Ma Photo
Blog powered by Typepad

Powered by Rollyo

Pratique

« Ordinateur portable - conseils SVP ? | Accueil | Obésité et société »

15 juillet 2008

Commentaires

Flux Vous pouvez suivre cette conversation en vous abonnant au flux des commentaires de cette note.

fryns marcel

rien que du bonheur en cette fin d'année. L'agonie de la Belgie s'accélère vivement le
divorce. Il y a de la place
en France pour les hommes politiques d'envergure.
ce non pays est la risée de
toute l'Europe

Bon belge

Bon article en effet. Ecrit par Jean-Pierre Stroobants qui fut longtemps chez les vespéraux avant d'élargir ses regards vers LeMonde. Une prise de vue « hélicoptère » qui permet de la hauteur de jugement.

C'est apparemment ce que Flafla chercha au long de ses 8 ans en tant que caporalissime en chef des armées, sans être devenu pour cela un stratège BEM (hors celui du Boulevard).
Derrière sa rigidité de façade, P.DeCrem a plus de hauteur naturelle pour positionner nos Forces désarmées là où elles doivent être. Il ferait un meilleur PM que l'officiant Leterne et sa moitié politique d'ascendance wavrienne.
Vive la Fête nationale et le comité des Trois Sages, les gens seront nombreux lundi autour du Parc (à ne pas confondre avec le Théâtre d'à côté).

wallagonie

Remarquable synthèse où l'on voit que le journaliste a compris que la Flandre ne prendra pas son indépendance si elle doit perdre Bruxelles :
http://www.lemonde.fr/opinions/article/2008/07/19/le-fosse-belge-et-l-europe-plurielle-par-jean-pierre-stroobants_1075144_3232.html

Duss moeten wij werken

étonnant que puisse s'être "activé" à 00:20 sur le net un guss de gauche si prompt à ne vouloir faire semblant de travailler plus de 35h/semaine .
était-ce donc un qcq cabinettard en mal d'occupation entre deux négociation nocturnes, ou un noctambule n'ayant pas encore achevé de cuver son alcool?
Salut camarades JCD et apparentés (JCD pour "Je Crois en le Démon"?)

Jean-Claude Duss

"Le Sénateur est bien plus clairvoyant que vous"

nanananère...
manche à balle !

Thierry France

J.Debrigade, votre mépris bruxellois pour les Wallons est stupéfiant et ecoeurant..pour l'opinion des Français/Wallonie française ou association, ils connaissent mal le sujet , un seul sondage en 2007 a donné 54% de OUI,chiffre montant à 70% et plus dans Nord France(sondage SOFRES)...cherchez sur internet google! en tt cas vos chiffres sont archi faux

J. Debrigade

à Paul sur votre Q.: dans quelle mesure les Français seraient réellement intéressés par l'absorption de la RW.

Un sondage 2008 en FR: NON, à plus de 60%, sur arguments tels cultures différentes, c'est les mêmes que chez Martine Aubry, pas disposés à vider leurs caisses déjà creuses en payant les charges des 55%PIB à comptabiliser sous rubrique secteur public et "entreprises publiques". Ces dernières trouvant leur symétrique chez nos intercommunales belges.

Donc la figure est simple! wallagonie et jo moreau en ont tracé des descriptions correctes.
OUI 40% de flamands en ont assez de payer pour une FRANGE DE WALLONS qui ne voudront jamais s'assumer; ajoutons 10% d'autres flamands obtus, TAK & VB nationalistes forts comparables à leur miroir du sud. Fallait suivre l'interview VRT ou VTM de vieux pêcheurs en étangs de Beersel (facette = BartDW).

Au sud, 30% de wallingants ont été élevés de la sorte (j'allais dire dressés) dès le plus jeune âge par papa affiliéFGTB, maman-chômeuse et la grande soeur dans les bras d'un militant PS. Mais il y a une variété pire encore chez certains nostalgiques du PC virtuel virés au PTB. Des durs (comprenons: leurs synapses rouillées, impossible d'user de Décaltout. Tragique. On attend la découverte d'un vaccin à mettre au point chez ces biologistes de Gosselies.

paul

@ PY

Le début de mon commentaire se voulait ironique.

