Ma Photo
Blog powered by Typepad

Powered by Rollyo

Pratique

« Discours de Palin et Obama | Accueil | In memoriam : Roger Clermont »

05 septembre 2008

Commentaires

Flux Vous pouvez suivre cette conversation en vous abonnant au flux des commentaires de cette note.

Patrice L.

@ PY:
A propos de votre commentaire suivant : “Julien: non, pas 30 ans de socialisme, vous oubliez mon premier commentaire 2 pages en avant: ce sont les libéraux qui ont placé la Wallonie dans une spirale négative!!!!”, vous n’avez pas répondu à ma remarque d’il y a quelques jours :
« …les 200.000 chômeurs Wallons ne datent pas de cette époque. Ce n’est pas le PS ou le MR qui donnent du travail, c’est l’industrie. Les restructurations ont commencé dans les années 60 et sont dues au fait que l’économie Wallonne se basait principalement sur le charbon et l’acier. Or, ces secteurs se sont complètement cassé la gueule ces 30 dernières années. Si le PS avait été seul au pouvoir à ce moment, le résultat aurait été identique comme il le fut dans tous les pays environnants. En effet, personne n’aurait pu venir voir la fin des 30 glorieuses et les 2 chocs pétroliers.”

Je reprends et pose la question (à laquelle j’attend votre réponse) : Si le PS avait été au pouvoir dans le quelques années où le MR y était sans lui, est ce que le résultat aurait été vraiment meilleur ?
Question connexe : Comment aurait il fait pour empêcher l’effondrement de la région sachant que son industrie était condamnée?

Votre réponse est ardemment attendue.
Amicalement,

Patrice L.

Fragrance de rose?

Alex,
vous avez mis PYL dedans; son site "suffrage universel" il l'a rendu inaccessible dès qu'il s'est aperçu être identifié par un des protagonistes. Caméléon disait cet intervenant, je m'en souviens.
Jamais prêt à accepter les évidences le PYL ; un parfait assujetti à l'USC de VanCau.

Pour en revenir concrètement à la question du départ:
"La Wallonie ne n'est jamais aussi bien portée"

Ah oui? Chacun devrait alors se questionner : par rapport à quelle autre situation la compare t'on pour lancer cette affirmation? Le choix est flou et large, tentons donc, PYL va s'empresser d'y répondre en lieu et place d'Elio.
Par secteur d'activité économique?
Par une réduction significative de la pauvreté et du chômage?
Par des sous-zones géographiques? Par la propreté de ses routes et ses villes?
Par une situation budgétaire triturée par notre papa d'ardenne?
Par le niveau culturel abandonné en l'état par Amarena?
Par l'intensité des aides européennes qui lui sont octroyées?
Par ? bon y en a assez pour faire bosser le PYL. Ciao.

Pierre-Yves

Zébulon, habitant Charleroi je peux certifier que c'est crade et que c'est le MR qui est en charge de la propreté publique... Autant voter PS donc!
Poil-à-gratter: ah non, je n'ai rien à voir avec celui du PAN, désolé!
Notez que vous êtes aussi borné que moi :o)
Julien: non, pas 30 ans de socialisme, vous oubliez mon premier commentaire 2 pages en avant: ce sont les libéraux qui ont placé la Wallonie dans une spirale négative!!!!

alex

Ce ne sont pas les mêmes. L'un est un médecin qui a trouvé dans la politique le moyen de trouver une dimension à la hauteur de son ego. Il aurait pu être de tous les partis, mais à choisi le PS, la voie la plus rapide pour faire fortune.

L'autre est un participant-à-vie de tous les fora politiques, grand participant de l'historique rec.belg.politique et tout autre thread de discussion maintenant disparu, connu à l'époque pour son ton ultra-pro-islam (il signait shaitan et autres nickname en référence; il semble avoir changé de ton depuis) qui a eu sa petite heure de gloire avec son site "suffrage universel".

poil-à-gratter

Tiens camarade Pierre-Yves, semblerait qu'on parle de votre double sur le blog du PAN?

http://www.lepan.be/?p=3235

Excusez-moi 'Toute ressemblance avec des personnes ayant existé ou existantes n'est évidemment que pure coïncidence'.

John

@Pierre-Yves "Chaque jour, 13,3 % de travailleurs wallons (162.000 personnes) se rendent quotidiennement dans l’une des deux autres régions, une proportion qui dépasse celle des Flamands (9,7%)".

Ces chiffres ne refletent rien : moins de flamands viennent à Bxl et en Wallonie, logique il y a moins de chomage en flandre! On dirait que la venue de Wallons a Bruxelles ou en Flandres est à vos yeux exceptionnelle, incroyable, voir meme un signe d'heroisme... Ridicule, comme le reste de vos propos je dois dire... Il faudra envisager de cesser les copier-coller provenant de site du PS. J'ose esperer que ce ne sont pas mes impots qui vous payent comme propagandiste!

Julien

dans les rues du centre ville de Liège ou de Charleroi. C'est sale, etc
(Zébulon, dimanche 13:59)

Habitant l'une de ces villes, je peux vous certifier que nous *gens normaux* ne supportons pas plus cette situation de déglingue.
Notez qu'à Bruxelles c'est pas mieux comme propreté ni l'engeance que vous invoquez, en dépit d'un niveau de vie moyen plus élevé. Suffit de 5% de tarés pour salir le cadre de vie des 95% de gens normaux.
Seul trait communs entre les trois villes.. voyez la composition de leurs majorités politiques depuis les 30 dernières années?
Et que les zélés du PS qui tartinent régulièrement ici n'invoquent pas les misères de la *Globalisation* (tel Roger pourtant pas PS.. qui voit les causes là où elles ne sont pas).
Cessons svp de penser à coup de slogans et caricatures.

