Ma Photo
Blog powered by Typepad

Powered by Rollyo

Pratique

« "Perquisitions dans le milieu africain" | Accueil | 15 novembre 1908 : le Congo belge »

14 novembre 2008

Commentaires

Flux Vous pouvez suivre cette conversation en vous abonnant au flux des commentaires de cette note.

Jean-Philippe

@pijean,

Voire une dictature parce qu'on interdirait (éventuellement) les moteurs d'une cylindrée est bien l'expression d'un esprit dévoyé. OK, n'interdisont rien, autorisons tout, mais lorsque la nature prendra sa revenge (ce qui ne saurait tarder), il sera bien temps de dire 'Si j'avais su'

Dans le même cadre, limiter la vitesse sur autoroute à 120km/h, c'est aussi de la dictature ? Ou bien est-ce de la sécurité routière ?

julie

@ Dante,enfin un homme réaliste.
Je crois surtout que les hommes ont peur que l'on prennent "leurs places" et ce, même dans les métiers "techniques",on n'y est pas reçue à bras ouvert.Au niveau de l'emploi,souvent,les femmes cessent de travailler(partiellement ou non)pour éduquer les enfants et après se retrouvent sur le "carreau"... et même avec des DIPLÔMES.Alors,il serait grand temps de se pencher sur la formation et la réinsertion des femmes sur le marché du travail(pas celui des petits boulots à temps partiel qui n'offrent aucun avenir).Mais bon...

Dante

@Julie
Nos faiblesse sont le manque de femmes en politique et l’accès aux emplois à responsabilité.
.
Je suis globalement d'accord dans la mesure où les femmes apportent un état d'esprit globalement plus positif et plus orienté vie et solidarité que destruction, conflit et rivalités.
le problème est qu'elles l'orientent vers des métiers typiques. Pourquoi 90% de femmes en logopédie par exemple, pourquoi autant de femmes dans l'enseignement? ce ne sont que des exemples et ce sont des métiers tout à fait respectables.
Pourquoi si peu de femmes parmi les ingénieurs alors qu'elles prouvent par leurs études des capacités au moins égales à l'homme?
par contre, en ce qui concerne la carrière, je suis entièrement d'accord avec vous (d'autant plus que je suis moi très impliqué). Il suffit de voir l'horaire des femmes dans une entreprise. Elles ont tendance à quitter les lieux régulièrement à une heure normale. Non pas par paresse mais parce qu'elle doive assumer la plus lourde partie du reste. Jugée par un management mâle, payé à la performance...économique uniquement, elles sont souvent vues comme des personnes peu impliquées (ou pas suffisamment) dans la vie de leur société.
La faute aux hommes et aussi à cette chasse à la performance, non pas stupide en soi, mais insensée par son niveau d'exigence.

Opérateur radio-libre

Hé, Pierre-Yves vous êtes payé combien de l'heure pour nous émettre de telles flagorneries sur «l'objectivité des médias publics» et oser jeter le discrédit sur ceux commerciaux?

Il y avait naguère un CSA (version Mme Lentzen, pourtant étiquettée PS). Un travail de début, appréciable en dépit d'un manque de moyens voulus par ... le PS.
Sous la tutelle croisée de vos camarades Elio +Arena +Lanaan, on nous a fabriqué un CSA-bis avec un appelé Janssen et son staff gonflé à 27 personnes. C'est pour mieux surveiller qui?
A accorder des fréquences d'émission à qui et selon quel rationnel? Vous êtes sacrément culotté pour nous débiter de tels mensonges alors que les critiques fusent de partout à propos du parti-pris de la RTBF et ses «filiales»!

Pierre-Yves

Et en complément: vous avez beau relativiser le côté "mrtl", je pense qu'il suffit de voir un reportage sur Louis Michel pour réaliser combien les sympathies "suintes".
Sans parler des nombreux passages entre cabinets libéraux et présentation de JT ou autres... Bref, ce que je veux dire, c'est que le PS s'abstient de faire de commentaires à l'encontre de RTL et je trouve que c'est une attitude plus digne que de faire "calimero" en critiquant la vilaine RTBF, ce que le MR fait...

Pierre-Yves

Sauf erreur, le CA est composé en fonction du pacte culturel je pense, et donc il n'y a pas main basse, mais application d'une loi votée démocratiquement.
Et moi je ne dirais rien, mais je pense que le MR ne se plaindrait plus non plus .
Ainsi va sans doute la démocratie...

alex

"Pour le fait de critiquer la télévision publique je ne vois pas ce qu'il y a de sain et je doute qu'il la critiquerait s'il était majoritaire au CA..."