Je suis en fait un grand admirateur de Thatcher, qui a eu le courage de faire ce qui était nécessaire pour sortir la G-B de l'ornière où les travaillistes et les syndicats l'avaient enfoncée.

Les Britanniques en récoltent encore les fruits aujourd'hui.

L'exclusion n'est d'ailleurs pas le propre des systèmes ayant pratiqué le libéralisme: les exclus de la social-démocratie, je les rencontre malheureusement tous les jours dans le métro bruxellois, ou dans la rue.

Il est illusoire de croire que dans une société, tout le monde puisse gagner la même chose,en même temps.

Il est par contre essentiel de permettre à ceux qui ont la capacité, la volonté, et les idées de se démarquer. Ce sont eux qui tireront les autres vers le haut.

Que ce soit dans un cadre belge ou non, la Wallonie (et BXL) n'chapperont pas à la nécessité d'une thérapie de choc. C'est son report, son refus perpétuels qui accroîteront les dégâts de cette restructuration.

Actuellement, cette restructuration se fait à petits pas, à regrets en fait, et donc mal.

Et il est vrai que l'opportunisme et le manque de convictions d'une partie du MR sont co-responsables de ces difficultés.

Raison pour laquelle je soutien notre hôte, depuis son rapport sur la situation de la Wallonie.

paul

@ jo moreau

C'est évident.

C'est d'ailleurs le fond de l'argument des rattachistes: la Wallonie n'est pas capable de s'en sortir seule.

Pourquoi, alors que d'autres, n'ayant a priori ni plus ni moins d'atouts, s'en sortent très bien?

Mystère...

Par ailleurs: je me demande dans quelle mesure les Français seraient réellement intéressés par l'absorption de la RW.

Surtout si Bruxelles devait ne pas entrer dans le scénario.

Ce serait accepter les inconvénients sans les avantages.

jo moreau

Si à la rigueur je peux comprendre une position politique favorable à l'indépendance de la Belgique francophone, je suis abasourdi par les arguments (ou plutôt le manque d'arguments) des rattachistes.

Qu'avons-nous à gagner à abandonner notre indépendance et nos spécificités au profit d'un pays avec lequel nous n'avons -hormis la langue- rien en commun, ni politiquement, ni socialement, ni historiquement.

Je ne vois là qu'une arrière-pensée : puisque les flamands ne veulent plus payer pour nous, trouvons donc quelqu'un d'autre pour nous entretenir, soit les français...

Nos médias entrent dans le jeu, en présentant de plus en plus le rattachisme comme la seule alternative en cas d'éclatement du pays, et ouvrent une large tribune à ses porte-parole. Il s'agit pour moi d'une réelle manipulation de l'opinion.

wallagonie

La question sera tout de même de savoir s'il nous restera la possibilité de choisir entre un libéralisme plus ou moins dur pour nous redresser ou autre chose.
Je ne suis pas persuadé que nous aurons vraiment le choix.
Patientons ! Il y a des dizaines d'années que la Wallonie évite de regarder ses mauvaises performances.
Le Sénateur a osé les évoquer et il est un de seuls à dévoiler ce que les Flamands bien informés savent depuis 20 ans.
Doctrine Di Rupo : Tout va mieux. Ou, la confusion entretenue entre le conjoncturel et le structurel.
Bien à vous.

Pierre-Yves

Wallagonie,
Je ne partage pas votre analyse, mais je pense qu'en effet, une vraie dose d'ultra-libéralisme (et non le MR) pourrait faire bouger les choses.
Mais comme Paul, je pense que cela risque d'exclure énormément de personnes et je reste donc dans ma vision socialiste...
Mais, je tiens à le dire, je trouve votre point de vue intéressant et respectable...

