Ma Photo
Blog powered by Typepad

Powered by Rollyo

Pratique

« Recherche colloborateurs en CDD de courte durée | Accueil | Sans commentaires »

17 octobre 2008

Commentaires

Flux Vous pouvez suivre cette conversation en vous abonnant au flux des commentaires de cette note.

Capcha

Est-ce la fiscalité qui finance la sécu en Belgique (en dehors de la TVA pour partie qui est la même qu'ailleurs en Europe) ?
Sinon, je suis globalement d'avis mais j'avais l'impression que l'étude de Cantillon était plus nuancée et ciblait d'avantage les indemnités (style chômage et pension) qui sont effectivement très basse et pas les prestations assurancielles comme les soins de santé qui sont plutôt plus hautes.

Big Mc by Mc D

@ Thibaut {semblerait que la RTBF nous prépare une belle soirée pro-Obama ce lundi.}

La chose n'étonnerait qu'à peine. Faut se rappeler que l'Imperatore montois s'est mué en vice-prés du comité Obama Belgique! EDR n'est jamais sur une opportunité prêt.

Si le coup se répètait après le flop Ségolérien 2007 on le verrait rentrer ses c...... aussi vite qu'il avait adhéré.

Enfin pour tous ces naïfs américains qui espèrent voir l'ange annonciateur rétablir un équilibre dans le pays, le désenchantement va vite suivre en 2009.
A promesses fallacieuses, résultats du même acabit!

alex

Oui messire. En 2005, André Sapir avait commis une étude sur le champ d'action de plus en plus limité des prestations sociales en Belgique et le fiancement qui serait de plus en plus défaillant si l'on voulait maintenir un niveau de service. L'étude était dispo sur le site de bruegel, mais ne le serait plus? Béa Cantillon de l'unif d'anvers a effectué un travail similaire.
Et d'une manière générale, le niveau de pension légale en belgique est parmis les plus bas d'europe, alors que le vol fiscal sur le travail est le plus élevé. Sire.

Capcha

tiens alex, si vous développiez pour une fois ?

baum olivier

Vous devriez aller voir les données concernant le chômage en Suisse, cela laisse rêveur, et malgré des taux très bas comparé à ici, une limitation de la durée du droit, la Suisse resserre encore la vis.

Notez qu'en Suisse, comme en France, le chômeur doit rendre des comptes et prouver sa recherche d'emploi régulièrement (une fois par mois en général).

Notez que de telles mesures accompagnées d'une baisse des charges sur le travail mériterait d'être analysée,fondamentalement sur l'impôt et charges du travail il faut actuellement financer le chômage, les retraites, la fonction publique et les soins de santé du royaume, il faut admettre que ca ne peut pas raisonnablement continuer comme cela ad vitam.

Quoi qu'on en pense, intellectuellement admettre la légitimité du débat me semble logique. Parcontre je suis opposé à une criminalisation des sans-emploi, mais rendre des comptes et avoir des obligations me semble légitime.

alex

Heu, il y a un bout de temps que la protection sociale belge n'est plus ce qu'elle fut. Je parle de l'accès aux soins et des pensions en particulier.

Thibault

...et il semblerait que la RTBF nous prépare une belle soirée pro-Obama ce lundi...
En voilà une surprise...!?
ça me fait doucement penser à ses reportages "anti-Sarkozy" lors de l'entre 2 tours des dernières présidentielles françaises.
Didier Reynders n'a jamais rien dit de + vrai lorsqu'il qualifie la RTBF de "chaine partisane" ?

jo moreau

Que les USA ne soient pas à la pointe de la sécurité sociale, personne ne le conteste.
Toutefois, dans notre paradis social, de plus en plus de gens renoncent à se soigner vu le cout, dixit les médias.
Cherchez l'erreur ??

Dante

conclusion personnelle. Il faut continuer d'encadrer les faibles. Mais pas dans un assistanat permanent. Dans le circuit du travail. Et pour cela, il faut le valoriser par rapport à la finance. ce que le système n'a pas fait ces 20 dernières années.

Dante

@jean-philippe,
"Belgique est un des pays où la protection sociale atteint des sommets. Il faut aller en Scandinavie pour trouver mieux."
Or ces pays se comportent plutôt bien dans les classements divers de l'OCDE ou de l'UE...ce n'est donc pas incompatible avec la performance. S'il y a problème chez nous, c'est un problème belge ou wallon. Et autant arriver à la performance scandinave (ou japonaise?)

