Ma Photo
Blog powered by Typepad

Powered by Rollyo

Pratique

« Table ronde sur Léopold II et l'Etat Indépendant du Congo | Accueil | L'info bidon de Anne Marie Lizin »

12 novembre 2008

Commentaires

Flux Vous pouvez suivre cette conversation en vous abonnant au flux des commentaires de cette note.

Stephan Pire

Sur Ryanair:


Alain, c'est une compagnie Low-Cost.

En tant que voyageur frequent, je ne peux voler avec Virgin ou Ryanair sans plan B. C'est le cout de voler a bas cout.

op

la campagne du soudan a beaucoup de similitudes avec l'Afghanistan d'aujourd'hui,à part la géographie:
même fanatisme religieux,tribalisme etc..
et sans doute le temps qu'il faudra pour résoudre la question avec ces voisins peu fiables.
quant aux hommes d'état ils existent même ici(peu importe la tendance)! mais ce n'est certainement pas dans la particratie qu'ils pourrons s'exprimer.
et certainement pas à travers les médias subventionnés francophones.
l'émission du "propaganda abteilung" jmdd en est l'exemple le plus frappant.
voila ce qui attend les démocrates(les vrais pas ceux de pacotilles),ceux qui critiquent les abus du système mais pire veulent remettre en question ce système inefficace.
hé oui vous êtes des populistes des démagogues,des poujadistes etc...... les commissaires politiques de l'infordéformation vous ont condamné comme ennemi du peuple.
zélés petits fonctionnaires du peuple vous savez désormais que des gens de tout horizons, remettent en question votre clientèle et cela vous fait peur.
dire la vérité redevenir et pour certains devenir si ils y réussissent "Journalistes" en voila un challenge,enquêter et dénoncer les abus du pouvoir,de ce pouvoir qui vous subventionne et qui en retour vous donne les ordres.
non impossible,la servilité a ces avantages,son confort petit bourgeois,que vous détestez entre deux joints,en divaguant sur les révolutionnaires sanglants.
car pour conclure il ne faut pas porté un béret,fumer le cigare et flingué des gens pour être révolutionnaire dans la très conservative Belgique:
mais tout simplement dire la vérité sur l'état de ce pays,et proposé des solutions mais cela votre cerveaux de lémuriens ne peut le concevoir...une idée en dehors des partis oufti,mais que dirait "helio" ce serai l'anarchie,et puis vos ancêtres en Espagne n'ont ils pas supprimé les anarchistes après tout?

Un démocrate

Franz, j'aimerais aussi vs précisez, que moi, je n'ai aucune carte de parti, que je ne suis pas syndiqué et que la plupart du temps, je n'exprime pas mes opinions via le vote. quand je le fais, je vote Ecolo.
Comme je l'ai déjà dit ici, ne pas partager et même trouver les idées du MR extrêmement dangereuses ne fait pas de moi un socialiste pour autant. Et quand bien même, ce ne serait pas pire que d'être libéral belge.
Punt aan de lijn !

Un démocrate

Franz, je reconnais bien là la tolérance toute libérale. Et oui, un démocrate. Ca vs ennuie hein ? Sachez quand même que je ne suis pas plus attaché à la soi-disant RTPS qu’à MR-TL-TVI mais à choisir,au niveau du sérieux et de l’indépendance de l’info, il n’y a pas photo !
De plus, je ne vois pas du tout ce qui provoque chez vous cette petite crise aigue. Auriez-vous mal digéré ou votre réaction serait-elle téléguidée par l’avenue de la Toison d’or ? :-)
J’ai juste dit que je prenais tous les paris que le MCC va quitter le MR parce qu’il en a marre de l’attitude de Reynders et de l’orientation de moins en moins respectueuse de la population de la part du MR… Ca vous pose un problème ?
On en reparle fin janvier au plus tard ? …

Dante

là on entre dans les nuances. laissons de côté Adolf, un cas à part.
Dans le cas de pinochet, il était d'abord fidèle à Alliende et ne s'est impliqué que tardivement dans la conspiration.
mais bon...

Fred

Il est ecri : "... ce qu'il considère comme le plus avantageux ..."
il n'est pas écrit ce qu'il pense, ou ce qu'il croit.
Donc Hitler et Pinochet ne sont certainement pas des hommes d'état.

Franz

=> Un démocrate (corrigeons: un persifleur, sous une couche d'humour feint) vous avez effectivement le goût de manger des bananes pour en semer les pelures sous les pieds de ceux contre lesquels vous militez. Bon appétit! Attitude des lâches: rassurez-vous vous n'êtes pas seul à manifester ce comportement.