C'est un peu con comme réflexion, ça: donc, si le PS était minoritaire au CA, et le MR majoritaire, vous diriez qu'il est normal que le politique critique la rtbf? Devinez ou je vois du cynisme...

Cela dit, c'est bien de reconnaître que le PS a fait la mainmise sur le CA de la rtbf (ce qui est factuellement vrai). Une télé publique devrait être équilibrée et neutre, non? Ce n'est plus du tout le cas, et c'est regrettable.

Pierre-Yves

Alex,
Pourquoi tjs ce L en parlant de moi?
Sinon, pour le conflit israelo-palestinien, je pens ejustement le contraire: je trouve que la RTBF, comme France 2 d'ailleurs, relate les choses de façon objective et que RTL a plutôt tendance à masquer la vérité. Des résolutions de l'ONU condamnent l'occupation, et parfois j'ai l'impression que RTL oublie un peu se fait pour ne retenir que les "terroristes palestiniens" (lesquels sont en effet condamnables, comme l'est une occupation illégale) qui attaquent Israel.
Pour le fait de critiquer la télévision publique je ne vois pas ce qu'il y a de sain et je doute qu'il la critiquerait s'il était majoritaire au CA... C'est donc le cynisme habituel du MR que je dénonce ici.
Bien à vous!

julie

A vincent,je pensais surtout à la Norvège et la Suéde. Votre danois a raison, la mentalité,ici, est mauvaise. Le Danemark est le moins « social » des pays nordiques mais j’ai tout de même vu lors d’un reportage ,l’ancien ministre de la justice arrêter ses activités à 15 heures pour aller faire goûter ses enfants (heureusement que j’étais assise…..),la législation danoise est beaucoup moins tolérante à l’encontre des pères réfractaires que chez nous…. Vous oubliez de dire aussi que les allocations de chômage(pas loin de 2000euros) y sont nettement supérieur et donc permettent de maintenir un certain niveau de vie(acheter une maison….) ,même en cas de perte d’emploi. La formation est de bonne qualité. Les femmes y sont nettement plus valorisées qu’ici….alors ok à la flexibilité mais pas que pour l’employeur .L’église protestante est ouverte aux femmes depuis longtemps. Les hommes dans les pays nordique sont bien plus impliqués qu’ici dans les taches ménagères et l’éducation des enfants, ici les hommes ont trouvés la parade ;les titres services …Je vous invites à consulter le « forum économique mondial » et son rapport sur la parité homme/femme, nous n’arrivons que 19ème,certes c’est bien(à côté des italiens ,turcs et maghrébin …..) mais pourrait faire mieux….Nos faiblesse sont le manque de femmes en politique et l’accès aux emplois à responsabilité (combien de «patronne » à la tête du Bel 20 ???? 0).Franchement, messieurs(de gauche à droite ,ouvriers comme intellectuels), y a du travail ... http://www.weforum.org/en/Communities/Women%20Leaders%20and%20Gender%20Parity/index.htm

alex

« la RTBF (chaîne que je trouve très supérieure à la très nulle RTL, désolé) »

Dante,
Je me demande parfois quelle est la part de snobisme dans l’évaluation faite de la qualité de la rtbf par rapport à rtl. RTL est une chaîne commerciale et beaucoup de ses émissions, radio ou télé, sont présentés par des connasses ou des ânes, on est d’accord. (D’ailleurs, vivant en France, je note que la qualité des radios françaises par rapport aux radios belges (je parle des radios généralistes) est frappante, entre émissions débats (les français adorent causer, c’est vrai, mais ce n’est pas plus mal) et le patient en attente d’une greffe de cerveau qu’est jean-michel zecca, y a pas photo.)

RTL est donc une télé plus « populo », mais cela influe-t-il la qualité des infos que l’on y reçoit ? Certes, le jt rtl propose plus de séquences sur les faits divers, mais *l’objectivité* générale, ainsi que la qualité des journalistes me semble nettement supérieure à celle de la rtbf. Rien que sur le plan de l’équipe internationale, il y avait la regrettée armesto et son mari dont le nom m’échappe, et il n’y a personne de ce calibre en face. Et, dans le cadre de ce mètre étalon de l’objectivité qu’est le conflit israélo-palestinien, l’objectivité des journalistes rtl me semble remarquable par rapport à la rtbf, sans doute l’école et l’influence de la très grande radio d’info qu’est rtl France.

