Ma Photo
Blog powered by Typepad

Powered by Rollyo

Pratique

« Sans commentaires - sports et JO | Accueil | Fortis : "La vie est courte" »

16 septembre 2008

Commentaires

Flux Vous pouvez suivre cette conversation en vous abonnant au flux des commentaires de cette note.

Un démocrate

Ah voilà, on ne partage pas la pensée unique et dangereuse du MR donc automatiquement qu'on soit Cdh, Ecolo, PS, ... on est idiot, une bande de débiles, etc etc.

Admirons une fois de plus la tolérance et les arguments convaincants des grands démocrates libéraux...

Zébulon

Et donc, une population qui procède à l'élection répétée et systématique de la sempiternelle même (sic) "bande de débiles", n'est pas folle ?

Jean-Philippe

Non, les Belges ne sont pas devenus fous, mais ils sont dirigés par une bande de débiles. C'est toute la différence.

Patrick Cestàlire

Image & Culture d'une nation ou région en folie?
Oui, il y a celle qui se construit ou détruit par les comportements en politique, à la fois ponctuels et récurrents. En ce sens, les déclarations faites par Mme Thyssen sur l'éclatement de la bulle CD&V NV-A sont un fait positif pour l'apaisement intercommunautaire, au moins temporairement.

Mais de manière sociétale, il y a ces autres «faits à tendance lourde». Vous avez beaucoup invoqué l'enseignement et les travers de la situation qui perdure pour nos 3 à 23 ans. A cet égard les colonnes Opinion du journal La Libre 24/09 reprennent un Nième article intéressant.
«De grâce, allons à l'essentiel» avec en s/titre:
«Les solutions divisent les décideurs selon les clivages philosophiques et syndicaux. A quand ce plan d'envergure et concerté pour faire sortir des milliers d'élèves de l'ornière?»(Patrick Beaudelot, directeur Institut Technique Cardinal Mercier (ndlr: Scharbeek).

Encore une bouteille jetée à la mer, Mr/Mme Parlementaires? (c'est aussi une priorité socio-économique).
Encore une bouteille jetée à la mer, acteurs de l'enseignement? Car là aussi vous êtes électeurs!

paul

De fait, les Coréens ont pu profiter de la mondialisation sans oublier leur langue ou leur culture.

Ils ont appris les langues étrangères, nécessaires pour développer leurs affaires, mais l'anglais n'est jamais devenu leur 1ère langue.

Il ne faut pas devenir comme les autres pour obtenir leur succès. Il faut comprendre ce qui chez eux a été profitable à ce succès.

Et donc, ce qui l'empêche chez nous.

Robin

"c'est tôdi lî p'tit qu'on sproche" hein Guillaume?

Je comprends pourquoi vous faisiez référence au PSY...
Puis-je vous conseiller une bonne cure de désintoxication mentale, pas via des thérapies, simplement par une vie assainie.

Guillaume

On fait comme on a fait avant, on impose l'usage du néerlandais dès la maternelle et on interdit de parler français comme ce fut le cas avec le wallon. Les wallons se sont toujours adaptés à la culture dominante nécessaire au niveau économique.

Robin

@ Guillaume (Wilhelm in het Vlaams)

on ne sait où vous voulez en venir avec des insinuations qu'on n'oserait comparer à profondes réflexions. Je suis wallon, international, jamais je n'ai acheté la ***culture*** d'un autre, sinon le fait de peut-être lui reconnaître des points de force et d'augmenter la mienne. Au mieux, wallons tâchons de réduire l'esprit de clocher qui anime trop d'entre nous.

Lorsque vous nous démontrerez COMMENT CHANGER LES MENTALITES, ce slogan creux dont usent tant de politiciens sans en changer eux-mêmes, alors nous écouterons vos propositions de subordination.
Suzerain et vassal est un concept d'un autre temps, lors bien même qu'on le perçoive dans notre vie de tous les jours.
De qui vous sentez-vous le vassal ou le suzerain, Wilhelm?

