Ma Photo
Blog powered by Typepad

Powered by Rollyo

Pratique

« Sans commentaires | Accueil | Bruxelles, place des martyrs »

12 janvier 2009

Commentaires

Flux Vous pouvez suivre cette conversation en vous abonnant au flux des commentaires de cette note.

pourlebonsens

Dans la libre Belgique de ce matin ... Pascal Smets adhère aux idées défendues par le Sénateur sur la rationalisation des communes, zones de police, etc ... BRAVO Sénateur ... Continuez et communiquez sur ce raliement à vos idées !!

Lombard

Le plus grave, à mon avis, est que personne n'a jamais pensé aux fraudes concernant le regroupement familial. Facile, j'ai un snack ou autre commerce, j'engage un ouvrier à 2.000 euros/mois ( fiche de paie ) et celui-ci peut demander le regroupement familial, vu qu'il peut assurer leur train de vie à Molenbeek, les parents, soeurs etc... viennent à huit et dès que les papiers de régularisations sont en ordre ici, PAF,...l'ouvrier qui n'a jamais rien presté dans le snack est viré...Il va au chômage et SA Famille au CPAS et Hôpitaux etc... C'est pas beau et intelligent, de UN, l'on s'assure l'électorat pro PS et la Ville touche des primes, si c'est comme en Wallonie, c'est un rapport de 1 pour un belge et 1 et 1/2 pour un étranger.
Il devrait, comme pour un mariage blanc ou gris, avoir la possibilité d'annuler les papiers qui ont été décernés indument et poursuites judiciaires aux responsables.

Alain Destexhe

@Pierce, j'essayerai de ne pas vous décevoir.

Pierce

Oui il a raison, maintenant attendons le programme pour juin et voyons si il a aussi les bonnes solutions et comment il compte les faire appliquer.

Bruxelles50

Et pourtant Destexhe a raison


La Libre Belgique a publié ce week end un article sur la réaction du Sénateur Alain Destexhe à la célébration de deux décennies de Région Bruxelloise.
Bruxelles, disait-il, est l’exemple de ce qu’il ne faut pas faire et de stigmatiser ensuite la gestion politique de cette région qui se gargarise chaque jour d’être la capitale de l’Union européenne.

La réaction des milieux politiques bruxellois n’a pas manqué.
Celle du Président Picqué de Gosuin et de Scheepmans.
Que Picqué se défende de 20 ans de léthargie, quoi de plus normal.
La réaction de deux députés MR n’a étonné que ceux qui pensent qu’il n’y a pas de débats dans un parti politique comme le MR.
Evidemment, cela ne risque pas d’arriver au Parti socialiste bruxellois, tenu par la main de fer stalinienne et marxiste de Philippe Moureaux et cela sous le couvert bonhomme de Charles Picqué.

Cela dit, il était temps d’avoir une réaction ferme, éclairante et courageuse comme celle de Destexhe. En espérant que d’autres suivront.
C’est important pour tout le monde. L’avenir n’est pas sûr.

Bruxelles est, en effet ,dans un état lamentable, traînant ses 20 % de chômeurs-un record pour une capitale en Europe - et s’empêtrant dans une non-politique qui la met à la traîne de toutes les grandes villes européennes en dépit de ses atouts de base.

Il suffit de voyager pour se rendre compte du fossé qui s’est établi entre les grandes villes européennes et Bruxelles.

Quand on voit Amsterdam rayonnante et pleine de charme, Paris culturelle et commerçante, Londres multiethnique et suractive, Berlin reconstruite en 10 ans autour d’une architecture d’avenir, Stockholm et Helsinki parfaitement gérées malgré leur situation géographique excentrée et leur climat polaire.

Sans parler à un autre niveau, de Lille toute proche redynamisée malgré les blessures économiques ancestrales ou même Liège, Namur et Mons qui allient aussi un charme et une volonté de réussir.

Oui Bruxelles est en retard sur tout le monde en Europe malgré sa situation exceptionnelle - les Européens déversant chaque année 8 milliards d’euros sur Bruxelles - et elle n’est pas prête d’en sortir sans un changement drastique.

