Ma Photo
Blog powered by Typepad

Powered by Rollyo

Pratique

« Dupont et le fiasco du "décret inscriptions" | Accueil | Deux citations sur l'école - Sans commentaire »

11 décembre 2008

Commentaires

Flux Vous pouvez suivre cette conversation en vous abonnant au flux des commentaires de cette note.

Anti Reynders

Célestin, l'agressivité est une pratique courante sur ce blog.
Il faut les comprendre, un Président mal pris dans ce dossier Fortis, des élus de grande qualité morale, Richard de Dinant, Brigitte du CPAS de Lasnes, un Ex-Président pas toujours en ordre dont le fils a eu des ennuis durant ses études à Charleroi.....et j'en passe.

Célestin

Au Guguss qui se fait appeler "Les deux pieds en l'air" ("post" du 14 décembre dernier à 1 h 20) : maintenant, on lit que "sur papier, l'Etat a perdu 3,5 milliards d'euros", c'est ce qu'affirme l'économiste belge Georges Ugeux, sur le site internet de la DH aujourd'hui. Donc, pour une opération lucrative et sans risque, c'est pas mal, hein ? Comme quoi, vos remarques agressives, vous pouvez vous les garder...

Angel TACRIS

Tout le monde reclame des réformes, à la suite de cette crise systémique mais qui a vu une proposition originale.?Une nouvelle approche de la Bourse ou de la Banque ? Les contrôles , ils existent mais personne n'en tient compte. (c'est le cas de le dire!)

Fred

L'arrêt de la cour sera frappé de nullité pour la simple raison qu'il n'est pas possible de rassembler un Assemblée Générale à l'indentique de celle qui selon certains aurait du être convoquée en octobre. Ce rétroacte est impossible.
La prochaine Assemblée sera téléguidée par une bande des 4 : Modi, Deminord, Test A et Ecolo.... Il vont faire un coup d'état

Xavier

C'est au contraire une chance pour tous les acteurs du dossier de montrer leur maturité et leur capacité à trouver une vraie solution
https://www.economiques.eu/blog/archives/68-Fortis-une-chance-pour-tous.html

Lombard

Atterrissage ILS ( radar ) ?... pour l'instant il y a un " léger " caca sur la piste. Haut risque de crash avec pose sur le ventre.

Célestin

Aux deux pieds en l'air : je suis sûrement aussi au courant que vous dans cette affaire Fortis. Ais-je dit quelque part que l'Etat faisait un cadeau ? L'Etat spécule. Et il y a risque de perte, ne vous déplaise. Votre niveau de lecture est très bas, je vous l'accorde. Mais la question est : quelle est la valeur ajoutée de l'intervention de l'Etat dans l'affaire Fortis ? Qu'est ce que l'Etat amène de plus par rapport à l'intervention d'acteurs purement privés ? Et pourquoi l'Etat stérilise-t-il tant d'argent (qu'il va récupérer avec intérêt, très bien, et absolument sans aucun risque : vérifiez quand même, hein ? Un taux élevé sans risque, c'est normal...) dans une opération dans laquelle seuls des acteurs privés devraient intervenir ? Le rôle premier de l'Etat est de garantir la sûreté de ses nationaux et de leurs biens. Au-delà, on se pose des questions, car l'Etat ne représente pas le beau, le bien et le bon. Le savez-vous ?

Pierre-Yves

Pour faire le lien avec le post du sénateur sur Dupont et sa démission: l'incompétence du couple Reynders/Leterme est tout aussi avérée dans le dossier Fortis que celle de Dupont avec le décret mixité.
Ma question sénateur: réclamerez-vous la démission de cet âne de Reynders (j'utilise le mot "âne" car à lire les commentaires de l'autre post, manier l'insulte et dévaloriser l'être humain est une pratique libérale naturelle ne devant pas porter à critique)???
Un peu de courage politique sénateur...

Les 2 pieds sur terre

Célestin: revoyez SVP vos bases d'économie et autant vos sources d'info?
Car apparemment, vous manquez encore "un peu de tout", comme décrit la variété des fromages français ou des bières belges!