Ainsi votre station préférée RTBS diffuse actuellement son émission sur JMDD.
Analysez finement le «montage des images et les séquences "choisies» d'interview et de discours. Public ciblé: ceux des wallons qu'on désire surtout garder "en l'état".
But = susciter la réprobation en vue d'un jour de juin 2009. Pas étonné «Un D.» que l'on présente le JMDD sous un jour assez répugnant « anti-vous»? Pas étonné de surcroît qu'on «fabrique par l'image» cette espèce de collusion potentielle entre le sénateur Destexhe (un radicaliste, un dérangeur), plus un Rudy Aernoudt (présenté ici tel un populiste libéral).
Au total: un montage qui caricature la Flandre pour mieux garder les agneaux wallons au pâturage. Pas étonné de tous ces petits faits convergents, de cette manipulation de l'opinion TVivore francophone?
NB:
je ne suis pas affidé de JMDD, mais dégouté par la relation de faits par la distorsion politicienne.

Andfon

Démantèlement de Fortis, du MR, de la Belgique? L'affaire Fortis sera-t-elle finalement le déclencheur? La fin ultime de la Société générale de Belgique et du pays dont elle emprunta le nom? Née par la grâce d'un souverain hollandais, morte par celles du ministre des finances de son successeur? La boucle est bouclée...

Un démocrate

Dante, allez savoir en effet ce qu'il nous prépare encore..
Peut-être va-t-il finalement rejoindre le MCC qui se prépare à quitter le MR... :-)

Dante

On peut aussi classer la première phrase dans la catégorie des pensées dangereuses. Pinochet, au fond, pensait sincèrement faire ce qui était le plus avantageux pour son pays. Ce qui explique probablement qu'il n'y ait jamais eu de sa part d'excuse ou de remord.
A mon avis, Hitler était convaincu qu'il servait parfaitement l'Allemagne.
Bref, en mettant en exergue cette phrase, Destexhe postule que tout homme d'Etat est ce qu'il est lui-même: un homme plus ou moins équilibré, plutôt plus.
Mais en théorie, faire ce qui est le plus avantageux pour un Etat pourrait aller de:
-s'en remettre à une organisation globale comme l'ONU ou l'OMC pour règler des problèmes à l'échelle planétaire
ou
- envahir un pays faible mais possédant du petrole pour s'assurer d'un approvisionnement bon marché et sûr (et pour faire le lien entre le thème des colonies et celui-ci, c'était, en partie du moins, une des motivations de la colonisation).
.
Quant à la seconde phrase, elle me laisse perplexe point de vue syntaxique mais ça va mieux qd on la met à la voix active. Et effectivement, elle me semble tout à fait excellente. C'est ce genre d'attitude qui a mené Gorbatchev à voir les choses en face même si chez lui la remise en cause du système communiste était partielle et qu'il y croyait toujours d'une certaine manière.
.
Attendez voir...que nous prépare-t-il? Destexhe au PS à la place de Di Rupo? Ou un nouveau parti sur le modèle de Rifondazione Communista?
Je suis impatient! -)

Andfon

Pour peu vous feriez passer les tristes sires qui nous gouvernent pour de grands hommes d'Etat pour ce qu'ils ont fait récemment...Comment expliquez-vous que la Belgique en soit arrivé si bas si ce n'est parce que nos politiciens baissent si vite leur culotte...et que notre élite économique a un civisme qui frôle le zéro absolu? Sans parler de nos divisions internes. Tout ce qui apporte encore la prospérité à la Belgique est 1.sa situation géographique et 2.le taux (relativement) élevé de qualification de sa population. N'oublions pas enfin qu'il s'agit 3. d'un paradis fiscal pour riches et fonctionnaires européens. L'élément 1 est difficile à enlever, faudra faire gaffe pour le 2. Le 3. peut dormir tranquille.

Fred

@simon. L'homme d'état , le vrai n'est pas nécessairement celui qui est le plus populaire, ce qui se conjugue très vite avec populisme.
Lorsque les parents disent qu'il faut se serrer la ceinture ce n'est pas populaire et pourtant c'est la vérité.

Fred

@cheers. J'ai relu votre intéressante intervention. Vous m'attribuez un effet de plume, mais si je comprend bien votre point de vue vous êtes d'accord avec moi : notre gouvernement a agit pour le bien de tous.

Andfon

Vos réflexions me font penser à ce livre récent:
The Myth of the Rational Voter: Why Democracies Choose Bad Policies
par Bryan Caplan

http://www.amazon.com/Myth-Rational-Voter-Democracies-Policies/dp/0691138737/ref=pd_bbs_sr_1?ie=UTF8&s=books&qid=1226499241&sr=8-1

L'illustration de la couverture est très suggestive...

Simon

"Un homme d'Etat devrait toujours s'efforcer de faire ce qu'il considère, en définitive, comme le plus avantageux pour son pays ... ".

