Ma Photo
Blog powered by Typepad

Powered by Rollyo

Pratique

« La démission d'Yves Leterme | Accueil | Six ministres pour les crèches »

17 juillet 2008

Commentaires

Flux Vous pouvez suivre cette conversation en vous abonnant au flux des commentaires de cette note.

Fourmi

j'ai malgré tout l'impression d'assister à une forte prise de conscience aux usa des problèmes de l'obésité...(sans effets jusqu'ici ) je me demande si là aussi ils ne pourraient pas sortir les premiers de cette problématique quand l'Europe
y pataugera encore

Zébulon

@alex

C'est un des sujets préférés de Hans Rosling. Voire le gapcast #3 ici:

https://www.gapminder.org/video/gap-cast/

Et ne surtout pas manquer la présentation suivante, histoire d'évacuer quelques préjugés:

https://www.youtube.com/watch?v=RUwS1uAdUcI&eurl=about%3Ablank

alex

"vous avez une source pour cette classification des raison de l'augmentation de l'espérance de vie?"

C'était une conférence à laquelle j'ai assisté(un prof de l'université d'amsterdam, mais ne me demandez pas son nom, oublié), et la période considérée s'étendait de la moitié du XIXeme à aujourd'hui. Sur cette période, les progrés médicaux ont certes permis d'augmenter la durée et surtout la qualité de vie, mais les deux facteurs qui ont permis un réel bon sont la nourriture et l'hygiène.

Petit patron

Olivier, tel un gamin prétentieux, vous jugez sans savoir.
Si tel n'est pas le cas, réfléchissez avant de vous prononcer ou cultivez vos tomates en silence? Du haut de vos 36 ans, posez-vous ainsi la question de votre capacité réelle à être ou exercer tel qu'un "Monsieur Votron" le fit en ses 8 postes internationaux successifs avant de se faire éjecter par ceux qui l'adulaient, mais le transforment en tête de turc en cas de revers!

NB: Mon fils est un courageux indépendant, profil esprit entrepreneur preneur de risques; je le suis moi-même pour m'exprimer ici, avec des revers périodiques que je surmonte. Réfléchissez avant de beugler?

olivier schiepers

echocynique,
Je sais ce que prendre des risques veut dire.
Je répondais à La sinistrose qui évoquait les patrons de multinationales. Si vous parlez des petits indépendants le problème est bien différent. Pour créer sa propre entreprise il faut évidemment avoir une dose certaine de courage, je doute cependant que le patron d'Enron (exemple cité par La sinistrose) en eu.

Lionel

@Alex,

vous avez une source pour cette classification des raison de l'augmentation de l'espérance de vie? Parce que c'est assez contre-intuitif: je n'ai pas l'impression que la nourriture ait énormément gagné en qualité entre les années 70 et 97 alors que les progrès médicaux ont été eux impressionants. Et l'espérance de vie entre les années 70 et 97 est quand même passée de 70 à 77 ans en Belgique.

https://www.plan.be/websites/ferado/fr/html_books/ferado/2fr15.html

echocynique

@ Olivier Schiepers

Avez-vous déjà occupé un poste à responsabilités? Si oui, vous comprendrez ce que cela veut dire "prendre des risques".

Si vous trouvez cela facile, créez votre société et vous verrez ce que c'est

alex

"En réalité, nous sommes mieux nourris (en Europe) que jamais. Les aliments n'ont jamais été aussi qualitatifs. L'humain, dans les pays développés, n'a jamais mangé aussi varié, aussi vitaminé, aussi équilibré. La chaîne alimentaire n'a jamais été aussi surveillée qu'aujourd'hui."

C'est tout à fait exact aussi! Et la première cause de l'allongement de l'espérance de vie, et du confort de vie, est la nourriture (avant, en deuxième, l'hygiène, et en dernier, loin derrière, les progrès médicaux...)

Mais cette tendance va-t-elle durer?

