Ma Photo
Blog powered by Typepad

Powered by Rollyo

Pratique

« Le Monde et le politiquement correct - sans commentaire | Accueil | Drôle ... »

17 novembre 2008

Commentaires

Flux Vous pouvez suivre cette conversation en vous abonnant au flux des commentaires de cette note.

op


Warning Grosse tartine,tombera t’elle du cote beurré ?


Il est dommage de rester arc-bouté sur sa ligne Maginot idéologique:
Cet immobilisme virant à la paranoïa quand il faut admettre les critiques sur les effets pervers de ce décret : celle-ci aboutissent a des contre-attaques ou le citoyen lambda se fait passer pour un « plouc » égoïste, refusant le savoir et la mixité « sochiale » aux élèves issues de l’immigration. Ce qui permet d’embrancher sur le cote manichéen afin d’accentuer par des adjectifs péjoratifs d’« ultra libéral, extrémiste,», et des sous-entendus de non tolérance, et de peur de l’autre.
Les caricatures dans un débat qui se présente ouvert, évitent le coté constructif et crée un gap qui permet a notre interlocuteur de mauvaise fois de se «victimiser» en responsabilisant l’autre comme quelqu’un d’obtus, d’ignare, tout en le respectant en apparences :
C’est donc de l’infantilisation, sous un couvert paternaliste (ou maternalisme ?)qui vise a convertir(prosélytisme) a montrer la voie radieuse du progrès par la preuve de l'erreur !
Tout ceci en dehors de toute objectivité, ressemble à du catéchisme de sociologue ou de psychologue bien formaté idéologiquement.
Tout en respectant ces nobles professions qui trouvent une place prépondérante dans nos sociétés industrialisées .je me demande si certains de ces thérapeutes sont neutres idéologiquement, en particulier ceux formés dans certaines facultés ?
Tous ceci pourrait sembler hors contexte du débat sur l’école, mais les enjeux générationnels sont d’une importance cruciale, quant à l’appréciation neutre et sans « idéologie du court terme » de cette problématique..
Et c’est bien la le problème au lieu de résoudre les difficultés pré existantes ce décret rajoute juste par un soucis idéologique, une fuite en avant, qui aspirera l’enseignement supérieur dans la spirale de la médiocrité.
La politisation extrême de notre société civile : mutuelle, justice, enseignement, non marchand, syndicat, presse, etc…. Se superposant à une surreprésentation politique qui coûtent cher aux contribuables belges aboutira tôt ou tard à l’implosion économique : c’est ce qui explique sans doute la cristallisation des opinions qui étonne tant nos démocrates humanistes et tolérants.
En conclusion les opinions d’autres citoyens ayant des sensibilités politiques différentes sont enrichissantes et sont le seul moyen de pratiquer la démocratie, car elles font partie de l’alternance démocratique nécessaire pour bâtir une société consensuelle, tolérante, ou chacun trouverai sa place en ayant quel que soit son origine la liberté d’entreprendre,et de transmettre le fruit de son travail a sa progéniture ou a la personne de son choix son(ses) bien(s), de pratiquer sa religion sans que cela ne puisse heurter les autres, sa langue, de vivre sans discrimination sa couleur(de peau ou politique),de critiquer le système sans se faire traiter de fasciste,poujadiste,populiste,etc. et d’avoir une éducation qui ne soit pas formaté aux ordres d’un parti. Cette même éducation préparant l’adolescent(e), le jeune adulte comme un futur citoyen, responsable et non assisté (inutilement), capable de réflexion et de recul pour appréhender la civilisation du savoir de ce 21eme siècle
En pratique se pluralisme qui est la définition du libéralisme, du socialisme et de tous les systèmes démocratiques honore la civilisation le pratiquant, mais cela n’est plus de mise avec ceux la même qui se drapent de la vertu humaniste de tolérance, mais qui ignore superbement la population en forçant la caricature des riches et des pauvres, des méchants bleus et des gentils rouges (rose) afin de conquérir un objectif électoraliste et corporatiste (sous un dehors altruiste).mais c’est la démocratie qui est perdante avec,l’ascenseur social,les classes moyennes et toutes ses nuances de revenus jusqu’au plus mince.
Cette imposture de sentiment risquera d’aboutir un jour ou l’autre a une situation à l’espagnole si elle rencontrerait des incarnations physiques suffisamment irresponsables.
Personne ne souhaite voir le grand soir arrivé je l’espère ?

Un démocrate

Yes, wie ken, on pourrait en effet l’envisager comme solution objective. Mais tout comme les détracteurs de l’examen d’entrée à l’université (dont pas mal de recteurs et de profs !), je dirais qu’un élève peut avoir du mal dans les premiers temps de ses études (donc à fortiori lors de l’examen d’entrée) mais trouver ses marques et parfois rattraper son retard encours d’année (c’est très fréquent d’ailleurs !). Avec un examen d’entrée, cette possibilité n’existe pas… Mais tout est discutable… :-)

Yes, wie ken

Au démocrate,
Je vous ai bien lu. Vous prétendez donc que certains mouloud n'ont pas accès à l'enseignement qu'ils désiraient; qu'ils sont donc rejetés sur base raciste et non sur le degré de compétence. Rejoignez alors ce que propose Célestin:
un examen d'entrée contrôlé non pas seulement par le corps professoral de l'école mais également par des représentants de l'Etat.
Pourquoi pas parier sur l'élitisme?