Le gouvernement n'a PAS fait de cadeau. Il a prêté contre garanties tangibles et à des taux d'intérêts élevés, sans pratiquer pour ceci des taux d'usurier.
La chose a été décrite mainte fois ici et là, par centaines d'occurrences. Si vous n'avez pas lu ça, ou ne comprenez les mécanismes du phénomène, retournez SVP à la case départ! Ciao.

Christian Bossuroy

@ Fred,
Votre vision des choses est amusante ou romantique: je ne pense pas que ce soit les avocats qui aient déclenché la crise boursière. Par ailleurs, un avocat n'est jamais un électron libre. Derrière lui, il y a un ou des (parfois beacoup) de clients.

Je précise que je ne suis pas avocat ni la sécrétaire de Me Modrikamen ;-)

Célestin

"J'aurais préféré que le gouvernement recapitalise le Holding Fortis" écrit Fred. Moi, j'aurais préféré que le Gouvernement ne fasse rien du tout. C'est avec MON argent, provenant de MES impôts, que le Gouvernement joue. C'est quoi, cette folie d'injection à tous crins ? Soutenir des canards boîteux, cela a-t-il déjà été probant par le passé ? La sidérurgie wallonne en serait un exemple ? 40 ans après, les dégâts se font encore sentir : un sous-financement des infrastructures, aucune préparation de l'avenir, et pourquoi ? parce que l'argent était mis dans ce puit sans fond qu'était la sidérurgie. Les banques sont la sidérurgie d'aujourd'hui. Et ING était prête à reprendre tout Fortis pour un euro symbolique. Mais pourquoi ne l'a-t-on pas laissé faire, bon sang ! Des sommes énormes, provenant de l'argent public, sont aujourd'hui gelées par l'Etat dans on ne sait quelles structures opaques. Un placement, a-t-on dit. Mais ce n'est ps le rôle de l'Etat. Son rôle, c'était de faire en sorte que les dépôts confiés à Fortis soient protégés. Les dépôts, et non les actions Fortis. Et que si ING reprenait Fortis, que ces dépôts des épargnants ne risquent rien. Cela, c'était le rôle de l'Etat. C'est beaucoup, et c'était suffisant. De quoi s'est-il donc mêlé ? Garantir l'emploi des employés de Fortis à Bruxelles ? BNP-Paribas fera le ménage à la salle des marché de Fortis-Bruxelles. Tôt ou tard. Alors ?

Fred

Ce qui se passe est triste dans la mesure ou c'est un message très négatif à l'encontre des banques et de la bourse. Au lieu de tous s'unir pour résister à la tempête des avocats, choux verts ou choux rouges, se remplissent les poches.Mais pourtant ils en profitent de cette manne qui depuis maintenant presque cinquante ans fait notre prospérité.
Des banquiers se sont plantés c'est une évidence.
Le seul problème qui subsiste, à mon sens, c'est ce coupon 42 qui se limite aux 5000 actions.
J'aurais préféré que le gouvernement recapitalise le Hodling Fortis à hauteur des placements toxiques. Cela aurait été plus équitable.
Qu'en pense le Sénateur ?

Christian Bossuroy

Pour ma part, je n'ai pas d'actions mais je n'arrive pas à trouver cet arrêt de la Cour d'Appel de Bruxelles "révolutionnaire". C'est un simple rappel des règles de droit et sur ce point, Modrikamen a raison. Je rappelle aussi qu'on est "en référé" soit donc en procédure d'urgence; il s'agit donc d'un appel sur une décision qui n'est pas rendue sur le fond de l'affaire. Donc, juridiquement, l'affaire pourrait être loin d'être close.

Quant à l'opportunité de l'action de Modrikamen, c'est un autre débat. Cela va-t-il de nouveau "réenrichir" les actionnaires? On peut en douter.
Mais on pouvait aussi douter de l'opportunité de la décision du gouvernement de vendre très vite à BNP. Pourquoi en effet n'a-t-on pas fait comme on l'a fait par la suite pour Dexia et autres?

On me dira à juste titre: c'est facile à dire par après alors que Fortis était la première "patiente" du gouvernement.

Batavia

j'ai plus que quelques centaines d'actions et je n'ai pas le sentiment que Modikramen défend mes intérêts.

