Ma Photo
Blog powered by Typepad

Powered by Rollyo

Pratique

« Chat de la Libre avec Hutchinson (un peu de pub gratuite) | Accueil | Bruxelles coûte trop cher »

20 novembre 2008

Commentaires

Flux Vous pouvez suivre cette conversation en vous abonnant au flux des commentaires de cette note.

Dante

@j'aime les interventions de Zebulon (incèrement). C'est carré, c'est franc, c'est net!

@AD
exemple de collaboration intéressante entre le public et l'Etat. Dans monb ancienne boite, toute absence faisait l'objet dune visite d'une assurance privée dans la matinée. J'ai eu un jour d'absence en 5 ans.Pas d'inquisition, une visite normale, il a constaté que je n'étais pas en état. Il a fait son rapport. Le public pourrait en faire autant si l'absentéisme pose problème.

Zébulon

"si on bosse pour l'état, on est systématiquement malhonnête et incompetent."

Voilà !

poil-à-gratter

@ ludus pp [pension d'invalidité... avec moins de 20 années d'ancienneté ]

Quoi, pour un "pensionné à vie" dès 37 ans - 20 ans = 17 ans, votre gars en train-vélo dut commencer à travailler tôt et à se fatiguer vite à la perspective de retraviller encore dès que requinqué! Comme l'ont souligné 4 personnes répondant à vos assertions, un peu d'honnêteté intellectuelle vous ferait pas de mal, sinon on va vous confondre avec XY.

Guillaume

A Petit patron,

Je lui dirais donc qu'elle est incompétente, ça lui fera plaisir n'ayant jamais pu exercer jusqu'à présent le métier pour lequel elle a été formé ...

ludus pro patria

Si ce type est en pleine forme ce n'est pas moral qu'il reçoive une pension en effet (me souviens pas avoir dit le contraire!)
Pour ce qui est du calcul je pense que c'est pour les pensions de retraite pas pour les pensions d'invalidité.

Personellement je pense que chaqu'un devrait bénéficier des mêmes avantages sociaux quel que soit son statut (public , privé ou indépendant)

javauxpasmichel

@ludus

sncb assimilée au service public donc probablement calculée sur 5 dernières années de salaire + index + péréquation (adptation au niveau de vie, ce qui n'existe pas pour les pensions du privé).

Cela vous embêterait pour une fois de reconnaître que ce cas n'est pas jutifié ?

ludus pro patria

Ce qui serait intéressant de connaitre c'est le montant de cette pension.
Avec moins de 20 années d'ancienneté (Hou le vilain mot!) ça doit pas peser bien lourd même avec en prime le privilège de prendre la train en première.

ludus pro patria

> Alain Destexhe

Si si quand on m'explique gentiment.
Je n'avais pas compris qu'il s'agissait d'une incapacité réelle temporaire et pas d'une fraude(peut être parceque je suis borné ou peut être parceque vous ne l'aviez pas précisé).
Ceci dit ça ne change rien à ce que je disais de l'attitude de certains médecins qui ont effectivement une grande part de responsabilité dans le taux d'absentéisme.

Alain Destexhe

@ludus (bien que ce soit sans doute inutile hélas de dialoguer avec vous)

Ce qui s'est passé, c'est que ce monsieur a eu un grave accident qui justifiat une incapacité pour un certain temps mais il a complètement récupérer et personne n'a remis en cause sa pension accordée prématurément

ludus pro patria

Si une personne ne souffrant d'aucun problème de santé bénéficie d'une pension de réparation il me semble en effet tout à fait logique de s'interroger sur le boulot du médecin qui l'a examiné !!!
(j'ai compris depuis longtemps que pour les habitués de ce blog il y a les scandales à dénoncer et ceux qu'il vaut mieux taire)

Vincent

"Je ne vois qu'une personne à blâmer : le médecin qui a effectué l'expertise de ce monsieur!"

C' est bien là que réside le problème de vos valeurs!

Vous êtes face à une personne qui profite à fond du système, une personne qui VOUS coûte un pont, mais pas de souci, c' est normal...
Le hic, c'est que des cas comme ça il y en a des autres, de nombreux autres et que tout s' additionne, d' où des coûts sociaux inextriquables, mais, pour vous, pas de souci...

Ici, au RU, ce type de personne est dénonçable et son cas serait ré-examiné.
Back to work, end of!