Quant à la Région wallonne, elle a subi les mêmes avatars depuis sa création. On peut comprendre au travers de l'esprit qui y règna et règne encore dans ses apparatchiks.
Acceptez cependant qu'il y a un mieux. Même certains au PS ont finalement perçu leurs travers. Demotte y est depuis 2007, un gars plus compétent qui contraste avec la bande des filous et des étroits d'esprit qui défilèrent depuis 1978. Trente ans de malheurs, c'est comme la guerre du même nom en une époque pré-socialiste. ;-)

Roger

Le fait que la W n’allait pas mieux dans les années 80 n’est pas une excuse pour n’avoir rien fait depuis lors. 20 ans de perdus face à la Globalisation, c’est un crime.

A. de Tocqueville

A lire : le dossier du Soir sur le Brabant wallon, seule province à rivaliser avec la Flandre. Question du Soir : la petite province va-t-elle bien parce que libérale ou c'est parce qu'elle va bien qu'elle est libérale?
Le BW bénéficie évidemment de l'Hinterland bruxellois mais a su en tirer profit contrairement au Hainaut qui se situe entre deux pôles de développement : Bruxelles et Lille.
Ce ne sont ni les politiques ni les syndicats qui créent des emplois mais c'est à eux de créer les conditions.

zébulon

Encore une fois, les faits sont plus têtus qu'un Lord Maire (ou un spin doctor du PS). Il faut avoir une sacré culot pour prétendre, sans rire, que la Wallonie va mieux lorsque l'on se ballade dans les rues du centre ville de Liège ou de Charleroi. C'est sale, hideux, puant l'urine, affichant ses tags pourraves, ses papiers gras, ses "désoeuvrés" de toutes espèces, ses mendiants faux ou vrais, ses camés, ses saoulards et ses ivrognes qui déambulent dans les rues commercantes, ses "travaux de prestiges" qui ne plaisent à personne et qui coûtent un pont, ses "permanences politiques" toujours pleines (histoire de trouver un piston à fifille ou à fiston), ses "activités festives et citoyennes" qui permettent de contenter le petit peuple et d'occuper ses 30% de chômeurs ou minimexés, ses friches industrielles à deux pas du centre ville, ses immeubles abandonnés, ses travaux permanents sans que l'on sache vraiment à quoi ils servent ... Oui, c'est sûr, la Wallonie va mieux. On pourrait y tourner un remake de Good Bye Lenin en étant persuadé que les extérieurs ont été tournés en Allemagne de l'Est. Sans trop se forcer.

E. G.

2e regard, pour les dotés d'un strabisme à gauche...
= = =
La Wallonie va un peu mieux. OUI, ça et là.
Elle va mieux où ça? En Bt wallon, au Luxembourg ou chez qq entreprises éparses d'ailleurs... là où le PS a le moins d'emprise et les gens acceptent plus volontiers le fait que travail entraîne croissance donc stimule le développement ou un redéploiement, avec comme corollaire de nouveaux emplois. Hourra!

Elle ne va guère mieux où ça? ben
...là où le PS et une FGTB complice se sont incrustés dans tous les mécanismes de pouvoir
...là où ils manoeuvrent les foules contre l'évidence précédente
...là, sur l'axe allant de Liège/Basse-Meuse au Borinage. Là où les "gens" rivés au charbon/acier des années '50s n'avaient jamais accepté de devoir CHANGER d'attitude, anesthésiés par les mensonges de politiciens qui leur promettaient des lendemains qui "auraient dû" chanter, en dépit de toute évidence. Les gifles leur sont venues, depuis 30 ans. Ont-ils changé pour la cause (sinon leurs fils spirituels) bornés ou anesthésiés? NON, ils continuent de croire aux slogans creux et plus que jamais , en bons vassaux, ils se rouillent dans leurs USC, à la façon de celle VC et ses petits amis.
Papa D l'hébété ridiculise la gouvernance de Wallonie par ses sorties en Chine? écoutons ses déclarations a posteriori:
"je suis comme je suis et le resterai". Ouche, un vrai socialiste wallon que notre Papa D soutenu par une frange de fidèles camarades (voyons des P-Y et certains cousins affidés?). Eux tous soutiendront cette attitude, au grand dam d'extrémistes flamands qui ne demandent qu'à larguer les amarres plus autant d'irritation chez 80% de francophones (des socialos y compris) qui enragent de se faire duper sans pouvoir effacer ces traits de cynisme imbécile.
= = =

alex

PY, franchement: l'opposition dit que tout va mal, et la majorité PS/PSC dit que tout va bien. Vous voulez convaincre qui?

Le fait est qu'en 20 ans de pouvoir PS ininterrompu, les choses ne vont pas mieux, et en plus, les socialos se sont révélés comme ultra corrompus. bon, faut constater, c'est tout...

echocynique

Pierres-Yves
"Le Plan Marshall constitue la quintessence des différents plans mis en œuvre depuis 2000. Il a ceci de particulier qu’il n’entend pas impulser d’« en haut » une logique à laquelle chacun devrait souscrire mais au contraire soutenir les initiatives particulières afin de permettre l’essor d’une dynamique collective dont les effets bénéficient à tous. En à peine 3 années de mise en œuvre, les résultats de cette stratégie sont indéniablement payants."


