Ma Photo

Inscription

Blog powered by Typepad

« In de Warande en français | Accueil | Emploi: les conseils de l'OCDE »

21 juin 2006

Commentaires

Alex

C'est en effet décourageant. Les réalités sont systématiquement gommées par des prétextes poltiiques. Quant au néo-darwinisme, ben qu'on le veuille ou non c'est une réalité et c'est comme ça pour tout le monde! Si la Wallonie se conforte dans sa faiblesse, elle ne pourra que sombrer à terme. Pas de miracles à attendre d'un saint sauveur de ce point de vue.

Alexis Chevalier

Outre une propension à vouloir garder la tête dans le sable, ce qui est navrant chez les institutions subsidiées de Wallonie, c’est de défendre à n’importe quel prix, fusse-t-il celui d’être ridicule, la « bien-pensance » dogmatique de nos élus.
Ceci relève véritablement d’un système névrotique auto-renforcé. La réalité démontre que les solutions, impliquant une ingérence quasi maximale de l’état au sien de l’économie wallonne, appliquées de manière répétée mènent à la continuité dans l’échec du développement économique. Et pourtant ils persistent.
L’erreur est humaine persévérer est diabolique !

paul

Le CRISP devient aussi moralisateur qu'une quelconque ONG.

Darwinisme néo-libéral, vraiment.
J'ai troujours trouvé que la doctrine la plus "darwinienne", après le nazisme, c'était le marxisme. Mais bon. Tout est bon lorsqu'il s'agit d'attaquer le libéralisme.

Sénateur, vous sentiriez-vous la force d'entamer vous-même la discussion du côté francophone sur la question des transferts, dans la lignée de votre rapport sur l'économie wallone? La rigueur de ce rapport a confondu ses adversaires. Pour l'instant, tout ce que nous avons, ce sont des études flamandes, qui disent un montant, puis les réponses francophones qui contestent ce montant.

Molinari

Il est financé comment le Crisp(é) ? Aussi crédible que le polito(apo)logue Verjans à Controverse. Quant au "darwinisme social", je suis tout autant libéral que les amis Bouckaert, Wyckaert, Storme ou Van Dun et je ne m'y reconnais pas le moins du monde. On n'a pas le droit d'être "solidaire" avec l'argent des autres, le droit d'asservir n'existe pas.

E. G.  Simon

La démarche CRISP fut toujours -et reste- celle d'un organe "gauche modérée", localisé à l'ULB (...).

Que ses analyses soient "scientifiques et académiques" je veux encore y croire.
Qu'ils osent se prononcer en toute indépendance, j'en douterais un peu plus.
Qu'ils aient la capacité se prononcer comme des gourous sur le grand nombre de matières qu'ils se permettent d'aborder au fil du temps, je n'y crois résolument PAS.

Qu'ils aient dans ce nouveau "Courrier" fait preuve d'un manque de LARGEUR de regard ... je serai d'accord avec d'autres intervenants sur ce blog. Les gens "à gauche dans leur coeur" ont une tendance trop facile à critiquer p.ex. les Think Tanks et autres groupes de réflexion qui ne seraient pas d'émanation directe de saintes (sic) universités. L'observation de tristes réalités politiques d'Europe nous démontre le goût d'un parti-pris qui s'est installé dans certains de leurs travaux (qui touchent à la sociologie et/ou la politique). Outrageant, car dans l'ULB c'est devenu une forme de déviance p.r. au concept de la "Libre pensée" dont la plupart d'entre eux se revendiquent fièrement mais hypocritement.

Moi je me contente d'être un citoyen éduqué et assez neutre, qui pense librement, avec son regard à 360°, et sur une échelle de temps long/court, avec sa langue pas en poche, car ma vie ne dépend aucunement des "aides, contrats,..." dont les attributions dépendent si bêtement du "jugement" porté par des cabinettards et/ou administrations aux idéologies dominantes et parfois étroites. Cfr. Notre C.F. ?

Jerry Rubin

Je crois surtout que les propagandistes du crisp feraient mieux de se limiter à parler de politique, plutôt que de dire n'importe quoi à propos du darwinisme, qui ressortit à la science.

Idem avec l'intervenant "paul", qui devrait se donner la peine de lire "L'origine des espèces" et "Mein Kampf", et me dire où se situent les points de concordance entre les deux. Quand on veut dire n'importe quoi, on le fait dans une revue du crisp, pas sur ce blog.

pixeline

@Jerry Rubin

"Idem avec l'intervenant "paul", qui devrait se donner la peine de lire "L'origine des espèces" et "Mein Kampf", et me dire où se situent les points de concordance entre les deux. Quand on veut dire n'importe quoi, on le fait dans une revue du crisp, pas sur ce blog."

je crois que Paul fait allusion au concept de race aryenne, et à la "nécessaire" purification ethnique de la société allemande, afin que cette race de sur-hommes puisse atteindre sa destinée.
Après, ce blog a déjà vu bien des dialogues ineptes, alors ici ou dans la revue du crisp... Pas que je veuille défendre Paul, mais j'ai trouvé votre réponse inutilement désobligeante.