Il était une (mauvaise) foi ...

On pourrait aussi parler du rôle du médecin dans la délivrance des certificats médicaux justifiant les absences au travail : si l'absentéisme atteint des sommets c'est peut être un tout petit peu parce que certains médecins (une infime minorité sans doute....)ont l'arrêt de travail facile non ?
Le clientélisme n'existe pas qu'en politique mais chuttt!!! continuons à taper sur le dos des vilains fonctionnaires c'est tellement plus consensuel.

leila chahid

Ben oui mais on peut refaire une évaluation tous les 3 ans, non ? plutôt que de le pensionner à vie.

Exemple typique de votre mauvaise foi ludus.

ludus pro patria

"il a été pensionné à la suite d'un grave accident de travail à 37 ans... avant de reconnaître lui-même qu'il est en parfaite santé"

Je ne vois qu'une personne à blâmer : le médecin qui a effectué l'expertise de ce monsieur!
Dans le public comme dans le privé les pensions données suite à un accident du travail le sont sur base d'une expertise médicale.

Alain Destexhe

Tiens, ça me rappelle une anecdote. Je tombe un jour dans un compartiment de première sur un type de 42 ans en équipement de cycliste sportif (vélo dans le fourgon) On parle. Finalement, le type m'explique que, ouvrier de la SNCB, il a été pensionné à la suite d'un grave accident de travail à 37 ans... avant de reconnaître lui-même qu'il est en parfaite santé.
Mais cela ne l'empêche pas de recevoir sa pension à vie et ses voyages gratuits à vie en première.

Dante

marrant les remarques sur l'identification.
Je bosse dans le privé et ne suis pas tenu de m'identifier. Il m'est interdit de donner mon numero perso (au bureau) et encore moins mon nr. de GSM. Le client doit passer par une filière précise qui empêche tout contact direct.
Il y a une raison de protection de la vie privée (si on donne son GSM, rien n'empêche un client de téléphoner le soir), de protection de l'efficacité au travail (éviter le travail trop morcelé) mais aussi un aspect business (si le client veut un support la nuit, et bien il doit payer plus).
par contre, la responsabilité est tracée en interne et si le client se plaint de la politesse de mr. X tel jour, on saura qui c'est.

Dante

@Thibault
en fait, il y a pratiquement dans tous les pays d'Europe une pénurie de machinistes.
Le salaire de base est assez bas, mais avec les primes de nuit, we etc, c'est correct.
Les Belges sont assez gâtés car ils travaillent de jour essentiellement.
Sur les grands réseaux, la gestion du sommeil est un réel problème car il n'y a aucun horaire fixe. Et leur vie de famille est très limitée.
Ajoutons qu'ils sont responsables sur le plan pénal de leurs erreurs. La règlementation ferroviaire a force de loi.
pénurie valable aussi pour les chauffeurs de bus TEC.
Mais là une meilleure gestion du chômage permettrait sûrement de mettre des gens au travail plus facilement. Une bonne santé le permis adéquat et...un peu de politesse aussi -)

Thibault

@ Christian Bossuroy :
pour parler d'un exemple précis, d'un de mes amis qui y travaille : environ 60 jours (je jure que c'est la stricte vérité, en comptant les congés de base + telle ou telle récup' + tel ou tel pont)...bien loin des 20 jours qui sont le tarif de beaucoup d'autres qui travaillent ailleurs...

@ Dante :
effectivement, je ne connais pas la situation précise des machinistes. Mea Culpa aux machinistes de la SNCB.

Dante

@Thibault
faux en ce qui concerne la machinistes.
Renseignez-vous d'abord.

op

@ ad

Comme dirait notre ami dante, il s'agit sans doute d'un problème de "customer oriented" ou bien de la frustration, un manque de bon sens crasse… pour cet employé de mauvaise fois?
Tout le monde à subit le pouvoir d'un petit autocrate :
À la division d'immatriculation, à la poste, à la police, etc
.
Tenez hier avec la neige cela était pourtant prévisible ? :
Chute de neige, conséquence le chaos puisque l'épandage n'est arrivé qu'en fin de soirée!!!
« that's belguim »,comme on dirait, »this is africa my freind »!!!!
Si vous allez sur Bruxelles, comptez le nombre de commerces ou l'on vous dira:bonjour, au revoir, etc.
.En plusieurs langues, SVP!!
Notre pays est en crise, une crise morale, une crise de confiance, et maintenant une belle crise économique.
Heureusement que des fonctionnaires font encore leurs travails correctement (malgré la politisation et son copinage qui empêche les plus qualifiés de réussir) et que des employés privés triment durs (pour des salaires ridicules avec notre fiscalité débile), que des entrepreneurs résistent encore (paperasseries, et fiscalités).
Mais combien de temps encore cet édifice contre nature résistera ??