Il faudrait tout de même des chiffres pour étayer un tant soit peu ce que vous affirmez de manière péremptoire.

Je crois en effet que monsieur Demotte veut vraiment favoriser l'initiative individuelle, se démarquant d'ailleurs des gourous de son parti.

Je ne peux qu'espérer qu'il réussisse.

mais il doit changer la mentalité des fonctionnaires pour y arriver, et déjà cela ce n'est pas gagné.

E. G.

En guise de relecture dominicale :
1) le camarade Pierre-Yves de service **PS** ressemble furieusement à ces sur-colleurs d'affiches électorales qui opèrent pour mieux recouvrir les éléments de ses adversaires. :o) Affidé-abonné à ce blog, il devrait avoir la politesse démocratique de ne pas masquer ce qui se dit d'intéressant ici par ses fort longs sur-collages.

2) Un Dante (aussi un fidèle PS, qui lui a apparemment le mérite de s'interroger) a bien compris les travers du manque de concision et de la dillution.
Par contraste, le Pierre-Yves s'efforce lui sans relâche de noyer les idées dans une dialectique on ne peut plus suspecte.

3) Quant à un Jean-Louis (bruxwallon) je tiens à lui répercuter ma fierté inverse:
papa vit à Bruxelles et il y demeure + ses enfants vivent en Wallonie, parce qu'ils l'aiment autant que papa. Le lien BXL-RW est ainsi fort effectif, l'observatoire fonctionne et des synergies se réalisent concrètement. Je parcours fréquemment la RW et l'Europe pour me rendre compte du "où et comment" chaque région s'y développe (ou au contraire ses sous-régions végètent sous l'assistanat de qui on sait.
A Jean-Louis qui joue l'offuqués, je conseille de voyager plus (autrement qu'en touriste), puis de nous commenter en quoi et comment l'avenir wallon **selon Marshall** tiendra ses promesses plutôt que de servir l'esbroufe socialiste visà-vis d'une population malléable. Raviser-vous peut-être dans l'interprétation (habilement masquée par les litanies du camarade Pierre-Yves-le-pollueur-mental. A moins qu'entre camarades...

Vincent

Bonne remarque de Lavaux!

Pourquoi le parti des soi-disantes libertés filtre-t-il ses blogs?

Faut-il 'aussi' la carte du parti pour intervenir sur le blog d' EDR?

Symptomatique....

lavaux

Pierre Yves, le bloqueur officiel du PS, vous avez beaucoup de chance que le sénateur Destexhe vous laisse débiter votre propagande sur ce blog car vous le savez il est impossible de critiquer le PS et ses dirigeants sur les blogs et sites socialistes.

"La Wallonie va mieux" mais quelle vaste blaque : relisez le second déclin de la Wallonie de Huwart. Rien n'a changé par rapport à cette analyse pertinente qui date de 2007.

Pierre-Yves

Que dire de plus: les communiqués de rudy demotte et d'andré antoine décrivent tellement bien la sinistre approche adoptée par REYNDERS (et annoncée via ce post par le Sénateur)...
Ah oui, il faut quand même signaler que dans l'interview duSoir, REYNDERS loue le bilan de 2 ministres libéraux:
- le baron KUBLA... Lequel s'est planté (en compagnie de José) dans le dossier de Francorchamp, lequel avait la tutelle sur les "affaires" de WAGNER...
- HAZETTE... C'est qui celui-là? Bin l'ancien Ministre de l'anciennement, incapable de faire aboutir son "école des caïds" et qui en fin de législature s'est fait nommé comme ambassadeur de la communauté française à Dakar, bel exemple de prédation libérale sur les sutructures publiques...
Il est certain qu'avec de tels "dinosaures" à donner en exemple, la Wallonie risque d'aller plus mal si jamais le MR revenaitau pouvoir...

Pierre-Yves

SANS COMMENTAIRE (car tellement vrai...), la suite:
Le vice ministre-président du gouvernement wallon, André Antoine (cdH), a qualifié samedi les propos tenus par Didier Reynders dans un entretien publié par le journal 'Le Soir' d'"affirmations mensongères" qui ne servent que les intérêts personnels du président du MR. "C'est une trahison de la cause francophone".

M. Antoine affirme que le plan Marshall a remporté de nombreux succès, notamment en matière d'investissement, d'exportations wallonnes (+9%) et de baisse de chômage (-8%). Le désendettement est quant à lui passé de 82% à 64% par an en Wallonie. "De nombreuses grandes sociétés ont investi en Région wallonne et le montant du budget consacré à la recherche scientifique a grimpé à 65%, soit autant que nos voisins du Nord. La KBC, grand organisme financier, a elle-même reconnu que la Wallonie avait fortement progressé", ajoute M. Antoine. Il souligne en outre que du temps où les libéraux étaient au pouvoir, des réformes fiscales ont été promises, mais jamais réalisées. "Et ce que Reynders oublie de dire, c'est que le budget de cette législature a pu être maintenu en équilibre grâce aux 200 millions d'euros que la Wallonie n'a pas dépensés. En somme, pendant que cigale Reynders chantait, fourmi wallonne travaillait", poursuit le ministre wallon.

Mais les déclarations du président du MR sont également une trahison aux yeux du vice ministre-président wallon. "Au lieu de coaliser le monde francophone face aux revendications flamandes, Didier Reynders le divise et jette l'opprobre sur la classe politique francophone. Il décourage en outre les Wallons qui se sont formés, investis dans la recherche d'un emploi ou qui ont créé des entreprises. Ne faisant que renforcer leurs revendications, il est devenu le cheval de Troie des Flamands", dit encore M. Antoine.