Bruxelles est en ruine, empêtrée dans des chantiers petits ou grands laissés à l’abandon à chaque coin de rue, Bruxelles sale et encombrée de sacs poubelles ou incapable de sécuriser ses trottoirs par un petit verglas, Bruxelles où rien ne marche - essayer d’avoir un plombier ou un réparateur TV en moins de 10 jours - où on laisse sans broncher les jeunes sans formation utile dans un ville où les métiers basiques ne trouvent pas amateurs, quand ce ne sont pas leurs parents qui font la file durant trois jours sous la pluie pour être assurés d’avoir pour leurs enfants un enseignement de qualité. Bruxelles où la sécurité n’est pas acquise où il n’est pas possible d’avoir un permis de bâtir sans faire un parcours du combattant interminable.

Qu’ont-ils donc fait ces édiles en place pour remédier à cela sinon à se complaire dans une dispersion de pouvoirs utiles pour satisfaire les plus petites ambitions.

Oui, c’est le moment de l’analyse, du bilan sans pardon car devant il doit y avoir un avenir pour tous qui ne soit pas fait seulement de plans d’aménagement imaginaires car non finançables.

Il est temps d’oublier aussi nos longues complaintes vers l’Etat fédéral exsangue visant à pérenniser des politiques d’échec trop longtemps aux mains des socialistes.

Oui, Destexhe a raison, il est temps d’avoir une politique de grande ville, cohérente, centrée sur son développement économique et dynamisée par tous ses habitants.

L’effort est là, si on veut avoir une dernière chance ;sans cela les Bruxellois pourraient le regretter.
Imaginons qu’à la suite de cette gestion politique déplorable, les services basiques ne soient plus suffisamment bien assurés aux yeux de l’Union européenne ou de l’Otan, nos grands partenaires si j’ose dire et que ces institutions déménagent simplement pour travailler en toute sérénité, alors là, pour Bruxelles, ce sera le noir absolu.

Le spectacle sera terminé - game over - et ce ne sera pas pour rire.

Oui Destexhe a raison, il est temps de changer radicalement de politique .

wallagonie

"Nous avons donc tous intérêt à une bonne coopération avec Bruxelles et nous devons de toute urgence prendre une contre-initiative à Wallonie-Bruxelles" : dixit la ministre de l'économie flamande le 16 janvier 2009.

Michel

POur un Français tu me sembles bien connaître la Belgique. Surprenant mais intéressant!

"ce que le sénateur et d'autres empêcheurs de tourner en rond veulent créer, c'est une sensibilisation par une révélation de faits qui vous sont trop masqués"

Merci, on avait pas compris... Ma question est, à part sensibiliser que font-ils, en tant que députés, pour passer de la mal gouvernance dénoncée à une bonne gouvernance? Merci nous éclairer Cher François.

François (français)

@ petit Michel (toi ou tes autres pseudos d'avant-coup)
Tu gagneras peut-être en crédibilité à nos yeux de lecteurs pas crédules dès que tu adopterais un style moins fielleux. Pourquoi ton papa ne t'a-t-il pas mis ces paires de claques que tant de visiteurs ici auraient envie de te filer?

Si tu avais appris la vraie lecture, ton interprétation du commentaire de l'ami Cervantès 14h09 n'aurait nullement la signification tronquée que tu lui donnes. Moi je lis différemment son
""la plupart de nos responsables francophones s'assaient sur le problème sans agir contre les vrais manoeuvriers de la situation.""
Ainsi, pour réveiller ou remuer le monde des citoyens assoupis, ce que le sénateur et d'autres empêcheurs de tourner en rond veulent créer, c'est une sensibilisation par une révélation de faits qui vous sont trop masqués. Eux y réussissent ma foi assez bien, si on les compare à d'autres que tu fréquentes visiblement plus habitués à faire des ronrons petit électeur-patapon.
Vois-tu ce que je veux dire, Michel?

