULg, il y avait TRES CLAIREMENT un préjugé de classe (peut-être, une fois encore, cela a-t-il changé : mais j'en doute toujours). J'en ai été "victime" mais je préfère taire les noms et laisser les quelques grotesques mandarins bouffis de suffisance qui s'y sont livré croupir dans l'oubli qu'ils méritent ou méritaient.

alex

Raymond, vous m'avez fait rire. Si con que vous soyez, parfois, un poil de cynisme diogénien ne peut faire de tort et dégonfle les baudruches.

A part ça, vous êtes la nouvelle idole d'Algogol, ça vous fait plaisir, j'espère? Eut égard à vos précédents démélés avec ce débile, voilà une réhabilitation qui n'est pas surprenante puisqu'elle est motivée selon lui par votre rôle de poil-à-gratter sur ce site.

Or, comme bien vous savez, ce blog est fréquenté par les fascistes-d-extrême-droite-à-droite-de-la-droite. Vous êtes donc, pour algogol, un résistant. Bravo. :-)))

paul

Soit-dit en passant: le sujet des bourses d'étude, de leurs règles d'attribution et de leurs montants pourrait être très intéressant.

Quelqu'un a-t-il des infos à ce sujet?

Les études sont un moyen d'améliorer la position de l'individu, et de faire fonctionner l'ascenceur social. Leur dévaluation est une des causes du mauvais fonctionnement de celui-ci.

Cosette

"Prenez n'importe quel enseignant, il vous dira que d'une année sur l'autre, il se trouve face à une "bonne classe" ou à une "classe moyenne" .
Ayant des enseignants dans mon entourage, c'est une réflexion que j'ai très souvent entendue.
Pour ce qui concerne les tests, je suis d'accord avec vous. Les instituteurs prépareront les élèves à réussir les tests au détriment du reste.
Par contre sur votre réflexion :"Reste le charme discret de la craie sur le tableau. Quelle importance, puisque selon certain, on ne va pas à l'école pour apprendre un métier." je tiens à signaler qu'on n'apprend pas un métier à l'école primaire mais qu'on est sensé apprendre à lire, à écrire, à calculer et que pour cela la craie sur le tableau peut suffire.

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.