Selon lui, les libéraux n'ont fait aucune proposition au Parlement wallon quant au redressement de la Wallonie. Ils se seraient tout au plus "contentés d'un jeu de questions pêchées dans la presse de la veille", ironise-t-il. "Reynders est sinistre. Il préfère faire des publicités pour des montres de luxe que de montrer la voie du redressement de la Wallonie", a conclu le ministre.

Pierre-Yves

SANS COMMENTAIRE (car tellement vrai...)
Le Ministre-Président de la Région wallonne, Rudy Demotte, a lu avec attention et regret les propos de Didier Reynders que Le Soir publie ce samedi matin.

Lorsque de tels propos sont tenus, il convient de bien distinguer les faits d’une stratégie politique surprenante.

Au niveau des faits, l’évolution de la Wallonie est une réalité :

- il y a plus de 20.000 demandeurs d'emploi inoccupés de moins entre juin 2007 et juin 2008, soit une baisse de 8 % sur un an ;

- l'immigration géographique nette d'entreprises montre que, depuis le début de la décennie, la Wallonie est la plus attractive des trois Régions. En 2006, par exemple, le rapport s'établissait à 403 entreprises ayant quitté l'une des autres régions du pays pour la Wallonie contre 190 pour la Flandre ;

- Entre 1996 et 2007, la croissance annuelle moyenne des exportations wallonnes a été de 9,1% contre 7,7% pour la Flandre, 5,7% pour la France, 7,9% pour les Pays-Bas ou 8,6% pour l'Allemagne ;

- En matière d'investissements étrangers, 70 dossiers ont été menés à bien pour un montant global de 439 millions d'euros. Les exemples récents ne manquent pas pour illustrer ce propos : arrivée de Google, Microsoft et H&M dans la région montoise, extension de Baxter à Nivelles, Braine-l'Alleud et Lessines, d'Air Liquide à Ghlin, Charleroi et Seraing, installation de Johnson et Johnson à Courcelles, etc. ;

- Pour la période 2001-2005, la croissance wallonne est de 7,7 % contre 7 % en Flandre ;

- Etc.

Contrairement à l’image que Didier Reynders veut véhiculer des habitants du Sud du pays, Rudy Demotte insiste sur le fait que cette meilleure santé wallonne, on la doit avant tout aux Wallons eux-mêmes. Elle est le fait non pas des seuls hommes politiques, de formations politiques en particulier mais relève au contraire d’une prise de conscience générale ainsi que d’une évolution indéniable des mentalités.

Chaque jour, 13,3 % de travailleurs wallons (162.000 personnes) se rendent quotidiennement dans l’une des deux autres régions, une proportion qui dépasse celle des Flamands (9,7%). Autre indice marquant d’une évolution et d’une mobilisation de chacun des acteurs : en 2007, la Flandre a enregistré 70.350 jours de grèves et la Wallonie 26.700. Même en rapportant ces chiffres à la population active occupée, on obtient un ratio de 2,63 pour la Flandre contre 2,07 pour la Wallonie.

Cette prise de conscience et cette évolution tangible des mentalités au Sud du pays sont le résultat d'un travail entamé ces dernières années auquel a souscrit et pris part l’ensemble des forces politiques francophones.


Le Plan Marshall constitue la quintessence des différents plans mis en œuvre depuis 2000. Il a ceci de particulier qu’il n’entend pas impulser d’« en haut » une logique à laquelle chacun devrait souscrire mais au contraire soutenir les initiatives particulières afin de permettre l’essor d’une dynamique collective dont les effets bénéficient à tous. En à peine 3 années de mise en œuvre, les résultats de cette stratégie sont indéniablement payants.


Et Rudy Demotte de noter que le seul reproche que Didier Reynders nourrit à son encontre porte uniquement sur la nature de son appellation. Tandis qu’a contrario, les acteurs de terrain tels l’Union wallonne des Entreprises en demande la pérennisation. De mémoire, Rudy Demotte constate qu’une telle demande n’a jamais été formulée à l’encontre de l’une des politiques mises en œuvre par le Ministre Reynders.


Sur l’attitude de Didier Reynders à proprement parler, Rudy Demotte constate avec regret que ce dernier est prêt, s’il pense que cela sert ses stricts intérêts électoraux, à mépriser les Wallons et donner aux Flamands les plus radicaux des arguments caricaturaux pour les convaincre de défaire la solidarité belge.


Par les temps communautaires qui courent, la Wallonie et Bruxelles n’ont nul besoin de Cassandre qui font feu de tout bois. Mais bien de dirigeants susceptibles de faire fi de leurs ambitions personnelles au profit d’un projet et d’une vision d’avenir.


Plutôt que d’œuvrer à diviser les forces francophones, il conviendrait de les rassembler. Plutôt que de mépriser les Wallons, il serait bon de les défendre. Plutôt que de s’enliser dans le passé, le président du MR devrait aider à la construction d’un avenir.


Rudy Demotte a bien conscience qu’une telle évolution dans le chef de M. Reynders risque de prendre bien plus de temps que celui qui fut nécessaire pour voir apparaître les premiers effets du redressement wallon. Néanmoins, il l’appelle de ses vœux : en ces temps difficiles, il conviendrait que tous, en ce compris le président du premier parti francophone, comme Didier Reynders aime s’entendre le répéter, fassent œuvre utile en construisant un projet d’avenir qui leur soit commun et bénéfique.