Si t'es pas (con)vaincu, viens à Paris, à l'Assemblée française.
Ici le président Sarkozy veut faire réviser certains aspects constitutionnels modifiés dès 1981 sous le règne de Mitterrand.
""OBSTRUCTION ou le défouloir de l'opposition"" titre le journaliste du Figaro (G. Perrault, pas Charles, l'auteur de la Fable 17e des Contes de ma mère l'Oye). Perrault nous livrait hier de multiples exemples où députés PS+PCF français ont -en 2003- user de 11.000 amendements pour bloquer une loi sur réforme des retraites. Mieux -en 2006- ce furent 137.000 amendements (!) dont les gauches plurielles franaçaises usèrent pour tenter de bloquer la fusion GDF-Suez, finalement réalisée.

Vois-tu, mon pauvre Michel, votre Destexhe et d'autres font l'exact calcul de ce que ces pitreries coûtent à la collectivité qui paie elle pour le temps gaspillé par ces bravaches d'un juridisme poussé jusqu'à imbécilité. J'espère qu'en Belgique ça se comprend de la même manière que chez nous.

Michel

@ Cervantes: c'est exactement mon ressenti et celui de beaucoup d'autres je pense. Marre de ces politiques qui parlent,dénoncent, constatent mais ne nous offrent pas de vrais propositions pour changer les choses! Dommage que le vote blanc ne soit pas pris en compte, histoire que l'electeur puisse faire entendre son ras le bol!

Cervantes

@ OP avec v/ « 6) et je termine houf dirons certains...»

Je ne suis pas de ceux qui prononceront ce «houf». Vos remarques factuelles rappellent en substance nombre d'observations émises par des intervenants antérieurs, beaucoup avec un esprit constructif.
Ce qui énerve les citoyens (moi compris) c'estle fait qu'en dépit de révéler ces distorsions avérées, la plupart de nos responsables francophones s'assaient sur le problème sans agir contre les vrais manoeuvriers de la situation. Attitude de «complacency» disent les sociologues anglo-saxons traduisons, à la française: «contentement de soi».

L'attitude paraît spécifiquement européenne; partout vous l'entendrez dans les discours de l'U.E.. En substance une piètre distorsion culturelle.
La crise est là, dure, nous affecte? Comparez les gesticulations en cours
- aux USA? «America will win» (Obama y prend l'opportunité d'apparaître tel leur sauveur)
- dans l'U.E.? Larmoiements: «c'est la faute aux autres», à bas le capitalisme, vive la grève instrumentalisées, où sont les subsides?, etc.
Là se situe la différence d'attitude, d'état d'esprit!
Cherchons les vrais leaders capables de gérer; haro sur nos pitres de toujours.

op

"Pourquoi ne pas revenir à Des débats plus sérieux et plus constructifs ?"

"@petit patron" je ne disais pas cela pour vous bien sur .
je resterai dans la même que attitude que vous.... dubitatif .

op

Pourquoi ne pas revenir à Des débats plus sérieux et plus constructifs ?

constations :

1) Le développement de la capitale est soumis aux restrictions des enjeux linguistiques ce qui casse toute extension ou gestion cohérente de la ville dans le cadre con-fédéral.

2) Une grande partie de la population reste peu qualifiée pour les emploies demandés dans la capitale ,causes ? :
a) la pression des flamands(non bilinguisme de beaucoup de francophones) présent dans la plupart des secteurs privés et publics et leurs exigences linguistiques ex: Certaines annonces expriment le choix d'un(e) candidat(e) de langue maternelle néerlandaise(discrimination)
b)une grande disparité de richesses entres communes et bien sur de population et donc de formations
c) la qualité de l'enseignement qui devient fortement politisé selon les facultés ou les matières (sciences humaines
d) un manque de cohérence dans la formation continue pour adulte (nombreux doublons)

3) La motivation des travailleurs potentiels , il est de notoriété que de nombreuse personnes arrondissent leurs fin de mois avec du travail au noir ( et pas seulement les chômeurs ). quels sont les incitants fiscaux pour travailler ?
a) les impôts élevés pour petits et moyens salaires sont-ils une solution ?
b) le ratio chômage-salaire restant très faible pour les petits et moyens salaires !
c) les avantages en nature sont-ils suffisants , surtout que les verts(comme la pastèque mais rouge à l'intérieur) lorgnent la voitures comme une voie possible de taxation ?