Ensuite dire "La meilleure protection n'est-elle pas de donner à chacun les moyens de faire ce qu'il veut de son argent ?" présuppose que tout le monde soit capable d'en faire quelque chose. Ce n'est pas le cas pour de multiples raisons, notamment pour des raisons d'inadéquation au marché du travail. Cela nous renvoit à des 10.000 considérations aussi diverses que la faible scolarité, l'insertion des émigrés, la disparition des petits boulots, les délocalisations massives du secteur secondaire, mais aussi l'âge, la non-adaptation des qualifications à l'évolution du marché du travail (je peux vous garantir qu'en informatique, vous pouvez être hors-jeu point de vue compétences en 3 ans à peu près). Mais aussi la taxation du travail et la souplesse du marché du travail. E finalemeent la taxation des flux financiers. Dans ce que j'ai énuméré, il y a autant des propositions chères à la droite qu'à la gauche.
En ce qui concerne les grèves, j'essaierai de me procurer les chiffres au syndicat. Mais les grèves sont en chute libre en Wallonnie.
Rien n'est irréversible cependant. Cette fois-ci le système s'en tirera peut-être. A la suivante, ce sera différent. le communisme ne reviendra pas (encore que l'exemple de nationalisations va peut-être venir des USA où l'on parle de nationaliser les trois fabricants automobiles). Mais des alternatives de gauche referont surface et séduiront. il est urgent pour les libéraux de se réformer.

Jean-Philippe

[Jean Philippe, pourquoi le MR n'a t'il pas pu engranger le moindre résultat sur la limitation des allocations de chômage dans le temps (condition sine qua non pour entreprendre un début de réforme du marché du travail dans Ce pays) et surtout pourquoi il semblerait que seul le VLD le demande réellement...]

Réponse: Parce que PS et syndicats on ont brandi la menace de la grève, entre autres... Regardez ce matin, un seul GB à Bruges qui sort de la norme syndicalement admise et dix de bloqués... dont la plupart en Wallonie.

@C.B.
[Monsieur Jean-Philippe, je voudrais préciser que je ne suis membre ni militant d'aucun parti politique.Je n'ai particulièrement pas de sympathie pour le parti de M. Di Rupo, qui ne sait pas faire me ménage dans ses troupes.
/.../
Il faudra bien deux partis libéraux pour enfin me livrer les idées sociales que j'attends toujours.]

Pire qu'un opportuniste de gauche, vous semblez être un gauchiste convaincu. La Belgique est un des pays où la protection sociale atteint des sommets. Il faut aller en Scandinavie pour trouver mieux.

C'est à un tel point que jusqu'il y a peu, l'impôt grève les travailleurs à un niveau rarement atteint. Heureusement, les réformes fiscales de D.R. ont rendu les choses légèrement plus favorable. La meilleure protection n'est-elle pas de donner à chacun les moyens de faire ce qu'il veut de son argent ? Pourquoi faut-il toujours des programmes d'assistance sociale qui marginalisent les gens et les enferment dans des structures inaproppriées ? Pour qu'ils soient plsu vulnérable et mieux inféodé au PS ?

Plus personne (dans la presse) n'ose vraiment dénoncer les agissements du PS. Quel journaliste ose réellement s'en prendre à EDR et à sa clique ? Pourquoi ? Parce que s'il le fait, c'est la porte. Vu que la presse a besoin des subsides de la communauté française pour survivre et donc obligée de faire les yeux doux au pouvoir en place. Du coup, EDR dit: Si on ne nous critique pas, c'est qu'on apporte aux gens ce qu'ils veulent. Facile.

Tant que les Wallons se comporterront en moutons de Panurge, ils se feront rouler dans la semoule et finiront en merguez. Vous aimez les merguez ?

De passage....

Un simple commentaire ... je suis étonnée, voire époustoufflée qu'on en soit encore sur ce blog où interagissent principalement des universitaires (et n'y voyez là aucun esprit de caste) à se réclamer des droits de "chasse-gardée".
A moins que cela ne soit naïveté de ma part de penser que l'université nous avait formé d'abord à réfléchir, à apprendre, à questionner les faits. Dans ce sens, n'y-a-t-il pas un intérêt certain à se frotter au questionnement de différentes démarches d'appréhension de la réalité, sous peine de réflexion stérile.

Jean-Philippe

Je ne vois l'utilité de ces chamailleries. Vu la dernière "gaffe" du clan McCain: Dans un 'robocall', ils admettent la victoire d'Obama. Malgré des démentis embarrassés, et le retrait du robocall en question, ils sont bien obligés de reconnaître que leurs chances sont très mince. John McCain a-t-il déjà écrit son 'concession speech' ? Fusillera-t-il son pitbull (Sarah Palin) et offrira-t-il sa dépouille à la vindicte conservatrice ? La suite à l'écran...

Les carottes sont cuites et tout le reste n'est plus que verbiage inutile.

Dante

@(sans rancune, on apprend à tout âge)
Certes. tant en jazz (+- 2200 cd de jazz écoutés --> maintenant, il m'en reste sûrement 15.000) qu'en geopolitique ou économie. C'est pourquoi je lis tout le monde avec grand intérêt, vous aussi.
Et votre expérience de l'Amerique est sûrement plus grande.
je pense avoir déjà exprimé sur ce blog mon scepticisme sur le changement qu'Obama apporterait.
Néanmoins, je m'insurge contre l'idée selon laquelle, parce que nous n'avons pas le diplôme ou le métier adéquat, on ne peut exprimer ses idées. La presse, les blogs, les livres, vous, la tele, les autres ici aident à former une opinion. Sinon, on doit supprimer le suffrage universel et faire confiance au despote éclairé hypothétique qui connaîtra tout de manière infaillible sur base d'un Curriculum universitaire imposant.