Paul,
En effet, je ne suis pas à faire porter le chapeau à un seul parti (ni le PS, ni le PRL/MR, ni le PSC/CDH).
Par contre, je trouve en effet comme vous que le PRL dans un gouvernement de centre-droite avait une occasion unique d'intervenir par des réformes fortes au "début du déclin". C'est en ce sens qu'il porte une reponsabilité certaine.
Et bien que proche du PS, je peux reconnaître qu'ensuite rien de fameux n'a été fait avec le PS, jusqu'en 2000 date à laquelle il me semble que la gestion régionale s'améliore de nouveau lentement...
Donc, ce jour, Paul et Wallagonie, je suis en accord avec vous!
Bonne fin de journée...

paul

Oui, c'est le propre de l'ultra-libéralisme thatchéro-fascisant: il crée plus d'exclus (quelques milliards en GB) qu'il n'y a de citoyens (quelques dizaines de millions?).

Sans rire: que les gouvernement où les libéraux étaient présents n'ont pas réussi à inverser le spirale négative de la Wallonie n'est pas contestable. Que ce soient eux qui aient créé cette dynamique l'est beaucoup plus.

Une bonne partie en revient à une mentalité passéiste (soutenir la sidérurgie wallone alors que celle-ci n'avait de toute évidence aucun avenir, était une monstruosité, due aux sieurs Spitael, et Guy Mattot - pas vraiment des libéraux), associée à un clientélisme forcené (ne pas désespérer Seraing?), et à un manque de culture économique de nos élites politiques (tare que nous partageons avec nos voisins français - rien que pour ça, je ne suis pas rattachiste).

J'ajouterai notre système proportionnel, qui force à des compromis dans des matières où des actions drastiques seraient nécessaires.

Il reste que les libéraux n'ont pas su ou pas voulu imposer les réformes nécessaires, au moment où elles auraient été plus faciles, et moins douloureuses à mettre en oeuvre.

Tout reste à faire pour la rénovation de notre économie, mais les socialistes ne voudront pas le faire (à l'inverse de leuts homologues scandinaves), et le MR donne parfois l'impression d'être effrayé par sa propre doctrine.

Pour tout dire, il donne l'impression d'être devenu une machine à remporter les élections, fût-ce aux dépens du programme.

wallagonie

Ce n'est pas le retour du MR en Wallonie qui sauvera la Wallonie car il sera associé, au minimum, aux socialistes.
La seule solution de redressement passera par une politique nettement libérale qui fera mal car on n'aura plus du tout le choix. La Wallonie vit au-dessus de ses moyens grâce au fédéral (entendez : les transferts dont les Flamands estiment, à juste titre, en avoir assez donnés). La Wallonie devra passer par un redressement de type semi-tatchérien car elle n'aura tout simplement pas le choix.
Avec Bruxelles, sans Bruxelles, avec la France, sans la France, encore quelques années avec la Belgique,..., le problème restera le même : Il va falloir s'assumer comme des grands. La Wallonie n'évitera pas une souffrance. La raison est purement économique et non politique. Pour rappel, la Grande-Bretagne s'est retrouvée dans une situation proche de la notre à l'époque Tatcher et le FMI était prêt à intervenir. Après la souffrance, la GB se porte nettement mieux aujourd'hui ce qui peut se dire à la RTPS comme ceci : l'ultra-libéralisme britannique crée des milliards d'exclus en GB.
Surtout ne pas évoquer le taux de chômage proche de 6 %.