Au plan de la politique nationale, encore une fois, je n’ai jamais entendu sur rtl un biais particulièrement à droite, MR ou autre. Les débats dominicaux des uns (rtl) sont aussi irregardables, peu informatifs voire radicalement chiants que ceux des autres (rtbf). Et sur le plan politique nationale, rtl a de plutôt bons journalistes, pas spécifiquement MR non plus (voir le parachutage de l’une d’elle par le CDH à kinshasa, le ceo de rtl tvi qui est marqué PS, si si…).

Ce que je trouve frappant, par contre, c’est la dérive et le nombre de dérapages de la rtbf depuis quelques années : l’affaire sarko soit disant ivre, le manque d’objectivité dans les questions de mondialisation, des usa, d’israël etc., le financement et l’adaptation télé au forceps des « œuvres » de marc uyttendaele etc.
Tout cela traduit les modifications dans la composition du CA de la rtbf, les modifications dans le contrat de gestion qui ont fait glisser le ton de la rtbf… Perso, je regrette la rtbf d’il y a 15 ou 20 ans, qui était tenue et présentée par de vrais gros rouges, mais personne n’aurait plu le dire à les écouter…

« Reynders qui s'en prend à la presse du sud (RTBF), »

PYL,
Qu’un politique critique la télé publique, je trouve cela plutôt sain…

Guillaume

Je précise que je ne demande pas que tout le monde gagne la même chose. Mais c'est l'écart salarial qui s'amplifie de plus en plus avec le temps. Et l'augmentation des travailleurs pauvres dans une société basée sur la consommation et l'endettement pour générer de la croissance.

Il y a aussi une différence d'attitude au niveau d'une part de la classe aisée par exemple. Elle fait plus son marché. Il n'est pas rare par exemple que cette classe aie des réductions dans des sociétés et paient le même service moins cher que quelqu'un d'autre car cette personne ayant des relations, la perdre comme client serait dommageable. Donc plus vous êtes influents et plus vous êtes aisés et moins vous dépensez par rapport à quelqu'un qui gagnerait moins. C'est ça le hic ... Je connais des gens qui ne travaillent pas et qui vivent des rentes et qui n'engagent que des gens au noir et vont au Lidl.

Vincent

"Les pays nordiques y sont bien arrivés alors pourquoi pas nous...."

Ahh oui, ce fameux modèle 'Scandinave' dont nos chers syndicaleux ne voulaient pas. Enfin pas tout. Oui les avantages supplémentaires par rapport aux nôtres, on prenait, mais les inconvénients, non, surtout pas.
Ex: au DK, vous cherchez du travail, on vous forme si vous ne trouvez pas. Ensuite on vous propose 1, 2 puis un 3ème et dernier job. En cas de refus, vous êtes exclu du chômage.
Les lois sur les licenciements ont aussi été changées pour faciliter ceux-ci, en effet, ils se sont apperçus que le plus grand frein à l' embauche est le coût du licenciement.
Résultat: un tx d' emploi incroyablement élevé. Cela devient problématique que de trouver qqn!!

Donc modèle Scandi, oui, certes, mais faut pas être trop sélectif alors!

Notons finallement que les Scandinaves sont en majorité protestants et que leurs 'valeurs' font que le système fonctionne parfaitement car la triche n' existe quasiment pas...

Un Danois exposé à notre société nous prendra pour des gangsters (cas vécu!!)

Pierre-Yves

Reynders qui s'en prend à la presse du sud(RTBF),du nord(standaart)... Je trouve cela inquiétant pour un "libéral"... Notons ttefois que lors de son congrès de namur il se déclare opposé au PS et au...capitalisme! Le MR est donc devenu centriste,comme le CDH! Un boulevard à droite pour Lidé...

Dante

ah oui.. et Lizin j'oubliais.
Et Onkelinckx aussi. Elle hoche trop la tête qd elle parle, c'est irritant. -)

Dante

@Julie
les femmes adoucissent les moeurs, comme la musique (sauf Thatcher évidemment).
Il ne faut pas hésiter

julie

Ravie de voir un peu d'humanisme dans les com. mais il faut dire que carrefour utilise principalement de la main d’œuvre féminine à temps partiel (involontaire et obligatoire),à horaire variable 6 jrs/ 7 et sans pratiquement plus de complément de chômage depuis la quasi suppression de celui ci, et ce même pour les femmes qui ont des charges de famille . C'est là qu'est le vrai défi, celui d'augmenter les barèmes des CCT dites "féminine" ou de permettre l'accès des emplois masculins aux femmes en adaptant les conditions de travail. Les femmes sont les nouvelles chefs de famille, les salaires doivent être adaptés et la fiscalité aussi. Travailler n’est pas qu’une question de rentabilité….Les pays nordiques y sont bien arrivés alors pourquoi pas nous....

dito

«Critiqué la RTBF est un sport libéral (enfin MR) que j'ai difficile à comprendre...»
(Pierre-Yves)

Cher, vous illustrez ici la preuve de ce qu'il y a des indigents -mentaux- dans toutes les catégories de la société. Personne sur ce blog ne s'étonnera de vos affirmations, fondées sur un strabisme prononcé vers la gauche que vos lunettes n'ont toujours pu corriger. A défaut, essayez donc en pivotant la tête un peu vers le centre-droit?