PS je ne suis plus jeune du tout. j'ai exactement l'âge du sénateur puisque nous avons fait nos études ensemble.

Come with me, tough guys!

Jeune donneur de leçon "ricains": ayant d'étroites relations avec le milieu et des amis là où vous êtes, j'en connais sans prétention aucune un peu davantage que vous sur le sujet. De surcroît, les USA je me les suis colletés depuis 20 années et la géopolitique est mon domaine.
Alors, virez vers un brin modestie, jeune jazzy liégeois? (sans rancune, on apprend à tout âge)
%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%
Extrait du dernier LePoint français (accessible mondialement).
" Un voisin, ancien haut fonctionnaire retraité du département d'État, m'a invité mercredi soir à un cocktail "pour le président Barack Obama". La centaine d'invités avaient contribué à un minimum de 300 dollars par personne pour entendre un ancien vice-président des États-Unis exprimer son espoir de vivre le 4 novembre un "événement historique", la fin symbolique de plusieurs siècles de discrimination raciale et aussi la défaite d'un mouvement conservateur hégémonique depuis trente ans. L'argent collecté est allé remplir les coffres du candidat démocrate à la présidence des États-Unis. Des centaines de soirées similaires ont eu lieu le même soir à travers tout le pays. On s'y est félicité qu'Obama paraisse en mesure de l'emporter.

Jeudi soir, le New York Times a appelé à voter pour lui, comme l'ont fait la plupart des grands quotidiens du pays, et la moyenne des sondages nationaux lui donnait une avance de 7,5 % - avec 50,2 % des intentions de vote contre 42,6 % pour son rival républicain John McCain. Au même moment tombait un communiqué du Centre for Responsive Politics (CRP ) annonçant que l'élection 2008 serait "la plus coûteuse de l'histoire".
%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%

Dante

cher teuf gaïe, je m'y imprègne 210 X / an 9 heures / jour dans la cadre d'une charmante multinationale ou par ma fonction, je suis en contact quotidiennement avec des ricains.
J'y suis aussi allé dans le cadre de mon travail, ai rencontré des gens remarquables, je écoute et connais le jazz comme probablement très peu de gens en Belgique. Je le dis sans fausse modestie. Il ne s'agit donc point d'un mépris généralisé pour l'Amérique.
Il n'est pas question d'ideologie, ce que j'essaie d'expliquer depuis un mois et certains l'on maintenant compris (relire si vous en avez le courage mes tartines sur "la crise pourquoi faire". Mais pour certains, stigmatiser des défauts et dérives d'un système revient de facto à être quelque chose comme un communiste, un bobo, un idéologue ou 100 gr de caviar assisté. C'est un peu triste et surtout un peu court.
Pas certain à terme que les USA restent le modèle universel. Kissinger disait déjà il y a quelques années que le monde deviendrait multipolaire et que les USA perdraient progressivement leur suprématie au cours de ce siècle. Pour ma part, un poids croissant de l'Asie serait peut-être le bienvenu. Ils privilégient plus de cohésion sociale et seraient peut-être un meilleur allié pour l'Europe.

Come with me, tough guys!

cher Dante, au lieu de vous complaire dans des idéologies façon bobo-UE et slogans divers du vieux continent, prenez svp la peine de vous imprégner de la mentalité de là-bas (d'ici, dirais-je mieux).
La méthode s'appelle EMPATHIE avec un peuple que vous ne connaissez que par des ouï-dire de presse (à moins me diriez-vous que j'y sois né).

L'inertie des masses, l'inertie d'une économie gigantesque, l'inertie des administrations plus légères que dans votre Europe, vous êtes suffisamment au fait de l'UE pour les transposer à ce continent US, j'imagine.
Alors, lisez des opinions plus fiables que celles de journalistes pas neutres. Thanks a lot,

Dante

@tough guy,
comment viendra-t-elle cette relance? Par un déséquilibre du commerce extérieur encore plus extravagant? Par des ménages encore plus endettés? Par la force de travail que représente les + de 85 ans? Par la vente de Hummer à 20 litres au 100? Par 50% de la richesse détenue par 1% de la population (au lieu de 25% pour 1% actuellement)?Ou en gardant les pieds sur terre et par le développement durable? Un tuyau pour les pauvres européens siouplaît.

Come with me, tough guys!

Le sujet du fil concernait (en principe) ces USA du duel électoral qui dure depuis 12 mois? OK.