Pierre-Yves

Florence,
Je n'invente rien: suffit de lire le graphique du sénateur, de voir à quel moment la spirale négative s'emballe puis de voir qui était au gouvernement à cette époque.
C'est un fait, c'est tout...
Malheureusement, quand cela n'accable pas le PS, cela pose problème, ce serait une manipulation de ma part...
Un peu court comme raisonnnement chère Florence (par ailleurs, j'excuse vos insultes qui constituent l'argument du faible)

Florence Itou

RE à la dernière désinformation du tartineur rouge-confiture P-Y : [Voyez comment le chômage a augmenté sous les gouvernements de votre cher figure historique J. GOL!!!
Amitié camaradesque]

Le propos narquois situe clairement où s'arrête ta culture politico-économique. Faut la chercher dans les cuvettes de cabinets ou salles de rédactions.
Tu m'obliges donc à répéter (Nième occurrence, pour les bouchés idéologico-mentaux) que le problème ne se situe pas qu'en la seule époque des '80s. Car dans les 40 ans 1959-1999, PSB+PSC furent aux commandes de manière quasi ininterrompue, soit 80% du temps de mal-gouvernance. Et qu'un cancer ne tue pas en un jour. D'autant -camarade bloqué- qu'après le 2e choc pétrolier MONDIAL (1973 et 79), l'inflation a ravagé tous les pays. Que les gouvernements d'alors furent toujours aux mains du CVP, que les syndicats ABVV-FGTB (et CSC) dramatisaient la situation de la crise SIDERURGIQUE wallonne (sous Martens), crise ensuite mondialisée. Que le thème du pétrole et de la vie chère ont déjà été joué alors. Que l'UE n'eut aucune contre-mesure efficace (la réponse étant chez les arabes).
Qu'assumer les mesures de protection syndicalo + revendications socialistes avaient gonflé la DETTE publique de manière effarente (130% PIB, ramené depuis Maystadt 1993 puis Reynders à 83%). Qu'il fallut assumer les COûTS de mise en place d'une RW revendiquée sous le règne de Cools&Co et ses Happart-hérisson borné du retour à Liège. Que les transferts de milliards Nd-Sd postérieurs à la fin des Golden Sixtees alimentaient la pompe à bienfaits PS.

Finalement, filieux camarades, tu es comme sont tous tes copains étiquettés à la RTBF : un emmerdeur de la désinformation COMMUNICATIONNELLE. Sous-espèce bonne à nourrir le menatl des auditeurs lambda (dont nous ne sommes pas ici, hors les quelques cas de tes copains qui font un blocage de vertèbres cervicales empêchant de mouvoir la tête de 180 G-D puis D-G. Bon, il faut des idiots pour pouvoir figurer au Hall of Shame; je propose qu'on t'attribue la palme d'or (plaqué pour faire bon marché). Cheers!

Pierre-Yves

En complément de mon message précédent et pour préciser que je n'invente rien:
1981-1987 Gouvernement Martens/GOL (sans PS donc).
Or en 1981 le taux global d'inactivité était à 8% en Région Wallonne et grimpe en 1987 à plus de 14% (voir chiffres du tableau de la page 20 publié dans: http://www.destexhe.be/wallonie_fevrier_2005.pdf ).
On voit clairement que la situation actuelle de la Région Wallonne trouve son origine dans un Gouvernement libéral.
Hé oui, l'histoire ne trompe pas (passer de 8 à 14 % d'inactivité comme le montre le sénateur, c'est largement assez pour lancer une spirale négative que nous devons maintenant tous corriger!).
Merci les réformateurs...

Guillaume

A echocynique

Le brabant uni aucun flamand ne l'acceptera. Ils tiennent trop à leur territoire. Oubliez cette idée.

La Flandre veut se gérer elle-même et considère que gouverner avec des francophones c'est une perte de temps et d'efficacité. Que la Wallonie fasse ce qu'elle veule, cela ne changera absolument pas la volonté d'autonomie flamande. La langue, l'économie ne sont que des prétextes qui appuyent là où ça fait mal mais même sans ça, les flamands veulent tout gérer eux-mêmes. Donc il ne faut pas réformer pour faire plaisir aux flamands, ils s'en foutent complètement. C'est pour les wallons qu'il faut le faire.

Pierre-Yves

Bin je vois à lire vos commentaires que vous méprisez encore le PS en oubliant un peu vite la responsabilité historique du MR et de ses barons dans la situation en Région Wallonne... Voyez comment le chômage a augmenté sous les gouvernements de votre cher figure historique J. GOL!!!
Amitié camaradesque :o)

echocynique

Parfois je me demande ce qui gêne vraiment les Flamands: la Wallonie ou la Wallonie socialiste?