@Célestin:

Je doute que vous trouviez dans l'enseignement privé la qualité que vous recherchez. Dans le privé aussi, ils cherchent des élèves et veulent les garder à tout prix.

Un démocrate

Un plurocrate, je vous assure que je ne suis pas le Jean-Yves en question ! J’avoue même ne pas le connaître du tout ! Comme quoi d’autres personnes que ce monsieur peuvent avoir une autre forme de pensée que la libérale.

Célestin, j’ai probablement un problème parce que vous ne pouvez pas imaginer vous non plus qu’une autre forme de pensée que la vôtre soit acceptable et il n’est probablement pas question pour vous de vs remettre en question. C’est dommage. Personnellement, comme je vous l’ai dit, je n’ai pas la prétention d’avoir raison ! Je donne juste mon avis en fonction de mon vécu, de mon expérience et de ma vision personnelle tournée vers une société plus juste que celle ds laquelle nous vivons actuellement ! Rien de plus !
Sachez quand même que le fameux décret n’empêche pas les parents de choisir leur école ! Du tout même ! Il instaure juste un système plus juste ou moins injuste pour un plus grand nombre d’élèves. Comme je l’ai dit, il est loin d’être parfait. Mais la situation précédente ne l’était pas non plus !
Jean-Philippe, n’est-ce pas la peur de l’autre (celui qu’on ne connaît pas) qui vous fait dire ça ? Vous savez, tous les enfants venant de milieux défavorisés ne sont pas des voyoux en puissance et les intégrer dans des milieux de gens « bien comme il faut » (selon l’expression) leur fait bien svt éviter justement de verser dans marginalité, voire la délinquance. Mais je comprends que ça fasse peur. Comme toutes les réformes.
Bon après-midi.

Jean-Philippe

Reste une solution: Comme aux USA: Des écoles privées où tout est fonction du prix (cher payé par les parents qui s'endettent pour assurer l'avenir de leurs enfants) et des écoles publiques où la 'mixité sociale' règne en Maître avec son lot de meurtres, drogués, rackettés,... et un enseignement à la hauteur du salaire des profs, c'est-à-dire promettant aux élèves un avenir sombre, quand il y en a un. Voilà vers quoi nous dirigent les ministres PS-Cdh du gouvernement actuel. Vous trouvez cela démocrate, camarades ?

olivier baum

zut, je ne me suis pas relu, j'ai un 2/10 en dictée sur ce coup ;-)

olivier baum

Prenons un contre exemple :

imaginons que pour une maladie particulière concernant 1000 personnes, le seul soin disponible puisse être donné à 900 personnes.

Solution 1 :

Pour ne pas créer de discrimination entre les gens ont organise un grand tirage au sort, ce que la discrimanation sociale n'aura pas fait, le simple hasard le fera.

solution 2 :

On veille à ce que les services de santé puissent pallier aux soins pour les 1000 concernés, le tirage au sort devenant inutile.

Sur un autre plan, je signale que la société est constituée d'inégalité, faut-il tirer au sort l'accessibilité à la propriété ? à l'achat d'un 4 x 4 ?, ou encore créer une loterie à l'emploi, je signale au passage que le choix d'un employeur pour un employé précis est aussi une forme de choix discrinatoire.


Ce décrêt, comme le précédent, n'est qu'une vaine tentative de racheter une certaine moralité en voulant laisser croire que garantir la mixité dans nos écoles permet à chacun une égalité.

Certains ici s'étonnent et invoque une levée de bouclier contre le principe du tirage au sort, je répond à ceux la, qu'il ne s'agit pas d'un combat contre l'enseignement-lotomais bel et bien du mensonge politique sous-jacent, celui qui consiste à laisser croire que la mixité ainsi garantie permet une égalité des chances selon ses origines et appartenances sociales.

je déteste ce principe selon lequel si une minorité ne peut pas, alors on puni la majorité en imposant une règle totalement inadaptée et ne solutionnant strictement rien au delà de quelques écoles du territoire communautaire.

On nous répond alors : au lieu de raler proposez des solutions !

A ceux la, je répond que la solution c'est de garantir un niveau éducatif correct PARTOUT ! Adapter les moyens des populations scolaires selon leurs besoins respectifs et l'attention particulière qu'elles nécessitent.

Et si malgré celaà devaient subsister certains établissement dits 'élitistes', du moment que les éventuels recalés aient accès à un enseignement de qualité et partout, ou est le problème ???

De la mixité, il y en a partout et dans la grande majorité des établissements scolaires, prouvez-moi le ocntraire !

Bien à vous


paul

Certains l'ont déjà évoqué, mais je pense qu'il est utile de le rappeler.

Le véritable problème n'est pas une question d'écoles élitistes, ou de files pour les inscriptions. C'est tout simplement la qualité de l'enseigement en CF.

Nous avons un enseignement parmi les plus chers d'Europe, et parmi les plus mauvais.