Christian Bossuroy

Combien de jours de congé ont les "fonctionnaires" de la SNCB? Je vous en prie; faites-nous profiter de vos connaissances de la société?

Thibault

...au fait, j'alais oublier : quand les syndicalistes de la sncb se plaignent que les fonctionnaires de de la sncb "ne savent même pas prendre tous leurs congés..."
Ne vous y trompez pas : cela signifie en fait : "ils ont tellement de jours de congés par an qu'il est pratiquement impossible d'effectivement les prendre." (ceci est un pûr fait que ces syndicats évitent toujours de préciser)

Thibault

Patit recette :
1. trouvez une personne dans votre entourage qui est fonctionnaire à la sncb (impossibole de ne pas en trouver, vu la quantité astronomique d'effectifs)
2. demandez lui combien elle gagne par mois
3. demandez lui quelles sont ses conditions en termes de nombre de jours de congés/an; récupération d'heure sup' et autres ...

Résulat : si vous ne travaillez pas vous même comme fonctionnaire à la sncb, vous aurez logiquement la nausée...

Christian Bossuroy

Il y a pourtant dans la plupart des services publics une obligation de s'identifier.
Là où je travaille, les courriers doivent donner l'identité, le grade, le N° de téléphone et même l'adresse e-mail de la personne qui rédige la lettre.
En cas d'appel téléphonique, il y a lieu aussi de laisser son nom. Quoi de plus normal après tout pour responsabilier tout un chacun quant aux actes qu'il pose.
Je suis désolé de lire qu'il y a encore tant d'exceptions à cette règle élémentaire de transparence.
Pour le reste, il y a toujours des règlements d'ordre intérieur qui "échappent" aux clients. Ainsi, dans mon service, on ne peut recevoir de paiements en liquide les après midi..Difficile de remballer les gens qui viennent payer une dette d'impôt parce c'est l'après midi. Mais tel est le règlement qui est pris pour des objectifs de sécurité sans doute un peu désuets.
Idem, on ne peut plus payer les droits de succession en argent liquide et les services du SPF Finances ne sont toujours pas équipés de terminaux Bancontact. Le constat est peut-être navrant pour les clients mais c'est ici le management public (politique?) qui est en cause.

ludus pro patria

Pour ce qui est du refus de s'identifier c'est en effet une pratique détestable que j'ai eu l'occasion de constater moi aussi.
Y a t'il une obligation pour un employé de la SNCB de décliner son identité à un client (je pose la question sérieusement) ? même interrogation à propos des fonctionnaires (policiers par exemple)

ludus pro patria

>Alain Destexhe

Ce que je ne comprend pas dans cette discussion ce sont les conclusions politiques de cette anecdote (que vous suggérez laissant à d'autres le soin de les exprimer plus directement).
Vous voulez nous dire que les files d'attentes sont moins agréables dans un service public que dans le privé ? un peu comme si je critiquais le libéralisme parceque je n'ai pas apprécié la façon dont j'ai été reçu par la caissière du GB ?

Petit patron

@ Guillaume,
conseillez donc à votre pauvre amie de pratiquer les entretiens d'embauche à l'aveugle. Paraît que certains collectifs fort militants exigent cette pratique afin de mettre au travail des gens de formation inadéquate ou de profils incompétents, sinon d'éventuels **discriminés**.

De la sorte on m'enverra une coiffeuse experte en brushing, daltonienne, unilingue, pour remplir des tâches de laborantine en analyse chimique où l'anglais et des rudiments d'allemand sont pourtant des critères clés de mes exigences professionnelles!

Dante

@ex-chômeur
Dante s'intéresse à l'économie.
Mais jusqu'à présent, il est toujours convaincu que le système s'est lamentablement crashé et je pense que le boss de City bank en est convaincu aussi depuis ce matin.
. -)
je trouve aussi que la phrase:
"A défaut, qu'elle aille donc s'adresser au SELOR, dans l'espoir d'obtenir un recrutement comme agent public.

