Ma Photo
Blog powered by Typepad

Powered by Rollyo

Pratique

« John McCain | Accueil | Rue Staline (Frameries) »

10 septembre 2008

Commentaires

Flux Vous pouvez suivre cette conversation en vous abonnant au flux des commentaires de cette note.

Robin des bois

Et force est de constater que nous seulement content d'avoir vidé les caisses de l'Etat (que Maystadt et nous citoyens avions mis des années à remplir !), il brade les bâtiments de l'Etat pour équilibrer son budget, accumule les erreurs, protège la fraude fiscale, fait des cadeaux à qq privilégiés, ...
Bref une vrai catastrophe comme ministre des finances qui a pris soin de "mugabétiser" son ministère comme il l'a fait avec son poste de président du MR...

Célestin

Oups, lire "personnes physiques" ci-avant...

Célestin

@ DM : exact ! Je me souviens encore d'une interview de JJ Viseur dans laquelle il disait que Reynders était un irresponsable qui allait vider les caisses de l'Etat avec sa réforme de l'Impôt des Persones Phyques. Où serait-on si Reynders n'avait pas tenu bon ! Alors c'est vrai qu'on peut critiquer Reynders sur bien des choses, mais il faut lui rendre cette justice qu'il avait soutenu presque à lui seul cette réforme fiscale.

DM

Avec Maystadt (ou son avatar Viseur) aux finances, tout le monde serait maintenant imposé à hauteur de 52 ou 55%.
La première chose qu'il a faite fut de supprimer la non-indexation des barèmes fiscaux. Mesure prise sous Dehaene et qui avait donc cette ambition de faire croire à tout le monde qu'on était riche, puisqu'imposé au maximum.
Mais c'est tellemnt simple de critiquer sans se souvenir du passé...

Zébulon

Tiens, j'ai réussi à énerver un avatar de E.G. Simon. Amusant.

Jean Lassisté

C'est fou le nombre de gars qui se prennent pour plus compétents que ceux qui sont réellement en exercice, qui sont élus aux commandes.
Chacun de vous, parmi les Alex, Zebulon, Boule & Bill, aurait-il déjà exercé une position dirigeante dans la haute administraaaaaation ou dans la haute (.õ.) politique? S'y être colleter avec les peaux de banane de vos "partenaires", face à l'info-trottoir de nos presses "indépendantes", noyé parmi ces monstrueuses lourdeurs de textes institutionnels pondus pendant 178 ans sans guère de véritable remise à plat? Lequel d'entre vous aurait été confronté aux entraves que fabriquent ces administraaaaaation pléthoriques "à la solde" du parti adverse?

Ensuite seulement vous pourriez désirer vous exprimer en connaissance de cause, avec tact et véracité.
Véritas! Un trait d'honnêteté auquel obéit par contre celui qui jargonne ici avec tout son gentil fiel. Je veux nommer notre excellent "camarade" Pierre-Yves qui fait tout son petit possible pour nous emm...er, pardon nous amuser. Hein mec!

Critiquer c'est bien, avec un peu de réalisme c'est encore mieux. Qui c'est ainsi :
* qui - par une fiscalité vite allégée - aidera à réduire sous les 83% actuels cette dette de l'Etat des 130% initiaux qu'avaient léguée le couple PS-PSC depuis les '70-80s?
* qui pourrait arroser ses "pauvres" client avec des recettes d'Etat devenues faméliques?
* qui pourrait pomper dans les budgets extraordinaires et les aides européennes - pour des réalisation somptuaires - sans nous avoir auparavant largement ponctionné les poches?
* qui pourrait invoquer la solidarité sans le gros sou d'autrui?

Un peu de modestie devrait ramener les théoriciens du YAKA et les râleurs à la raison. Notez que je ne confond pas avec les emm...er ou amuseurs "solidaires". Hein mec!

Zébulon

@ Pierre-Yves

Reynders n'est pas plus libéral que je ne suis socialiste. Chez la plupart de nos voisins, il militerait dans les partis étatistes, à gauche. Comme le dit alex, il n'y a que dans ce pays surréaliste qu'un ministre prétendument libéral peut se vanter d'être satisfait de payer 50% d'impôts, de gérer une administration de 30.000 fonctionnaires (plus que pour le Etats-Unis en entier) fournissant aussi peu de résultats.