Mais, même dans ce contexte, certaines écoles s'en sortent mieux que d'autres, et continuent à prodiger un enseignement de qualité.

Et évidemment, un maximum de gens veulent inscrire leurs enfants dans ces écoles là. Ce qui est tout à leur honneur d'ailleurs, car cela montre que beaucoup de parents s'intéressent à l'avenir de leurs enfants.

C'est donc la qualité de l'enseignement en général qu'il faut relever, et, comme quelqu'un l'a dit plus tôt, particulièrement des filières techniques et professionnelles (il n'y a pas que des écoles poubelle: il y a aussi des orientations de ce genre).

Parmi les mesures qui pourraient relever ce niveau, il y aurait la possibilité d'évaluer les professeurs sur leurs prestations, c'est à dire sur la capacité des élèves qui leurs sont confiés à atteindre des objectifs précisés à l'avance.

Avec sanctions ou récompenses à la clé (tant pis si c'est ultra-libéral)

Il y la la modernisation de l'équipement des écoles.

Il y a aussi l'abandon du pseudo-rénové qui reste pratiqué en CF: une partie de la déconsidération dont se plaignent les profs vient de l'abdication de leur autorité.

Enfin, et il faut le rappeler, la dégradation de la qualité de l'enseignement n'est pas récente, mais s'est accentuée suite aux mesures prises par Mme Onkelinckx quand elle était en charge de l'enseignement. Mais elle n'avait pas le choix: elle devait faire des économies.

Parce que le financement des communautés, comme négocié par Philippe Moureaux pour la CF lors d'une de nos réformes de l'état est une des plus grandes catastrophes qu'ait connu notre communauté.

Et non, tout n'est donc pas la faute des socialistes. Mais tout cela a produit un cocktail qui devait fatalement exploser (un peu comme la crise financière actuelle, tiens).

A nouveau, relevons la quelité de l'enseignement, et abandonnons ces conceptions de l'école idéologiquement orientées, et les gens ne se rueront plus sur les écoles élitistes.

L'école est avant tout un lieu de transmission du savoir, et des méthodes pour y parvenir.

Célestin

Aun "Démocrate" : vous avez vraiment un problème.

1. Le décret est une véritable agression contre les parents qui veulent CHOISIR l'école de leurs enfants. Mais vous qualifiez d'intolérants ceux qui refusent ce décret. Ca va la tête ?
2. Une alternative au décret : nous en avons proposé deux (le point b. antérieurement)
a. un recours auprès d'une commission émanant des écoles pour des élèves méritants qui seraient injustement refusés dans une école ("ah oui mais non" nous direz-vous, oui, oui, on sait).
b. un examen d'entrée dans les écoles ( "Pas question, élitisme, compétition ultra-libérale", etc. oui, oui, on sait).

3. Nous avons pour seul but de critiquer PS-CDH ? procès d'intention : c'est ce décret qui est à vomir. Mais il est le pur produit de la politique PS-CDH. Vous suggérerz : l'idée est bonne mais malhabilement exécutée ? Et puis quoi encore : qu'on f... la paix aux gens, bon sang ! Cette politique produira d'énormes effets pervers et la "fuite" des classes aisées vers un enseignement tout à fait privé. Au vu de la stupidité de certains intervenants, j'ai d'ailleurs maintenant pris une décision : mes enfants iront en secondaire dans une telle école privée.

Ceci est ma dernière intervention sur ce sujet.

op

bien voila à contrario de la rtbf vos post's sont publiés.et de plus,personne n'essaye de vous convertir(nous méchants ultra-libéraux,pas méchants,pas prosélytes pas manger buana tout rouge surtout avec nœud de papillon)vous parliez de votre expérience dans les écoles,pourquoi ne pas avoir plus développé ce sujet?c'est vrai que la plupart d'entre nous n'avons fait que critiquer.. sans rien proposer enfin oui certains à vous de voir?

Un plurocrate

Alterne tes discours, P-Y ... tu vas nous manquer.
Quand je vote, c’est plutôt Ecolo ou blanc. Voilà qui est très clair je pense !

Heureusement que tu votes pas brun, mais en matière de fixité mentale, ça équivaut.

Un démocrate

Célestin, E.G,
Je me disais aussi qu’on allait vite en arriver aux dénigrement et à l’intolérance habituelle dès qu’on exprime sur un site ultra libéral une idée différente de la pensée libérale formatée…A voir la nature et la forme des commentaires, je ne pense pas que l’un d’entre vous à une leçon de démocratie à me donner ! :-)
Essayez donc la tolérance. Vous verrez ça peut être sympa aussi ! Vs n’êtes pas obligés de me croire bien sûr , ni de partager mes vues ! Je donne juste mon avis et parle de mon expérience, à mon niveau comme je l’ai précisé ! Je n’ai donc pas à me justifier ! Ceci dit, j’attends toujours une alternative au décret actuel… Avouez que le seul but est de casser une nième fois du sucre sur la majorité PS-Cdh et sur la Wallonie ! Quel que soit le moyen, quel que soit le sujet !
Capcha,
Croyez bien que je n’ai aucune honte à afficher mes idées moi. Si je vous dis que je n’ai jamais voté PS, je n’ai jamais voté PS. Mais je comprends tout à fait ceux qui le font. Bien plus que ceux qui votent MR, ça c’est clair ! Quand je vote, c’est plutôt Ecolo ou blanc. Voilà qui est très clair je pense !
Où ai-je prétendu que j’étais intègre (objectif vs voulez dire j’imagine ?) ? Indépendant oui car je n’ai ni carte de parti, ne suis pas syndiqué et ne suis engagé dans aucun parti politique. Mais ça ne m’empêche pas de penser et d’avoir un avis, excusez-moi ! …

benika

"ghettos infâmes façon tricot"