Y a des interventions qui servent vraiment à excuser les manques de quelques-uns. Navrant." est...un peu navrante.
Les ex-chômeurs...serait-ce comme les ex-fumeurs? Une intolérance extrême et l'oubli méprisant?

Ex-chômeur

à Guillaume du 23/11 14h22
Votre commentaire me fait sourire, pour ne pas pleurer en permanence!

1) Productivité. Doublez donc votre bagage d'informaticien d'une formation en ECONOMIE?
Dante peut vous en dire qq bienfaits. :o

2) votre fifille qu'a toutes les qualités mais vivote depuis 5 années? A-t-elle donc cherché du travail à cent lieues de chez elle ou sur le pas de sa porte? 50.000 emplois ouverts en Flandre (je connais une jeune ardennaise, diplômée en touriste, qui va travailler à Hasselt chez L.... (électriciens alternatifs). Troublant?
Qu'ont donc fait pour votre fifille ces FOREM à 4200 agents, ou l'ORBEM bruxellois, ou cette floraison d'organismes de formation continuée, sinon encore ces Maison de l'Emploi dans chaque commune socialiste? A défaut, qu'elle aille donc s'adresser au SELOR, dans l'espoir d'obtenir un recrutement comme agent public.

Y a des interventions qui servent vraiment à excuser les manques de quelques-uns. Navrant.

Vincent

"Il y a un truc un peu dérangeant, tout de même: avoir une formation et ne pas trouver un job en 5 ans, je m'excuse, mais il faut le vouloir. Celui qui veut travailler, il travaille. Il se démerde, il cherche même dans un domaine transitoire, mais il ne reste pas à charge. "

Pas en Belgique, Alex!
Si on a une formation X, hors de question que de s' abaisser à faire des tâches plus viles...
Puis quoi encore?
Faire la navette peut-être???
Pas pousser tout de même...

alex

Il y a un truc un peu dérangeant, tout de même: avoir une formation et ne pas trouver un job en 5 ans, je m'excuse, mais il faut le vouloir. Celui qui veut travailler, il travaille. Il se démerde, il cherche même dans un domaine transitoire, mais il ne reste pas à charge.

Quant à l'adéquation de la formation, faut-il faire de la spécialisation dès le secondaire, et fixer des choix d'orientation à un age précoce, ou former des esprits, et une capacité d'adaptation?

Jean-Philippe

@Guillaume,
[on apprenait que notre métier consiste entre autres à supprimer des emplois]

Là, je reste pantois. Où avez-vous été à l'école ? Parce qu'affirmer qu'un métier sert à en supprimer d'autres, c'est la vision la plus réductrice que je n'ai jamais vue. Il faut vraiment être borné au dernier degré pour enseigner de telles inepties. Votre prof de sociologie devait être PS au minimum. :-)

Et pour cette jeune fille qui cherche du boulot depuis 5 ans, c'est regrettable. Mais cela rejoint ce que je disais précédemment: Nos écoles deviennent des fabriques de chômeurs tant le décalage entre les formations proposées et les besoins du marché s'agrandit. Maintenant, je trouve suspicieux qu'au bout d'un an, ne trouvant rien, cette jeune personne ne soit pas décidée à suivre une formation complémentaire, ou à s'orienter différement. Car contrairement à ce que l'on croit, il existe de nombreux secteurs demandeurs de main d'oeuvre. Un exemple, ma nièce termine des études d'infirmière et déjà plusieurs hôpitaux l'ont contactée avec des propositions de CDI. Et elle n'est pas la seule dans sa classe.

Dire que les entretiens d'embauche deviennent inexistant sont des affirmations non-fondées. En plus, vous mélangez tout, qu'est-ce que l'ex-patron de Fortis vient faire là-dedans. Essayez de ne céder au poujadisme de bas étages. Cela n'en sera que plus profitable à la qualité du débat.

Dante

Alain,
on ne va pas polémiquer mais:
1)panneau = management et organisation
2)numero = organisation et management
3) s'il y a file, il faut servir vite. S'il faut en + prévenir chaque arrivant...
4) ils pourraient être polis et le rester envers et contre tout mais celui-là ne l'était pas. Voilà, c'est tout. Pour rappel, des accompagnateurs de trains se sont déjà fait agresser et frapper par des passagers pour trains en retard plusieurs fois. cela ne condamne pas tout le pays!
De plus, une désorganisation qui se perpétue démotive le personnel.
je ne vois pas où est la maivaise foi bon dieu

Alain Destexhe

J'ai pris bonne note de la discussion. Il est surprenant de voir comment certains font preuve de mauvaise foi mais c'est la règle des blogs. Quelques remarques.