Sait-on à ce propos que des enquêtes (autres que ces sondages de médias vendus aux démocrates d'intellectuels bobo) révèlent là:
* une grande lassitude de l'américain moyen devant le matraquage médias dont il est l'objet?
* quoiqu'en disent des sondages "nationaux", le système électoral des Etats X Grands Electeurs fait que ces sondages sont par nature faux; objet d'une désinformation très organisée?
* qu'aux USA il y a 40% de citoyens qui n'acquittent pas de taxes à l'IPP?
* que le Slogan électoral d'Obama "Need for Change", essentiellement argumenté anti-Bush plutôt qu'exposé sur le fond du programme B.O., sera d'un profond irréalisme?
V'savez déjà perçu comment ça change "à côté de chez vous"? Car ceci reviendrait à devoir "Changer les mentalités" .. qui sont aussi peu amovibles là-bas qu'elles le sont chez un belge moyen, un chinois moyen, un islamiste fondamentaliste!
* dans les 20 ans écoulés, un B.O. fut un agitateur social plus "qu'un homme expérimenté, aux commandes", limite de l'anarcho européen?
* qu'en dépit de l'esbroufe de toute campagne électorale, les intérêts nationaux qui dictent la conduite de tous nos Etats (USA compris, 27 Etats UE compris, russes, chinois, arabes, iraniens) ..les programmes McCain et B.O. ne différent "eux" que sur des accents limités sur le fond?
* que dans notre monde multipolaire et soumis à de fortes interdépendances (cfr Crises financières et/ou géopolitiques), aucune réponse claire n'est émise sur ce que signifie le "rêve américain", confronté aux "rêves européens", aux "rêves africains", aux "rêve asiatiques"?

* Qu'en finale les deux candidats sont et devront être avant tout des lucides, pragmatiques?
* Qu'ils sont à divers titres des cas exceptionnels?
* Qu'au-delà des slogans, le retrait US d'Irak/afghan ne pourra se concevoir avant 2012 (quel que soit l'élu)?

En finale, au lieu de suivre bêtement les empreintes mentales qu'essaient de nous inculquer les médias et nos bobos-caviar européens, nous devrions accepter une vision plus un peu plus positive de ces USA, malgré nos profondes différences, hors ces fantasmes qui animent les psycho-rigides qui n'y ont jamais vécus, là-bas, sinon qu'emprunts de leurs a priori et de frustrations d'européens qui ne savent mettre en oeuvre le Traité de Lisboa 2000 et larmoient sans cesse sur la maigrichonne croissance à 1% l'an! Car c'est principalement de ces moteurs USA vomis par beaucoup que nous viendra la relance socio-économique dont le monde a besoin...
Salutations éloignées, petits belges

olivier baum

Ce débat sur la limitation de la durée du chômage est à nouveau tronqué.

C'est ignorer que pour les cohabitants, trois périodes définissent les montants auxquels ils ont droit et arrivés à la troisième période il ne percevra plus que 462 euros par mois (autant dire qu'il a intéret à trouver un boulot !)

pour les isolés ou chef de famille, ils bénéficient d'une certaine protection, limiter la durée équivaudra donc à pénaliser le chomeur et ses (son) enfant.

De plus des mesures existent et consistent à ce que le chômeur prouve ses recherches et efforts pour trouver un emploi avec sanctions à la clé

Et une fois la durée moyenne de chomage dépassée, l'exclusion est possible.


Alors ce super débat sur la limitation de la durée, ne ferait que pousser les concernés vers les CPAS pour obtenir le revenu d'intégratrion.

Il y a d'autres façon de motiver les gens que de les criminaliser.

Ce débat est purement poujadiste et dans l'air du temps, rien d'autre !

Il y a des choses à faire, mais pas cette nouvelle tromperie politicienne qui consiste à monter les uns contre les autres en diabolisant une catégorie de gens, on peut aussi leur coller une étoile sur la chemise tant que vous y êtes !

Je ne pige pas qu'un politique sachant pertinemment les tenants et aboutissants ose encore utiliser de telles ficelles pour flater son électorat


Capcha

Jean Philippe, pourquoi le MR n'a t'il pas pu engranger le moindre résultat sur la limitation des allocations de chômage dans le temps (condition sine qua non pour entreprendre un début de réforme du marché du travail dans Ce pays) et surtout pourquoi il semblerait que seul le VLD le demande réellement...

alex

L'ocde épinglait exactement deux critères: (i) le nombre de contrôles et (ii) l'impôt récupéré.

Christian Bossuroy

Non, rassurez-vous, Alex, votre question n'est pas faite pour me déplaire.

Je pense que remettre en cause sa place dans une organisation (fût-elle publique ou privée) est un acte salutaire.

Je me pose quand même la question de savoir ce qu'on entend par efficacité des agents du fisc. Certains fustigeront le manque d'efficacité de la lutte contre la fraude fiscale. Il existe même une comission d'enquête à ce sujet. D'autres fustigeront les tracasseries dont ils sont victimes de la part d'agents du fisc qui semblent n'avoir rien de mieux à faire.