Vous voulez que l'on dise que Reynders est incompétent ? Vous avez ma bénédiction. Il l'est. Mais, bien sûr, il n'est pas non plus libéral.

Pierre-Yves

Alex, j'en suis convaincu, nous finirons par nous entendre :o)
Bon, j'exagère, mais il est vrai que cela change de ces "bêtes" disputes idéologiques que j'entretiens souvent.
Mais sans moi, ce blog serait ennuyant, non???

alex

"Reynders n'est toujours pas parvenu à faire baisser la fiscalité ni à lutter contre la fraude fiscale..."

Oh, mais point besoin de confirmation, c'est une évidence. Ses seuls bienfaits furent la suppression des tranches de vol de 52 et 55% et les intérêts notionnels, c'est déjà ça. Mais pour le reste... Et puis, un ministre pseudo libéral qui déclare être fier de payer 50 % d'impôts, y a qu'en belgique que ça arrive.

Pierre-Yves

Robin,
Je suis en fait "un ancien du cabinet cools, puis j'ai transité par le cabinet daerden, avant de me faire nommer à un gros poste dans l'administration, mais ayant une mentalité d'assisté, je trouvais cela trop difficile, donc j'ai opté pour le chômage, d'où je glande royalement toutes mes journées, sur le compte de vous, pauvres cons de travailleurs".J'espère qu'ainsi vous êtes rassurés sur mon profil, car à vous lire il ne peut pas être autre que celui-là?!
Alex: merci de confirmer qu'après 10 ans aux finances, Reynders n'est toujours pas parvenu à faire baisser la fiscalité ni à lutter contre la fraude fiscale...
Je m'interroge de plus en plus sur sa compétence??? Ah oui: mener des campagnes électorales alors qu'il est rémunéré comme Ministre...

alex

"la faute à Reynders si les rentrées fiscales..."

Oui, à reynders, à une administration complètement inefficace et à un niveau d'impôt trop élevé, qui encourage la fraude (avec raison, il s'agit de légitime défense.)

"moi je paie mes impôts, pas comme certains mandataires libéraux..."

La dernière fois que votre brillant cv était en ligne, vous étiez flic auxiliaire dans une commune bruxelloise ou vous releviez les parcmètres. Il est évident que vous payez vos impôts, vous n'avez pas le choix en tant que fonctionnaire: il vous est pratiquement impossible de frauder à l'IPP. Notez qu'il vous reste des tas d'autres manières de frauder. Notez que le libéral à qui vous faites allusion a gagné tous ses recours en justice contre l'administration fiscale. Il a été blanchi. Mais je suppose que vous me direz que le juge avait été acheté par reynders (qui a-dore ducarme, c'est bien connu)

Allé trollPY, un petit effort.

Robin

L'espèce "troufion" est plus présente sur les blogs politiques qu'elle ne l'est sur les bancs de nos bonnes écoles ou dans les rangs de nos vrais travailleurs.

Hein, P-Y-Le-petit-dénigreur?
Au fond, tu opères depuis quelle cuvette de cabinet avec ces propos-là?

Pas encore converti à une certaine hygiène mentale?

Pierre-Yves

et d'ailleurs, moi je paie mes impôts, pas comme certains mandataires libéraux...

Pierre-Yves

Bin c'est la faute à Reynders si les rentrées fiscales ne suivent pas... Je ne vois pas ce que vous me reprochez à moi???

Franz

l'Allemagne en exemple, ... Comme quoi, les réformes...

Sieur PYL, j'aimerais vous voir une fois de face.
Car une fois de plus, vous vous distinguez ici par vos allusions abjectes.

Pas étonnant que vous nous taisiez donc le fait bien réel que l'Allemagne traîne encore le boulet de la "Réunification" bâtie sous Monsieur Kohl et de ces aides financières massives qui furent allouées depuis 15 ans au relèvement de l'ex-DDR à l'Est (D pour ... démocratique?). Aides où la part d'aide UE n'est que marginale, en contraste avec ce que SPitaels et ses coreligionnaires obtinrent pour le Hainaut, avec effets peu perceptibles.