Pierre-Yves

Ambiorix,
Dante a raison avec les propos de Colmant.
Et comme je l'ai dit plus haut, personne ici ne sait pourquoi seul un communiqué exprimait l'opinion du patronat...
Le débat de ce dimanche me semblait bien équilibré par contre...
Critiqué la RTBF est un sport libéral (enfin MR) que j'ai difficile à comprendre...

Christian Bossuroy

Les minutes d'audience ne sont pas la juste mesure de la "propagande" faite ou non à un homme politique.
Si l'on s'en tient à la RTBF précitée, Sarkozy et Obama ont sans doute été les politiciens étrangers à qui la RTBF a consacré les plus de "minutes". Oui mais dans le cas d'Obama, c'était pour en faire l'éloge systématique et dans le cas de Sarkoozy...j'attends toujours de voir ou de lire de la part de la chaine publique ne fût-ce qu'UNE de ses bonnes actions ou intentions.

Alors, Destexhe est-il l'Obama ou le Sarkozy de la RTBF ? ;-)

Dante

Pour en revenir au sujet à savoir le reportage tendancieux (ou non) de la RTBF (chaîne que je trouve très supérieure à la très nulle RTL, désolé), la séquence ne me semble pas très bonne en effet. Ceci dit, elle présente un point de vue de direction sous forme de slogan écrit. Tout le monde est susceptible de le comprendre.
Maintenant, plus généralement, pas de quoi en faire un fromage non plus. j'ai entendu sur la même RTBF au début de la crise financière le patron de la bourse de Bruxelles dire à propos de Fortis (première mouture) et de l'intervention de l'Etat: les marchés ont fonctionné.
je pourrais rétorquer aussi que c'était une propagande flagrante pour une économie de marchés déjà chancelante. La presse est malheureusement de plus en plus approximative.
Que je sache, en ce qui concerne les minutes d'audience, Destexhe est un des politiciens privilégiés et on l'entend plus que tous les syndicalistes de belgique réunis.

Ambiorix

Pierre-Yves devrait regarder un peu plus souvent la BBC.Il saurait alors ce que signifie une opinion objective.

Dante

@Julien,
Je suis (malheureusement) d'accord sur tous les points.

Julien

@ Dante, après votre
Le marché est beaucoup trop focalisé sur le bénéfice financier, souvent à court terme.

Transposons, avec bien sûr la retenue qui s'impose?

Les syndicats sont beaucoup trop focalisés sur les revendications financières, souvent à court terme.

Les politiques sont beaucoup trop focalisés sur le bénéfice électoral, souvent à court terme.

Les consommateurs sont beaucoup trop focalisés sur le pouvoir d'achat, souvent à court terme.

Merci aussi, Dante, sur cette nuance apportée à la lecture des propos de
@Paul et Guillaume sur la valeur marchande de chaque travailleur

PS (pas acronyme): mon père fut ouvrier, je suis (disons) de haut niveau, mes fils sont redevenus ouvriers. Où est l'erreur, sieur Guillaume?

Dante

@poil-a-gratter
Pensez-vous vraiment que l'hystérie soit dans les medias? regardez la bourse!
Lors du 20ème siècle, la croissance moyenne annuelle a été de 2% à peu près. ces 15 dernières années, le marché avait son trois % et quelque de croissance, ce dont il se fout pas mal car la finance veut un return de 10% dans tous les cas de toute façon.
Or on entre en légère récession mais c'est loin d'être catastrophique. Pour moi, une catastrophe, c'est l'Argentine en 2001 ou 2.
Mais la bourse (composée, non d'ideologues mais de gens compétents dit-on)devrait refléter ces écarts.
je lis: Constat de Gregori Volokhine (un type d'une banque à Wall Street): "Le marché continue de s'adapter à l'idée d'une récession prolongée et à une montée du chômage, avec des implications sur la consommation." Or on nous annonce une récession en 2009, du mieux en 2010 et de toute façon, on est dans l'ordre du % ou deux, pas plus selon les prévisions. Donc on va avoir mettons du 97% du 100% de 2006, lequel était de toute façon 115% de 2001 en termes de PIB. Pas de quoi fouetter un chat. Donc pas de quoi enregistrer des quotations ridicules et une chute non stop des marchés boursiers.
Lorsqu'on dit dans les medias: "journée noire à Wall Street", les medias constatent, rien d'autre.
ce qu'ils devraient ajouter, c'est qu'elle est noire pas parce que c'est l'apocalypse économique, mais parce les la finance est composée d'hystériques irrationnels et cupides, contrairement à ce qu'on essaie de nous faire croire. Qui a la foi dans le capitalisme? Wall Street ou moi finalement?