Attendre 2009 serait peut-être un bon plan: une majorité libérale en Wallonie et un vrai redressement qui ferait réfléchir les Flamands.

Autre idée: élargir Bruxelles aux deux provinces du Brabant. On aurait alors une capitale qui aurait de la place et diminuerait un peu le caractère "trop francophone" de Bruxelles pour les Flamands.

Guillaume

Stratégie très bonne du CD&V, tout obtenir par le pourrissement. On n'aura plus que la monnaie et l'armée en commun (vision de Kris Peeters) et tant qu'on n'est pas d'accord, le CD&V freinera tout au niveau socio-économique au fédéral car le fédéral profite toujours aux francophones.

Et puis l'imposition d'un discours flamands contre francophones fait perdre à Bruxelles son statut et donc en cas de scission, Bruxelles sera en Flandre toujours. L'avis des bruxellois n'a aucune importance pour le cartel.

wallagonie

L'idée est excellente et tout le monde le sait mais les flamands ne l'accepteront sans doute jamais.
Quand on a scindé le Brabant en deux, Bruxelles s'est retrouvée encerclée par la Flandre. A ce moment, les francophones savaient qu'un jour cela leur couterait cher. Ils ont fait semblant de ne pas savoir.
20 ans plus tard...

Bon Anniversaire

@Skit: Si je me souviens bien (corrigez moi si je me trompe), le federalisme etait une demande francophone pour avoir un mot a dire dans la gestion du pays. Au temps de la Belgique unie, le poids du parti catholique flamand etait tel que presque personne n'avait son mot a dire, principalement grace au surnombre flamand.

Les politiques flamands attendent maintenant un geste des francophones ? J'en ai un fort a proposer: elargissons la region de Bruxelles au Brabant wallon.

Non seulement cela donnera a cette region une extension territoriale dont elle a grandement besoin mais en plus, cela donnera une large frontiere a la Wallonie avec sa capitale, sans compter que cela aurait certainement comme impact de faire tendre vers le sud le rayonnement international de Bruxelles.

Ce serait tout benefice pour les francophones sans meme irriter les flamands les plus nationalistes.

Pierrette-Yvette

la médisance fut et restera toujours l'arme des lâches,
n'est-ce pas caméléon P-Y ?

Pour le reste de la situation, merci. Le roi accomplit son rôle, largement. Même un républicain tel Jm Dedecker s'y rendit. Comme les oracles du NV-A n'ont pu aider le cartel à définir une méthode, va falloir jouer d'imagination pour sortir du deadlock.
Vous verrez qu'on va trouver, pleurez donc les rattas, pleurez DiRupo-qui-fut-pas-PM, car avec un come-back potentiel de Jean-Marie (pas le hérisson-fermier, l'autre), la tâche du PS risque bien d'être duuuuuure à l'automne!

Lombard

On peut y aller...surtout sur le 1 er à gauche !!
http://www.tetesacliques.be/

Vincent

PY, sans rire, j' imagine bien le FMI se pencher sur le cas Wallon à terme...

Lombard

http://www.lalibre.be/actu/belgique/article/434103/un-facilitateur-mediateur.html
Il faut quelqu'un qui aime la Belgique et qui habite l'étranger... pourquoi pas notre Van Damme J-Claude-Aware national ...eh eh. Quel plaisir garanti, mieux que Daerden sur Youtube !

wallagonie

Une médiation internationale sera certainement nécessaire. Peut-être pas immédiatement.
Le Sénateur est bien plus clairvoyant que vous.
Lu sur le site du VIF-L'EXPRESS : le plan Marshall porte ses fruits (sous-entendu, la Wallonie se redresse économiquement) :
énooorme !