Si vos oeillères n'étaient aussi étroites, vous observeriez (mais à quoi ça sert-il avec un PYL): l'Allemagne reste la locomotive de l'exportation européenne, entraîne avec elle des échanges export significatifs de notre Belgique, etc. Et son niveau de vie moyen y est sacrément meilleur que dans les villes malpropres où nous vivons, gérées celles-ci par des majorités de gauche.
Réformes? Oui un besoin de toujours, partout dans le monde (excepté bien sûr chez une frange de gauche aux synapses complètement rouillées!).

alex

"Comme quoi, les réformes..."

Z'avez raison PY. Tiens, regardez rien que ces andouilles de français: ils ont une dette de 40 md d'€, et ils s'en font. Et vas-y que je veux sauver la sécu, faire des économies, relancer la consommation, réformer quoi... C'est ridicule!

Chez nous, en Belgique, grâce à une gestion intelligente et mesurée des finances publiques, notamment par un vaillant ministre des travaux publics socialiste serinois qui déclarait à tue-tête quand on lui posait la question du gouffre public qui se creusait « qu’une dette, ça se rembourse tout seul » devant une assemblée de journalistes économiques médusés, chez nous, donc, on ne réforme pas, et on a une petite dette de 300 md d’€. 7 x la dette d’un pays dont la population est 6X plus importante. Une paille quoi. Pas besoin de réformer : continuons à causer de BHV et de vivre sur l’illusion de notre état social.

Pierre-Yves

C'est marrant de voir citer l'Allemagne en exemple, car justement hier je lisais que c'était un des Etats membres de l'UE dont les prévisions de croissance étaient les plus mauvaises.
Comme quoi, les réformes...
Hé oui, il faut bien se faire élire sénateur, voilà sans doute vous n'osez pas trop avancer sur vos propositions, qu'il faut tjs deviner entre les lignes... C'est aussi un exemple de gouvernance...

Petit français

Lire ce soir ce qu'il faut vraiment penser de cet "auteur" et là où il se positionne?

[[Crédit Lyonnais: Tapie et Peyrelevade se défendent pied à pied devant les députés]]
https://fr.biz.yahoo.com/10092008/202/credit-lyonnais-tapie-et-peyrelevade-se-defendent-pied-pied-devant.html
dont extrait

[[ En marge des auditions, le président du MoDem, François Bayrou, et le premier secrétaire du PS, François Hollande, mettant en cause directement l'Elysée, ont demandé la réunion d'une commission d'enquête parlementaire sur cette affaire.
"Celui qu'il faut remettre en cause n'est pas Bernard Tapie, il a joué selon ses intérêts: c'est le pouvoir politique, qui lui a permis d'obtenir ce qu'il voulait", a fait valoir M. Hollande, selon lequel l'ancien ministre de François Mitterrand est "aujourd'hui plutôt l'ami politique de Nicolas Sarkozy".

Entendu plus tôt, Jean Peyrelevade, arrivé à la tête du Lyonnais en novembre 1993, après la vente d'Adidas, et actuellement vice-président du MoDem, a fustigé la sentence arbitrale, qu'il a qualifiée de "mensongère".
A ses yeux, la vente d'Adidas par le Crédit Lyonnais en février 1993 a été "faite dans des conditions extraordinairement favorables" à M. Tapie. Quant à la revente, deux ans plus tard, à M. Dreyfus, au double du prix, elle n'a rien d'anormal, l'industriel ayant entre-temps redressé la firme de sport.]]

MoDem-Beyrou: Ségo oui, Ségo non de 2007, chacun s'en rappelle ?
MoDem-Peyrelevade: tenez donc, pas pour rien cette dénonciation de l'Elysée!
CQFD

Nicolas Sarkozy

A.de Tocqueville,votre vulgarité n'a d'égale que le niveau d'usurpation du pseudo que vous souillez .Que la Flandre nationaliste vous bouffe tout cru et lentement et que la France ne bouge pas le moindre petit doigt de pied pour vous aider.

Pour les autres,plus subtils,lire
https://www.lepoint.fr/jo-pekin-2008/jo-de-pekin-la-chine-a-tenu-ses-engagements-sur-la-francophonie/1746/0/265985
et faites le lien.