A. de Tocqueville

En réalité, nous sommes mieux nourris (en Europe) que jamais. Les aliments n'ont jamais été aussi qualitatifs. L'humain, dans les pays développés, n'a jamais mangé aussi varié, aussi vitaminé, aussi équilibré. La chaîne alimentaire n'a jamais été aussi surveillée qu'aujourd'hui.
Pour ceux qui le veulent évidemment. Quand vous entrez dans un McDo, libre à vous de prendre une salade ou des frites ou même de ne pas y mettre les pieds.
Quant à la nourriture bio, il faudrait d'abord la définir et ensuite se demander si les 2,5 milliards d'Indiens et de Chinois vont pouvoir manger bio.
C'est grâce aux vampires de l'agro-alimentaire qu'une famille moyenne peut s'acheter un poulet. Du temps de ma grand-mère, la viande en général était réservée aux riches ou aux grandes occasions (Dinde à Noël).
Enfin, il y a même des obèses en Afrique à cause des cultures locales (sorgo...).

olivier schiepers

"les patrons qui bossent et prennent des risques"
Des risques? Quels risques? Se fouler le majeur?
Votron prend des risques? Avec ses indemnités de départ je peux faire vivre ma famille jusqu'à ma mort (j'ai 36 ans)
Les "risques" qu'ils prennent je veux bien les prendre tous les jours.

La sinistrose règne sur

alex : la presse économique dénonce aujourd'hui l'ouverture du procès des deux sbires (CFO et CEO) de PARMALAT (Italie), truands des chiffres/résultats d'une méga-entreprise alimentaire. Ils l'ont fait DIX ANS durant à l'insu des gens et de leurs actionnaires (floués). Idem avec L&H en Belgique (flamande), avec ENRON (une bande de truands financiers US). N'en concluons pas SVP d'en faire une loi des comportements habituels chez les patrons qui bossent et prenent des risques avec leurs équipes!
En Italie (qqun y a fait précédemment une allusion), dans le récent contexte NAPOLITAIN, il est démontré que ce sont des organisation mafieuses qui organisent la déroute des filières de collecte/traitement des déchets ménagers.
Dans chaque cas ce ne sont pas des travailleurs modèles standard, réellement des mafieux comme on en trouve partout, autant en politique qu'à côté de chez soi?

alex

"Les *grosses compagnies agroalimentaires* sont très soucieuse de contrôles et de traçabilité imposée par l'UE."

En effet. Elles sont soucieuses d'un tas de trucs, mais je ne parierais pas sur leur honnêteté fondamentale. Pardon d'utiliser l'argument d'autorité, mais j'ai travaillé quelque temps dans une immense compagnie agroalimentaire, et poser leur vertu fondamentale par la simple volonté de se plier à la loi me fait toujours doucement marrer. Je dirais plus exactement que l'aspect faussement moral du débat est sans objet: certes, les compagnies sont soucieuses d'être "compliantes" comme on dit en bon français. Soit, lapalissade. Mais une compagnie n'agit ni honnêtement, ni malhonnêtement, elle fait du profit. Autre lapalissade, mais il semble que parfois cette notion d'amoralité échappe. C'est là que les choses deviennent intéressantes: quand vous remplacez des composants alimentaires naturels par de l'eau et des produits de culture ou des amidons modifiés, ou une combinaison d'épaississants et d'arômes, par exemple, vous pouvez être parfaitement compliant, contrôlé, traçable, et vendre de la merde. Les produits que vous donnez à vos enfants, qui goûtent, pèsent, semblent excatement les mêmes que ceux que vous mêmes mangiez enfant il y a 25 ou 30 ans peuvent avoir perdu 10, 20, 30 % de leur composants originaux au profit de substances de remplacement comme de l'amidon.