4) Problème de gestion sur Bruxelles avec une surreprésentation politique de tous les partis (nl-fr) d'où un manque de cohérence voir de sabotage dans le fonctionnement (voir 1).

5) Surreprésentation d'une économie subventionné et largement politisée (asbl,etc.) le syndrome de certaines régions wallonnes.
Mais qu'elle est la place de l'économie privée véritable source de richesse dans une région qui se repose sur ses lauriers et ses subsides ?

5) Concurrence de la région flamande en matière de fiscalité etc.. (voir de la wallonie avec des résultats à court terme comme yve le ..)

6) et je termine houf dirons certains...
mais quel est le poids exactement de cet édifices pour le contribuable en terme de cost effectiviness :
a)nombre de fonctionnaires et de politiques tous partis confondus?
b)nombre d'associations sponsorisées?
c)budget fonctionnement et représentation?
d)budget pour l'enseignement et la formation?

Petit patron

Après la fête, la réflexion à long terme?
La presse annonce un colloque ces 27-28 "Bruxelles à venir, 20 ans de la Région" à Flagey.

But: montrer la plus-value de BXL. OK mais à qui, sinon à quelques huiles locales et clodos invités? C'est vers l'étranger en affaires que ces manifestations devraient porter! Ceux-là ne fréquentent pas Flagey, bien d'autres cercles où la RBC n'aura guère prévu. Etrangers, ils sont eux mieux informés que notre citoyen lambda quant la valeur de BXL et ses tergiversations.

Me souvenant de mêmes procédés dont le gouvernement wallon fit usage avant le cycle électoral 2004 (Wallonie 2020, Charleroi 2020, etc), je verrai la chose de manière dubitative. A moins qu'un sursaut mental et décisionnel n'anime enfin ces électeurs de la RBC?

Michel

@ don d'ubiquité: pouvez-vous me dire en quoi mes propos sont crapuleux? Il est donc mal vu de s'interroger sur le travail d'un député?
@Alain Destexhe (si c'est bien lui): les sénateurs de communautés n'ont ils pas une rémunération plus importante que les sénateurs "tout court" ? Qui plus est, vu le salaire d'un sénateur et les avantages de la fonction , on ne va quand même pas vous plaindre. Pour le "je travaille énormément et sans doute beaucoup plus que d'autres députés" est-ce vérifiable? ;-)

Alain Destexhe

@don de la parole qui se lève tôt et se couche tard

Pas encorearrivé à son cabinet pour médire ?

Alain Destexhe

Effectivement, d'ailleurs vous apprendrez, Cher courageux don de la parole anonyme, que outre le fait que je travaille énormément et sans aucun doute beaucoup plus que la majorité des députés, je le fais bénévolement au parlement bruxellois puisque je n'y touche aucune rémunération.

Don de la Parole

Est-ce qu'il y a vraiment trop de députés à Bruxelles ou y a t-il surtout beaucoup de députés que l'on ne voit jamais siéger et justifier un minimum leur traitement sauf à quelques mois des élections ?

Monsieur Destexhe, ne pensez-vous pas que l'on devrait rémunérer les élus au regard de leur taux de présence et a fortiori de participation au travail parlementaire ? Le bon sens, comme dirait monsieur rudy aernoudt.

Ce serait un juste respect pour l'électeur-contribuable qui se lève tôt et se couche tard.

Don d'ubiquité

Réponse aux deux alias Michael Vanbeel et michel, (un seul vil personnage)

Lorsqu'ils peignirent, chacun en son style, certains de leurs tableaux Ensor et Jérôme Bosch avaient à l'oeil de petits Judas susceptibles d'illustrer les travers de "la comédie humaine".

Quand on cherche des fielleux actuels et quelques insinuations crapuleuses, faut pas chercher loin, vous (tu) êtes là en parfait écho du même message. 2 à 3 messages chaque jour, tjs sur la même rangaine.
Personnage de toutes les bassesses, peu digne du qualificatif "humain". Pauvre(s) médiocre(s), vous figurez parfaitement ces vilenies de tous les temps.