Guillaume

De toute manière faut être assez clair aujourd'hui, la culture wallonne est mauvaise dans la mondialisation actuelle. Les flamands sont plus performants dans beaucoup de domaines, il faut abandonner notre culture pour adopter la culture flamande.

Si on veut garder une Belgique unie, nous devons nous soumettre à la culture la plus performante dans la mondialisation actuelle

Guillaume

@Cheers

Y a quelqu'un qui fait sa pub ces derniers temps en pratiquant une pyschothérapie par msn : http://www.psymsn.com

Cheers

Ouille, maxim,
je sens qu'il va y avoir haute fréquentation du site en question par tous les grincheux et amateurs de PSY-con-thérapies. Mais le risque est qu'ils ne puissent trouver son pendant dans un site du style

www.mais.oui.ya.des.choses.qui.vont.malgré-vos-pleunicheries
:-)

maxim

Raconter votre plus mauvaise journée et soulager votre conscience.

Réveil loupé, l’oreiller nous retient, la voiture démarre pas, un rdv loupé, une séparation, un boss chiant, la météo capricieuse etc… Il y a plein de choses qui peuvent nous irriter et nous gacher nos journées. Vous en parlez autour de vous, vous en faites subir les conséquences à vos collègues ou votre moitié.

Il existe maintenant le moyen de faire une e-thérapie! Le concept? Déballer son sac en toute impunité afin de se soulager l’esprit! Ca fait peut être pas avancer le schmilblick mais ça peut soulager et éviter la crise avec son entourage!
Anonymement, vous pouvez y laisser un commentaire dans lequel tout est avouable. On a enfin notre confessionnal!

Le nom du site web est très explicite d’ailleurs: http://www.jourdemerde.com

Vincent

Tiens cela me fait penser à un article du Guardian de ce Vendredi!

'We will fight if they make us leave - we are Flemish'


http://www.guardian.co.uk/uk/2008/sep/12/transport.france1

Cet article était en rapport avec la fermeture d' Eurotunnel et on ne pouvait pas rater le titre.

"Two hours ago we were assured we could spend the night here and now they're talking about throwing us on to the streets - we're staying, we will fight them if they try to make us leave, we are Flemish, we'll fight anyone."

Bien que n' étant pas anti-Flamand, loin s' en faut, j' ai trouvé cette réaction symptomatique de certains Flamands, surtout à l' étranger. Comme si ils étaient victimes de persécutions séculaires et qu' ils doivent continuellement se battre contre tous...

Duss moeten wij werken

PHG: on aime les raccourcis intellectuels?

*** Qu'attendent donc les "instruments gauchistes" wallons pour rivaliser d'ambition et de talents avec cet "envahisseur" flamand? J'entends au-delà de slogans. Pour moi, un wallon, peut prendre la place qui le peut :

"The Right man at the Right place".

Mais avec le jeu des pouvoirs en sus dont il faut accepter les réalités toutes "humaines". Lorgnez donc un instant la manière dont le PS squatte tous les rouages wallons, en ayant expulsé au fil des ans: ces vieux PSC sclérosés et les libéraux trop gênants, en leur mettant dans les "pattes" l'instrument de chaque jour qu'est cette FGTB habile dans son rôle de fossoyeur d'économie à cause de ses rigidités mentales et courtes vues. Et la chose s'est opérée depuis fin des années '50s! Bravo les dégâts, après les vieilles industries exangues et pas assez vite renouvelées!

*** Si des étroitures mentales et dogmatiques du sud n'ont pas compris, en voulant se replier sans cesse sur leurs sous-sous-régions au long des décennies perdues, alors n'en faites pas le reproche "aux autres", SVP. BALAYEZ DEVANT VOTRE PORTE, dit justement le dicton.