Jean-Philippe

"la solution des problèmes économiques passe par le démantèlement des avantages sociaux".

C'est typiquement ce genre de phrase qui fait peur aux gens. Qu'est-ce qu'un avantage social ?

1. Les allocations familliales
2. Un abonnement à prix modéré pour le transport
3. Le remboursement des frais médicaux
4. Les congés payés
5. ... et la liste est longue

Dans cette liste certains citeront "le logement social" qu'ils occupent et enfin "Le chômage"

En faisant croire via des moyens détrournés, voir en utilisant des mots comme "darwinisme" que peu de gens seraient capables de définir correctement, le libéralisme va "démanteler les avantages sociaux" et donc de risquer des comparaisons foireuses comme "Libéralisme Egoïsme?" sur les plateaux de télé.

Même si les libéraux clament qu'il n'est pas question de toucher aux allocations familliales et autres remboursements, ce sont les socialistes qui posent devant les caméras de TV pour dire "Le chèque rentrée est une priorité absolue pour nous" et si ça coince, c'est de la faute des autres. Sous entendu "des libéraux" puisque c'est le partenaire au fédéral. Naturellement, on se cachera bien de dire que les libéraux ont proposés dans la foulée une réduction des impôts pour les bas salaires, que les socialistes ont refusée sous le prétexte de "vider les caisses de l'état" (ailleurs que dans les poches de leurs petits copains ?) Naturellement, Joëlle M. S'est faite un plaisir de relayer l'argument. Tant qu'on peut casser du sucre sur le MR, pourquoi se priver ?

Que reste-t-il alors ? Limiter le chômage dans la durée ? Renforcer la chasse au travail au noir pour exclure du chômage les contrevenants ? Redynamiser le goût au travail en proposant des formations aux chômeurs ? Faire la chasse aux sans papiers et autres clandestins (plus nombreux à Bruxelles et en Wallonie qu'en Flandre) ?

A de nombreuses reprises le MR a proposé des catalogues de mesures susceptibles d'offrir des pistes de réflexions. Faute d'avoir face à lui un partenaire désireux de sortir de l'ornière, les idées déposées sur la table ont été rejetées d'un revers de la main dédaigneux. Ce qui me fait dire que "Socialiste Wallon= Immobilisme rétrograde"

Le MR doit-il se raidir dans ses propositions au risque de se faire taxer de "libéralisme social" ? voire d'agents du PTB ? Doit-il encore et encore chercher à convaincre du bien fondé de ses idées ? Au risque de devenir lassant. Ou bien faut-il laisser les socialistes aller au bout de leur idée et quand ils seront dans le mur, récupérer les morceaux et les restes de la Wallonie ?

Si Darwin revenait parmi nous, je serais curieux de sa réaction face à ce que l'on fait de sa théorie. Enfin, si le CRISP devait encore démontrer qu'il n'est qu'un satellite du socialisme, voilà qui est fait.

wallagonie

Le CRISP vient de se décrédibiliser.
A des chiffres avancés par des économistes, on peut ne pas être d'accord. Il faut alors en proposer d'autres.
On finira par croire que seule l'expérience (sans retour) du séparatisme nous donnera la réponse : Qui a perdu et combien ?
Qui a gagné ? (mais puisqu'on te dit que la Flandre va y perdre !!! Tu vas la bouffer celle-là oui ou m.)
Bon, j'ai ma ptite idée sur le perdant et je suis même convaincu qu'il ne faut pas avoir fait de grandes études pour imaginer la M; dans laquelle les W. vont se retrouver.

Rudolph Menthol

Pour ceux qui ne le connaîtraient pas encore :
http://www.belgiantransfers.org

"Les transferts financiers entre la Flandre, Bruxelles et la Wallonie.
Des mythes, niés, exagérés? Où sont les chifres, les faits, les études? Vous les trouverez ici!"

Laurent

La Wallonie est dans une situation de non-retour.
Ce qu'il nous faut, ce sont des mesures telles celles entreprises par l'Espagne, l'Irlande, U.K (Tatcher, Tony Blair).
J'habite le Hainaut (je suis jms fier de le dire), c'est triste d'en arriver là, car nous avons bcp d'atouts si ce n'est d'avoir bcp de socialistes à la sauce "van cau".
Le perdant c'est la Wallonie et elle le sera encore pour très longtemps.
Je voyage svt en pays flamand, c'est beau là-bas, c'est dynamique, c'est "propre" (dans tous les sens du terme)
Ils sont tjrs en avance, mènent des politiques tjrs efficaces et pragmatiques.
Le wallon pense à court terme et n'a pas le goût d'entreprendre.

