Ma Photo
Blog powered by Typepad

Powered by Rollyo

Pratique

« Le terrain et l'appareil | Accueil | Drame du chômage »

25 mars 2009

Commentaires

Flux Vous pouvez suivre cette conversation en vous abonnant au flux des commentaires de cette note.

avocat

aide juridique

justice ? maillon faible

Vous touchez là, Sénateur, un sujet sensible ...

La Belgique a tremblé lors de la marche blanche il y a 10 ans ... on allait investir dans la justice .. Rien , nada ... et ce n'est pas Lauretteke qui a fait avancé le schmilblik avec le grand FIASCO informatique ...

Le manque de moyens de la Justice - TOUT COMME DE L'ISI - fait l'affaire des grands criminels en col blanc ...

je finis par croire que tout cela est fait exprès ... ces organisations ont le moyen de se payer les meilleurs lobby ...

Je suis sidéré du peu de moyen de l'ISI ...

Cervantes

Lorsqu'on observe le droit des VICTIMES, si mal respecté, et par comparaison les égards accordés aux malfrats, aux assassins et aux crapules en tous genres, on peut se demander où reste l'équilibre et le respect d'une véritable "Justice".

N'étant pas juriste, je ne me prononcerai pas sur l'opinion qui précède (Alexis).
Je partage toutefois l'avis que ce n'est pas à l'Etat de se substituer à chaque manque. Il y a déjà suffisamment de "Me X" commis d'office. Ce n'est pas l'écart des budgets BE accordés p.r. aux P-B qui doit nous amener à alourdir encore la facture publique ......au profit du monde des avocats, dont nous goûtons chaque jour le talent de procédurier.

Oui à une actualisation de la législation. Malheureusement il n'y a guère d'intérêt chez nos parlementaires pour retravailler l'inadéquat ou l'obsolète. Voyez les réformes nommées Franchimont et bien d'autres en souffrance?

Voyez aussi le rôle indu que se sont octroyé nos médias, jouant un genre reality-show racoleur, en forme de tribunal sur place publique, bien avant que les "affaires" soient réellement traitées comme il se devrait, c-à-d dans une certaine discrétion d'enquête et de jugement serein. Constatons là que les avocats se délectent de la vitrine publicitaire qui leur est donnée, contre tout respect de déontologie professionnelle.
Stop aux abus. Les droits des victimes d'abord, mais pas inconsidérément.

Alexis

Bien conscient qu’il est fondamental dans un état de droit (mais la Belgique en est-elle un ?) de l’importance d’aider les plus démunis en matière judiciaire, je ne suis cependant pas nécessairement convaincu que ce soit le rôle de l’état que d’y pourvoir. Qu’advient-il si, par exemple, le justiciable est en litige avec…l’état ? Quelles seront les modalités de demande d’aide ? Ne risque-t-on pas d’ouvrir une nouvelle porte au clientélisme (tant des avocats qui se « fonctionnariseraient », que des justiciables) ?
D’autre part, la Justice est clairement un des seuls rôles régaliens légitime de l’état. Son budget est-il pour autant sous-dimensionné ? Avec un corpus juridique totalement pléthorique et mal rédigé, en retard de plusieurs générations sur « les vrais problèmes des vrais gens » (désolé, je n’ai pas pu m’en empêcher), n’est-il pas temps d’opter sur une justice dont le rôle serait le plus supplétif possible et bien d’avantage basée sur une jurisprudence évolutive que sur des textes napoléoniens ? Ne serait-il pas temps en matière pénal, de cesser de poursuivre les « crimes » sans victimes, et d’instruire des procès sur des « droits-créances »?

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.

Entrez votre adresse email :

Delivered by FeedBurner

Rejoignez moi sur Facebook ou Twitter

Facebook Twitter

Devenir Fan