Dante

@Paul et Guillaume sur la valeur marchande de chaque travailleur (excusez ce jargon de syndicaliste mais c'est celui qui me vient à l'esprit).
je comprends Paul qui dit "que payer une personne plus cher que la valeur qu'elle produit est absurde" et je ne suis pas Guillaume dans son équivalence ingénieur/ouvrier.
Je pense qu'il est juste que le salaire corresponde à la valeur d'une personne. Il est normal ques des mécanismes du marché de type: compétence rare = compétence précieuse, donc rétribution plus élevée fonctionne.
De plus comment pourrions-nous motiver la jeunesse à poursuivre des études et acquérir des compétences si nous aplatissons les niveaux de salaire?
Pourquoi faire un master si je peux entrer à l'usine à 16 ans et gagner +- ce que l'ingénieur gagnera plus tard?
Le système communiste a essayé ce genre de choses avec les résultats désastreux que l'on connaît.
Ceci dit, ce qui me pose problème, c'est l'évaluation de cette valeur marchande et je rejoins Guillaume partiellement (d'autant plus volontiers que j'en avais parlé dans un de mes premiers messages au sujet de la sidérurgie d'ailleurs). La société est une chaîne d'interdépendances. Sans ouvrier, pas d'usine, pas de cadre, que des indépendants. Les "petits salariés" sont une condition essentielle à l'émergence du capitalisme,
lequel peut rendre de grands services pour autant qu'on le surveille gentiment et qu'on l'oriente lorsqu'il le faut. Donc tout en étant d'accord avec Paul, je me pose la question: comment peut-on évaluer cette valeur marchande?
Pour prendre un exemple volontairement grossier, si Etienne d'Avignon, personnage aux compétences rares et élevées, donc justifiant une rétribution élevée peut exercer ses compétences, c'est que les petits boulots (et l'Etat) le lui permettent.
S'il devait incinérer lui-même ses ordures (pas d'éboueur), cuire son pain chaque matin (pas de boulanger), éduquer ses enfants (pas de professeur), se rendre à pied au boulot (pas de voiture, pas de route entretenue), il n'aurait plus de temps et sa valeur marchande serait pratiquement égale à zero.
Donc, le système communiste avec un écart minimum entre extrêmes a mal fonctionné et il ne faut pas y revenir, mais l'idée selon laquelle l'interdépendance entre professions ne justifie pas des écarts tels que nous les connaissons actuellement est très vraie aussi selon moi.

Dante

bonjour à tous,
Sur un sujet pareil, je m'attendais à pire! Tout ça reste très "gentleman"
et ce n'est pas plus mal ainsi.
Avant de regarder la video (et puis james Bond), quelques commentaires sur
les commentaires.
.
@Paul (et Jean-Philippe) sur voitures > deux litres
Ce n'était qu'une illustration je suppose. passons sur la "cylindrée idéale"
à interdire.
Mais fondamentlement, interdire les plus > 2 litres ne relève pas plus de la dictature
que l'obligation de produire des voitures aux normes euro 4, laquelle a prouvé
ses bienfaits puisque la pollution (pas le CO2 qui n'est pas de la pollution)
a baissé considérablement dans les villes européennes malgré l'augmentation du trafic.
Or initialement, le marché a vécu comme une contrainte l'arrivée de ces normes.
Raison simple (schématiquement): investissements >, voitures + chères, risque de ventes + difficiles,
moins de production, bénéfices < ( et oui AUSSI danger pour les emplois, j'en
suis conscient). Il a fallu une alerte extérieure au marché de type prise de
conscience ecolo et une régulation de type politique pour en arriver aux
résultats que nous connaissons, pour le bien de tout le monde, y compris pour
les constructeurs.
Illustration que ce qui était vécu comme une utopie ou une idéologie dangereuse
il y a 15 ans a fait progresser la planète dans le bon sens (un tout petit peu
j'en conviens, il faudrait bien d'autres mesures).
Le marché est beaucoup trop focalisé sur le bénéfice financier, souvent à court terme.
C'est sa raison d'être me direz-vous. OK, mais alors acceptez qu'une vision externe
soit nécessaire aussi, quitte à le gêner temporairement. Il sait s'adapter aussi me
semble-t-il.