J'adhère à ce propos, avec des questions ouvertes plus des réserves.
1) l'élu d'aujourd'hui l'est théoriquement dans ce but. Les abus ne sont pas règle de conduite!
2) l'homme en question n'agit jamais seul, il retient nombre d'avis pertinents (de qui?).
3) "Gouverner", ça reste prévoir & anticiper sur des phénomènes qui échappent à la compréhension du commun des citoyens. "Gouverner" n'est pas virer dans le populisme gauche/droite où les bruits de la rue et les jeux d'une presse d'a priori et mercantile font verser tant d'élus (qui se savent placés sur un siège éjectable).
En résultat de quoi on vit continuellement dans l'immédiateté, symptôme répandu d'une époque où on ne parle plus que de crises: en BE, en UE, mondiales.

4) "Gouverner" en supposant qu'il y ait une convergence claire entre intérêt(s) d'Etat et la multitude d'intérêts individuels au sein de la population, chacun vivant avec ses spécificités, aveugle à propos des autres. D'ici naissent le doute et ces débats sans fin et sans fond qui font vivre beaucoup d'acteurs!

5) "Homme d'Etat" : qui l'est? et par la grâce de qui? Sans erreurs?
ET
"Citoyen intègre, ce saint ordinaire": qui l'est donc? et par la grâce de qui?
God, Help!

6) l'Etat, cet être anonyme. Cette multitude d'acteurs parmi lesquels l'homme d'Etat se trouve placé. Cette multitude de "serviteurs de l'Etat" sensés apporté leur plein appui au bien public. Ouche, que de méprises. L'inertie est admissible (sic) chez le citoyen ordinaire, pas chez le dirigeant?

7) Que d'ignorance ou d'indifférence parmi le public des braves électeurs. Grandes gueules quand l'erreur est visible, jamais avant? Que d'ignorance quant à ces facteurs influents du monde extérieur. Que de schémas mentaux étriqués.

Gloire à tous ceux, les "autres", qui
militent pour leurs douces utopies. Voyez la proliférations de collectifs en faveur de ceci et de cela. Au milieu de cette bouillabaise d'opinions, il faut savoir trancher, prendre une décision. Haro donc sur le changement; vive l'immobilisme et le coûteux clientélisme?

En un rappel :Churchill ne fut pas le seul à interpréter la chose de cette façon.
Relisons Machiavel et les grands des siècles de la Renaissance, de nos Lumières?
Au siècle de l'énergie lumineuse, je trouve que les ténèbres restent bien présentes. Par la grâce de l'électeur-souverain. :-)

Bref le doute m'étreint sur cette définition "homme d'Etat".

Roger

Ou encore : Il n'y a que les imbéciles qui ne changent pas d'avis.

A. de Tocqueville

Je voulais dire: ex-patron de Godman Sachs devenu secrétaire au Trésor...

A. de Tocqueville

Ceci peut s'adresser à Paulson, ex-secrétaire US au Tésor qui recommande que l'Etat intervienne pour sauver le système alors qu'il a toujours prôné la supériorité absolue des marchés.
Personnellement épris de la liberté maximale d'action pour les entrepreneurs est les financiers, force m'est de constater que la Finance est une chose trop sérieuse pour être laissée exclusivement aux financiers. C'est ce que doit se dire Destexhe...

Andfon

En somme, on débat ici de savoir si la politique belge est régie par les préceptes de Machiavel et Néron (parmi d'autres célébrités) ou ceux de Montesquieu. Jusqu'à ce qu'on se décide à réagir ce sera les premiers, et de plus en plus. Le juridisme auquel nous faisons appel a été établi à une époque qu'on appelait "des lumières" (aujourd'hui éteintes).

Pierre-Yves

Heeeu, en quoi ai-je été médisant: je cite le sénateur en posant une question, sans user du moindre terme injurieux. Et vu les liens entre le sénateur et le fonctionnaire flamande candidat wallon, je pense que ma question se justifie... Mais bon... Blue par contre se montre bien plus médisant que moi: les échecs sont également libéraux (orange bleue, etc...)!

Cheers

D'une réflexion sur "l'homme d'Etat et ses motivations", nous dérapons vite par un effet de plume (Fred, Andfon, Alexis) vers un juridisme de mauvais aloi.
Alexis: même lorsqu'il s'agirait de votre discipline, laissons SVP s'agiter l'armée de vos confrères avocats. Quelle qu'en soit l'issue, ils vont hautement se *sucrer en honoraires* dans cette bataille aux flous enchevêtrés et quasi perdue pour toutes les parties (hors la BNP)!
Propos d'autant plus faux que l'Etat ne s'est pas endetté ici: il fait un "placement rentable". Voir p.ex. la différentielle de taux d'intérêts payés par les capitaux avancés contre garanties et les taux d'intérêts de nos Obligations ordinaires belges? En somme, propos de café du commerce ou de café philo à mettre au placard: la chose noircit des tonnes de gazettes depuis des semaines!