Florence Itou

Les Droits de l'homme étant pas nature individuels (donc privés)
- je ne vois pas ce qu'un "président" vient faire au-dessus de ce vaste melting-pot
- la conséquence est que chacun peut se sentir le "droit" de flinguer l'autre, ce que Peyrelevade ne se prive pas de faire en pondant ses ouvrages, à bientôt 72 ans. C'est devenu l'occupation préférée des riches inactifs en mal d'exercice du pouvoir; ils compensent alors par des pouvoirs obscurs, tels le "droit" de flinguer!

Roger

Peyrelevade dans Libé démontre son anti-sarkozysme: "Affaire Tapie: Sarkozy a été «le décideur», selon Jean Peyrelevade
L’ancien PDG du Crédit Lyonnais est «sûr» que Nicolas Sarkozy a «proposé une conciliation» depuis le début de la procédure d’arbitrage, dans le litige entre Bernard Tapie et le Crédit Lyonnais, permettant au premier de recevoir 285 millions d’euros."

A. de Tocqueville

La dernière de Sarko allant dans ce sens c'est la taxation des revenus mobiliers pour financer le revenu de solidarité active de Martin Hirsch.
Lire toutefois dans Le Monde et dans Le Point deux réponses de l'économiste sarkozyste Nicolas Baverez pour qui Peyrelevade a tout faux.
Mais je suis d'accord en partie : le problème de la France est sa faiblesse à l'exportation. Du temps où les marchés étaient plus fermés, les Français achetaient la camelote française. Maintenant qu'ils ont le choix...
Nouvelle preuve que la globalisation ne profite qu'à ceux qui sont armés pour (Allemagne...). On l'a encore vu dans le bras de fer avec la Chine. Cette dernière a besoin des machines outils made in Deutschland et Merquel peut snober la cérémonie d'ouverture des Jeux.
Le Président des Droits de l'homme a dû, lui, faire petites couilles.

Simon

Jean Peyrelevade, ancien conseiller de Pierre Mauroy (PS).
Tiens c'est bon à rappeler d'entrée de jeu. Tout PS n'est pas un Blanc Moussî! :o
Devrait-on aussi rappeler à tout qui le lira que son C.L. fut l'objet d'un sacré scandale passé devant la Justice, scandale dont je ne sais ce qu'il en advint tant les arcanes de procédure en furent longues?

De sa part (un haut fonctionnaire PS devenu fort grand capitaliste, car les services rendus se monnaient durement) l'homme Peyrelevade joue ici d'une position hypocrite. Un peu dans le genre ambigu d'Attali Verbatim et sa boule de cristal.

Je suis en partie d'accord avec la nécessaire stimulation des entreprises françaises. La nécessaire recherche de compétitivité face à la déferlante de concurrence étrangère à bas prix et l'imbécilité d'attitude d'une Commission UE dans ses agissements en matière de politique concurrence (N exemples vécus, français ou autres. Faudrait suivre de près la situation de la France (déficits & dette passés, pertes de marchés et d'emplois,..). Pour être honnête, il s'agirait de documenter avec clarté ce "cadre social FR" d'avant et après élections (présidentielles, suivies de municipales puis d'européennes). De documenter le jeu des "démolisseurs" qui ont pour noms Ségo X Hollande X PS X Besancenot X Mamère, chacun d'eux récriminant à qui mieux mieux sur "les pertes de pouvoir d'achat de la classe laborieuse française".
Car là - autant qu'ici en BE avec notre couple rouge FGTB X PS - lorsqu'on "combine" les trappes et mensonges du PS en perdition avec les peaux de bananes d'acolytes CGT + FO + CFDT + ces ailerons syndicaux des trop nombreux fonctionnaires et d'enseignants, face à toute tentative présidentielle de "réformer la France", on est forcé de décider au niveau de l'Etat selon un modèle à multivariables, pas à l'emporte-pièce où Peyrelevade tente d'entraîner ses lecteurs.

Peyrelevade joue-t-il le jeu du MEDEF ou plus sournoisement l'anti-sarkozisme pour mieux ménager la route à une Martine Aubry (fille de Delors) sinon au bon maire de Paris, grand ami de DiRupo? Lisons. Oui, de manière suspicieuse très certainement. Tel sera mon cas. J'aime pas les chausse-trappes pseudo-intellectuelles.

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.

Entrez votre adresse email :

Delivered by FeedBurner

Rejoignez moi sur Facebook ou Twitter

Facebook Twitter

Devenir Fan