Je vous dirais que sur le "terrain" je ressens nos tâches comme très éparpillées. Dans le secteur du SPF où je travaille (Administration de l'Enregistrement), "on" a pompeusement rebaptisé le service "Documentation patrimoniale - Sécurité juridique". C'est tout dire si on fait désormais un peu de tout: du fiscal bien sûr avec une priorité à prévoir la taxation sur les actes notariés (car toute la législation est régionnalisée et les notaires s'y perdent parfois), des missions cadastrales comme la mutation des biens immeubles, du social aussi avec les actes de notoriété délivrés gratuitement aux gens (chez le notaire, c'est payant). On en arrive donc en tant que service public à faire de la concurrence (déloyale?) aux officiers publics.

Et contrairement à un tas d'idées reçues, les services à l'Enregistrement se dépeuplent très dangereusement. Alors dire qu'il y a trop de fonctionnaires, c'est peut-être globalement exact mais ici, cela n'est pas ressenti de la sorte.

alex

"Moins de services publics, plus de chômage, c'est ca la vision ?"

Pour un mec qui se rengorge de produire une critique constructive, on doit malheureusement constater qu'il égrène les âneries les unes après les autres avec une régularité d'horloge suisse.

Dans quel modèle "beaucoup de fonctionnaires" est-il l'équivalent de "plus de services publics".

Exemple - ceci ne va pas plaire à C. Bossuroy - nous avons le nombre de fonctionnaires au fisc le plus élevé d'europe, et l'ocde a révélé que nous étions avant dernier en terme d'efficacité. Aligner plein de fonctionnaires n'est pas un gage d'efficacité. Au contraire, il y a une multiplication des structures, des règlements, faut bien les occuper ces gars-là.

Le problème belge (partagé par les flamands et les wallons, quoiqu'il y ait beaucoup plus d'"actifs" entretenus par l'état en walolo) est qu'il n'existe pas d'alternative: en effet, virer des fonctionnaires équivaut à les envoyer au chômage.

N'empêche, c'est tentant.

Dante

Pendant que j'écrivais, je lis Christian. Bravo. il écrit seulement en congé. Moi pas. Je bosse, je vole mon patron. ce qui prouve encore une fois la supériorité du public sur le privé! -) Dans ce cas, tout au public?

Dante

@ Papy Pyl, réflexion peu intelligente malheureusement. Aucune justification à vous donner sur mon emploi du temps. Il regarde mon management qui malheureusement pour vous apprécie largement mon travail et contredit votre insinuation gratuite. Il y a simplement sur ce blog, des gens peu intelligents qui utilisent tous les sujets pour revenir sur leur obsession éternelle. (heureusement pas tous), sans tolérance pour toute opinion contraire à la leur, même pour celle provenant de gens qui simplement se posent des questions au sujet de certaines dérives, limites et contradictions du libéralisme et/ou capitalisme ou nuancent des attaques frontales un peu trop raides pour être vraies. Je ne vous demanderai donc pas ce que vous faites à 15:00. Etes-vous un assisté socialo qui profite du système pour avoir du temps libre à cette heure?
Un peu de sérieux.

Christian Bossuroy

L.O. Papy Pyl, quand on ne sait pas répondre sur le fond, on joue son petit Big Brother ;-)

Cet APM, j'étais en congé pour... ah non tout même pas..vous ne le saurez pas na ;-)

Quat aux autre moments, regardez les heures des posts et vous verrez qu'on ne fait pas chuter les cours de la Bourse à nous deux

Allez, papy, cool, on promet d'être sages et productifs ;-)

Papy Pyl

Simple constat adressé à Dante autant qu'à Christian B.? :-D
Il semblerait qu'on dispose de généreux temps libres dans vos entreprises privées et votre administration. Serait-ce un acquis anticipé sur le régime des 32h/semaine? Ou une simple lassitude à l'égard du travail? Sinon finalement un goût plus marqué pour se détendre dans une dialectique pour bloggers (avec pause café ou congé à tout instant).
Allez les gars, produisez, moi je l'ai fait avant vous.

Christian Bossuroy

Hé bien, il y a plus indigeste que les dantesques tartines...;-) Notamment de se faire traiter de "gaucho caviar" quand on n'est pas paysan sud-américain et qu'on n'aime pas le caviar...

Monsieur Jean-Philippe, je voudrais préciser que je ne suis membre ni militant d'aucun parti politique.Je n'ai particulièrement pas de sympathie pour le parti de M. Di Rupo, qui ne sait pas faire me ménage dans ses troupes.

Quant aux partis politiques, en voilà un de plus avec celui de Monsieur Aernoudt. Didier Reynders va aussi devoir regarder sur sa droite maintenant pour ne pas se laisser déborder.

Deux partis libéraux! Wouah..Quel luxe! Si avec tout cela, la Wallonie reste encore dans le rouge socialiste, il y a de quoi pleurer, non?

Il faudra bien deux partis libéraux pour enfin me livrer les idées sociales que j'attends toujours.

Dante

mon dernier post s'adressait à jean-Philippe (notamment)

Dante

ceci est une tartine, veuillez passer si vous fatiguez après 5 lignes.