C'est bien, c'est mal? C'est factuel. Ce n'est ni bien ni mal, c'est légal et c'est tout ce qui compte. C'est cela qui permet de garder le prix de la nourriture aussi basse, notez. Mais pour aller souvent aux States, et voir à la location dans l'entrée de ces grands malls des voiturettes à louer pour que des gros puissent continuer à shopper sans s'essoufler tout en bouffant, pour louer des bagnoles ou le conducteur à la choix de 6 (!) emplacements rien que pour que le conducteur puisse stocker des buckets de coke en conduisant, je ne puis m'empêcher, moi, pourtant fondamentalement libéral, de me demander s'il n'y a pas un petit problème. Et cela empire, selon les dires de mes amis US, ce que j'ai constaté moi-même depuis quoi? 20 ans que je vais, réside, travaille aux USA régulièrement. Alors je ne suis pas certain que ce soit le modèle de société qu'il faille suivre.

P'tit  Doc

Incidemment - pour ceux qui ne s'intéressaient là qu'à la bouffe locale - il y avait nombre de baraques à frites (mit mayonnaise), de hamburgers (bien gras), de bière et cette boisson brune pleine de sucre.
Les candidats aux séquelles de l'obésité y étaient nombreux, mères avec enfants compris. Comme quoi, celles-ci pleurent sur le fait de leurs gosses sont mal nourris à l'école (gratos), mais leur paient de bonnes grasses choses pas chères sur foire locale. Dur dur les schémas mentaux.

Bon belge

pour oser écrire un "vive le roi à part ça!" à 16:16
l'abonné Pierre-Yves émettait le cri d'un mec ne portant aucun intérêt à l'égard du défilé 21 juillet. N'est-ce pourtant pas un beau parcours de nos (fonctionnaires) de l'armée, la police fédérale, les protection civile & pompiers,
la Croix-Rouge. Il y avait foule enthousiaste pour les saluer du regard. Aucune reconnaissance pour leur rôle pourtant si utile au pays, l'hypocrite railleur?

Pierre-Yves

Célestin,
C'est quoi ce boulevard de l'empereur???
Et vive le roi à part ça!

Belgexpat

Pauvres cmpagnies aériennes.

J'y pense, ont-elles déjà publié une étude sur les bénéfices retirés de la facturation plein tarif des sièges aux forts légers enfants de deux ans et plus? Non? Quel oubli regrettable.

Célestin

Tiens, pour une fois,Pierre-Yves, je suis d'accord avec vous : ce blog est effectivement super tolérant et les pensées alternatives y sont aussi très appréciées. Problème néanmoins : vous confondez "pensées alternatives" et "radotages de gôche". Peut-être qu'en réfléchissant par vous-même, et sans chausser les lunettes offertes par le boulevard de l'Empereur, cela irait mieux pour vous ?

Pierre-Yves

Lionel, bienvenue sur ce blog super tolérant où les pensées alternatives sont appréciées :o)

Lionel

"Lionel: avez-vous vraiment un problème mal résolu de relations avec votre papa?"

Je trouve cette attaque ad hominem fort déplaisante et peu fondée. Si vous attaquez ainsi chaque personne professant une opinion différente de la vôtre, ce n'est pas qu'avec votre "papa" que vous devez avoir des problèmes.

Expliquez-moi un peu le sens d'une démonstration mon petit CQFD dans une discussion comme celle-ci? Etant donné que toute source vous parait "one-sided" ou "à charge" et donc non-fondée, que vous faut-il donc? Quand vous aurez compris l'inanité du principe de démonstration on en reparlera. Lisez Bouveresse ou Sokal pour comprendre que se cacher derrière des concepts mathématiques n'est que bluff pour faire avaler n'importe quoi.

CQFD

Lionel: avez-vous vraiment un problème mal résolu de relations avec votre papa?