Tricot n'existe plus, c'est rive gauche maintenant...
Mais parlons de ce quartier, pourriez-vous m'y trouver une école qui ne soit pas un ghetto infâme... et si non ... pourquoi ?

Capcha

Un démocrate, vous confirmez ce que je dis. Ce décret ne règle rien. Pas même dans la majorité d'école sans problèmes puisque là, rien ne change puisque pas de files, ou de tirage au sort, etc...
Pour le reste je rejoins, pour une fois EJay. Objectivez. La complainte sur les pauvres allochtones discriminés dans les méchantes élitistes bruxelloises ne résistent pas une seconde à une petite promenade à la sorti de Catteau ou de Jacqmain. Vous devriez tenter l'expérience. De toute manière, c'est mécanique. A Bruxelles la majorité des enfants qui naissent sont d'origine étrangère. Et il y'a bcp plus d'écoles potables que de ghettos infâmes façon tricot.

PS : vous êtes pas crédible en type intègre et indépendant. Vos posts sentent bon la propaganda façon Flo Cop ou pire, groupe PS du PCF. Assumez, y'a pas de honte à être socialo et à venir bretter chez Destexhe. C'est même chevaleresque et plus que respectable comme attitude.

Babette M.

par sympathie avec Sylvie T. qui s'en exprime sur une autre site...

https://www.pereubu.be/?p=426#comments

((L’enseignement tremble et menace de s’effondrer

Les bonnes idées de Mr Dupont, Ministre de la Communauté Française, se suivent avec une parfaite continuité…. dans l’absurde …De la maternelle à l’université, c’est tout l’enseignement qui tremble et menace de s’effondrer à très court terme.))

Babette M.

Célestin

A E.G. : vous avez mille fois raison. Alors même que la Constitution dit, dans le titre "DES BELGES ET DE LEURS DROITS", à l'article 24 : "L'enseignement est libre (...) La communauté assure le libre choix des parents". Cela veut-il dire encore quelque chose, le "libre choix" ? Les mots auraient-ils été pervertis à ce point par le PS-CDH ? Il semble que oui. C'est à vomir. J'espère seulement qu'il y a encore des juges dans ce pays.

E. G.

à C. Bossuroy et à l'apparatchik étiquetté Un démocrate

""c'est le TIRAGE AU SORT et donc le hasard. Qui s'en offusque dans les cas précités?""

Figurez-vous qu'un temps de la CONSCRIPTION c'était le procédé "démocratique" par lequel on allait à la boucherie ou on continuait de vivre parmi les siens.
Arena, Dupont et les ayatollahs de la nivelleuse dogmatique ont donc réintroduit la CONSCRIPTION dès le niveau scolaire.
Jeu de hasard, comme en Bourse? Une solide avancée pour des progressistes!

Célestin

A Christian Bossuroy : "que faire" écrivez-vous ? Pour commencer, supprimer ce décret idiot. Ensuite, s'il y a vraiment des problèmes de non-inscription d'élèves méritants mais rejetés d'une école parce que ceux-ci sont d'origine maghrebine, pauvre, ou autre (ce dont je doute fort, mais c'est l'argument du "Démocrate"), prévoir un recours formalisé devant une commission de directeurs d'école (par exemple, ou par leurs délégués). Ainsi, le stupide argument du "Démocrate" (le prétexte des "difficultés en maths", etc.) n'existera plus : la situation de l'élève (est-il vraiment méritant ? est-il vraiment faible en maths, etc.) sera revue par des personnes d'expérience. Qu'on ne vienne pas me dire que ces directeurs d'école s'entendront tous pour blackbouler un élève méritant et que seuls des apparatchicks du PS-CDH seraient aptes à siéger dans une telle commission de recours !

Célestin

Au "Démocrate" : merci de nous donner des faits PRECIS (années, lieux, éventuellement les noms, etc.), et pas du prêchi-prêcha que l'on peut lire dans la propagande Dupont-Arena. J'attends. M'est avis que j'attendrai longtemps. Je vous entends déjà : "oui, mais non, c'est plus subtil que ça, ils n'avouent pas cela comme cela", et autres fariboles du même style. Donc, on veut de votre part et de Dupont-Arena, des faits PRECIS, vérifiables, et qu'on puisse discuter la pertinence d'une éventuelle non-inscription. Allez, mission impossible, hein ?