Et Rudy Demotte de souhaiter que l’amitié sincère qui semble unir Didier Reynders au parti flamand de Marino Keulen et du bourgmestre de Lennik puisse faire tâche d’huile et l’amener à se réconcilier avec la région où il a choisi d’élire domicile.

JeanLouis

J'en ai marre ! (pour paraphraser un politique).

La Wallonie est à un tournant de son histoire... et aucun homme politique n'est en mesure de lui insuffler une force nouvelle et un avenir moderne.
Les libéraux préfèrent démolir son image dans le but de renverser la majorité (ce qui est conforme à la vison d'une opposition renforcée par les dernières élections et par les sondages).

Le passé est le passé !A chacun d'en prendre sa part de responsabilité.

Et si la seule vision des élections de 2009 motive le discours, la déchirure entre les partis francophones n'aura comme unique conséquence le désastre pour la Wallonie.
Dans cette perspective, Bruxelles sera absorbée par une Flandre unie derrière un projet dans lequel le francophone ne sera qu'un immigré (selon la conception de Bart De Wever).

Le jour où les wallons seront solidaires entre eux (politiquement parlant), ce sera la véritable révolution idéologique.
Mais les ambitions de certains ne pourront se satisfaire de ce cadre trop étroit et nous entraineront vers la chute (ou vers la France, pour le plus grand plaisir de Ducarme).

En tant que bruxellois (30ans à Bruxelles) vivant en Wallonie (8 ans), je suis toujours étonné du manque de fierté de vivre en Wallonie et d'être wallon.

Oui la Wallonie va mieux, oui elle commence a avoir un avenir. Mais les discours lu ici (à gauche et à droite, dans tout les sens du terme) n'en rendent pas comptent. Si les wallons n'y croient plus alors pourquoi se battent-ils ? Laissez tomber les armes et soumettez-vous aux flamands ?

J'en ai marre parce que le discours distillé par la droite est toujours négatif ... aurait-elle trop peur de reconnaitre que les choses puissent s'améliorer sans elle ?

"La Wallonie est au coeur du mal belge", nous déclare le président du MR.

Et si taper du poing sur le PS pour faire croire que ce dernier est responsable de la non éclosion d'entreprises (plutôt des libéraux) et du manque de dynamisme de la Wallonie est le seul argument libéral, c'st faire preuve pour lemoins d'une certain simplisme.
Ce serait donc affirmer que l'activité entreprenoriale est liée à la politique. Les entrepreneurs (des libéraux sauf Mr Wagner ) seraient donc considérés par le MR comme incapables de se débrouiller seuls (le PS ne les aidant pas assez) et ont donc besoin d'être assistés par le MR pour s'en sortir (défintion du clientelisme mrienne).

Quand le serpent se mord la queue, il finit par avaler sa tête ! (ok cela ne veux rien dire!)

E. G.

La Wallonie va un peu mieux. OUI, ça et là.
Elle va mieux où ça? En Bt wallon, au Luxembourg ou chez qq entreprises éparses d'ailleurs... là où le PS a le moins d'emprise et les gens acceptent plus volontiers le fait que travail entraîne croissance donc stimule le développement ou un redéploiement, avec comme corollaire de nouveaux emplois. Hourra!

Elle ne va guère mieux où ça? ben
...là où le PS et une FGTB complice se sont incrustés dans tous les mécanismes de pouvoir
...là où ils manoeuvrent les foules contre l'évidence précédente
...là, sur l'axe allant de Liège/Basse-Meuse au Borinage. Là où les "gens" rivés au charbon/acier des années '50s n'avaient jamais accepté de devoir CHANGER d'attitude, anesthésiés par les mensonges de politiciens qui leur promettaient des lendemains qui "auraient dû" chanter, en dépit de toute évidence. Les gifles leur sont venues, depuis 30 ans. Ont-ils changé pour la cause (sinon leurs fils spirituels) bornés ou anesthésiés? NON, ils continuent de croire aux slogans creux et plus que jamais , en bons vassaux, ils se rouillent dans leurs USC, à la façon de celle VC et ses petits amis.
Papa D l'hébété ridiculise la gouvernance de Wallonie par ses sorties en Chine? écoutons ses déclarations a posteriori:
"je suis comme je suis et le resterai". Ouche, un vrai socialiste wallon que notre Papa D soutenu par une frange de fidèles camarades (voyons des P-Y et certains cousins affidés?). Eux tous soutiendront cette attitude, au grand dam d'extrémistes flamands qui ne demandent qu'à larguer les amarres plus autant d'irritation chez 80% de francophones (des socialos y compris) qui enragent de se faire duper sans pouvoir effacer ces traits de cynisme imbécile.

Zébulon

> Ceux qui sont pas d'accord qu'ils changent de pays ;)

Bon vent à vous, mon cher Guillaume. Et bonne chance. Vous en aurez besoin.

wallagonie

Oups ! Quel beau plaidoyer pour un rattachement avec qui vous savez...
La revanche des langues : titre d'un bouquin, écrit par un français, il y a environ 15 ans.

Guillaume

La situation la plus réaliste, avec le confédéralisme à la flamande, tous les wallons vivront pauvrement et devront abandonner leur langue à terme ainsi qu'à Bruxelles car quand une région est riche, sa langue s'impose. En plus, ça va se passer en douceur puisqu'avec toutes les écoles en immersion, encore 15 ans et tout le monde choisira le néerlandais (indispensable pour avoir un boulot même de technicienne de surface) et le français sera interdit à la maison de facto pour des raisons économiques car ne pas avoir un bon niveau de néerlandais vous empêche d'avoir une carrière et l'accent francophone sera très mal vu et puis la culture flamande est bien meilleure pour la performance et le côté travailleur, obstiné et patient dans cette mondialisation. La culture wallonne ne peut que disparaitre. C'est la loi de la sélection naturelle. Ceux qui sont pas d'accord qu'ils changent de pays ;)

Zébulon

Les commentaires de Pierre-Yves me font, une fois de plus, bien rigoler.