Pierre-Yves

Alex,
Heureux de voir que nous posont le même diagnostic sur ce qui est, je pense, le vrai problème.
Nous restons, je pense, opposé sur la solution (fiscalité ou hausse du salaire pour résumer) et je trouve cela tb: c'est sur ces questions, il me semble, que le débat politique se situe vraiment et est malheureusement occulté par des partis et des médias qui travaillent souvent par "slogans" ("comm" oblige). Et en écrivant cela, je stigmatise bien l'ensemble des partis, PS compris!
Bon w-e!

Guillaume

@Paul

Donc pour vous ce que produit un ouvrier vaut moins qu'un ingénieur ? Et sans ouvrier, l'ingénieur ne voit pas son projet réaliser ... Vous naissez avec un QI inférieur, pas de chances pour vous, vous ne valez rien. Et c'est aux parents à assumer seuls le fait d'avoir mis au monde cet enfant toute leur vie. Si vous n'avez pas de valeur parce que la nature ne vous a pas fait assez parfait, le monde vous dit "autant mourir"

poil-à-gratter

Heureux de constater que ce blog reflète toutes les formes de pensée de la race humaine.
Les constructifs, les compétents (et l'inverse), les pessimistes tenants de l'apocalypse 2009 (redo de celle An 2000?), des idéologues variés (on s'y habitue),
enfin ces gens qui observent et réfléchissent un peu autrement que par la "pensée unique".
P.U., cette distorsion inspirée dans nos têtes par les médias. Ces instruments de (in)formation d'opinion publique. Des médias assez mercantiles pour faire leur beurre en rafflant: les subsides publics (d'inspiration politique en notre C.F.) + les tarifs de Pubs (abusives envers les consommateurs fragiles) + plus un peu de recettes propres quand même.
Mais finalement médias qui se paient nos têtes en nous martelant leurs on-dit: on pense que, faudrait penser mieux comme ceci et comme cela!
Marre de ces manips; resaisissez-vous les gars.

@ Jean-Philippe 05:26 (travailleur pas en grève):
"uen crise économique de longue durée ?"
Oui, tout le monde le dit, mais les pronostics de milieux autorisés varient, sans que la vraie réponse soit inscrite dans les Tables de la bible!
Sur ce matraquage-ci (inspiré par les syndicats et amplifiés chaque jour par les médias), qui se questionnera?
Reconnaitra t-on que la croissance éternelle à un rythme géométrique exige logiquement des cycles/périodes de tassement inverse pour mieux rebondir ensuite? Et que ces cycles trouvent diverses raisons circonstancielles, dont actuellement le "grippage" du système financier? Ce qui nous démontre ... sa grande utilité fonctionnelle .. A défaut de quoi tout le monde marche dans la merdouille!
Nous y sommes jusqu'au thorax, comme dit la blague: finie la récréation, rentrez les têtes svp. :-))

alex

"Je ne pense pas que le personnel de ces enseignes dispose de salaires élevés"

C'est exactement ce que je dis, et ce que tu soulèves par ailleurs en parlant des pièges à l'emploi: les charges sociales découragent l'embauche (ainsi que l'impossibilité de débaucher, voir les solutions de flexisécurité qui marchent bien dans les pays scandinaves), tandis que la fiscalité délirante sur le travail décourage les travailleurs. Mais en gueulant contre carrefour, les syndicats ne se trompent-ils pas de cible?

paul

Beaucoup des commentateurs traitant de dumping social commettent à mon avis une erreur fondamentale: ils confondent un contrat de travail et une association à vie.

Ce genre de contrat, et les "petits boulots" en général, servent de marche-pieds vers d'autres emplois, plus lucratifs.

Et il est évident que le travailleur n'est pas une marchandise. Mais il est tout aussi évident que payer une personne plus cher que la valeur qu'elle produit est absurde. Et que c'est la source et la cause du travail au noir, dans des circuits qui ne sont pas contrôlés.

Karl

Que ceux qui souhaitent faire grève le fasse mais qu'ils n'empêchent pas ceux qui ne veulent pas faire grève.

Pierre-Yves

Alex,
Je pense que le problème posé par les syndicats, c'est le risque de précédent: on met un magasin dans une CP moins favorable, pourquoi ne pas mettre les autres dans un second temps?
Je ne pense pas que le personnel de ces enseignes dispose de salaires élevés. C'est justement le problème des "pièges à l'emploi": écart trop faible entre le revenu d'un travailleur et l'allocation de chômage qui est ici posé.

alex

Pour en revenir à ces questions de "dumping", en quoi changer de commission paritaire relève-t-il du dumping? D'autant que tous les employés du carrefour concerné étaient volontaires.