Michel

@ Vanbeel: si vous ne m'aviez pas cité, je me serais demandé ce qu'il est advenu de mon message.Maintenant la réponse est claire, mon message était hors propos sans doute car n'allant pas dans le sens de Monsieur le senateur.

Je remets mon message pour les lecteurs qui passent

@ de Tocqueville: en effet ca ne change rien à la pertinence du propos. Mais ce qui cloche, enfin vu de ma fenetre, c'est qu'apparemment le sénateur Destexhe, à part critiquer, n'a lui même rien fait à et pour la région Bruxelloise. Comment être crédible quand on ne participe en rien à l'amélioration d'une situation qu'on déplore? C'est de la non assistance à Région en danger non ? Alors oui, dans son ouvrage co-écrit avec Aernoudt, il met en avant deux ou trois pistes pour Bruxelles, mais où sont les projets d'ordonnances, les interpellations qui vont dans ce sens au sein des parlements concernés? et qu'on ne me réponde pas "les parlements ne servent a rien" car si c'est le cas, alors pourquoi s'y faire élire?

Michael Vanbeel

@Michel,

La dernière fois que le sénateur est intervenu au parlement bruxellois, c'était visiblement il y a au moins un an et avant cela, quasiment jamais depuis 2004. Je trouve aussi comme vous que si l'absentéisme se justifie par la non nécessité de siéger, alors pourquoi se faire élire ?

J'ai cherché dans le bilan parlementaire, même pas un seul amendement déposé sur un projet en matière d'économie, de transport ou de logement. Comment est ce donc possible ? Pourquoi justement ne pas mettre l'impertinence au service de la construction d'idées ?

Lombard

@ A de T

Laurette, aussi, a quitté Bruxelles pour Lasnes ! Moi, je vois UNE chose, depuis la loi Moureaux 81 ( anti-racisme ), Bruxelles est devenue la terre d'accueil de tous les immigrants regroupés familialement ( souvent frauduleusement ). Comment faire comprendre à un riche investisseur américain qu'en visitant " honnêtement " la Capitale de l' Europe, il fait plus sale et y règne l'insécurité dans certaines communes ( Molenbeek, Schaerbeek etc..) et Matongé que dans le quartier Chinois ? La différence de culture existe, il y a le OUI, fier d'être belge, et le NON, je reste dans ma nullité ! Coupons-leur les vivres et obligeons-les à travailler pour Bruxelles, la Ville où c'était leur EDEN !

Julien

@ Pierre-Yves qui sait tout, comme dans les cabinets (ceux sans lunette)

Quelles sont donc les vraies causes de NON réalisation de tant d'ambitions politiques? Qu'il s'agisse de celles issues d'un PS affairiste ou d'un MR dont vous prétendez qu'il ne fait pas mieux.

Allumez vite votre boule de cristal lumineuse et dites-nous, car si vos élucubrations sont assez précises, vous verrez accourir 89 parlementaires, 188 échevins et 415 cabinettards qui restent quasi tous en quête de la panacée gouvernementale pour assurer notre bonheur terrestre.
Faites vite, SVP et donnez un max d'idées pertinentes.
A défaut? Ben on se dira: «P-Y a encore une fois manqué une belle occasion de se taire». (:<(

A. de Tocqueville

Depuis le départ du MR, ça a empiré. Je pense que Picqué jeune avait du ressort mais il devrait maintenant rendre son tablier.
Pierre-Yves : critiquer une situation dont le MR partage la responsabilité est plutôt une forme de courage pour le sénateur AD. A chaque fois, on lui sert du « mais enfin le MR le fait aussi ». En quoi cela change la pertinence (ou non) du constat ?

Pierre-Yves

Marrant comme les commentaires hors post sont tolérés s'ils critiquent le PS...
Pour en revenir sur le sujet du post, il me semble utile de souligner que sur les 20 années d'existence de la Région bruxelloise, le MR (et son allié FDF) a été associé à sa gestion pendant 15 ans, avec des compétences certaines:
- Désir: logement, environnement;
- Gosuin: environnement, propreté, urbanisme, tourisme;
- Simonet: aménagement du territoire, rénovation, propreté;
- Draps: urbanisme, patrimoine;
- Hasquin: urbanisme et communications;
André: travaux publics et é&conomie...
Et je passe sur la saga des Ministres-Présidents successifs entre 99 et 2004 (Ducarme,De Donea, Simonet...).
Bref, si le Sénateur ne souhaite pas mouiller le MR, les faits eux mouillent largement ce parti, incapable de mieux gérér Bruxelles que le PS ne gère la Wallonie.
Comme quoi, changer le centre de gravité ne sert à rien, si ce n'est flatter l'égo de DJ...