Pertinente remarque de Baum sur le passage du chômage au CPAS (ou toute appellation du genre). Cela fonctionnait encore ainsi en Allemagne il y a quelques années. Sais pas si ça a changé. Je signale à ce sujet, récurrent et obsessionnel sur ce blog, qu'on ne peut promouvoir la mobilité extrême d'une part (délocalisation industrielle là où les travailleurs ne coûtent rien, délocalisation des services (call centers à Dublin, comptabilité aux philippines, data centers en Argentine, facturation en Slovaquie et prestataires de service venant d'Inde (vec un (visa touristique), non-intervention de l'Etat pour soutenir l'industrie locale (sauf les banques bien entendu quand il s'agit de sauver un système foireux)) et exiger un chômage à zero. Ajoutons à cela que la diminution de la consommation se répercute sur l'activité des entreprises, donc sur leurs bilans, donc sur le cours de leur action, donc sur leur capitalisation, donc sur leur capacité de survie. Ce qui engendre des consolidations (combien de groupes automobiles derrière de si nombreuses marques?), d'autres délocalisations pour fournir une population dont le revenu stagne (au mieux) en produits bon marchés (attrait subi des constructeurs pour la voiture à 5000 euros par exemple). De plus si l'Etat ne peut plus lever l'impôt (parce que c'est une mesure socialiste déplacée) pour promouvoir un tas de choses dont la réinsertion dans le circuit du travail ou la recherche, alors il faut constater qu'il vaut mieux en effet spéculer en bourse que travailler. C'est moins fatiguant. Belle promotion de l'effort auprès des chômeurs soit dit en passant. D'autant que si une chemise coûte en Moldavie 25% du prix de revient en Europe, elle en coûtera 75% du p.de v. au consommateur de toute façon, la différence allant dans la poche des administrateurs et actionnaires. par conséquent, il vaut mieux être un actionnaire d'un groupe qui délocalise. D'ailleurs, les plans de restructuration sont souvent salués en bourse par une augmentation du cours de l'action, conséquent parfois. Pas cons les capitalistes.
On aimerait donc une analyse économique détaillée et des propositions concrètes des libéraux pour occuper 100% de la population active et braver leurs propres contradictions. Je parle de travail, pas d'esclavage sur une galère. Je retiens qu'un économiste de l'école de Chicago a écrit un livre il y a quelques années dans lequel il défendait l'idée que l'esclavagisme du Sud des Etats-Unis avait été un système tout à fait viable sur le plan économique. Là évidemment, c'est le sommet du découplage économie/société et même économie/progrès social et pour certains, c'est le rêve absolu et inavoué. Une telle réflexion serait plus enrichissante que les vitupérations haineuses de de nombreux intervenants sur ce site à l'égard des chômeurs. Il y a une nuance (et une fameuse) entre la bonne gouvernance qui consiste à utiliser efficacement les deniers publics pour un progrès social collectif et vous avez raison (et Destexhe aussi) de stigmatiser des dérives et inefficacités nombreuses malheureusement et d'autre part l'égoïsme qui consiste à défendre un système qui profite réellement à peu de gens, profite beaucoup à une infime couche de la population terrestre et laisse sur le carreau pas mal de monde. je suis pour une libre entreprise citoyenne participant activement au développement, pas pour ce que système actuel nous donne en spectacle, tant en matière d'inefficacité, que de spoliation et de promotion de l'enrichissement par la spéculation.

baum olivier

Curiosité du moment :

Rudy Aernoudt annonce la création d'un nouveau parti en Wallonie, Mr Destexhe, en ferez-vous partie en dissidence du MR ?

Le volet économique serait le même que celui de la LDD (que Mr Aernoudt a écrit lui-même).


...

Thibault

Je suis toujours stupéfait par l'Obamania en Belgique, tant dans la presse que dans l'opinion publique. Combien parmi ceux qui vantent Obama ont pris la peine de consulter son programme ? Très peu, sans quoi ils ne seraient pas tous si enthousiastes... Le soutien à Obama est (bien d'avantage qu'un soutien à son programme si peu connu) avant tout le reflet d'un sentiment anti-Bush. Pas besoin d'être politologue pour le comprendre.
Croire que parce que le président ent noir et démocrate cela changera radicalement la politique des USA, c'est aussi lourdement se tromper. Voilà pourquoi tout cet engouement pro Obama me fait doucement rigoler...

olivier baum

Un peu court, l'argument consistant à criminaliser le chômeur (à perpétuité), c'est un des nouveau thème pondu par une certaine frange politique.

Signalons quand même que les compétences sont fédérales, que je sache MR, CDH et PS sont dans la majorité.

En plus, une limitation de durée du chômage c'est bien, mais si sructurellement rien n'est fait, ces gens la iront tout droit vers les CPAS pour obtenir le revenu d'integration.

Quand Reynders a vendu sa loi sur les notionnels, pourquoi a t'il refusé de les subordonner à la création (au moins partielle) d'emploi ?