Un des énormes problèmes de la belgique, c'est le coût du travail, on le sait. Nulle part ailleurs, en Europe, ne voit-on une aussi frénétique volonté d'automatisation: banques, stations de métro, grandes surfaces... Le travailleur belge est le plus productif au monde car il est le plus ... automatisé. Le corrollaire entre absence de flexibilité, archaïsmes sydicaux, coût du travail et fiscalité délirante va finir d'assécher les "petits boulots", aussi honorables qu'ils soient. Est-ce positif?

Ici, dans mon carrefour, toutes les caisses sont ouvertes. Il est ouvert les jours de congé. Il y a de personnel partout, même un préposé à la pesée des fruits. Est-ce un recul social que tous ces gens travaillent? Vaut-il mieux les laisser au chômage et attendre de leur donner un boulot que d'aucuns estimeront dignes (celui-ci ne l'étant pas, on le devine) et les remplacer tous par des machines?

Guillaume

Ayant vu un théma d'Arte où on expliquait qu'un allemand pouvait gagner 5 euros brut de l'heure et que le responsable du patronat allemand justifiait cela en disant qu'il s'estimait avoir beaucoup plus de valeur qu'un coiffeur ou un ouvrier. Et sans ouvriers, on construit comment les batiments ?

Un jour, on poussera les gens qui ont peu de qualification à prendre une gellule de cyanure avant de se rendre compte que sans eux on n'a plus rien à manger...

Drôle de société que la nôtre où l'être humain est traité uniquement comme une machine devant à chaque seconde être parfait sinon dehors.

Christian Bossuroy

Et pourtant, c'est contre des grèves "utiles" comme celle de Carrefour qu'on envoie des huissiers et des policiers !

On aurait d'ailleurs aimé que le sénateur comme tant d'autres ici nous disent ce qu'ils pensent des pratiques de dumping social faites par Carrefour et ce qu'ils proposent aux travailleurs de ces magasins pour se défendre contre ces pratiques.

A. de Tocqueville

Il y a des grèves utiles comme celle de Carrefour qui à Bruges pratique une sorte de dumping et qui débouche sur une solution.
Il y a des grèves absurdes comme celle pour le pouvoir d'achat en plein marasme financier.
Le problème est que le nombre de grèves non justifiées a dévoyé le droit de grève.

Pierre-Yves

Et MRTL a traité l'info de façon différente? Si la RTBF se contente d'un communiqué, s'est peut-être qu'elle n'a rien obtenu de plus...
Par ailleurs, qu'est-ce qu'une opinion neutre d'un point de vue journalistique? Cela me semble fort subjectif (exemple: si la RTBF avait fait l'inverse de ce qui est dénoncé ici, le sénateur aurait-il fait un post???)...

Pijean

@Jean-Philippe

"Interdire tous les véhicules d'une cylindrée supérieure à 2 litres..."

N'est-ce pas le début d'une dictature (pour info, je ne roule pas dans une cylindrée de plus de 2L)? On commence par imposer cela et puis on interdit d'allumer des barbecues, on interdit aux vaches de péter et on mettera même en prison ceux qui respirent émettant ainsi du Co²...

Je pense que la suggestion précédée de l'éducation et de l'information est plus productive que l'interdiction.

paul

tout à fait d'accord avec alex, mais c'est un travers fréquent à la RTBF: mélanger l'information et l'opinion.

Je ne demande pas forcément à un journaliste d'être objectif (quoique, dans le cas d'un service public...), mais il ne peut en aucun cas confondre les deux.

alex

Au sujet des profs engagés et du droit de grève: le droit de grève, comme les droits connexes (droit de faire intervenir un huisser, droit au travail) sont ce qu'ils sont: des droits. En tant que tel, ils ne sont pas absolus: leur application est jugée par les cours et tribunaux. Comme tous les droits postulant d'une liberté, celle-ci doit être jugée au regard des autres libertés.

Bref: il n'y a pas une position qui prime l'autre. Il me semble que la notion d'information, et le fait de faire intervenir un prof de droit, signifie que l'invité devrait rendre un avis sur l'équilibre des libertés précitées. A partir du moment ou il s'aventure dans des positions tranchées, il plaide, mais ne donne pas un avis informatif. Là est, à mon avis, le problème: faire passer un avis pour ce qu'il n'est pas, faire passer une position partisane pour un exposé objectif des faits. Mais bon, avec la rtbf, on n'est plus à cela près...