Pierre-Yves

Etait-ce le 1er avril?: ce matin RTL annonce que le Sénateur propose de désigner un médiateur international pour nous sortir de crise.
J'ai bien rigolé!!!
Mais il n'a quand même pas osé en lacher une pareille, si???

wallagonie

Vous me lisez mal. Je ne pleurniche pas et je suis plutôt content de qui arrive. La situation horripilante que nous vivons ne me convient pas. Je suis d'accord avec les Flamands pour un confédéralisme qui responsabilisera les Régions et les Communautés. Ne me sentant pas Wallons bien que demeurant au Wallonistan, je me proclame francophone de Belgique et me sens chez moi à Bruxelles, tout comme en France, du reste. Si la Belgique survit encore un peu, tant mieux pour vous.
Si vous voyez un compromis honorable pour sauver les meubles, n'hésitez pas à prendre contact immédiatement avec Milquet et cie, il y a plus d'un an qu'ils perdent leur temps à ne rien trouver.
Ma parenthèse sur le feu d'artifice était peu appropriée. Par contre, je vois et veux bien, un jour, un gigantesque feu d'artifice à Bruxelles, le 14 juillet.

La sinistrose règne sur

wallagonie, pourtant toujours vivant!
Vous avez (1)parfois? (2)rarement? des propositions hors du commun sambro-mosan

Pourtant vous êtes (3)sûrement capable d'autre chose que de pleurer comme l'invoquait cette chanson wallonne "L'êyîme plorer tote mi vêye" (sorry: transcription purement phonétique de propos de très vieilles personnes enterrée depuis années '50s)

Que diable, dans l'adversité y a moyen de dueller vers un but sans chialer de ce que ceux d'en face peuvent revendiquer. Suffit de négocier autrement que Mme NON-NEE-NIET inspirée par un DiRupo qui geint devant tous les micros (en parfait manipulateur de marionnettes qu'il est).

La BE = BXL + VL + RW tiendra la rampe, malgré les extrêmes.
Le chacun pour soi est bon...pour les pleureuses de nos gazettes et ceux qui doivent trop les lire.

Thierry France

@celestin: Simon doute de ma qualité d'observateur français non sur place chez vous..j'essayais juste de trouver un moyen de le convaincre qu'il se trompe completement...c'est tout..les administrateurs de ce site voient mon adresse IP et savent eux.

wallagonie

Bientôt le 21 juillet et des pétards - fusées, mouillés.
Le Palais devrait imaginer un mini feu d'artifice de 5 minutes avec des fusées de couleurs noires. Surréaliste comme on dit ici.

Célestin

@ Thierry France : je n'ai pas bien compris votre réponse à Simon sur les restaurants. Pas grave. Par contre, j'ai compris votre opinion sur le prince Philippe. Comme Simon (post de 10 h 10), j'hésite sur ce que vous êtes. Une préférence marquée pour la première possibilité cependant.

wallagonie

Commentaire d'un journaliste flamand, hier : Les Flamands demandent 100 et les francophones disent 0. Dans une vraie négociation, les flamands devraient obtenir 50 !
Tout à fait d'accord, mais..., du fait de leur supériorité démographique et économique, les Flamands ne veulent pas que les francophones demandent 100 pour leur accorder 50, ou 40, ou 30.
L'élargissement de Bruxelles + la fin des transferts d'ici 15 ans + deux entités confédérales : La Flandre et la fédération Wallonie-Bruxelles me parait une proposition honnête.
Qui puis-je si les flamands considèrent que c'est une exigence de 1000 ? Le mérite de cette crise si longue est de préparer les esprits du Sud au confédéralisme. C'est déjà ça. De grâce, que les francophones se montrent 100 % solidaires de Bruxelles et des francophones de la périphérie bruxelloise.
En résumé, le MR doit monter au 16, après l'éclatement du cartel, ce pourquoi Didier temporise et redemande encore un peu de Leterme.