Affirmer, la bouche en coeur, que la Wallonie ne s'est jamais mieux portée qu'aujourd'hui, c'est un peu comme crier victoire parce qu'un comateux a légèrement frémis et, derechef, l'engager à l'épreuve olympique du 100 mètres.

La courbe est à la hausse ? Oui, sans doute. De là où on vient, ce n'était pas bien dur. La courbe est significative ? Ah, ah ! A ce rythme là, il nous faudra 250 ans pour rattraper nos voisins immédiats. Apprenez à faire une règle de trois, bon sang. Ce n'est plus au programme scolaire de notre magnifique système éducatif si performant et si bon marché ? (ou il faut avoir choisi les options avancées, peut-être ?).

wallagonie

@ Pauline
Quand et comment, ou par quelle occasion, le changement de mentalité pourra-t-il apparaître en Wallonie dans une coupure de robinet ? Votre analyse m'intéresse.
Hors sujet :
La pseudo naïveté de Charles Picqué fait peine à voir.
Les intentions sous-jacentes du CD&V et de tous les Flamands, de Flandre et de Bruxelles (J'écris bien TOUS les Flamands) est d'une telle évidence depuis 30 ans qu'il faut être lâche comme un politique francophone sait l'être quand il sait qu'il y va de son pouvoir, de ses revenus et des soins palliatifs pour notre mèèère Belgique.
Si Bruxelles est une région à part entière (Voir la Constitution) alors, c'est TROIS fois NON ! Bruxelles n'est

Pauline

Cher Wallagonie

"Le choc mental salutaire viendra quand les Flamands couperont les transferts."

Effectivement, vive la Flandre, c'est par elle que nous aurons notre salut...

Guillaume

@Snyders

La question ne devrait pas commencer par "Si" : il parait évident que les flamands vont nous imposer le confédéralisme ou le séparatisme.

Le pouvoir d'achat sera en berne et ce quelque soit le parti ou les partis au pouvoir en Wallonie et à Bruxelles.

Faut pas trop se faire d'illusions. De toute manière quelque soit les hommes politiques on sait qu'ils ne peuvent vivre qu'en flattant leur ego devant les médias, en faisant des petits cadeaux à leurs copains et en plaçant des hommes clés pour remplacer les précédents alliés du précédent gouvernement. Je ne vois pourquoi cela changerait. Faut pas rêver, la particratie fait que pour être bien placé sur une liste il faut faire plaisir ... On ne peut donc pas avoir beaucoup de gens volontaires et honnêtes au pouvoir c'est presque impossible.

Je comprends l'argument de certains rattachistes qui disent qu'au moins on sera débarassé de notre classe politique incompétente et incapable qui ne pense qu'à son bien-être personnel en général. Il y a des gens de qualité mais ils sont rares. Le rattachement ne résoudra pas le fond du problème. Paris va jamais faire à notre place ce que nos élus auraient dû faire.

alex

"ce n'est pas grace aux intérêts notionnels du bling bling MRien Reynders"

Bien sûr, c'est le plan marshall tout seul comme un grand, et pas les intérêts notionnels vendus à grande pub aux states...

Vincent

"Au point que la Wallonie a du mal à trouver encore des terrains pour les investisseurs étrangers qui veulent venir s'établir en Wallonie."

ah bon?

Des exemples svp!

(et évitez surtout l' exemple Google, contrairement à ce que l' on fait croire au bon peuple Wallon, rien d' exceptionnel à la venue de Google, ce n' est qu' un data centre, comme il y en a déjà une 12aine d' autres en Europe...évitez aussi les centres de distribution/logistique à zéro valeur ajoutée)

Notons finallement que c' est à coup de subsides et autres abattements sociaux/fiscaux que l' on fait venir ces boîtes étrangères qui n' hésiteront pas à déménager le jour où on coupe le robinet!
Quant à l' entrepreneur Wallon, lui il a aucune chance...

Honnêteté intellectuelle, Mr Destexhe !!!!

Voilà ce que je propose à MR Destexhe pour redresser la Wallonie qu'il trouve en si mauvais état :
- arrêter la spoliation des biens de l'Etat
- lutter enfin contre la lutte fiscale
- appliquer enfin les promesse de réforme fiscale
- ne plus accumuler les bourdes à l'Administration des finances
- arrêter le nepotisme et respecter la séparation des pouvoirs(notamment dans le domaine de la justice)

Avec ces qq mesures à portées du MR, je pense que la Wallonie commencera à se porter déjà un peu mieux.... Mais faut vouloir appliquer ces valeurs de démocratie.... :-)

wallagonie

Ne s'effaceNT pas et couperonT ; sorry.

wallagonie

Ne s'effaceNT pas et couperonT ; sorry.

wallagonie

Réponse selon Michel Mignolet (FUNDP) : Chute des revenus de 8 % en Wallonie, augmentation des revenus en Flandre de 4 %. Quasi stagnation à Bruxelles.
En matière de sécurité sociale ; impossible de continuer à assurer les prestations actuelles.
Transferts annuels de S.S. VL vers Wall. : environ 4 milliards d'euros.
J'oublie les transferts liés à la fiscalité.
Heureusement que la Wallonie va mieux.
45 ans de déclin ne s'efface pas en deux ou trois ans. Si du moins on pouvait commencer vraiment.
Le choc mental salutaire viendra quand les Flamands couperons les transferts.

ludus pro patria

Le problème de la Belgique n'est pas un problème de parti (d'ailleurs le MR n'est pas plus libéral que le PS n'est socialiste!) mais un problème institutionnel !
Les Flamands, tous d'accord de la gauche à la droite la plus à droite l'ont bien compris : s'ils veulent la peau de la Belgique ce n'est pas pour des raisons linguistiques mais pour mettre fin à un Etat devenu non seulement inefficace mais aussi irréformable et auquel les wallons s'accrochent par peur de l'avenir et par manque d'ambition des élites.