Nous servir vos propos initiaux laisse penser à un dogmatique de l'anti:
haro sur l'entreprise, l'anti vie chère (comment se décompose votre budget ménage?, l'antiquoi en somme? Sources de référence [Le Canard enchainé, 14 mai 2008], tiens deux mois après la découverte? Vous êtes tel Speedy Gonzales.
Puis on lit plusieurs réactions finalement one-sided comme on dit outre-Manche: de humour à la limite de la défiance et puis frisant l'insulte. Mais pas de démonstration au-delà du on-dit de presse.
Livrez-nous donc votre CV svp, de quel bagage concret pouvez-vous donc vous conforter avant de cracher et jeter le discrédit sur des situations dont vous ignorez les dessous, sinon par l'on-dit? Attention de verser dans la médiocrité, le pas est vite franchi.
Quand vous vous exprimez encore, utilisez donc un tamis: séparer le bon grain de l'ivraie dit un dicton que vous ignorez ici!

Lionel

Je vous laisse digérer :-)

Célestin

@ Lionel : ce sont deux articles "à charge", bien dans la ligne de ceux que citait Robin Halteauxabus. C'est avec ce genre d'articles-là que pensez démontrer le caractère prétendument malhonnête de l'agro-industrie ? J'avais demandé un peu d'honnêteté intellectuelle. Je ne crois pas être le seul à penser qu'elle n'est pas fort présente dans vos "posts". Allez, on vous laisse rire et pisser.

Lionel

Et je ne parle pas de Monsanto :-) Mais chut, l'action monte...

Voilà je vous laisse vous déchainer: je suis un anarchiste, un écolo déguisé, un faux-cul de jésuite ou alors je peins tout en rouge. Je sens que je vais rigoler.

Lionel

https://www.lexpress.fr/actualite/societe/du-fromage-avarie-recycle-en-produits-frais_524647.html

en smakelijk!

Lionel

Laissez-moi le temps de me secouer quand même! Incroyable ici...

Pour les sieurs incrédules, voici (mais attention, il paraît qu'au canard enchainé ce sont de méchant gauchiste!):

"Achetées en Ukraine, 40000 tonnes d'huile de tournesol coupée au lubrifiant pour moteur ont été distribuées en Europe. Et les produits concernés n'ont pas du tous disparu des rayons français.

Depuis le 5 mai, de mayonnaise, des plats cuisinés, de la vinaigrette industrielle, des conserves à l'huile, etc… préparées avec de l'huile de moteur sont en vente dans les grandes surfaces. Et ce avec la bénédiction des pouvoirs publics et de la Commission européenne. Bien sur, le consommateur n'a pas été informé…

Officiellement, tout commence le 21 avril dernier, quand le groupe Saipol, numéro un français de la transformation des oléagineux et accessoirement propriétaire de Lesieur, prévient la Répression des Fraudes que son usine de Sète, où est raffinée de l'huile de tournesol brute, il y a un sérieux pépin. Une grosse rasade d'huile achetée en Ukraine est farcie à l'"huile de moteur", huile minérale dérivée d'hydrocarbure. Et pas qu'un peu : d'après nos informations, sur 2800 tonnes d'huile apparemment irréprochable, livrées en France, 19 tonnes auraient mieux fait d'aller graisser des rouages et des pistons que des gosiers. Deux jours plus tard, la France informe officiellement ses voisins européens : cette cargaison fait partie d'un énorme lot de 40000 tonnes, qui a atterri non seulement en France, mais aussi aux Pays-Bas, en Italie et en Espagne. Et c'est tout le lot qui a été trafiqué ! De quoi, pour les escrocs, se faire du beurre : sachant que la tonne d'huile de tournesol brute est vendue 1800 euros et que d'après les confidences d'un fonctionnaire de la Commission européenne, ce sont en tout pas moins de 280 tonnes d'huile de moteur qui ont été introduites en douce dans les containers, les margoulins d'Ukraine ont empoché un bénéfice de 504000 dollars (moins ce qu'ils ont déboursé pour l'huile bidon, certes, mais celle ci coûte des clopinettes).