La droite demande la diminution des fonctionnaires, fort bien, vous êtes sûr que cela ne gonflera pas les chiffres du chômage ? Moins de services publics, plus de chômage, c'est ca la vision ?

Entendons nous bien, je ne fait que souligner que la blanche colombe n'est pas aussi blanche qu'elle n'en a l'air, mais je suivrai avec attention comment la droite fera mieux demain que les bolchéviques archaïques.

C'est bien les discours, encore faut-il proposer l'alternative et je n'ai encore rien vu, rien lu, rien entendu de pertinent à ce sujet.

La critique ne vaut que si elle est constructive, nous sommes loin du compte.


Dante

j'ai déjà dit à quelques reprises qu'il fallait se méfier des notions de pauvreté: cela va de la misère (nourriture, chauffage...) (pauvreté réelle) à confortable mais envieux (je me maie des vacances d'été mais j'aimerais aller au ski aussi en 4X4 comme mon voisin "plein de fric")(non-pauvreté, simple envie) en passant par un milieu nettement plus discutable (un simple GSM, une voiture ou Internet peuvent être des outils permettant le réinsertion dans le circuit du travail ou l'accès à l'instruction).
le chiffre qui me frappe et qui est typique du développement de type libéral est le suivant:
"En 2006, 10 % des ménages les plus riches concentrait près de 50 % du revenu[47]. Le pourcent le plus riche en recevait 23 %[48]. Cette dernière catégorie a bénéficié entre 2002 et 2006 des trois-quarts de la progression des revenus.
(c'est cette dernière phrase qui me semble d'ailleurs le plus révélatrice du règne Bush et du système tel qu'il fonctionne actuellement). La part des Américains vivant sous le seuil de pauvreté a légèrement augmenté pendant les deux mandats de George W. Bush."
ajoutons à cela que les républicains quittent la scène sur un échec retentissant, patent, incontestable, que seuls quelques bornés continuent de nier....il ne reste donc que la couleur de peau et le second prénom d'Obama comme avantage pour McCain.
Inutile de me traiter de gauche-caviar, communiste-fossile et assisté-socialiste.
Alors quand je lis:
"Temps des promesses, sénateur. Après faudra faire avec les moyens du bord! Et les mesures "sociales" promises par BO coûteront bien plus que le coût Iraq-Afghan dont on fait tant de cas "avant"", je tombe des nues. Ne parlons même pas des mesures sociales du marxiste Paulklson, cela donne des boutons à certains. Mais comparer le coût d'un investissement militaire par rapport à un investissement social, ça en dit long sur l'importance du social aux yeux de certains. Et les moyens du bord seront ceux laissés par Bush. Evidemment, pour consommer (et s'endetter sans fin), il faut du petrole, encore du petrole...

PS j'apprends que Powell vire à gauche aussi. Mon dieu....l'armée américaine se coalise avec les syndicats réactionnaires et les assistés socialistes de tous pays pour abattre McCain. Nous vivons dans un triste monde...

Jean-Philippe

@C.B.;

Facile d'avoir un système social qui avantagent certains aux frais des autres. Sachez que le système social socialiste wallon vit ses dernières heures. Il en sera bientôt fini des chômeurs à vie. Dans certaines régions (Charleroi pour ne pas la citer), des enfants n'ont jamais vu ni leurs parents, ni leurs grand-parents travailler.

Vous qui vous félicitez du système social chez nous, sachez qu'un chômeur de carrière recevra une meilleure pension qu'un indépendant.

Ce que le MR propose: Un relèvement des barêmes pour les indépendants. Une limitation des allocations de chômage dans le temps. Une obligation à la recherche d'un 'véritable' emploi. Pas dans une asbl sponsorisée par le PS. La mise en place d'un système de formation pour les chômeurs de plus de 6 mois.

Naturellement pour les gauchos de votre trempe, c'est une honte de travailler. Alors profitez bien du système et cessez de caricaturer les libéraux.

Christian Bossuoy

Dans le reportage de France 2 que j'ai vu, je n'ai pas entendu de propagande pour Obama. Les "sans-assurance" semblaient réels et les toubibs s'en occupant aussi. Alors, devant tout cela, suffit-il de nier la misère pour la supprimer ou de citer le voisin profiteur pour renier un système d'aide sociale? Que proposent à ce sujet les généreux libéraux intervenant sur ce blog? J'attends toujours...mais je suis patient (assuré ..ouf on est en Belgique) ;-)

CQFD

Depuis quand A2 (chaîne publique hautement sous influence historique du .. PS français..) serait-elle devenue une source d'information neutre?

Partout en Europe et dans les USA, les médias "fabriquent" l'opinion d'une façon biaisée.
Ce soir encore sur BBC Ch4? un "documentaire" avec commentateur USA marqué sans conteste d'un pacifisme tel celui du GRIP faisait la part noire aux présidents républicains depuis le 19e jusqu'à aujourd'hui. Procédé historico- cinématographique alternant des archives du 19e, y couplant les interventions "impérialistes" américaines à Cuba, aux Philippines, au Vietnam, ..et en Irak..