Thierry France

@Simon:

question (le sénateur connait la réponse):quel est le nom des deux restaurants sous la même enseigne qui se font face au bout de la rue St Sabin ou se trouve le siège de MSF à Paris?! Café de l'I... j'y habite à moins de 500 mêtres
Sans rancune

Simon

Réponse: NON Rédigé par: Thierry France
(alias d'emprunt d'un rattachiste déconnecté des réalités)

Ainsi répondent les imbéciles et les gens de parti-pris (quel %?).
Allez donc voter pour PHG Premier en ...2029

Lombard

Même si les 2 parties le voulaient, je ne vois pas comment faire accepter au Roi la scission de la Belgique. N'oublions pas qu'il a juré et prêté serment pour lutter pour une Belgique Unie. Le serment:

L'article 91 de la Constitution prescrit que le Roi ne prend possession du trône qu'après avoir solennellement prêté, dans le sein des Chambres réunies, le serment suivant: "Je jure d'observer la Constitution et les lois du peuple belge, de maintenir l'indépendance nationale et l'intégrité du territoire".

Thierry France

FONCTION INSTITUTIONNELLE ROYALE ?

que votre Roi se porte bien le plus longtemps possible car je ne donne pas cher du fiston amené à lui succéder...je le vois plus s'enfouir la tête dans la couette et fuir devant les défis le jour ou il serait amené à devoir gérer un tel niveau de crise..sérieusement vous voyez ce grand dadais gentillet rencontrer les presidents du Senat,de la Chambre,les chefs flamands et avoir l'autorité naturelle pour les reguler ainsi que l'intelligence politique pour superviser ces rusés politiques?
Réponse: NON

Simon

Un lecteur LLB écrivait ces derniers jours dans OPINION

"et pourquoi ne pas gouverner le pays comme une entreprise?"

j'ai souris un instant, puis regrette de ne pas avoir photocopié l'article pour envoi à chaque élu / parlementaire BE-BE. Pourtant, la cause première du blocage tient dans les rigidités de qq individus et celle d'une règle à calcul.
Si le cartel CD&V + NV-A éclate, ce premier perdra sa position durement acquise en 10 juin 2007. Et ça ils le savent tous, BDW en tête; il tient donc CD&V par la barbichette. La concession à obtenir d'un BHV pour le 15 n'était qu'une date-couperet pour susciter une crise de Dikke necks côté VL, nous l'avons comme attendu, quoiqu'en disent les 4 présidents FR. Espérons que les signaux venant de la population VL + presse FLAMANDE + réactions de milieux internationaux (= économiques) vont discréditer une partie des Dikke en question, exigeant d'assouplir leur posture figée.
Aussi - n'en déplaise aux régionalistes happardiens obtus et nos 1,5% de rattachistes - que notre FONCTION INSTITUTIONNELLE ROYALE va jouer à plein pour dénouer l'écheveau politicien dont les gens rient et pleurent à la fois!

Phil

Je viens de terminer la lecture de "Péripéties d'un cabinettard" de Aernoudt et franchement, après cela, la lecture entre les lignes est encore plus amusante.

Ceci dit, je confirme, suite à des expériences pratiques avec divers organismes, tant au niveau fédéral, régional qu'européen: il a raison !

A quand un site web avec les coûts en temps réel des cabinettards du Nord du pays ? Je suis volontaire pour le développement du project ! Juste besoin des données ...

Skit

Cerise> Vous faites deux énormes erreurs. La première; le référendum est illégal en Belgique (si si!) et la seconde est que l'imagination n'est pas ce dont nous avons besoin. Faire des pirouettes sur pirouettes ne nous attire que des ennuis. La solution est un retour à la nationalisation n'en déplaise aux flamands c'est ainsi que la Belgique fonctionne. Le fédéralisme a engendré les problèmes de BHV, de non-nomination, de communes à facilités, de répartitions des richesses fédérales entre régions,... Je ne comprends déjà pas au nom de quoi nous avons sacrifié le Wallon au français et les flamands gardent leur patois et cherche à se démarquer depuis 1830.

Pijean

Je suis plutôt pour!