A partir du 26 avril, la Commission européenne et la répression des fraudes rendent publique l'alerte. Officiellement, l'huile de tournesol frelatée mise en bouteilles et les plats préparés à partir de cette mixture ont tous été retirés des rayons et "n'ont pas atteint le consommateur". Fort bien, mais, au fait combien de lots ont été retirés en tout ? Questionnée par "Le Canard", la DGGCRF, autrement dit, la Répression des fraudes, explique que "compte tenu du nombre d'entreprises concernées, il est impossible d'en connaître le nombre exact". Chez Carrefour Promodès, enseigne qui possède la moité des grandes surfaces alimentaires en France, on admet du bout des lèvres avoir retiré pas moins de… 200 produits concernés !

Bref, tout baigne. Sauf qu'il reste un léger problème : Saipol, la maison mère de Lesieur (laquelle marque a fait répondre au Canard par son agence de com' qu'elle n'était "en rien concernée"), a reçu sa cargaison d'huile frelatée fin février. Et n'y a vu que du feu. Jusqu'à ce qu'un mois plus tard un industriel du nord de l'Europe, destinataire du même lot, l'informe après analyse que quelque chose clochait dans l'huile de tournesol ukrainienne . Et ce n'est qu'un mois plus tard que Lesieur a enfin sonné l'alerte auprès de la Répression de fraudes. La question qui se pose est cruciale : combien de produits assaisonnés à l'huile frelatée ont été conditionnés et commercialisés entre-temps ? Saipol reconnait avoir raffiné l'huile en question pour la vendre ensuite à "une trentaine de clients de l'industrie agroalimentaire" Parmi lesquels on trouve Saupiquet, Unilever (propriétaire de Knorr, Magnum, Fruit d'Or, Miko, Planta Fin, Amora…) mais également Carrefour Promodès et Auchan. Ainsi, on peut trouver cette huile de moteur dans des batonnets de Surimi, du cèleri rémoulade, de la soupe de poisson en conserve, du poisson pané, des paupiettes de veau, du thon et des sardines à l'huile, mais aussi dans la pâte à tartiner chocolatée, le blé pour petit déj', les gauffrettes à la confiture, les barres céréalières et sucrées pour les enfants, les cookies et bien sur la mayonnaise, le tarama, la sauce béarnaise et enfin de la sauce vinaigrette">1 , dont il refuse de citer les noms. Mystère et salade verte. […]

Mais il y a plus sérieux : contrairement à ce qu'ont d'abord assuré la Commission européenne et les pouvoirs publiques français, tous les produits additionnés d'huile contaminés n'ont pas été retirés des rayons. En effet, le 2 mai, la Commission européenne s'est fendue en catimini d'une recommandation autorisant la vente de tous les aliments contenant moins de 10% d'huile de tournesol frelatée. […]

Comme l'admet la DGCCRF dans une note adressée au Canard, le 7 mai, "en l'absence de toxicité aiguë", tant pis pour les mayonnaises et autres petits plats déjà vendus. "Aucun rappel" n'a été effectué .[…]

[Le Canard enchainé, 14 mai 2008]"

Bon appétit messieurs les confiants-dans-les-grands-noms-de-l-agroalimentaire.

Célestin

@ Lionel : quand vous aurez fini de pisser, j'espère que vous nous donnerez les faits sur lesquels vous vous appuyez pour mettre en cause tout un pan de l'industrie agro-alimentaire. On les attend avec intérêt. Du moins si si vous y mettez un minimum d'honnêteté intellectuelle.

Lionel

@Robin Halteauxabus,

je suis très attaché à ma liberté de parole et je n'ai que faire de votre pseudo-intimidation jouant sur l'argument d'autorité. Autorité que je ne vous reconnais pas.

Vos sources pour me contredire consistent juste à dire "une désinformation répandue par *X* et la phraséologie douteuse de journalistes." et ensuite répéter le blabla commercial de ces gros groupes du genre "Les *grosses compagnies agroalimentaires* sont très soucieuse de contrôles et de traçabilité imposée par l'UE.". A pisser de rire. Belle argumentation :-) C'est brillant.