A. de Tocqueville

Pour toutes ces raisons évoquées, j'ai quitté Bruxelles pour le Brabant wallon (la Wallifornie) qui offre tout ce dont on peut rêver.
Adieu Bruxelles.

Lombard

CHP ( Commentaire Hors Post )
Monsieur Franz, avec votre clairvoyance, je ne jouerai jamais au poker contre vous .

Vincent

Faut-il rappeler pour la x ème fois que Mons n' est "que" le 12ème Data center Goog en EU??
http://www.wayfaring.com/maps/show/48030

On peut s' attendre à en voir de nombreux autres venir s' ajouter à cette liste.
Priorité évidement aux régions les plus 'ouvertes' à la négotiation...

Qu' on arrête donc de faire croire que Mons a été sélectionnée pour d' autres qualités que son aptitude à baisser son pantalon...

Franz

En pleine incertitude de la crise financière (et d'économie réelle qui s'y couple) faut pas s'attendre à ce que des Google (~) ou Microsoft (-) fassent des flammes. Les retards annoncés pour causes de froid par l'apparatchik OFI-PS Philippe Suinen sont un simple écran de fumée opportuniste relayé par nos T.V.
L'investissement en bâtiments aura AU MOINS 9 à 12 mois de retard, couplant leurs dépenses (ex-trésorerie Google) avec des temps plus favorables au cash-out et au taux €/S.

Donc DiRupo va devoir attendre au-delà du printemps. La date-cible de mai-juin 2009 est ratée! Parions néanmoins qu'on va assisté à une pré-inauguration factice doublée d'une campagne de presse ad-hoc? Parions qu'on invoquera le recrutement plus laborieux que prévu d'une main-d'oeuvre spécialisée? Parions que le Forem sera sollicité pour lancer un programme intensif de reconversation de chômeurs affiliés FGTB pour en faire des kings d'industrie informatique? Mais de quelles formations & skills parlent-on en fait? Hormis le nombre perspectif d'emplois (250?) "à terme indéterminé", il n'a jamais été fait mention des besoins en profil spécialistes requis pour cette mission.
Mrs les politiciens, au futur laissez donc les businessmen faire leur boulot plutôt que de vous vanter d'en être de bons substituts...

Lombard

Vous seriez le boss de Google, que feriez-vous avant les élections de Juin ?
Choisir, au minimum, une région où un parti de droite est présent ( Wallonie, Bruxelles, Flandre, non ?

" Du retard pour la "Digital Innovation Valley" à Mons: Google, qui devait lancer le mouvement en inaugurant en ce début d'année un centre de données flambant neuf, risque en effet de subir un sérieux retard, rapporte L'Echo.

Les travaux des bâtiments qui doivent accueillir ce centre n'en seraient encore qu'au gros oeuvre, alors que la mise en route de ses activités était prévue dès la fin 2008.

Chez Google, on invoque des "modifications au projet" et un "terrain boueux" pour expliquer le retard dans le développement d'un projet qui a déjà englouti 12,5 millions d'euros de subsides publics ".

E. G.

Assez d'accord avec la dernière opinion de Lombard.

Jeu PS = tactique d'infrastructures visibles et si possibles ludiques (le sens de l'éphémère fête) en lieu et place d'ardus projets destinés à "speeder" l'économie durable côté francophone.
Autrement dit : gaspillage de ressources publiques (pourtant raréfiées) alors qu'à dépense d'égale grandeur on pourrait ré-industrialiser certains sous-secteurs avec des services adjoints tournés vers l'exportation. Faut reconnaître à nos compatriotes flamand un sens stratégique plus aiguisé en ces domaines.