Fred, j'adhère à cette opinion, en ayant ..quelques milliers d'actions..
En finale, Modrik comme Déminor et Tests-Achats seront peut-être les seuls à collecter les € de procédures.

Christian Bossuroy

Petite remarque au passage. On parle beaucoup de séparation des pouvoirs. Il faudrait plus exactement parler de séparations des fonctions: la fonction de légiférer (le Roi + le Sénat + la Chambre), la fonction de gouverner (le Roi + le Gouvernement) et celle de juger (les magistrats nommés par le Roi). Si on prend les "pouvoirs", on observe que le législatif peut être amené à être "juge" pour lever une immunité p.ex et le juge peut être amené à légiférer quand la loi est muette sur un point de droit.

Dante

"toujours plus au lieu de toujours mieux"
Bon départ pour le développement durable.

attention:
lu sur yahoo France....Bush réfléchit au sauvetage des big 3 malgré l'échec au sénat.
Je suggère à AD d'ouvrir un sujet à ce sujet et plus généralement le sauvetage des joyaux en périls.
Le suspens continue. Chouette, je pourrai peut-être m'acheter ma Hummer chassi long de mes rêves -)

Fred

Quelques réflexions sur le dossier Fortis.

1) Je suis actionnaire, j'ai plus que quelques centaines d'actions et je n'ai pas le sentiment que Modikramen défend mes intérêts. Je préfère la garantie de l'Etat, que celle de cet avocat.

2/ L'écolo Nollet singe bébé Antoine : il fait sa loi.

3/ La séparation des pouvoirs est une grande valeur, mais cela ne signifie pas que la justice a toujours raison.

4/ A l'heure de l'Europe une petite banque belge c'est pas convaincant. Mais une grand banque transnationale bien gérée et qui ne confond pas son métier avec du marketing agressif et immodéré c'est un plus.

Enfin, la génération qui a suivi celle du baby boom a littéralement "tout foutu en l'air" pour cause de toujours plus au lieu de toujours mieux.

Je remercie le Sénateur pour son blog.

Fred

Cette info suscite une intéressante réflexion. En effet, le coupon 42 a du plomb dans l'aile pour cause de traitement inéquitable. Donc le gouvernement devra trouver une autre formule et la meilleure solution ce sont quelques milliards.

Mr EVERYBODY

GM va s'en aller vers une "faillite régulée" à la suite du COMPORTEMENT du marché des consommateurs qui ne se voient bien qu'avec de trop gros "bacs" inadaptés et une tendance au renouvellement assez fréquent.

Les USA - tout comme l'Europe occidentale - sont des marchés matures, saturés. Il y a belle lurette que leurs exportations sont marginales. Toyota leur a taillé de solides croupières; les européens y vendaient bien. jusqu'à la crise...

En économie, tout se tient. Détruisez d'un côté, ça craque partout. Des preuves? L'UE file vers la même issue avec son plan dit "Climat": en chimie, en manufacturing, en, en, en. Les premiers signes en sont déjà présents. Vive les idéologies ravageuses.

Outre le fait de survivre en business, c'est aussi le problème de maintien d'emploi de plus de 2.000.000 de travailleurs US directs. La chasse gardée de fort puissants et inflexibles syndicats.
Ici, tous demandaient une AVANCE de $ 34 miads, sans vouloir sacrifier sur les droits acquis. En résultat de quoi, Mr EVERYBODY boira le bouillon.
Ici les "promesses électorales" sont finies, ineffectives: ce sont de dures réalités auxquelles Bush, Obama ou ANYBODY sont priés de répondre. Mais Mr EVERYBODY devra assumer sa part, car la co-responsabilité est de mise sur cette terre. Fini de jouer GW Bush comme tête de turc électoral!
L'Etat-providence fut la dernière grande illusion du 20e siècle.

Lombard

Si ça capote on la nommera Blériot...( n'a pas " volé " longtemps )?

Christian Bossuroy

GM sauvé par l'état américain? Pas si sûr vu le vote du Sénat...Obama arriverait même peut-être trop tard.