Bééééééééééééh

Fichtre le se fend d'une courte visite pour mieux médire sous un alias Pierre-Yves.
Ta manie préférée, au fil des sujets P-Y. Trop vieux pour changer de style, cher camarade affidé?

Alexis

@ Fred

Dans le cadre du dossier Fortis, l’Etat n’a certainement pas agit pour le bien de tous, que du contraire. Que ce serait-il passé si l’Etat n’était pas intervenu, dans ce qui constitue un véritable acte de piraterie ? BNP Paribas avait déjà fait une offre sur Fortis et lorgnais depuis longtemps sur l’acquisition du banque-assureur Belgo-néerlandais. Le groupe Fortis en entier aurait été acquis à un prix largement supérieure à celui auquel l’action se trouve actuellement. Il n’y aurait pas eu de démembrement, et la Belgique demeurait un pôle bancaire important en Europe. En outre, l’Etat ne ce serait pas inutilement endetté. Enfin, les actionnaires Fortis, dont beaucoup de petits épargnants « bon pères de famille », avaient une chance sérieuse de voir leur fortune rétablie dès lors qu’il y aurait-eu un échange d’action BNP contre Fortis.
En ce qui concerne « l’action approximative de la justice », elle trouve sa source dans l’action plus que discutable de l’Etat dans ce dossier. En effet, vider la Holding Fortis de sa substance est une liquidation de fait, et doit se faire dans les formes prescrites pour la cause. Laquelle requiert une Assemblée Extraordinaire des Actionnaires. Enfin, l’agissement plus qu’approximatif du gouvernement dans ce dossier crée un solide précédent en termes d’insécurité juridique. En effet, d’une part, qui oserait encore investir dans une entreprise belge sachant que le gouvernement peut l’exproprier à tout moment, à vil prix, et sans autre forme de procès ? D’autre part, si la justice devait purement et simplement annuler la « vente par appartement », et bien l’insécurité juridique serait tout aussi grande, car « faire affaire » avec l’Etat Belge devient aussi fiable que traiter avec la plus bananière des républiques (c’est en effet l’Etat Belge qui est propriétaire des actions de Fortis Banque, à ne pas confondre avec Fortis Holding).
L’intervention de l’Etat est donc une catastrophe insondable tant pour les actionnaires, que pour l’Etat et le personnel de Fortis. Plus encore, il contribue a renforcer l’image d’insécurité juridique qui mine l’économie de ce pays depuis des années, tant sur le plan du droit des affaires que du droit fiscal.

Andfon

Quand la plupart des employés du siège de Fortis et ceux de Fortis investments auront perdu leur job à l'avantage des diplômés de science po à Paris, on reparlera de la sagesse de cette décision de vente à BNP. La plupart des jobs dirigeants seront aussi trustés par des énarques. Les profits seront investis ailleurs qu'en Belgique ( on appelle ça siphonnés).
En vendant Fortis à BNP, les ministres ont failli à leur serment constitutionnel (et autres irrégularités). Il est normal que la justice leur tombe dessus sinon ce brol qu'on appelle encore Belgique n'est plus un Etat de droit. Si les réformes préconisées par Mr. Destexhe étaient mises en application, on pourrait peut-être sauver les générations futures d'un noir déclin. Heureusement, il reste encore l'immigration, maisseulement pour les plus vendables...

Blue

Le PS pourrait aussi citer Churchill : "Le succès c'est d'aller d'échec en échec sans perdre son enthousiasme."

Fred

Je crois plutôt que cette réflexion concerne les décisions que nous prenons pour le bien de tous. Ainsi, par exemple, l'action du gouvernement dans le dossier Fortis. Alors que la décision est la plus avantageuse pour nous tous notre trop approximative justice oeuvre contre tous.
Dans cette question il y a aussi la sacro sainte sépration des pouvoirs. Ne serait-elle pas cette sacro sainte doctrine ?

Dans certaines circonstances la "raison d'état" l'emporte sur toutes autres considérations.

Pierre-Yves

"Un homme d'Etat devrait toujours s'efforcer de faire ce qu'il considère, en définitive, comme le plus avantageux pour son pays. Il ne devrait être retenu d'agir ainsi par la nécessité d'abandonner un puissant corps de doctrine auquel, jusqu'alors, il s'est montré sincèrement attaché": ça sonne comme une préannonce de départ vers Aernoudt?

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.

Entrez votre adresse email :

Delivered by FeedBurner

Rejoignez moi sur Facebook ou Twitter

Facebook Twitter

Devenir Fan