Laurent

Je comprends très bien les flamands (les politiques flamands qui font allusion au séparatisme,...)Ils ont intérêt à faire croire à une séparation, ça permettre peut-être à la Wallonie de se réveiller.

paul

@jerry rubin

Je ne vois pas très bien la raison de cette agressivité.

Quand je parle de "darwinisme" chez les totalitaires, je parle de leur récupération du concept de la "survie du plus fort" - qui est d'ailleurs souvent le plus adapté, ce qui n'est pas pareil - l'un pour défendre l'extermination d'une "race" jugée inférieure, l'autre la disparition d'une classe sociale, jugée comme historiqueme dépassée.

Je ne considère pas Darwin comme un père fondateur du totalitarisme.

Simplement que la diffusion de ces idées a donné lieu à ces dérives. Comme c'est souvent le cas d'ailleurs.

Enfin, je m'étonnais surtout que les gens du CRISP qualifient les théories libérales de darwiniennes - peut-être serait-il plus adapté de leur recommander à eux de lire "de l'origine des espèces"?

Situation éclaircie?

alex

Ne rêvons pas...

Octobre reverra les mêmes ânes voter pour les mêmes parvenus, et la roue tournera. Et le jour ou la Flandre prendra son envol, ben on continuera pour voter pour les mêmes, et les rich' auront qu'à payer! Ca s'passe comme ça en Walolo...

Alexis de Tocqueville

Difficile de commenter un rapport qu’on a pas lu. Mais j’ai lu de nombreux rapports du CRISP et c’est souvent de cette eau là. Très bonne analyse factuelle d’où tout lecteur censé tirerait la conclusion A alors que le CRISP conclut B. Toutefois à ce point… Il y aurait bien une solution : que le Centre Jean Gol (oui oui : le MR a un centre d’étude) se réveille et sorte une étude définitive sur le sujet. Allô Hervé, tu m’entends ?

Alex

Allez une pour rire, histoire de détendre l'atmosphère.

En Wallonie, à l'enseignement catholique, on apprend la Sainte Trinité: le Père, le Fils, et le Saint-Esprit. A l'enseignement officiel aussi: le Parti, la Mutuelle, et le Syndicat.

pixeline

Je me demande: y a t il un équivalent francophone au club de la Warrande?

E. G. S.

Equivalents?

@Pixeline ...

- Cercle de Lorraine à Uccle, grandes entreprises , BXL-international

- Cercle des patrons & entrepreneurs W., au château de Namur dont 1000 membres
(où ils furent bien obligés d'inviter en grande pompe les DiRupo, Arena, VanCau & Consorts).

pixeline

merci EG Simon, et savez-vous si ces "cercles" réfléchissent également, voire prennent position par rapport à l'avenir de la Belgique et des francophones?

Thomas Maskens

Le Manifeste Bruxellois propose des pistes très intéressantes et audacieuses pour la Région Bruxelloise. Il a été écrit par des bruxellois francophones et néerlandophones d'horizons divers.
Il est signé aujourd'hui par près de 1500 personnes.
www.manifestobru.be

L'asbl manifesto vzw est chargée de le promouvoir. Il est décevant de constater que les politiciens et médias'obstinent à ignorer son existance et son succès.

Ceci sans doute parce que son originalité est de refuser le clivage communautaire qu'on nous impose.

Le manifeste peut être signé on line et la liste des signataires y être consultée.

Paul

En ce qui concerne le Cercle de Lorraine, il ne se positionne pas comme francophone, à proprement parler. Il serait plutôt "belge", sauf erreur.

Alex

En Wallonie on peut noter le mouvement "Toudi" et un truc genre Vivre en Wallonie pour les 'mouvements républicains-indépendantistes wallons. Ce ne sont en fait que des sattelites des ultra-régionalistes Van Cau, Happart & fils.

Olive

Tout d'abord je suis effaré de l'abus du nom de Darwin. Charles Darwin fut un des plus grand scientifique du XIXe dont la théorie sur les évolution des espèces fait aujourd'hui l'unanimité. Lui-même avait dit que ses théories ne devaient pas être détournées à des fins politiques! Il s'en occupait d'ailleurs fort peu et quand il le fit s'était notamment pour défendre l'abolition de l'esclavage. Mentionner le nom de Charles Darwin dans le "neo-Darwinisme", théorie fascisante, est une imposture!

Quant au transferts, j'avais lu que si l'on prélevait l'impôt sur le lieu de travail (comme c'est normalement le cas dans les conventions internationales); l'ensemble Wallonie-Bruxelles ferait à peu près jeu égal avec la Flandre (pourquoi croyez-vous que les flamands tiennent tant à Bruxelles). Si quelqu'un a une analyse dans ce sens, se serait intéressant et si ça permettrait peut-être de réellement résister aux pressions flamandes en leur faisant clairement comprendre qu'il n'est pas question en cas de séparatisme, d'annexer Bruxelles.

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.