Dante

non non justement...pour un sénateur libéral, c'est assez courageux.
Et vous mettez le doigt sur pas mal de choses qui, sans être économiste ou banquier, me semblaient depuis fort lontemps mener à la dérive, puis à l'écroulement.
Un des points importants est celui des rumeurs.
Comment un système qui prétend être le meilleur et être très rationnel peut-il se construire sur des changements d'humeur quotidiens?
J'ai suivi le cas FIAT au jour le jour, sans pratiquement aucune exception depuis sa crise de 2000/2001.
j'aurais du enregistrer toutes les rumeurs de journalistes, banquiers, agences de notations, analystes en tous genres et écrire un livre sur l'irrationnel gouvernant les acteurs de la finance.
Au plus profond de sa dépression, lorsque l'action était à 4,12 (venant de 22 si je me rappelle bien), FIAT était l'objet de tous les quolibets et mépris de tous le monde. Elle ne valait rien et il fallait bien vite la vendre à ces américains bien plus malins que tous.
FIAT n'est pas plus à l'abri que d'autres actuellement vu la crise profonde du secteur. Mais dans un état bien meilleur que GM, le premier à être secouru par l'Etat.
ceci dit, je ne me réjouis pas pour GM et je trouve tout à fait normal que l'Amérique se soucie d'un secteur nourissant 3,5 millions de foyers. Je suis, comme dit souvent, pour un soutien à l'industrie. Pas de raison d'avoir des voitures "à la mélanine".
Tiens...je vous avais dit qu'Obama serait socialiste en intervenant massivement pour soutenir le secteur automobile. Même pas eu le temps le pauvre...Bush s'est converti avant. Born again again?
Autre rumeur et commentaire qui fait sourire et me fait dire que j'ai eu raison de ne pas me lancer dans un master d'économie: le cas Mittal. Il y a quelques mois, le meilleur. Il rachetait tout et écrasait tout. Hier, je lis (c'est sur Yahoo France, hier) qu'il est finalement trop grand et a trop voulu...
on croit rêver parfois...
La cupidité fait perdre tout bon sens en effet.

Jean-Philippe

Zut alors, on ne pourra plus acheter 10000 actions Fortis en payant par Proton ?

El bankier

A quoi cela sert-il de commenter à nouveau sur un cas épineux sur un blog politique?
Faut-il répéter une 1000e fois que le catalyseur du collapse furent les subprime (c-à-d des prêts douteux consentis à des emprunteurs impécunieux/ insolvables ayant même falsifié leurs dossiers d'acceptation)? Faut-il redire ici que l'avocat Obama ne fut pas pour rien dans certaines manoeuvres démocrates d'arrière-plan pour "faciliter" la tâche de ces emprunteurs-là?
Puis dira-t-on à raison il y avait la montagne de produits dérivés, structurés, capitaux futilement garantis et montages d'arrière fond. OK. Tous ces derniers contribuant après les subprime à déclencher la fonte des bulles spéculatives, et l'atmosphère de panique actuellement injustifiée?
Pourquoi ne citez-vous pas Northern Rock (UK), LehmannBrothers (US), HypoRE (DE), Dexia, ING, KBC (à suivre), SG (FR), bref tous les acteurs du secteur bancaire qui sont sous perfusion + ou - directe de leurs Etats respectifs? Pourquoi ne citez-vous pas le taux de 8,5% sur lequel les Etats UE se rémunèrent pour les capitaux prêtés à ces banques? Alors que les emprunts d'Etat récoltent des milliards à 3,5% (cheap money)?

Rassurez-vous, Sénateur, le capitalisme n'est pas mort et survivra à cet épisode profondément dramatique (paroles BNB, Quaden). Cherchons-en les raisons profondes dans la CUPIDITE de tout un chacun, comme l'enseignait la religion du temps des confessionnaux.

Je connais ma foi assez ce monde, et j'y ai beaucoup perdu comme d'autres. Le gâteau a fondu, faut le digérer. Et Fortis (Holding) rebondit sur des rumeurs. Rumeurs comme il y a des tas chaque jour lancées par des manoeuvriers de la finance.

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.

Entrez votre adresse email :

Delivered by FeedBurner

Rejoignez moi sur Facebook ou Twitter

Facebook Twitter

Devenir Fan