Même si c'est d'abord une question d'organisation interne à la SNCB, qu'est ce qui empêchait de mettre un écriteau clairement visible annonçant que le service ferme à telle heure; qu'est ce qui empêchait les deux agents de 1. prévenir à l'avance tous ceux dans la file qu'ils allaient être remballés vers d'autres guichets 2. de leur donner un numéro pour la file à l'extérieur; 3.simplement d'être polis?

Il y avait une femme avec des enfants dans la file et des voyageurs chargés de lourdes valises; mais certains "défenseurs du service public" se foutent du public.

Je n'ai pas mis dans le post que j'avais demandé le nom de l'agent et que bien entendu il a refusé de me le donner : pas de responsable, n'est ce pas. Prière de s'adresser à la lourde bureaucratie aveugle de la SNCB.

Guillaume

A Jean-Philippe,

J'ai une formation d'informaticien ... Et dans mon vieux cours de sociologie, on apprenait que notre métier consiste entre autres à supprimer des emplois car on ne peut concevoir un logiciel convenable à une société que si la structure et les process de la société qui sont derrière sont efficients.

Je n'ai pas de problème avec ça si derrière notre société arrive à reclasser ceux qui sont à la rue. Or l'offre de formation est assez calamiteuse sauf peut-être dans les métiers manuels et peu d'entreprises veulent former car ça coûte trop cher. Il faut le gars idéal avec le CV idéal quitte à attendre un an malgré l'afflux de travail pour avoir un risque zéro.

Je connais une jeune qui cherche du boulot depuis 5 ans. Personne n'en veut. Elle a un diplôme mais soit on ne lui répond jamais soit on lui dit qu'elle n'a pas le profil ou qu'elle n'a pas d'expérience. On ne lui offre même pas un intérim.

Les entretiens d'embauche aujourd'hui, ça devient inexistant. Ca se résume à envoyer par mail en espérant une réponse qui ne vient que rarement. On est du bétail.

Avec la crise ça ne s'arrange pas et les entrepreneurs peuvent prendre encore moins de risques. Le risque il est aujourd'hui uniquement chez le travailleur qui pour garder son emploi doit faire tous les sacrifices. Je plains également les petits entrepreneurs qui n'ont plus de crédits bancaires. Par contre apparemment le nouveau patron de Fortis n'a pas trop de soucis à se faire niveau salaire ... mais on trouve ça encore normal ...

op

@Christian Bossuroy
ok sur la constatation de la fermeture des services de proximité publique.

mais ici je n'ai pas les chiffres en tête : n'est-ce pas la région wallonne(couleur de la législature?) il y a bien longtemps qui commença a ferme les gares(qui n'avait plus d'intérêts commerciaux) et a transformé les voies en chemins de balades et les gares en refuges pour artistes subventionnés ou névrosé,voir les deux?

la libéralisation actuelle(poste,sncb..) est le fait d'accord signé par nos gouvernements au sein de l'europe et ces différents traités;réponse de nos voisins:
vous avez votez pour ces types assumez!!ben oui mais chez nous c'est la proportionnelle(comme l'italie'..)

et bien maintenant nous sommes une fois de plus devant le fait accomplis,wat's next?
donc seule solution(a mon humble avis)dans la macédoine belge(wallbanie je ne sais plus qui mais excellent)une synergie entre privé,mal en point en wallonie,et public de tous les niveaux(raillé par les sans imaginations):
avis aux entrepreneurs!!

problème:
la fiscalité,l'hyper frilosité à l'innovation des pouvoirs publics quant cela ne viens pas d'un frère,d'une sœur du go .°. tendance ps en bref la main mise sur l'appareil d'état régional!!
le cœur du problème n'est pas la compétence dans notre région(bien que)mais la lutte entre ceux qui dénoncent une forme de féodalité mondiale mais qui en font partie dans leur région et les autres qui cherche des solutions sans passé par le bureau central