Robin Halteauxabus

@ Lionel :
on aime probablement le tout-bio et on n'est pas à un on-dit près? Votre assertion suivante : **on découvre que les plus grosses compagnies agroalimentaires utilisent de l'huile de moteur comme ingrédient ou recycle de la mozarella périmée pour d'autres produits laitiers.**
résulte d'une désinformation répandue par *X* et la phraséologie douteuse de journalistes.
Des cas de malversation et fraudes alimentaire sont en effet constatés à intervalles, partout; ils sont la pratique d'une minorité mafieuse. Que des sous-produits dérivés de ces fraudes fassent l'objet d'un commerce illicite n'est nullement à confondre avec une volonté ou une pratique des *grosses compagnies agroalimentaires* de ternir leur réputation par de tels agissements. Vous jouez là à un malsain dénigrement. Ce ne sont pas les *grosses compagnies agroalimentaires* qui substituèrent de l'alcool méthylique à de l'éthylique dans un cas retentissant des pays de l'est ou en Italie. Ce sont très exactement de petites sociétés mafieuses, dénuées de tout scrupule.
Alors Lionel, avant de vous lancer dans des conneries d'irresponsable, lisez correctement la presse. Sinon abstenez-vous de déconner! Les *grosses compagnies agroalimentaires* sont très soucieuse de contrôles et de traçabilité imposée par l'UE. Les mafieux savent comment écouler la marchandise hors des contrôles légaux. Vu le Lionel?

Pijean

Et moi qui croyait qu'on allait vers une famine alimentaire mondiale dûe à la surproduction d'agro-carburants et aux chinois qui consomment de la viande.
Y'a un bug dans la logique à Ziegler...

Lionel

Superbe... J'adore l'ordre: tout d'abord cela génère 275 millions de dollars de surcoût et anecdotiquement 400 000 décès prématurés :-) Ces économistes à tout vouloir convertir en dollars me font marrer!

D'un côté on s'émeut de taux croissant d'obèses en Occident mais de l'autre peu ou pas de réaction quand on découvre que les plus grosses compagnies agroalimentaires utilisent de l'huile de moteur comme ingrédient ou recycle de la mozarella périmée pour d'autres produits laitiers. On ne veut pas attaquer ces groupes quand il nous font littéralement bouffer de la merde et bien on en paye les conséquences. Le Coca en circulation dans les écoles, la malbouffe des cantines scolaires, les frites quotidiennes dans les écoles techniques, etc. autant de non-mesures que l'on paiera cash plus tard en terme de soins de santé et de qualité de vie, ou de vie tout court pour les personnes concernées

E. G.

Ayant un jour consommé chez TroisGros (FR), chaque fois où mes gosses tentent de m'entraîner au McDo ou au Quick, j'ai des hésitations sur les critères diététiques des uns et des autres. ;-)

@ wallagonie je crois avoir lu qu'en BE ça fait du 12% obèses, 12% surpoids, 12% de maigres, 63% d'entre-deux. Les auteurs devaient en être des médecins + diététiciens, avec signaux d'alarme sur les risques encourus. C'est pas Onkelinx qui va s'en plaindre, son avocat préféré n'aimant pas les rondes.
Idem chez les jeunes qui s'abonnent aux cuisines scolaires hypermachins, Mars, Chips, Cocapaslight et alcool des boums. Le gouvernement Blair a lancé une vaste campagne ciblant les responsables d'écoles. Mais avec des aubettes à frites partout en face des écoles (avec la douce compréhension des pouvoirs publics), la situation va guère s'améliorer. Un prêche de plus dans le désert des ignorants et des jean-foutre?

wallagonie

Pourrait-on, une seule fois, préciser des statistiques sur l'obésité en Wallonie ?
Cette manie de focaliser sans cesse sur les gras américains et sur les USA, d'une manière générale...
La nourriture des fast-food n'est en rien plus grasse qu'ailleurs, que du contraire : suffit de lire les informations nutritionnelles indépendantes pour s'en convaincre.