Un démocrate

Célestin,
Je vous rassure, je suis bien qqn de très attaché à la démocratie. Et c’est d’ailleurs svt ce qui me vaut des remarques acerbes sur les sites de ce genre.
Si j’ai mi les pieds dans ce genre d’école ? Non seulement comme élève mais aussi comme membre du personnel durant 5 ans ! …
Capcha, combien de fois devrais-je répéter que je ne suis pas socialiste même si j’ai tjs précisé que s’il ne restait plus que le PS et le MR comme parti, mon choix serait vite fait ! … Rectifiez donc votre propos en disant que seul 3 % des écoles ne voyaient pas de files. En effet, est-ce pour cela que les 97 % restantes appliquaient une véritable mixité sociale ? Ce décret n’a en effet pas été initialement mis sur pied pour éviter des files ! …
Pour ce qui est de vos prévisions pour les prochaines régionales…. Et si on attendait le résultats des urnes, soit l’expression de la démocratie ?... Perso, je ne supporte pas le MR mais s’il gagne, je m’inclinerai devant le choix des électeurs parce que ns sommes en démocratie. Si je peux me permettre, je pense qd même qu’avec la création de l’autre parti libéral (Lidé) ainsi que le départ annoncé du MCC du mouvement réformateur, je pense que les libéraux perdront fort logiquement des voix.
Ken,
Si vous avez bien lu, j’essaie justement de démontrer le contraire ! Quand on nait pauvre, on ne nait pas con !!! Et je peux vs assurez qu’on refuse des gens de conditions modestes dans des écoles élitistes ! Evidement, on ne dit pas explicitement aux parents « vous êtes pauvres ou arabes et vous vivez en cité donc on ne vous inscrit pas » bien sûr. Ces écoles utilisent d’autres formules du genre : « nous avons déjà atteint le quota d’élèves dans l’année de votre enfant » ou encore « il vient de l’école X ? Il aura trop de difficulté à suivre en math mais je parlerai pour vous au directeur de l’école voisine si vous voulez. Là il sera bien suivi » (du vécu !) ! Probablement pas partout bien sûr mais cela existe.

yes, Wie ken

Au Démocrate,

Je voudrais savoir ce qu'est pour vous la mixité sociale? N'y a t il pas comme sous-entendu chez vous que quand on nait pauvre, on est forcément con? Citez moi un seul cas d'un "pauvre" qui aurait été refusé dans une école d'élite?

Comme Alex, j'ai fréquenté une école d'élites. Et je venais d'un milieu quart mondiste... Pourquoi? parce que je réussissais. C'est tout simple.

Je voudrais encore Le Démocrate que vous me citiez des cas de personnes qui se sont inscrits suite aux différents décrets dans des écoles élististes; écoles dont ils pensaient qu'ils allaient être exclus sans le décret.

op

Au lieu d'un petit "mouloud"....un petit "salman rushdie" qui débarquant de son Inde natale,se retrouverait dans une école pipeau au nivellement par le bas,pensez-vous que l'enseignement de la communauté française assouvirait sa soif de savoir ,son besoin de culture classique,etc...la solution serait donc de l'envoyer dans une école élitiste si....il arrive a suivre les cours?mais si justement(car mal préparé) il n'arriverait pas a suivre:il pourrait juste devenir via le forem,ou actiris un webmaster(au meilleur des cas)pour une asbl subventionnée?
l'humanité devrait-elle se passer d'un des plus grand écrivain contemporain?
je n'ose imaginer les talents gâchés par notre enseignement débile!!!!
heureusement que les anglo-saxons sont là,avec des écoles élitistes pour tous ceux qui sont motivés damned!

Christian Bossuroy

Tout le monde est à égalité devant le hasard. C'est un critère ou plutôt une absence de critère qui empêche tout procès en discrimination.
C'est bien pratique dans une société où le nivellement semble être la valeur essentielle.

Effectivement, Alex, le hasard ne devrait pas être un critère politique car le hasard est la négation du débat politique, c'est à dire du choix réfléchi; raisonné et raisonnable.

Il n'y a donc pas que l'économie qui est "casino" dans notre société...

alex

"Je constate simplement que les tirages au sort et le hasard font partie de la vie."

Christian, je suis pas d'accord. On en peut mettre au même plan le lotto, le tirage de la coupe du monde et quelques hasards ici et là (même s'il y en a dans la vie, c'est indéniable) et l'action politique.

L'action politique, me semble-t-il, doit être le contraire du hasard, et spécifiquement quand il s'agit de politiques socialistes: le politique doit corriger le hasard, il doit équilibrer les choses. Cette manie de recourir aux loteries (ici, dans l'accès des étrangers aux écoles sup, etc.) est d'une stupidité tellement patente qu'elle confirme la qualité lamentable du monde politique wallon.

Capcha

Que faire ? Commencer par ne pas fausser le hasard avec les élèves prioritaires. Si le système était cohérent, on mettrait tous les compteurs à zéro. A l'heure actuelle, tous les élèves n'ont pas la "chance" de fréquenter une école adossée. Alors, on pourra commencer à parler de hasard et d'égalité des chances.
Seulement le PS a dû négocier et monnayer très cher le soutien du CDH à la refonte du décret Arena et ça a enfanté cette horreur.

La seule chance des enfants, c'est que le bordel créé par les inscriptions multiples va être nettement plus difficile à gérer que celui générer par les files et que ce décret va imploser.