Honnêteté intellectuelle, Mr Destexhe !!!!

Je ne suis pas socialiste mais il faut bien reconnaitre que Di Rupo a tout à fait raison sur ce coup-ci ! Il y a des décennies que la Wallonie ne s'est plus aussi bien portée ! Certes, elle se redresse lentement mais elle se redresse ! (et ce n'est pas grace aux intérêts notionnels du bling bling MRien Reynders !)...
Au point que la Wallonie a du mal à trouver encore des terrains pour les investisseurs étrangers qui veulent venir s'établir en Wallonie.
Espérons juste que le MR ne viendra pas freiner se lent redressement en semant la désolation et en vidant les caisse comme ds bcqp d'endroits où il passe...
Vive la Wallonie et haro sur les "collabos" francophones qui sont complices de la mauvaise image que donnent les flamands des Wallons !

Honnêteté intellectuelle, Mr Destexhe !!!!

Je ne suis pas socialiste mais il faut bien reconnaitre que Di Rupo a tout à fait raison sur ce coup-ci ! Il y a des décennies que la Wallonie ne s'est plus aussi bien portée ! Certes, elle se redresse lentement mais elle se redresse ! (et ce n'est pas grace aux intérêts notionnels du bling bling MRien Reynders !)...
Au point que la Wallonie a du mal à trouver encore des terrains pour les investisseurs étrangers qui veulent venir s'établir en Wallonie.
Espérons juste que le MR ne viendra pas freiner se lent redressement en semant la désolation et en vidant les caisse comme ds bcqp d'endroits où il passe...
Vive la Wallonie et haro sur les "collabos" francophones qui sont complices de la mauvaise image que donnent les flamands des Wallons !

Zébulon

Ceux qui prétendent que la Wallonie va mieux ne doivent pas sortir souvent le nez de leurs luxueuses brochures en quadrichromie éditée par la Propaganda Abteilung du boulevard de l'Empereur.

Il suffit en effet de se balader un peu dans les rues de Liège ou de Charleroi pour savoir où ils peuvent se carrer leurs beaux discours. Et en poussant bien fort encore.

Pat

Pierre-Yves > A propos de la période 1974-1978, un peu d'histoire : http://fr.wikipedia.org/wiki/Premier_choc_p%C3%A9trolier

François

@Snyders

Entre 20 et 30% moins élevé qu'à l'heure actuelle. Je crois qu'on peut sans trop se tromper écrire que la moitié de la population wallone basculerait en-dessous du seuil de pauvreté.

Du moins si le wallon lambda (les "gens" comme dirait EDR, désignant ainsi une espèce qu'il ne cotoye plus depuis longtemps) continuent à se laisser endormir.

Ce serait peut-être l'occasion d'enfin rebondir, mais pour le coup ce n'est plus une génération qui sera sacrifiée mais plusieurs.

Moi je pense de plus en plus à quitter ce qui risque de ressembler à l'Albanie. En tout cas je pousse mes enfants à vivre leur vie ailleurs qu'ici.

Snyders

Il me semble que le problème pour la Wallonie est le suivant:

qu'arriverait--il si la Flandra se déclarait indépendante ou réalisait son confédéralisme?

Où serait notre pouvoir d'achat?

Piet

Lombard

Ce doit être une façon de préparer le terrain...pour virer le CDH (pas 50 % à eux deux)? Et si le CDH nous refaisait le coup de l' Orange-Bleue en juin 2009 ?

Duss moeten wij werken

Hé les copains et les coquins, faut faire la différence entre ce que pense un DiRupo (ou plus largement le PS) et la pensée de véritables gestionnaires publics. Savoir faire la différence entre une politique économique (par essence qui bénéficierait au plus grand nombre, avec des retombées d'emplois justifiés) et une politique d'emplois virtuels (qui permet de caser la clientèle moins qualifiée). Que ceux qui confondent volontiers les deux notions relisent donc leur B-A-B d'économie? Sinon retournent vite sur les bancs de l'école de la vie.

paul

De fait, il est vain d'espérer que les politiques créent la prospérité.

C'est l'activité du citoyen, quand il se fait entrepreneur, qui la crée.

Un quelconque patriotisme économique est tout autant une hérésie: c'est une autre forme de protectionnisme, et donc de sclérose de la société.

Les politiques peuvent par contre créer un climat favorable à la prospérité, ou du moins y contribuer. Et cela ne s'est pas fait en Wallonie ces trente dernières années.

Il a fallu protéger les travailleurs, mais ne pas les inciter à se réorienter. Il a également fallu garder le vieux patrimoine industriel mais ne pas laisser une reconversion en profondeur se mettre en place.

Peu importe qui était au pouvoir à quel moment. Aucun n'a eu le courage d'expliquer qu'il était vain de se raccrocher au passé, et que le monde autour de nous ne nous attendrait pas pour évoluer.