Isa  Lagrossebouffe

une société (marchande, il faut bien le dire) qui pousse à toujours consommer plus sur le plan alimentaire. Pierre-Yves dixit.

Par analogie, cette chose me fait penser à
«une société non-marchande, qui pousse à toujours consommer plus sur le plan d'assistanat»
sur base d'un système de subsides publics devenu obèse lui aussi.
Hein, beau mec! Et t'avise pas de toucher à mes chats!

Tiens, les Thielemans bière-et-stoemp autour de «l'îlot sacré», le caporal Flahaut la-cantine-militaire, notre VanCau la-bourse-plate (pour ne prendre que 3 cas illustratifs, faudra-t-il les considérer comme des gestionnaires d'arrière-cuisine animé de réflexes compulsifs de consommation de pouvoir?

NB : remarquons, je ne cite pas Kubla-lez-Waterloo et quelques autres adptes de la dive bouteille.

Blue

Bon, STOP au discours du type : "victime de la société de consommation".
Ca, c'est le dada de la gauche...
Il existe suffisant de mise en garde contre l'obésité.
Problème d'éducation je suis d'accord, problème médical, je suis d'accord.
Mais victime des fast-food et autres consommations faciles, NON, NON et NON.


Pierre-Yves

Et aussi s'interroger sur une société (marchande, il faut bien le dire) qui pousse à toujours consommer plus sur le plan alimentaire.
Je n'ai rien contre la société de consommation en général (auto, gsm, etc...) mais je suis plus réservé à son application alimentaire: proposer des packagings avec des contenances tjs plus grandes, avec promos à la clef pour pousser aux achats!

Skit

En même temps la mentalité américaine... Ils ignorent toute notion de barrière ou de limite; à croire que leurs parents ne leur inculquent pas ces valeurs. Je me rappelle avoir séjourné au Mexique, les corn flakes étaient incroyablement sucrés (pourtant la même marque que chez nous) et j'en voyais rajouter encore du sucre.
Le plus écoeurant ce fut ce père et son fils que j'ai vu au bord de la piscine avec une montagne de nourriture dans leur assiette: un empilement immonde de pizzas, hamburgers, frites, ketchup, steak,... On y côtoyait vraiment des extrêmes.

Pour moi, ces gens qui s'empiffrent à l'extrême ont perdu toute notion de bien être et n'écoute plus leur système digestif mais le martyrise.

Et je démens tout de suite le lien de causalité entre libéralisme de marché et fast food everywhere car je sais qu'il y en a qui feront le rapprochement.

poil-à-gratter

Suffit d'observer la fidélité de fréquentation des restos (leur surnombre? => maigre taux d'occupation, durée de vie courte avant faillite et réouverture sous une autre enseigne). Sans oublier les fritkots (et leurs files pour quémander un extra de mayonnaise, les pittas, McDo, etc.

Curieux qu'autant d'avertissements lancés par tous les canaux de presses aient si peu d'effet! Cherchons l'effet d'aveuglement mental, ou de bêtise ordinaire, sinon les tréfonds de la psy? Question connexe: qu'ils en fassent comme bon leur semble, aussi longtemps où ils ne revendiquent pas une assistance médicale ou sociale ou des sièges de transport public pour extra-larges ... aux frais de la communauté, c-à-d à nos dépends!

Pour être complet, faudra aussi retenir les partisanes de l'anorexie?

echocynique

Au moins ce sera un effet positif de la hausse du prix du pétrole...

Car on connaît la relation entre l'obésité et la croissance économique:
https://hussonet.free.fr/cdc6138.pdf
Regardez bien la date...

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.

Entrez votre adresse email :

Delivered by FeedBurner

Rejoignez moi sur Facebook ou Twitter

Facebook Twitter

Devenir Fan