Christian Bossuroy

Je précise que je n'ai jamais dit que j'aimais le hasard. La preuve, je ne joue même pas au Lotto ;-)

Je constate simplement que les tirages au sort et le hasard font partie de la vie.

De là à les emballer dans un décret, bien d'accord avec vous que ce n'est pas une idée géniale.

Mais que faire ?

Célestin

Bossuroy, votre réponse c'est :

1. T'as qu'à te démmerder. Eh bien figurez-vous que je n'ai pas l'intention de laisser ma fille, lorsqu'elle aura 12 ans et devra se rendre à l'école attribuée par le hasard que vous aimez tant, dans un quartier peut-être "sensible", prendre seule métro et bus bruxellois. Cela prouve seulement que vous n'habitez pas Bruxelles ou sa périphérie. L'enfant à l'école primaire, lui devra toujours être conduit à l'école. Alors, on fait comment ?
2. Vous n'avez évidemment rien compris au problème. Je parle d'unn enfant inscrit dans une école primaire, et l'autre inscrit dans une école secondaire : et il n'y a PAS DE PRIORITE. Vous pouvez comprendre cela ? PAS DE PRIORITE. Vous avez lu le décret ? Je suis certain que non.

Merci de ne pas pontifier sur des problèmes que vous n'avez même pas entrevus.

Christian Bossuroy

A Célestin

Je suis dans le même cas que vous: pas d'école secondaire dans ma commune. Dans ce cas, on prend le bus, le train ou l'auto. Par ailleurs, si vous avez un enfant inscrit dans une école, le second sera prioritaire pour s'y inscrire.

alex

Y a un truc sur lequel je suis d’accord, c’est l’hystérie des files. A part quelques écoles de BXL ou du Brabant, ce sont des non évènements. Perso, j’ai fréquenté les écoles « élitistes » de ma ville, et jamais je n’ai vu ou entendu de problème de « moulouds » qui étaient refusés.

Donc, s’il n’y a pas de problème à ce point de vue, pourquoi en inventer. Le problème ne serait-il pas, encore une fois, la qualité déplorable de l’enseignement public ? (Socialiste avec son cortège de valeurs…)

Capcha

To un démocrate (qui flaire quand même de très très loin le commando internet de la pas très regrettée Flo' je suis à la Berd grâce à Six Cop mais soit), pouvez-vous m'expliquer un truc assez con mais qui ne semble pas avoir percolé dans le cerveau des ouailles socialistes :
Quel est l'intérêt d'un décret qui ne change rien dans 97% des écoles et qui fout un bordel monstrueux et aggrave la situation dans les 3% restant (de surcroît ces chiffres sont faux, à Bruxelles la situation est bien plus grave ).

Et puis ce qui me fait rire, c'est que les quelques personnes un peu normales dans mon entourage qui votait PS (pas des assistés made walbanie ou des ouailles à Moureaux, non des bons petits belges un peu bobos mais vraiment et sincèrement de gauche) vont tourner casaque en juin. Ce que Van Cau avait pas réussi à faire, Dupont/Arena y sont parvenus (huhuhu). Moi je tire mon chapeau.

Célestin

Dites, Bossuroy : comment on fait quand on habite une commune où il n'y a pas d'école secondaire (Dilbeek, Wemmel, Berchem-Sainte-Agathe, etc) et que l'un des enfants est scolarisé en primaire à Jette et qu'au hasard du tirage au sort, l'autre enfant se retrouvera dans une école à peu près n'importe où ? Je comprends que vous aller vous dévouer pour m'aider à déposer l'enfant à l'école que le hasard lui a assignée pendant quelques années. Merci de laisser vos coordonnées. Je vous recontacterai.

Célestin

Au soi-disant "Démocrate" : au fond, avez-vous déjà mis les pieds dans une école secondaire dite "privilégiée" telle Saint-Pierre à Jette (puisqu'on voit son directeur à tous les JT) ? Question de savoir si vous savez de quoi vous parlez ou si c'est seulement l'étalage de vos fantasmes nourris par le PS-CDH et la presse. Parce que je puis vous assurer, pour y avoir assisté à une remise des diplômes de rétho, que la mixité y existe. Ce n'est pas assez à votre goût ? Alors on change de sujet : c'est "comment casser les bonnes écoles".

Christian Bossuroy

Etonnants ces cris de vierge effarouchée contre un tirage au sort et la loi du hasard...Comme si nos chers enfants n'allaient pas vivre dans un monde jonché de tirages au sort et de hasard. Ainsi, qui ne joue pas au Lotto? Qu'est-ce qui fait que le Standard de Liège doit se farcir Liverpool plutôt que Valuur Reykjavik? Qu'est-ce qui détermine le sort d'un condamné ou d'un juré aux assises? Comment cela se fait que le MR a le 7 et le PS le 1 aux élections? Etc...Hé bien, la réponse à tout cela, c'est le TIRAGE AU SORT et donc le hasard. Qui s'en offusque dans les cas précités?