Vincent

En parlant de grèves et autres syndicats...

Que dire des 8 millions d' euros payés annuellement par la SNCB aux syndicats en échange d' une paix sociale (inexistante!)...
Un peu comme une assurance quoi.
Dans certains pays on appele ça du racket, non?

Poussons le raisonnement, les syndicats racketteurs, se trouvent dons dans une situation où la prime perçue peut devenir plus intéréssante que l' objet de l' assurance: la protection du travailleur.
Gênant non?

Je deviens vulgaire mais, travailleuses, travailleurs, vous n' avez pas trop mal quand vous posez votre postérieur sur un siège??

azerty

Ce sont les taux d'imposition sur les bas salaires en Belgique qui plombent l'économie,il est clair que le climat social va dégénérer(syndicat ou pas).La France qui a pourtant autant d'assistés sociaux,fonctionnaires.... que nous ,pratique des taux d'imposition bien inférieur,dispose d'une série impressionnante d'abattements fiscaux en fonction de la situation familiale.Chercher l'erreur.Il n'est pas logique que se soient les travailleurs qui gagnent le moins qui paient le plus.Le com. de ludus...est tout à fait pertinent.

Jean-Philippe

[Et comment peux-tu conclure qu'interdire les véhicules de plus de 2 litres de cylindrée sauverait la planète? Et que ce serait la seule mesure qui permettrait de la sauver?]

Si vous m'avez bien lu, je parlais d'un simple exemple, mais il y en a tellement d'autres.

Merci à Celestion qui confirme bien son statut de 'dépassé' car il ne propose rien, sauf une ironie tout à fait révélatrice de son incapacité à comprendre.

leila chahid

Ludus, le problème c'est qu'il était seul "académique" à donner son avis tès politique et peu académique

ludus pro patria

"un prof engagé, manifestement plus militant qu'enseignant"

Dans la mesure où il n'a pas été invité sur le plateau pour donner un cour sur la trigonométrie je ne vois pas où est le problème !!!
Un peu comme si on vous reprochait de vous exprimer sur un sujet politique comme un sénateur plus que comme un médecin !

paul

Jean-Philippe, ton alternative à la guerre est-elle la dictature?

Et comment peux-tu conclure qu'interdire les véhicules de plus de 2 litres de cylindrée sauverait la planète? Et que ce serait la seule mesure qui permettrait de la sauver?

Célestin

Ouh là, Jean-Philippe, faut pas boire sitôt le matin.

(s) un dépassé.

Jean-Philippe

Quand allons-nous nous rendre compte que nous sommes parti pour uen crise économique de longue durée ? Malgré les tentatives désespérées des gouvernements des grandes puissances mondiales (G20 et autres sommets du genre), l'issue de cette crise sera plus que certainement une guerre.

Comme par le passé, cette guerre supprimera bien des vies et détruira bien des pays. Il faudra alors reconstruire un monde nouveau. Soit, nous gagnons cette guerre et nous pouvons faire faire un saut quantique à nos imaginations, soit nous la perdons et nos femmes porterons la bourka et nous la barbe pour quelques temps.

Imaginer un monde nouveau, au niveau planétaire, est toujours une utopie. Karl Markx l'avait fait dans DAS CAPITAL avec toutes les dérives qu'on lui connaît. D'autres s'y sont essayés depuis. L'utopie (socialiste ?) d'un monde où tous gagnerait un même salaire, mais où les privilèges seraient basés sur la quantité travail à accomplir (ou sur le temmps libre dont on disposerait) et non plus sur l'argent ammassé en fera sourire plus d'un. Pauvres hères à l'imagination surranées charriant des idées du sciècle dernier. Ils ne peuvent que critiquer sans imaginer.

Un simple exemple: Tous les politiciens vous parlent de la nécessité absolue de sauver la planète. Pourtant aucun n'a encore osé prendre la seule mesure radicale qui permetterait d'avancer réellement: Interdire tous les véhicules d'une cylindrée supérieure à 2 litres et limiter la vitesse via des régulateurs électroniques. Naturellement, cela oblige à affronter les grandes industries. Justement, c'est là que se manifeste le besoin de changer le monde, pas en faisant le piquet de grève.

Certains critiqueront ce post, d'autres l'ignoreront. Cela n'a guère d'importance. Il n'est nul besoin de leurs avis pour savoir qu'ils sont purement et simplement dépassés.

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.

Entrez votre adresse email :

Delivered by FeedBurner

Rejoignez moi sur Facebook ou Twitter

Facebook Twitter

Devenir Fan