Ce choix "Exportation" fut toujours et reste un générateur de richesses d'emplois locaux et simultanément d'importation en devises toujours précieuses pour soutenir ...une politique sociale (et non l'inverse)!
ça il faudra encore le faire comprendre à des borgnes idéologiques et des aveugles dont la distance de vue s'arrête à hauteur de leur pif!

Lombard

Il n'y a guère de différences avec la Wallonie en matière d'innovations, et cela dans les mêmes cas ( métro, zones de Police etc...) hormis peut-être les 2 stades Liège et Charleroi pour l'Euro 2000.
N'oubliez pas que vous êtes le 3 ème score sur la liste MR, vous faites de l'ombre à certains arrivistes et à la limite je vois très bien les autres partis essayer de mettre la zizanie pour vous poussez à vous " allier " à Lidé ou LDD et vous déforcer. Attention à l'intox et aux cireurs de chaussures.

Admin

Pour des questions précises, merci d'écrire en utilisant la colonne de droite (mail) ou destexhe@senators.senate.be

op

A regarder la "Propaganda Abteilung" rtl-rtbf tout va bien le bilan est bon , c'était pas évident mais bon houf ils y sont arrivés !
Si ce n'était quelques empêcheurs de tourner en rond et bien ce serai parfait .
Curieux de voir en Belgique le politique fanfaronner alors que c'est zéro ou presque rien .
Dans le système privé ces incompétents seraient viré aussi sec , carrières brisées sauf en transnystrie peut être ?

la particratie aura eu une nouvelle occasion de s'exprimer autour d'un bon buffet sur le dos du con-tribuables et pour quelle résultat ?

post scriptum : Méfiez-vous sénateur ils tenteront de vous briser , même dans un autre partis .
Dans ce système il n'y a rien de pire que l'alternance donc le changement .


Cheers

Sénateur, (juste entre nous) (:o)
Rien que des bonnes questions dans tout ceci.

Provincial, j'habite RBC depuis 23 ans; je peux témoigner de n'y avoir PAS constaté de GRANDS projets, sinon d'en avoir entendu parler avant et pendant CHAQUE législature.
Effets d'annonce disent mes amis publicistes. A chaque fois, la presse nous a tenu au courant qu'il se présentait quelques entraves: juridiques, financières, environnementales, communautaires ... pour justifier que ces projets se concrétiseraient, PLUS TARD, plus coûteux qu'estimés.

Bruxelles, CAPITALE à au moins 3 titres, méritait plus que simple esbroufe sociale. Beaucoup s'en émeuvent, avec notre extraordinaire TAUX de chômage ambiant. Or que sont logées ici les PERLES de l'économie internationale! Beaucoup d'entre elles s'en sont allées à-côté.
Le problème pouvait donc être ANTICIPé et MONITORé sur d'autres bases. Gouvernance publique moderne, cet un art de haut vol? Elle demande des talents, pas trop d'apparatchiks ni de chargés de la COMM. Avec les supermanagers qui nous étaient promis + un pouvoir politique moins alambiqué la chose était faisable.
A ceux pas convaincus de cette chose: visitez donc le top 8 des villes d'U.E. qui sont gérées autrement depuis 20 ans. Puis tirez votre propre bilan.

Bon, mes enfants verront peut-être la moitié des promesses émises avant-hier. Déçeption? A peine, car il est connu que le peuple aime les fêtes. Le fait de lui en mettre plein la bouche éteint un sens critique si redouté (enfin en supposant qu'ils -le peuple- en aient un fort aiguisé, ce qui demanderait d'être tenus exactement informés de ce qui se fait plutôt que de ce qu'on en dit)!

=PS= (post scriptum): La plupart des visiteurs de ce site ne s'étonneront qu'à peine du style utilisé par vos contradicteurs. Gens habitués à louvoyer dans une certaine fange, ces contradicteurs ne peuvent qu'emprunter ces procédés afin de masquer les raisons profondes de leurs agissements...

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.

Entrez votre adresse email :

Delivered by FeedBurner

Rejoignez moi sur Facebook ou Twitter

Facebook Twitter

Devenir Fan