PHG

Le patronat belge est flamand - 13 septembre 2008

Grâce à un lobbying de tous les instants et à un esprit de corps qui caractérisent la communauté flamande, les néerlandophones dépassent pour la première fois leurs « collègues » francophones en ce qui concerne le nombre de postes d’administrateurs de société belges cotées en Bourse de Bruxelles.

L’arrivée de nouvelles entreprises, le vieillissement d’un capitalisme francophone qui n’a pas anticipé l’évolution du pays - Davignon, Lippens - et l’exigence de la connaissance pointue du néerlandais, expliquent en partie ce recul en deux générations.

Bien entendu, le monde des affaires, par définition, n’a pas de nationalité.
Mais le fait que le Laatste Nieuws ait exulté en constatant que la diplomatie belge était toujours plus flamande, peu avant la parution de cette information dans le Tijd, donne à penser que la Flandre est occupée à tisser la toile de la future Belgique confédérale.

Didier Reynders, le Président du MR, qui se voyait, au lendemain du 10 juin 2007, adoubé au 16 rue de la Loi par ses Beste vrienden, l’a bien compris.
Dans la perspective des élections régionales 2009, il semblerait qu’il vise désormais la première place à Namur, siège du gouvernement wallon, plutôt que le poste de Premier ministre belge interdit à un Wallon depuis 35 ans.

Il est bien avisé puisque la fonction non élective de Ministre président de la Région wallonne est jusqu’à nouvel ordre, Rudy Demotte pourra le confirmer, toujours réservée à un francophone.

Source : De Tijd
http://www.rwf.be/pages/Archives/Annee_2008/semaine37/echos_flandre/Patronat.html

Simon

Les Belges sont-ils devenus fous ? (Le Monde)

RE: ne l'étaient-ils pas depuis un certain temps déjà? Et les autres populations?

Avec la venue du team "Libération" menant enquête à BXL, tous les journalistes étrangers croient heureux de remplir leurs colonnes avec nos bisbrouilles belgo-belges en s'écartant ainsi un instant des leurs propres, dont les lecteurs sont autant lassés! Variations sur un même thème.
Quelles que soient nos problèmes indigènes, je trouve que nos responsables politiques convergent au contraire de manière heureuse vers un esprit de raison et de dialogue, autre que ce qu'en commente la "presse" et les "blogs".
Il restera bien-sûr l'inévitable hypocrisie de certains acteurs, au Nord comme au Sud, petits intérêts préélectoraux obligent!

Peut-être le mal belgo-européen se trouve-il dans la prolifération des cycles électoraux. De là à suggérer (comme d'autres citoyens, nombreux) une SIMPLIFICATION institutionnelle qui en réduirait le besoin et la fréquence, au profit alors d'un temps plus sérieux à consacrer à la bonne GOUVERNANCE dont on parle tant sans la pratiquer vraiment.......

Capcha

Il y'a un effet internet indéniable. Ce qui auparavant était l'apanage du courrier des lecteurs de VLAN est devenu la norme sur les forums et les blogs. C'est la pereubuïsation du logos des débats. Tristes.

Thierry Schollier

Il suffit de lire ce qui s'écrit à droite ou à gauche, sur les blogs ou les forums, y compris ici-même, pour se rendre compte que les gens perdent tout sens de la mesure.

Cela dit, il reste vrai que la presse étrangère n'y comprend pas toujours grand chose (pour être honnête, il faut dire qu'on a parfois nous-mêmes un peu de mal).
Il suffit de lire cette chronique de Véronique Maurus et la façon dont elle interprète la remarque sur l'illogisme de l'opposition Flamands/francophones. Le monsieur, pour être compris, aurait peut-être dû lui expliquer que personne ne songerait à opposer les mots Wallons et néerlandophones.

Wali

En entier (avant que ça ne devienne payant):
http://www.lemonde.fr/archives/article/2008/09/13/la-guerre-des-belges-par-veronique-maurus_1094893_0.html

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.

Entrez votre adresse email :

Delivered by FeedBurner

Rejoignez moi sur Facebook ou Twitter

Facebook Twitter

Devenir Fan