Un démocrate

Babette M.,
Vous dites : « Tout ça par l'irresponsabilité d'idéologues qui pensent à 3 à 5% de cas pour mieux distordre les 95 autres %. Répugnant. ».
Votre intransigeance (extrémisme ?) m’inquiète aussi… :-) Seriez-vous pour la « loi du plus fort » et tant pis pour les 3 à 5 % ? Ce qui fait une démocratie, vous savez, c’est aussi respecter et prendre en compte les minorités !

Un démocrate

Echocynique,
Le problème est que légalement, vous ne pouvez pas légiférer pour 3 % des écoles… ! Le principe d’une loi c’est qu’elle doit s’appliquer à tous ! Mais si vous avez une solution pour ces 3 % qui posent problème (car ce problème existait bel et bien et n’avait pas encore trouvé de solution), n’hésitez pas à nous la proposer ! …
Olivier Baum,
Qu’on mette les pieds dans le plat ? C’est ce qu’on fait Arena puis Dupont ! Mais il faut accepter qu’en mettant les pieds dans le plat, on éclabousse certains un peu trop confortablement installés dans leurs privilèges….
Certes le décret est loin d’être parfait (et le ministre le reconnaît) mais y a un moment où on ne peut plus rester comme certains hommes politiques bien connus dans la théorie, la critique pour la critique et la pure démagogie. Il faut essayer quelque chose. C’est ce qui se fait actuellement et le ministre dupont a eu l’honnêteté de dire qu’il reverrait ou adapterait sa copie si cela s’avère nécessaire.

Babette M.

Le pire dans tout ceci sera - pour l'immédiat - un risque de démoralisation du corps enseignant.
Corps déjà confronté au dilemme d'être des éducateurs "en rattrapage" de la conduite quotidienne, en un même temps où ils sont soumis à un fatras de conventions issues des P.O.
La position des directeurs y est pire encore: entre le marteau et l'enclume.

Tout ça par l'irresponsabilité d'idéologues qui pensent à 3 à 5% de cas pour mieux distordre les 95 autres %. Répugnant.

Bon, je me sauve. Babette M.

olivier baum

J'ai volontairement choisit ces termes, sachant pertinnement qu'il allait en choquer certains.

Pourtant en parlant de mixité c'est bien de cela que l'on parle non ?

Et si je parle d'école de nantis élitistes c'est encore une fois un terme fort savamment choisit pour imager l'idée sous-jacente de ces foutus décrêts.

Perso, si cela dérange, mais qu'on mette les pieds dans le plat, le débat avancera peut-être...

Déso pour la provocation, mais il faut aussi arrêter les pleurnicheries et les grandes théories à la gomme


;-)

echocynique

@Un démocrate. Dites les solutions elles existent et en plus elles sont simples: vérifier les 3 % (dixit Arena) des écoles qui posent un problème et laisser les 97 autres % faire leur travail.

Faire en sorte que les élèves aient l'embarras du choix parce que plein de "bonnes écoles" existeraient. Aujourd'hui les élèves ont l'embarras et pas le choix.

Vous vous rendez compte du message "il y a des écoles moins bonnes que d'autres. On va laisser ces écoles avec leurs mauvaise qualité. "

Car le décret mixité ne va rien résoudre, au contraire.

Un démocrate

telles que les "vôtres" désolé

Un démocrate

Oliver Baum,
Vos dires : « …. en laissant au petit mouloud ou au petit obama la chance par tirage au sort d'aller dans l'école des nantis »… Bonjour l'amalgame dangereux avec l’immigration ! Ne croyez-vous pas qu'en laissant justement aux petits Mouloud ou Obama la chance de fréquenter ces écoles dites elitistes, elles n’existeraient plus justement ces écoles caviar qui, pour garder une certaine image de marque n’acceptaient pas jusqu’à présent ces Mouloud ou Obama ?
En fait, ça me fait penser aux réactions de ces gens de quartiers résidentiels qui refusent qu’on vienne implanter un logement social dans leur quartier sous prétexte que ca va causer des nuisance et « dénaturer le quartier » comme si les bénéficiaire de ces logements étaient arbitrairement et d’avance considérés comme des « racailles » parce qu’ils n’ont pas le même niveau de vie que les résidents initiaux.
Vos dires : « On ne nivelle pas par le bas mais en apportant l'enseignement adapté aux différents milieux sociaux qui coexistent ». Cela signifierait-il pour vous qu’un enfant d’un milieu social défavorisé n’a pas les capacités intellectuelles pour suivre dans une école des nantis ?...
Vous rendez-vous compte que des appréciations telles que les autres, on les lit en général sur des sites extrémistes ?

julie

A olivier baum, ok mais le petit "mouloud",il ne doit pas casser la figure au petit "Arthur";qui n'est pas forcément plus riche que lui.Je peux vous affirmer qu'il n'y a pas que des "gosses de nantis" dans les écoles dites élitistes.Et certains "gosses de nantis" se font jeter des mêmes dites écoles si ils ne se conduisent pas correctement...
Même la Norvège qui a fait tout son possible en matière de formation pour intégrer les petits "moulouds" n'y est toujours pas parvenue....

olivier baum

La solution, ce n'est pas de créer 10 écoles élitistes en laissant au petit mouloud ou au petit obama la chance par tirage au sort d'aller dans l'école des nantis, mais bel et bien de doter la majorité des écoles d'une qualité d'enseignement correcte !