Dante

@Christian
qu'il soit content ce petit fonctionnaire paresseux de ne pas devoir distribuer les nouvelles cartes d'identité...
De toute façon, j'ai une solution pour supprimer tous ces parasites:
poste, billets de train, cartes d'identité à la station-service la plus proche. Ils distribuent déjà les Trois-Suisses. -)

Christian Bossuroy

Revenons un peu au fil du sujet. Des histoires émouvantes de fonctionnaires, je peux en raconter aussi. Une scène courante dans ma commune où on a supprimé trois bureaux de poste pour en créer un seul..qui est déjà en travaux.
Mais la scène se passe à la gare SNCB. Là bas, il y a un "Point Poste" et un (un seul oui) brave guichetier qui, entre 2 billets de train vous envoie vos recommandés et vos post packs. Pour aider le brave guichetier, un simple panneau où il est indiqué qu'en cas d'arrivage de trains, les clients SNCB sont prioritaires par rapport à ceux de la Poste. Croyez-vous que les "clients" le prennent ainsi; ah ben non, on est 1er dans la file, donc on a le DROIT d'être servi le 1er...même si le gars derrière va peut-être rater son tran par ce fait.
Voilà en tous cas la preuve que certaines "petites gens" (les guichetiers de la SNCB) doivent assumer de multiples compétences dont celles de diplomate et de gestionnaire des conflits.

Mais bon que vive la libéralisation de la Poste et de la SNCB. c'est une grande victoire....pour qui au fait?

Dante

Jean-Philippe,
j'ai dit que je respectais les éboueurs. mes 4 grands-parents cumulaient 3 années de primaire, càd que seul mon grand-père paternel avait 3 années d'école primaire.
Ne voyez aucun mépris de ma part pour personne.
Désolé pour l'expression "petites gens", je ne pensais blesser personne.
Tout le monde est peut-être potentiellement capable d'apprendre un tas de choses. Mais le milieu social ne stimule pas toujours.
partons d'un constat simple que montrent les études:
chances de réussir des études sup:
enfants d'ouvriers = 40%
enfant de parents ayant fait des études sup = 80%
enfants de parents dont 1 au moins est enseignant = 90%
Edifiant non? Rien que la différence 80/90 indique qu'un surcroît de connaissance pédagogique et une attention particulière à l'apprentissage améliore le score. Et on ne parle ici ni de modestes, ni d'ouvriers, ni d'agriculteurs.
Et (mais j'y reviendrai lorsque j'aurai le temps de parler des inscriptions dans les écoles)la volonté des socialistes de forcer la mixité correspond justement à la volonté de confronter des enfants de milieux non-stimulants et défavorisés à un autre modèle. Je n'en dis pas plus ici, je ferai un message plus complet là-bas.
En bref, pas de défense de l'illetrisme, mépris pour personne, pas de refus de la modernité (je suis informaticien, difficile d'être réfractaire à l'évolution dans ce domaine), pas d'association entre l'intelligence et un certain milieu
MAIS
clairement (et c'est le principal enseignement de mon passage dans une école plutôt défavorisée), certains milieux familiaux sont souvent stimulants, d'autres sont souvent des freins.

Dante

@delory
on échange la SNCB contre le ring de Bruxelles?
mon dernier Ans-bruxelles: 89 km, 1 heure 54.

Dante

Jean-Philippe,
j'ai dit que je respectais les éboueurs. mes 4 grands-parents cumulaient 3 années de primaire, càd que seul mon grand-père paternel avait 3 années d'école primaire.
Ne voyez aucun mépris de ma part pour personne.
Désolé pour l'expression "petites gens", je ne pensais blesser personne.
Tout le monde est peut-être potentiellement capable d'apprendre un tas de choses. Mais le milieu social ne stimule pas toujours.
partons d'un constat simple que montrent les études:
chances de réussir des études sup:
enfants d'ouvriers = 40%
enfant de parents ayant fait des études sup = 80%
enfants de parents dont 1 au moins est enseignant = 90%
Edifiant non? Rien que la différence 80/90 indique qu'un surcroît de connaissance pédagogique et une attention particulière à l'apprentissage améliore le score. Et on ne parle ici ni de modestes, ni d'ouvriers, ni d'agriculteurs.
Et (mais j'y reviendrai lorsque j'aurai le temps de parler des inscriptions dans les écoles)la volonté des socialistes de forcer la mixité correspond justement à la volonté de confronter des enfants de milieux non-stimulants et défavorisés à un autre modèle. Je n'en dis pas plus ici, je ferai un message plus complet là-bas.
En bref, pas de défense de l'illetrisme, mépris pour personne, pas de refus de la modernité (je suis informaticien, difficile d'être réfractaire à l'évolution dans ce domaine), pas d'association entre l'intelligence et un certain milieu
MAIS
clairement (et c'est le principal enseignement de mon passage dans une école plutôt défavorisée), certains milieux familiaux sont souvent stimulants, d'autres sont souvent des freins.