Singulier n'est-ce pas à deux semaines des élections où tous les commentateurs "neutres" donnent Obama président avant que les électeurs concernés ne se soient encore prononcés!

Démocratie à l'envers: celle de la manipulation avant-coup, suivie du nous-vous-l'avions-bien-dit?

Zébulon

Tiens, je me suis fait traîter de poujadiste par un gaucho caviar bon teint. Cool.

Christian Bossuroy

Moi, je ne parlais pas de la Belgique..Mais bon, ma source d'infos était un reportage vu sur France 2 la semaine dernière. Vous proposez quoi de concret pour ces gens sans assurance soin de santé? Les laisse cr....dans la rue? Au moins, notre système social, que vous vomissez de manière poujadiste, nous épargne jusqu'ici cette misère extrême.

Zébulon

Pas un seul des chômeurs et des personnes émargeant au CPAS que je connais dans mon entourage (réputés pauvres, donc) n'arrondi pas ses fins de mois en travaillant au noir. L'un dans l'autre, ils gagnent plus en cumulant allocations et revenus en noir que la plupart des travailleurs que je connais.

Tant que la gauche caviar se refusera à voir ce simple fait: elle agit toujours en tout et pour tout de manière à favoriser les tricheurs, elle ouvre un boulevard au radicalisme à droite.

Riquet

=> Christian B.
Les Stats belges disent que 1/7e de la population chez nous est "pauvre" selon les normes en usage. Combien d'autres 7e s'en vont-il biberonner aux aides de nos CPAS? Puis aux subsides en tous genres généreusement déversés par nos pouvoirs publics pour "appuyer ceci et cela" et encore d'autres petits avantages non taxables pour ces catégories d'assistés pas nécessairement pauvres?
Conclusion: faudrait fréquenter le sol US plus fréquemment avant d'avancer ces images (13% de mals lotis).

Christian Bossuroy

40.000.000 d'Américains sans assurance soins de santé. Des médecins (sans frontière?) et des dentistes bénévoles se déplaçant de ville en ville pour soigner ces démunis. Voilà un des aspects du bilan de 8 ans de "néoconservatisme" guerrier. Et il y en a qui s'étonnent encore que les américains boudent le parti républicain! Faut être aveugle...

gaulois

j'aime pas la TV, on y raconte trop de conneries.
mais en zappant sur CNN ce samedi soir j'y vis un talk-show marrant comme tout.
Des amuseurs (plus malins que nos RTBéens, TF1éens, RTLiens etc) assemblaient sur une série de thèmes sensibles au lambda américain les propos émis par les deux candidats. Sans concessions envers aucun d'eux.
J'y ai trouvé chez Obama un air de prédicateur et faiseur de promesse dont il faut reconnaître qu'il théatralise parfaitement pour toucher les cordes sensibles du naïf à l'écoute avec son coke et ses chips.
McCain me disait un vieil ami fait très "has been"; je me suis demandé de qui il parlait vraiment. Car pour l'avoir écouté plusieurs fois, hors le show à l'américaine, ses propos n'ont rien de "décevant" Monsieur le sénateur.
Ceux d'Obama serrant des mains se réduisaient à un "What's your name?".

Puis on a les politiques qu'on mérite me disent des amis wallons! :o)

Lombard

The problem is : How long will live Obama as president ?

Charles Darwin

luca et tes frites:
tous les médias des US et UE jouent BO, y a que les sots pour pas le voir!

WaPost n'aimaient pas Nixon & son Watergate qui fit sensation en 74 ; en 2008 le journal vit dans l'espoir de remettre ça.

Temps des promesses, sénateur. Après faudra faire avec les moyens du bord! Et les mesures "sociales" promises par BO coûteront bien plus que le coût Iraq-Afghan dont on fait tant de cas "avant".

Lucaimelesfrites

http://www.washingtonpost.com/wp-dyn/content/article/2008/10/16/AR2008101603436.html


Le Washington post "endorse" Obama

Joëlle Massart

Et pourtant Mc Cain ne manque pas d'humour.

http://www.lemonde.fr/elections-americaines/article/2008/10/17/obama-et-mccain-parodient-leur-campagne-electorale_1108258_829254.html
Hilarant.

Célestin

Que les Américains votent pour Obama. Qu'on rigole un peu. Surtout de la tête que tireront tous les journaleux de la presse belge quand ils verront qu'Obama ne correspond pas à leurs fantasmes.

Et par ailleurs, savez-vous qu'Obama, lors de sa viste en Terre Sainte, est allé à Bethléem ? Il voulait revoir la crèche où il est né.

Dante

culte de la jeunesse mais culte du WASP aussi...attendons.

pas mal l'image du calcaire au robinet...

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.

Entrez votre adresse email :

Delivered by FeedBurner

Rejoignez moi sur Facebook ou Twitter

Facebook Twitter

Devenir Fan