Cette histoire de mixité c'est de la connerie !

On ne nivelle pas par le bas mais en apportant l'enseignement adapté aux différents milieux sociaux qui coexistent et non pas en permettant à une poignée de veinard de fréquenter l'école X ou Y.

Qui plus est quand finalement on ne parle que d'une dizaine d'écoles à tout casser ! Pourquoi emmerder les 95 % d'autres ?????


Un démocrate

Alex,
Je réponds sans ambages à votre question : non une initiative n’est pas automatiquement bonne quand elle vient du PS ! :-)
Personnellement, je ne suis pas socialiste et je suis loin de considérer que le PS à la solution à tous les problèmes ! Mais d'autres ministres (et même libéraux) ont occupé cette place sans trouver de solution à ce réel problème ! En fait, pour plus de facilité, ils ne l'ont même pas soulevé tout simplement !
Indépendamment de ce décret, pouvez-vous nous donner votre avis sur la mixité sociale dans les écoles ?

julie

@simon
Il n'est pas nécessaire d'avoir un master pour éduquer ses enfants,on ne peut pas faire tout et n'importe quoi au nom de la mixité sociale.

C'est aussi aux parents à "pousser" leurs enfants à faire des études...C'est l'ensemble de la formation qui est à revoir en Belgique.L'enseignement technique(pourtant mixte socialement)est dans un état catastrophique,il faudrait casque pour y travailler...pire que le maquillage d'Arena.Certains employeurs ne trouvent même plus de techniciens.

Question existentielle:
Mais lorsque l'on ne rentre pas dans le profil "de droite" et que l'on est pas non plus forcément en accord avec les pratiques de centre-gauche ,quel est notre place...?

alex

"un système juste, équitable et tenant compte de la mixité sociale à proposer ?"

Heuuu... virer le PS?

Sérieusement, votre question part du postulat que le système actuel encourage la mixité sociale, ce qui est loin d'être démontré. En d'autres termes, on peut vous retourner le commentaire: faut-il faire n'importe quoi, et poser que ce n'importe quoi est par essence un pas dans la bonne direction, simplement sur la foi que cette initiative vient du PS?

Un démocrate

Je viens de lire un certain nombre de critiques parfois acerbes sur ce décret.
Le problème est que, sauf erreur de ma part, je n'ai encore une fois lu aucune solution, aucune proposition intelligente d'alternative.
Le but est-il à nouveau de casser du socialo pour casser du socialo où les critiqueurs ont-ils un système juste, équitable et tenant compte de la mixité sociale à proposer ?
A moins bien sûr que certains considèrent que la mixité sociale est une mauvaise idée. Et là bien sûr tout débat semble inutile... :-)

olivier baum

Bien voilà, comme la grande majorité des parents de l'école de notre enfant, nous l'avons inscrit dans l'école A, B & C, ce qui veut dire que les inscriptions pour ces écoles est artificiellement gonflé et multiplié par 3, automatiquement elles devront passer à la phase 3 du plan ducon, oups dupont... tirage loto-éducation.

L'enfant préférant l'école A se retrouvera dans la B, celui préférant la C se retrouvera dans la A etc...

Allez lire les critères aussi, 3 critères dit objectifs (chronologie, age ou alphabet) et coefficient de mixité + deux groupes, ceux habitant la commune et les extérieurs

Déjà il faut capter le système retenu (les critères) on tire dans un grand chapeau un mois et une date, ensuite on inscrit les gosses d'après cette date 'pivot' chronologiquement.

J'ai jamais vu un tas de conneries pareilles, fallait vraiment de la technocratie de haut vol pour accoucher de ce décret à la mord moi le noeud.

finalement si ils n'avaient rien fait du tout pour une fois (ni arena au beurre noir, ni dupont, ni haddock)

....

Lombard

Au beurre noir, je n'ai pas fait de mauvais jeu de mot facile pour nos amis du Nord... de l' Afrique. Je crois plutôt que l'on a vendu du henné noir à Maria à la place de son fard à paupières habituel !

op

mixité sociale?
1)mais cela fait longtemps que l'école n'est plus gratuite;en cette période beaucoup de parents éprouvent des difficultés pour payer les frais scolaires.
2)faut-il niveler par le bas les bonnes écoles?
3)et avoir un taux d'échec encore plus important dans les universités?
4)ou aussi niveler le niveau des universités?
5)les classes moyennes ne sont-elles pas les plus lésée(une fois de plus)?car si vous avez des moyens:ils subsistent des écoles privées,des lycées étrangers(école américaine,etc.)des internats ou les écoles flamandes(si vous êtes bilingue)
franchement si je parle de cela avec mes amis européens:ils nous prennent pour des fous

A. de Tocqueville

A décharge de TOUS les ministre de l'Enseignement, il faut dire que les syndicats enseignants bloquent toute réforme.
Pour ceux qui le peuvent, prenez un précepteur. C'est un investissement sur l'avenir.

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.

Entrez votre adresse email :

Delivered by FeedBurner

Rejoignez moi sur Facebook ou Twitter

Facebook Twitter

Devenir Fan