delory

LA SNCB MOINS ON LA FREQUENTE , MIEUX ON SE PORTE

Jean-Philippe

@Dante et Guillaume,

Voilà une vue bien réductrice du monde dans lequel nous vivons: Mon voisin est fermier et ma compagne remplit les rayons dans une grande surface. Pourtant, tous deux savent utiliser un ordinateur. Vos archaïsmes sont vraiment pénibles. Tels les tisserands qui cassaient les machines de Jacquard, vous souhaitez refuter la modernisation de la société et maintenir les "petites gens" (quelle expressions abjecte) dans l'ignorance. Trouvez-vous digne d'imposer à un homme de ramasser nos déchets ? Ne vaudrait-il pas mieux inventer une technologie capable d'éviter ce genre de tâche que vous décrivez vous-même comme dégradante ?

Caterpillar a inventé le bulldozer. Cela a permis de réaliser des autoroutes. Les Chinois aussi ont fait des autoroutes, avec des pelles et des pioches. Cela a donné les images de millions d'esclaves qui, tels des fourmis, crevaient à la tâche. C'est cela que vous voulez ?

OP, votre démonstration est une pure merveille de clarté. C'est un vrai régal de vous lire.

Ce n'est pas en protégeant frileusement les rares acquis syndicaux qu'on fera avancer notre société, mais bien en s'ouvrant au monde. Il n'y a pas de "petites gens", ignares et incapables d'apprendre. ça, c'est la vision socialiste et dirupienne. La fille de ma compagne réussi brillement son régenda en math. Pas mal pour des gens incapables de maîtriser la technologie.

Ce que vous refuser de comprendre, c'est que la technologie doit aller dans deux directions: Être la plus performante possible et être très simple à manipuler. Par contre, les hommes doivent porter leurs efforts sur l'éducation et la connaissance, car demain nous aurons de plus en plus besoin de personnes avec des compténces divereses et variées.

Hier, en faisant les courses, je suis passé aux caisses automatiques (sans caissières). Si j'ai perdu le sourire (parfois oublié) de la caissière, j'y ai gagné le fait qu'une personne ne doit plus passer 8 heures par jour pour faire lire les codes barres des biens de consommation devant un scanner, mais qu'elle pourra consacrer son temps à des tâches plus valorisantes. Lesquelles ? Mais justement, c'est là que les "prix nobels" doivent justifier de leur valeur en inventant chaque jour de nouvelles technologies.

Maintenant, Dante et Guillaume, mes poubelles sont dans la rue, si cela vous tente...

op

la technologie est une interface,un outils..ou l'homme et la femme ont toute leur place grâce a des choix de société!
l'outil s'adapte a nos besoins en fonction des circonstances c'est simpliste mais efficace.
la réalité c'est que nous sommes en compétition avec d'autres pays,et continents le statu quo est terminé les amis!
pour maintenir notre niveau actuel de vie et surtout passé il faut repensés le système et non rester stupidement sur ces acquis sans comprendre les révolutions en cours.
l'ignorer reviens pour notre vieille Europe a disparaitre en tant que entité autonome.
c'est a dire en langage claire:
voulez-vous redevenir des pays en voie de redéveloppement?
c'est l'horizon qui compte et non les crisettes du temps présent,en cela nous devons faire ces choix de societé avec toutes les personnes concernées et rester pragmatique en évitant les grandes idéologies creuse du 19 et du 20 eme siècle
mais jusque a présent je ne vois que peur et repliement sur soit même vers un paradis perdus:
voulons-nous laisser a nos gosses le gout d'un paradis perdu ou d'un l'avenir pleins d'espoir?
ou préférez-vous entendre les mêmes con...ies vide qui nous infantilise!!!
bonne soirée à tous

fiat lux

Eglantine

@D'orazio
*Très simple, menacer, menacer et menacer, aussi bien les patrons que ses 'collègues'. Et si menacer ne suffit pas, on passe aux actes... et on frappe!"
= réflexe primaire, nuisible et inutile.