De peur de perdre les élections suivantes.

Et comme souvent, la peur entraîne la stagnation. Et donc le déclin.

François

J'ajoute ceci:

Prenez votre destin en mains au lieu d'attendre bêtement la bouche ouverte qu'EDR ou un autre politocard vous abreuve de paroles vides de sens.

Osez, bougez, lancez-vous. Vous verrez, cela ne fait pas mal.

François

Les 30% de chômeurs montois apprécieront.

Google, Microsoft, Johnson & Johnson c'est bien. Mais il en faudrait des dizaines comme ceux-là pour offrir une réelle perspective à nos étudiants.

Et comme tout le monde ne peut pas devenir ingénieur ...

Cela ne va donc pas mieux ni plus mal. On stagne, et ce quel que soit le parti au pouvoir. Les politiques wallons manquent sérieusement d'ambitions et se satisfont très vite de maigres résultats.

Je n'ose imaginer la suite en cas de séparation.

Patrice L.

@ Alex,

L'image de Crésus n'est pas mauvaise quand on sait que les plus grosses pointures politiques (dont PS) ont tous des secondes résidences dans le sud de la France et partent aux maldives en vacances... C'est donc un mix de Cresus et Midas pour le PS: de la merde, mais de la merde riche ;o)

alex

Oufti oui, faut que je revoie ma mythologie: midas et non crésus.

Marollien de souche

Devant un sujet grave s'étonnera t-on de lire dès 08:36, l'affidé suivant clamer
"mais le mal initial, il est bien libéral..." Rédigé par: Pierre-Yves

Né de la dernière pluie, voire grandi avec des oeuillères qui égalent le masque soporifique, de type voyage aérien porté par EDR, on comprendra notre pôvre camarade!
Bis repetita à: 10:13 , 10:29 , 14:11 ,...

Du même affidé, décidément avec oeuillères épaisses:
[On voit une dégradation importante du taux de chômage entre 1974 et 1987.]
Camarade, tu sais pourtant faire la différence entre les EFFETS résultants et des CAUSES perverses d'un phénomène? On ne t'a pas enseigné ça à l'école, sinon à l'IEV?
Camarade, t'as pas lu cette remarque pertinente d'un Patrice L. à 10:50 ?
[Une grande partie des Wallons n’ont pas fait grand chose pour s’en sortir,]
[Il est temps que les gens comprennent qu’ils doivent eux-même prendre leur destin]
Camarade, t'as pas lu la pertinence de Vincent à 11/11 ?
[au RU. On prend une organisation et on établit des objectifs.]
Camarade, cherche donc une similarité quelconque avec la manière de babeler sur Plan Marshalleke?

Camarade, ton hypocrisie voilée sous le masque de l'innocente interrogation fait peine à lire par des esprits un peu éclairés. En bon affidé du PS, relis donc les faits plutôt que de te subordonner aux slogans éculés. Surtout quand ta disposition mentale s'exerce dans un même stye depuis de mois, sans aucune inflexion. La rigidité mentale, c'est à cause de rougeurs aux synapses?

Patrice L.

@ PY,

- S’il vous plaît, un peu de bon sens et de bonne foi : les 200.000 chômeurs Wallons ne datent pas de cette époque. Ce n’est pas le PS ou le MR qui donnent du travail, c’est l’industrie. Les restructurations ont commencé dans les années 60 et sont dues au fait que l’économie Wallonne se basait principalement sur le charbon et l’acier. Or, ces secteurs se sont complètement cassé la gueule ces 30 dernières années. Si le PS avait été seul au pouvoir à ce moment, le résultat aurait été identique comme il le fut dans tous les pays environnants. En effet, personne n’aurait pu venir voir la fin des 30 glorieuses et les 2 chocs pétroliers.
- Concernant le caractère libéral du MR : Le MR n’est pas un parti libéral. Il se prétent souvent centriste. Un parti libéral aurait entraîné par exemple une large diminution de la fiscalité pour tous. Or depuis que Reynders est aux financces, la pression fiscale est restée identique (énorme pour les particuliers, très forte pour les entreprises). Je ne connais personne qui peut dire que ses impôts ont baissé lors de ces 15 dernières années.

@ Dante,

Les politiciens sont jugés par le peuple, en effet. Mais ce qui fait un homme d’Etat et non pas un politicien c’est sa capacité à faire plus que de penser à sa carrière et à son salaire confortable : on attend de lui qu’il serve l’intérêt du pays, pas le sien.
Et puis de toute façon ils ne disparaissent pas après des sanctions/échecs/condamnations :
Dehaene a toujours un boulot là malgré sa défaite éléctorale comme premier, Ducarme gagne toujours sa croûte au parlement, Moermans est toujours au parlement Flamand malgré ses affaires en Flandre, Hermanus a encore plus de mandats que de condamnations.
Bref, qu’ils osent, ils ne risque pas de pointer au chômage un jour !
Si des facteurs extérieurs ont eu une influence, ils pourront justifier ne pas avoir atteint leur objectif. Et puis finalement l’erreur est humaine : les managers qui n’atteignent pas leurs objectifs ne sont pas systématiquement cloués au pilori. Ils restent en place et font mieux par après.

@ Alex,

C’est marrant, j’ai aussi développé cette image de Midas moderne pour le PS : Tout ce qu’il touche se met à foirer.

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.

Entrez votre adresse email :

Delivered by FeedBurner

Rejoignez moi sur Facebook ou Twitter

Facebook Twitter

Devenir Fan