Je ne crois plus que la séparation est plus coûteuse que la continuation en l'état (sans jeu de mot).

L'urinoire

Dissolution des Chambres !

cerise : ok pour resonder l'opinion, mais tout référendum est pervers de part la question qu'il pose.

France

Je suis devenu rattachiste ... par lassitude des soubressauts délirants de notre tout petit pays.

cerise

Ca suffit ce cirque. Un référendum !

et pourtant je ne suis pas de ceux qui pense naïvement que la consultation populaire ( de gens souvent très ignorants de la politique) est la solution miracle. Mais puisqu'on a plus d'homme d'état, mais qu'une bande de démagogues sans imagination ( car c'est de la CREATIVITE POLITIQUE qu'il faut à ce stade pour trouver une solution WIN-WIN)- alors prenons sérieusement la température de l'opinion que tous ces crabes croivent connaître et veulent séduire.

Question : pour ou contre la séparation de la Belgique.

Bon belge

En math, lorsqu'on étudie les courbes remarquables, on note que la PARABOLE (pas celle de la Bible Milquet) peut s'illustrer par la trajectoire d'un obus ou de tout projectile. Ascendance puis retombée.
La vitesse à la sortie du canon est extrême; elle subit ensuite l'effet combiné de la pesanteur et la résistance à l'air ambiant, atteint un point culminant, retombe alors à peu près selon une courbe symétrique.

Balistique. Le CD&V aime tirer avec les gros canons, parfois à calibre inadéquat face à la cible visée. Comme il s'y présente beaucoup de candidats ministrables (et talentueux, sinon fins rusés), il est assez compréhensible qu'ils se livrent de féroces combats entre candidat. C'est pas un contexte unique entre personnes de gros calibre. Dommage donc qu'ils aient dû se cartellisé avec une NV-A d'extrêmes obtus pour se positionner dans le canon fédéral. Mais le boulet était mal calibré?

Morale: faut bien choisir ses hommes d'Etat; le peuple se trompe parfois.

Contre-morale: va encore falloir palabrer longtemps avant que l'éclaircie se voie dans le ciel Belgique. Tandis que 2/3 à 3/4 des gens souhaitent le maintien d'un pays unitaire et mieux gouverné!

Cinéma des prochains jours? Va falloir suivre les JT TV où chacun prendra l'attitude du pongiste: c'est pas moi, c'est l'autre. Ping-pong.

Cherchons les sages? A la veille d'un 21 juillet, voici le Roi replacé devant un profond dilemme. Que faire et par qui de providentiel pour espérer bâtir enfin une stabilité (durable ajoutent les Ecolos)?
Devinons que JMMD va se réjouir de l'échec Leterme.
Que le CD&V va s'agiter en interne.
Que DiRupo devra à peine se pousser du col pour apparaître sur écran RTBF et RTL avec une mimique contrie et son lénifiant message "tout ça pèse encore sur les petites gens et notre pouvoir d'achat".
Bref, va y avoir beaucoup de coups de COMM dans les semaines de vacance! Heureusement que notre caporal Flahaut est lui toujours au poste, le PS peut s'échapper quelques jours au soleil du Midi.
Qui est candidat à un séjour sous la drache belge?

Skit

Et comme on dit: "au suivant!".
S'il n'y a pas réélection, je vois déjà Reynders se lécher les babines.


Ah sinon, monsieur Destexhe, j'ai trouvé une conférence avec le génial Serge Schweitzer sur l'éducation nationale en France qui devrait vous intéresser très franchement (bien que la vidéo dure 1h30).
J'espère qu'elle vous aidera dans vos démarches à venir et vos propositions de réformes:
http://video.google.com/videoplay?docid=-7898552399830286525&q=serge+schweitzer&ei=jAR8SLmjBpH-jQKzz8HoCw

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.

Entrez votre adresse email :

Delivered by FeedBurner

Rejoignez moi sur Facebook ou Twitter

Facebook Twitter

Devenir Fan