@Dante
*Nous souffrons tous du manque de mixité sociale et professionnelle.
Je vous suis pleinement, Dante, au risque que cette position soit taxée d'angélisme.

@Guillaume
Nous nous trouvons, bel et bien, sur une "pente très glissante",à remplacer l'homme par la machine, fût-elle sophistiquée, et pour cause d'économies, nous générons des dépenses bien plus insensées....en matière de soins de santé. La consommation d'anti-dépresseurs n'a jamais été aussi élevée, le taux de consultations psychiatriques et psychologiques augmente significativement.
Alors, l'élite, Dante, ne sera pas faite de ceux qui s'adapteront le mieux à la technologie mais à ceux qui arriveront à maintenir l'homme au centre du monde.

Dès lors ... et très sincèrement, Monsieur le sénateur, je pense que je préfère continuer à faire la file de temps à autre pour obtenir mon ticket d'avion que de ne plus avoir à faire qu'à une machine qui les distribue ponctuellement.

Ni fonctionnaire, ni socialiste, ni syndicaliste...

ludus pro patria

>Alex

Vous demandez un billet pour Louvain et il vous donne un billet pour .... Louvain (j'ai bien compris?)
euhhhh..... elle est de quel côté la mauvaise foi ?

Guillaume

@Dante

Désolé mais demain ce sera comme ça. Je ne dis pas que j'approuve ... Tout sera informatisé et il y aura de moins en moins de personnel clientèle car "ça coûte trop cher". Déjà que pour envoyer des CV, des entreprises disent clairement : "merci de ne pas téléphoner ni d'envoyer de courrier, uniquement par mail". Bientot les DRH seront remplacés par des programmes qui sélectionneront sur base d'un algorithme le meilleur candidat avec des CV standardisés. Le côté humain aujourd'hui disparait de plus en plus. Avant le facteur servait de lien social dans des villages, aujourd'hui il est chronomotré à la seconde et n'a pas une seconde à perdre.

op

je crains que le monde d'aujourd'hui ne soit que sophistication sinon comment le comprendre?
on ne pourra pas toujours simplifié des explications(comme le fond nos médias nationaux,avec mauvaise fois) pour les gens qui ne s'intéresseront jamais(rien a f..) a la politique,l'économie,les technologies,etc..;leurs réponses sera toujours "qu'est-ce que tu veux que j'y fasse":
un fatalisme russe teinté de dérision sur les puissants mais à la clé,rien de concret aucune réflexion juste des réflexes de bétails humains ,je me demande qui cela arrange?
nous sommes au 21 siècle le siècle de la connaissance? et pourtant que d'obscurantisme,d'irrationalité,de généralisation débile?regardez l'écologie et les ogm,l'indépendance énergetique,la montée des puissances emmergentes,le radicalisme islamique,l'enseignement du darwinisme,la surpopulation et ses conséquences...
pour résoudre un problème comme celui de la sncb,il faut maitriser des données mondiales,européennes et spécifiquement belge.
alors oui les petites gens avec du bon sens qui n'ont pas le cerveaux grillé par la star académie et qui s'intéressent aux défis de ce monde seront aptes,quant aux autres et bien ils suivront le troupeau?
car le nouvel élitisme c'est la connaissance et la matérialisation de ces acquis(son exploitation),la connaissance des langues,et la faculté d'adaptation de la personne par rapport aux technologies et au contexte général

alex

Et si tout ceci n'était pas, désolé de me répéter, un problème de coût du travail?

Pas assez d'employés, de guichetier, de caissières, dans les banques, les supermarchés, à la poste ou dans les gares, AUSSI parce qu'embaucher quelqu'un coûte trop cher?

PS: sans oublier ce guichetier de la sncb d'une mauvaise foi crasse qui voulait me fourguer un billet "louvain" au lieu de "louvain la neuve" un dimanche soir ou, rentrant à mon kot un peu distrait, j'avais oublié le "la neuve". Ah, le gros con. Les joies du service public.

Dante

dormez tranquille. j'en ai terminé! -)

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.

Entrez votre adresse email :

Delivered by FeedBurner

Rejoignez moi sur Facebook ou Twitter

Facebook Twitter

Devenir Fan